Partagez | .
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Ghost
avatar

♣ Artisan ♣


✘ AVENTURES : 255
✘ SURNOM : Le Déplumé
✘ AGE DU PERSO : 16 ans

✘ DISPO POUR RP ? : 2/1 :c
✘ LIENS : Tender is the ghost
The ghost I love the most

MessageSujet: Swamp Song • Erzulie   Mer 17 Fév 2016 - 14:49


de là



Il était si pâle qu'il avait peur de briller dans l'obscurité. Malgré la chaleur de la soirée, il enfila un pull noir lâchement tricoté dont les manches lui arrivaient au-dessus des poignets – bon sang, il était sûr qu'il lui allait parfaitement à son arrivée sur l'île – et dissimula ses cheveux presque blancs sous son vieux bonnet. Son jean était tellement élimé et troué qu'il tenait à peine trop chaud. Celui-là aussi, il le portait à son arrivée sur l'île. Combien de temps, maintenant ? On s'en fout. Pas de temps sur l'île de Jamais. Alors pourquoi je grandis ?

Il y avait des Garçons, comme Lace, qui avaient déjà vécu une vie d'adulte et réussissaient à ne pas grandir. Il y avait bien ceux qui grandissaient parce qu'ils tombaient amoureux « comme des adultes », mais Ghost n'avait jamais été amoureux de sa vie, pas même comme un enfant. Il était heureux ici et maintenant, plus que jamais. Il avait sa place et des amis, Peter et l'éternité devant lui. Alors pourquoi ? Bordel.

C'était pour cette raison qu'il s’éclipsait ce soir. Il avait entendu parler de la magie des habitants du Bayou. L'un d'entre eux en saurait peut-être plus sur ce qui le faisait grandir malgré lui et trouverait peut-être une solution pour stopper sa maudite croissance.

Il s'éloigna du Grand Arbre dans la plus grande discrétion, mains blanches dans les poches, croisant les doigts pour qu'aucun sentinelle ne le remarque dans le noir, et prit la direction du Bayou. Le silence se faisait de plus en plus pesant à mesure qu'il s'en approchait, comme si le sol marécageux absorbait tous les sons. Il n'y voyait pas grand-chose maintenant qu'il avait pénétré au cœur de la végétation dense et il ne pouvait que prier pour ne rien croiser de trop hostile.

Et une fois qu'on est là, on fait quoi ? Comment je trouve les gens ? Il tourna un peu en rond, progressa encore d'un pas hésitant, jusqu'à entendre quelques voix et une lointaine musique. Des percussions. Il avait chaud et avait transpiré. Si des bestioles s'intéressaient à lui, ce ne serait pas parce qu'elles l'auraient vu, alors autant se rafraîchir un peu. Il enleva son pull et bonnet, ses cheveux lui collaient au crâne et son tee shirt était trempé. Terriblement agréable. Il continua malgré tout, pas prêt à faire marche arrière maintenant qu'il était là. Au bout d'un moment, il distingua une haute maison en bois où de la lumière brillait aux fenêtre. Il fut un peu dépité lorsqu'il vit qu'elle était construite sur pilotis au cœur d'une sorte de mare et totalement inaccessible de là où il se trouvait. Il longea la mare, n'osant pas imaginer ce qui se trouvait là-dedans mais sachant très bien qu'il ne fallait pas envisager d'y faire trempette pour se rafraîchir. Il soupira, grogna en écrasant un moustique contre son bras. Où s'était-il encore fourré ?

Il trébucha sur ce qu'il prit d'abord pour une souche, mais il baissa les yeux et découvrit un ponton, juste là. Juste à coté, une autre habitation, plus petite, se dessinait dans la pénombre. En face, il y en avait une autre. Cette fois, il y était, au cœur du Bayou – s'il y en avait un. Il monta sur le ponton puis passa sur une passerelle qui menait à la première maison, mais il n'osa pas frapper, restant planté là comme un idiot parce qu'il avait trop peur de déranger. Puis il entendit d'autres bruits de pas résonner sur le bois de la passerelle.






_____

Now is all that matters - There's nothing in the past
But that's alright - We can see the stars in all directions


Glowing Ghost in the Dark, chanson par Pan ♥

amour :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Erzulie
avatar

☠ Habitant du Bayou ☠


✘ AVENTURES : 107
✘ SURNOM : l'Amour
✘ AGE DU PERSO : Entre l'enfance et l'âge adulte...

✘ DISPO POUR RP ? : Contacte-moi !
✘ LIENS : .
Erzili O!Ke ou nwe,
Erzili O! Ke ou nwe,
Ke o nwe,
Men se pa put petit kay la!


MessageSujet: Re: Swamp Song • Erzulie   Mer 17 Fév 2016 - 15:57



Erzulie na na oh! Erzulie na na oh!
Erzulie nan na o ya ga sa
Erzulie nan na o ya ga sa

La rose pap rot e tu ton, soley pa rive,
La rose pap rot te tu ton, soley pa rive

Erzulie na na oh! Erzulie na na oh!
Erzulie nan na o ya ga sa
Erzulie nan na o ya ga sa




Quelque chose souffle dans le cou du garçon. C'est chaud, épicé, fleuri. Gourmand. Délicatement féminin. Mais si d'aventure il se retourne, il n'y a rien. Personne. Même les bruits des pas tapotant la jetée se sont envolés, comme les notes de musiques au loin. Toute l’atmosphère semble lui souligner qu'il est étranger, ici. Incongru et malvenu.

Et soudain.

-BOUH !

Là, entre lui et la porte, il y'a une jeune fille. Jolie comme un coeur, délicieuse à croquer : du chocolat mouvant sur lequel on aimerait passer sa langue pour bien en vérifier le gout. Sa chevelure de boucles folles, gorgées de café et de soleil, pétarade comme les rayons de ce dernier. Comment est-elle arrivée là sans qu'il n'entende la porte s’ouvrir ou le bois du ponton craquer ? Tous ces fichus bracelets auraient du tintinnabuler tel un orchestre furieux. Curieux, n'est-ce pas ?

- Hé ben, petit Fantôme-Farine, tu t'es perdu loin de tes limbes ?

Elle éclate de rire et tout l'univers s'emplit soudain d'elle. Elle darde ses yeux clairs sur le ce drôle de bout-de-cul blanc. Ça bat des cils en pagaille. Ça s'interroge. Et sans crier gare, elle glisse ses doigts sombres dans cette toison immaculée qui se loge au sommet de ce crâne de petit garçon, plus si petit lui non plus, dite donc.

- Manman ! Mais t'es tout collant ! T'as pas chaud, dis ?

L'étrange demoiselle attrape le bas de son juste-corps, sans autre forme de procès, et lui soulève jusque par dessus la tête. L'agression vestimentaire est brutale et impudique à souhait. L'adolescente ne semble pas franchement s'en émouvoir. Elle s'adresse au blafard comme on le ferait à un petit animal abandonné.

- Mais laisse-toi faire, oh ! Je te rends service. Tu devrais pas te balader tout seul, tu sais, ta maitresse va se demander où t'as bien pu t’escamoter et c'est sur ma caboche que ça va tomber.


Elle tire, elle tire sur le vêtement de l'apparition décolorée, qu'il se débatte ou non, pour le mettre à nu, l'aider à se sentir à l'aise. Décidément, les zombies de Brigitte trainent un peu partout dans ce marais. Il faudrait songer à leur bâtir un enclos à force. Elle n'est pas une bergère à Envoutés !

-T'as soif ? qu'elle fait plus par habitude que dans l'attente d'une réponse.

Ce genre de bétail, ça a perdu sa langue en général.








Avatar temporaire de Loish.
Signatures gif : Alisha de Misfits et Lianne de la Havas
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ghost
avatar

♣ Artisan ♣


✘ AVENTURES : 255
✘ SURNOM : Le Déplumé
✘ AGE DU PERSO : 16 ans

✘ DISPO POUR RP ? : 2/1 :c
✘ LIENS : Tender is the ghost
The ghost I love the most

MessageSujet: Re: Swamp Song • Erzulie   Jeu 18 Fév 2016 - 0:48

BOUH !

Ghost fit un tel bond en arrière qu'il eut l'impression de laisser son cœur derrière lui. Les pas qu'il avait entendus étaient venus de plus loin, sur le côté, l'autre côté. Comment cette fille était-elle arrivée là sans qu'il la remarque, comme si elle s'était matérialisée tout à coup ? C'était donc ça, la magie du Bayou, l'étrangeté, le danger du Bayou ? Si tout était aussi imprévisible par ici, il n'était pas certain que son cœur éprouvé par la chaleur et l'angoisse tienne longtemps.

Hé ben, petit Fantôme-Farine, tu t'es perdu loin de tes limbes ?

Heu. Bah, bafouilla-t-il. Oui, il se sentait un brin perdu. Et elle connaissait son nom, aussi ? Il ouvrit des yeux ronds mais n'eut qu'un léger mouvement de recul quand Erzulie fourra sa main dans ses cheveux trempés de sueur, plus surpris que méfiant.

Manman ! Mais t'es tout collant ! T'as pas chaud, dis ?

Sans rire, tu crois ? C'est juste la pire canicule de l'histoire – ou de la non-histoire ? – de l'île. Mais il sourit simplement, l'air un peu gêné. Il savait que lui n'aurait pas aimé coller sa main dans les cheveux mouillés de sueur d'un inconnu, mais la métis n'avait pas l'air dégoûtée. En même temps, Ghost n'aurait pas non plus entrepris de déshabiller un inconnu sans même lui avoir dit son nom. Pas qu'il soit vieux jeu mais enfin... Il la repoussa cette fois-ci, pris au dépourvu par la force qu'elle y mettait, mais il finit par se laisser faire comme elle insistait.

Mais laisse-toi faire, oh ! Je te rends service. Tu devrais pas te balader tout seul, tu sais, ta maîtresse va se demander où t'as bien pu t’escamoter et c'est sur ma caboche que ça va tomber.
Ma maîtresse ? répéta sans comprendre le fantôme aux côtes saillantes, mais la jolie fille ne l'écoutait même pas.
T'as soif ?
Oui, répondit-il mécaniquement. Il avait vraiment soif, d'ailleurs, après sa marche jusqu'au Bayou et son errance dans le marécage (et encore, il avait de la chance, il était sans doute presque à sec comparé à la normale).

Comment tu t'appelles ? Comment tu connais mon nom ? Enfin... Je sais pas d'où tu sors le Farine mais... Moi c'est Ghost, fit-il en réalisant qu'il ne s'était pas présenté non plus, du coup.

Il essaya de sécher un peu ses cheveux avec son tee shirt, exposant sa frêle carcasse de déplumé. Ça ne le complexait pas comme la plupart des garçons maigres de son âge, mais c'est sa propre pâleur qui l'étonna après avoir contemplé la peau café au lait de son hôte. Ah, oui. Farine ! Il rit doucement en regardant l'inconnue.

Mais t'as pas chaud, toi ? Et dis... T'es arrivée d'où, là ? T'es une sorcière ?

Il posa la question comme il aurait demandé à quelqu'un s'il avait l'heure, dans le monde ordinaire. D'abord parce qu'on ne s'étonnait plus de grand-chose à Neverland et puis parce que Ghost n'avait de toute façon jamais été du genre à tourner autour du pot. Ça allait de soi, cette fille n'était pas ordinaire, elle.






_____

Now is all that matters - There's nothing in the past
But that's alright - We can see the stars in all directions


Glowing Ghost in the Dark, chanson par Pan ♥

amour :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Erzulie
avatar

☠ Habitant du Bayou ☠


✘ AVENTURES : 107
✘ SURNOM : l'Amour
✘ AGE DU PERSO : Entre l'enfance et l'âge adulte...

✘ DISPO POUR RP ? : Contacte-moi !
✘ LIENS : .
Erzili O!Ke ou nwe,
Erzili O! Ke ou nwe,
Ke o nwe,
Men se pa put petit kay la!


MessageSujet: Re: Swamp Song • Erzulie   Jeu 18 Fév 2016 - 23:38



– Ma maîtresse ?

Voilà autre chose ! Il cause celui là ?

– T'as soif ?
– Oui
- ...


Erzulie plisse les yeux. Elle laisse courir ses doigts sur l'épiderme délavé. Il est tout maigre cet oiseau là, tout déplumé !

- Faut manger plus que ça, chou, t'es tout roseau-brindille, là ! On t’affame dans ton bled ? Les repas imaginaires, ça nourrit pas son homme, tu sais ?

Elle continue son exploration. Le Tout-Blanc se laisse faire, finalement, ça lui évite de hausser le ton. Elle lui tourne autours, circonspect, palpant cette peau laiteuse, fascinante et incroyablement saine. Pas de tatouages, pas de scarifications. Nul vévé gravé pour marquer le territoire de Brigitte ou d'un de ses Barons de fils.

– Comment tu t'appelles ? Comment tu connais mon nom ? Enfin... Je sais pas d'où tu sors le Farine mais... Moi c'est Ghost.
- Ghost ... Ghost ? Ghost ! Ghost ! Ghost ! Ghost ! Ghost ! Ghost ! Ghost ! GhooooooOoooOost !


Elle se trémousse en battant le rythme : clac, clac, clac ! Un petit déhanché affriolant à chaque secousse de bijoux.

- Ça sonne bien, Fantôme-Farine ! dit-elle en ponctuant de son sourire immaculé et en le gratifiant d'une pichenette sur le nez. Derechef, elle attrape son t-shirt coincé sur le sommet de son crâne -ce vêtement de trop- en fronçant les sourcils. Elle le tourne et le retourne, sa bouille délicieuse froncée d'une expression comique, pour finalement se cacher derrière et -tombé de rideau !- l'escamoter.  AH ! Moi c'est Erzulie : Erzulie-Sans-Nom !
– ...Mais t'as pas chaud, toi ? Et dis... T'es arrivée d'où, là ? T'es une sorcière ?
- Chais pas... Tu veux que j'en sois une ?


Nonchalante , elle noue ses bras autour de son cou, colle sa peau mate contre la sienne, sans couleur. Ils ont presque la même taille, peut-être le même âge. Cette proximité soudaine leur donne l'air d'amoureux sur quelques jetées romantiques. Sauf qu'ils sont en sueur, que l'air pue la boue stagnante et l'abondance d'épices, que ce foutu bayou absorbe à ce point la lumière que pour trouver un coucher de soleil, on peut se brosser !

- Je peux... Je peux être touuuut -
roulement d'épaule sulfureux- ce que tu veux, Mwen bèl fantom. Tout dépend du paiement...








Avatar temporaire de Loish.
Signatures gif : Alisha de Misfits et Lianne de la Havas
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ghost
avatar

♣ Artisan ♣


✘ AVENTURES : 255
✘ SURNOM : Le Déplumé
✘ AGE DU PERSO : 16 ans

✘ DISPO POUR RP ? : 2/1 :c
✘ LIENS : Tender is the ghost
The ghost I love the most

MessageSujet: Re: Swamp Song • Erzulie   Ven 19 Fév 2016 - 10:12

Ghost laissa les doigts chocolat parcourir son corps farine, les sentant à peine dans l'atmosphère lourd, jusqu'à ce qu'ils viennent lui chatouiller les côtes. Il fit un sourire-grimace et en profita pour ne pas répondre à sa question sur son alimentation. En ce moment, il mangeait très très peu, dans l'espoir d'arrêter sa croissance. S'il privait son corps d'énergie, il allait bien finir par arrêter de pousser, non ? Et comme on manquait d'eau au Grand Arbre, il ne mangeait de toute façon que des végétaux assez gorgés d'eau pour ne pas se dessécher, autant dire qu'il manquait de calories. Elle n'avait l'air de manquer de rien, par contre, la jolie métis, et Ghost ne put que l'admirer quand elle se mit à danser et remuer ses formes en scandant son nom de Perdu.

Ça sonne bien, Fantôme-Farine ! AH ! Moi c'est Erzulie : Erzulie-Sans-Nom !

Sans-Nom ? Mais elle en avait un, de nom, si elle s'appelait Erzulie. Il la regarda curieusement mais Erzulie lui cloua le bec avant qu'il ait pu lui faire la remarque en ce collant soudain à lui. Il n'avait jamais été si physiquement proche de qui que ce soit, le Déplumé, jamais peau à peau comme ça, et son cœur tambourina dans sa poitrine. Qu'est-ce qu'elle lui voulait, à la fin ? Il n'était pas venu pour risquer de grandir encore plus, lui. Sa peau à elle aussi collait un peu contre la sienne. Il mit ses mains sur les bras enroulés autour de son cou pour les en détacher, et elle se remit à onduler. Il n'aimait pas vraiment ça, même si elle était belle à regarder, ou parce qu'elle était belle. Il savait ce qui arrivait à ceux qui se laissaient tenter par le désir, il ne voulait pas de ça, tout sauf ça.

Je peux... Je peux être touuuut ce que tu veux, Mwen bèl fantom. Tout dépend du paiement.

Oui... dit Ghost en s'écartant d'elle, tâchant de respirer calmement pour apaiser son pouls devenu fou. Je suis venu pour ça, pour chercher une sorcière ou un sorcier. Je... Quel genre de paiement ?

Il n'était pas sûr qu'elle soit le genre de sorcière qu'il cherchait. Et si elle était du genre mauvaise, qu'il lui confiait son problème et qu'elle ne jouait qu'à faire empirer les choses ? Ghost se racla la gorge. Il avait la bouche pâteuse et la gorge sèche.

Je mentais pas, t'aurais pas de l'eau ou autre chose ? On en manque pas mal au Grand Arbre en ce moment.

L'eau du marais ne le tentait pas franchement.






_____

Now is all that matters - There's nothing in the past
But that's alright - We can see the stars in all directions


Glowing Ghost in the Dark, chanson par Pan ♥

amour :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Erzulie
avatar

☠ Habitant du Bayou ☠


✘ AVENTURES : 107
✘ SURNOM : l'Amour
✘ AGE DU PERSO : Entre l'enfance et l'âge adulte...

✘ DISPO POUR RP ? : Contacte-moi !
✘ LIENS : .
Erzili O!Ke ou nwe,
Erzili O! Ke ou nwe,
Ke o nwe,
Men se pa put petit kay la!


MessageSujet: Re: Swamp Song • Erzulie   Lun 22 Fév 2016 - 16:47



Elle le sent, la jolie mambo, elle le sent ce palpitant en émois qui galope dans cette poitrine chétive. C’est un tempo plaisant, irrésistible à en devenir méchant. L'Amour est-il méchant ? Parfois, parfois il s'autorise à l'être. Vilain, despotique et chicaneur : N'est-ce pas ainsi le piment d'une vie de labeur ?

– Oui...

Il s'échappe, le petit coeur de lait. Qu'il essaie, qu'il essaie...

- Je suis venu pour ça, pour chercher une sorcière ou un sorcier. Je... Quel genre de paiement ?

Si ses bras ont quitté le cou de l'albinos, c'est pour mieux laisser ses mains fouler ses hanches osseuses d'adolescent qui pousse. Mauvaise herbe ! Elle s'insinue, enrobe et brusquement sert sa prise contre son propre bassin. Tcha! Tcha! Tcha! Mouvement de samba ! Ça roule, ça tangue, la houle de deux corps à l'unisson. Mais le petit fantôme ne s'y trompe pas : il est d'avantage dans les anneaux d'un boa qu'entre les doigts d'une docile vahiné.
Tout en l'obligeant à danser ce pas de deux intime -et contre son gré- elle lui fait la conversation, comme si de rien n'était.

- Ça tombe bien, chou, c'est mon métier ! Quoi qu'on apprécie pas trop le terme de sorcière dans le Bayou, sais-tu ?

Elle lui fait effectuer un tour complet sur eux.

- ... Je suis une Mambo ! Et ton petit-coeur marbré je l'entends s'affoler tout contre le mien !

Elle éclate de rire.

– Je mentais pas, t'aurais pas de l'eau ou autre chose ? On en manque pas mal au Grand Arbre en ce moment.

Elle renifle d'un air dégouté, tout en stoppant là leur ritournelle.

- Ah ouais... La réalité. Roulement d'yeux clairs dans orbites désabusée. Tu veux de l'eau, c'est juste ça ton souhait ? Hmpf...Oke ! Oke ! On va te biberonner !

Elle lui attrape la main et se glisse derrière l'habitation sur pilotis. Il y a plusieurs poupées, des grigris, des poteries marquées de vévés qui s'entassent là, pendues à des fils colorés aux branches du toit. Cependant, il y a également plusieurs tonneaux d'eau de pluie qu'on a pris soin de citronner et de parfumer au piment pour faire passer le gout du croupis. Il n'y a plus grand chose. La métisse en saisit une louche et laisse Ghost boire à même l'objet. Le gout est bizarre, mais le liquide demeure désaltérant.

- J'aime tes cheveux...

Une fois encore, elle glisse ses doigts cannelle dans cette touffe de poils blancs à peine étanchés de leur humidité. Elle glousse.

- Je t'ai pris pour un Mort-qui-marche, blanc comme t'es ! Ou gade byen vivan toujou...

Ces drôles de mots chantants, gambadent gracieusement sur sa langue. Une langue qu'elle a bien pendue.

- C'était vraiment l'eau ton pwoblèm ou bien.....

Elle se penche vers lui, s'appuyant sur la margelle de l'énorme tonneau, ses prunelles iridescentes le déshabillant sans concession.

- Ou bien c'est...
- Erzulie ?!


Une voix s'est élevée dans les air, mais il n'y a personne alentour. La sus-nommée s’est figée comme une souris face à un chat.

- Erzulie, je t'ai entendue mais je ne te vois pas ! Où es-tu ?
- Sentespri kaka! siffle-t-elle entre ses dents. Viens !

Elle pousse Ghost vers le bord du ponton et le force à sauter avec elle. Il y'a de la boue spongieuse mais peu profonde qui absorbe leurs pieds comme le bruit de leur chute. La métisse se blottit contre le jeune garçon, en lui mettant une main sur la bouche. Tout son être hurle au silence absolu. A l'abri des planches au dessus de leurs têtes qui grincent sous un poids inconnu, elle tente d'amoindrir sa présence spirituelle, comme celle de son compagnon.

Si on le trouve là, on le tuera.
Ou bien pire....








Avatar temporaire de Loish.
Signatures gif : Alisha de Misfits et Lianne de la Havas
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ghost
avatar

♣ Artisan ♣


✘ AVENTURES : 255
✘ SURNOM : Le Déplumé
✘ AGE DU PERSO : 16 ans

✘ DISPO POUR RP ? : 2/1 :c
✘ LIENS : Tender is the ghost
The ghost I love the most

MessageSujet: Re: Swamp Song • Erzulie   Mer 24 Fév 2016 - 11:14

Personne ne l'avait prévenu. Personne ne lui avait dit que les sorciers du Bayou étaient ce genre de sorciers. « Mambo », peut-être, énigmatique et directe à la fois – ça lui plaisait –, mais sorcière quand même. Sorcière qui se collait et ondulait contre lui et aurait voulu qu'il entre dans sa danse. Ghost ne savait pas quoi penser d'elle, il ne savait pas si elle était sincère, du même genre de sincérité maladroite que lui, ou si elle se moquait seulement de lui. À quel point pouvait-elle être trompeuse ? Une part de lui l'aimait déjà bien, une autre se méfiait d'elle et de son étreinte dangereuse qui lui évoquait celle d'un serpent. Gentille ou pas, Ghost voulait qu'elle arrête. Ghost voulait qu'elle le laisse tranquille. Les larmes perlaient déjà à ses yeux, désemparé qu'il était.

Elle se détacha heureusement de lui pour aller lui chercher de l'eau. Même si elle n'était pas fraîche, elle lui fit un bien fou. Il but à grosses goulées, reconnaissant le parfum du citron et sentant les épices lui chauffer légèrement l'intérieur de la bouche. Il se disait qu'il proposerait cette méthode de conservation – ou de dissimulation – au Grand Arbre pour préserver leurs faibles réserves d'eau, lorsque Erzulie se remit à passer sa main dans ses cheveux.

J'aime tes cheveux… Je t'ai pris pour un Mort-qui-marche, blanc comme t'es ! Ou gade byen vivan toujou…

Il leva les yeux comme s'il pouvait voir les doigts d'Erzulie sur son propre crâne, puis il déglutit sa dernière gorgée d'eau épicée. Il n'avait évidemment pas compris sa dernière phrase.

Merci. Tu veux dire… Comme un zombie ? Ou un vampire ? Raté, dit-il en souriant, je ne suis qu'un fantôme-farine.

Il n'avait pas encore entendu parler des zombies tels qu'ils existaient dans le vaudou et ne s'imaginait pas que réveiller les morts se pratiquait réellement par ici, pensant plutôt aux monstres d'Halloween.

C'était vraiment l'eau ton pwoblèm ou bien… Ou bien c'est…

Et voilà qu'elle recommençait à se pencher vers lui, il avait peur qu'elle l'agrippe encore et il se recula, avant de lui expliquer la raison de sa présence ici. Sauf qu'il fut interrompu après un simple « non » par une voix désincarnée, suivie de celle d'Erzulie qui le poussa aussitôt à l'eau. Ghost n'avait rien compris à la succession d’événements. Tant pis pour son premier problème, ils en avaient un plus pressant à régler, apparemment.

Il ne voulait pas trop penser à ce qui leur tenait compagnie dans cette eau boueuse, mais il sentit quelque chose de visqueux lui frôler le pied et il fut parcouru d'un frisson. Cette fois, le corps d'Erzulie tout contre lui eut un effet rassurant, si ce n'est sa main épicée et salée par la transpiration qui lui obstruait la bouche. Il ne fit rien pour l'enlever et resta parfaitement immobile pendant de longues secondes. Puis, comme il n'entendait plus rien, il se risqua à décoller la main de l'Amour de sa bouche pour murmurer, du bout des lèvres :

Qui c'est ? Tu l'aimes pas ? On n'a qu'à partir d'ici.

Bien entendu, l'idée qu'il s'agisse d'un danger lui avait frôlé l'esprit, étant donné la réaction vive d'Erzulie, mais il préférait rester optimiste. Peut-être juste un ex amoureux qu'elle ne voulait pas croiser ? Juste… En fait, vu comme elle le collait, si cet ex les trouvait comme ça, il tuerait sûrement Ghost. Il sous-estimait bien trop ce genre de sentiments, l'oiseau innocent. Il prit le bras d'Erzulie pour l'écarter doucement de lui et voulut la guider ailleurs, mais il réalisa qu'il n'avait aucune idée de la provenance de la voix.

Par où ? chuchota-il encore, à peine audible.







_____

Now is all that matters - There's nothing in the past
But that's alright - We can see the stars in all directions


Glowing Ghost in the Dark, chanson par Pan ♥

amour :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Erzulie
avatar

☠ Habitant du Bayou ☠


✘ AVENTURES : 107
✘ SURNOM : l'Amour
✘ AGE DU PERSO : Entre l'enfance et l'âge adulte...

✘ DISPO POUR RP ? : Contacte-moi !
✘ LIENS : .
Erzili O!Ke ou nwe,
Erzili O! Ke ou nwe,
Ke o nwe,
Men se pa put petit kay la!


MessageSujet: Re: Swamp Song • Erzulie   Mer 24 Fév 2016 - 20:37




La peur.
C'est la peur qui fait battre le sang à ses tempes. La pression qui fait grincer les planches n'est pas que physique. C'est comme une main glacée qui remue ses entrailles. C'est un des Ugas de Brigitte, ses fils maudits, ou pire, un boko féticheur. Ici c'est la Nuit qui règne et la Nuit a sa propre hiérarchie. Ses Marcheurs ont le sang épais et noir comme la boue du Bayou. Elle est l'un des leurs, elle l'est pour sur. Pourtant, elle bafoue leurs règles, avec un soupçon d'arrogance, un brin de folie et une terreur chevillée aux tripes. Parce qu'elle est comme ça, Erzulie, elle crache son venin pour mieux diluer le purin de ses propres origines. Le fruit croit échapper aux racines. Mais on échappe pas au marais.

Jamais.

Son front ruissèle de cette angoisse sourde. Le gosse sera pris. Brigitte lui proposera un marché biaisé comme le sont toutes les tractations, ici : Un paiement trop élevé, un troc contre un sale service, un choix sans option qui gâchera son âme. Et pour son geste de protection, elle sera sévèrement punie. Maman, cette fois-ci, ne s'y opposera pas.

– Qui c'est ? Tu l'aimes pas ?  

Le souffle de Ghost est chaud et moite sur ses doigts. Il lui rappelle qu'elle a elle-même arrêté de respirer. Elle le regarde dans la pénombre de leur cachette, tout laiteux, tout candide et elle ne s'imagine pas le vouer en pâture aux siens.

- Ssssht ! intime-t-elle en mettant un doigt sur sa bouche.
- On n'a qu'à partir d'ici.

Et voilà, que galant -et passablement ignorant du danger- il l'attrape pour la guider. Comme si tu savais où t'allait, poussin ! C'est pas ton baobab à bambins, ici, qu'elle pense fort. Pourtant, la réaction est si inattendue qu’elle s'y englue. C'est rare qu'on veuille prendre sa défense.
En général c'est plutôt son cul.

– Par où ?
- ...


Le romantisme involontaire de l'instant s'évanouit. C'est pas aujourd'hui qu'on agira envers elle comme le berger Danny avec sa Brebis.

- Moun sòt ! chuchote-t-elle en roulant des yeux en l'air. Viens par là...

Elle lui prend la main et ils se faufilent sous le ponton, progressant dans la fange, laissant le village dans leur dos. Elle lui reconnait au moins une chose : le Fantôme-farine a balayé sa peur. Elle ne compte pas lâcher sa pogne de sitôt à ce repousse-terreur.
Peut-être aussi parce qu’il lui plait un peu.

HRP:
 








Avatar temporaire de Loish.
Signatures gif : Alisha de Misfits et Lianne de la Havas
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ghost
avatar

♣ Artisan ♣


✘ AVENTURES : 255
✘ SURNOM : Le Déplumé
✘ AGE DU PERSO : 16 ans

✘ DISPO POUR RP ? : 2/1 :c
✘ LIENS : Tender is the ghost
The ghost I love the most

MessageSujet: Re: Swamp Song • Erzulie   Jeu 25 Fév 2016 - 9:52

Moun sòt ! Viens par là...

Encore quelque chose qu'il ne comprenait pas, mais Erzulie avait l'air exaspéré en lui prenant la main. Mais gentiment exaspérée, c'était possible ? Ghost se laissa mener sous le ponton, il aurait pu avoir cette idée tout seul. Là-dessous, c'était encore plus noir et humide, et il y avait l'odeur du bois rongé par l'humidité, où s'installaient des algues visqueuses et verdâtres. Les sons aussi étaient un peu différents. Ghost eut l'impression d'être entré dans une bulle. Une bulle où la lumière verte filtrait à peine et où des créatures des marais chatouillaient vos chevilles, pas la plus agréable des bulles en somme, mais il se sentait au moins à l'abri de celui qu'Erzulie fuyait.

Sans lâcher la main d'Erzulie, qui le rassurait plus qu'elle ne le guidait vraiment, Ghost avança avec elle dans la direction opposée à celle d'où il était venu, du moins lui semblait-il. Il était désorienté dans ce marais sombre et dense, mais il était sûr que le ponton ne continuait pas si loin par là où il était arrivé. Ils progressèrent dans un silence total, tâchant de se faire oublier de la voix mystérieuse, Ghost osant à peine respirer normalement. Il remarquait des pilotis ça et là qui lui indiquaient la présence d'une nouvelle maison, de plus en plus espacés, jusqu'à ce que le ponton s'arrête net. Ghost comprit qu'il n'y aurait plus d'habitations agglutinées comme dans cette sorte de petit village, par ici, mais cela ne voulait pas dire qu'il n'y aurait pas une maison isolée comme il en avait vue de l'autre côté.

Au bout d'un moment, il repéra une sorte de banc de terre ou de sable, un peu vaseux peut-être mais toujours plus sec, et Ghost avait bien envie de voir sur quoi il posait les pieds. Il y monta en tirant Erzulie avec lui  – comme si elle avait besoin de son aide, au Déplumé, elle était en meilleure santé que lui – et il s'assit sur le tronc couvert de mousse d'un arbre tombé. L'air de rien, ils avaient dû marcher un quart d'heure, ce qui paraissait bien plus long quand on avait les pieds pris dans la boue. Ghost joua avec les fils déchirés d'un trou au genou de son jean. Il était déjà fichu, et il aurait un joli dégradé de vert en plus maintenant, tant pis. Il soupira et releva les yeux vers Erzulie.

Tu crois que c'est bon ? dit-il toujours à voix basse, au cas où. J'ai pas eu l'impression qu'il nous suivait mais... Tu connais mieux les gens d'ici que moi.

Il hésita avant d'ajouter :

Tu peux m'expliquer ce qui te faisait peur ?

Il avait bien compris que c'était un peu plus grave qu'une querelle d'amoureux.

hrp:
 






_____

Now is all that matters - There's nothing in the past
But that's alright - We can see the stars in all directions


Glowing Ghost in the Dark, chanson par Pan ♥

amour :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Erzulie
avatar

☠ Habitant du Bayou ☠


✘ AVENTURES : 107
✘ SURNOM : l'Amour
✘ AGE DU PERSO : Entre l'enfance et l'âge adulte...

✘ DISPO POUR RP ? : Contacte-moi !
✘ LIENS : .
Erzili O!Ke ou nwe,
Erzili O! Ke ou nwe,
Ke o nwe,
Men se pa put petit kay la!


MessageSujet: Re: Swamp Song • Erzulie   Jeu 25 Fév 2016 - 17:51



Chaque pas l'éloignant de son fief desserre l’étau sur son palpitant, à moins que ce ne soit l'aura du garçon qui semble planer à mille lieux de sa propre tragédie. Heureux les imbéciles, dit le diction. C'est sans doute vrai.  Quoi qu'il en soit, si Ghost est éthéré comme sa chevelure, il dilue quelque peu les ténèbres boueuses alentours. C'est une lanterne dans cette nuit dangereuse. Une luciole délicate. Erzulie sent sa main poisseuse de sueur dans la sienne et se surprend à s'en trouver rassérénée. L'urgence n'apporte pas sont lot d'émois traditionnel, il y a chez le jeune homme une ingénuité poétique qui le préserve. Son coeur ne laisse à Erzulie aucune prise pour grimper : il semble lisse et vierge aux entournures.

Fantôme-Farine est pur.
Ou presque...

Son coeur à elle, c'est juste un morceau de charbon sans feu pour le braiser, vierge lui aussi, ou plus exactement stérile. C’est presque cliché de se dire qu'ils sont comme le Jour et la Nuit : l'île a depuis longtemps bouté tout manichéisme hors de ses frontières. Ghost est autre chose de bien plus nuancé. Subtile. Elle en comprend à peine la nature, par petites touches exquises et s'en trouve fascinée.
Elle rosit légèrement lorsqu'il joue une nouvelle fois les galants en l'extirpant des eaux.

Idiot.

– Tu crois que c'est bon ? J'ai pas eu l'impression qu'il nous suivait mais... Tu connais mieux les gens d'ici que moi. Tu peux m'expliquer ce qui te faisait peur ?
- T'as pas peur toi ?


Elle le regarde droit dans les yeux et laisse mourir un ange silencieux.

- Tu devrais, chou, c'est le meilleur indicateur pour survivre au Pays de Jamais. Ça et... Elle le pince - histoire de vérifier -... La douleur.

Elle l'observe, curieuse. Ses boucles dodelinent alors qu'elle penche la tête sur le coté. Jolis minois pour moue soucieuse. Finalement elle se laisse tomber à genoux à ses pieds, entre ses deux grandes guibolles en jean qu'elle a prit soin d'écarter. Elle s'accoude nonchalamment sur ses cuisses pour mieux le regarder, menton dans la paume, sourcils froncés. Il ne le remarque que maintenant, mais elle a des lignes en pointillés blanc peints sous les yeux et sur l'arrête du nez.

- Qu'est-ce que tu es au juste, Fantôme Farine ? La musique de ton coeur est trop bien huilée pour être honnête. Personne n'a le coeur si oxygéné. Et pourtant, je ne sens aucune magie, aucune allitération de l'esprit. De la neige à perte de vue...

Elle pose sa tête sur sa poitrine comme pour mieux écouter ses battements.

- C’est doux, comme une berceuse.

Ezrulie le foudroie à nouveau de ses pupilles d'eau.

- Pourquoi un gars comme toi viens se perdre dans le Bayou ? Ici, les gens pardonnent pas, chou. Ici on marchande, on tue et parfois -souvent- on non-tue. Il t'aurait trouvé, ça aurait chauffé pour ton joli petit cul ! Ou pa merite yo dwe madichonnen. Retourne à ton Arbre, mon tout-bèl, vit sans fin des jours heureux auprès de ton petit roi.

Et elle ajoute avec une pointe d'émotion inexplicable.

- Toi, je veux pas que tu sois corrompu...

Ah, voilà qu'elle recommence ! Vite balayons ça d'une plaisanterie et d'un rire sans doute trop aigu. Si le rire fuse et que son visage se détourne, les mots, eux, peinent à trouver la formule. Alors elle claque les paumes sur ses cuisses, histoire de se donner contenance.

- On a mal choisi notre saison pour le bain de gadoue ! Va trouver un point d'eau pour le décrottage ! Hahah !








Avatar temporaire de Loish.
Signatures gif : Alisha de Misfits et Lianne de la Havas
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ghost
avatar

♣ Artisan ♣


✘ AVENTURES : 255
✘ SURNOM : Le Déplumé
✘ AGE DU PERSO : 16 ans

✘ DISPO POUR RP ? : 2/1 :c
✘ LIENS : Tender is the ghost
The ghost I love the most

MessageSujet: Re: Swamp Song • Erzulie   Jeu 3 Mar 2016 - 0:35

T'as pas peur toi ?

Ghost ne répondit pas, ça lui semblait évident. Il avait eu peur à cause de l'expression d'Erzulie, il avait eu peur parce qu'il se demandait ce qui avait bien pu effrayer cette fille si confiante, et parce qu'on craint toujours un peu l'inconnu. Mais ça allait déjà mieux, là, même si le silence avait profité de l'atmosphère lourde pour s'imposer dès que la voix d'Erzulie s'était éteinte. Il fallut qu'elle ouvre à nouveau la bouche pour le disperser un peu – mais on ne s'en débarrassait jamais totalement dans ce marécage, apparemment.

Tu devrais, chou, c'est le meilleur indicateur pour survivre au Pays de Jamais. Ça et... La douleur.

Ghost fit « aïe » lorsqu'elle le pinça et se tendit une fraction de seconde, pur réflexe. Puis il la regarda s'installer, agenouillée à ses pieds, les coudes sur ses cuisses pas assez remplies. Il remarqua les lignes pointillées dessinées sur son visage. C'était étrange, comme s'il ne l'avait pas encore vraiment vue avant ce moment. Comme si elle se révélait un peu plus, alors qu'elle avait joué derrière des écrans de fumée jusque-là.

Et puis ses mots s'enchaînèrent, elle était lancée. Ghost ne quitta pas ses prunelles noisettes du regard et les mots semblaient mettre beaucoup trop de temps à s'articuler et à faire sens pour la tête blonde. Qu'est-ce que tu es, je suis un Fantôme Farine, c'est comme tu dis. Magie, c'est ce que je veux, c'est pour ça que je suis là. Tuer-non-tuer-tuer-non ? Ça tourbillonnait. En fait, il était à moitié fiévreux, sûrement à cause de la chaleur et des émotions fortes, et parce qu'il n'avait pas fait assez attention à sa santé dernièrement, mais il avait l'impression que ça venait juste des mots. Le sens se forma, tranquillement, et le regard de Ghost s'assombrit. Il entendit le clac des mains d'Erzulie sur ses cuisses et son rire qui sonna artificiel – peut-être que l'écran de fumée ne faisait plus effet – mais il ne put pas rire avec elle. Ce n'était qu'un sourire désabusé qui étirait ses lèvres.

Si tu avais raison, je grandirais pas, tu crois pas ? Je suis sûrement déjà corrompu. Je crois... que je l'étais avant l'île. Et j'ai pas tout lavé, même Peter a pas tout lavé. Et s'il l'apprenait, que je grandis...

Il ne l'avait jamais vraiment dit tout haut avant. Sauf peut-être à Tool, mais parler à Tool ne pouvait pas le mettre en danger, jamais il ne l'aurait trahi, Ghost n'en doutait pas une seconde. Erzulie, il ne la connaissait que depuis quelques minutes, et voilà qu'il piaillait comme s'il ne risquait rien.

Il serait triste ou en colère et moi je n'aime le voir qu'heureux.

Il se recroquevilla sur son arbre couché. La tête entre les genoux et les bras au-dessus comme pour se protéger d'une chute de météores, il dit de sa voix étouffée :

Je veux un remède, quelque chose qui arrête ça. Je veux pas grandir, tout sauf ça. Je préfère encore qu'on me tue, ça me fait moins peur. Je te jure.

Comme il les voulait, les jours sans fin auprès de son roi !

hrp:
 






_____

Now is all that matters - There's nothing in the past
But that's alright - We can see the stars in all directions


Glowing Ghost in the Dark, chanson par Pan ♥

amour :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Erzulie
avatar

☠ Habitant du Bayou ☠


✘ AVENTURES : 107
✘ SURNOM : l'Amour
✘ AGE DU PERSO : Entre l'enfance et l'âge adulte...

✘ DISPO POUR RP ? : Contacte-moi !
✘ LIENS : .
Erzili O!Ke ou nwe,
Erzili O! Ke ou nwe,
Ke o nwe,
Men se pa put petit kay la!


MessageSujet: Re: Swamp Song • Erzulie   Dim 20 Mar 2016 - 12:33

HRP:
 

Erzulie observe, Erzulie écoute.
"Lavé".
C'est donc parce qu'on a frotté cette peau trop fort qu'il a perdu toutes couleurs, son Fantôme-Farine ? Mais il n’est pas uniformément blanc, hum, il y'a ça et là quelques nuance de pastel, de gris qui se réchauffent, et d’anciennes traces de vie pleine et exquise. Un être vivant, même "lavé", garde sous la couche d'oxydant les témoignages de ce qu'il a aimé. Avec une infinie douceur, elle l'englobe dans ses bras-cannelle, le dorlote, le console, l'apaise à caresse-mieux-mieux.

Maternelle, plus que n'importe quelle maman.
Fraternelle, plus que n'importe quelle garçonne.
Amante-religieuse, mais il ne s'en aperçoit pas vraiment.
Pas encore.

– Il serait triste ou en colère et moi je n'aime le voir qu'heureux.

Ooooh...
Elle le voit, ce joli cœur pâle s'abimer de couleur. Il rougeoie pour Wa-a-Ti-Kras, il s'abîme. Ce sont comme des brulures de cigarettes qui laisse une marque noircie en refroidissant. C'est beau et éphémère.

– Je veux un remède, quelque chose qui arrête ça. Je veux pas grandir, tout sauf ça. Je préfère encore qu'on me tue, ça me fait moins peur. Je te jure.

Elle encadre son visage de ses paumes, l'obligeant à lui faire face. L'espace d'un instant la traverse  l'idée poétique que si l'intérieur de ses mains est décoloré, c'est sans doute parce que le peau de Ghost les a talquées

- Chou, respire... Voilà.. Kalme, Kalme... Qu'elle murmure d'une voix douce. Tu t'es jamais dit que toi et les autres fervents, vous étiez comme les gardes-fous du Wa-a-Ti-Kras. Ton Peter, il reste "gai, innocent et sans coeur", parce que vous battez la chamade à sa place ? Vos centaines de coeur à l’unissons constituent le sien. Sans vous, il grandirait, lui aussi, et l'ile perdrait son éternité.

Elle ajoute avec une pointe de fatalisme.

- Si tu dois grandir, tu grandiras, Ghost...

Son prénom ainsi prononcé est vaporeux comme un nuage de lait sur une tasse pleine de café noir.

-... Pour préserver la pérennité de l'âme de votre souverain.

Elle a un sourire un peu triste.

- Tu serais un homme magnifique, sais-tu ?

Le compliment a franchi ses lèvres un peu malgré elle. Quelque chose la touche chez le Déplumé. Elle n'imagine pas encore vraiment quoi, elle non plus, mais son coeur noir, rabougri comme de la lave noircie est harponné d'un nouvel hameçon.
Profond, profond.

-Oké, tu sais quoi, Chou ? Je peux peut-être t'aider !

Elle secoue ses boucles et ses perles pour ponctuer un sourire éclatant.

- Je peux pas t'empêcher de grandir, vrai, mais je peux te ralentir, hum ? Elle hausse les épaules. Ça coute rien d'essayer.

Son regard d'eau clair le fixe sans détour. Elle tend sa main pour qu'il pose la sienne dedans. Blanc sur noir, Noir couvrant.

- Tu me fais confiance ?








Avatar temporaire de Loish.
Signatures gif : Alisha de Misfits et Lianne de la Havas
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ghost
avatar

♣ Artisan ♣


✘ AVENTURES : 255
✘ SURNOM : Le Déplumé
✘ AGE DU PERSO : 16 ans

✘ DISPO POUR RP ? : 2/1 :c
✘ LIENS : Tender is the ghost
The ghost I love the most

MessageSujet: Re: Swamp Song • Erzulie   Mar 5 Avr 2016 - 19:21



Cette fois le contact était différent. Sous la caresse tendre et sincère d'Erzulie, Ghost ne sentit plus l'Amour qui essayait de le perdre, qui jouait avec son cœur comme un enfant cruel avec un petit animal, sans chercher à le blesser mais s'amusant de sa crédulité. Car Ghost avait conscience de sa candeur apparente, il savait qu'à certains égards il était plus proche des tout-petits du Grand Arbre que des garçons de son âge. Il faut dire qu'il y avait travaillé, des années auparavant. Il s'était forcé à croire à nouveau aux fées, il s'était raccroché à la foi en Peter Pan comme à un dernier espoir, et seul le fait de découvrir l'île de ses propres yeux avait achevé sa renaissance. C'était ce qu'il se disait. En réalité il avait toujours été un peu plus vulnérable que les autres, bien trop sensible aux mesquineries et à la cruauté même enfantine. Et en réalité il n'était plus un petit garçon depuis longtemps, même s'il n'était pas adulte pour autant. S'il repoussait les caresses sensuelles, c'était bien parce qu'elles éveillaient en lui quelque chose qui existait déjà, dont il ne voulait pas, qui devait rester endormi, mais dont il avait connaissance malgré tout. Et il n'avait pas besoin de s'y attarder pour savoir qu'y céder serait accepter de basculer de l'autre côté de cette ligne floue qui séparait les grands enfants des jeunes adultes.

Mais cette fois le contact était différent, presque maternel, et les enfants avaient le droit de profiter des étreintes de leurs mamans. Il s'y abandonna, versant toutes les larmes qu'il avait besoin d'évacuer. Lorsque Erzulie prit son visage entre ses mains, il plongea son regard dans le sien et laissa ses larmes sécher, en l'écoutant. Il n'était pas certain de comprendre ce que Erzulie disait de son roi. Peut-être qu'il était décidément idiot. En tout cas il pensait qu'elle se trompait. Pan ne pouvait pas grandir. Elle ne comprenait pas non plus, elle, que Peter n'était pas juste un enfant, mais l'enfance elle-même, et qu'il était même beaucoup plus que ça. Il ne chercha pas à mettre des mots sur le « plus que ça », l'idée le contentait ainsi. Il ne lui répondit que par une grimace peu convaincue.

« Tu serais un homme magnifique, sais-tu ? »

Ghost fut touché par le compliment. L'idée qu'une fille pareille puisse penser ça de lui. Elle devait préférer les hommes forts, du genre qu'il n'aurait jamais été même s'il avait grandi. Ça ne le dérangeait pas, bien sûr. Il fut un temps où il avait même tout fait pour garder la carrure la plus frêle possible…

« Oké, tu sais quoi, Chou ? Je peux peut-être t'aider ! »

Il écarquilla les yeux, ses lèvres formant un « oh ? » que sa gorge ne laissa pas s'échapper, son regard happé par le sourire lumineux dans l'obscurité ambiante.

« Je peux pas t'empêcher de grandir, vrai, mais je peux te ralentir, hum ? Ça coûte rien d'essayer. »

Non, ça coûtait rien. Ghost serra dans la sienne la main qu'elle lui offrit. Il réfléchit juste quelques secondes. Il ne voulait pas se faire avoir, il ne voulait pas être idiot. Mais malgré tous ses jeux, Ghost ne pouvait pas croire que Erzulie était mauvaise. Il lui rendit son sourire.

« Bien sûr, je te fais confiance. »

Non seulement ça ne coûtait rien d'essayer, et de toute façon il n'avait plus grand-chose à perdre s'il grandissait déjà. Il se mordilla la lèvre inférieure, hésitant.

« Alors... Tu penses à quoi ? »






_____

Now is all that matters - There's nothing in the past
But that's alright - We can see the stars in all directions


Glowing Ghost in the Dark, chanson par Pan ♥

amour :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Erzulie
avatar

☠ Habitant du Bayou ☠


✘ AVENTURES : 107
✘ SURNOM : l'Amour
✘ AGE DU PERSO : Entre l'enfance et l'âge adulte...

✘ DISPO POUR RP ? : Contacte-moi !
✘ LIENS : .
Erzili O!Ke ou nwe,
Erzili O! Ke ou nwe,
Ke o nwe,
Men se pa put petit kay la!


MessageSujet: Re: Swamp Song • Erzulie   Mar 12 Avr 2016 - 10:31



Erzulie est là.
Erzulie veille.
La tendresse de son étreinte a effectivement tout du giron maternel, protecteur et revigorant. Elle n'est pourtant pas bien âgée, la donzelle, et, néanmoins, il émane d'elle une aura de chaleur, d'âtre confortable.
De foyer.

- Pleure, pleure mon ti bebe, trè bèl mwen...

Mais que le Fantôme-Farine se méfie, l'âme d'un foyer est une épouse avant d'être une mère. Le coeur d'Erzulie n'a pas encore choisi de quel coté danser. Ghost, ce n’est pas comme Danny. Son rôle pour le Trop-Grand a été clair et sans équivoque. Un fil d'argent à suivre sous les miroitement du soleil.
Le Déplumé, lui, c'est une autre paire de manches. Elle le sent grimpouiller sur la caillasse aride de son palpitant. Ça lui chatouille un truc pas bien défini. Un truc qu'il vaut mieux laisser endormi. Pas vrai ?

Pas vrai, hein ?

Sans réfléchir, elle étanche ses larmes d'un baiser, buvant le sel de sa pluie. Elle termine d'assécher le lit de ses pleurs d'un mouvement balayant du pouce. La réalisation du geste la fait rosir brusquement, fonçant le chocolat de sa peau sur ses joues agréables.

Erzulie'm atansyon!

- Bien sûr, je te fais confiance.

Grimpe-Grimpe.
Gratte-Gratte.
Fendille.
Ghost est un festival d'émotions à lui seul. Erzulie y est sensible sans se l'expliquer et elle, qui d'habitude imprime son rythme à tout interlocuteur, se laisser mener dans cet étrange pas de deux.  Oui, Ghost serait un homme magnifique. Et dangereux aussi.

Pa gade nan m 'tankou sa yo, cheri !
Si tu me regardes encore comme ça....

-Alors... Tu penses à quoi ?

L'Amour se lève brusquement et lui prend la main. Elle regagne un aplomb forcé, pour se donner contenance, chasser l'eau souillée de son marécage, avec un sourire un peu brut, moins naturel.

- Puisque tu sais faire la fontaine, on va aller arroser un arbre ! fait-elle moqueuse, pour mieux se dissimuler.

Sans lui laisser le  choix, elle l'entraine avec elle dans une cavalcade à travers la partie la plus vierge et la moins habitée du Bayou. Courir comme ça, dans leurs vêtements poisseux de sueur et encroutés de boue, comme des gosses -qu'ils sont encore-, comme des Dieux -qu'il deviendront peut-être-, comme si il n'y avait qu'eux. A chaque foulée, qui lui arrache une bouffée de buée et de rire, Erzulie oublie un peu sa condition. Dans un autre temps, dans un autre lieu, elle aurait été une Perdue, une amie de Ghost, une compagne de jeu.

Une compagne tout court.

Finalement ils s'arrêtent dans une clairière au sol un peu plus sec. Au centre de ce petit ilot herbeux, il y a un étrange arbre tout biscornu. On a tracé au sol dans la terre déshydratée bon nombre de symboles et de vévés. Erzulie reprend son souffle, l'air ravi, Son corps encore exalté par le sprint.
A aucun moment elle ne lui a lâché la main.

- Voilà Mathousála ! C'est l'Arbre le plus vieux de tous les mondes. Mon peuple, en arrivant ici, a découvert sa longévité. Brigitte prétend qu'il est le premier arbre à avoir poussé sur l'Ile.


Avec douceur, elle l'invite à enjamber les dessins sans les toucher -c'est comme de jouer à une marelle plus compliquée- et elle lui fait poser sa paume sur l'écorce de Mathousála. Ses doigts sombres  se joignent à ceux, délavés, de l'adolescent.

- Tu sens ? Tu sens toute cette Vie et cette Mort mêlées ? Ça fout le vertige, hein ?

Elle le laisse mesurer la vénérabilité du vieux pin. Mais pour l'heure, elle ne lui a encore rien expliqué de son idée.








Avatar temporaire de Loish.
Signatures gif : Alisha de Misfits et Lianne de la Havas
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ghost
avatar

♣ Artisan ♣


✘ AVENTURES : 255
✘ SURNOM : Le Déplumé
✘ AGE DU PERSO : 16 ans

✘ DISPO POUR RP ? : 2/1 :c
✘ LIENS : Tender is the ghost
The ghost I love the most

MessageSujet: Re: Swamp Song • Erzulie   Mar 26 Avr 2016 - 1:13



Conscient du contact de leurs deux mains moites, la sienne pâle et osseuse serrée dans celle d'Erzulie, Ghost la suivit, résolu à lui accorder sa confiance.

« Puisque tu sais faire la fontaine, on va aller arroser un arbre ! »

Elle lui arracha un rire, un vrai, un sincère — comme si Ghost était jamais autre chose que sincère. Après ses larmes et ses angoisses, ça lui fit du bien de rire de bon cœur, de son rire typique qui illuminait tout son visage et secouait ses plumes fantômes.

Il se laissa guider par celle qui lui apparaissait comme une maîtresse du marais et qui en était avant tout l'enfant, accélérant le pas à l'unisson avec elle. Il regardait surtout où il mettait les pieds mais, d'un coup d’œil vers le haut, il apercevait le doux profil de l'Amour ou sa nuque mordorée cachée sous ses boucles.

Elle ressemblait aux sorcières charmeuses des livres et des vieilles histoires tellement rebattues. Ghost avait conscience du cliché sur lequel reposaient ses dernières réticences mais il savait aussi à quel point l'île était nourrie par l'imaginaire collectif et les idées grossières. Le Bayou n'existait pas lorsqu'il était arrivé. Il lui semblait même que le Bayou n'existait pas... Quand ? Avant la Nuit du Croquemitaine ? Erzulie avait surgi dans la vie à un rythme différent du sien ou même de celui des Peaux-Rouges tels que Ghost les connaissait. Comme si son existence avait été un condensé de vie rapidement balayée pour qu'elle devienne ce qu'elle était maintenant, la beauté fatale qui le guidait vers son destin. Pourtant Ghost voyait l'humaine en elle au-delà de sa magie et de son mystère. Comment n'aurait-elle pu être qu'une création de l'île ? Elle était là, palpable, il sentait la chaleur de sa peau contre la sienne et elle était aussi réelle que lui, plus réelle que le reste du marécage trouble qui les entourait.

Mais la confusion du décor s'estompa à mesure qu'ils quittaient la boue du marais. Leurs pas, devenus plus aisés sur le sol sec, s'accélérèrent encore un instant, puis Erzulie ralentit et Ghost l'imita. Son regard fut aussitôt happé par le grand arbre étrange qui trônait au milieu de la clairière où ils se trouvaient. Tout en tâchant de reprendre son souffle, il observa ses bosses et les torsades que formait son large tronc.

« Voilà Mathousála ! C'est l'Arbre le plus vieux de tous les mondes. Mon peuple, en arrivant ici, a découvert sa longévité. Brigitte prétend qu'il est le premier arbre à avoir poussé sur l’île.
Mathusalem... » devina Ghost, pour une fois.

Que Brigitte ait raison ou non, l'arbre était impressionnant et dégageait quelque chose de mystique. Ghost ne se demanda même pas s'il ne ressentait cette aura que parce qu'Erzulie prétendait qu'il était particulier. Il l'était vraiment, c'était évident. Mais quant à savoir si Erzulie disait la vérité... Ghost était incapable de déchiffrer les symboles qui auraient pu l'éclairer. Les évitant, il suivit prudemment les pas agiles d'Erzulie. Puis il posa la main sur l'écorce de l'arbre comme elle l'y invitait.

«  Tu sens ? Tu sens toute cette Vie et cette Mort mêlées ? Ça fout le vertige, hein ? »

Ghost ferma les yeux comme pour mieux apprécier la sensation du bois vivant contre sa peau. Il paraît qu'on apprécie mieux les autres sens quand on en sacrifie un. Il retint sa respiration aussi, juste quelques secondes. Sous sa paume, l'écorce étrangement tiède du vieux pin. Sur le dos de sa main, celle d'Erzulie. Et il sentit dans son dos la tiédeur du corps de la jeune fille. Il relâcha sa respiration plus subitement que prévu, fit glisser un peu sa main contre l'écorce pour échapper à l'étreinte des doigts de l'Amour.

« Oui. Ça fout le vertige. »

Ça foutait tellement le vertige. D'imaginer tout ce que cet arbre avait vu. Erzulie. D'essayer de contempler l'écart qui existait entre la vie d'insecte de Ghost relativement à celle de l'arbre, de l'île, du monde.

Il fit un effort pour chasser les pensées parasites de son esprit et, tout collé contre l'arbre, il leva ses yeux polaires vers son sommet, le menton reposant sur son écorce. Il s'en écarta après quelques secondes de pur émerveillement.

« Pourquoi il m'aiderait ? fit-il en se retournant pour regarder Erzulie. Je dois paraître si insignifiant pour lui. »

Il n'y avait aucune amertume dans sa voix. C'était seulement la voix franche de l'enfant qui énonce une vérité brute.






_____

Now is all that matters - There's nothing in the past
But that's alright - We can see the stars in all directions


Glowing Ghost in the Dark, chanson par Pan ♥

amour :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Swamp Song • Erzulie   

Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» SWAMP THING / La Créature des marais (Kenner) 1990-1991
» Banana Song x)
» [RP] Réunion de famille chez les d'Erzulie Dantor
» [NIE] Swamp stalker
» Song of Blade and Heroes

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: La Mer Imaginaire :: La Baie des Pirates :: Le Bayou Vaudou-