Partagez | .
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
Allan Lorden
avatar

☠ Matelot du Jolly Roger ☠


✘ AVENTURES : 72
✘ SURNOM : L'Inquisiteur
✘ AGE DU PERSO : La trentaine

✘ DISPO POUR RP ? : Yep
✘ LIENS : Au bûcher!
Damnés

MessageSujet: Re: Deux Visions   Jeu 27 Avr - 8:17

Les réponses cachées. Comme le livre. Pourquoi Dieu l’aurait-il fait venir sur cette île ? Pour mieux aider à exorciser des démons ? Tijl avait raison, du moins, ça donnait envie de croire à ces mots. Quels pouvaient bien être ses démons ? Allan n’en savait rien, il ne lui restait plus rien d’avant à part les objets emportés avec lui lorsqu’il avait rejoint le Jolly Roger. Il ne lui restait aussi que son nom et son ombre. La mémoire n’avait plus rien pour lui, pas même un visage familier auquel penser pour s’aider à surmonter les épreuves… pour s’aider à mettre à mort des enfants. Des enfants corrompus et pour certains sans doute de réels diables suivant le Démon propriétaire de cet étrange enfer.

Était-il question d’un Purgatoire ? Devait-il accomplir des épreuves afin de purger quelque chose qu’il avait fait par le passé ? Mais quoi ?

Allan peinait de plus en plus à supporter cette ignorance forcée d’Avant. Il n’en pouvait plus de supposer les pourquoi de ses agissements. Alors il préférait se fier à ce qu’il avait toujours pensé, même sans avoir connaissance de ce qu’avait pu être sa pensée d’origine.

L’Inquisiteur partait dans les fonds de son esprit, mais Tijl le ramena parmi les vivants une fois encore. Le Frère venait de poser une grande question, cette dernière en laissa un moment le pirate encapuchonné totalement muet. Une interrogation semblant pourtant si simple, lui faisait l’effet d’une interminable équation. Au fond de lui, il lui semblait qu’il fallait craindre Dieu. L’aimer mais le craindre aussi. Craindre sa fureur si les péchés accompagnaient l’âme humaine.

Se penchant sérieusement sur la question, Allan finit par trouver la réponse. La réponse qu’il pensait vraie, alors que si ses souvenirs avaient encore été présents… ils auraient hurlé que l’Inquisiteur craignait Dieu et encore plus ses adeptes.

- Je l’aime, mais je le crains aussi. Être à la hauteur d’épreuves comme celle que nous vivons depuis des lustres, j’ai l’impression de ne pas avoir droit au repos.

Un genre de rire faible, soufflé à la fin de la phrase. Comme si une vague impression d’absurde venait s’ajouter à tout son tortillement spirituel.

Cependant, bien vite, le regard du pirate se trouva emporté par une vague étrange qui semblait leur foncer dessus. Pourtant, il n’en fut rien. L’eau en relief venait simplement de déposer quelque chose juste devant les deux hommes. Le matelot fronce les sourcils à la vue repoussante d’un démon des mers fracassé. D’abord attentif, cherchant un quelconque danger, il avait déjà dégainé son arme. Avant de rapidement se rendre compte qu’elle avait peu de chance d’être encore en vie.

Il adressa un regard interrogateur à Tijl avant d’observer l’océan, histoire d’être sûr que l’origine du mal de la Sirène ne soit pas une Créature plus dangereuse encore. Un monstre prêt à leur bondir à la gorge. Mais à première vue, il n’y avait rien.

- Dieu sait ce qui peut encore se cacher de pire dans ces eaux.








Cast them in water to see if they drown
Cleanse them with fire to burn them down
Bury their bones in hallowed ground

Here there be witches can't you hear their cries

Press them with stones to see if they lie
Sever their heads and gouge out their eyes
Recite your prayers in the dead of night

Cut of their flesh and they feel no pain
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tijl Vangheluwe
avatar

☠ Prêtre du Jolly Roger ☠


✘ AVENTURES : 49
✘ SURNOM : Le Frère
✘ AGE DU PERSO : La bonne quarantaine.

✘ LIENS : The LORD is my shepherd, I shall not be in want.

MessageSujet: Re: Deux Visions   Lun 12 Juin - 22:51

Tu prends le temps de réfléchir à sa question. Ca lui plaît, à Tijl, que tu prenne la chose à cœur et avec sincérité. Elle a l'air simple, mais cette question est bien plus profonde qu'il n'y paraît et tu ne t'y es pas trompé. En silence, le prêtre continue de t'accompagner tout en respectant ton silence. Et si ta réponse est franche lors qu’enfin tu la prononce, elle est également amère. Avec un soupire embarrassé, le flamand se passe la main dans les cheveux.

- Oui, c'est pas simple de garder l'optimisme c'est vrai. P'pa n'est pas toujours très simple à comprendre. Imagine ça comme.. L'école !


Hein ?

- L'école quand on y va, on ne sait au fond pas trop pourquoi à par que c'est juste comme ça, et ça nous semble ne jamais se finir. Et puis un jour, on ne réalise pas trop comment ni pourquoi, mais c'est fini. Et encore un peu plus tard on se dit même parfois que c'était pas plus mal et qu'on a appris des trucs.

Est-ce ainsi qu'il a vécu le séminaire ? Bonne question. Lui-même n'est pas certain vraiment de quoi en penser ni quoi se souvenir. Le seul écho lointain qu'il parvient à avoir, c'est ce sentiment d'inachevé. De quelque chose qu'il n'a jamais pu terminer, sans qu'il ne sache exactement quoi. Il est trop tard désormais pour qu'il se remémore les adieux avortés. Il s'apprête à ajouter quelque chose -va savoir quoi, lui même l'a déjà oublié- quand il aperçoit un peu après toi la sirène échouée. Elle n'est pas vraiment belle, plus maintenant. C'est même assez terrifiant de la voir ravagée ainsi, alors que d'ordinaire ce serait elle la prédatrice. A son tour il secoue les épaules avec un drôle d'air.

- De pire beaucoup de choses. Mais je pense qu'il y en a de merveilleuses aussi.

Puis, après un bref silence et un rapide coup d’œil vers toi.

- Tu n'aimes pas les profondeurs ?






Tijl vous aime en #90A0AF.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Allan Lorden
avatar

☠ Matelot du Jolly Roger ☠


✘ AVENTURES : 72
✘ SURNOM : L'Inquisiteur
✘ AGE DU PERSO : La trentaine

✘ DISPO POUR RP ? : Yep
✘ LIENS : Au bûcher!
Damnés

MessageSujet: Re: Deux Visions   Mer 20 Sep - 13:32

Quelque chose, ou tout, dérangeait vraiment l'Inquisiteur sur cette Île de malheur. Cela devait faire si longtemps qu'ils erraient ici sans pouvoir s'en échapper, impossible de donner des indications précises. C'était une éternité ainsi qu'un bref instant en même temps.

Toujours cette sensation d'avoir à jamais perdu quelque chose, et que ce quelque chose n'éveillera jamais plus de souvenir. Tout avait été dévoré par ce monde qui dépassait les Hommes.

Allan état à demi-conscient de quelques mécanismes qu'il avait gardé d'avant, mais sans être capable d'y trouver une raison. Tout comme son "savoir" de comment se débarrasser efficacement des démons de cet univers, qui était-il pour en avoir la certitude ? Il ne fallait pas soulever les questions dérangeantes. Il ne fallait pas semer bien plus de doute dans son propre esprit, il fallait ne pas sombrer dans la folie.

Même devant la chose démantelée qui fut un jour une de ces sorcière aqueuses.

Les paroles du Prêtre étaient à écouter, toujours, selon ses mécanismes. Alors il écoutait, peinant réellement à imaginer des merveilles dans ces tréfonds. À moins que ce ne soit un trésor, là il pouvait l'admettre. Evidemment.

- Pas vraiment, non. On ne sait pas ce qui s'y tient. Et tout ici semble fait pour nous mettre en péril.

Rien ne lui paraissait bon, du moins, au premier abord. Car après tout, il avait aidé une Garçonne Perdue. Ceux qu'il préférait au bûcher ou complètement repentis.

L'Inquisiteur se saisit de son sabre, puis il trancha la gorge déjà bien émiettée de la créature marine. "Simple précaution". L'arme rangée dans le fourreau, il redressa les yeux sombres sur Tjil. Allan l'avait toujours apprécié, malgré la peine qu'il avait à le suivre dans les sermons. Peut-être était-ce dû au passé qui ne lui avait pas donné les bonnes clés ? Peut-être.

Tout n'était fait que de "peut-être", des suppositions sur son propre passé. Son propre vécu n'était relayé qu'à un imaginaire. Imaginer ce qu'il avait pu être et pourquoi était-il ainsi.

- N'est-ce pas une forme de torture, ne pas savoir qui nous sommes réellement ? Du passé, il ne reste que nos noms pour certains, pour d'autres il y a aussi des objets dont les significations se sont effacées.

Il repensa à cette bible qu'il avait laissée à la fillette qu'il avait croisé un de ces jours passés.

- Je sais que je suis attaché à des objets, je sais comment je me prénomme, mais je ne sais pas qui j'ai pu être et ni même pourquoi ai-je suivi le capitaine Hook. Pourquoi suis-je ici, pourquoi est-ce que je ressens une inquiétude permanente.

Allan lança la tête de la Sirène dans les eaux.

- Ou bien tout ceci serait un "recommencement" ? J'aurais voulu être consulté avant.

Une vague plaisanterie, sur un visage qui se faisait terne.








Cast them in water to see if they drown
Cleanse them with fire to burn them down
Bury their bones in hallowed ground

Here there be witches can't you hear their cries

Press them with stones to see if they lie
Sever their heads and gouge out their eyes
Recite your prayers in the dead of night

Cut of their flesh and they feel no pain
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tijl Vangheluwe
avatar

☠ Prêtre du Jolly Roger ☠


✘ AVENTURES : 49
✘ SURNOM : Le Frère
✘ AGE DU PERSO : La bonne quarantaine.

✘ LIENS : The LORD is my shepherd, I shall not be in want.

MessageSujet: Re: Deux Visions   Sam 14 Oct - 19:17

Il te regarde faire sans un mot alors que tu reprends la parole en décapitant la créature. Des mots forts, des mots tristes. Des mots qui pleurent, même si aucune larme n'est montrée. Le prêtre hoche doucement la tête, et ne trouve rien réellement à répliquer réellement. Rien en tout cas qui mettrait du baume à ton cœur tourmenté.

- L'ignorance peut être une souffrance, oui. L'esprit de l'Homme est une grande force mais aussi une grande faiblesse.

Avec un soupir, Tijl se passe machinalement la main dans les cheveux et hausse des épaules. Ces histoires de péché originel, y croit-il vraiment ? Ce n'est même pas dit. Après tout, le saint livre est un ensemble d'allégories. Pourquoi pas cela non plus ? La conscience amène la curiosité et les questions, mais également les doutes. Cette fameuse pomme qui donne tout cela, n'est-ce pas justement l'esprit et la différence d'avec les animaux ? Encore qu'ici, ceux-ci également semble posséder pareille conscience parfois. Mais les règles de cette îles sont totalement biaisées, ce n'est pas nouveau.

Le prêtre réfléchit encore un peu à tes mots, et se demande si tu ne vient pas de soulever une des clefs de ce qui se passe ici, en parlant d'oubli et de recommencement. Et si effectivement il était question de cela, de s'épurer du superflu ? Oui mais peut-on considérer l'identité comme superflue ? Certainement pas. Alors quoi ? Une sorte d'épuration, comme on rince quelque chose à l'eau clair pour mieux le découvrir ensuite ? Cette île est-elle l'eau clair qui leur ôtera à force leurs impureté ? P'pa, on est si sales que ce dans notre âme ? Tu joues aux ménagères consciencieuses, maintenant , Vraiment ?

- Ici ou ailleurs, tu n'aurais pu savoir qui tu aurais pu être dans une autre vie. Ce sont des spéculations qui ne terminent jamais. S'y attarder trop longtemps mène aux illusions, aux questions, au doute. Et nous avons déjà beaucoup à faire, pourquoi se charger d'un fardeau supplémentaire ?

Léger silence, et Tijl se dit que c'est un peu injuste, ce qu'il te dit.

- Je sais qu'il n'est pas toujours évident de ne pas se perdre dans les questions et les pensées. Là est la prison que l'on se créer tous avec nos incertitudes et l'incompréhension de ce qui nous arrive. Moi-même j'ai de nombreuses faiblesse et plus d'une fois j'ai ressentie pareils questionnements, peurs et frustration. C'est d'ailleurs encore le cas, surtout lors de mes nuits sans sommeil ou que j'ai trop touché au rhum.

Après tout, lui-même n'est qu'un homme.

- Mais c'est aussi ce qui peut nous faire avancer. Celui qui ne se pose jamais de question ne sort jamais de sa grotte ni ne se confronte à rien. C'est ainsi que se font les rencontres, les voyages. C'est ainsi aussi que l'on se forge un caractère, un vécu et une histoire bien souvent. Tu dis ne pas savoir qui tu es, mais n'es-tu pas déjà toi-même ?

Une fois n'est pas coutume, Tijl lui même n'est pas certain de ce que ses mots signifient pleinement. C'est un terrain de discussion riche mais glissant.






Tijl vous aime en #90A0AF.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Allan Lorden
avatar

☠ Matelot du Jolly Roger ☠


✘ AVENTURES : 72
✘ SURNOM : L'Inquisiteur
✘ AGE DU PERSO : La trentaine

✘ DISPO POUR RP ? : Yep
✘ LIENS : Au bûcher!
Damnés

MessageSujet: Re: Deux Visions   Sam 20 Jan - 15:04


Il écoutait chaque mots du prêtre. Même si le coeur avait de la peine à y mettre de la bonne volonté, il faisait de son mieux. Mais la fatigue était grande... combien de temps ? Combien de temps étaient-ils enfermés ici ?

Une éternité, ou quelques jours.

Allan observa sa faible ombre sur le sable, la lumière ne permettait pas de la révéler aussi nette. Ce n'était qu'une infime nuance plus foncée au sol. L'Inquisiteur se signa, à cause de la tête décapité de la créature démoniaque qu'il venait de lancer à l'eau. Combien de collègues avaient-ils été déchirés par les dents affamées des femmes de l'océan ? Quel Homme méritait-il pareille fin ? Quelle veuve méritait-elle une tombe vide où pleurer le mari disparu ?

Le matelot ne pouvait pas dire qui d'eux avaient des familles à terre, mais s'il y en avait... il faudrait peut-être prier pour ces inconnus qui attendaient le retour d'êtres aimés.

L'âme s'égarait, perdue dans une mélancolie qu'elle ne s'expliquait pas.

Les yeux aussi noirs que les bois brûlés des bûchers se posèrent sur Tijl, un sourire forcé et léger aux lèvres.

- Je suppose... mais mes actes se contredisent parfois. Comme avec cette bible que j'ai laissée à une gamine. Comme lorsque quelque chose en moi ne veut plus voir les démons aux atours d'enfants sur les bûchers purificateurs. Pourtant... il le faut, pour les libérer totalement de l'emprise du Malin.

Quelque chose n'y croyait qu'à moitié. Quelque chose craignait le blasphème envers Sa Croyance.

Il jeta un coup d'oeil derrière lui, comme à son habitude. D'ailleurs, il soupira une fois cela fait. Avec un genre de rire dans un souffle ironique.

- Je ne sais même pas ce que je regarde derrière moi.


Il l'avait un peu marmonné, il ne s'apitoyait pas, c'était... plutôt pour illustrer, enfin, il le supposait.

- Retournons vers le Port, Mon Père. Les tourments de mon esprit ne nous révèleront pas les secrets de ce monde.

Il y avait un brin de plaisanterie dans la phrase. Allan ne voulait pas risquer de croiser pire que le cadavre de sirène à leurs pieds.








Cast them in water to see if they drown
Cleanse them with fire to burn them down
Bury their bones in hallowed ground

Here there be witches can't you hear their cries

Press them with stones to see if they lie
Sever their heads and gouge out their eyes
Recite your prayers in the dead of night

Cut of their flesh and they feel no pain
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tijl Vangheluwe
avatar

☠ Prêtre du Jolly Roger ☠


✘ AVENTURES : 49
✘ SURNOM : Le Frère
✘ AGE DU PERSO : La bonne quarantaine.

✘ LIENS : The LORD is my shepherd, I shall not be in want.

MessageSujet: Re: Deux Visions   Jeu 15 Fév - 9:42

Tu sembles bien pensif, Allan. Et pour cause, votre débat n'a rien de léger. Il médite à tes paroles, t'écoute alors que tu continues à dévider le fil de tes pensées. C'est triste. Très.  Tijl aimerait pouvoir alléger ton coeur, te rendre un peu de cet espoir qui semble te manquer. Mais les mots lui font défaut, il a le sentiment qu'aujourd'hui aucun ne pourrait t'atteindre. Tu les entendrais, mais ne ressentirais rien à t'en imprégner. C'est d'ailleurs pour cela qu'il cherche comment te répondre, qu'il pèse ses mots. Tes paroles sont les reflets de tes doutes. Et les conséquences, la ligne de conduite que tu adotpes, tout cela lui fait un peu peur. Et si tu  mourrais à feu plus vif qu'il ne le pensait ?

- L'homme est fait de contradictions. Et ces contradictions et paradoxes font de nous des être doués de conscience.

Ne disait-il pas un peu plus tôt que trop réfléchir n'amenait rien de bon ?

- Je sais que j'ai dit que trop de doutes n'est porteur que de vent. Mais trop de certitudes aussi. A rien ne mettre en question, on finit par tourner en rond. On devient une sorte d'automate, comme ces être rouillés que l'on peut croiser parfois sur l'île. Ceux-là ne voit rien d'autres que ce qu'ils acceptent de voir. Ils n'adaptent pas leur conduite à un élément nouveau, se contenteront de calquer le comportement qu'ils connaissent, même si celui-ci n'est pas adapté.

La perte de conscience et de réflexion, c'est la mort de l'âme.

- De même qu'on ne peut traiter toutes les herbes de la même façon, bonnes ou mauvaises, on ne peut avoir un seul cheminement de pensée apposé à la vie entière. C'est bien pour cela que ce n'est pas évident d'avancer : il faut garder l'équilibre entre remise en question et stabilité.

Il sourit un peu en te voyant jeter un regard en arrière, et hausse des épaules. Que peut-il ajouter à cela, hm ?

- Nous sommes obligé de surveiller nos arrières, ce n'est pas forcément un mauvaise réflexe. Même si je sais qu'au fond tu ne parles pas de ça. Mais qui sait, peut-être que si tu cherchais moins ton passé tu regarderais moins en arrière ? Je ne sais pas, c'est à méditer.

Posant une mains sur ton bras, Tijl t'emboite le pas pour rentrer alors que tu te diriges vers le Port. Un sourire espiègle anime ses lèvres alors qu'il te regarde d'un air mutin.

- Personne ne pourrait découvrir les secrets du monde, ni à partir de ton esprit, ni à partir de celui de qui que ce soit. P'pa est une vieux grigou qui tient à cette exclusivité là, je crois.

A ce jour, Tijl ne sait toujours pas si c'est pour les protéger, ou bien s'il s'agit d'une farce divine qui le fait bien ricaner là-haut. S'il avait connu le mot, sans nul doute que Tijl aurait parlé de trollage.






Tijl vous aime en #90A0AF.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Allan Lorden
avatar

☠ Matelot du Jolly Roger ☠


✘ AVENTURES : 72
✘ SURNOM : L'Inquisiteur
✘ AGE DU PERSO : La trentaine

✘ DISPO POUR RP ? : Yep
✘ LIENS : Au bûcher!
Damnés

MessageSujet: Re: Deux Visions   Mer 4 Avr - 14:54

Tijl avait comme un don pour parler de ce qui était inaccessible, les voies impénétrables de leur Dieu. Du moins, c'était ainsi qu'Allan le voyait. Parce qu'un prêtre ça le rassurait, surtout d'en voir un comme tel. Comme si ça lui paraissait cohérent, mieux. Mieux que quoi ? Il ne pourra jamais le savoir. Mais peut-être cela aurait un lien avec les paroles lointaines d'un enfant que l'Inquisiteur n'entendait plus. Ces paroles demandant innocemment pourquoi est-ce qu'une religion d'amour était-elle représentée par ces hommes n'aspirant que la crainte... Allan n'entendait pas ça, il ne le pouvait que dans le passé. Il ne le comprendrait que dans le passé aussi. Le contexte faisait beaucoup. Mais le pirate n'avait plus les souvenirs. Juste des instincts. Ce besoin de protéger quelque chose. Cette sensation d'avoir perdu à jamais un trésor, sans jamais pouvoir savoir quoi.

Le Frère donnait quelque chose de rassurant, presqu'autant que les bûchers. Cependant, l'Inquisiteur ne renoncerait pas à son mode de conduite. Rien que pour être sûr. Il demeurait convaincu de faire le bien.

Allan se trouvait tout de même un peu calmé, rien qu'un peu. Il marcha donc aux côté de Tijl, il ne vérifia pas derrière lui. Il avait probablement confiance en le Frère, ce dernier rappelant cette base lointaine : la religion qui prônait l'amour. Non, pas une religion, une doctrine. Sans les variantes, sans ces branches diverses qui se saignaient entre elles. Juste l'origine voulant permettre à tous de vivre dans le bonheur.

Cette base lointaine oubliée, mélangée dans l'esprit troué d'Allan avec les résultats d'actes et de savoirs passés impossibles à retrouver.

Un sourire un brin amusé se dessina tout de même sur le visage de l'Inquisiteur aux paroles du prêtre sur les secrets du monde. Ce dernier avait sans aucun doute raison.

Malgré tout, les bûchers seuls délivreraient les pauvres âmes souillées.








Cast them in water to see if they drown
Cleanse them with fire to burn them down
Bury their bones in hallowed ground

Here there be witches can't you hear their cries

Press them with stones to see if they lie
Sever their heads and gouge out their eyes
Recite your prayers in the dead of night

Cut of their flesh and they feel no pain
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L'Ombre
avatar



✘ AVENTURES : 1946

MessageSujet: Re: Deux Visions   Mar 17 Avr - 18:56

The End


Qu'importe si votre dieu a un ou deux visages,
Alors que vous marchez sur cet étrange rivage,
On l'imagine bien vous observer de loin,
Comme un père surveille les pas de ses bambins,
Tout existe au Pays pourvu qu'on ait la foi,
Et pourvu que l'on n'ôte jamais à d'autres, ce droit.


FIN DE L'AVENTURE




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://neverneverland.forumactif.org
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Deux Visions   

Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

 Sujets similaires

-
» Orus, deux visions...
» [Biblio] Histoire de l'entre deux guerres
» [RP] Au fond du parc, deux nobles, un duel….
» Deux chatons à donner
» blague a deux balles !!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: La Mer Imaginaire :: La Plage Rayonnante :: Le Rivage des Objets Échoués-