Partagez | .
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Miss Annabelle
avatar

☠ Fille de Joie ☠


✘ AVENTURES : 128
✘ SURNOM : La Dormeuse
✘ AGE DU PERSO : 20 années

✘ LIENS : L'entrée des Contrées est par la mer, mais Il y dort... prenez garde au Dormeur qui rêve et attend

MessageSujet: Passé & Présent   Dim 14 Fév 2016 - 16:50


Temps libre. Annabelle pouvait s’en aller un peu de la Maison, s’éloignant un peu plus. Elle ne voulait que changer d’air. Même si celui-ci était encore étouffant. La canicule.

Elle entendait ses pas rythmés par les tics-tacs, ceux que les gens semblaient tous ignorer. La Fille de Joie cherchait simplement un endroit au frais, et surtout où le Corbeau amenant les lettres pouvait se trouver.
De quoi occuper l’esprit de la jeune femme, de quoi engloutir ces étranges bruits, ces étranges sons… Elle chantonnait, car le monde devenait trop silencieux, le monde étant endormi par la chaleur. Il semblait que les habitants de l’île étaient en bonne voie afin de ramener la normale, mais la chaleur persistait en attendant que la suite vienne.

Miss Annabelle évita quelques branchages, releva ses jupons, elle se résigna à l’idée de traverser des buissons et poursuivit sur une route plus dégagée. Tout en chantonnant, de sa voix cassée, puisque fatiguée, puisqu’elle ne servait qu’à faire du bruit afin de ne plus risquer d’entendre les sons…

La Dormeuse avait délaissé son livre épais, afin de le protéger, de le garder en place dans a chambre.

Au travers des fissures que dessinaient les veines célestes des arbres, le regarde fantômatique de la catin se perdit dans le bleu, constatant que l’après-midi ne devait pas mourir de sitôt.

Un pas, un geste qui fit un peu plus bouger le corset et Annabelle grimaça. L’étrange sensation née de ses cicatrices disgracieuses venait de la déranger, et même de l’inquiéter. Attentive aux sous-bois.
Elle passa vite outre, elle cherchait un Cordeau. Pas un Grands Ancien ou un Shoggoth égaré. D’ailleurs… prions qu’ils ne soient pas là.
Prisons que Peter Pan ne se lasse pas de l’île. Elle en mourait, et eux avec, tous les habitants.

Selon la Dormeuse.

Un Corbeau venait de s’envoler, Annabelle pressa le pas et reconnu une lettre posée sur un rocher.
L’oiseau avait dû la reconnaître, et il devait être pressé. Peut-être.

La Fille de Joie se saisit de l’enveloppe, mais elle ne l’ouvrit pas.
Le regard soudainement figé sur une silhouette, une silhouette familière. Trop familière.

L’air sur le visage pâle d’insomnie se fit plus dur soudainement.

L’estomac se noua, les doigts se crispèrent sur le papier.

Elle pensa à un habitant du Grand Arbre, ceux qui l’ont trahie, ceux qui l’ont fait pleurer, ceux qui s’entêtent à servir Peter Pan. L’île les dévorera tous. Tous, même les pirates et donc elle-même. Miss Annabelle se sentait comme dévorée vivante par cette entité géante…






Ph'nglui mglw'nafh Cthulhu R'lyeh wgah'nagl fhtagn




Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Joy
avatar

★ Mère Apprentie des Soigneurs ★


✘ AVENTURES : 425
✘ SURNOM : la Stone
✘ AGE DU PERSO : 16 ans (officiellement 14)

✘ DISPO POUR RP ? : On peut toujours en discuter *...*
✘ LIENS : :
Fiche


Elle hallucine en #5C7AF3.

Avatar par Glumdrops
:

MessageSujet: Re: Passé & Présent   Jeu 3 Mar 2016 - 1:25

Joy errait. Le pas hasardeux, hésitant mais vif. Sans destination en tête, sans itinéraire précis. Juste un besoin de poursuivre son chemin.
A plusieurs reprises, ses pieds s’entravèrent dans les racines sinueuses. Tantôt elle parvenait à se rattraper de justesse s’appuyant contre un arbre, tantôt elle se laissait choir sur la mousse fraîche. Quelques mottes restaient accrochées aux pans de sa robe mais cela lui importait peu.
Comme aveugle, ses bras se tendaient devant elle, tâtonnant d’éventuels obstacles.

Joy errait. Les paupières frémissantes, les pupilles dilatées. Tête dodelinant et sourire vague. Seules quelques syllabes hachées s’échappaient de sa gorge en une basse litanie.

La Stone interrompit ce jeu insensé, balayant l’espace du regard. Elle venait de se rappeler la présence de Hairy, un jeune soigneur qui s’était proposé de l’escorte durant sa cueillette.

- Fiouuuuu… Envolé, le Hairy ! constatait-elle.

Elle l’avait sans doute semé en route. Et sans s’en rendre compte. Ce ne serait pas la première fois.

Elle n’accorde pas plus de temps à ce détail. Joy s’agenouilla devant un buisson et plongea ses bras dans son feuillage épais. Ses mains brassèrent les branchages épineux, à la recherche de son butin. Elle fit peu de cas de la douleur société par ses égratignures.
Elle fut bien déçue de ne rien découvrir. Il lui fallait donc chercher ailleurs.

Joy se releva, les bras étendus pour conserver son équilibre mais elle faillit chuter. Se rattrapant de justesse, elle pouffa.

- Ahah j’ai perdu le sol… J’ai perdu le sol… répéta-t-elle.

Où était-il ? Du pied, elle osa tâter devant elle. La surface stable qui accueillit son pas lui arracha un soupir de contentement.

Mais lorsque ses yeux se détachèrent enfin du sol, elle vit un peu plus loin la silhouette d’une femme. Elle aussi semblait la jauger, une expression indéfinissable sur sa figure. Joy sentit un frisson la parcourir quand elle décela en l’inconnue une aura froide et curieusement familière. Comme celle d’un fantôme. Mais la Stone ne flancha pas, fixant silencieusement mais résolument l’inconnue avec une insistance dérangeante.

Puis il y eut comme un déclic dans les rouages rouillés de sa mémoire et sa figure s’adoucit.

- Tu rentres ? demanda-t-elle d’un air lointain.







Hihihi

Owi clique:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Miss Annabelle
avatar

☠ Fille de Joie ☠


✘ AVENTURES : 128
✘ SURNOM : La Dormeuse
✘ AGE DU PERSO : 20 années

✘ LIENS : L'entrée des Contrées est par la mer, mais Il y dort... prenez garde au Dormeur qui rêve et attend

MessageSujet: Re: Passé & Présent   Lun 7 Mar 2016 - 15:59


Les sourcils se froncèrent à la voix de la Garçonne apparue, de la Mère Apprentie plus précisément.
Elle se fichait de la Dormeuse ? Ce fut ce que Miss Annabelle pensa. Joy se fichait d’elle. Comme si elle pouvait rentrer, bien sûr que non.

Elle n’avait plus rien à voir avec une enfant, elle n’avait plus envie de jouer à chasser des monstres dans le noir. Rien que pour ne pas les entendre murmurer dans ses oreilles. Ces bruits sans source.

Ses doigts firent crier le papier, le craquellement de la matière qui est chiffonné, qui est maltraitée par la pression de la main.
Un léger hocquettement de surprise, Annabelle ne s’en était pas rendue compte. Il déplia un peu la lettre de Tool.

Puis le regard fantômatique se reposa sur celle qui fut sa mère, apprentie, chez les Soigneurs.

- C’est une blague ?

Voix froide, ce n’était plus la voix de fillette qui racontait ses histoires bizarres. Ces histoires inquiétantes que celle qui s’appelait autre fois Amnesia demandait parfois à Joy de lui les lire.

Tic-tac, tic-tac. La montre à gousset accrochée au cou de la Fille de Joie comptait chaque seconde, mais ce son, il n’était audible que pour la Dormeuse.

Annabelle sentait que son cœur allait vite, elle avait une rancune en elle. Rien de nouveau pour un être  qui fut banni, trahi par ceux en qui elle avait confiance. Elle serrait les dents.

- Joy, hein ? T’as vu ? Je me souviens de toi, de ton nom.

Un rire au jaune, pour le Prêtre Jaune. Dans la Quête Onirique.
Joy semblait toujours autant ailleurs, elle vit ailleurs. Comme celui qui venait d’Ailleurs.

Voix faible, éternelle fatigue. Et pourtant elle devait être en forme pour travailler, mais là il n’était pas question de ça. Peu importait l’image renvoyée à la Stone.
Annabelle avait ce regard qui changea en un air légèrement hautain, elle les détestait. Ces traîtres, ils lâcheraient n’importe quel « ami ».
La Dormeuse les détestait.

Tous.

Sauf peut-être la personne dont elle ne connaît que les mots sur papier.

Pourquoi personne ne se met en travers du chemin de Peter Pan ? Parce que tous étaient aveuglés. Elle l’avait aussi été mais… il y avait une chose qui la dérangeait, elle était sûre que de tous, Bow la détestait le plus. Et qu’il devait sans doute être en partie responsable de son bannissement. Certes elle avait un peu grandi, mais au final, ça n’avait été qu’un prétexte.
Est-ce que quelqu’un au Grand Arbre s’en était inquiété ? Non. Personne n’avait vu. Personne ne disait rien.

La lettre dans une main, laissant ainsi l’autre serrer et étouffer les plis de sa robe.

- Tu te souviens de moi ?

Curiosité, voir à quel point Joy était perchée dans les nuages. Voir si son nom était encore là, ou pas.






Ph'nglui mglw'nafh Cthulhu R'lyeh wgah'nagl fhtagn




Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Joy
avatar

★ Mère Apprentie des Soigneurs ★


✘ AVENTURES : 425
✘ SURNOM : la Stone
✘ AGE DU PERSO : 16 ans (officiellement 14)

✘ DISPO POUR RP ? : On peut toujours en discuter *...*
✘ LIENS : :
Fiche


Elle hallucine en #5C7AF3.

Avatar par Glumdrops
:

MessageSujet: Re: Passé & Présent   Dim 27 Mar 2016 - 14:39

Le cœur tendu, Joy attendit la réponse du fantôme sans se départir de son vague sourire. Mais malgré son humeur paisible, une étrange sensation la tenaillait. Comme un mal aise, non ? Elle parvenait encore à en faire abstraction, elle parvenait encore à en ignorer la source.
La silhouette se troubla, sèche et froide, et lui répondit d’un ton glacial :

- C’est une blague ?

Ne s’attendant pas à une telle réaction, Joy eut un léger mouvement de recul. Cette fois-ci le mal aise se mua en une douleur sourde au niveau de l’abdomen. Son sourire se crispa, frémit comme une bâtisse sur le point de s’écrouler. Ses traits tressautèrent sous l’incompréhension.
Mais pourquoi elle la regardait avec des yeux comme ça… ?

- Joy, hein ? T’as vu ? Je me souviens de toi, de ton nom.

L’intéressa osa hocher la tête. Oui, elle avait vu. Était-ce plaisant ? Oui, du moins elle en avait l’impression, non ? Alors pourquoi elle se sent si mal ? Le sourire de la fille de la Joie lui revenait peu à peu en mémoire, doux et juvénile. Malgré la paix que lui inspirait ce visage et la certitude qu’il se rapportait à de beaux souvenirs, quelque chose n’allait pas. Mais quoi ?

- Tu te souviens de moi ?

Pourquoi elle est comme ça avec elle ?
Elle.
Comment elle s’appelle déjà ? Non comment elle s’appelait déjà ? Rien de lui vient, rien de lui vient.

Joy baissa les yeux honteusement. Elle l’avait oubliée jusqu’à présent. Volontairement. Sa disparition faisait tache dans sa vie idyllique que Peter lui avait promise. Elle avait choisit d’occulter son enfant de sa mémoire.
Mais il était désormais impossible de nier son existence : elle était là, réelle, vivante, accablante.

La Stone avala déglutit, se demanda ce qu’elle avait infligé à sa fille pour susciter autant de rancune. Joy n’osait proférer un mot. La petite douleur, elle, ne se taisait pas. Impossible d’en faire abstraction, aussi accusatrice que l’enfant grandie qui se tenait en face d’elle.
Mais cette douleur, elle avait aussi un nom que Joy connaissait. Culpabilité.

- Bah je… Enfin… balbutia la mère, troublée.

Qu’est-ce qu’elle avait fait ? Qu’est-ce qu’elle lui avait fait ?
Pourquoi elle ne trouvait… rien ?

- Nessy… appela Joy, tenant un sourire béas et amical.

Ce sobriquet, lui, il lui revenait.

- Nessy, tu… as l’air d’aller bien.. ! Comme tu es devenue jolie ! Tu vis avec les peaux rouge maintenant ?

Joy affichait péniblement sa joie molle et paisible, mais l’hésitation était perceptible dans sa voix. Le nom de sa fille ne lui revenait pas, mais il lui restait encore ce surnom affectueux. Elle s’y accrocherait comme à sa valeur la plus sûre.







Hihihi

Owi clique:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Miss Annabelle
avatar

☠ Fille de Joie ☠


✘ AVENTURES : 128
✘ SURNOM : La Dormeuse
✘ AGE DU PERSO : 20 années

✘ LIENS : L'entrée des Contrées est par la mer, mais Il y dort... prenez garde au Dormeur qui rêve et attend

MessageSujet: Re: Passé & Présent   Jeu 5 Mai 2016 - 18:49

Miss Annabelle, était silencieuse. Aussi silencieuse que le cri d’Arwassa, un cri comme celui qu’elle hurlait en elle, celui de sa propre rage. Mais jamais les animaux ne fuiraient en le percevant, jamais les humains ne deviendraient fous au son de ce hurlement. Elle n’était pas une déesse, pas une Grande Ancienne. Elle n’était qu’une des choses que ces dieux avaient créés, pour jouer avec.

Elle écoutait les mots de Joy, « Nessy ». C’était ce qu’il restait d’elle alors. Ce nom, l’entendre à nouveau la fit relâcher la prise sur le tissu de sa robe. Calmant un peu la Dormeuse. Nessy, c’était son surnom affectif, non ?

Annabelle releva ses yeux qui partaient déjà dans le vague du passé, pour les diriger sur la Mère Apprentie qui lui posait une question.

Un infime mouvement de sourcil habita le visage pâle de la Fille de Joie, elle fit une négation plus légère que le mouvement d’un chêne sous une brise. Presque horrifiée de voir à quel point Joy semblait nier. En fait, elle avait cette impression, parce que jamais aucune Squaw ne portait ce genre de robe… Jamais aucune Squaw, même d’origine blanche, n’était si pâle. Joy devait bien le voir, non ?

Joy, elle ne semblait pas lui vouer cette haine qui avait pourtant habité les Enfants Perdus le jour du Bannissement, l’Oubli aidait sans doute. Mais Nessy était resté.

Annabelle plia avec soin la lettre qu’elle tenait, rangeant ces précieux mots encrés dans un petit sac assorti aux tissus de son habit. Elle finit son geste en soupirant, balayant du regard les bois.
Pourquoi est-ce que la Stone l’appelait ainsi auparavant ? Nessy. Il devait y avait une jolie petite raison peut-être, à moins que ce ne soit simplement la terminologie de son ancien nom qui l’avait inspiré.

Le regard à nouveau sur la jeune fille, regard qui n’avait plus cet aspect hautain, mais il demeurait toujours cette distance.

- J’ai vraiment l’air de vivre avec les Peaux-Rouges ? Regarde ma robe, regarde mon maquillage, mes quelques bijoux. Ma pâleur.

Le ton avait encore cet aspect sec, mais il était moins dur qu’auparavant. Il y avait même un peu de larme au fond de la voix et des yeux. C’était aussi triste que de revenir vers sa mère, lui avouant que sa fille n’était plus rien. Et n’était plus qu’un exécutoire charnel, quelque chose qui ne valait que le prix d’une nuit, que le prix d’une soirée en sa compagnie. Certes, Miss Annabelle s’y était faite, certes elle trouvait aussi son compte avec ces hommes. Pour ne pas entendre l’Autre Monde, celui Derrière la Porte.

La Dormeuse se raccrocha aux tics-tacs de sa montre à gousset, ceux qui n’existaient que pour elle.

La Fille de Joie restait plantée là, la main sur le cœur, comme pour contrôler ses battements, pour se contrôler. Une expiration, pour souffler.

- Joy, Nessy vit proche de l’eau tu sais…

Nessy, ça évoquait une créature qui vivait dans les eaux, pour l’ancienne Soigneuse. Elle ne savait plus quoi, mais ça semblait indissociable.

Mine de rien, cette confrontation était douloureuse. Annabelle voulait presque être emportée par Yog-Sothoth à cet instant. Elle guetta même le moindre frôlement d’un de ces êtres vivant si proche du Pays de Jamais, en parallèle, presque superposés.






Ph'nglui mglw'nafh Cthulhu R'lyeh wgah'nagl fhtagn




Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Joy
avatar

★ Mère Apprentie des Soigneurs ★


✘ AVENTURES : 425
✘ SURNOM : la Stone
✘ AGE DU PERSO : 16 ans (officiellement 14)

✘ DISPO POUR RP ? : On peut toujours en discuter *...*
✘ LIENS : :
Fiche


Elle hallucine en #5C7AF3.

Avatar par Glumdrops
:

MessageSujet: Re: Passé & Présent   Dim 8 Mai 2016 - 17:44

Nessy ne répondait pas, ne lui rendait pas même ses sourires. D’une minutie adulte, elle repliait une feuille entre ses mains dans un discret froissement, puis la rangeait soigneusement. Désormais, elle avait ses mystères, même pour sa propre mère.
La froideur émanant de ses mimiques intimidait. Et lorsque son regard glacé se reposa sur Joy, le sourire de cette dernière tressauta comme pris d’une secousse.

- J’ai vraiment l’air de vivre avec les Peaux-Rouges ? Regarde ma robe, regarde mon maquillage, mes quelques bijoux. Ma pâleur.

- C’est… original pour une indienne… hasarda Joy dont l’air guilleret se flétrissait inexorablement.

L’ambiance était d’une telle lourdeur, presque palpable.
Non, Nessy ne ressemblait pas à une Peau-Rouge. Elle lui rappelait plutôt les… Non, c’était sans doute autre chose. Ça devait être autre chose.

- Joy, Nessy vit proche de l’eau tu sais…

La réponse était sous son nez. Comme un cliquetis tout près de l’oreille, un point lumineux dans le coin de la vision. Obsédant, impossible de l’éluder ou de l’ignorer.

- Allons allons, Nessy hihi. Ne joue pas comme ça avec moi, tu n’es quand même pas devenue une sirène !

Elle émit un rire jaune, profondément tendu, à en déchirer sa gorge serrée.
Mais c’était trop tard, elle n’avait que trop compris. Joy recula malgré elle d’un pas presque titubant. Sa tête basculant en arrière, son regard se réfugia dans le ciel déserté comme pour y trouver du secours.
Abattue, sa main se plaqua contre sa figure en un claquement. Une gifle. Sa figure resta dissimulée par sa patte incomplète.

- Nessy ne le dis pas, s’il te plaît. J’ai compris.

Sa voix trembla.

- Rentre à la maison, s’il te plaît.







Hihihi

Owi clique:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Miss Annabelle
avatar

☠ Fille de Joie ☠


✘ AVENTURES : 128
✘ SURNOM : La Dormeuse
✘ AGE DU PERSO : 20 années

✘ LIENS : L'entrée des Contrées est par la mer, mais Il y dort... prenez garde au Dormeur qui rêve et attend

MessageSujet: Re: Passé & Présent   Lun 9 Mai 2016 - 21:06

D’abord, elle voulu parler, répondre. Mais le son de sa bouche ne vint pas. Le rire de la Stone était encore plus jaune que le Roi en Jaune… La Dormeuse nota le recul de la Mère Apprentie. À ce moment, elle n’avait que ces sourcils froncés, ceux qui ne sont pas fâchés, mais qui pensent l’être. C’était de la déception, ou… de la tristesse peut-être. Les yeux fantomatiques ne quittaient pas Joy. Ils étaient ronds, surpris de la réaction. De cette frappe, comme pour se réveiller ?

Quelque chose n’allait pas, dans le nombre de doigts. Normalement, il devait y en avoir cinq.

La voix revint, puis encore, tremblante. Comme le sont les Hommes face aux Grands Anciens. Ou face à R’lyeh, la cité engloutie.

Annabelle se contente d’être silencieuse, elle ne parvint qu’à émettre un soupir léger. Elle avait cette boule dans l’estomac, celle d’une enfant qui est attristée par son propre sort. Ne se plaignant pas de sa condition, mais plutôt de l’image renvoyée.

Car au fond, tout le monde a été enfant, tout le monde avait des parents. Même les adultes, mais eux… ils n’ont plus l’enfance pour les préserver de cette difficulté. Cette dernière était celle de montrer le résultat. Rendre fiers les parents, les faire sourire, ou au contraire, les faire pleurer.
Non ?

La Fille de Joie avait ce sentiment, se surprenant à sa propre tristesse. C’était si horrible que son ancienne Mère –Apprentie- lui suppliait de revenir au Grand Arbre…

Ça crispait les boyaux, ça étouffait la gorge. Comme des tentacules de monstres.

Elle qui se tenait pourtant droite, baissait les épaules à vue d’œil. Elle grimaça un peu, la sensation de sa peau du dos salement cicatrisée lui avait donné un ressenti un peu trop bizarre, désagréable.

- Je ne peux pas, tu te souviens ? Vous m’avez bannie. Parce que je grandissais un peu. Juste, un tout petit peu…

Elle trouvait cette « excuse » de bannissement si fausse qu’elle ne faisait que le répéter, le dire sans le dire. Juste assembler des mots pour faire comprendre une chose. Mais selon elle. Il devait pourtant y avoir autre chose. Bow ne l’avait jamais appréciée…

- Tes doigts, tu en avais plus avant… c’est une punition de… Peter ?

Mots envoyés avec peu de tact, mais non dénués d’hésitation.

Peter Pan, le roi. Le même qui l’avait bannie… S’il s’amusait à faire ça, alors c’était encore pire qu’avant. Qu’ils finissent tous dévorés par les Grands Anciens ! Ils reviendront lorsque les Hommes seront devenus comme eux.

Le Pays de Jamais l’était presque. Mais ce n’était pas la Terre.

Miss Annabelle croisa les bras, comme pour se protéger du frisson qui la parcouru. Une Créature venait-elle de la frôler ?

Elle entendit la voix plus loin, ce qui lui fit tourner la tête. Cette femme, une cantatrice peut-être. C’était si étrange… Doucement, elle reprit la direction de Joy.






Ph'nglui mglw'nafh Cthulhu R'lyeh wgah'nagl fhtagn




Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Joy
avatar

★ Mère Apprentie des Soigneurs ★


✘ AVENTURES : 425
✘ SURNOM : la Stone
✘ AGE DU PERSO : 16 ans (officiellement 14)

✘ DISPO POUR RP ? : On peut toujours en discuter *...*
✘ LIENS : :
Fiche


Elle hallucine en #5C7AF3.

Avatar par Glumdrops
:

MessageSujet: Re: Passé & Présent   Ven 10 Juin 2016 - 23:12

Nessy ne répondit pas. Et cela l’inquiéta.
Joy n’écarta pourtant pas la main meurtrie qui dissimulait son visage pour s’enquérir de sa réaction, elle ne voulait pas voir ça. C’était bien trop pénible.

- Je ne peux pas, tu te souviens ? Vous m’avez bannie. Parce que je grandissais un peu. Juste, un tout petit peu…

Cette dernière remarque lui arracha un semblant de sourire. C’était le genre de propos que tenaient parfois ses presque-enfants.
Nessy, Nessy… Quel genre d’enfant tu étais ?

- Tes doigts, tu en avais plus avant… c’est une punition de… Peter ?

Joy fut surprise par la remarque, la comprenant à peine. Elle avait presque oublié sa nouvelle condition !  Elle détacha alors  de sa figure sa patte vilaine et incomplète pour la tendre bien haute au-dessus d’elle. Comme pour la redécouvrir de ses yeux égarés.

Puis, se redressant dans un long soupir, elle fit face à sa fille.

- Non, ce n’est pas lui. Pas … vraiment. Euh...

Troublée. Elle se perdait dans ses mots et ses idées.
Ça lui arrivait de plus en plus souvent.

Nessy tourna la tête. Pour l’éviter ? Pour entendre autre chose ?
Joy n’y prêta pas attention.

- Ils te feront la même chose... murmura-t-elle vaguement.

En laissant échapper ces mots, elle afficha un brin de compassion. Mais elle semblait si lointaine, si ailleurs. Comme ces prophétesses que l’on droguait afin qu’elles énoncent leurs prédictions.

Ces derniers temps, on lui reprochait souvent ses propos souvent insensés, même aléatoires. Elle était souvent à coté de la plaque, mais parfois elle touchait juste sans faire même le faire exprès.
Mais il restait une constante : c’était dérangeant.







Hihihi

Owi clique:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Miss Annabelle
avatar

☠ Fille de Joie ☠


✘ AVENTURES : 128
✘ SURNOM : La Dormeuse
✘ AGE DU PERSO : 20 années

✘ LIENS : L'entrée des Contrées est par la mer, mais Il y dort... prenez garde au Dormeur qui rêve et attend

MessageSujet: Re: Passé & Présent   Jeu 23 Juin 2016 - 10:52

Lorsque la Fille de Joie retourna son regard sur la Mère apprentie, elle entendit d’autres mots. En plus de ceux de juste avant. Joy ne savait pas, pour sa main, elle semblait même étonnée. Si c’était le bon mot… Annabelle se souvenait que son ancienne « mère » avait des propos aussi incohérents que ceux des fous ensevelis par les tonnes de révélations abominables auxquelles les protagonistes de Lovecraft étaient confrontés.

Impossible d’en vouloir à la Mère Apprentie, enfin, pas pour ça. Elle pourrait lui reprocher de n’avoir rien fait, de n’avoir pas lever ne serait-ce qu’un doigt le jour où elle fut bannie.

Elle avait cru voir la satisfaction de Bow, dans son regard, ce jour-là. Est-ce que c’était à cause de Cthulhu qui dormait ? « N’est pas mort ce qui à jamais dort. »

Peut-être qu’il dormait, le Prêtre des Grands Anciens.

Miss Annabelle soupira doucement, mais longuement. Elle repensait à la venue de cette créature gigantesque, dangereuse, sur ce monde. Et aussi, ce monde frôlé par l’invisible. L’au-delà de ce que les humains pouvaient voir.

Joy, elle disait que ce n’était pas Peter. Elle avait surtout murmuré, du moins, lorsqu’Annabelle entendit ces mots, qu’ils lui feraient la même chose. Qui ça « ils ». Ce n’était pas les Grands Anciens. La Mère Apprentie n’en était pas si proche pour les accuser. La Dormeuse dû réfléchir, en se concentrant comme elle le pouvait, avec cette voix étrange qui résonnait dans ses oreilles. Il y avait peut-être trop de silence, trop de calme. Elle commençait à les entendre. Ces bruits bizarres. Elle serra les dents pour ne pas flancher.

Les pirates. Annabelle lui avait parlé, lui avait dit qu’elle était chez les pirates. Enfin, sous-entendu.

- Ils ne peuvent rien me faire… j’ai une marque qui le leur interdit. Les femmes sont sous la protection du capitaine et de Lady Rubis.

Un ton posé, presque sans émotion. Et pourtant, c’était un souffle qui naissait du propre soulagement de la Dormeuse. Se rendant compte qu’elle était peut-être même mieux entourée qu’au sein des Garçons Perdus. Les jeux, les cruautés puériles, le voile de l’innocence qui cachait la gravité de pensées qui n’étaient pourtant… à la base, qu’un jeu.

Annabelle avait l’impression que sa voix se battait avec les bruits qui dansaient dans ses oreilles, maisla résonnance les faisait se cacher un peu.

Elles étaient un peu comme des poteaux, plantées chacune à un endroit, ne communiquant que par les mots.

- Nous sommes un peu comme Irem, la Cité des Colonnes au milieu du désert…

Elle pouvait admettre que Joy n’avait pas voulu ça, qu’elle n’avait jamais voulu voir ça. À en juger par ses réactions, la Fille de Joie était arrivée à cette conclusion.

- Joy, de quoi est-ce que tu te souviens, à propos de Nessy… ?

Une question, pour voir, pour savoir ce qui restait. Si elle n’était plus qu’un nom affectueux. Si elle était encore une personne, si ses dessins des Grands Anciens étaient toujours quelques part ou perdus, ou détruits. Comme un adulte ayant grandit trop vite regardait son passé, les photos que ses parents avaient gardées malgré tout.

Elle se souvenait avoir fait un dessin d’Irem, c’était une cité aux bâtiments cyclopéens, mais emplie de colonnes, dans le désert d’Arabie. C’était parce que le livre la décrivait ainsi qu’elle avait fait penser à la Stone. Parce que ces terres étaient celles de diverses substances. Comme celles qui faisaient voler la Mère Apprentie.






Ph'nglui mglw'nafh Cthulhu R'lyeh wgah'nagl fhtagn




Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Joy
avatar

★ Mère Apprentie des Soigneurs ★


✘ AVENTURES : 425
✘ SURNOM : la Stone
✘ AGE DU PERSO : 16 ans (officiellement 14)

✘ DISPO POUR RP ? : On peut toujours en discuter *...*
✘ LIENS : :
Fiche


Elle hallucine en #5C7AF3.

Avatar par Glumdrops
:

MessageSujet: Re: Passé & Présent   Dim 3 Juil 2016 - 16:56

- Ils ne peuvent rien me faire… j’ai une marque qui le leur interdit. Les femmes sont sous la protection du capitaine et de Lady Rubis.

Nessy débitait ces mots dans une froideur impassible. On aurait dit qu’elle récitait une leçon bien apprise. Véritable petite automate.
Joy n’était pas plus douée dans l’art de la conversation. Aussi, elle penchait doucement la tête sur le coté, redoublant d’attention.

- Nous sommes un peu comme Irem, la Cité des Colonnes au milieu du désert…

A ces noms, le regard de la Stone se fit plus vague tandis qu’elle les répétait en son esprit dans un écho rêveur. Elle n’avait pas la moindre idée de ce que cela signifiait, mais leur mélodie sonnait familière à ses oreilles. Elle avait déjà entendu cela quelque part. Peut-être même de sa propre bouche.

D’anciennes images, quotidiennes et banales, lui revinrent sous la forme d’une marrée. Les premiers vestiges d’un passé enterré.
Elle se revit, plus jeune et plus sotte, au coté d’une enfant blonde tenant un énorme livre sous le bras.
Mais aucun nom.
Toujours aucun nom.

- Joy, de quoi est-ce que tu te souviens, à propos de Nessy… ?

La mère apprentie afficha un mélange de stupeur et de peine. Mais elle-même n’était pas certaine de ressentir l’un ou l’autre.
Elle hasarda :

- Eh bien euh… Nessy, elle était sage…. discrète. Pas difficile, très droite et très polie.

Le début se faisait hésitant, mais à mesure qu’elle énonçait, le rythme s’accélérait. Sa mémoire s’affolait comme une machin en surchauffe.

- Elle s’entendait bien avec Shrub. Moins avec Green. Le matin, elle prenait du lait au cacao. Et des tartines aux fraises ! Elle n’aimait pas les carottes. Elle aimait le vert. Non le pastel. Euh les deux. Elle était blessée, aussi. Et elle portait des robes. Très jolies, d’ailleurs. J’aimais beaucoup ! J’en portais pas à l’époque. Non, c’était pas pratique pour courir. C’était pas pratique pour courir. Mais elle, elle courrait, pourtant. Oui elle courrait vite, je crois. Je sais plus.

Joy s’étrangla soudainement dans sa tirade, essoufflée. Elle reprit doucement son souffle pendant quelques minutes. Puis, très lentement, elle ajouta en prenant soin de détacher chaque mot :

- Et le soir, je lui lisais son livre. Le livre de Nessy. La cité de rlyé, Yog-sotote, Nyrlat- enfin euh Nyrla. Enfin je… Euh je n’arrivais jamais à prononcer les noms et… ça a pas changé. Elle pouvait me corriger sans avoir le livre sous les yeux. Mais ça servait à rien, je m’y faisais pas. Et ça n’avait pas l’air de la déranger...

Son regard se reperdit dans le vague.







Hihihi

Owi clique:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Miss Annabelle
avatar

☠ Fille de Joie ☠


✘ AVENTURES : 128
✘ SURNOM : La Dormeuse
✘ AGE DU PERSO : 20 années

✘ LIENS : L'entrée des Contrées est par la mer, mais Il y dort... prenez garde au Dormeur qui rêve et attend

MessageSujet: Re: Passé & Présent   Mar 19 Juil 2016 - 22:44

Les paroles de l’Apprentie Mère laissèrent Annabelle stupéfaite. Son air peut-être dur et hautain se décomposait au fil des syllabes, comme lorsque le suspens montait dans ses livres. Quand elle lisait les mots écrits dans la nuit. IL écrivait dans la nuit, le premier paragraphe de Nyarlathotep avait été rédigé dans un état second. Celui que procurait simplement la frontière entre l’éveil et le sommeil.

Joy parlait du passé, elle semblait se souvenir. Annabelle s’en souvenait aussi… tout n’était pas si différent… Elle prenait toujours un lait au cacao et des tartines à la fraise le matin. S’il y en avait.

Les larmes au bord du suicide, au bord des pommettes. Les iris se levèrent au ciel, comme si la cornée allait aspirer les gouttes salées.

Un soupir, les doigts crispés sur les tissus plus lourds que ceux de son enfance. Ces tissus de femme, élégants et pourtant abimés sur le bas. Les robes pour l extérieur n’étaient pas les mêmes que celles pour recevoir les hommes du Port.

Courir était devenu plus difficile désormais, avec les corsets, avec les tas de tissus juste pour une jupe.

Malgré tous ses efforts, essayant vainement d’observer le monde, les alentours pour qu’ils boivent ses larmes. L’émotion que la Dormeuse ne voulait pas montrer, l’émotion qu’elle voulait s’interdire.
Finalement, elle émit un souffle tremblant. Secoué. Un fin sourire s’inscrivit sur le visage fantomatique de la demoiselle, alors que de tout son être… la Fille de Joie ne voulait pas admettre qu’elle aimait toujours un peu ceux qui avaient été les siens. Elle refusait de l’admettre. Parce que c’était pire, lorsqu’elle repensait au Bannissement. À la détresse à laquelle personne ne daigna répondre. Seule face à une accusation, seule face à une machination. Juste parce que son imaginaire était différent… Cthulhu dormait.

Le regard fuyant dans les ombres, cherchant à ne pas penser aux légers bruits qui résonnaient au lointain dans les oreilles de la femme. Ces bruits qu’elle seule entendait. Miss Annabelle parla d’une voix lourde de la douleur de repenser au temps d’avant. Le présent et le passé ne devait pas se rencontrer…

Un fin ruisseau trouva un chemin parmi la poudre blanche et rosée qui maquillait le visage de la Fille de Joie.

- Tu n’as pas tout oublié… j’en suis comme soulagée et… encore plus attristée à la fois. J’aimais bien corriger ces noms, ces mots qui semblaient imprononçables pour vous tous.

Un léger rire, faible, qui fut vite noyé. Parce qu’Annabelle ne pouvait pas tourner la page de manière si hâtive, elle ne pouvait pas oublier cet épisode. Peut-être que l’île avait déjà dévoré les détails, mais pas le ressenti. Cette trahison de ceux à qui ont faisait confiance. Cette Mère Apprentie qui semblait pourtant si avenante, pourquoi n’avoir rien fait ?

- Amnesia. J’étais… Amnesia, la Dormeuse. Parce que le sommeil me boudait souvent.

Un temps, un autre ruisseau sur la joue.

- Tu te souviens de jolis détails, alors pourquoi n’avoir rien fait ? Pourquoi personne n’a voulu m’aider ?

Pourquoi se souvenir de quelqu’un, de l’apprécier, de lui dire de revenir, mais de ne pas lui porter de l’aide ?

C’était difficile, Annabelle entendait ces tics-tacs imaginaires à son cou. Dans cette montre à gousset qui ne marchait pas.






Ph'nglui mglw'nafh Cthulhu R'lyeh wgah'nagl fhtagn




Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Joy
avatar

★ Mère Apprentie des Soigneurs ★


✘ AVENTURES : 425
✘ SURNOM : la Stone
✘ AGE DU PERSO : 16 ans (officiellement 14)

✘ DISPO POUR RP ? : On peut toujours en discuter *...*
✘ LIENS : :
Fiche


Elle hallucine en #5C7AF3.

Avatar par Glumdrops
:

MessageSujet: Re: Passé & Présent   Ven 26 Aoû 2016 - 20:42

A mesure que l’atmosphère se réchauffait, Annabelle se faisait plus vive. Son aura glacée s’évanouissait peu à peu, laissant place à quelque chose d’encore ténu mais de nettement plus humain. Pourtant, Joy ne captait que vaguement les émotions qui défilaient sur son visage.
Ça recommençait : elle décrochait.

Depuis quelques temps, elle rencontrait fréquemment ce genre de difficiles. Des mots lui échappaient, des tournures l’embrouillaient. Très vite, ses interlocuteurs finissaient par se lasser, et les conversations s’écourtaient puis se raréfiaient. Ce phénomène n’inquiétait pas la Stone : il s’agissait d’un prix à payer.
Planer au-dessus des autres impliquait une certaine distance.

- Tu n’as pas tout oublié… j’en suis comme soulagée et… encore plus attristée à la fois. J’aimais bien corriger ces noms, ces mots qui semblaient imprononçables pour vous tous.

- C’était comme une autre langue...

Nessy riait, Joy souriait vaguement.
Passer ainsi du rire aux larmes, de la gêne à la nostalgie…
C’était épuisant mais elle se sentait bien.

- Amnesia. J’étais… Amnesia, la Dormeuse. Parce que le sommeil me boudait souvent.

Amnesia, Nessy.
Nessy, Amnesia.

Le voile était levé.

D’autres images, d’autres souvenirs lui revinrent où elle parvenait à discerner le visage pâle mais apaisant d’une fillette dont nez restait constamment plongé dans un grand livre poussiéreux. Amnesia.
La solution désormais en main, la réponse lui semblait si claire, si évidente, si ridiculement simple que la jeune mère se demanda comment avait-elle pu oublier une chose pareille.

- Tu te souviens de jolis détails, alors pourquoi n’avoir rien fait ? Pourquoi personne n’a voulu m’aider ?

A cette question, le visage de Joy se tordit légèrement. La question était très déplaisante, bien qu’elle soit tout à fait légitime. C’était comme une pierre lancée dans une mare sereine, qui calme qui venait d’être troublé.
La Stone émit un soupir las, profondément affligé.

- J’étais pas là….

D’un geste impatient, elle montra qu’elle désirait s’en arrêter là et demanda avec empressement :

- Parle-moi d’autre chose…Comment tu t’appelles maintenant ? Tu as toujours ton livre ?







Hihihi

Owi clique:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Miss Annabelle
avatar

☠ Fille de Joie ☠


✘ AVENTURES : 128
✘ SURNOM : La Dormeuse
✘ AGE DU PERSO : 20 années

✘ LIENS : L'entrée des Contrées est par la mer, mais Il y dort... prenez garde au Dormeur qui rêve et attend

MessageSujet: Re: Passé & Présent   Sam 24 Sep 2016 - 16:40


Le sujet était lourd, difficile à reprendre, à se remémorer, à trouver la raison du pourquoi. Et si la réponse était simplement que rien n’était simple ici ? Que rien n’était si enfantin que cela, sans la raison des adultes pour encadrer la folie enfantine. Les barrières de l’imaginaire n’avaient rien de pareil à celles du bon sens. Les enfants n’avaient pas encore expérimenté, les enfants n’avaient pas les connaissances, ils n’avaient pas la connaissance de l’autre. Cette empathie floue chez les plus jeunes, incohérente à l’adolescence. L’empathie. Cette faculté à comprendre l’autre à « ne pas faire aux autres ce qu’on ne voudrait pas qu’on nous fasse ». L’enfance est cruelle, parce que l’autre n’est pas encore l’égal de soi.

Annabelle n’insista pas sur le sujet de son bannissement, sur le pourquoi une Mère n’avait pas aidé son enfant. Au fond, il y avait sans doute une réponse. Une petite voix soufflait dans l’oreille droite de la fille de joie, des murmures disant qu’une mère peut parfois être impuissante sur ce qui arrive à ses enfants. Que des enfants pourraient frapper leur mère, parce que ce ne serait qu’un jeu, que des enfants pourraient écouter quelqu’un d’autre, parce que les méchants sont parfois bien plus puissants et séduisent les progénitures. Oh qu’il devait être plus amusant de suivre celui qui proposait un passetemps divertissant que d’écouter les paroles implorant l’empathie. La reconnaissance.

Miss Annabelle n’avait aucune idée de ce qui avait pu se passer dans la tête de Joy ce jour-là. Elle avait un peu envie d’accorder une sorte de pardon, de montrer un peu de maturité, de comprendre. Mais le cœur était encore lourd, se souvenant du passé avec les yeux troublés de la trahison.

Elle n’était pas là, Joy, elle n’était pas là au Bannissement. Elle avait fui, non ? N’est-ce pas compréhensible une mère refusant de voir un mal arriver à l’un de ses enfants ? Mais d’un autre, c’est la maman qu’on appelle désespérément pour qu’elle vienne, qu’elle fasse arrêter le cauchemar. Une maman est sensée être forte et ne pas montrer sa faiblesse devant ses protégés, un paradoxe. La Stone avait peut-être fui pour ne pas montrer cette faiblesse ? Tout pouvait se contredire.

Une légère brise ramena la demoiselle fantomatique au moment présent lorsqu’une mèche dérangea son visage.

Joy n’était pas là. Ça blessait quand même un peu.

C’était silencieux, assez pour que des chuchotements puissent s’amuser dans l’esprit de la Dormeuse, des bruits de craquèlements aussi. Voilà qui lui fit penser à « la couleur tombée du ciel ». Il fallait diriger l’esprit ailleurs. Mais ce fut d’autres bruits qui vinrent faire danser les tympans. Annabelle laissa échapper un léger chantonnement, presque un gémissement, pour combler le silence qui avait donné place aux sons fantômes. Il serait judicieux de répondre à Joy, cela aiderait à écraser ces bruits étranges.

Une main passa sur le visage pâle de la demoiselle blanche, la robes aux tons pastels donnait cet air d’au-delà, mais avait l’avantage de ne pas faire de trop gros contraste avec la peau presque translucide.

- Maintenant… je suis Miss Annabelle, la Dormeuse. Le surnom n’a pas changé.

Elle jeta un œil derrière elle, toujours cette impression qu’Ils étaient là. Avec elle.

- Mon livre, oui je l’ai toujours. Je le lis des milliers de fois, dans mes temps libres. Ou parfois, j’en parle avec des personnes cultivées.

Pour ça, elle en avait quelques unes. Il y avait Dabeid par exemple, il connaissait beaucoup sur les légendes d’ailleurs, ce qui complétait les suppositions d’Annabelle sur les Grands Anciens.

- J’essaie cependant de ne pas tout oublier d’avant le Port, puisque je ne sais plus rien de ma vie d’avant Neverland. Je me souviens du mieux que je peux d’Amnesia… et avec ça… je n’oublie pas que personne ne m’a aidée.

Ce n’était pas sur le ton d’une provocation, mais plutôt d’une invitation à répondre plus tard peut-être. Ou peut-être pas, Annabelle avait déjà un peu la réponse… ils suivaient Peter Pan, tous. Pour la bannir, elle. C’était un sentiment étrange, une grande incompréhension. Elle avait un peu grandi mais si peu qu’elle aurait pu faire comme si de rien n’était. Mais Bow avait tant insisté, il n’avait pas aimé l’imaginaire qu’elle avait apporté au Roi des Garçons Perdus, sans doute. C’était ça son vrai crime… Et contre ça, sa mère apprentie n’aurait rien pu faire, non ? Pourquoi encore lui en vouloir ? En vouloir aux enfants pour ne pas avoir pu se faire leur propre opinion ?

Toujours en train de se poser des peut-être, des suppositions. Elle devait arrêter.

Une voix un peu tremblante, les yeux tournés vers le ciel entre les feuilles. Ils venaient de l’espace, des étoiles, un peu comme Neverland, non ?

- Joy, tu fais attention au bord de l’eau ?

L’eau ou la terre, Ils pouvaient être partout de toute manière. Mais l’eau était l’élément qui avait montré sa face cachée à Annabelle.






Ph'nglui mglw'nafh Cthulhu R'lyeh wgah'nagl fhtagn




Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Joy
avatar

★ Mère Apprentie des Soigneurs ★


✘ AVENTURES : 425
✘ SURNOM : la Stone
✘ AGE DU PERSO : 16 ans (officiellement 14)

✘ DISPO POUR RP ? : On peut toujours en discuter *...*
✘ LIENS : :
Fiche


Elle hallucine en #5C7AF3.

Avatar par Glumdrops
:

MessageSujet: Re: Passé & Présent   Mer 26 Oct 2016 - 13:58

C’est avec un grand soulagement qu’elle vit Annabelle accéder à sa demande sans émettre la moindre remarque.

- Maintenant… je suis Miss Annabelle, la Dormeuse. Le surnom n’a pas changé.

Annabelle ? Anna belle ? Quel joli nom ! Joy souriait, l’œil humide.
La Stone préférait parler ainsi : sans sujets qui fâchent, sans larmes faciles, sans harassantes colères. La paix dans sa plus grande simplicité.

- Mon livre, oui je l’ai toujours. Je le lis des milliers de fois, dans mes temps libres. Ou parfois, j’en parle avec des personnes cultivées.

C’était bon de l’entendre parler ainsi, d’apprendre qu’elle s’était faite de nouveaux amis.
Le sourire de la Stone s’élargit.

- J’essaie cependant de ne pas tout oublier d’avant le Port, puisque je ne sais plus rien de ma vie d’avant Neverland. Je me souviens du mieux que je peux d’Amnesia… et avec ça… je n’oublie pas que personne ne m’a aidée.

La mère fit la moue, détournant vivement la tête. Certes, elle ne sentait pas de méchanceté dans les mots de sa fille, pourtant ça la froissait : pourquoi fallait-il que cette histoire revienne constamment sur le tapis ?

Mais son regard se reposa sur sa fille lorsqu’elle entendit sa voix trembler :

- Joy, tu fais attention au bord de l’eau ?

La Stone ne comprenait pas ce que cela voulait dire. En guise de réponse, elle se contenta d’un vague sourire :

- Je sais nager.







Hihihi

Owi clique:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Miss Annabelle
avatar

☠ Fille de Joie ☠


✘ AVENTURES : 128
✘ SURNOM : La Dormeuse
✘ AGE DU PERSO : 20 années

✘ LIENS : L'entrée des Contrées est par la mer, mais Il y dort... prenez garde au Dormeur qui rêve et attend

MessageSujet: Re: Passé & Présent   Sam 29 Oct 2016 - 17:07

L’affirmation de Joy n’avait rien de convaincant pour une personne qui ne voyait pas que la noyade comme mort aqueuse. Annabelle imaginait bien pire, des êtres plus terrifiants que les Sirènes les plus anciennes, des êtres venus d’Ailleurs. Des Profonds errant, patients.

La Dormeuse avait l’impression que le monde s’arrêtait, le temps de parler un peu avec l’une de celles qui fut sa mère. Une mère apprentie, bien entendu. La Fille de Joie jouait, froissait ses tissus.

- Ce n’est pas la noyade qui est à craindre lorsque l’on est proche de l’eau, soit attentive à ceux qui se cachent dans les profondeurs.

Un fin sourire un peu forcé, comme s’il s’agissait de paroles amusantes. Alors qu’il n’en était absolument rien. Elle ne forçait pas les uns et les autres à suivre ses pensées, ses craintes, ses peurs irrationnelles. Mais elle demeurait soucieuse. Ne sachant pas comment en parler à ceux qui n’avaient pas rencontré Cthulhu. Il était calme ces temps de toute manière. Il dormait.

Un peu de silence, et parmi ce calme, Miss Annabelle entendait les sons fantômes qui l’accompagnaient toujours. C’était affreux de ne pas savoir à quoi les raccrocher, des fois c’étaient des bruits de chaînes qui semblaient si lourdes, d’autres fois… c’était comme un mécanisme. Des sons grinçants, et lourds, froids. Réguliers ou non, ça dépendait des fois. Une femme chantait un opéra incompréhensible, des grognements s’y mêlaient à l’occasion. Les oreilles hantées de la Fille de Joie n’aidaient pas au calme. Il fallait les distraire par d’autres éléments, un son extérieur, des paroles, un souffle.

- Joy, te souviens-tu si auparavant, je t’ai déjà fait part de mes fantômes ?

Annabelle cherchait à retrouver quelques petits souvenirs d’avant, pour ne pas être entièrement déracinée. Elle ne voulait plus se retrouver sans histoire, et puis, elle se battait pour ne pas laisser l’Oubli prendre ce qui s’était passé au Grand Arbre. Déjà qu’elle ne savait plus où aller pour le retrouver. La Dormeuse souhaitait garder son enfance en tête, parce que son crime n’avait pas été de grandir. Est-ce que les autres le savaient ? Que son jugement était caché ? Elle en parlera peut-être plus tard à la Stone, peut-être…






Ph'nglui mglw'nafh Cthulhu R'lyeh wgah'nagl fhtagn




Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Passé & Présent   

Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» retour vers le passé!
» Passé sombre.
» Sous les ailes des dragons du passé, à Forgefer.. ?
» Quand le passé nous tien...
» MagnumUrgal, passé, présent et futur d'une Ombre

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: La Vallée des Fées :: Le Bois Joli-