Partagez | .
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Trouble
avatar

♣ Armurier ♣


✘ AVENTURES : 155
✘ SURNOM : L'Épouvantail
✘ AGE DU PERSO : Autour de 12 ans

✘ DISPO POUR RP ? : 11/4 ... NO
✘ LIENS : Anger & ANGER

MessageSujet: Ça craque et ça casse [Tool]   Ven 5 Fév 2016 - 1:09

Encore une belle journée pourrie.
Enfin, un début de journée, mais elle aurait mieux fait de s'achever plus vite que ça! L'Épouvantail n'était pas de bonne humeur, mais ça n'avait rien d'incroyable, c'était une vérité générale bien acquise. Plusieurs foutues heures à taper comme une maboule sur une lame pour qu'elle ait la forme voulue, sans que ça soit jamais parfait. S'acharner dessus, s'y déchaîner, la déformer complètement.

Trouble avait fini par balancer l'épée encore fumante dehors, puis avait hurlé sur un mioche qui osait lui demander si elle avait besoin d'aide. Pas non plus désireuse de se faire mettre au trou, elle décida quand même de récupérer l'épée qui gisait pitoyablement sur le sol à quelques mètres de l'entrée. Mais bon, elle n'était pas calmée, Trouble, jamais! Alors, elle avait rangé le travail bâclé dans un vase quelconque de la réserve d'armes. Évidemment, sans délicatesse. S'offrit alors un vacarme épouvantable à ses oreilles, parce que le récipient s'était pété net. En une dizaine de morceaux. Et que tout son contenu s'était fracassé sur le sol, s'entre-choquant joyeusement et rebondissant encore plus allègrement.

─Bordel à queue!

Cracha-t-elle dans sa grande raffinerie, avant de se précipiter par terre.
Étouffer le bruit au plus vite pour ne pas attirer l'attention. C'était trop tard pour ses propres tympans, mais si ça pouvait lui éviter des emmerdes, elle crachait pour le coup pas dessus. De base elle s'en battait les reins, mais bon, elle s'était déjà fait gueuler sur le crâne par la hiérarchie de merde plusieurs fois dans la journée, et la coupe était pleine. En plus de s'entailler le pouce qu'elle enfourna dans sa bouche pour stopper direct l'hémorragie, l'Armurière n'obtint pas le résultat voulu. Elle devait avoir une foutue chance, pour une fois, que personne vienne lui briser les steaks à ce moment-là. Mais elle voyait pas la chance en questions, et, pestant, elle mit les armes sans famille dans un vase qui était vide. Profondément énervée, elle donna un coup de pied dans un mur puis ramassa les débris dans l'étoffe de sa toge. Y'en avait pas tant que ça.

Alors elle pensa aux Artisans, ces débiles qui se prenaient pour des génies, et que elle pourrait faire un saut dans leur GRAND (bordel ce qui l'était grand, ils avaient des couilles en or les cons! ) Atelier, histoire de se faire refiler un truc. Ni vue ni connue, hein? Ouais, c'était le but.

Voilà à quoi elle pensait, ouais, en entrant dans la Fabrique de son gracieux pas d'éléphanteau. Elle se planta devant le type aux tifs de Barbie, parce que c'était le premier qu'elle vit et celui qui avait l'air moins abruti, et directement lui demanda:

─ T'as pas d'la colle, un truc comme ça?  Pour recoller, genre,  des morceaux.

Elle croisa les bras. Qu'il se grouille. Elle avait pas que ça à foutre, lui non plus sans doute.








Fuck off.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tool
avatar

♣ Artisan ♣


✘ AVENTURES : 235
✘ SURNOM : Le Patient.
✘ AGE DU PERSO : 16-17 ans. Par là autour.

✘ DISPO POUR RP ? : Non.
✘ LIENS : Change is coming through my shadow.
Sujets en cours : I - II - III - IV - V

MessageSujet: Re: Ça craque et ça casse [Tool]   Lun 8 Fév 2016 - 0:56

Ce n'était pas la première fois qu'un enfant lui demandait de l'aide. A dire vrai, c'était même devenu une habitude depuis si longtemps que Tool ne parvenait plus vraiment à se rappeler de l'époque où cela n'avait pas été le cas. Par contre, il était pratiquement sûr de n'avoir jamais eu affaire à la gosse grincheuse qui s'était présentée à la Fabrique ce jour-là.
Cette dernière s'était arrêtée devant lui, la mine absolument pas commode et les bras plein de débris.

- T'as pas d'la colle, un truc comme ça?  Pour recoller, genre,  des morceaux.

Aussitôt, les voix s'étaient concentrées sur la gamine, délaissant Tool pour commenter son attitude, son regard, son apparence et tout ce qui pouvait se discuter encore. Elles étaient 5 éveillées, 5 à faire un boucan de tous les diables dans les recoins de son crâne. Tool se massa la tempe d'une main, ennuyé par le brouhaha. Son regard se posa sur la gamine, il répondit d'une voix atone :

- Je dois avoir ça, ouais.

Puis, invitant d'un geste la Garçonne Perdue à le suivre, il se retourna et marcha jusqu'à son bureau, où il gardait entre-autre un bol de colle artisanale qui lui servait à faire ses propres réparations. Il contourna le meuble et sortit le bol d'une étagère emplie d'outils et de travaux en cours, avant de le poser à plat entre la fille et lui.

- Tu veux que j'y jette un oeil ?

Peut-être qu'elle voudrait le réparer elle-même, Tool n'en était pas sûr : si elle était assez maladroite pour casser un pot, le Patient la soupçonnait d'être tout à fait capable d'empirer les choses en voulant réparer sa faute.






I'll forget you, yeah I will
And yet you are still
Burning inside my brain


Playlist



F A B U L O U S:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://elorecohlt.tumblr.com
Trouble
avatar

♣ Armurier ♣


✘ AVENTURES : 155
✘ SURNOM : L'Épouvantail
✘ AGE DU PERSO : Autour de 12 ans

✘ DISPO POUR RP ? : 11/4 ... NO
✘ LIENS : Anger & ANGER

MessageSujet: Re: Ça craque et ça casse [Tool]   Dim 14 Fév 2016 - 15:56

Elle sut immédiatement qu'elle ne pourrait pas supporter ce type. Il était trop calme, trop doux, trop impassible. Sans un mot elle le suivit, mais un truc bouillonnant s'était déjà réveillé en elle. Il s'était pas effacé longtemps celui-là... Trouble grogna et se mit à pianoter contre le bureau tandis qu'il farfouillait son étagère. Le bruit des outils qui s'entrechoquaient faisait également monter la moutarde, de plus en plus haut.

L'Armurière tira à elle très vite le pot de colle et par reflexe le renifla bruyamment. La tête lui tourna un peu mais elle reprit ses esprits quelques instants après, juste à temps pour entendre la voix plate et monocorde de l'Artisan lui proposer de l'aider. Trouble s'enflamma automatiquement:

─ Quoi, tu penses que j'en suis pas capable???! NON j'ai pas besoin de ton aide!


Avec moins d'assurance qu'elle en aurait voulu, mais avec une brusquerie bestiale et coléreuse, elle répandit les morceaux sur le bureau  puis empoigna le pinceau qui trempait dans la mixture collante. Elle se mit à badigeonner la tranche d'un débris et l'emboîta à un autre. Elle chercha ensuite le suivant qui s'accorderait parfaitement, sans lâcher le pinceau ce qui fit qu'en deux secondes elle avait déjà foutu la matière poisseuse sur ses doigts, la table, chacun des morceaux. Et rugit de colère et le planta comme un poignard dans son pot. Elle le repoussa vers Tool, manquant de le renverser, avec une mauvaise grâce palpable:

─ Ok, ok, vas y. Fais le.


Trouble se retenait de tout péter, les poings serrés. Ils blanchirent en quelques instants et tremblaient presque. Se retenir, se retenir. Elle hasarda même un semblant de sourire crispé. En guise de s'il te plaît qu'elle ne dirait jamais.








Fuck off.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tool
avatar

♣ Artisan ♣


✘ AVENTURES : 235
✘ SURNOM : Le Patient.
✘ AGE DU PERSO : 16-17 ans. Par là autour.

✘ DISPO POUR RP ? : Non.
✘ LIENS : Change is coming through my shadow.
Sujets en cours : I - II - III - IV - V

MessageSujet: Re: Ça craque et ça casse [Tool]   Lun 29 Fév 2016 - 11:04

- Quoi, tu penses que j'en suis pas capable???! NON j'ai pas besoin de ton aide!

La gamine avait réagi au quart de tour, comme s'il l'avait insultée en filigrane. Tool fronça les sourcils, recula légèrement : il n'était pas habitué à de tels éclats et les voix non plus.

Ouhlala, c'est qu'elle mord la morveuse.
Tu crois qu'elle a ses règles ?
Elle est un peu jeune pour ça.


- Vous êtes cons. Marmonna Tool, résigné mais pas heureux pour autant d'entendre ainsi les commentaires de Morgue et Kafka. Devant lui, la gamine tentait de réparer le vase à grands gestes énervés. Le Patient la regarda faire, se mordit la lèvre en la voyant foutre de la colle partout. Ce n'était pas tant l'état de son bureau qui l'inquiétait ; il craignait surtout - de manière un peu trop irrationnelle par ailleurs - qu'elle casse quelque chose de plus.

Le pot de colle revint vers elle à vitesse grand V. L'Artisan le réceptionna par réflexe, usant de ses mains pâles pour le stabiliser.

- Ok, ok, vas y. Fais le.

Il acquiesça doucement, s'assit et entreprit d'étaler les morceaux, les examinant un moment avant de commencer à les assembler, méticuleusement. Il travaillait lentement, avec précaution : Dieu seul savait à quel point la gamine avait fragilisé l'objet.

- Tu as fait ça en travaillant ?

Ton de la conversation. Dans sa tête, Morgue et Kafka ricanaient toujours.

- Si tu n'as pas envie d'attendre, tu peux revenir plus tard.

Après tout, elle avait sans doute autre chose à faire que de rester là, à le regarder bosser.






I'll forget you, yeah I will
And yet you are still
Burning inside my brain


Playlist



F A B U L O U S:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://elorecohlt.tumblr.com
Trouble
avatar

♣ Armurier ♣


✘ AVENTURES : 155
✘ SURNOM : L'Épouvantail
✘ AGE DU PERSO : Autour de 12 ans

✘ DISPO POUR RP ? : 11/4 ... NO
✘ LIENS : Anger & ANGER

MessageSujet: Re: Ça craque et ça casse [Tool]   Ven 11 Mar 2016 - 1:14

Evidemment, force était de constater que ce mec gérait. Ses gestes étaient assurés, précis,  délicats. Normal c'était son boulot après tout, et il savait y faire. Il avait sûrement l'habitude. Elle n'était pas jalouse Trouble, mais force était de constater qu'elle passait pour une vraie handicapée à côté de lui. Et puis ces mouvements leeeeents avaient le don de l'agacer prodigieusement. Ses ongles s'enfoncèrent un peu plus dans ses paumes, une goutte de sang perla puis s'écrasa sur le sol de la Fabrique. Le sourire se transformait en grimace.

Barbie essayait pourtant de poursuivre un semblant de conversation. De s'intéresser. Pas du genre à ignorer les gens et à ne pas répondre quand on lui parlait, l'Armurière se fit quelque peu violence pour ouvrir les lèvres qui trémulaient de rage. Elle ne voulait pas être hostile, pas vraiment, c'était plus fort qu'elle. L'effort actuel était d'ailleurs plutôt colossal. Les mots sortirent brutalement, tellement brutalement qu'ils paraissaient avoir déchiré quelque chose pour être prononcés.

« Ouais, nan ouais, enfin nan. Enfin en rangeant. »

Maladroite. Elle marmonna entre ses dents:

« Le rangement, l'ordre,  ça devrait même pas exister ces conneries-là, t'façon.»

Elle rétorqua ensuite vivement:

« Nan c'est bon... j'peux attendre» Elle qui DÉTESTAIT attendre. Elle savait même pas pourquoi elle disait ça.
Elle n'avait probablement pas envie de retourner à la Forge taper sur des foutues épées. S'ils savaient où est ce qu'ils pouvaient se les foutre, leurs lames à la con! Pas envie de retourner dans la chaleur, dans les bruits du marteau sur les enclumes. Souffler un peu. Elle grogna, regarda ailleurs, se gratta la joue puis demanda:

« Ça fait longtemps que t'es là? Me semble pas avoir jamais vu ta tronche et tes cheveux de poney. »

Tout dans le tact.
En fait, Trouble ne côtoyait absolument pas les Artisans, elle aurait tout juste été capable de reconnaître leur cheffe, quant à son nom même pas en rêve. Le gars en face d'elle lui disait rien du tout du coup, ni de nom ni de réput'. Ça l'intéressait pas du tout, en fait.
Mais elle faisait des efforts. Elle essayait vaguement de. Calmer. Ses. Foutus. Nerfs; de passer le temps autrement qu'en restant plantée comme une bille à s'énerver toute seule. Et au pire elle s'énerverait sur lui, elle avait déjà commencé de toute façon.








Fuck off.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tool
avatar

♣ Artisan ♣


✘ AVENTURES : 235
✘ SURNOM : Le Patient.
✘ AGE DU PERSO : 16-17 ans. Par là autour.

✘ DISPO POUR RP ? : Non.
✘ LIENS : Change is coming through my shadow.
Sujets en cours : I - II - III - IV - V

MessageSujet: Re: Ça craque et ça casse [Tool]   Mer 16 Mar 2016 - 21:21

- Ouais, nan ouais, enfin nan. Enfin en rangeant.

La gamine n'avait pas envie de discuter, même sourd il l'aurait compris. Tool hocha la tête sans que son regard ne se détourne du travail. Cela ne l'empêcha pas d'entendre ses marmonnements.

- Le rangement, l'ordre,  ça devrait même pas exister ces conneries-là, t'façon.

Il haussa un sourcil, s'autorisa un bref sourire. Son discours ressemblait à ce qu'Apache aurait pu dire.

Ouais. Sauf que si tu veux mon avis, elle balance juste ça parce qu'elle est infoutue de faire quoi que ce soit sans casser quelque chose.
Tu paries que si elle te défies en arène, elle te démonte ?
AHAH ! Fais surtout gaffe à pas te louper du coup, elle pourrait te démolir ta jolie gueule d'ange...


Il fronça les sourcils, tenta de disperser les voix pendant que la fille confirmait qu'elle pouvait attendre.  Puis elle parla à nouveau :

- Ça fait longtemps que t'es là? Me semble pas avoir jamais vu ta tronche et tes cheveux de poney.

Il rit. Doucement, comme avec retenue - c'était toujours comme ça quand il bossait. Elle y allait direct, la gamine, mais c'était bien : il préférait toujours les piques sincères aux sourires mielleux d'hypocrisie.

- Depuis un moment, ouais.

Il n'arrivait plus à dire depuis quand. Son compte des jours était trop inexact, trop troué, et l'Oubli le rattrapait. A son idée, Tool sentit son sourire se faner doucement : il avait beau lutter, la nature de l'Île le rattrapait. Il jeta un regard en coin à la gamine.

- J'ai pas l'impression de te connaître non plus. Tu bosses dans quel groupe ?

Si elle faisait partie de ceux que l'on cantonnait à un seul endroit ou - a contrario - des Enfants Perdus qui étaient sans cesse hors du Grand Arbre, cela pouvait expliquer le fait qu'ils ne s'étaient pas vraiment croisés. Avec patience, Tool récupéra une nouvelle pièce du vase et continua de réparer les dégâts. Il fallait laisser la colle prendre mais il serait bientôt à la moitié.






I'll forget you, yeah I will
And yet you are still
Burning inside my brain


Playlist



F A B U L O U S:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://elorecohlt.tumblr.com
Trouble
avatar

♣ Armurier ♣


✘ AVENTURES : 155
✘ SURNOM : L'Épouvantail
✘ AGE DU PERSO : Autour de 12 ans

✘ DISPO POUR RP ? : 11/4 ... NO
✘ LIENS : Anger & ANGER

MessageSujet: Re: Ça craque et ça casse [Tool]   Ven 25 Mar 2016 - 0:32

Il rit, il n'avait pas l'air vexé. C'était presque dommage, mais bon. Ça l'aurait peut être calmée un peu, enfin, non, en fait. Autant ne pas se mentir! Mais elle pouvait se contenir. Un peu. Il était pas agressif, pas énervant, ou juste pas trop. Elle enregistra vaguement l'information avec une sacrée mauvaise volonté. Combien vous pariez qu'elle l'oublierait bien vite, si la conversation n'allait pas plus loin? Beaucoup, j'espère. Son sourire doux et trop tranquille se flétrit, sa sympathie pour lui n'en fit qu'augmenter. Les choses l'énervaient moins quand elles étaient moins gentilles, c'était une genre de constante!

Seulement la conversation plus bateau tu meurs ne s'acheva pas comme il aurait pu être judicieux, au contraire elle se poursuivit , toujours plus bateau. Cela aurait pu être la conversation de deux collègues de bureau qui se rencontrent pour la première fois à la machine à café de la boîte. Bof comme contexte. Ses yeux noirs louchèrent l'air de rien sur les doigts du Patient qui s'affairaient si bien et si minutieusement que ça l'aurait fait chialer! Putain pourquoi c'était aussi facile, pour lui?! Sa lèvre inférieure frémit.

« Armuriers. J'ai pété ça en foutant une putain d'épée dedans. Une putain d'épée ratée, en plus. C'est de la merde leurs vases, de la vraie brioche!! »

Alors qu'il n'avait pas répété la question, elle avait fini par y répondre de façon un peu plus détaillée. Sa langue semblait s'être déliée, bien entendu pour exposer son avis avec rage. Toujours de la rage, rien que d'y repenser ça remontait ! Ouais, ça remontait grave. Ras le bol d'être debout comme une conne, elle attira une chaise qui traînait à elle, ne manquant pas de la faire racler et crisser par terre, et s'assit dessus en tailleur, face à l'Artisan.

« Moi c'est Trouble.» Brutalement, toujours. Elle en voyait probablement la nécessité, tout à coup, de lui balancer son nom comme un poisson dans la gueule. «Toi... j'imagine que c'est pas Barbie? »

Évidemment, elle le savait. Ça faisait semblant d'être déçue, mais une espèce d'ébauche de sourire ironique, moqueur, un peu fugace, s'était formée sur ses lèvres. Soudainement, la colère retombait. Soudainement, elle s'y intéressait un peu plus, à ce mec.
Sans trop savoir pourquoi.
Mais Trouble c'était pas trop le genre de fille à se poser des questions.








Fuck off.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tool
avatar

♣ Artisan ♣


✘ AVENTURES : 235
✘ SURNOM : Le Patient.
✘ AGE DU PERSO : 16-17 ans. Par là autour.

✘ DISPO POUR RP ? : Non.
✘ LIENS : Change is coming through my shadow.
Sujets en cours : I - II - III - IV - V

MessageSujet: Re: Ça craque et ça casse [Tool]   Dim 27 Mar 2016 - 21:28

Il attendait qu'elle réponde, la petite. Sans cesser de travailler, méticuleux et prudent : elle lui rappelait un peu Shark en un sens, lui donnait l'impression d'être en ébullition. Il faisait donc très attention, le grand Artisan, de ne pas lui donner de raisons d'exploser.

- Armuriers. J'ai pété ça en foutant une putain d'épée dedans. Une putain d'épée ratée, en plus. C'est de la merde leurs vases, de la vraie brioche!!

Ouais, ou c'est toi qui-
On a compris.


Plutôt silencieuse jusque là, Liv avait coupé Kafka, visiblement exaspérée. Tool sourit légèrement : il aimait bien lorsqu'elle ne se laissait pas faire, et la réciproque était très probablement vraie.

Le bruit d'une chaise que l'on malmenait le poussa à lever la tête. Il vit la gosse s'asseoir en face de lui, faisant preuve d'une énergie enviable bien que légèrement stressante.

- Moi c'est Trouble. Toi... j'imagine que c'est pas Barbie?

Il fronça les sourcils, amusé. Les voix s'étaient légèrement calmées, à croire qu'elles s'accordaient à l'humeur de la demoiselle qui lui faisait face. Tool se laissa aller en arrière sur sa chaise.

- Trouble... ça te va bien.

Le très léger rictus de l'Armurière ne lui avait pas échappé. Il y répondait à sa façon, s'amusant de la pique.

- Et non, c'est pas Barbie. Même si je vais pas t'empêcher de m'appeler comme ça si tu veux.

Il aimait penser qu'il avait assez vécu pour savoir où placer ses luttes. Le fait de forcer les enfants à l'appeler autrement que par des noms de princesses faisait partie des combats qu'il estimait perdus d'avance, et dont il en acceptait l'issue avec fatalité. Il reprit, haussant les épaules.

- Je suis Tool.

Sourire froid. L'Artisan s'empara du dernier morceau, répartit de la colle sur la tranche à l'aide d'un pinceau et le pressa contre l'endroit où il devait aller, attendant que la magie opère.

Tranquille, le Patient. A l'aise.






I'll forget you, yeah I will
And yet you are still
Burning inside my brain


Playlist



F A B U L O U S:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://elorecohlt.tumblr.com
Trouble
avatar

♣ Armurier ♣


✘ AVENTURES : 155
✘ SURNOM : L'Épouvantail
✘ AGE DU PERSO : Autour de 12 ans

✘ DISPO POUR RP ? : 11/4 ... NO
✘ LIENS : Anger & ANGER

MessageSujet: Re: Ça craque et ça casse [Tool]   Lun 28 Mar 2016 - 13:01

— Trouble... ça te va bien.

Évidemment, elle allait pas l'empaffer alors qu'il venait de lui faire un genre de compliment. Elle s'enorgueillit quelque peu, tout en tâchant d'avoir l'air impassible. Fière, presque un peu hautaine. Mais quand même pas. En tous cas elle avait l'air rudement satisfaite, et ce qu'elle lâcha le montra bien:

— Ouais, j'aime bien.

Elle sourit pour de vrai, cette fois, Trouble. Sincère. Elle fit craquer ses mains zébrées de violet, puis ses poignets. Ensuite un coup sec pour les coudes. Le tout machinalement, sans réfléchir. Elle s'interrompit au lieu de poursuivre, posa ses mains sur ses cuisses. Bon. Son sourire s'écrabouilla par terre comme un oisillon qui apprend à voler lorsqu'il lui fit le sien, glacial. Sourire genre je souris pour la forme mais en vrai j'en ai rien à branler.
Elle ne s'énerva pas pour autant, continua à le fixer.
Elle était un peu fascinée. Comment ce mec pouvait décemment être aussi relax?
C'était même pas humain.

« J'garde Tool. Mais ça te va pas trop, je trouve.» Oui bah il lui avait donné son avis, elle donnait le sien. « T'as franchement pas une gueule de marteau. Ni de tournevis.»

Tool, l'outil. Pauvre mec, qu'est ce qui lui avait valu de s'appeler comme ça? Elle trouvait ça un peu perturbant. Comme ces gens qui s'appelaient "papillon" ou "paradis", non mais vraiment, c'était du foutage de gueule! Enfin, Tool sonnait plutôt bien dans sa bouche de française, ce pourquoi elle le préférait à Barbie. Parce que en vérité elle avait la haine de Barbie qui représentait tout ce qu'elle haïssait le plus.

Là-dessus il termina d'imbriquer les débris. C'était le dernier. Et merde alors. Il allait falloir qu'elle y retourne, de toute évidence; elle fit la grimace et regarda l'extérieur d'un air vague. Pour demander timidement:

— C'est à prise rapide, ta colle?

Et son regard noir transperça celui de Tool.
Dis non. Dis que je peux rester encore.








Fuck off.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tool
avatar

♣ Artisan ♣


✘ AVENTURES : 235
✘ SURNOM : Le Patient.
✘ AGE DU PERSO : 16-17 ans. Par là autour.

✘ DISPO POUR RP ? : Non.
✘ LIENS : Change is coming through my shadow.
Sujets en cours : I - II - III - IV - V

MessageSujet: Re: Ça craque et ça casse [Tool]   Dim 3 Avr 2016 - 21:19

Elle craquait, la semeuse de trouble. Enfin, pas mentalement - quoiqu'il n'en avait aucune idée - mais physiquement, jouant de ses articulations comme si elle voulait les casser. Tool fronça légèrement les sourcils, la fixa avec circonspection : il n'était pas sûre que la démarche était saine mais n'avait aucun désir de la commenter - elle faisait ce qu'elle voulait, après tout.

- J'garde Tool. Mais ça te va pas trop, je trouve.

Nouveau sourire, amusé. Elle était drôle, Trouble. Enfin, ses réactions l'intriguaient assez pour faire fleurir des sourires sincères sur la glace pâle de son visage. C'était plutôt précieux, surtout avec ceux qu'il rencontrait pour la première fois. Et assez inhabituel pour que sa curiosité se communique aux voix, que leurs rumeurs se taisent en un même silence intrigué.

- T'as franchement pas une gueule de marteau. Ni de tournevis.

Bon, c'était vrai que vu comme ça, le nom était peu approprié. Mais ça aurait pu être vachement, vachement pire. Tool hocha cependant la tête, ne voyant pas l'intérêt de contredire la petite Armurière. Ses mains à lui restaient doucement pressées contre le vase, attendant que la colle fasse son effet. Ce serait prêt tout bientôt, elle pourrait retourner à son job et lui au sien.

Sauf que.

- C'est à prise rapide, ta colle?

Elle avait parlé doucement, avec une retenue qui contrastait violemment avec l'intensité de son regard. Tool s'y crocha, bleu contre noir. Il hésita à répondre, ce fut Liv qui l'aida.

Elle veut rester.

Et c'était tout, le silence. Tool expira.

- Heu... non, faudra attendre.

Et voilà qu'il mentait pour qu'une gamine puisse se la couler douce.

Peter serait fier de toi.
Oh, je pense que Peter s'en fout.
Surtout que bon, ça a pas l'air d'être un cadeau, cette gosse.
Vous avez pas autre chose à foutre ?


Rappeler aux voix qu'elles avaient d'autres occupations (bien qu'il ignore lesquelles) était une technique qu'il avait découvert par hasard et qui, de temps à autre, suffisait à faire silence entre les parois de son crâne.

Tool mit le vase de côté, précautionneusement.

- Je suis censé continuer de bosser, mais on peut parler. Si tu veux.

Il n'avait hélas pas de thé à lui proposer, ni de magazines de salle d'attente. Pivotant sur sa chaise, le Patient vint attraper une série de feuilles entreposées sur l'étagère derrière lui. Des plans pour un instrument de musique sur lequel il avait commencé à sérieusement plancher.

- Désolé, y'a pas grand chose à faire en attendant. J'espère que tu t'ennuieras pas trop.

Il avait parlé sans la regarder, concentré sur le plan. Mais son ton était sincère, bien que toujours un peu monocorde.






I'll forget you, yeah I will
And yet you are still
Burning inside my brain


Playlist



F A B U L O U S:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://elorecohlt.tumblr.com
Trouble
avatar

♣ Armurier ♣


✘ AVENTURES : 155
✘ SURNOM : L'Épouvantail
✘ AGE DU PERSO : Autour de 12 ans

✘ DISPO POUR RP ? : 11/4 ... NO
✘ LIENS : Anger & ANGER

MessageSujet: Re: Ça craque et ça casse [Tool]   Sam 9 Avr 2016 - 1:43

Et merde alors, c'était sûr, il avait pitié d'elle! Mais quelle conne elle faisait! Trouble fronça à nouveau les sourcils et détourna les yeux, lasse de fixer Tool, et plus trop capable, non plus. Son visage se rida à nouveau de rage. Ses mains devinrent tout à coup rudement intéressantes , avec leurs sinuosités vertes légèrement saillantes, et les traits de marqueur noir qui les zébraient. Qu'importait l'ennui, s'il lui évitait de supporter la sale gueule de Dude ou bien de Sharpy. Elle se contenta donc d'acquiescer du chef en faisant "mhmhmh" comme pour répondre à une question qui n'avait même pas été posée.

Elle avait sorti son feutre et traçait des rayures le long de son avant-bras. Elle remonta jusqu'au coude, la bouche tordue dans une moue songeuse avant de repenser à l'Artisan, de le fixer encore. De plus belle. De le re-découvrir, si préoccupé de bien faire son travail. Son planning, son devoir. Alors sur son visage pâle d'armurière se dessina l'incompréhension dubitative. Illustrée d'un «hein?» pas très élégant.

Elle avait laissé cette interjection s'échapper. Non, elle ne pouvait pas saisir ce zèle et elle exposa sa perplexité rapidement :

— Comment t'es sérieux.

Parce qu'il n'y avait que ça à dire, ce bête et pauvre commentaire. Son regard allait de part en part du Patient. Naviguait et coulait le long du fleuve blond, infini; s'attardait sur les mains aux doigts agiles. Elle déglutit, traîna un instant sur le visage. Il était spécial, ce type. Il y avait un  elle-ne-savait-quoi de mystère sur ces traits angéliques. Clairs, fins. Elle et lui étaient totalement opposés, physiquement comme mentalement. Trouble songea qu'au fond, ça n'avait aucune importance ce genre de remarque. Tranquillement, toujours avec son marqueur, elle traça un cercle sur le bureau du garçon. Au moins ainsi elle n'avait pas à le fixer dans les yeux, et c'était tout l'intérêt de la démarche. Dans sa lancée, elle inscrivit dans le rond le symbole de la paix, sous forme de ce Y à trois branches, ce trident stylisé et droitement rigide.

Peace... and love?
Une salve de souvenirs et de sentiments contraires l'envahit brutalement, tellement qu'elle en lâcha ce stylo à alcool. Il roula vers Tool.
Si elle avait su elle aurait tracé le A de Anarchie. Ça aurait été plus marrant, d'une part, plus correspondant, de l'autre. Mais en sa présence à lui, elle ne savait pas, ça changeait quelque chose. Comme si elle avait besoin d'être plus douce.
Tout ça était complètement ridicule. ELLE était ridicule, voilà.

— Ah, merde.

Sans le penser. Elle pensait bien plus fort que ça. Tellement fort qu'elle laissa retomber ses poings sur la table à grand bruit. Elle était ridicule, et bien elle préférait être en colère.
Elle se forçait un peu mais ça le faisait bien, pourtant. C'était pas trop mal.
Mais toujours fuyant ses yeux, fixant plutôt le dessin de ses blancs sourcils, le pli de son menton.

HRP:
 








Fuck off.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tool
avatar

♣ Artisan ♣


✘ AVENTURES : 235
✘ SURNOM : Le Patient.
✘ AGE DU PERSO : 16-17 ans. Par là autour.

✘ DISPO POUR RP ? : Non.
✘ LIENS : Change is coming through my shadow.
Sujets en cours : I - II - III - IV - V

MessageSujet: Re: Ça craque et ça casse [Tool]   Jeu 14 Avr 2016 - 23:40

Du coin de l'oeil, il voyait Trouble s'emparer d'un feutre sorti d'on-ne-sait-où et tracer, avec méthodes, des rayures sur son bras. Coupures noires et épaisses, grossières et qui pourtant provoquèrent des frissons dans l'échine de l'Artisan. Et des souvenirs d'avant, d'une chambre fermée. De lui contre la porte, des lames qui passaient et repassaient, fines, là où ses ongles avaient creusé. Souffrance illusoire, salvatrice, piégée. Dans l'espoir de calmer ses pensées, de faire taire les voix.

De se purger.

Ravalant un sanglot monstrueux, mort-né, l'Artisan sentit son crayon déraper. D'un geste maladroit, il le rattrapa.

La voix de Trouble finit de l'ancrer à la réalité.

- Comment t'es sérieux.

L'espace d'un instant, il avait oublié jusqu'à la Fabrique et la fille qui lui faisait face. Mais son regard se crocha au sien, il revenait.

Dans sa tête, une toute petite voix résonnait.

Nous fais plus ça... tu nous as fait peur.

Il déglutit, acquiesça.

En face, Trouble avait commencé à dessiner sur son bureau. Le Patient la laissa faire, curieusement apaisé par le cercle parfait qu'elle traçait. Mais le motif pacifiste ne semblait pas lui plaire puisque le feutre lui échappa des mains.

Juron, choc. Tool grimaça : son pauvre bureau avait pris cher, sans doute.

Il se concentra sur sa respiration, acheva de la calmer avant de se pencher, ramassant le feutre.

- C'est pas cool, de tagger mes affaires.

Il l'avait dit avec un petit sourire, gentiment. En vrai il s'en foutait. D'un geste calme - ses mains avaient cessé de trembler - il tendit le feutre à son interlocutrice. A nouveau, elle lui semblait sur les nerfs, il ne savait pas pourquoi.

- Est-ce que je t'énerve ? A être sérieux comme ça ?

Il n'avait pas oublié ce qu'elle lui avait dit avant.






I'll forget you, yeah I will
And yet you are still
Burning inside my brain


Playlist



F A B U L O U S:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://elorecohlt.tumblr.com
Trouble
avatar

♣ Armurier ♣


✘ AVENTURES : 155
✘ SURNOM : L'Épouvantail
✘ AGE DU PERSO : Autour de 12 ans

✘ DISPO POUR RP ? : 11/4 ... NO
✘ LIENS : Anger & ANGER

MessageSujet: Re: Ça craque et ça casse [Tool]   Mar 19 Avr 2016 - 16:30

Elle aurait pu avoir un rictus ou un ricanement face à la remarque qu'elle savait plaisanterie, mais elle se laissait imbiber par sa colère, pour mieux qu'elle suinte par ses pores. Artificielle si elle en était, elle prenait peu à peu en consistance. C'était si facile; bientôt il lui sembla que ses raisons étaient légitimes, et , surtout, qu'il y en avait. C'est pour cette raison, que, sans l'ombre d'un rire elle répliqua sèchement:

Pas sympa? J'aurais dû choisir autre chose alors.

Sous entendu: elle escomptait une réaction plus énervée. Elle escomptait de la colère que Tool, tout dispos au travail qu'il était, n'était visiblement pas disposé à relâcher. Il restait patient. Terriblement patient, calme. Incompréhensible. Sans un merci, elle récupéra son marqueur. Elle constata par cela que l'adolescent semblait moins bien qu'auparavant. Il y avait un truc qui clochait, mais alors trouver quoi, pfiou! C'était pas dans ses aptitudes d'Épouvantail de faire ça, elle en était tout simplement pas capable et préférait même ne pas s'essayer à y réfléchir. Perte de temps. Elle fourra le stylo dans la poche d'où elle l'avait sorti, et rageusement tenta d'effacer le motif honteux qu'elle avait griffonné sur le bois brut de la table: peine perdue évidemment.

Tiens, voilà, il essayait de la sonder. Ils essayaient tous, plus ou moins discrètement. Il allait droit au but, l'artisan, et ce n'était pas pour lui déplaire. En fait c'était pas non plus pour lui plaire, elle n'avait tout bonnement aucune idée de quoi en penser.
Ok, très bien. Elle la jouerait franc avec lui. Elle tenterait de lui expliquer, de toute façon elle en avait rien à foutre de ce qu'il pouvait penser; de ce qu'ils pouvaient penser.

Y'a un paquet de trucs qui me gavent. Tout le temps. J'en ai marre du dehors, j'en ai marre des gens. J'en ai marre de ton sérieux peut être aussi, peut être. Pas vraiment. Je sais pas. J'en ai marre de parler, de me décarcasser.

Une pause.

«J'en ai marre d'ici. J'en ai marre de moi.» Une autre pause. «Les oiseaux m'énervent, le soleil m'énerve, tu m'énerves, il m'énerve.»

Elle montra un pauvre type qui travaillait dans un coin et qui n'avait rien demandé à personne.

Vivre me fait chier, parfois. Parce que y'a rien de plus casse couille que le monde et les gens, tous ces abrutis qui gravitent autour, que tout ce qu'on est obligé de faire. À commencer par respirer, mais même crever c'est énervant. Si tu veux savoir.

S'il voulait savoir, évidemment.








Fuck off.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tool
avatar

♣ Artisan ♣


✘ AVENTURES : 235
✘ SURNOM : Le Patient.
✘ AGE DU PERSO : 16-17 ans. Par là autour.

✘ DISPO POUR RP ? : Non.
✘ LIENS : Change is coming through my shadow.
Sujets en cours : I - II - III - IV - V

MessageSujet: Re: Ça craque et ça casse [Tool]   Lun 2 Mai 2016 - 1:46

Orageuse, de plus en plus orageuse. Mais Tool ne cessait pas de l'écouter : il avait comme l'impression que c'était maintenant qu'il faudrait lui montrer qu'il était attentif, , pour elle.

Il posa doucement ses mains à plat sur le bois. Il travaillait bien, il méritait bien une pause et la consacrer à Trouble ne le dérangeait pas.

- Y'a un paquet de trucs qui me gavent. Tout le temps. J'en ai marre du dehors, j'en ai marre des gens. J'en ai marre de ton sérieux peut être aussi, peut être. Pas vraiment. Je sais pas. J'en ai marre de parler, de me décarcasser.

Hocher la tête, attendre la suite. L'énumération grandissante en un crescendo de colère.

- J'en ai marre d'ici. J'en ai marre de moi. Les oiseaux m'énervent, le soleil m'énerve, tu m'énerves, il m'énerve. Vivre me fait chier, parfois. Parce que y'a rien de plus casse couille que le monde et les gens, tous ces abrutis qui gravitent autour, que tout ce qu'on est obligé de faire. À commencer par respirer, mais même crever c'est énervant. Si tu veux savoir.

Il y eut un temps, un silence. Tool hocha la tête une fois de plus, lentement, doucement. Avant de joindre ses mains abîmées par le travail, il comprenait mieux sans comprendre totalement.

- Moi, je ne sais pas m'énerver.

C'était dit à mi-voix, comme une confession : souvent, la colère venait de ses voix. Morgue, Kafka, Liv aussi parfois. Lui avait appris à laisser couler les choses, attendre que la souffrance parte. C'étaient ses croyances qui l'avaient aidé à attendre ce point, lâcher prise sur le monde. C'était ça ou crever, il s'en souvenait bien.

- Je pense que j'ai fini par l'oublier, mais ce n'est pas si grave.

Un temps. Tool leva les yeux au plafond de la Fabrique, plongé dans ses réflexions.

- Je ne vais pas te dire quoi faire, c'est ta vie et elle n'est pas comme la mienne. Il haussa les épaules. Tant que tu es heureuse comme ça, c'est l'important.

Son regard s'abaissa, se posant sur elle. Ou pas trop malheureuse alors, ce serait déjà ça.

Trouble, Trouble... elle aurait pu s'appeler Troubled aussi. Il avait comme l'impression que cela lui serait allé tout autant.






I'll forget you, yeah I will
And yet you are still
Burning inside my brain


Playlist



F A B U L O U S:
 


Dernière édition par Tool le Ven 20 Mai 2016 - 21:18, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://elorecohlt.tumblr.com
Trouble
avatar

♣ Armurier ♣


✘ AVENTURES : 155
✘ SURNOM : L'Épouvantail
✘ AGE DU PERSO : Autour de 12 ans

✘ DISPO POUR RP ? : 11/4 ... NO
✘ LIENS : Anger & ANGER

MessageSujet: Re: Ça craque et ça casse [Tool]   Ven 6 Mai 2016 - 0:42

Elle le jauge, elle le juge, elle s'ennuie, elle frémit.
Tool ne sait pas s'énerver. Il sait sourire, il sait être calme. Il sait être patient.
Il sait tout ce qu'elle ne sait pas, en somme.
Et elle s'énerve, oui, elle s'énerve. Ses nerfs sont triturés et déchirés dans tous les sens dans une espèce de supplice mental. Elle va pas lui gueuler dessus maintenant. Elle contrôle sa colère tant bien que de mal, parce qu'il ne la mérite pas. Elle essaie, en tous cas.
Même quand il lui assène une sorte de morale sur être heureux et chacun vit sa vie, elle ne bronche pas. Elle ne va pas jusqu'à acquiescer mais elle se maîtrise. Ce n'est que lui, après tout.

Trouble inspire, expire. Tool a l'air de réfléchir, la regarde.
Alors elle tente une espèce de sourire... timide. A peine sorti, au devant de sa rage toute contenue dans une armure de fer. Elle ne sortira pas, pas maintenant.
Bon, ils en sont toujours là tous les deux, alors.
À nouveau elle fait craquer sa colonne vertébrale, son pouce. Ses yeux soutiennent le regard du Patient. Presque aucune animosité.
Vite, continuer la conversation, elle laisse son cerveau dériver dans tous les sens pour trouver quelque chose à dire. Elle pense à tout ce qu'elle connaît, tout ce qui l'intéresse. Rebondit sur Apache et son concert. Elle se souvient.

Hum.. écoute euh. En fait j'me demandais si tu pouvais genre fabriquer une batterie.

Ça paraît compliqué comme ça hein? Oh, ouais, carrément. L'Épouvantail se mord la lèvre, regarde en l'air les sourcils froncés comme si elle réfléchissait (ce qu'elle fait vraiment, en fait).

J'te demande pas un truc de dingue en métaaaal avec quarante cymbales et toms, ou quoi, hein! Mais, artisanal, tu crois que tu pourrais le faire? Des baguettes en bambou, euh, ce genre de chose!

Regard plein d'espoir, yeux qui brilleraient si on était dans une bande dessinée.
Sauf que là c'est la vraie vie, moche et grise.
Pas d'étoiles.








Fuck off.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Ça craque et ça casse [Tool]   

Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» Casse-Tête de ThierFred
» tout se que je touche casse c'est normal docteur
» Casse-tête économique...
» Casse-tête chinois ...
» [Stema]-[elfes sylvains]-[ça passe ou... ça casse]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Le Grand Arbre :: Les Cabanes dans les Branches-