Partagez | .
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Tool
avatar

♣ Artisan ♣


✘ AVENTURES : 273
✘ SURNOM : Le Patient.
✘ AGE DU PERSO : 16-17 ans. Par là autour.

✘ DISPO POUR RP ? : Pourquoi pas.
✘ LIENS : Change is coming through my shadow.
Sujets en cours : I - II

MessageSujet: Entre Patience et Sommeil   Mar 2 Fév 2016 - 0:24


Année énième après Pan.
Fin d'après-midi.


Cela fait un certain temps que je suis sur l'Île. Je ne peux pas le mesurer aux jours qui passent - il n'y a pas de calendrier ici et puis, c'est comme s'il m'était mentalement impossible de tenir le compte des lunes. La faute au temps élastique et aux journées capricieuses, j'imagine. La faute à l'Oubli qui ronge, cet Oubli que je vois chez les autres et que je crains d'observer chez moi : si je perds mes souvenirs, que me restera-t-il ?

J'avais un nom, mais on me l'a enlevé. Mon ombre aussi, et elle ne me manque pas - je n'en faisais rien dans le Monde Ordinaire, de toute façon. Mais j'ai peur que l'on m'enlève plus alors j'écris, je couche mon chaos sur papier. Je suis Tool mais j'étais quelqu'un d'autre. Qui ??? J'ai oublié. Je suis Artisan mais j'étais étudiant. Dans un pays froid et immense. Et j'avais une famille, bien plus petite que celle d'ici. Quatre soeurs et un frère que j'attends encore. Cinq frère et soeurs qui me manquent.

Depuis peu, le Corbeau revient me rendre visite. J'aime discuter avec lui, échanger des sarcasmes immondes et se conforter dans l'illusion qu'on a tous deux de l'esprit. C'est lui qui m'a proposé de porter ma lettre et de la livrer au quatre vent, dans l'espoir que
quelqu'un la lirait. Enfin, lui s'en fiche mais moi j'espère ne pas parler dans l'oreille d'un sourd. Non pas que je me sente seul ici, mais j'ai besoin d'une voix différente. D'une vision d'ailleurs, d'une paire d'yeux rafraîchissante.

Alors j'espère, j'espère que qui que vous soyez, vous puissiez me lire et me répondre. Pour la beauté de l'expérience, l'inédit d'un lien totalement inopiné.

Et je vous salue. Avec déférence.

Et si je n'avais pas peur, je vous embrasserais.

Tool le Patient.






I'll forget you, yeah I will
And yet you are still
Burning inside my brain


Playlist



Cadeaux:
 


Dernière édition par Tool le Mar 19 Juil 2016 - 23:08, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://elorecohlt.tumblr.com
Miss Annabelle
avatar

☠ Fille de Joie ☠


✘ AVENTURES : 157
✘ SURNOM : La Dormeuse
✘ AGE DU PERSO : 20 années

✘ LIENS : L'entrée des Contrées est par la mer, mais Il y dort... prenez garde au Dormeur qui rêve et attend

MessageSujet: Re: Entre Patience et Sommeil   Mar 2 Fév 2016 - 20:43


Quelques temps après le passé.
Début de matinée.

Cher Tool,

Ce Corbeau est donc votre ami ? Vous en avez eu de la chance, et moi de même d’avoir trouvé cette lettre. La lecture de vos mots a su renouveler les écrits dont je pourrais à présent réciter par cœur.

Tout comme vous, le temps ne m’atteint pas. Ou plus du tout, si je peux compter que pour ma part, les rouages se sont remis en marche durant quelques jours il y a de cela… un moment déjà.

Cette amnésie qui vous habite, a été la même en ma personne. Je n’ai plus rien d’avant l’île, ni mon nom, ni mon ombre. Seuls des objets me restent, un précieux recueil qui détient les œuvres de toute la vie d’un être du monde ordinaire. Je ne connais l’identité de l’auteur que parce que le livre est nominatif. Une dernière ancre. Je sais que je l’ai adoré, et je l’adore encore. Ses mots, sa logique, m’aident à surmonter ce monde imaginaire. Ce rêve si beau que Peter Pan m’avait montré. Un songe qui chuta en cauchemar. Un réveil, un retour à la réalité peut-être.

Vous savez que vous étiez étudiant, vous souvenez-vous de ce que vous étudiez ? En ce qui me concerne, je ne le sais plus. Cependant, je sais que mon époque peut être grandement éloignée de celle des derniers arrivés. J’étais Soigneuse au Grand-Arbre, j’ai pu voir des enfants de mon âge - lorsque le temps n’avançait pas encore pour moi- agir différemment et penser de manières qui me paraissaient si étrange. Je m’y suis faite et n’y accordait pas tant d’importance.

Vous sembliez avoir une belle famille auparavant, je ne peux malheureusement pas vous répondre en partageant ce que je sais de la mienne. Les souvenirs n’existent plus. Peut-être la Maison en est une au final, je compte beaucoup de sœurs et une aînée qui nous protège toutes.

Cette lettre me rassure un peu aujourd’hui, au moment où j’écris ces mots. La Maison est si calme le matin, et pour être honnête, je ne l’aime pas dans le silence. Mon esprit doit s’occuper, lire ou autre chose. En cas contraire, une angoisse me prend, elle est d’autant plus forte face à l’Océan qui est couché face au Port.

Tool, j’espère que ma réponse vous occupera l’esprit comme votre lettre à occupé le mien. Sachez que cette expérience me plaît grandement, et c’est aussi pourquoi je me fais en partie violence en nouant un lien avec une personne du Grand-Arbre. Vos mots ont su occuper, et effacer mon angoisse du silence. Suis-je peut-être un peu égoïste, pardonnez-moi alors, mais j’ai aimé lire de nouvelles choses.

Salutations, et laisse ma fenêtre ouverte pour votre Corbeau si l’idée de poursuivre vous est plaisante.

Je n’ai plus peur d’embrasser, mais je ne veux vous faire d’effroi. Alors, je vous laisse le premier mot d’une phrase d’une autre langue que j’apprécie : Ph'nglui

Miss Annabelle la Dormeuse.






Ph'nglui mglw'nafh Cthulhu R'lyeh wgah'nagl fhtagn




Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tool
avatar

♣ Artisan ♣


✘ AVENTURES : 273
✘ SURNOM : Le Patient.
✘ AGE DU PERSO : 16-17 ans. Par là autour.

✘ DISPO POUR RP ? : Pourquoi pas.
✘ LIENS : Change is coming through my shadow.
Sujets en cours : I - II

MessageSujet: Re: Entre Patience et Sommeil   Jeu 18 Fév 2016 - 1:05




Chère Annabelle,

Lorsque Corneille (c'est là le nom que je lui ai donné bien qu'il soit un Corbeau) est revenu avec votre réponse, j'ai bien cru à une hallucination. Je ne sais pas pourquoi, sans doute l'audace de penser que mes mots peuvent être source d'intérêt me manque-t-elle encore. Il faut dire qu'avant, je n'étais pas grand chose. Je m'amusais à disparaître, à chercher désespérément ce Silence qui semble tant vous effrayer pour mieux m'y fondre. Parce que le chaos me blessait, me malmenait constamment. Parce que des stimuli, il y en avait trop.

Mais je pense - malgré tout - comprendre votre envie de distraction.

Avant, j'étais étudiant en beaucoup de choses. J'apprenais les calculs, la littérature et l'histoire de ma patrie. Je viens d'un pays immense, froid et puissant. Un pays qui n'acceptait pas tout de ce que j'étais, je pense. Mais il est difficile de parler pour toute une contrée, difficile de noter tout ce que je sais. Je crois qu'au fond tout ce que j'ai appris ne me servira guère ici. Cependant, j'aimerais ne pas oublier les noms de mes soeurs et mon frère, le sourire de ma Mère. J'ai peur qu'ils s'évanouissent, à dire vrai. Plus que du bruit même.

Je suis surpris de savoir que ceux qui se sont réveillés peuvent survivre. Surpris mais heureux puisque cela nous a permis de correspondre. Du Port, je ne sais presque rien. Ni de la Maison que vous mentionnez. Je sais juste que les Pirates y vivent et que les lieux sont interdits aux enfants. Et même si vous êtes en vie et que vos rouages se sont remis en marche, je ne peux m'empêcher d'être déçu que vous ne soyez pas restée parmi nous. Peut-être auriez-vous pu me soigner quand je me coupais les mains au travail. Peut-être aurais-je pu vous fabriquer quelque chose. Un cadeau ou une futilité.

Je crois en la beauté de l'Île, même si je ne me suis que peu approché de son océan. Je crois aussi en sa cruauté, je comprends que l'on puisse arriver à la détester. J'aimerais vous dire de ne pas avoir peur mais je ne suis qu'un outil, qu'un Artisan.
Et j'aime être utile, dans l'espoir de ne plus jamais disparaître.

J'aime aussi notre correspondance, bien qu'elle s'ajoute à toutes les voix qui résonnent. Je me réjouis de vous lire à nouveau, espérant que vous aurez ce même plaisir en parcourant mes mots. Et merci pour les mots, je les ai notés autrepart.

Mes salutations,

Tool le Patient.






I'll forget you, yeah I will
And yet you are still
Burning inside my brain


Playlist



Cadeaux:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://elorecohlt.tumblr.com
Miss Annabelle
avatar

☠ Fille de Joie ☠


✘ AVENTURES : 157
✘ SURNOM : La Dormeuse
✘ AGE DU PERSO : 20 années

✘ LIENS : L'entrée des Contrées est par la mer, mais Il y dort... prenez garde au Dormeur qui rêve et attend

MessageSujet: Re: Entre Patience et Sommeil   Sam 12 Mar 2016 - 10:54

Cher Tool,

Le nom que vous avez donné à votre Corbeau m’a fait sourire, je ne sais pas vraiment pourquoi d’ailleurs. Mais cela lui correspond bien.
Corneille reste en tout cas un bon messager.

Sur cette île, j’ai appris que tout a un intérêt. Que ce soit négatif ou positif. Cela vaut pour ma personne en tout cas.

Le silence doit être difficile à attraper au Grand Arbre, du moins selon ce dont je m’en souviens. Au port, parfois c’est si calme qu’on en penserait les habitants endormis pour toujours, mais cela ne dure jamais longtemps. Les pirates buvant à n’en plus connaître leurs noms, ceux qui courtisent ou emportent celles qui passeraient du temps avec eux, des bagarres, et j’en passe sûrement encore.
Sans doute beaucoup de stimuli pour vous, mais il ne s’agit que de bruits de fond. Ils me rassurent.
Le Grand Arbre pouvait s’avérer chaotique par moment, il me semble, cela ne vous affecte pas trop ?

Les souvenirs d’avant étant perdus, je ne peux vous dire si mon pays était grand et puissant, froid ou chaud. J’aimerais beaucoup me souvenir afin de comprendre de quelle patrie vous parlez. Ne perdez pas vos connaissances, elles sont un savoir qui peut être bien supérieur à ce que certains pirates ont appris.
J’ai noté que certains, les originels, ont encore leur ombre. Leur identité, seuls les souvenirs s’en sont allés. Ce sont ceux-ci qui semblent venir d’un temps encore plus reculé que le mien. J’aimerais qu’ils me parlent de leur époque, mais ils n’en savent plus rien.

Il n’y a que leurs manières et pensées qui semblent indiquer les mœurs d’avant.
Tout cela pour vous dire, vos connaissances sont précieuses. Et je vous encourage à ne pas oublier les noms de vos sœurs et de votre frère. Ni le sourire de votre mère. Ce sont aussi des « connaissances » de grande valeur. Notez-les, dessinez-les, relisez-les chaque jour. Sans doute je ne vous apprends rien en vous conseillant cela, peut-être même l’appliquez-vous déjà.

Pour ma part, je regrette de ne plus avoir de souvenirs d’avant. Je ne connais que le nom d’un auteur dont j’ai été la contemporaine. Je le sais car je possède un grand livre portant le nom de l’écrivain ainsi que les dates de parutions des œuvres.

J’ai eu beaucoup de peine à m’en sortir au début, après mon bannissement. Le silence de la forêt de nuit était trop présent, j’y ai vécu mes plus grandes peurs.

Je regrette aussi de ne pas avoir pu demeurer encore au Grand Arbre, j’aurais certes peut-être pu vous soigner. Cela ne fait guère très longtemps que ce temps est terminé. J’aurais pu vous demander de jeter un œil à ma boîte à musique. Bien que ce soit le Bannissement qui lui avait été fatal. Quelques pièces sont à jamais détruites.

Aujourd’hui, je dois vous avouer que si les pirates peuvent sans aucun doute être très cruels, ils me rassurent tout de même.
Je m’inquiète même pour les matelots sur le Jolly Roger, l’océan m’inquiète. Cependant, la Maison est un endroit agréable, j’y suis bien entourée et m’y sent mieux protégée qu’à l’époque du Grand Arbre. Le soir venu, j’y passe du bon temps entre autre.

Ne vous soucier pas de ma peur, parfois lorsque j’en parle, elle me semble absurde et cela m’aide à relativiser. Bien que cela ne dure guère longtemps.
Vous avez sûrement des inquiétudes vous appartenant qui demandent votre attention.

J’espère que ces voix que vous mentionnez, ne perturbent pas trop le silence que vous semblez apprécier.

J’ai le souvenir de n’avoir presque jamais entendu le Silence au Grand Arbre, ou peut-être durant la nuit. Vos mots me ramènent à ce temps, mais j’ai le sourire aux lèvres car il ne s’agit que des bons souvenirs. J’avais même eu l’honneur d’entrer dans la Maison Souterraine autre fois, ainsi que la chambre de Peter Pan. Ce que Bow n’avait pas apprécié d’ailleurs.

Pardonnez-moi, je me trouve bien bavarde sur ce papier. Votre lettre tombait bien, je ne parvenais pas à laisser le sommeil m’emporter.
J’ai toujours plaisir à vous lire, et je suis heureuse que mes phrases vous plaisent aussi.

Par curiosité, je me questionnais, connaissez-vous Lovecraft ?

mglw'

Salutations,

Miss Annabelle la Dormeuse






Ph'nglui mglw'nafh Cthulhu R'lyeh wgah'nagl fhtagn




Spoiler:
 


Dernière édition par Miss Annabelle le Dim 15 Mai 2016 - 13:03, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tool
avatar

♣ Artisan ♣


✘ AVENTURES : 273
✘ SURNOM : Le Patient.
✘ AGE DU PERSO : 16-17 ans. Par là autour.

✘ DISPO POUR RP ? : Pourquoi pas.
✘ LIENS : Change is coming through my shadow.
Sujets en cours : I - II

MessageSujet: Re: Entre Patience et Sommeil   Ven 1 Avr 2016 - 19:20


Chère Annabelle,

De Lovecraft, je connais le nom. Une de mes amies proches, dans le Monde Ordinaire, possédait des ouvrages de lui chez elle mais je ne les ai jamais lu. Est-ce de cet auteur dont vous parlez lorsque vous mentionnez un contemporain ? Si c'est le cas, vous devez venir d'une époque reculée, bien plus ancienne que la mienne.

C'est dommage qu'ici, l'Oubli soit si fort. J'aurais adoré en savoir plus sur votre vie ainsi que celle des plus anciens Perdus. Comme vous vous en doutez, je suis déjà votre conseil : c'est d'ailleurs pour tenter de sauver mes souvenirs que j'ai commencé à écrire - même si maintenant je me rends compte qu'il est difficile de se livrer, même à distance.

Comme vous, je suis constamment noyé dans le bruit. Le bruit du Grand Arbre, bien entendu, mais également un tout autre type d'agitation que je vous décrirais peut-être plus tard. Ce silence que je recherche tant m'est donc rare, pour autant je ne me verrais pas quitter le Grand Arbre. J'y trouve une place, une utilité et une raison de continuer, malgré ce que la vie ici peut avoir de dur ou d'étrange - elle n'est pas pire que celle d'avant. J'imagine que, lorsque vous étiez Soigneuse, vous avez dû ressentir également cette impression. Peut-être est-ce encore le cas, au Port ?

Concernant votre peur, je comprends qu'elle puisse vous sembler irrationnelle au moment de la mentionner. Mais ne vous souciez pas de mon opinion, j'ai moi-même connu des instants de craintes irraisonnée - plus souvent qu'il n'en faudrait, d'ailleurs. Et je sais quel bien cela fait de pouvoir en parler. N'hésitez donc pas, si je peux aider j'en serai ravi.

Je suis déjà heureux de pouvoir entretenir une telle correspondance avec vous, malgré sa nature particulière.

Mes salutations,

Tool le Patient.

PS : Êtes-vous sûre que votre boîte à musique est définitivement cassée ? Si les pièces sont transportables, Corneille pourrait me les amener et je pourrais y jeter un oeil.






I'll forget you, yeah I will
And yet you are still
Burning inside my brain


Playlist



Cadeaux:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://elorecohlt.tumblr.com
Miss Annabelle
avatar

☠ Fille de Joie ☠


✘ AVENTURES : 157
✘ SURNOM : La Dormeuse
✘ AGE DU PERSO : 20 années

✘ LIENS : L'entrée des Contrées est par la mer, mais Il y dort... prenez garde au Dormeur qui rêve et attend

MessageSujet: Re: Entre Patience et Sommeil   Dim 15 Mai 2016 - 14:01

Cher Tool,

En effet, il s’agit de H.P. Lovecraft lorsque j’ai parlé d’un contemporain. Je n’ose imaginer combien de temps s’est alors écoulé en lisant que nos époques soient si reculées, quoique… cela m’aurait bien amusée de comparer et d’apprendre à quoi ressemble le « futur ». Tout ce qui me reste du Monde Ordinaire concernant l’époque, c’est que l’horreur y avait sa place. Et que les écrits de cet auteur que j’affectionne tant, me berçaient loin de ce qui se passait. Entre nous, je ne sais pas pour quelle raison, mais la seule image qui me vient à l’esprit en mentionnant l’Ordinaire… est un tableau immonde de boucherie. Un abattage de porcs…

L’Oubli est un élément en effet bien dommage parfois, mais, oserais-je vous demander à quoi ressemble ce qui est pour moi « le futur » ? Pardonnez ma curiosité, mais cela, je dois l’avouer, m’intrigue grandement. Si vous n’avez nullement le temps ou l’envie de m’en décrire les grandes lignes, je ne veux pas vous forcer la main.

La vie au Grand Arbre m’avait laissé un peu de cette impression, c’est vrai. Bien qu’étant Soigneuse, ce que mes yeux ont pu voir parfois, n’a pas toujours été agréable. Je me sentais parfois utile, parfois non. Cependant, je donnais ce que ma personne pouvait. L’agitation qui habitait parfois l’Infirmerie avait le don de calmer mes angoisses. Le bruit de fond rassurait. Au Port, en y réfléchissant, ce n’est pas exactement pareil. Je me sens utile, énormément sans doute. Bien que ce ne soit sans doute pas ce qu’une mère souhaiterait pour sa fille. Malgré cela, je ne suis pas malheureuse. Mon entourage est solidaire, protecteur. Ces instants si égarés de tout ce qui peut se passer sur l’île, aident grandement à s’évader.

Je vous remercie de votre présence, en quelque sorte. J’oserai alors ne pas hésiter à vous en parler, parfois. Je vous adresse de même, mon écoute.

Ces temps-ci, je repense à une entrevue que j’avais eue avec Peter Pan, je repense à ce que je lui avais dit. Je lui avais dessiné un Grand Ancien, Cthulhu le Dormeur. Mon regard se porte souvent sur l’océan, parce qu’il y a une cité sous l’eau. Ce qui me rappelle un peu trop la Cité Engloutie de R’lyeh. Je ne peux m’empêcher de surveiller cet horizon d’eau…

Heureuse de même, j’espère que vous aurez un peu de silence.

nafh

Salutations,

Miss Annabelle la Dormeuse

PS : Je suis parvenue à la remettre un peu sur pied, mais quelques pièces sont désormais inutiles. Elles ne sont en effet pas bien grandes, je vais les réunir dans une petite sacoche. Il me semble que j’en possède une qui ne devrait pas gêner Corneille. Je vous en remercie grandement. Si je peux faire un jour quelque chose pour vous, n’hésitez pas. J’en serai heureuse.


(une sacoche en soie verte très pâle et décorées de fleurs vieux rose est annexée, elle contient quelques pièces de la boîte à musique)






Ph'nglui mglw'nafh Cthulhu R'lyeh wgah'nagl fhtagn




Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tool
avatar

♣ Artisan ♣


✘ AVENTURES : 273
✘ SURNOM : Le Patient.
✘ AGE DU PERSO : 16-17 ans. Par là autour.

✘ DISPO POUR RP ? : Pourquoi pas.
✘ LIENS : Change is coming through my shadow.
Sujets en cours : I - II

MessageSujet: Re: Entre Patience et Sommeil   Mer 20 Juil 2016 - 17:38


Chère Annabelle,

Je comprends totalement votre envie de savoir à quoi ressemble l'époque dont je suis issu. Je tiens cependant à m'excuser avant toute chose, mes descriptions risquent d'être morcelées, biaisées. J'espère qu'elles sauront vous distraire, vous faire oublier ce Silence que vous craignez tant.

Si mon année de naissance a bien vite disparu de ma mémoire, je me souviens de celle de mon départ : 2006 après J.-C. De mon souvenir, le "futur" - tel que vous le nommez - était empli de gens pressés, d'une course à la connexion et au progrès. Je me souviens avoir possédé un téléphone sans fil qui me permettait de contacter mes amis quand je le voulais et où je le voulais, je me souviens aussi du poste de télévision devant lequel mes parents pouvaient rester des heures. Des images et des sons provenant de cette même boîte, des nouvelles de partout dans le monde : je n'étais pas né quand le premier Homme marcha sur la Lune, après avoir été emmené par une fusée. Mon pays était alors en concurrence avec un autre et ce furent eux qui ont gagné.

Il y eut les Guerres Mondiales, entre ma période et la vôtre. Une puis deux... mais je n'ai guère le coeur d'expliciter. Ce fut une période terriblement sombre : je l'ai étudiée sans l'avoir vécue, par chance. Je me souviens aussi que mon pays a fait partie d'une immense union mais l'a quittée peu après ma naissance.

Mes souvenirs m'assaillent, c'est assez étonnant : des images fragmentées qui surviennent par vagues sans grande cohérence mais avec force. C'est comme si j'avais ouvert une toute petite boîte de Pandore au fond de ma mémoire et qu'une multitude de sons et lumières en sortait. Il me parait difficile de trier toutes ces informations, ainsi je garde mes autres souvenirs pour une prochaine missive - j'espère que vous ne m'en voudrez pas.

Vous mentionnez souvent l'Océan, en réalité je ne m'y suis jamais rendu : mon rôle m'a rendu bien sédentaire, je ne sors que rarement du Grand Arbre. Êtes-vous sûr de ce que vous dites, au sujet de ce qui s'y cache ? Je trouve l'idée d'une cité engloutie intrigante, elle a quelque chose de poétique. Pensez-vous que les Sirènes y vivent ? Je n'en ai jamais croisé non plus et ne saurait dire si j'en suis soulagé.

J'ai glissé aux pattes de Corneille votre boîte à musique, réparée : la rassembler ne fut pas difficile, bien qu'il me fallut remplacer quelques pièces. J'en ai joué une fois pour vérifier, les autres par fascination ; il est rare d'entendre une mélodie qui ne provienne pas d'une voix humaine, au Grand Arbre. En écoutant la vôtre, j'ai même senti quelques
parasites se taire, ce qui ne m'était plus arrivé depuis longtemps. Ce fut un plaisir de la réparer, j'espère que Corneille vous la rendra intacte. Quant au "donnant-donnant", il ne m'intéresse pas : toute occasion de m'occuper les mains et rendre service est déjà un plaisir pour moi.

J'ai encore plusieurs choses à écrire mais on m'appelle : je vais donc m'arrêter là et confier à mon ami votre sacoche et cette lettre. Puisse-t-elle vous faire sourire ou du moins, éclairer une partie de votre journée.

Mes salutations,

Tool le Patient.

PS : Je n'étais pas sûr de comprendre votre fonction, mais après relecture de vos lettres, une petite voix - si je peux l'appeler comme ça - m'a soufflé une réponse. Je ne sais pas ce que votre mère souhaitait pour vous, mais la mienne m'a toujours répété que tous les métiers étaient honorables. J'y crois encore et je vous admire, vous faites preuve d'une force qui me manque.

(Aux pattes du corbeau est accrochée la même sacoche qu'à son arrivée dans la Fabrique. A l'intérieur, la boîte à musique est désormais complète.
Si la lettre est écrite de manière égale, les derniers mots sont moins lisibles et ont visiblement été rédigés avec agitation).






I'll forget you, yeah I will
And yet you are still
Burning inside my brain


Playlist



Cadeaux:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://elorecohlt.tumblr.com
Miss Annabelle
avatar

☠ Fille de Joie ☠


✘ AVENTURES : 157
✘ SURNOM : La Dormeuse
✘ AGE DU PERSO : 20 années

✘ LIENS : L'entrée des Contrées est par la mer, mais Il y dort... prenez garde au Dormeur qui rêve et attend

MessageSujet: Re: Entre Patience et Sommeil   Lun 24 Oct 2016 - 10:03

Cher Tool,

Voilà une année bien lointaine, je ne peux qu’être certaine de ne l’avoir jamais connue. Comme déjà soulevé précédemment, je sais être contemporaine aux années trente. Du moins, jusqu’en 1937 si je puis m’appuyer sur certains ouvrages d’origines que je possède. Je crois me souvenir très subtilement d’une guerre que l’on aurait pu assimiler à l’Enfer sur Terre, je suppose qu’en retrouver des images n’apporterait rien d’autre que de la tristesse.

Je suis heureuse de pouvoir lire ces quelques éléments de votre passé, j’essaie d’imaginer ce téléphone sans fil. Je suppose qu’il ne devait pas être aussi lourd que ceux que l’on accroche aux murs, cela semble être une grande invention fort pratique.

Vous avez parlé d’un homme qui fut allé sur la Lune ? J’aurais bien aimé voir des images de ce satellite vu de si proche. Les Hommes sont donc allés dans l’espace, je dois admettre que cela me semble si « impossible » et pourtant… ça a été accompli ! Ce monde-là m’intrigue grandement, mes livres parlent d’êtres venant de ces contrées qui nous dépassent. Disant même que les chats sont venus de la Lune en barque afin de fuir Nyarlathotep, il me semble du moins. Il faudrait que je relise ces nouvelles si j’en trouve le temps. A-t-on découvert d’autres trésors de l’espace ?

Les puissances, peuples ou pays semblent aimer les guerres ou les compétitions apparemment, peut-être était-ce déjà le cas à mon époque ? Sans doute, apparemment cela paraît demeurer pareil entre hier et demain…

Mais je suis heureuse de savoir que la guerre que j’ai pu connaître, ne fut pas la marque d’une fin du Monde.

Vos souvenirs déjà décrits sont déjà grandement intéressants, je ne peux vous en vouloir de guère pouvoir poursuivre pour cette missive. Je n’ai plus vraiment de souvenir du Monde Ordinaire, mais je possède ceux de mon passé sur l’Île, bien que l'Oubli ait sûrement détruit toute trace de mon passage en tant que Garçonne. C’est pourquoi je me fais une joie de vous parler de cette Cité Engloutie. Elle fait partie du passé que j’ai pu écrire à Neverland. Je suis certaine de ce qui s’y cache, je l’ai vu de mes propres yeux. Sous l’eau, un poisson-chat nous avait donné à chacun une bulle d’air à Peter Pan et moi-même. La Cité était un peu en ruine, mais elle demeurait resplendissante. Les Sirènes allaient s’y amuser, mais pas le jour où je m’y suis rendue. Quelque chose les avait fait fuir.

Les bâtiments étaient immenses et semblaient venir d’un autre temps, je me souviens avoir sursauté à la vue d’une baleine que j’avais d’abord prise pour un monstre des Profondeurs. Nous cherchions Cthulhu, une sorte d’angoisse et de hâte nous habitait, peut-être avais-je eu peur à la moindre ombre. Ces souvenirs m’inscrivent un sourire, c’est un plaisir que de vous les narrer.

Soyez soulagé de ne pas avoir rencontré de Sirène, elles sont dangereuses. Cependant, peut-être pourriez-vous croiser le chemin d’une de ces créatures qui vous accorderait grâce. Mes connaissances ne me permettent pas de vous donner grandes informations sur elles, leur compagnie n’est guère ce que je recherche particulièrement. Elles m’inspirent plutôt de la familiarité avec les Profonds. Je garde toujours méfiance comme veilleuse au bord des eaux.

Corneille m’a bien apporté ma sacoche, avec ma boîte à musique intacte. Je vous remercie grandement pour ce travail accompli, c’est un plaisir de pouvoir l’écouter à nouveau. Que la musique ne soit pas un son fantôme mais bien réel. C’est une joie alors d’avoir pu vous donner de quoi occuper vos mains et taire un peu vos parasites.

Je vous remercie encore, vous avez en effet pu éclairer une partie de ma journée. J’espère que cette lettre en fera de même.

Cthulhu

Mes salutations,

Miss Annabelle, la Dormeuse

PS : Je vous aurais beaucoup remercié dans ces mots. Merci bien, cette force vient peut-être du cadre et de mon entourage. Je m'y sens même peut-être mieux qu'au Grand Arbre. Je vous avouerais que l'apprentissage des échecs fut difficile, les Pirates ne sont pas tous aussi sots qu'il n'y paraît.






Ph'nglui mglw'nafh Cthulhu R'lyeh wgah'nagl fhtagn




Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tool
avatar

♣ Artisan ♣


✘ AVENTURES : 273
✘ SURNOM : Le Patient.
✘ AGE DU PERSO : 16-17 ans. Par là autour.

✘ DISPO POUR RP ? : Pourquoi pas.
✘ LIENS : Change is coming through my shadow.
Sujets en cours : I - II

MessageSujet: Re: Entre Patience et Sommeil   Mer 23 Nov 2016 - 14:15


Chère Annabelle,

C'est incroyable de se dire que tant d'années nous séparent. Cela doit faire si longtemps que vous êtes sur l'Île, je comprends bien que votre mémoire vous fasse défaut. Votre récit, cependant, a fait surgir chez moi des images nettes, on sent que cela vous a marqué. Vous dites vous y être rendue avec Peter, j'imagine donc que c'était du temps où vous étiez encore au Grand Arbre ? Quel dommage que nous ne nous y soyons pas croisés. J'aurais aimé faire votre rencontre quand c'était encore possible (je me vois mal venir au Port, vous comprendrez sans doute pourquoi).

Concernant votre question spatiale, je crains d'y répondre par la négative : sur la Lune, il n'y avait pas un chat. Quant aux téléphones portables de mon époque, ils sont loin d'être aussi lourds que ceux de la vôtre, en effet. La technologie a bien fait les choses, même si - dans mon souvenir - elle était difficile à suivre. Je me souviens également d'une sorte d'immense réseau d'information virtuelle, auquel beaucoup de gens pouvaient avoir accès, et qui leur permettait de communiquer à distance. L'information allait plus vite, tant de choses devenaient accessibles grâce à cela. Je crois que c'était un outil formidable, mais que les gens s'en servaient surtout pour regarder des photos de chat. Etrange, non ?

J'espère que les Pirates vous traitent bien : je ne vous cache pas que la plupart d'entre eux m'inspire des sentiments très négatifs et que moins j'en croise, mieux je me porte. J'aimerais croire qu'il existe des adultes bienveillants mais ce qui se raconte et mon expérience ne m'aide pas vraiment : ceux qui rentrent au Grand Arbre après avoir rencontré des Pirates sont souvent très amochés, j'espère vraiment que vous êtes mieux considérée.

Je suis ravi que la sacoche vous sois parvenue. J'aime me rendre utile, d'autant plus si c'est pour une correspondante aussi atypique et intéressante que vous.

Mes salutations,

Tool le Patient.

PS : Je me suis permis d'esquisser, au dos de cette lettre, un croquis de cette Cité Engloutie que vous m'avez décrite. J'espère que cela ne vous dérange pas.

(Au dos de la lettre sont dessinés des bâtiments aux formes étranges entourés d'algues. Des orques et des baleines semblent tourner autour, comme pour les garder. Le tout est éclairé d'un rayon de lumière. Le tout est fait au crayon à papier).






I'll forget you, yeah I will
And yet you are still
Burning inside my brain


Playlist



Cadeaux:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://elorecohlt.tumblr.com
Miss Annabelle
avatar

☠ Fille de Joie ☠


✘ AVENTURES : 157
✘ SURNOM : La Dormeuse
✘ AGE DU PERSO : 20 années

✘ LIENS : L'entrée des Contrées est par la mer, mais Il y dort... prenez garde au Dormeur qui rêve et attend

MessageSujet: Re: Entre Patience et Sommeil   Dim 18 Déc 2016 - 14:02

Cher Tool,

Le temps semble passer si longuement ici, alors que les années séparent si rapidement les différents arrivants de cette île. Parler avec ceux qui viennent de ce qui est une forme de futur peut être enrichissant. Vous m’en voyez donc ravie de pouvoir échanger un peu avec vous. Il est bien dommage de ne pas avoir pu nous croiser au Grand Arbre, il est vrai. Le Port n’est pas un endroit sûr pour un Garçon Perdu, les rares fois que mes pas m’ont menée à un enfant furent lorsque le décor était celui des Bois. Cependant, l’île entière me paraît dangereuse et féroce. Je ne me sens en sécurité que sur le domaine des Pirates, ils ne me traitent pas en mal. Nous autres, femmes, avons un tatouage en forme de crochet qui nous fourni la protection du Capitaine. Nul homme ne peut nous faire de mal, du moins sans raison et juste par brutalité. Mes sœurs et moi sommes en plus de cela sous la protection de Lady Rubis, son rang et celui de Hook nous apportent une grande sureté.

La technologie que vous décrivez a vraiment l’air fascinante, c’est comme si le monde avait doucement rattrapé l’avancement des créatures des livres que je lis si souvent. C’est un peu difficile d’imaginer un réseau aussi grand, surtout pour contempler des photographies de chats. Tout cela n’a donc aucune présence physique ? Mais demeure tout de même existante ? Cela me fait penser aux fantômes, ou aux fameuses ondes radios. Votre époque devait être si intéressante. Même si la Lune ne possédait pas de chat, cela ne m’étonne guère en réalité, ils se sont enfui de là-bas il y a bon nombres d’années.

Le dessin que vous avez réalisé est très beau, il est proche de ce que mes yeux ont vu. La cité de Cthulhu. Je ne pourrai jamais effacer ce monde à part de ma mémoire, et je ne le veux pas. Terrifiant et aspirant à la fois, toutes ces créatures que je pense distinguer dans les ombres ne sont peut-être pas que des illusions. Si Cthulhu est là, dormant, alors les autres aussi sont proches. Peut-être qu’une Couleur tombera aussi du ciel, peut-être que les Êtres du Dehors voudront nous emmener, peut-être que les Chats d’Ulthar viendront placer leurs lois.

Peut-être me penserez-vous folle, mais par plusieurs fois, j’ai eu preuves de ce que je pensais. De plus, je garde dans ma chambre un objet ultime. Un livre particulier dont la découverte fut faite par un complice dans ces aventures. C’est effroyable et excitant en même temps.

Et l’ambiance sombre et triste qui règne depuis ces semaines, mois ou années, n’aide pas à vouloir relever la tête des pages de ces multiples histoires qui habitent dorénavant mon esprit. Cette météo vous affecte-t-elle aussi au Grand Arbre ? Peter Pan va-t-il si mal que cela ?

Tool, vous me voyez heureuse de cet atypisme et intérêt. Cela en va de même de ma part envers vous. De plus, je vous suis reconnaissante d’avoir pu assembler cette boîte à musique. Sa mélodie m’est la bienvenue, étouffant les sons étranges.

R'lyeh

Mes salutations,

Miss Annabelle, la Dormeuse

PS : Je garde votre dessin de R’lyeh dans mon livre. En lisant « Le Temple » j’ai apprécié avoir cette image aux côtés du narrateur qui l’explorait.







Ph'nglui mglw'nafh Cthulhu R'lyeh wgah'nagl fhtagn




Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tool
avatar

♣ Artisan ♣


✘ AVENTURES : 273
✘ SURNOM : Le Patient.
✘ AGE DU PERSO : 16-17 ans. Par là autour.

✘ DISPO POUR RP ? : Pourquoi pas.
✘ LIENS : Change is coming through my shadow.
Sujets en cours : I - II

MessageSujet: Re: Entre Patience et Sommeil   Lun 12 Mar 2018 - 22:10

Spoiler:
 


Chère Annabelle,

Je comprends que l'Île vous paraisse dangereuse : c'est pareil pour moi, je la trouve fascinante et angoissante à la fois. Je vous l'ai dit : étant Artisan, je sors peu, mais je suis avide d'écouter les récits de ceux qui connaissent mieux la nature du Pays que moi. Je pense que si l'on m'en donnait la mission, je m'aventurerais hors de l'Arbre sans hésiter, mais telle est ma nature : j'aime expérimenter, découvrir des choses qui me sont inconnues. Tout comme j'ai apprécié et apprécie toujours de faire votre connaissance à travers notre correspondance.

Je pense que comparer internet - tel est le nom de la technologie dont je vous ai parlé - avec un système d'ondes radio est pertinent. Cela fonctionne d'une manière différente, mais l'idée est la même : le réseau était invisible mais pouvait relier tous les êtres de la planète y ayant accès. Je sais que cela peut sembler surprenant et j'aurais aimé que vous puissiez l'expérimenter vous-même, mais je vous assure que je n'invente rien.

Je ne vous pense pas folle (et de toute façon, je serais très mal placé pour vous juger) : si vous êtes convaincue d'avoir vu ce que vous avez vu, c'est que vous devez avoir de bonnes raisons. Si, une fois, nous sommes amenés à nous croiser - et que vous m'en laissez l'occasion - je serais curieux de jeter un oeil à ce livre dont vous me parlez. Bien qu'inquiétant, l'univers que vous décrivez et dans lequel vous semblez immergée a quelque chose de poétique et de très intéressant à la fois. Je suis reconnaissant que vous me l'ayez fait découvrir et soyez assurée que je ne dira jamais du mal de vos croyance.

Le temps nous affecte également, au Grand Arbre : je peux voir moi-même l'état dans lequel est Peter et je dois dire que cela m'inquiète. J'éprouve pour lui une affection sincère : il m'a permis, avant de partir pour l'Île, de me débarrasser d'un démon (je ne lui en serais sans doute jamais assez reconnaissant).

Je suis ravie que mon dessin vous plaise et que ma vision se rapproche de la vôtre. De même, vous me voyez enchanté d'avoir pu vous aider avec votre boîte à musique. C'est lorsque je peux être utile aux autres que je me sens le mieux : j'imagine que c'est pour cela que l'on m'a nommé ainsi.

J'espère que le temps s'améliorera bientôt, au Port comme ici.

Mes salutations,

Tool le Patient.






I'll forget you, yeah I will
And yet you are still
Burning inside my brain


Playlist



Cadeaux:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://elorecohlt.tumblr.com
Miss Annabelle
avatar

☠ Fille de Joie ☠


✘ AVENTURES : 157
✘ SURNOM : La Dormeuse
✘ AGE DU PERSO : 20 années

✘ LIENS : L'entrée des Contrées est par la mer, mais Il y dort... prenez garde au Dormeur qui rêve et attend

MessageSujet: Re: Entre Patience et Sommeil   Jeu 9 Aoû 2018 - 15:17

Cher Tool,

Avant tout, je vous demande pardon du temps de ma réponse. Les événements qui se sont succédés au Port ne m'ont pas laissé de réel répit. Les inondations ont fait un sacré carnage, puis il a fallu aller sur l'Océan. Voilà un endroit où je n'étais en encore jamais allée. Une exploration comme vous auriez probablement aimé en avoir. Cependant, ce fut particulièrement dangereux. Et pourtant, finalement, j'ai pu revoir un être important. Malheureusement, la bêtise humaine a vite rattrapé les autres personnes et au lieu de parler ils ont frappé.

Nous sommes en vie, mais certains garderont à jamais une cicatrice des plus originales.

Je dois avouer que cet épisode m'a laissée un peu amer, peu m'ont écouté. Et presque tous ont attaqué cet être précieux alors qu'il semblait vouloir nous aider.

Malgré tout, je me porte bien. Le temps est glacial, et je sais que bientôt nous devront déménager temporairement. Tout cela ne semble jamais finir, et j'imagine que l'état de Peter a dû s'aggraver...

Tout cela pour dire que ce n'était pas l'envie qui manquait afin de vous répondre.

Cette chose nommée "internet" m'aurait beaucoup plu, je vous crois même si cette invention semble défier la réalité. Vous m'apprenez des choses qui viennent du futur, enfin ce qui était le futur pour moi. C'est un peu comme jouer avec l'exploration du temps.

Faites attention à vous, Tool, j'ai appris à mes dépends que ceux qui sont proches de Peter peuvent être menacés par d'autres encore plus proches et influents...

Un jour probablement vous pourrez regarder ce fameux ouvrage, votre oeil d'artisan saura peut-être y déceler des secrets ou l'inspiration à la création.

Survivez.

wgah'nagl

Mes salutations,

Miss Annabelle, la Dormeuse






Ph'nglui mglw'nafh Cthulhu R'lyeh wgah'nagl fhtagn




Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Entre Patience et Sommeil   

Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [Biblio] Histoire de l'entre deux guerres
» [RP] Entre Die et Embrun : Aspres
» [RP] Entre Lyon et Vienne : Givors
» Toutes les lumières orange s'allument pendant son sommeil
» Connexion entre le lapin,une freebox hd et un mac os x

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Faire naufrage :: Dés à coudre. :: Feuilles Volantes-