Partagez
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Sharpy
Sharpy

♣ Chef des Armuriers ♣


✘ AVENTURES : 728
✘ SURNOM : la Lame
✘ AGE DU PERSO : 16 couteaux

✘ DISPO POUR RP ? : Oui pour la nouvelle intrigue !
✘ LIENS :
Que vos lames restent acérées !
L'amitié est comme la lame d'un couteau : en se retournant elle blesse son maître.

Le cœur a ses raisons. Empty
MessageSujet: Le cœur a ses raisons.   Le cœur a ses raisons. EmptyDim 14 Fév 2016 - 23:50

My funny valentine
Sweet, comic Valentine
You make me smile with my heart
Sharpy tira nerveusement sur la manche de sa veste. Il aurait dû faire raccommoder le trou qui la déchirait au niveau de l'épaule, mais il se doutait que les Raccommodeurs avaient plus important à faire, et il ne tenait pas à ce que Pit customise sa veste préférée de façon douteuse. De même l'Armurier avait-il hésité à venir à l'infirmerie immédiatement après l'expédition. Les quatre groupes partis à la recherche de la source sacrée avaient ramené beaucoup de blessés malgré des résultats concluants et Sharpy n'était pas le plus à plaindre. La douleur de la brûlure à son bras avait été atténuée par l'intervention d'une méduse – ce qui était légèrement ironique, n'est-ce pas – mais le bon sens exigeait de faire examiner la plaie par un Soigneur.

C'était un peu gêné qu'il avait repoussé Green, qui l'avait accueilli à son entrée à l'infirmerie, pour demander à voir Soul en personne. Il espérait qu'il ne le dérangeait pas. Bon d'accord, il y avait tellement de patients qu'il était certain qu'il le dérangerait, mais Sharpy essayait de ne pas trop y penser. Il n'était pas venu à l'infirmerie depuis longtemps. Un peu avant la longue nuit, lui semblait-il. Il grimaça au souvenir et chercha le chef des Soigneurs du regard. Il était probablement occupé. Bien sûr qu'il était occupé. Mais Sharpy venait assez peu pour s'autoriser des écarts de temps en temps. Cela ne l'empêchait pas de culpabiliser légèrement, au fond. Une blessure comme la sienne ne nécessitait pas l'expertise de Soul et Green était très compétente.

Enfin.

Il n'osa pas soutenir le regard du chef lorsqu'il fut face à lui et il fit quelques mouvements pour appuyer salutations et explications :

"Salut ! J'ai, euh... un peu oublié de passer après l'expédition ? Ahah."

Classique. Sharpy désigna son bout de veste calciné. Heureusement qu'avec la Forge, il savait comment gérer les brûlures, du moins les premiers soins. Il lui semblait qu'il avait bien nettoyé sa plaie, mais il savait que cela ne satisferait pas forcément Soul. Et pour une fois, ça l'arrangeait.

"Je me demandais si tu pouvais l'examiner."

Il regarda autour d'eux, sans oser demander "en privé". Ce serait louche. Soul devinerait immédiatement qu'il avait quelque chose derrière la tête. Alors, la subtilité du chef des Armuriers étant ce qu'elle était, il ajouta :

"Y'a du monde, hein..."

Évidemment. Merci Sharpy.
Yet you're my favorite work of art

HJ:
 








“ First rule : stick them with the pointy end ”




Sharpy au naturel ♥:
 

#NoublieJamaisLAreneTigerPee:
 
Revenir en haut Aller en bas
Soul
Soul

♣ Chef des Soigneurs ♣


✘ AVENTURES : 1172
✘ SURNOM : L'Immuable
✘ AGE DU PERSO : Un peu trop mature.

✘ DISPO POUR RP ? : Difficilement (exception faite pour de nvx soigneurs ou trame précise); demandez toujours !
✘ LIENS :
Le cœur a ses raisons. Caduceus-e1412280052247 L'âme naît vieille dans le corps; c'est pour la rajeunir qu'il vieillit.
Le cœur a ses raisons. Caduceus-e1412280052247

Points de Sutures:
 


Le cœur a ses raisons. Empty
MessageSujet: Re: Le cœur a ses raisons.   Le cœur a ses raisons. EmptyDim 24 Avr 2016 - 23:11

Ils avaient attendu leur retour. A tous. Sans pouvoir se défaire de l’appréhension qui précédait à chaque fois les conséquences de « ces aventures-là ». Combien de blessés ? Dans quel état ? Combien de morts ? Combien de portraits qui s’ajouteraient ? Combien de noms encore, qui ne seront qu’en probation. Jusqu’à l’émergence d’une solution, d’une résultante qui leur coûterait. Encore.

Les cas les plus désespérés avaient été traités ou… « Accompagnés ». Les diagnostics les plus délicats avaient été prononcés. Le chef des soigneurs sortait tout juste d’un enchaînement de « cas urgents » et s’apprêtait à s’accorder une pause (plus ou moins imposée de concert par Green et Mary). Une cigarette à la commissure de ses lèvres prête à s’embraser sitôt qu’il se serait isolé…

"Salut ! J'ai, euh... un peu oublié de passer après l'expédition ? Ahah."

Ou bien vaudrait-il mieux l’oublier. La pause attendrait.

"Je me demandais si tu pouvais l'examiner."

L’immuable darda le bras désigné par l’armurier, d’un regard impénétrable.
Ce n’était pas habituel, chez Sharpy, de venir s’enquérir directement à lui. Surtout pour ce qui s’avérait être une plaie somme toute superficielle. Le Chef des Armuriers avait plutôt tendance à minimiser ses blessures en fanfaronnant.
Il s’était de facto muni de quoi nettoyer (de nouveau) la brûlure, la cigarette éteinte toujours au bec, ignorant l’agacement prononcé de la Grincheuse. La dernière remarque du Chef confirma ses soupçons, et nonchalamment il demanda à Timory qu’elle lui prépare (et amène) le remède qu’il appliquerait plus tard sur la plaie de l’armurier.

« Si ça ne te dérange pas de marcher un peu, j’aimerai l’allumer. » dit-il en désignant sa clope.
Il avait posé sur le bras du patient un linge humide curieusement froid.

« Garde-le un peu. Timory viendra m’apporter ce dont j’ai besoin pour la suite. Et ta présence me permettra de souffler… loin de leurs inquiétudes. » - avait-il désigné d'un hochement de tête à l'égard de son bras droit et de leur "Mère".

Il s’était dirigé vers la sortie de l’Infirmerie en boitant, s’attendant à ce que l’armurier le suive ; « Tu t’amènes ? »






« C'est un peu de ton espoir, ce que les années
en ont perdu. On dirait ton ombre et qu'elle
cherche à se mettre debout. N'appelle personne.
Ton cœur ce n'est pas toi, c'est un enfant qui se
tourmente avec la crainte de tomber. »
- Bousquet
☤ Et des croquis ☤

Still trying:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://cidiene.wordpress.com/
Sharpy
Sharpy

♣ Chef des Armuriers ♣


✘ AVENTURES : 728
✘ SURNOM : la Lame
✘ AGE DU PERSO : 16 couteaux

✘ DISPO POUR RP ? : Oui pour la nouvelle intrigue !
✘ LIENS :
Que vos lames restent acérées !
L'amitié est comme la lame d'un couteau : en se retournant elle blesse son maître.

Le cœur a ses raisons. Empty
MessageSujet: Re: Le cœur a ses raisons.   Le cœur a ses raisons. EmptyMar 12 Juil 2016 - 0:44

Soul et son stoïcisme habituels. Seule la cigarette qui pendait au coin de son bec trahissait l'entorse à son emploi du temps bien chargé. Il lui proposa de le suivre à l'extérieur et Sharpy jeta un coup d'oeil derrière lui, vers ces collègues inquiètes qu'il désignait. Il se demanda si leurs préoccupations étaient moins légitimes que les siennes, pour qu'il accapare ainsi leur chef. Il semblait très occupé. Avait sûrement besoin d'une pause.

"Tu t’amènes ?"

Soul l'attendait près de la porte. Sharpy tâta le linge humide qu'il avait appliqué sur son bras brûlé.

"Oui, oui ! Merci."

Le sourire plus franc, il suivit le Soigneur à l'extérieur. Les alentours de l'infirmerie étaient bien calmes. Sharpy appuya un coude sur la barrière, celui de son bras valide, pour regarder autour d'eux, puis en bas. Pas un chat.

"Tu t'en sors ?"

Le ton se voulait détaché mais Sharpy n'avait pu s'empêcher de couler un regard inquiet vers son collègue chef, qu'il voyait si peu dans la Cabane souterraine. Il avait bien assez de travail avant la canicule, et depuis le retour de mission... Sharpy se demandait s'il quittait jamais l'infirmerie. S'il dormait.

Il pouvait deviner la réponse du Soigneur : l'Armurier avait les mêmes mots faussement rassurants quand il cherchait à échapper à l'infirmerie.

"Tu dors un peu ?"

Il avait presque l'air sérieux.








“ First rule : stick them with the pointy end ”




Sharpy au naturel ♥:
 

#NoublieJamaisLAreneTigerPee:
 
Revenir en haut Aller en bas
Soul
Soul

♣ Chef des Soigneurs ♣


✘ AVENTURES : 1172
✘ SURNOM : L'Immuable
✘ AGE DU PERSO : Un peu trop mature.

✘ DISPO POUR RP ? : Difficilement (exception faite pour de nvx soigneurs ou trame précise); demandez toujours !
✘ LIENS :
Le cœur a ses raisons. Caduceus-e1412280052247 L'âme naît vieille dans le corps; c'est pour la rajeunir qu'il vieillit.
Le cœur a ses raisons. Caduceus-e1412280052247

Points de Sutures:
 


Le cœur a ses raisons. Empty
MessageSujet: Re: Le cœur a ses raisons.   Le cœur a ses raisons. EmptyMer 20 Juil 2016 - 13:56

Soul venait enfin d’exhaler une volute de fumée, savourant l’instant précieux et la saveur du tabac, de la nicotine qui l’imprégnait de nouveau.
Il s’était accoudé à son tour auprès du chef des Armuriers, dardant un regard impénétrable pour toute réponse.
Si je te donne, tu me donneras ? – une des multiples introductions à libérer les confessions.
Alors l’Immuable concède un peu. Parce que c’est Sharpy, qu’il a confiance en lui. Assez pour reconnaître son état. Mais pas plus. Il fallait aussi le protéger. Et peut-être aussi ; se protéger. Et ne pas révéler ce qui le rongeait depuis cette nuit terrible où il avait écopé de cette jambe boiteuse, et les cicatrices affreuses de son torse. Sharpy l’avait déjà trop vu en sale posture.

« J’ai une bonne équipe. » - Manière de prononcer qu’on faisait ce qu’on pouvait. Mais cela Sharpy en était conscient. C’était une accroche comme une autre.

« Depuis le temps, tu t’es probablement rendu compte que je dors rarement. »

Et avant que l’armurier ne puisse rétorquer :

« Mais je tiens. Il le faut bien. Et toi ? Qu’est-ce qui t’amène réellement ? »

On reviendrait pour l’approche en douceur, mais si Soul ne lui rentrait pas un peu dedans, Sharpy serait capable de tourner autour du pot des heures durant. Autant gagner du temps.






« C'est un peu de ton espoir, ce que les années
en ont perdu. On dirait ton ombre et qu'elle
cherche à se mettre debout. N'appelle personne.
Ton cœur ce n'est pas toi, c'est un enfant qui se
tourmente avec la crainte de tomber. »
- Bousquet
☤ Et des croquis ☤

Still trying:
 


Dernière édition par Soul le Sam 20 Aoû 2016 - 2:02, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://cidiene.wordpress.com/
Sharpy
Sharpy

♣ Chef des Armuriers ♣


✘ AVENTURES : 728
✘ SURNOM : la Lame
✘ AGE DU PERSO : 16 couteaux

✘ DISPO POUR RP ? : Oui pour la nouvelle intrigue !
✘ LIENS :
Que vos lames restent acérées !
L'amitié est comme la lame d'un couteau : en se retournant elle blesse son maître.

Le cœur a ses raisons. Empty
MessageSujet: Re: Le cœur a ses raisons.   Le cœur a ses raisons. EmptyMar 16 Aoû 2016 - 13:40

Sharpy suivait des yeux la fumée qui se volatilisait entre les branches, la vision faisant remonter des souvenirs d’autres fumeurs, ailleurs. L’ambiance le calmait un peu. Il se sentait moins nerveux, comme si c’était lui qui inhalait la nicotine et pas Soul – mais il se priverait bien de le faire, il ne voulait pas s’étouffer et perdre toute crédibilité. C’était aussi ça qui le retenait de tout dévoiler. Un peu de crédibilité, pas mal de pudeur. Il n’avait jamais vraiment su comment aborder ce genre de choses. N’était jamais venu avec des phrases toutes faites. Aujourd’hui comme hier.

Soul avait raison de le ramener sur le droit chemin, après tout son temps était compté, son équipe patientait, et Sharpy était capable de s’étaler sur dix minutes en excuses tarabiscotées.

"Je sais pas trop..."

La blessure physique n’était certainement pas ce qui l’amenait aujourd’hui et Soul l’avait très bien compris. Sharpy frotta machinalement son bras blessé en se sentant un peu con. Plus que d’habitude.

"J’aime pas trop ce qui me passe par la tête en ce moment. Je me suis dit que j’avais besoin d’en parler à quelqu’un."

Aveu gêné.

"C’est pour un ami."

Avec si peu d’infos, Soul pouvait imaginer n’importe quoi. Il faudrait commencer par le commencement. Sharpy soupira :

"J’étais dans le groupe qui a exploré les cavernes maritimes. On a ramené la fiole qui… Bon. Pour ça, il fallait pleurer nous-mêmes, tu vois ? Tous ensemble. Très gênant", ajouta-t-il avec un semblant de sourire, plus grimace de facade qu’autre chose. Il regardait ailleurs. "J’ai cherché un souvenir triste. Et depuis j’arrive pas à me le sortir de la tête. Je..." Il hésita, passa une main dans ses cheveux, changea d’avis. "Je n’en avais jamais parlé à personne. Mais toi, tu... tu étais au courant."

Soul avait toujours su mieux, vu mieux que lui. Il avait compris avant même Sharpy. Il avait senti le danger. Est-ce que s’il l’avait écouté... Non. Est-ce que Soul s’en souvenait maintenant, après toutes ces années insaisissables au compteur ? Là était la question. Sharpy ne pouvait que l’espérer. Il n’avait pas la force de partager ce récit-là.

"Je sais pas pourquoi je parle autant. Je suis pas clair, désolé. C’est pas très clair dans ma tête non plus."








“ First rule : stick them with the pointy end ”




Sharpy au naturel ♥:
 

#NoublieJamaisLAreneTigerPee:
 
Revenir en haut Aller en bas
Soul
Soul

♣ Chef des Soigneurs ♣


✘ AVENTURES : 1172
✘ SURNOM : L'Immuable
✘ AGE DU PERSO : Un peu trop mature.

✘ DISPO POUR RP ? : Difficilement (exception faite pour de nvx soigneurs ou trame précise); demandez toujours !
✘ LIENS :
Le cœur a ses raisons. Caduceus-e1412280052247 L'âme naît vieille dans le corps; c'est pour la rajeunir qu'il vieillit.
Le cœur a ses raisons. Caduceus-e1412280052247

Points de Sutures:
 


Le cœur a ses raisons. Empty
MessageSujet: Re: Le cœur a ses raisons.   Le cœur a ses raisons. EmptyLun 12 Sep 2016 - 19:10

Il l'écoute. A le voir buter sur le choix de ses mots, le sens de ses explications. Soul à cet instant, a tout le temps du monde pour ce grand gaillard un peu trop brailleur, un peu trop léger qu'il a su estimer pour sa véritable valeur: celle de pilier, de fédérateur. Celui qui sous ses allures légères toujours rieuses s’avérait plus profond, plus mesuré et observateur.

Ils étaient fait d'un bois similaire. Pourtant, l'immuable s'attendait à tout SAUF à ce retour en arrière.

Alors que ses yeux s'étaient laissés flotter dans le vague pour ne pas peser sur l'armurier, ils le transpercent soudainement d'une surprise transparente.
Non, il ne s'y attendait vraiment pas.

Et malgré l'Île, Soul comprend immédiatement à quoi, ou plutôt à qui, la Lame se réfère, et ne peut empêcher de s'exclamer:

- Si je m'attendais...

L'intensité de sa douleur, il n'avait jamais pu l'oublier. Ce qui avait déformé ses traits habituellement si rieurs, ceux qui l'avaient marqués... et transformés. En profondeur.

Couvert d'un oubli salvateur que l'Immuable n'arrivait pas à approuver. C'était une question de survie pourtant. Pourtant.
Si son visage à elle ne s'était pas imprégné, il savait qu'elle avait rejoint sa galerie de portrait, comme tout ces autres disparus, en son carnet.

C'est à peine s'il se souvenait de son nom. Il n'avait jamais voulu y faire plus attention. On ne s'attachait jamais aux mères, la plupart ne durait guère, et la place était déjà prise par quelques rares exceptions, Soul ne s'était donc pas attardé.

Il se souvenait, qu'elle avait les cheveux blonds, oui. Qu'elle souriait souvent, qu'elle leur souriait souvent, à leur passer devant. Devant Sharpy.

Et lui qui y répondait béatement.

Le visage du soigneur s'assombrit.

Est-il vraiment besoin de lui remémorer tout ça ? Est-il vraiment besoin de se rappeler, de se souvenir ?
Il sait ce qu'il en coûte, il sait que c'est là l'un des ingrédients le poussant à grandir.

Et Sharpy n'est-il pas mieux ainsi, dans son abnégation au Grand-Arbre, dans son déni ?

Il soupire. Il sait bien que ce n'est pas à lui de choisir. Ce n'est pas son rôle. Lui ne fait qu’accueillir, soigner ce qui peut l'être. Colmater au mieux, parfois vraiment guérir. Vraiment sauver. Le temps d'une nouvelle et ultime aventure.

Il inspire une longue bouffée, qu'il rejette vers le ciel.

- Quelque part, c'était peut-être mieux que tu l'ais oubliée. Moins dangereux. Moins douloureux.
Te souviens-tu de la couleur de ses yeux ?


En appeler à sa mémoire à lui. Car la douleur, comme un fer rouge, marquait toujours plus profondément le cœur, même indésirable, tant qu'on ne l'avait pas acceptée, digérée. Absoute.






« C'est un peu de ton espoir, ce que les années
en ont perdu. On dirait ton ombre et qu'elle
cherche à se mettre debout. N'appelle personne.
Ton cœur ce n'est pas toi, c'est un enfant qui se
tourmente avec la crainte de tomber. »
- Bousquet
☤ Et des croquis ☤

Still trying:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://cidiene.wordpress.com/
Sharpy
Sharpy

♣ Chef des Armuriers ♣


✘ AVENTURES : 728
✘ SURNOM : la Lame
✘ AGE DU PERSO : 16 couteaux

✘ DISPO POUR RP ? : Oui pour la nouvelle intrigue !
✘ LIENS :
Que vos lames restent acérées !
L'amitié est comme la lame d'un couteau : en se retournant elle blesse son maître.

Le cœur a ses raisons. Empty
MessageSujet: Re: Le cœur a ses raisons.   Le cœur a ses raisons. EmptySam 24 Sep 2016 - 23:13

Sharpy aurait voulu s'enfoncer six pieds sous terre. Se cacher très profondément pour échapper au regard perçant du Soigneur qui savait toujours ce qui n'allait pas. Sharpy ne se serait pas étonné que l'île ait dotée ce garçon de magie. "Si je m'attendais..." Oui, voilà. C'était le petit moment gênant auquel lui s'attendait parfaitement, peut-être la seule raison qui avait aisément repoussé sa venue jusqu'à maintenant. L'Armurier essaya de ne pas grimacer mais, peine perdue, son mécanisme de défense était enclenché.

Parler de ça.

Avec Soul.

Même lorsqu'il avait été au plus mal, il avait réussi à l'éviter. Cette discussion gênante, ce regard perçant. Sharpy n'avait jamais remarqué à quel point Soul avait les yeux verts. Sa respiration s'accéléra et il dut faire un effort pour ne pas simplement fuir sur-le-champ. Il pouvait trouver une excuse, n'importe quoi. J'ai une arme sur le feu. C'est pas si important. Oublie. Mais Soul n'avait pas oublié. Soul n'avait pas oublié et Sharpy eut honte qu'il soit peut-être celui qui, des deux, se souvenait le mieux. Car le regard de Soul affichait bien une parfaite compréhension de la situation, et l'Armurier ne comprenait pas comment, après tout ce temps, il pouvait savoir exactement.

Magique, probablement.

Une raison plus terre-à-terre que celle-là ne lui traversa pas l'esprit. Il se contenta de fixer Soul dans l'attente. Il aurait été moins nerveux face à un interlocuteur de moindre importance, même si le regard aurait été moins compréhensif et le mot plus acerbe. Ça ne lui aurait pas vraiment fait mal, parce qu'un autre interlocuteur n'aurait pas compris le fond des choses. Mais de Soul, il craignait le jugement, parce que son avis était important.

"Quelque part, c'était peut-être mieux que tu l'ais oubliée. Moins dangereux. Moins douloureux."

Et c'était exactement pour cela qu'il était là. Sharpy ferma brièvement les yeux, comme quand il savait qu'il allait recevoir un coup en plein visage. Il n'était pas dans l'Arène mais c'était un combat personnel qu'il n'avait que trop repoussé, en pensant que le temps finirait par l'effacer complètement. Il avait été stupide. Il était temps qu'il affronte cet adversaire-là.

"Te souviens-tu de la couleur de ses yeux ?"

L'Oubli était à la fois son sauveur et son ennemi. Sans lui, Sharpy n'aurait jamais cessé de grandir, jamais guéri. Il n'osait pas rouvrir la petite boîte, pas complètement. Pourtant il pouvait percevoir l'intensité du souvenir qui perçait sa prison mémorielle. Contrairement à Pandore, il ne tenait pas à savoir ce qu'elle renfermait. Il savait ce qu'il y trouverait, ou plutôt il connaissait – redoutait – les conséquences. Mais peut-être qu'au fond... peut-être qu'au fond, il s'y trouvait quelque chose de pas tout à fait mauvais.

"Bleus", fit d'abord Sharpy, sans réfléchir. Il jeta un coup d’œil sous le couvercle. "... verts ?"

Il ne savait pas quelle était la bonne réponse, parce qu'il ne savait pas s'il était bon qu'il le sache ou pas. Mais s'il voulait vraiment être honnête, il devait reconnaître que c'était la raison qui l'avait poussé à aller voir Soul et pas un autre. Parce que s'il n'avait pas confiance en l'Oubli, il pouvait avoir confiance en lui. Sharpy ouvrit alors plus grand la boîte.

"Je crois qu'ils me faisaient penser à l'océan." Il avait un ton prudent, mesuré. "C'est à ça que je pense quand j'essaye de me rappeler de ses yeux."

Ce n'était pas vraiment un souvenir, pas vrai ? Juste une impression, tellement fugace... Mais plus il la tenait dans sa main et plus elle prenait forme. Il fallait lâcher avant de se brûler, quitte à tout briser.

"Je ne suis pas sûr d'avoir envie de me rappeler."








“ First rule : stick them with the pointy end ”




Sharpy au naturel ♥:
 

#NoublieJamaisLAreneTigerPee:
 
Revenir en haut Aller en bas
Soul
Soul

♣ Chef des Soigneurs ♣


✘ AVENTURES : 1172
✘ SURNOM : L'Immuable
✘ AGE DU PERSO : Un peu trop mature.

✘ DISPO POUR RP ? : Difficilement (exception faite pour de nvx soigneurs ou trame précise); demandez toujours !
✘ LIENS :
Le cœur a ses raisons. Caduceus-e1412280052247 L'âme naît vieille dans le corps; c'est pour la rajeunir qu'il vieillit.
Le cœur a ses raisons. Caduceus-e1412280052247

Points de Sutures:
 


Le cœur a ses raisons. Empty
MessageSujet: Re: Le cœur a ses raisons.   Le cœur a ses raisons. EmptyDim 23 Oct 2016 - 20:27

Aux couleurs tachées d’hésitations, Soul lui répond d’un regard plein de compassion. Il se risque à une accolade de la paume de sa main, sur son épaule frémissante. Quelques percussions en douceur mais rythmée. Une presque poignée.

- Si tu ne veux pas aller plus loin, tu peux toujours t’arrêter. C’est… le passé. Cela ne la ramènera pas.
Mais… Si tu veux quand même la revoir, j’ai un moyen.


Celui qui demeurait sa mémoire, celui qui demeurait son histoire, qui les faisaient tous perdurer… ces enfants effacés. Ceux qui ne cesseraient jamais de le hanter à chaque page tournée, rien de magique, tout ce qu’il y avait plus de concrets sous des traits parfois hachés.










« C'est un peu de ton espoir, ce que les années
en ont perdu. On dirait ton ombre et qu'elle
cherche à se mettre debout. N'appelle personne.
Ton cœur ce n'est pas toi, c'est un enfant qui se
tourmente avec la crainte de tomber. »
- Bousquet
☤ Et des croquis ☤

Still trying:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://cidiene.wordpress.com/
Sharpy
Sharpy

♣ Chef des Armuriers ♣


✘ AVENTURES : 728
✘ SURNOM : la Lame
✘ AGE DU PERSO : 16 couteaux

✘ DISPO POUR RP ? : Oui pour la nouvelle intrigue !
✘ LIENS :
Que vos lames restent acérées !
L'amitié est comme la lame d'un couteau : en se retournant elle blesse son maître.

Le cœur a ses raisons. Empty
MessageSujet: Re: Le cœur a ses raisons.   Le cœur a ses raisons. EmptyVen 3 Fév 2017 - 15:56

C'était étrange de parler d'elle. C'était étrange de la convoquer en tant que personne et pas comme un souvenir. Sharpy tressaillit sous la tape amicale de Soul, leva vers lui un sourire incertain mais reconnaissant.

"Si tu ne veux pas aller plus loin, tu peux toujours t’arrêter. C’est… le passé. Cela ne la ramènera pas."

Il ne le devait certainement pas. Elle ne reviendrait pas et l'invoquer à coups de paroles ne ferait que rendre sa mémoire plus vivace. N'est-ce pas ?

"Mais… Si tu veux quand même la revoir, j’ai un moyen."

Le regard surpris qu'il leva sur Soul était empreint de quelque chose de presque désespéré et il s'en voulut immédiatement. La détermination de toutes ces années n'était-elle qu'une façade minable ? Ce qu'il avait construit pour s'aider à oublier ne pouvait s'effondrer ainsi. Mais c'était peut-être le seul moyen d'affronter sa peur ? Non, non. Il n'était pas en train de vaciller. Il était juste pris au dépourvu par ces paroles énigmatiques. Il croisa les bras.

"Quel moyen ?"

Ce n'était pas un oui, ce n'était pas un non. Il avait besoin de plus de temps pour répondre à la question.








“ First rule : stick them with the pointy end ”




Sharpy au naturel ♥:
 

#NoublieJamaisLAreneTigerPee:
 
Revenir en haut Aller en bas
Soul
Soul

♣ Chef des Soigneurs ♣


✘ AVENTURES : 1172
✘ SURNOM : L'Immuable
✘ AGE DU PERSO : Un peu trop mature.

✘ DISPO POUR RP ? : Difficilement (exception faite pour de nvx soigneurs ou trame précise); demandez toujours !
✘ LIENS :
Le cœur a ses raisons. Caduceus-e1412280052247 L'âme naît vieille dans le corps; c'est pour la rajeunir qu'il vieillit.
Le cœur a ses raisons. Caduceus-e1412280052247

Points de Sutures:
 


Le cœur a ses raisons. Empty
MessageSujet: Re: Le cœur a ses raisons.   Le cœur a ses raisons. EmptyLun 13 Mar 2017 - 3:27

Peut-être n’avait-il pas employé la bonne formulation, réveillant maladroitement un espoir affamé qu’il n’aurait soupçonné chez son homologue.
Soul s’en mord la langue, la fatigue de ces derniers jours le rend moins attentif, la nonchalance de Sharpy et la tranquillité qu’il éprouve lui-même toujours à ses côtés lui fait oublier son tact habituel.

Mais le mal est fait. Ce n’est pas comme s’il pouvait y remédier. Il était obligé de continuer, de remuer le couteau dans la plaie et se faisant… De risquer aussi à se révéler lui-même. L’un de ses multiples points faible qu’il s’acharnait à perdurer, cette mémoire qui marquait de hachures des hardes d’un papier blafard.
Ses carnets et ces multiples visages que l’île leur faisait oubliés, dont il n’avait plus qu’un portrait et quelques annotations pour toute tombe.
Peu d’enfants sont au courant de cette morbide habitude, de cette défiance.

Il soupire longuement, un peu à contrecœur :

« Tous ceux que j’ai connu… Ceux qui ont disparu… figurent dans mes carnets. »

Il n’a pas vraiment envie de s’attarder en explications mais il n’a pas vraiment le choix.

« J’en fais le croquis, c’est … ma manière de leur dire au-revoir. »
… Et de s’empêcher d’oublier ceux que Soul n’avait été capable de sauver.

Mais ça, Soul ne pouvait le lui avouer.







« C'est un peu de ton espoir, ce que les années
en ont perdu. On dirait ton ombre et qu'elle
cherche à se mettre debout. N'appelle personne.
Ton cœur ce n'est pas toi, c'est un enfant qui se
tourmente avec la crainte de tomber. »
- Bousquet
☤ Et des croquis ☤

Still trying:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://cidiene.wordpress.com/
Sharpy
Sharpy

♣ Chef des Armuriers ♣


✘ AVENTURES : 728
✘ SURNOM : la Lame
✘ AGE DU PERSO : 16 couteaux

✘ DISPO POUR RP ? : Oui pour la nouvelle intrigue !
✘ LIENS :
Que vos lames restent acérées !
L'amitié est comme la lame d'un couteau : en se retournant elle blesse son maître.

Le cœur a ses raisons. Empty
MessageSujet: Re: Le cœur a ses raisons.   Le cœur a ses raisons. EmptyDim 12 Nov 2017 - 23:49

Soul ne semblait pas très enclin à répondre, pourtant l'idée venait de lui. Sharpy eut le temps de se demander ce qui retenait le chef des Soigneurs, avant que ce dernier ne mentionne ses carnets. Des carnets. Quels carnets ? Sharpy afficha un air surpris et pendant un instant, il en oublia complètement la raison de sa présence ici. Soul dessinait... les disparus. Soul... Soul dessinait ?

"J’en fais le croquis, c’est … ma manière de leur dire au-revoir", précisa ce dernier, et Sharpy hocha lentement la tête, à mesure que le concept se faisait plus clair :
"Je... Je ne savais pas que tu dessinais", balbutia-t-il de but en blanc.

C'était sûrement voulu. Mais Sharpy trouvait aberrant, presque honteux, de ne découvrir qu'aujourd'hui cette facette de Soul, alors qu'il le connaissait depuis si longtemps... depuis toujours, semblait-il. Une pensée encore plus honteuse le surprit : le connaissait-il vraiment ? Les bras toujours croisés, il joua inconsciemment avec la déchirure de sa veste au niveau de son épaule, qu'il haussa légèrement en réponse à la question muette du Soigneur. Sharpy s'étonnait à peine de la communication non verbale qui passait entre eux depuis le début de la conversation. Peut-être ne connaissait-il pas Soul en profondeur, mais il le connaissait depuis longtemps. Il y avait forcément, depuis tout ce temps, des mimiques, des gestes et des réflexes qui se décryptaient facilement, inconsciemment même, pour Soul comme pour lui. C'était valable pour d'autres ; quand il s'entraînait avec Stealth et qu'elle n'avait pas besoin d'annoncer quel coup elle comptait lui porter ensuite ; quand il embêtait Arrow et que ce dernier lui renvoyait un regard muet pour lui intimer d'arrêter ; quand Sharpy avait été au plus bas et que Soul avait su sans qu'il ait à le lui dire quel mal le rongeait exactement. Mais parce que cette décision était importante et parce qu'il refusait que Soul en prenne la responsabilité, l'Armurier hocha ostensiblement la tête.

"J'aimerais voir son portrait."

À présent il ne pouvait plus reculer.








“ First rule : stick them with the pointy end ”




Sharpy au naturel ♥:
 

#NoublieJamaisLAreneTigerPee:
 
Revenir en haut Aller en bas
Soul
Soul

♣ Chef des Soigneurs ♣


✘ AVENTURES : 1172
✘ SURNOM : L'Immuable
✘ AGE DU PERSO : Un peu trop mature.

✘ DISPO POUR RP ? : Difficilement (exception faite pour de nvx soigneurs ou trame précise); demandez toujours !
✘ LIENS :
Le cœur a ses raisons. Caduceus-e1412280052247 L'âme naît vieille dans le corps; c'est pour la rajeunir qu'il vieillit.
Le cœur a ses raisons. Caduceus-e1412280052247

Points de Sutures:
 


Le cœur a ses raisons. Empty
MessageSujet: Re: Le cœur a ses raisons.   Le cœur a ses raisons. EmptyLun 12 Fév 2018 - 1:43

« Ce n’est pas mon plus grand talent. » se dédouane-t-il doucement, frémissement de sourire sous la dent.

Sharpy parait le dévisager comme s’il le découvrait et Soul ne peut s’empêcher de se détourner pudiquement, un peu gêné par ses trop nombreux secrets.

« J’aimerais voir son portrait. »

Ses yeux refondent instantanément sur lui. Le Chef des Soigneurs parvient avec peine à retenir un « Tu es vraiment sûr ? » que l’affirmation volontaire, aura balayée.
Il soupire.

Soul ne se permettait guère autant de relâchement. La possibilité de se laisser lire, peut-être un peu de se trahir… Mais avec Sharpy, il avait toujours été plus spontané.

« Il va falloir… »

Sa main vient lisser ses cheveux en arrière, comme s’il retardait les soucis à venir.

« Il va falloir trouver le bon. »

Il s’est redressé, un regard vers l’infirmerie. Soul se retourne vers Sharpy :

« Il y en a… une certaine quantité. »

C’est une ébauche d’explication.

« Je me souviens de vous mais pas forcément toujours de ceux que j’ai dessiné. »

Ou seulement ceux qui lui faisaient le plus mal.
Ceux qu’il s’acharnait à se remémorer…
Pour se punir.
De ne pas avoir su les garder.
Les ramener.
Faire vivre.

Il écrase sa cigarette sur le bois, ramène le mégot à lui.

« Viens. » – intime-t-il, le pas décidé.

Et sans l’attendre, il retourne vers l’infirmerie dans laquelle il s’engouffre, contournant les sollicitations dont Green vient le protéger ; « Qu’on ne nous dérange pas. » – aura-t-il glissé à ses collaborateurs.

Un regard en arrière vers l’armurier, une invitation silencieuse au fond de la cabane, là où Soul tient un drap qu’il est prêt à tirer dans l’expectative d’être rejoint.
Derrière lui, des dizaines de planches sur lesquelles sont dressées des dizaines et dizaines de carnets.






« C'est un peu de ton espoir, ce que les années
en ont perdu. On dirait ton ombre et qu'elle
cherche à se mettre debout. N'appelle personne.
Ton cœur ce n'est pas toi, c'est un enfant qui se
tourmente avec la crainte de tomber. »
- Bousquet
☤ Et des croquis ☤

Still trying:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://cidiene.wordpress.com/
Sharpy
Sharpy

♣ Chef des Armuriers ♣


✘ AVENTURES : 728
✘ SURNOM : la Lame
✘ AGE DU PERSO : 16 couteaux

✘ DISPO POUR RP ? : Oui pour la nouvelle intrigue !
✘ LIENS :
Que vos lames restent acérées !
L'amitié est comme la lame d'un couteau : en se retournant elle blesse son maître.

Le cœur a ses raisons. Empty
MessageSujet: Re: Le cœur a ses raisons.   Le cœur a ses raisons. EmptyDim 29 Avr 2018 - 15:03

Sharpy se refusait à regretter sa décision qui paraissait spontanée. Il n'avait pas prévu cela en venant voir Soul, n'avait pas prévu d'aller si loin. N'avait pas prévu grand-chose en réalité. Il avait besoin de parler, Soul était la personne la plus appropriée. Il savait le chef des Soigneurs de bon conseil et c'était probablement la seule chose qu'il espérait venant de lui. Sharpy n'avait pas besoin qu'on lui fasse la morale ou qu'on le réconforte. Il voulait des solutions, pas des mots jetés dans le vent. À présent, le chef des Soigneurs lui offrait exactement cela. Un moyen de remédier à son problème. Un moyen de le régler peut-être définitivement. Un remède, un vrai.

Sharpy hocha la tête aux explications de Soul, sans forcément en comprendre toute la portée. Le Soigneur abrégea en le guidant simplement à l'intérieur de l'Infirmerie et l'Armurier suivit.

Il comprenait à présent qu'il était comme ces malades qui ne savent pas qu'ils sont en rémission, jusqu'à ce que la réalité les rattrape et qu'ils vivent dans la peur d'une rechute. Sharpy ne voulait pas être malade et il ne voulait pas avoir peur.

Il traversa la cabane principale des Soigneurs en essayant d'éviter à la fois les regards des collègues de Soul, des patients et de sa propre crainte. Ca allait probablement faire mal, mais c'était un mal nécessaire. Il était décidé.

Il marqua une pause devant le recoin dans lequel Soul l'attendait puis se glissa sous le drap qui en dissimulait le contenu aux regards étrangers. Et vraiment, Sharpy eut la sensation de ne pas être à sa place au milieu des carnets de Soul. Il se sentait déplacé, de trop, comme si son propre corps prenait une place qui ne lui était pas dévolue.

"Si je m'attendais à ça..." balbutia le chef des Armuriers, faisant étrangement écho à son homologue un peu plus tôt.

Ce n'était pas simplement pénétrer dans un lieu chargé de secrets et d'intimité pour Soul, c'était pénétrer dans l'intimité de tous les portraits, de tous les enfants dont Soul conservait ici une partie de la mémoire. Sharpy était ici l'observateur indiscret de leurs existences trépassées, un voyeur, animé d'une trop grande curiosité.

Et il n'avait même pas ouvert un seul carnet.

L'Armurier leva les yeux pour englober la totalité des étagères remplies de carnets et son cerveau assembla l'information avec ce que Soul lui avait dit plus tôt.

"Il y en a... une certaine quantité."

À présent, il comprenait ce que cela signifiait. Il ne s'agissait pas seulement de passer un mauvais quart d'heure en observant le portrait de... son portrait. Et les souvenirs qu'ils pouvaient raviver. Il s'agissait d'abord de le trouver.

"Je me souviens de vous mais pas forcément toujours de ceux que j’ai dessiné."

Ouvrir les carnets uns par uns, voir les visages des anciens, affronter leurs regards figés pour l'éternité, peut-être se rappeler, et réaliser, réaliser enfin à quel point le temps a passé.
Depuis combien de temps Soul était-il là ? Depuis combien de temps encrait-il les visages des trépassés ?

Depuis combien de temps, enfin, l'île lui permettait-elle de compter leurs morts ?

Sharpy s'approcha des étagères, observa les carnets qui se tenaient à hauteur d'yeux et se retourna vers Soul avec une question silencieuse. Hook lui-même n'aurait pas réussi à lui couper la langue mais la perspective de revoir les visages de ses victimes avait le pouvoir de rendre la Lame complètement muette.

Par où commencer ?








“ First rule : stick them with the pointy end ”




Sharpy au naturel ♥:
 

#NoublieJamaisLAreneTigerPee:
 
Revenir en haut Aller en bas
Soul
Soul

♣ Chef des Soigneurs ♣


✘ AVENTURES : 1172
✘ SURNOM : L'Immuable
✘ AGE DU PERSO : Un peu trop mature.

✘ DISPO POUR RP ? : Difficilement (exception faite pour de nvx soigneurs ou trame précise); demandez toujours !
✘ LIENS :
Le cœur a ses raisons. Caduceus-e1412280052247 L'âme naît vieille dans le corps; c'est pour la rajeunir qu'il vieillit.
Le cœur a ses raisons. Caduceus-e1412280052247

Points de Sutures:
 


Le cœur a ses raisons. Empty
MessageSujet: Re: Le cœur a ses raisons.   Le cœur a ses raisons. EmptySam 26 Mai 2018 - 20:46

Il sourit tout doucement, tristement, à sa surprise. Soul aurait préféré – à la vérité – ne pas ébruiter son secret, que le regard de Sharpy ne se pose pas plus longuement sur lui… après. A s’interroger qui il irait dessiner encore. Quel portrait irait remplir le mausolée, quel serait celui que le soigneur ne veut oublier.

De stupeur, son ami reste muet, rajoutant un peu à la pesanteur de ses dessins passés et à venir. Le chef des Soigneurs soupire.
Il y a un vague classement, entre ses étagères désordonnées, pour l’aider à s’y retrouver. Car les portraits se mêler aux esquisses et schémas des plaies, des maladies qu’il avait découvertes, appris à soigner ou contenir. De ses observations faites sur les enfants qui venaient de mourir pour apprendre de ses échecs, pour ne plus les reproduire
De ce qu’il pense se souvenir… Elle n’était pas là à son arrivée, non. Elle n’était pas aussi ancienne que Sharpy ou lui l’était. Sa disparition n’était pas non plus récente, il faudrait remonter au-delà des dernières afflictions… Avant la grande nuit, avant la contamination obscure… avant les cauchemars aussi. C’était une approximation encore trop large mais… Il faudrait bien commencer quelque part.

 « Je crois que tu avais déjà vaincu… – comment s’appelait-il déjà ? Il n’arrive plus à le remettre, l’ancien chef des armuriers – que tu dirigeais déjà les armuriers. Ce n’était pas le cas encore, à mon arrivée. Je crois. »

Il n’en est pas vraiment sûr, c’est plus un instinct qu’un véritable fait, à la multiplication des « je crois » qu’il ne cesse (et ne cessera) de ponctuer. L’immuable écarte négligemment (du moins il essaie d’en donner l’impression) le plus récent des carnets, semble hésiter devant l’un des étages pour se saisir d’une dizaine des ouvrages qu’il vient poser sur son bureau.

 « Toi tu commenceras par ceux-là. »

Il retourne aux planches, et récupère un nouveau chargement.

« Je prendrais cette pile-ci, on les rangera à mesure de notre progression. »

Il prend l’un des tabouret, grimace un peu en le soulevant, réveillant les cicatrices encore fraiche de son torse, se reprend, le tend vers Sharpy, avant de faire de même pour lui.
En s’asseyant il marque une pause, comme une méditation, mais c’est anxieux qu’il demande :

« Sharpy, ce que tu vas voir là. Il ne faudra en parler à personne. »

Pas même à Peter Pan. Soul a choisi de lui faire confiance, il ne sait pas jusqu’où on lui permettrait de continuer ses travaux de mémoire même si ceux-ci l’aidaient à soigner. Il n’a pas encore ouvert le premier carnet, figé dans l’attente de la réponse que Sharpy lui fournirait.


Ps:
 






« C'est un peu de ton espoir, ce que les années
en ont perdu. On dirait ton ombre et qu'elle
cherche à se mettre debout. N'appelle personne.
Ton cœur ce n'est pas toi, c'est un enfant qui se
tourmente avec la crainte de tomber. »
- Bousquet
☤ Et des croquis ☤

Still trying:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://cidiene.wordpress.com/
Sharpy
Sharpy

♣ Chef des Armuriers ♣


✘ AVENTURES : 728
✘ SURNOM : la Lame
✘ AGE DU PERSO : 16 couteaux

✘ DISPO POUR RP ? : Oui pour la nouvelle intrigue !
✘ LIENS :
Que vos lames restent acérées !
L'amitié est comme la lame d'un couteau : en se retournant elle blesse son maître.

Le cœur a ses raisons. Empty
MessageSujet: Re: Le cœur a ses raisons.   Le cœur a ses raisons. EmptyDim 17 Juin 2018 - 12:56

Sharpy attendait dans un silence presque religieux que Soul le guide à travers une organisation qui devait faire sens à ses yeux mais ne représentait que des piles et des piles de bouquins pour l'Armurier. Sharpy ne se sentait pas très à sa place alors il ne disait rien.
Il hocha brièvement la tête quand Soul mentionna ses débuts en tant que chef, un bref signe affirmatif pour confirmer ses hypothèses, puis un autre, négatif, quand l'Immuable remonta jusqu'à son arrivée. Parfois, Sharpy oubliait qu'il était là depuis très longtemps. Souvent, il ne pensait même pas au fait qu'il n'était pas arrivé comme les autres. En volant. Il n'y pensait pas parce que ça lui rappelait des souvenirs désagréables, quelque chose à mi-chemin entre l'envie et la honte, et Sharpy préférait ne pas réfléchir aux émotions désagréables (certains diront qu'il préférait ne pas réfléchir aux émotions tout court, ce qui n'était pas tout à fait exact). Soul posa une dizaines d'ouvrages devant lui et Sharpy examina la pile, essayant de comprendre la logique qui organisait les souvenirs (les carnets) du chef des Soigneurs. Il saisissait l'idée ; ils allaient remonter aussi loin que sa nomination en tant que chef, parce que ce dont ils étaient tous les deux certains, c'était qu'il était chef à ce moment-là, mais ils n'avaient pas plus d'indices. Ca allait être un long travail de recherche. Pour la première fois de sa vie peut-être, Sharpy se demanda pourquoi il était aussi vieux.

Il ravala un soupir pendant que Soul se saisissait à son tour d'une autre pile puis d'un tabouret, avec une grimace que l'Armurier ne releva pas. Ca aurait été comme remarquer tout haut que le chef des Soigneurs n'avait pas l'air en forme, et il ne parlait pas de ses cernes. Ou de son léger boitement. Sharpy l'avait remarqué aisément, c'était le genre de faiblesses physiques qui ne passaient pas inaperçues à ses yeux, mais il ne l'aurait jamais signalé.
Soul avait ses marques, Sharpy les siennes, point.
Il accepta avec reconnaissance le tabouret qu'il lui présentait et ils s'assirent en silence. Sharpy prit le carnet qui surplombait sa pile et le posa devant lui, sans oser tout à fait l'ouvrir.

"Sharpy, ce que tu vas voir là. Il ne faudra en parler à personne."

Sharpy se sentit soulagé que Soul brise le silence, même si c'était pour lui demander ce qu'il considérait comme une évidence. Il attendait sans s'en rendre compte un espèce de signal de sa part, la confirmation qu'il pouvait bel et bien entreprendre ces recherches avec lui. Le chef des Armuriers hocha vivement la tête :

"Bien sûr, je comprends." Il ouvrit précautionneusement le premier carnet, puis marqua un temps d'arrêt et ajouta : "Désolé de t'imposer ça."

Sharpy se doutait que Soul n'ouvrait pas les carnets par plaisir, même s'ils lui servaient peut-être dans son travail de tous les jours ; il n'avait aucune idée de ce qu'il pouvait bien y écrire, il ne savait pas lire, mais ça lui semblait logique. Et il n'avait pas l'arrogance d'imaginer que oui, peut-être qu'à force, Soul avait l'habitude. C'était comme dire qu'à force, Sharpy avait l'habitude de tuer des gens en combat.
On ne prenait jamais ce genre d'habitudes-là.
Ce que Sharpy voulait dire, maladroitement, c'était simplement ça. Désolé de t'embarquer dans un nouvel examen des portraits alors que tu n'en as probablement pas envie. C'était nécessaire, certes, et Soul l'avait proposé de lui-même, certes. Ca n'empêchait pas de s'excuser à l'avance.
Sharpy savait bien que ça n'allait pas être une partie de plaisir et il savait parfaitement qu'il n'aurait pas les mots pour exprimer des remords après cette activité tout à fait réjouissante. Il allait éviter les blagues, aussi, même si ce n'était pas l'envie de détendre l'atmosphère qui manquait. C'était son problème à la base, il fallait qu'il assume. S'il était venu plus tôt, il y aurait eu moins de livres à ouvrir.

Ce qu'il fit finalement avec son carnet, le plus anciens parmi ceux que Soul lui avait confiés, et commença à découvrir les portraits du Soigneur. Sharpy n'avait pas une très grande sensibilité à l'art (des armes, c'était tout ce qu'il dessinait, lui) mais il pouvait reconnaître que son collègue avait un certain talent. De toute manière, observer les images était la seule chose qu'il pouvait faire pour s'orienter dans sa recherche. Et il y avait beaucoup d'images. Sharpy les détaillait avec beaucoup de précision. Le Soigneur consignait les afflictions des disparus avec une extrême exactitude, ses traits étaient nets et les blessures, que Sharpy connaissait parfois pour en avoir vu de ses propres yeux, très détaillées. Il regardait ça avec un certain recul, comme s'il observait un combat de très loin ; il fixait l'affaire du coin de l'œil, au cas où elle se rapprocherait dangereusement de lui. Il aurait été facile de se laisser affecter par le sort de ses anciens camarades, même s'il n'en reconnaissait pas la moitié ; là, un garçon aux cheveux clairs qui lui étaient vaguement familiers. Ici, un ancien que Sharpy reconnaissait pour avoir travaillé avec lui en tant que chef. À la suite, des croquis de brûlures et d'un garçon qu'il était difficile de ne pas identifier : même s'il n'avait pas eu sa cicatrice, Scar n'avait pas changé. Mais il pouvait s'en détacher émotionnellement, comme sur un champ de bataille. Il y penserait plus tard, à tous ces morts. Il se demanderait probablement pourquoi il y en avait autant, si on aurait pu en éviter certains, s'il n'était pas étrange de se dire qu'ils étaient si nombreux dans ce carnet alors que Soul et lui étaient seuls à voir ces portraits. Pourquoi ils étaient là. Pourquoi les autres ne l'étaient pas.

Sharpy ne savait pas pourquoi mais il avait une soudaine envie de rhum.

Il passa au carnet suivant sans noter d'autres visages (re)connus jusque là, mais se figea dès les premières pages. Il ne savait pas son nom (s'il avait pu lire, ça aurait été plus aisé), mais il y avait un garçon qu'il connaissait pour l'avoir eu sous ses ordres et il était difficile de passer à côté. Sharpy aurait aimé savoir ce que Soul avait écrit à son sujet, mais ce n'était pas pour Fib qu'il était là, alors il tourna la page à contrecœur et continua ses recherches, un peu plus mal à l'aise qu'avant. Ces garçons qu'il avait reconnus, ils étaient peut-être encore en vie, ils avaient grandis, et pas lui. Il le savait mais c'était plus facile d'oublier qu'ils n'avaient jamais vécus au Grand Arbre. Voir leurs portraits lui rappelaient à quel point les anciens amis étaient devenus leurs nouveaux ennemis. Cette impression se renforça lorsque Sharpy reconnut cette fois très nettement le visage du mousse du Jolly Roger. Il ignorait son nouveau nom mais il savait très bien comment on l'appelait au Grand Arbre. Il examina un peu trop longtemps ce portrait et ferma un tout petit peu brutalement le carnet quand il réalisa ceci.

Il passa à la suite avec une impression de malaise grandissant. De temps en temps, il jetait des regards en biais à Soul. Il ne savait pas s'il espérait que ce soit le chef des Soigneurs ou lui-même qui tomberait sur le portrait fatidique, mais il se prenait à souhaiter que ce soit assez rapidement. Il n'était pas sûr d'avoir le courage de parcourir tous les livres de sa pile.

Il y avait plusieurs portraits de filles dans le troisième ouvrage, peut-être plus que dans les précédents, ou plus qui attirèrent son attention. Sharpy était passé assez rapidement sur certaines, qu'il ne reconnaissait absolument pas, mais d'autres lui disaient vaguement quelque chose et il devait s'y attarder plus longtemps, juste au cas où. Ainsi, le visage d'une ancienne Armurière attira son attention. Sharpy se souvenait d'avoir travaillé avec elle, et son croquis raviva quelques souvenirs flous et pas franchement utiles, mais le peu de notes prises par Soul à son sujet confirmait son hypothèse ; elle n'avait pas été mortellement blessée, elle avait été bannie. Sharpy repensa à Fib, puis à Zombie qui avait eu récemment des ennuis avec l'autorité, et se demanda si un canevas inquiétant ne se dessinait pas là.

Il fallait peut-être qu'il revoit la discipline de son groupe ou se remette en question en tant que chef…

Il en était là dans des considérations pas tout à fait à propos lorsqu'il tourna la page sur son portait à elle. Sharpy marqua un temps d'arrêt et se râcla la gorge. Pendant une demi seconde il avait hésité à refermer le carnet ou continuer sa recherche comme si de rien n'était, mais il aurait semblé cruel d'imposer plus de portraits que nécessaires à son collègue chef. Sharpy fit glisser le carnet jusqu'au Soigneur :

"Trouvée."

Il ne pouvait pas lire alors il avait besoin de sa confirmation officielle et explicite ; il avait besoin que Soul lui lise ce qu'il avait écrit à son propos. Il avait besoin d'entendre son nom.


HJ:
 








“ First rule : stick them with the pointy end ”




Sharpy au naturel ♥:
 

#NoublieJamaisLAreneTigerPee:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Le cœur a ses raisons. Empty
MessageSujet: Re: Le cœur a ses raisons.   Le cœur a ses raisons. Empty

Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Arrêt du jeu, mes raisons + mes adieux !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Never Never Land ★ :: Le Grand Arbre :: Les Cabanes dans les Branches :: L'Infirmerie-