Partagez
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Ancien Perdu
Anonymous

Invité



Ladies and gentlemen we are floating in space | Reverse - Bambi - Ghost Empty
MessageSujet: Ladies and gentlemen we are floating in space | Reverse - Bambi - Ghost   Ladies and gentlemen we are floating in space | Reverse - Bambi - Ghost EmptyJeu 11 Fév 2016 - 15:44

Cher journal (je croyais t'avoir donné un nom, je l'ai oublié ? ),

Je ne connais personne qui n'aime pas les étoiles. Au pire, ça laisse indifférent — j'ai jamais compris ça non plus, mais je crois qu'il y a des gens que ça laisse indifférents. Sidérant. Je crois que mes cousins s'en fichaient pas mal, des étoiles, alors qu'ils vivaient dans le même genre de quartier moche et gris que moi. Je ne me souviens plus de rien d'autre que du gris, parce que c'est tout ce que j'en ai donné comme description dans mon cahier, mais je sais où je regardais pour ne pas sombrer :  en l'air. À l’œil nu ou avec mon petit télescope pas bien performant mais que je trouvais déjà si magique. Et depuis toujours j'ai ce rêve de visiter l'espace. J'imagine que ça va avec celui de voler. C'est Peter qui m'a offert ça pour la première fois, un véritable vol d'oiseau. C'est Peter aussi qui est responsable des nouvelles capacités extraordinaires de l'île pour nourrir nos rêves, et même les réaliser. Il y a cette cabine maintenant, qui me rappelle drôlement quelque chose qui me faisait déjà rêver quand j'étais gamin, mais j'arrive pas à remettre le doigt dessus. Ça vient d'un livre ou d'un film ? Quelque chose qui est assez ancré dans l'imagination de tout le monde pour être devenu vrai sur l'île, en tout cas. Évidemment, j'ai qu'une envie, c'est voir si ça marche aussi bien que je l'ai entendu dire. Surtout pour voir les étoiles, peut-être poser les pieds sur une planète et puis, j'avoue, pour essayer les commandes du vaisseau aussi. Mais j'ai dû préparer l'expédition, et c'est seulement maintenant que je suis prêt. J'ai une pseudo-combinaison spatiale qui ne sera d'aucune utilité s'il s'avère que la cabine nous emmène réellement dans l'espace, que j'ai faite à partir d'un jean gris et d'un manteau d'hiver blanc, en gros (mais comme il était trop petit et que c'était marrant, j'ai rajouté des bouts de manches et des détails au scotch gris qu'on a parfois chez les Artisans. C'est assez chouette quand on en trouve donc je suis pas sûr que les autres artisans apprécient que j'en gâche juste pour jouer, mais ça valait le coup). Une combinaison en jean et en scotch, c'est pas classe ? Ma visière est une moitié de sceau en plastique transparent collée à la capuche, histoire de dire. J'ai fait un deuxième casque comme ça pour Reverse ou Bambi, celle qui voudra, avec la capuche d'un sweat orange que j'ai empruntée aux raccommodeurs. Ça passe ? Le orange, ça le fait non ? Je l'ai même renforcé avec du polystyrène à l'intérieur. Je suis pas sûr que les cheveux de Bambi tiennent là-dedans, en fait. Enfin. Je pars à la recherche de mes acolytes et je te raconterai tout ce qu'on a vu. Aujourd'hui je vais t'appeler Plume. Salut Plume.


Ghost.




Pour s'envoler jusqu'au cœur d'une voie lactée fantasmée, Ghost tenait absolument à avoir Bambi et Reverse à ses côtés. C'était une évidence, de toute façon. Elles aimaient le ciel autant que lui. Elles étaient comme lui, des oiseaux qui auraient dû pouvoir s'envoler quand bon leur semblait, parce que parfois le poids de la terre était trop lourd à porter pour eux. Saleté de gravité. C'était peut-être pour ça que Reverse passait tant de temps la tête en bas, pour enlever tout ce poids de ses épaules. Bambi dansait peut-être en espérant le faire tomber et, quand ça ne marchait pas, elle le pleurait. Ghost, il l'écrivait ou le chantait, et quelques fois il fumait ce qu'on trouvait chez les Delaware pour seulement l'oublier, comme il le faisait déjà dans le monde ordinaire. Ça n'avait jamais tout à fait fonctionné, mais on fait avec ce qu'on a. Tous les trois, ils avaient tendance à oublier de manger, ce qui n'aidait pas forcément à se sentir léger non plus. Non, s'envoler et se débarrasser un peu de la gravité, voilà ce qui leur fallait. Une aventure sur mesure.

Après avoir tourné un peu autour du Grand Arbre, il repéra les cheveux bleus de Reverse et la tignasse blonde de Bambi qui n'étaient pas loin. Il s'approcha, brandissant ses deux casques de cosmonaute, son déguisement scotché et cousu grossièrement au bras.
Reverse, Bambi ! Vous êtes prêtes, vous avez pas oublié, vous avez vos costumes ? J'ai ça en plus si vous voulez.

Il montra le « casque » orange. Il avait parlé fort et vite, ce qui n'arrivait quasiment jamais, et avait les yeux drôlement ronds. En fait, la seule chose qui empêchait Ghost de sautiller d'excitation, c'était la chaleur accablante qui lui donnait envie d'hiberner jusqu'à l'hiver, aussi paradoxal que ce soit. Il ferait sûrement plus frais là-haut. Il valait mieux, vu comme son costume tenait chaud.

Vous croyez qu'on pourra aller jusqu'où ? Je sais plus qui m'a dit qu'il y a pas de limite parce que c'est magique, enfin ça on s'en doutait – il montra son pauvre costume qui ne servait vraiment qu'à décorer –, mais je voudrais aussi voir les vraies constellations et… tout.

Il s'interrompit, eut un petit rire gêné. C'était la chaleur qui le rendait fou, ou il était juste content ?

Ça va vous sinon ? Vous avez mangé ? J'ai du sucre et de l'eau.

Il leur fit un grand sourire, aussi éclatant que ses cheveux dans la lumière brûlante du soleil.

hrp:
 
Revenir en haut Aller en bas
Ancienne Perdue
Anonymous

Invité



Ladies and gentlemen we are floating in space | Reverse - Bambi - Ghost Empty
MessageSujet: Re: Ladies and gentlemen we are floating in space | Reverse - Bambi - Ghost   Ladies and gentlemen we are floating in space | Reverse - Bambi - Ghost EmptyDim 21 Fév 2016 - 1:47

Lorsqu'elle avait eu vent de l'idée de Ghost, elle avait été vraiment contente et elle n'avait pas cessé d'y penser. Elle en avait peut être fait des nuits blanches... enfin, elle ne se souvenait pas. L'invention de l'Ange l'avait profondément captivée et elle avait même failli tomber du grand arbre plusieurs fois, tant elle était obnubilée par cette exploration du ciel à venir. Elle avait enfilé un pantalon de ski blanc et une parka bleue trouvées auprès de Pit, puis elle avait attendu. Il n'y avait pas de lieu de rendez vous, Ghost les trouverait bien , car oui elle s'était rapprochée de la jeune mère... et  Ghost était là, rayonnant et brillant comme la Lune.
Oh, ce que le costume de Ghost était beau! Il avait même un casque! Et Reverse n'en avait pas. Elle avait déjà assez chaud, et préférait laisser ses cheveux de rivière tranquilles. L'Hélice aimait avoir chaud et transpirer mais le degré actuel (é-touf-fant) était bien suffisant pour elle, elle était déjà toute rouge!

Mais elle souriait, la Sentinelle, elle souriait à ses deux amis tout en observant le plus grand sous toutes les coutures. Comme il était grand, comme il était blanc! Dans les yeux verts de Reverse brillait l'admiration.

─ Je veux pas le casque... je préfère avoir la tête dans le ciel, les étoiles... expliqua-t-elle avec un sourire lunaire comme les étoiles justement. Elle le prit quand même et le tendit à l'oiseau jaune non loin, sans cesser de sourire. Tiens, c'est une belle couleur. Il est joli. Tu veux?

Bien entendu qu'elle voudrait pensait la petite, ou plutôt une pensée du genre avait pu l'éffleurer à présent elle ne pensait plus qu'à l'expédition et aux questions de l'Artisan. Elle posa une main sur son ventre par dessus les diverses épaisseurs. Cela faisait du temps qu'elle n'y avait plus pensé. Qu'elle l'avait oublié. Et pour ne pas changer il ne lui disait rien du tout, certainement pas de la douleur ou de la faim. Elle hocha donc la tête à la négative dans un premier temps.

─ L'eau... Oui merci. Et on va à l'infini comme des rêves.

En disant le mot "eau" elle pensait plus aux yeux du Déplumé qu'à autre chose. Elle pensait plus au souvenir des yeux d'Eloan qu'à autre chose.
En disant le mot "rêves" elle n'était même pas certaine d'avoir eu de pareils rêves infinis dans son sommeil. Mais elle rêvait en continuité, alors c'était pareil, pas vrai?

Elle approcha sa main de Ghost pour qu'il lui donne à boire, sans vraiment y penser.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Bambi
Bambi

★ Mère Apprentie des Chasseurs ★


✘ AVENTURES : 155
✘ SURNOM : La Cascade
✘ AGE DU PERSO : Seize ans

✘ LIENS : and before you know it, you're walking on air

Ladies and gentlemen we are floating in space | Reverse - Bambi - Ghost Empty
MessageSujet: Re: Ladies and gentlemen we are floating in space | Reverse - Bambi - Ghost   Ladies and gentlemen we are floating in space | Reverse - Bambi - Ghost EmptyDim 13 Mar 2016 - 16:52

Arrachée à ses robes de coton, Bambi est harnachée comme pour une véritable mission spatiale. De la sueur coule le long de son dos, colle à sa peau moite le tissu de sa veste. Épaisse, la veste, bricolée et couverte de pins, empruntée à un chasseur en guise d'uniforme. A même son corps pour ne pas mourir de chaud. Elle a fait des efforts, pour le déguisement, a tenté de s'attacher les cheveux, a enfilé des bottes. Difficile dans cette tenue de marcher avec grâce, de décoller du sol et fuir la gravité comme elle aime à le faire. Mais elle s'en fiche, Bambi, aujourd'hui. Elle a la tête dans les étoiles et les étoiles dans les yeux. Elle va rejoindre ses oiseaux, et décoller pour de vrai, cette fois. Et aucun de ces regards, qui la suivent alors qu'elle quitte l'arbre dans cet accoutrement, ne peut la faire redescendre.

Ils sont beaux, Ghost et Reverse, elle ne peut pas s’empêcher de se faire la remarque à chaque fois. Ils sont beaux tous les deux avec leur air de ne pas venir d'ici. Avec l'air de ceux qu'on a mis là par hasard, mais qui auraient plus leur place là haut, sur une autre planète, une planète où les gens marchent à l'envers et ont la peau blanche comme une toile vierge. Ça la ferait presque pleurer, même, de voir Ghost et Reverse : elle l'a déjà fait. C'est des pleurs de bonheur que les gens ne comprennent pas.
Elle ne pleure pas, là. Parce que de toutes façons elle n'a plus une goutte d'eau à pleurer, et encore moins d'émotion. Elle se contente d'écouter Ghost, et d'attraper son sourire contagieux. Parce que elle ne l'a jamais vu aussi excité, aussi bruyant, son oiseau blanc. Pour le voir aussi heureux, faut au moins quitter la terre. Faut croire.

Elle est presque encore submergée par l'émotion juste en acceptant le casque qu'on lui tend. Bricolé à l'arrache, bricolé avec amour. Du plastique sur une demi-capuche orange. Le orange, c'est comme le jaune, ça va mal aux blondes. Mais si Reverse affirme que c'est une jolie couleur, elle est très inclinée à la croire. Elle bafouille un vague « merci », s'efforce de rentrer sa tête dans la chose. Ses cheveux tentent l'évasion de tous les côtés. Elle doit avoir l'air conne. Elle s'en moque. Elle rayonne.

« Reverse, sans casque, dans l'espace, tu meurs dans la vraie vie. »

Il en faut bien une pour faire la rabat-joie. Mais de toutes façons elle sait bien, qu'on est pas dans la vraie vie. Et que Reverse, de toutes façons, elle vient de là haut, alors elle pourra très bien le respirer, le cosmos. Elle le sait et la cabine le saura aussi. Alors elle sourit, Bambi, elle prend une main de Ghost et l'autre de Reverse. Elle les entraîne vers la Cabine, très bleue, très british, qui ressemble à quelque chose qu'elle a pu voir ailleurs, là bas, dans un grand écran plasma entre le bonzai et l'argenterie. Elle est contente de ne plus se rappeler.
Dedans tout clignote et bipe comme dans un vrai vaisseau spacial. Les sons de dehors sont étouffés par d'épais murs métalliques. Et l'écran, devant, ressemble à une grande vitre d'aquarium derrière laquelle s'étale l'univers.

Bambi se tourne, les yeux brillants, vers ses deux coéquipiers de fortune.

« Je veux décoller tout de suite ! »

Et encore une fois, il n'y a bien qu'avec eux que Bambi se permet des « je veux ».
Elle se pose sur un des fauteuils, appuie sur deux ou trois boutons au hasard. Il faudrait faire les choses bien, réfléchir ou lire la notice, mais c'est un jeu. Et l'important, c'est d'y croire. Elle désigne les fauteuils à côté du sien.

« Venez, je vais pas y arriver toute seule. Je pense que l'un de vous peut s'occuper de diriger le vaisseau, et l'autre pourra regarder sur la carte. Je vais essayer de le faire démarrer. »

Et elle essaie, en effet, pousse des manettes, pianote sur un clavier. Le tableau de bord lui répond une symphonie de bruits électroniques. C'est drôle. C'est comme les jouets de garçon qu'elle n'a jamais eu. Elle a le sourire qui lui déchire le visage. Elle s'amuse.
Elle veut aller à l'infini.

hrp:
 






Revenir en haut Aller en bas
Ancien Perdu
Anonymous

Invité



Ladies and gentlemen we are floating in space | Reverse - Bambi - Ghost Empty
MessageSujet: Re: Ladies and gentlemen we are floating in space | Reverse - Bambi - Ghost   Ladies and gentlemen we are floating in space | Reverse - Bambi - Ghost EmptyJeu 31 Mar 2016 - 14:46

« Reverse, sans casque, dans l'espace, tu meurs dans la vraie vie. »

Ghost hocha la tête. La cabine n'accepterait peut-être pas de décoller si elle jugeait leurs costumes trop sommaires. En tout cas, elle ouvrit ses portes pour Bambi, qui avait mis le casque fait maison sur sa tignasse blonde attachée à l'arrière de son crâne. Ghost la suivit à l'intérieur en poussant gentiment Reverse devant lui, et ses doutes s'envolèrent. Pas seulement parce que la cabine n'avait pas refermé ses portes sur la petite rebelle aux cheveux bleus (peut-être que leur couleur l'avaient bernée ?) mais parce que l'intérieur était fantastique. Le plus étonnant était qu'il ne le surprenait qu'à moitié. Si une partie de lui était si contente maintenant, c'était tout autant parce qu'il avait l'impression de reconnaître quelque chose qu'il avait longtemps oublié. C'était un peu comme rentrer à la maison.
Les yeux brillants d'excitation, il regarda partout autour de lui. C'était bien trop vaste pour réellement tenir entre les quatre murs étroits de la cabine telle qu'ils l'avaient vue à l'extérieur, c'était quasi-circulaire, alors que la cabine bleue possédait des angles droits. Tout ça n'avait aucun sens et était parfaitement logique en même temps. C'était ça la magie de l'île, le pouvoir de l'imagination des enfants et des rêves.

«  Je veux décoller tout de suite ! »

Ghost aussi, bien sûr. Il la rejoignit au niveau du tableau de bord, sorte d'îlot central, derrière lequel se trouvait un grand écran. Comme par magie, Ghost repéra une carte à moitié roulée posée entre deux commandes dès que Bambi prononça le mot « carte ». Il était pourtant certain qu'on ne se repérait pas dans l'espace avec ce genre de carte façon parchemin roulé. Il la prit quand même et la déroula entièrement. Elle ressemblait à un dessin d'enfant, avec des traits pleins ou pointillés, qui reliaient des planètes et des étoiles de toutes les couleurs, et une croix rouge sur l'une de ces planètes, dont le dessin lui faisait penser à une sucette en spirale rose et verte. Est-ce que c'était une carte au trésor ? Il baissa les yeux sur un petit écran carré qui affichait maintenant un panneau de gestion avec un radar un peu plus réaliste. Bambi avait dû l'allumer en appuyant sur l'un des boutons au hasard. Elle avait l'air si heureuse de pouvoir s'amuser avec ce jouet grandeur nature que c'en était contagieux. Ghost vit passer un point d'un côté à l'autre de l'écran, étiqueté « aigle royal ». Là encore, Ghost savait bien qu'il n'y avait pas d'aigles dans l'espace. Mais il se rappela qu'ils n'avaient même pas décollé.

«  Allez Reverse, tu diriges ? », fit-il en lui montrant une grosse manette qui ne servait peut-être même pas à ça. Mais si, comme il le soupçonnait, la cabine carburait à l'imagination, Reverse s'en sortirait très bien.


Dernière édition par Ghost le Mer 6 Avr 2016 - 8:35, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Invité



Ladies and gentlemen we are floating in space | Reverse - Bambi - Ghost Empty
MessageSujet: Re: Ladies and gentlemen we are floating in space | Reverse - Bambi - Ghost   Ladies and gentlemen we are floating in space | Reverse - Bambi - Ghost EmptyMar 5 Avr 2016 - 23:30

Dans la vraie vie, dans la vraie vie! Mais elle ne posa pas la question, et son sourire ne s'effilocha même pas. Pour ce que ça pourrait lui faire de mourir! Et est ce qu'on pouvait vraiment mourir au pays de Jamais? Elle en était pas sûre. En fait si, elle était sûre d'une chose: c'était non. Alors Reverse suivit ses deux amis à l'intérieur même de la cabine de l'espace. Elle put voir l'intérieur si clignotant et si bariolé. La vitre plus propre que tout ce qu'elle n'avait jamais vu. La petite fille se rua comme une balle pour plaquer ses mains et son front sur la vitre. Évidemment au dehors c'était encore le jour, le soleil et les arbres, mais elle fantasmait déjà une immense étendue bleu marine constellée de points multicolores. Elle voyait l'intérieur au dehors, en quelque sorte, et les bips de la console de bord la firent à peine émerger.

Elle réalisa où elle se trouvait, avec tous les sièges, et les boutons. Un bref regard au radar, mais il ne lui paraissait pas si important que ça. L'Hélice se permit même un geste un peu dédaigneux d'une de ses paluches blanches. Peu importe.
Non, vraiment.
Elle se décolla enfin de la surface lisse et froide, elle avait laissé un peu de buée dessus, dans laquelle elle dessina un soleil, à tout hasard. Faute de meilleure idée, faute de la largeur pas assez large de la tâche blanche. Puis elle sautilla gaiement jusqu'à la grosse manette et la saisit à pleines mains.
Bambi souriait, Ghost souriait, Reverse aussi souriait. Alors, le vaisseau spatial décolla dans une pluie d'étoiles jaunes et roses. Sans réfléchir plus, l'hirondelle tira sur la manette, qui sortit un peu de son socle. Alors, leur navette se mit à s'élever, haut, haut, haut dans le ciel!  

Elle ne pouvait plus arrêter, elle n'osait pas rappuyer pour que tout se stoppe. Elle ne voulait pas que la magie de la montée cesse d'opérer. Ils filaient haut, toujours plus haut, droit vers les étoiles! Elle vit de là le Jolly Roger, minuscule comme un petit caillou au bord d'un fossé.
Quand soudain, il y eut un grand flash aveuglant de lumière, et la terre disparut!
Il n'y eut plus que le noir. Ils continuaient à monter. Elle ne regardait même plus devant elle, elle fixait le plafond, qui était soudainement devenu lui aussi d'un verre, d'une couleur mauve très légère. Elle voyait le gros losange un peu biscornu, rouge, vers lequel ils fonçaient à toute allure.

Sa main était suspendue au dessus du bouton, elle mit un certain temps avant de tilter qu'ils allaient s'écraser tout contre... Ou s'encastrer dedans. C'est vrai que cette planète finalement était plus rose que rouge! Et qu'elle avait l'air plantée sur un pic de bois.
En fait, on aurait dit de la barbe à papa. Elle appuya d'un coup sec sur son espèce de guidon, à quelques mètres à peine de l'astre comestible.
Ça y était, ils flottaient dans l'espace, ils n'avançaient plus. Elle s'enquit:

— Est ce que vous croyez qu'on peut toucher ?

En réalité, ses mimines étaient restées posées délicatement sur son joystick.
Elle pensait déjà à autre chose, il y avait trop à explorer pour se focaliser sur un seul truc.
Ses yeux paraissaient ailleurs. Perdus dans le vide.
Revenir en haut Aller en bas
Bambi
Bambi

★ Mère Apprentie des Chasseurs ★


✘ AVENTURES : 155
✘ SURNOM : La Cascade
✘ AGE DU PERSO : Seize ans

✘ LIENS : and before you know it, you're walking on air

Ladies and gentlemen we are floating in space | Reverse - Bambi - Ghost Empty
MessageSujet: Re: Ladies and gentlemen we are floating in space | Reverse - Bambi - Ghost   Ladies and gentlemen we are floating in space | Reverse - Bambi - Ghost EmptyMer 20 Avr 2016 - 22:36

C'est vrai, c'est vrai. Ils ne sont pas dans la vraie vie. Et si c'est autre chose, la vraie vie, et bien elle ne veut jamais y retourner. Elle veut rester dans cette cabine aux murs et toit transparents, qui réinvente l'univers au gré de leurs dérives. Elle voudrait que dans la vraie vie aussi existent les noms qui apparaissent sur le tableau de bord, et les planètes griffonnées au crayon sur la carte que tient Ghost. La cabine, leur fusée, réagit aux boutons qu'elle pousse au hasard avec autant de précisions que si elle avait été formée pour ça. Et tous ces rêves de petite fille, de devenir pilote ou astronaute, brisés parce que justement, ce n'est pas pour les petites filles ! Tous ces rêves ! Elle a envie de hurler de victoire, mais ce ne serait pas très professionnel.

Ils sont les muscles, le cerveau et le cœur de la cabine. Dans un ordre ou dans un autre. Elle marche grâce à eux, carbure à leur volonté de partir, de voler. Ghost suit la carte, Reverse tire sur la manette. Bambi, elle, joue une partition silencieuse sur le tableau de bord. Elle se demande si ça sert vraiment à quelque chose, ce qu'ils font, si la cabine a bel et bien décollé du sol. Mais par les hublots, en tout cas, les étoiles et planètes défilent en fanfare, toutes plus colorées et invraisemblables les uns que les autres.

Et ils s'arrêtent.
Reverse lâche la manette et Bambi appuie sur un gros bouton rouge comme dans les cartoons. Dans les cartoons, les boutons rouge font soit s'arrêter les trucs, soit les faire exploser. La cabine n'explose pas.
La planète est rose, pelucheuse et plantée sur un immense baton de bois.
Oh non. Oh non. Oh non.

Est ce que vous croyez qu'on peut toucher ?

Elle se tourne avec frayeur vers Reverse. Elle voudrait réclamer une autre planète, peut-être toute aussi rose, mais moins sucrée, moins réminiscence de trucs qu'elle voudrait éviter, mais dont elle rêve parfois. De morceaux de nuage rose qui fondent sous la langue lorsqu'on en arrache avec les dents, et qui sentent bon l'adrénaline, et ces ours en peluche géants qu'un garçon nous gagne à un stand de tir.
Bambi hait la barbe à papa.
Mais il y a les étoiles dans les yeux de Reverse, et celles dans les yeux de Ghost, et celles sur le tableau de bord, qui clignotent. Et eux non plus ils n'aiment pas ça, eux aussi sont légers comme des oiseaux sans ailes … peut-être qu'ils le méritent, leur sucre rose.

« Bien sûr qu'on peut. »

Yes we can baby, nous ne sommes plus liés à aucune loi terrestre. La tendresse dans la voix de Bambi arrive à cacher sa nervosité, alors qu'elle se lève de son siège pour s'approcher du sas de confinement. Il y a un sas de confinement, oui, parce que tout de suite ça fait beaucoup plus sérieux, et parce qu'elle l'a décidé. Elle appuie sur le bouton (jaune, pas rouge), qui l'ouvre dans un jet de vapeur. Entraîne avec elle ses deux oiseaux, referme sagement le sas avant d'ouvrir la dernière porte qui les sépare de l'extérieur. Toutes ces mesures de sécurité, c'est pour éviter de ramener à l'intérieur un virus extraterrestre, ou ce genre de choses. Elle ne pense pas à l'atmosphère qu'ils vont rencontrer, leur équipement bancal, la gravité qui leur fera défaut. Tout ça, c'est pas grave, c'est fait exprès, c'est à trop douter qu'elle va les subir.
La porte s'ouvre et ses yeux s'écarquillent. L'espace d'ici n'est pas un espace de silence. C'est un vide qui sent le sucre et l'énergie.

Ses pieds se décollent un peu du sol du sas, et elle doit se tenir à l'épaule de Ghost, de peur de dériver. Mais Ghost aussi, risque de partir. Alors elle réfléchit, et sort de sa poche une pelote de fil rouge, celle qu'elle a toujours sur elle pour raccommoder les vêtements des chasseurs quand ils s'égratignent dans les buissons de ronces.

« Faudrait mieux qu'on s'attache si on veut explorer. »

Elle passe une longueur de fil autour de sa taille, l'attache à une amarre du vaisseau, laisse dérouler pour avoir de quoi s'éloigner. Le vaisseau, sans qu'on lui demande rien, a lancé une ancre vers la masse rose de barbe à papa.

D'un mouvement, aidé par la gravité, presque dansant, elle saute.








Dernière édition par Bambi le Mar 5 Juil 2016 - 20:07, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Ancien Perdu
Anonymous

Invité



Ladies and gentlemen we are floating in space | Reverse - Bambi - Ghost Empty
MessageSujet: Re: Ladies and gentlemen we are floating in space | Reverse - Bambi - Ghost   Ladies and gentlemen we are floating in space | Reverse - Bambi - Ghost EmptyLun 20 Juin 2016 - 17:29


Reverse aux commandes, le vaisseau répondit. Ghost sentit d'abord la vibration du sol qui passa par la plante de ses pieds et remonta le long de sa colonne vertébrale pour se propager dans tout son corps. Et puis il sentit tous ses muscles trembler mais il réalisa que ce n'était pas dû tant à la mise en marche du vaisseau qu'à sa propre excitation. Il avait peut-être un peu peur aussi. La cabine était une apparition récente au Grand Arbre, un nouveau présent de l'île et de son roi, dont on n'avait pas encore testé et établi toutes les limites. Que des gamins y aient déjà péris n'était même pas exclu. Ces choses-là étaient assez courantes chez les Perdus pour qu'on n'en entende même pas parler, tant que ça ne concernait pas un ami ou un membre de son groupe. Ghost ne voulait pas entraîner à leur perte deux de ses personnes préférées dans ce monde.

Mais non, tout irait bien. Parce qu'ils quittaient déjà la terre, parce que l'île s'éloignait sous eux, et tout ça rien qu'à la force de leur enthousiasme et de leur imagination. De leur foi en la magie aussi. Il fallait avoir la foi, c'était la clé pour presque tout surmonter à Neverland, c'était ce qui manquait aux adultes lorsqu'ils perdaient des combats contre des gamins d'un mètre moins dix. C'était plus fort que la physique et que l'électronique. Ghost aimait ça, il aimait la science et il avait été passionné d'astronomie il était une fois, dans un lointain royaume. Bambi aussi, il le savait. Mais de toute évidence leurs connaissances en la matière n'avait rien d'indispensables ici. Le vaisseau et l'espace s'adaptaient autant à l'idée plus ou moins réaliste qu'ils s'en faisaient qu'aux visions fantasmagoriques des enfants pour qui les étoiles devaient être peintes d'un jaune criard et avoir cinq branches symétriques. C'est bien ce que Ghost observait à travers les vitres de la cabine, de même qu'il vit que la lune avait véritablement une forme de croissant — pas parce qu'elle était en partie dans l'ombre, non, c'était seulement un croissant lumineux suspendu dans le ciel.

Ghost rit de son rire silencieux en observant cette galaxie enfantine qui s'offrait à eux, et Bambi et Reverse occupées à leurs commandes. Sa carte ne servait pas à grand chose, Reverse faisait foncer le vaisseau à toute allure avec l'air de savoir ce qu'elle voulait. Ce qu'elle voulait, c'était peut-être justement foncer, juste foncer. Il leva les yeux au plafond devenu hublot de la cabine et vit se rapprocher l'astéroïde de barbe-à-papa. Ou est-ce que c'était une planète ? Difficile de trancher quand rien n'a vraiment de sens, comme ça, mais Ghost décida que c'était un astéroïde, juste parce que le mot est joli. Et Reverse devait le trouver joli son astéroïde rouge-rose, parce qu'elle décida de s'y arrêter.

« Est ce que vous croyez qu'on peut toucher ? »

Ghost la regarda, avec ses yeux dans le vague, son esprit déjà ailleurs, puis se tourna vers Bambi. Celle-ci, derrière la visière un peu embuée de son casque de fortune, sembla hésiter un instant avant de répondre. Sans la buée, Ghost aurait peut-être lu son expression, mais pas sûr qu'il l'aurait interprétée correctement de toute façon.

« Bien sûr qu'on peut, » fit-elle, et Ghost hocha simplement la tête. Si tout le monde était d'accord, autant aller braver l'étrange monde de sucre.

Il suivit Bambi et Reverse dans le sas — qu'il n'avait pas remarqué avant et qui lui semblait drôlement réaliste dans ce cosmos fantaisiste —, et resta un moment sur le seuil de la porte, ouverte sur l'astéroïde. Malgré son casque — en fait, ça n'avait rien d'étonnant, vu l'état du casque —, Ghost sentit l'air à l'odeur sucrée, un brin écœurante, lui emplir les poumons. Pas de soucis d'oxygène ici, c'était un bon début. Il s'attacha comme le recommanda Bambi et sauta derrière elle. La réception fut doublement étonnante. D'abord parce que sa chute fut lente. Une sorte d'apesanteur faisait donc loi sur le Barbapoïde. Ensuite parce que ses pieds s'enfoncèrent jusqu'aux genoux dans la masse rose un peu collante qui recouvrait sa surface, comme dans une sorte de poudreuse. Ghost eut l'impression que le sol n'était que du sucre, tassé avec un maximum de densité au cœur de l'astéroïde et un minimum sur sa surface. Des lambeaux de barbe à papa flottaient librement dans l'air.

Ghost prit appui sur son lopin de sucre tassé et s'élança dans l'air pour y faire une pirouette, puis une vrille.

«  C'est vraiment comme voler ! C'est génial ! » Au ralenti, certes, mais comme voler. Il se retrouva la tête en bas au cours d'une acrobatie, se raccrocha à Reverse pour se remettre d'aplomb, et lui fourra une pincé de barbe à papa dans la bouche. « Cadeau. »
Il en goûta lui aussi. Il en avait déjà mangé sur Terre, mais il y avait si longtemps que le goût ne lui rappela que de vagues sensations, aucun souvenir précis, aucune image. Léchant le bout de ses doigts, il regarda autour de lui, cherchant des variations dans le relief vallonné.

« Vous croyez qu'il a de la vie, là-dessus ? »

hrp:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Invité



Ladies and gentlemen we are floating in space | Reverse - Bambi - Ghost Empty
MessageSujet: Re: Ladies and gentlemen we are floating in space | Reverse - Bambi - Ghost   Ladies and gentlemen we are floating in space | Reverse - Bambi - Ghost EmptyMar 28 Juin 2016 - 13:32

Lorsque le sas s'ouvrit, Reverse sortit de sa torpeur et le rejoignit d'un bond. Elle voulait être la première! Tellement première qu'elle ne pensa même pas à s'attacher et sauta d'un coup vers l'énorme masse de sucre. Sa chute au ralenti lui arracha quelques petits cris de joie. Elle eut le temps de battre des ailes comme un oiseau, d'emplir ses poumons de l'air chargé en sucre à la grenadine et de terminer le tout par une jolie roulade mal contrôlée puisqu'elle se cogna contre le piquet de la planète. Le sol vaporeux s'ébranla un peu, mais Reverse faisait déjà des roulades pour rejoindre ses camarades.

Tout de même cette idée de fil lui paraissait bien noire et elle se dit qu'elle remonterait bien d'un autre manière. La petite fille aida Ghost en en ayant à peine conscience et laissa fondre le morceau de friandise dans sa bouche avec délectation, ravie. Elle en prit une énorme poignée qu'elle dévora avec avidité, les yeux remplis d'étoiles imaginaires. L'astre barbapapesque était devenu son univers, même la navette spatiale lui paraissait infiniment loin dans son raisonnement. Elle s'était allongée sur le dos, comme dans un champ d'herbes hautes elle ne voyait pas autour d'elle, juste l'infinité bleue profonde au dessus d'elle, plafond tissés de rêves et de magie.

Elle voyait toutes les étoiles bien jaunes, les planètes carrées, et puis rondes, et puis même parfois des planètes qu'on ne voyait pas; mais qu'elle savait qu'elles étaient là . Il y avait aussi une planète-gruyère et une énorme orange autour de laquelle se déployait un anneau blanc si blanc qu'il en était éblouissant. Tout ce qu'elle avait pu imaginer.
C'était comme ça, l'espace, dans ses rêves.
Elle l'avait toujours su qu'il était comme ça pour de vrai.
Elle souriait.

Vous croyez qu'il a de la vie, là-dessus ?

La voix de l'ange lui paraissait lointaine, nébuleuse.

Je sais pas..

La Sentinelle écarquilla les yeux et se redressa, assise. Elle regarda tout autour d'elle et son imagination se mit à travailler. Pas d'habitants de surface visibles! Peut être se cachaient-ils? Ou alors, ils habitaient sous te... sous sucre. Et cette hypothèse était plus que probable. Elle imaginait déjà un peuple de petits bonhommes rose fuchsia, en sucre solide fondant mais animé, qui auraient peut-être même des armes... de minuscules fusils à chocolat bouillant! Si son imagination était aussi précise, ce n'était même pas un hasard. En fait, un de ces petits êtres était perché sur son épaule gauche, un autre sous son menton, un troisième sur son autre épaule. Une multitude de ces créatures était perchée sur ses cuisses et ses genoux. Tous sans exception la dévisageaient de leurs minuscules yeux en perles de sucre blanc, et la pointaient de leurs canons.

Reverse essayait de ne pas avoir peur, un sourire timide sur les lèvres qui risquait de s'éteindre comme une flamme qui vacille quand on souffle dessus. Elle était à deux doigts d'hurler, mais alors elle se ferait attaquer. Tout doucement elle chuchota:

B-bonjour... Vous savez parler? On est gentils. Oui, oui, hein Ghost, hein Bambi?

Son coeur palpitait très fort. Elle avait peur en dépit de ses efforts.
Revenir en haut Aller en bas
Bambi
Bambi

★ Mère Apprentie des Chasseurs ★


✘ AVENTURES : 155
✘ SURNOM : La Cascade
✘ AGE DU PERSO : Seize ans

✘ LIENS : and before you know it, you're walking on air

Ladies and gentlemen we are floating in space | Reverse - Bambi - Ghost Empty
MessageSujet: Re: Ladies and gentlemen we are floating in space | Reverse - Bambi - Ghost   Ladies and gentlemen we are floating in space | Reverse - Bambi - Ghost EmptyMar 5 Juil 2016 - 20:46

C'était doux. Ses bottes de chasse s'enfonçaient dans le sucre comme dans de l'eau, et elle avait des lambeaux de barbe-à-papa jusqu'aux genoux. C'était rose. C'était beau. Ghost et Reverse étaient heureux, et même si l'odeur du sucre la faisait chavirer, elle l'était aussi.
Ses deux amis profitaient de l'apesanteur, faisaient des pirouettes et des galipettes, dévoraient des nuages roses avec délice. Elle était un peu jalouse. Elle aurait aimé qu'on lui en propose juste pour avoir le loisir de refuser. Tiraillée entre l'envie et un dégoût programmé.
Elle finit par se pencher, arracher un lambeau (un tout petit), et le fourrer dans sa bouche. Elle ferma les yeux et le laissa fondre le plus lentement du monde, sur sa langue.
Ça sentait le sucre et les produits chimiques. C'était bon.
Les yeux toujours fermés, elle laissa échapper un mmmmh de contentement.

Vous croyez qu'il a de la vie, là-dessus ?
Je sais pas..

Elle finit par se retourner et rouvrir les yeux.

« Pour avoir de la vie, il faut certaines conditions, vous savez. De l'eau, et une atmosphère particulière, avec- »

Tu n'es pas dans la vraie vie, Bambi, lui fit une petite voix pleine de reproches.
Et puis tu es là, et tu vis, n'est-ce pas ?
Quelque chose de rose bougea dans son champ de vision (mais tout était rose).
Quelque chose de rose était perché sur le bleu de Reverse, et un autre sur le blanc de Ghost.
Elle ouvrit des yeux grands comme des soucoupes volantes devant l'armée de petits êtres qui étaient apparus devant eux. De la vie. De la vie armée. Tous leurs canons pointaient sur Reverse, dont le sourire tremblait.
Reverse avait peur.

« Oh, non », souffla Bambi.

Elle les rejoignit en un seul bon délicat (et n'eut pas le temps de s’émerveiller de sa propre légèreté). Elle ne savait pas quoi faire, pourtant. Elle devait crever de trouille encore plus que Reverse, et elle n'était pas si douée en diplomatie. Mais c'était elle la mère, et elle ne pouvait pas la laisser seule.

B-bonjour... Vous savez parler? On est gentils. Oui, oui, hein Ghost, hein Bambi?

Les créatures avaient des yeux tous blancs et ronds comme des billes. Ils tournèrent vaguement la tête quand elle se posta à côté de Reverse, avant de reporter leur attention sur la sentinelle.

« Oui …. Oui, c'est vrai. » elle bafouilla. « Je suis Bambi, et eux c'est Reverse et Ghost. On est juste venus pour explorer. On ne va rien prendre. Votre planète est vraiment … vraiment magnifique, vous savez. »

Un des extra-terrestres ouvrit la bouche pour émettre une série d'étranges sons. Modulés, harmonieux, et définitivement incompréhensibles. Puis les autres le reprirent en cœur. Ils ne baissèrent pas leurs armes.

« Vous … vous me comprenez ? Vous avez un chef ? Un traducteur, peut-être …. ? Oh, non. », finit-elle par se lamenter.

Elle se tourna vers les deux autres d'un air désolé.

« Je crois qu'ils ne nous comprennent pas du tout. Vous … vous croyez qu'ils nous en veulent d'avoir mangé toute cette barbe-à-papa ? »

Elle regarda le sol, à la ronde. Et sous la brume des lambeaux, en profondeur, vit ce qui ressemblait à de minuscules immeubles roses, non moins sucrés, qui semblaient descendre jusqu'au cœur de la planète. A plusieurs fenetres, de semblables petites créatures aux yeux blancs les observaient.

« On a pas … détruit leur village, pas vrai ? » murmura-t-elle, sentant les larmes lui monter aux yeux.

hrp:
 
[/i]






Revenir en haut Aller en bas
Ancien Perdu
Anonymous

Invité



Ladies and gentlemen we are floating in space | Reverse - Bambi - Ghost Empty
MessageSujet: Re: Ladies and gentlemen we are floating in space | Reverse - Bambi - Ghost   Ladies and gentlemen we are floating in space | Reverse - Bambi - Ghost EmptyMar 12 Juil 2016 - 16:39

« Pour avoir de la vie, il faut certaines conditions, vous savez. De l'eau, et une atmosphère particulière, avec- »

Ghost sourit à Bambi en la voyant s'interrompre, comme si elle venait de réaliser à quel point tout ce qu'elle savait sur l'univers ne s'appliquait pas à leur présente aventure, s'apprêtait à récolter une grosse boule de sucre à lui envoyer au visage lorsqu'il l'entendit dire « Oh non ». Il la regarda les rejoindre et suivit son regard, sur la combinaison de Reverse d'abord, puis sur son propre bras. Il ouvrit des yeux ronds en voyant la petite créature qui s'y était postée, arme à la main, et en approcha tout doucement l'index de sa main gauche, comme il l'aurait fait pour apprivoiser un petit animal.

« B-bonjour... Vous savez parler ? On est gentils. Oui, oui, hein Ghost, hein Bambi ? »

Ghost reporta son regard sur Reverse puis sur Bambi qui renchérissait, confirmait les propos de Reverse et cherchait à calmer leurs assaillants. Il n'avait vraiment pas pensé que les petits extraterrestres puissent les prendre pour des ennemis, lui et ses deux amies qui étaient sans doute ce qu'on trouvait de plus doux au Grand Arbre. Est-ce qu'ils pouvaient leur en vouloir d'avoir mangé leur barbe à papa ? Ça non plus ne lui serait pas venu à l'esprit. Par contre...
« On a pas … détruit leur village, pas vrai ?
Hein ? Non ! » fit Ghost aussitôt. Mais c'est seulement après qu'il regarda au sol à son tour. Il remarqua ce qui ressemblait à une ville sous les nuages de filaments de sucre. Il osa soulever un pied pour vérifier sa semelle, le cœur dans la gorge à l'idée d'y découvrir des créatures qu'il aurait aveuglément écrasées. Mais il n'y avait rien, là, que du sucre rose. Il poussa un soupir de soulagement.
« Ne bougez plus, d'accord ? dit-il de sa voix douce à ses deux amies. On n'a peut-être encore rien fait de grave. »
Il s'accroupit doucement, souleva quelques nuages de sucre le moins brusquement possible pour voir un peu mieux où ils pouvaient poser les pieds. Là d'où ils venaient, il distingua les motifs formés dans le sol rose, et des carrés de couleurs pastels, bleu, jaune, vert, blanc barbe à papa. « Des champs ? »
Il prit délicatement dans sa paume le petit soldat qui n'avait pas quitté son bras et essaya de communiquer par signes, se montrant d'abord du doigt, avec Bambi et Reverse, et désignant l'horizon avec l'air de demander où ils pouvaient passer. Mais le petit soldat frénétique montra Reverse de ses doigts et piétina la paume de Ghost. Celui-ci jeta un œil à Reverse et essaya de distinguer ce qu'elle avait sous les pieds.

« Reverse. Ne panique pas, mais essaie de voir sur quoi tu te trouves. Ça va aller, hein. Si tu fais un grand pas en arrière vers moi, tu risques d'écraser des champs mais rien de... vivant. Je crois ? » ajouta-t-il en interrogeant du regard le petit soldat qui semblait disposé à l'écouter mais était bien incapable de le comprendre.

hrp:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Invité



Ladies and gentlemen we are floating in space | Reverse - Bambi - Ghost Empty
MessageSujet: Re: Ladies and gentlemen we are floating in space | Reverse - Bambi - Ghost   Ladies and gentlemen we are floating in space | Reverse - Bambi - Ghost EmptyVen 12 Aoû 2016 - 18:48

Tout s'écroule car tout va trop vite. Reverse se sent prise de vertige. A chaque fois qu'elle bouge un doigt, une bruine de chocolat brûlant s'éclate sur sa peau. On dirait de petites tâches de rousseur, mais c'est un peu douloureux. Les paroles glissent dans ses oreilles et les instants défilent à toute vitesse devant ses yeux. Une ville de barbe à papa avec des bonhommes roses. La ville... la ville... Et si elle avait écrasé la ville?
Ghost lui prétend que non, pour la rassurer, mais elle a déjà blêmi et perdu ses belles couleurs roses à elle aussi. Elle essaie même de se relever mais elle ne vole plus et c'est dur, trop dur. C'est lent. Pas assez rapide, en tous cas, et la moiteur sucrée qui les entoure a un effet ralentissant sur le temps, on dirait.

Est ce que les montres fonctionnent dans l'espace? Est ce que la roue continue de tourner?
Une nouvelle pluie de chocolat s'écrase sur son visage, Reverse se met à sangloter. Elle se sent triste comme une tombe, si grise, si noire. La planète n'est plus rose, à travers le filtre teinté de ses yeux tout s'assombrit et se transforme en formes menaçante.

J'ai peur...

Mais courageuse, elle achève de se mettre debout et observe les alentours, toute tremblante. Elle soulève un pied, puis l'autre. Il y a là des débris roses plus solides que les autres. Elle distingue un petit drapeau tombé un peu plus loin, des miettes de pistolet à chocolat. Alors elle n'y tient plus et éclate en sanglots.

J'ai cassé leur.. leur... leur mairie?

Elle bégaye et elle souffre. Elle n'avait jamais rien tué, rien détruit, et tout arrive 'un coup. Elle se sent idiote de ne pas avoir pensé à la vie. La vie, blanche et pure, elle est partout pourtant? Elle n'y pensait plus.  Reverse sent son coeur qui sombre au plus profond d'elle, sa peau la brûle et la démange, ses yeux sont brouillés de larmes et de doutes.
Confusion.

On-on d-doit partir..


HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Bambi
Bambi

★ Mère Apprentie des Chasseurs ★


✘ AVENTURES : 155
✘ SURNOM : La Cascade
✘ AGE DU PERSO : Seize ans

✘ LIENS : and before you know it, you're walking on air

Ladies and gentlemen we are floating in space | Reverse - Bambi - Ghost Empty
MessageSujet: Re: Ladies and gentlemen we are floating in space | Reverse - Bambi - Ghost   Ladies and gentlemen we are floating in space | Reverse - Bambi - Ghost EmptyDim 4 Sep 2016 - 22:45

Cette première mission spatiale était un fiasco, il n'avait pas d'autre mot. Leur insouciance avait causé la destruction d'une autre espèce : ah ! La folie de l'homme, pensa Bambi, qui en connaissait un rayon. Elle pleurait, Reverse pleurait, et Ghost, bravement, essayait de rétablir la situation. De minimiser les dégâts, peut-être. Bambi, elle, était sûre que c'était grave, ce qu'ils avaient fait. Elle n'avait pas peur, parce qu'elle ne pensait pas que les petits êtres de sucre puissent vraiment leur faire du mal. Leur taille était si ridicule … Et leurs armes, alors !
Mais Reverse avait craqué. Elle ne semblait plus dans son état normal. Pas en état d'écouter le moindre argument rationnel.

On-on d-doit partir..
- Non !

Son propre cri la fit sursauter. Non ! Ils ne pouvaient pas partir maintenant. Leur voyage serait ruiné, ils rentreraient au camp et seraient hantés par cette expérience. Du moins, jusqu'à ce qu'ils oublient. Bambi était mère et n'oubliait pas aussi bien que les autres ; peut-être égoïstement, elle refusait de partir.

« Tu n'es pas en danger, Reverse. »

Elle souffla cette phrase tout bas, presque un peu sèchement pour qu'il n'y ait pas lieu au débat. Elle lui tendit la main pour l'aider à se relever en douceur.

« Fais ce que Ghost te dit, d'accord ? Tu n'écraseras personne si tu recules. »

Elle n'avait pas vérifié tant l'odeur du sucre lui soulevait le cœur. S'il disait que c'était des champs, elle ne pouvait que lui faire confiance. Si Reverse parvenait à bouger, l'accès au vaisseau serait facile : ils n'auraient qu'à suivre le fil. Et ça, ça l’embêtait. De partir comme des fleurs sans rien réparer.
Elle réfléchit un instant.

« Vous pensez … C'est peut-être stupide, cette idée, mais … vous pensez qu'on peut réparer ce qu'on a détruit ? Ou peut-être leur fabriquer quelque chose avec ce qu'on a dans la fusée ? Une nouvelle mairie, par exemple, » suggéra-t-elle avec délicatesse.

Elle s'adressait à moitié à Ghost, l'artisan du groupe. Un peu à Reverse, aussi. Peut-être que cette idée pourrait lui remettre les yeux en face des trous. Et aussi au petit bonhomme de sucre, le médiateur, avec l'espoir qu'il saisisse leurs intentions pacifiques.
hrp:
 






Revenir en haut Aller en bas
Les Mythes
Les Mythes



✘ AVENTURES : 17

Ladies and gentlemen we are floating in space | Reverse - Bambi - Ghost Empty
MessageSujet: Re: Ladies and gentlemen we are floating in space | Reverse - Bambi - Ghost   Ladies and gentlemen we are floating in space | Reverse - Bambi - Ghost EmptySam 24 Sep 2016 - 14:33

Si l'intervention ne vous plait pas, vous pouvez ne pas la prendre en compte.
La Fée des Dents



Ghost perd une dent.

La dent change de forme :
TRACTOPELLE

Cela ne pourra être utilisé que dans le cadre de ce RP.


Revenir en haut Aller en bas
Ancien Perdu
Anonymous

Invité



Ladies and gentlemen we are floating in space | Reverse - Bambi - Ghost Empty
MessageSujet: Re: Ladies and gentlemen we are floating in space | Reverse - Bambi - Ghost   Ladies and gentlemen we are floating in space | Reverse - Bambi - Ghost EmptyMer 28 Sep 2016 - 15:57

Tout ça n'avait aucun sens. Rien à voir avec ce que Ghost avait imaginé, rien à voir avec l'espace tel qu'il l'avait étudié et rêvé pendant tant d'années. Ce n'était pas tant un voyage dans l'espace que dans un conte étrange et un peu cruel, sous ses dehors sucrés, qu'ils avaient effectué. Ghost était déçu et assez horrifié de la tournure que tout cela prenait et ça se voyait sur son visage. Il ne se mit pas à pleurer avec Bambi et Reverse, mais il les comprenait. N'empêche qu'il allait falloir assumer les conséquences de leur exploration insouciante, maintenant.
Il réagit en même temps que Bambi lorsque Reverse émit sa volonté de partir. Alors qu'elle criait « Non ! », Ghost avança vers Reverse en prenant soin de ne rien écraser. Les créatures se rassemblaient par groupes autour d'eux et il parvenait mieux à les localiser. Le petit soldat qu'il avait toujours sur le bras s'agitait, mais Ghost l'ignora et rejoignit Reverse. Il hocha la tête aux suggestions de Bambi.

« Oui, bonne idée. Allez viens, Reverse, ça va aller. »

Il glissa ses deux mains sous les aisselles de la Perdue et la souleva pour la ramener en arrière dans ce qui ressemblait à un champs ou une prairie. Il avait beau manquer de force, Reverse était extrêmement légère. Comme un oiseau aux os creux. Il lui tapota maladroitement la tête. Et puis il eut mal à une dent tout à coup. Il la tritura avec sa langue et la senti tomber comme une dent de lait. La morale de cette aventure, c'était que le sucre était très mauvais pour les dents ? Ou le sucre le faisait halluciner ? Probable, pensa-t-il lorsque la dent qu'il tenait au creux de sa main se transforma en un minuscule engin de chantier.

« Je...  »

Il était un peu sonné. C'était n'importe quoi. Mais c'était normal, ils étaient au Pays de Jamais, quand bien même ils avaient fait semblant de le quitter pour des contrées lointaines. Il se mit à rire, à moitié nerveusement quand même, il fallait l'avouer, mais aussi parce qu'il se sentait terriblement chanceux à nouveau. Et parce qu'une de ses dents s'était quand même transformée en tractopelle Playmobil. Ça valait sûrement tous les trips.

Il attrapa délicatement le soldat sur son épaule et le posa sur le tractopelle avant de les ramener ensemble au sol, près de la mairie effondrée. Accroupi là, il commença à rassembler des pierres de sucre écrasées et montra aux petits aliens curieux comment ils pourraient utiliser l'engin pour déblayer.

« Ils ont l'air d'avoir compris. Vous voulez aller voir ce qu'on a dans le vaisseau pour remplacer ce qu'on a détruit ? »

Il prit soin de dire on parce qu'il ne voulait pas que Reverse culpabilise davantage. Il n'avait pas vu de cadavre mais le verdict tomberait quand tout serait dégagé, et il croisait les doigts. Mais il était d'accord avec Bambi pour ne pas repartir comme des criminels.

hrp :
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Invité



Ladies and gentlemen we are floating in space | Reverse - Bambi - Ghost Empty
MessageSujet: Re: Ladies and gentlemen we are floating in space | Reverse - Bambi - Ghost   Ladies and gentlemen we are floating in space | Reverse - Bambi - Ghost EmptyMer 7 Déc 2016 - 1:06

Reverse voulait partir de tout son cœur mais elle se heurta tout de suite à la volonté inverse de ses aînés. Reculer mais quoi ? Était-elle seulement debout ? Ah... oui. Elle l'aurait presque oublié tellement son cœur lui paraissait l'attirer vers le vide comme un ange de 90 tonnes. Elle tremblait et sanglotait comme pas permis, à croire qu'elle s'imaginait pouvoir créer ses propres chutes du Niagara. Chaque mouvement voué à ce qu'elle se bouge de là était tout faible et armé de très peu de conviction. Heureusement que Ghost vint la sortir de cet empâtement pathétique, et elle le remercia de hochements de tête ponctués de hoquets. L'hirondelle devenait albatros aux ailes trop grandes pour marcher.

Sous les quolibets d'une armée de soldats de sucre qu'elle ne pouvait pas comprendre, elle souffrait. Elle souffrait et comme on fait souvent dans ces cas-là, elle pensait un peu égoïstement qu'il n'y avait que sa souffrance qui comptait et qui existait. Jusqu'à ce qu'elle se cogne contre les mots de ses deux amis, ses deux oiseaux, ses deux lanternes dans la nuit : il fallait agir, il fallait réparer, on ne pouvait pas toujours tout détruire.
Même sa propre joie, on n'avait pas toujours le droit de la détruire, surtout quand on n'avait pas envie d'être malheureux au fond.

Reverse n'en avait pas envie, et en prit conscience à ce moment. Elle serra un peu faiblement ses petits poings blancs et n'esquissa même pas un maigre sourire devant le ridicule tractopelle.

Non, qu'elle dit quand à la question de Ghost.

Alors, elle fut prise soudain d'une envie et d'une idée surtout.
Ils n'avaient rien dans la navette. Enfin, elle ne savait pas, mais elle savait une chose et c'était qu'elle n'y retournerait pas. Ni dans le vaisseau, ni sur l'île ni nulle part.
L'Hélice vérifia bien le champ pour ne pas faire encore plus de dommages, et, alors que le petit être-chef des barbapayens apprenait à piloter son engin de chantier en lui rentrant parfois dans les pieds (exprès ou pas ? C'était un peu douloureux mais elle serrait les dents), elle posa un genou au sol. Dans cette position accroupie, la Sentinelle commença à façonner la barbe à papa à l'état de nuages filandreux, avec une application toute enfantine.

Un bonhomme de sucre, à défaut de neige.
Son idée était simple : créer avec les moyens de la planète, pour ne pas perturber leur éco-système (probablement pas plus diversifié que du sucre, du sucre, et encore du sucre) et dénaturer le paysage. Bref, penser comme une paysagiste du XXIè siècle au moins et s'essayer à la sculpture sur Barbe à papa.
Pourquoi pas, après tout.
Une belle façon de marquer son passage quelque part en plus, bien plus que de simplement planter un drapeau comme ces in-originaux humains. Reverse tremblotait encore quelque fois sous l'effet d'une petite vague de pleurs, mais elle restait concentrée sur son tassage de sucre ici, un trou à creuser là, se lécher les doigts sans gêne, en engloutir un morceau, recommencer.

Mais continuer, bien sûr.
Et ne pas penser à la souffrance qui veut toujours se faire une petite place au chaud alors qu'on ne veut jamais d'elle.

Je vais faire une Bambi en barbe à papa,, expliqua-t-elle juste, comme si cette phrase avait quoique ce soit de normal.

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Ladies and gentlemen we are floating in space | Reverse - Bambi - Ghost Empty
MessageSujet: Re: Ladies and gentlemen we are floating in space | Reverse - Bambi - Ghost   Ladies and gentlemen we are floating in space | Reverse - Bambi - Ghost Empty

Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» space wolve demande d'avis
» SPACE HULK!!!
» SPACE CRUSADE
» Nouveau codex Space Marines
» Régle space hulk

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Never Never Land ★ :: Le Grand Arbre :: La Cabine de l'espace-