Partagez | .
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
Pretty
avatar

♣ Livreur ♣


✘ AVENTURES : 483
✘ SURNOM : La Fausseté
✘ AGE DU PERSO : Environ 13 ans

✘ DISPO POUR RP ? : Nope.
✘ LIENS : She is a Boy

MessageSujet: Re: The Sound of Silence   Sam 27 Aoû 2016 - 21:38

Le visage de Pretty se ferma instantanément lorsque L'Allumé se retourna pour poser sur lui son unique œil. Pas question de montrer qu'il était à deux doigts de s'effondrer à cause de ces fichues jambes en sucre et qu'il était mort de trouille.

C'est l'arme, le problème, c'est ça ?

Le reproche sous jacent faillit amener une pointe de culpabilité dans le cœur du Livreur ; néanmoins ce dernier eut le bon sens de se souvenir qu'il était face à un Diplomate et qu'il ne devait pas se laisser berner si vite. Il était plus vieux et plus expérimenté, Pretty ne pouvait pas se permettre de baisser sa garde.

C'est toi tout entier le problème, alors estime-toi heureux que je ne me méfie que de ton arme, répliqua-t-il, tout aussi froid.

Ce qui était somme toute un mensonge pur et simple. Il se méfiait de lui, c'était évident et légitime.

La Fausseté rassembla ses forces et se redressa plus par réflexe que par réelle fierté lorsque le géant envoya la hache glisser jusqu'à lui.
Mauvais.
S'il avait voulu que la hache soit pour Scrapy, c'était pour une bonne raison. Là où elle était, Scorch pouvait la récupérer sans que le Perdu ne soit en mesure de lui opposer la moindre résistance.

Rassurée ?

Pour toute réponse, l'intéressé lui adressa un regard plein de reproches. C'était pas ce qu'on avait dit. Le géant se retourna ensuite vers Scrapy, qui fit signe à Bump qui lui-même partit chercher la corde. Au moins, ça, c'était réglé.

Je recule.

Et tandis que le présumé meurtrier reculait, Pretty réunit toute ses forces pour aller chercher la hache et la traîner bruyamment un peu plus loin -hors de portée de L'Allumé. Il revint ensuite en titubant, pestant intérieurement en se demandant comment il parvenait à marcher dans son état, puis il tendit la main afin de toucher le dos du Diplomate. Stop.
Assis.
Il aurait pu le dire à voix haute mais, il se doutait que cela n'aurait fait qu'envenimer la situation.

Après quoi ce fut au tour du Perdu de reculer, pour s'appuyer de nouveau sur le mur de la Cabane. Ses jambes continuaient de trembler pendant qu'il observait pensivement le sang qui tâchait désormais sa main abîmée.
Il avait toujours du mal à croire que Scorch ait pu faire une chose pareille, même si ce n'était pas improbable selon ce qu'on racontait à son sujet.

Pretty fronça brusquement les sourcils. Il venait de se souvenir d'un détail.
Le sang avait une odeur très particulière.
Et, là, il ne sentait rien.

Perplexe, il frotta le liquide rougeâtre entre son pouce et son index, fronça encore plus les sourcils. Il n'était pas sûr pour ce qui était du sang ; en revanche, il connaissait bien la sensation de l'eau sur sa peau. Il était Livreur, après tout.

La fausse demoiselle refusa de laisser sa mine s'éclairer. Il était encore trop peu sûr de lui. Néanmoins, il ne se gêna pas pour se  rapprocher sans crier gare de Scorch, s'emparer d'un pan tâché de son haut et l'essorer.
Ça s'égouttait vachement vite, pour du sang.

Pretty se laissa doucement tomber à genoux.

Eh ! Y'a un problème ? Héla Scrapy, prêt à lancer sa dague sur le géant en cas de réponse positive.

Le Livreur l'ignora et braqua son regard sur Scorch.

T'as dit que c'était quoi déjà, si c'est pas du sang ?

Il y  avait une lueur d'espoir dans ses yeux, mais il n'osait pas encore sauter aux conclusions.
S'il se trompait, on pouvait certainement le considérer comme mort à l'heure qu'il était.







©️ Avatars par Lpip & tofuvi sur Zerochan.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Scorch
avatar

♣ Diplomate ♣


✘ AVENTURES : 339
✘ SURNOM : L'Allumé
✘ AGE DU PERSO : 17 ans

✘ DISPO POUR RP ? : MP moi, on verra
✘ LIENS : C'est un géant très gentil, se faisant occasionnellement quelques amis...

MessageSujet: Re: The Sound of Silence   Lun 26 Sep 2016 - 23:42

L'attention de Scorch est tellement focalisée sur les dagues de Scrapy qu'il ne réagit même pas lorsque la Livreuse s'avance soudainement vers lui pour lui essorer la chemise.

- Eh ! Y'a un problème ?

Scorch se raidit un peu ; il n'aime décidemment pas quand il s'agite avec ses lames. Mais Pretty ne lui laisse pas le temps de paraître menaçant.

- T'as dit que c'était quoi déjà, si c'est pas du sang ?

Sans quitter les armes de l’œil, le Géant, péniblement assis sur les planches, dit mollement, comme une banalité :

- Une sorte de peinture. Du colorant. Yogurt en a fait tomber un seau pendant que je passais.

Bref regard vers Pretty, histoire de préciser et crédibiliser son alibi.

- Une Récolteuse, je crois. Et la hache, on m'a demandé de la rendre à Sharpy.

Sa respiration se calme. Il s'estime maintenant pratiquement hors de danger ; à moins que Scrappy ne soit victime d'un énorme coup de sang, les seuls risques restants sont les rumeurs et l'avis de Pretty.
De toute façon, ils finiront tous par voir que personne n'est mort cette nuit.
Il lève la tête. Un vague sourire revient sur son visage.

- Je suis content que ce malentendu vous ait rabiboché, tous les deux, en tout cas.

Une petite tacle à la Diplomate, sur son lit de sarcasme. Mais il a un peu raison ; collaborer, c'est le début de la réconciliation, non ?






Avatars:
 

Scorch met le feu en
Blaze Orange (#FF6600)
Icon by RRRAI
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pretty
avatar

♣ Livreur ♣


✘ AVENTURES : 483
✘ SURNOM : La Fausseté
✘ AGE DU PERSO : Environ 13 ans

✘ DISPO POUR RP ? : Nope.
✘ LIENS : She is a Boy

MessageSujet: Re: The Sound of Silence   Jeu 29 Sep 2016 - 0:51

C'était un peu dur de ne pas espérer, maintenant. Il voyait la situation sous un nouvel angle et tout prenait d'un seul coup les airs d'une grosse blague.
Une blague qui ne faisait rire personne, certes.

Une sorte de peinture. Du colorant. Yogurt en a fait tomber un seau pendant que je passais.

Pretty considéra L'Allumé, essaya par principe de trouver une faille à son explication. Scrappy, plus loin, avait la décence de se taire et d'attendre la suite, quoi qu'à l'évidence toujours prêt à bondir toutes griffes dehors en cas de mauvais tournant.

Une Récolteuse, je crois. Et la hache, on m'a demandé de la rendre à Sharpy.

Ça... Tenait la route, à l'évidence. C'était un sacré concours de circonstance, mais c'était plausible.
Mais il restait un Diplomate. Donc parfaitement apte à inventer une histoire cohérente sans trop de difficultés.
Mais le sang ne ressemblait pas du tout à du sang. Et puis, malgré les vieilles rumeurs persistantes, La Fausseté devait bien admettre qu'il voyait mal Scorchou tuer qui que ce soit... Du moins, pas comme ça. Pas aussi stupidement, ni même volontairement, en fait.

La méfiance de Pretty remonta d'un cran lorsqu'il vit un sourire soulever les coins des lèvres du géant et il se demanda s'il ne venait pas de tomber dans un piège.

Je suis content que ce malentendu vous ait rabiboché, tous les deux, en tout cas.

La fausse demoiselle ouvrit la bouche, pantoise, puis la referma. Il ne l'avait pas vu venir, celle-là. Cela ne l'empêcha pas pour autant de pouffer malgré lui.

Stupide chose.

Il aurait juré que c'était un « branleur » qui s'était murmuré du côté de Scrappy alors que ce dernier abandonnait sa position de combat et baissait les armes. Il paraissait à la fois déçu et soulagé.

T'aurais pas pu le dire plus tôt, sérieusement ?

Maintenant que l'atmosphère semblait plus légère, Pretty se sentait un peu plus d'humeur à plaisanter.
Quoi que pas entièrement, malgré tout, puisqu'il venait d'essuyer une sacrée frayeur. Et qu'il avait toujours très mal aux jambes.

La Fausseté prit Scorchou dans ses bras sans crier gare et l'y serra de toutes ses forces.
Il se sentait étrangement soulagé, comme si un poids énorme venait de quitter ses épaules.







©️ Avatars par Lpip & tofuvi sur Zerochan.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Scorch
avatar

♣ Diplomate ♣


✘ AVENTURES : 339
✘ SURNOM : L'Allumé
✘ AGE DU PERSO : 17 ans

✘ DISPO POUR RP ? : MP moi, on verra
✘ LIENS : C'est un géant très gentil, se faisant occasionnellement quelques amis...

MessageSujet: Re: The Sound of Silence   Mar 10 Jan 2017 - 23:47

- T'aurais pas pu le dire plus tôt, sérieusement ?

« J'aurais bien voulu », allait-il répondre, mais la Fausseté ne lui en laisse pas le temps ; par surprise, elle bascule sur lui et l'étreint aussi fort qu'elle le peut. Scorch ne rougit pas, ne bégaie pas, mais l'action est si soudaine, si familière et inhabituelle, qu'il en rit. Son rire grave, presque silencieux, son soufflement de naseaux fait frémir des mèches blondes de la Livreuse pendant qu'il lui pose sa main gauche, propre, sur la tête.
Ne sachant plus trop où se mettre, Scrappy s'écarte en marmonnant, suivi par Bump. Ils attendent inconsciemment les renforts qu'ils ont appelé, aucune idée de ce qu'ils leur diront en tête.

- Scorch !

Derrière le Géant, Yogurt apparaît, un seau d'eau dans les bras, qu'elle soulève péniblement. Entre deux respirations, elle lâche vite sa cargaison et dit d'une voix bien plus forte que sa timide excuse de tout à l'heure :

- Je te cherchais, je t'ai pris de l'eau, faut te nettoyer, t'es tout tout super sale !

Elle joint les mains derrière son dos, dans les tissus amples de sa robe traditionnelle.

- Désolé, hein...

Large sourire, un peu fatigué, du Géant. Le sourire qui signifie tous les pardons du monde, et il attrape le seau. L'afghane, elle, n'a pas l'air de comprendre ce qui s'est passé, et s'éclipse sans demander son reste.
Pretty toujours collée à lui, il plonge sa main "ensanglantée" dans l'eau fraîche et s'en projette vivement une rasade sur le côté gauche de son visage, qui ne manque pas d'éclabousser un peu la Fausseté. Il l'a un peu fait exprès.
Sa toilette a à peine commencé que des bruits de pas précipités frappent le bois des passerelles voisines. Une bonne dizaine de Garçons Perdus débarquent, sans se soucier de réveiller ceux qui sommeillent avant le dîner. On devine dans leur excitation et leur fébrilité le fantôme de la rumeur. Le groupe est composé de tous les âges, de tous les groupes, et de tous les caractères.
Et, à leur tête, un Chef.






Avatars:
 

Scorch met le feu en
Blaze Orange (#FF6600)
Icon by RRRAI
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Freckles
avatar

♣ Chef des Livreurs ♣


✘ AVENTURES : 1345
✘ SURNOM : Le Lionceau
✘ AGE DU PERSO : Quatorze ans

✘ LIENS : you're running on unsolid ground

MessageSujet: Re: The Sound of Silence   Jeu 12 Jan 2017 - 16:47

Il avait rien compris.
Le perdu lui était quasiment rentré dedans, complètement paniqué, et avait braillé des trucs sans queue ni tête dans lesquels il avait pioché quelques informations. Scorch. Sang. Pretty. Meurtre. Viens vite. Et il devait l'avouer, d'accord, ça lui avait fait comme une petite douche froide. Il avait l'impression qu'il arrivait quelque chose à Pretty tous les deux jours. Ces bleus qu'il se ramenait perpétuellement en lui sortant une excuse du style « j'ai trébuché, t'inquiète pas Frecky-chou ». Ça le soûlait de devoir porter autant d'attention à ce petit branleur. Et ça l'enrageait de savoir que quelqu'un osait poser la main sur lui.
Donc il aurait bien voulu dire qu'il avait d'autres choses à foutre, mais se laissa finalement conduire par une escorte de gamins de plus en plus nombreux jusqu'au lieu du crime.

Et une fois arrivé, ne trouva pas la scène si terrible que ça.
Il y avait quelques gosses, l'air dépités. Scorch, effectivement, dans toute sa hauteur terrible et Pretty, tous deux bien vivants. En train de se faire le câlin du siècle. Il s'arrêta net au bout la la passerelle, bras croisés. Un des perdus l'avisa et eut l'air à la fois soulagé et exaspéré.

« Non mais quand je disais n'importe quel chef... »

Freckles lui lança un regard meurtrier et l'armurier se tut, l'air pas spécialement impressionné pour autant.

« C'est quoi le problème ? »

Il venait de voir que le diplomate était trempé, et le seau qui traînait à ses pieds.
La hache, aussi, mais pour le coup il trouva ça secondaire.
La chaleur empirait de jour en jour, on commençait à penser à rationner l'eau, ou au moins restreindre son usage, alors qu'est ce que ce grand con faisait à s'asperger comme ça ?

« J'vois pas beaucoup de morts. »

A en croire le ton boudeur qu'il prenait c'était presque un reproche.
Plusieurs perdus ouvrirent la bouche pour expliquer leur version des faits, même ceux qui venaient d'arriver, et très vite on entendit plus rien du tout qu'un brouhaha sourd. Jusqu'à ce que quelqu'un hurle un « VOS GUEULES » qui laissa un silence relatif.

« Pretty, tu m'expliques ? » en profita Freckles, un sourcil dressé.

hrp:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pretty
avatar

♣ Livreur ♣


✘ AVENTURES : 483
✘ SURNOM : La Fausseté
✘ AGE DU PERSO : Environ 13 ans

✘ DISPO POUR RP ? : Nope.
✘ LIENS : She is a Boy

MessageSujet: Re: The Sound of Silence   Ven 13 Jan 2017 - 0:23

Il y en avait certainement que ça aurait gêné. Cependant Pretty ne faisait pas partie de cette catégorie -il n'y avait aucun doute là-dessus. Il faisait des câlins à qui il voulait, quand il le voulait, et devant qui il s'en fichait pas mal.
Du coup, il était plutôt content et carrément soulagé de pouvoir étreindre très très fort Scorch-le-non-meurtrier. Il profitait juste du contact, juste du rire qui prouvait que l'atmosphère était plus détendue, et il se rendait compte que, même si leur amitié était un peu maladroite, c'était une amitié quand même. Il l'aimait bien.

Scorch !

A cet appel, La Fausseté se redressa un peu -sans pour autant lâcher Scorch. Une fille qu'il ne connaissait pas venait d'apparaître, un seau d'eau bien rempli à la main.

Je te cherchais, je t'ai pris de l'eau, faut te nettoyer, t'es tout tout super sale !

... Oh. La fameuse Yogurt ?
Il n'était pas sûr de tout comprendre mais à l'évidence, si elle avait arrivée plus tôt, les choses se seraient passées très différemment.

Désolée, hein...

Apparemment elle était toute pardonnée, vu le sourire que lui adressait le Diplomate.
A sa place, Pretty l'aurait engueulé en long en large et en travers pour tous les ennuis apportés. C'était pas qu'ils avaient frôlé la catastrophe, mais un peu quand même.

Ses charmantes pensées furent néanmoins interrompues lorsque le Perdu se fit littéralement étrangement éclabousser au passage.
Littéralement étrangement.
La Fausseté lança un regard suspicieux au Géant. Conclut bien rapidement que le étrangement n'était pas de mise. Lui lança un sourire un chouïa trop large pour être naturel.

Attends, j'vais t'aider.

Sur ces belles paroles, il éclaboussa allègrement et sans aucun remord L'Allumé : il devait se nettoyer de toute façon, n'est-ce pas ?
Il se serait bien emparé du seau d'eau pour vider son contenu sur Scorch, mais il paraissait trop lourd pour lui, dans son état actuel. Dommage. C'était vraiment handicapant des jambes douloureuses.

Pour le coup, il avait d'ailleurs failli ne pas remarquer les tambourinements de plus en plus tonitruants. Il tendit l'oreille et redevint un peu sérieux. C'était un mauvais présage, selon lui, puisque cela témoignait des complications à venir.

Une tête rousse émergea en tête de file.
Oh. Peut-être bien que ce ne serait pas si compliqué, finalement.

Non mais quand je disais n'importe quel chef...

Le regard noir de La Fausseté s'ajouta à celui du Chef. Il n'y avait que lui qui était autorisé à lui manquer de respect, non mais !

C'est quoi le problème ? J'vois pas beaucoup de morts.

Le Livreur eut envie de faire remarquer que Le Lionceau avait l'air déçu ; il ne se le permit pas, néanmoins. Il y avait trop de monde et c'était important de ne pas le titiller en public : il n'y avait qu'en cela qu'il était respectueux envers Freckles. Qu'en public.

N'empêche qu'en attendant, tout le monde parlait en même temps et que personne n'avait l'air d'offrir une explication satisfaisante. C'était certainement ce pourquoi après un vos gueules élégamment placé par on ne savait qui, Frecky-chou reprit la parole.

Pretty, tu m'expliques ?

L'intéressé soupira intérieurement. Bon, ben. Il fallait bien que quelqu'un s'y colle. Il devait juste essayer de mesurer ses mots, vu tout toutes les personnes présentes.

Grosso modo, y'a eu malentendu. Scorch devait ramener la hache à Sharpy, Il désigna d'un mouvement de tête ladite hache, mais comme il a été accidentellement aspergé de peinture rouge au passage, on a cru qu'il avait tué quelqu'un.

Si ça ce n'était pas un joli résumé.

Sauf que c'est pas le cas, bien sûr, crut-il bon de préciser avant toute réaction de foule.

C'était drôle parce qu'il disait « bien sûr » comme si cela allait de soi et qu'il avait cru à l'innocence de Scorch depuis le début. Ce qui était faux.
Il glissa un regard un un peu hésitant, gêné surtout, à l'intéressé.

Désolé, glissa-t-il à son intention.


Hrp:
 







©️ Avatars par Lpip & tofuvi sur Zerochan.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Scorch
avatar

♣ Diplomate ♣


✘ AVENTURES : 339
✘ SURNOM : L'Allumé
✘ AGE DU PERSO : 17 ans

✘ DISPO POUR RP ? : MP moi, on verra
✘ LIENS : C'est un géant très gentil, se faisant occasionnellement quelques amis...

MessageSujet: Re: The Sound of Silence   Dim 15 Jan 2017 - 20:24

- Attends, j'vais t'aider.

Il savait déjà ce qui l'attendait, mais s'est laissé faire. Une manière de demander pardon pour toute la peur causée. Et puis, jouer avec elle après qu'elle ait autant douté de sa santé mentale lui fait un bien fou, comme un petit pansement sur le cœur.
Lorsque Freckles arrive, il est donc trempé, un peu lavé, et un peu rassuré. Il ne prête pas attention à la remarque de l'armurier, trop concentré sur le chef qui vient de débarquer. S'il connaissait bien Freckles, il se serait senti plus à l'aise, actuellement. Un a priori positif de sa part aurait été un avantage certain.

- C'est quoi le problème ? J'vois pas beaucoup de morts.

Il baisse le regard. Quand la rumeur parle de morts, même si elle est presque aussitôt prouvée comme fausse, ça ne sent jamais bon. La question entraine les brouhahas, les arguments emmêlés de ceux qui prennent son parti, ceux qui prennent celui du mensonge, ceux qui prennent le parti d'une vérité étrange, impossible à distinguer d'une pure invention. Un beau bazar arrêté par un éclat de voix particulièrement vif.

- Pretty, tu m'expliques ?

Le Diplomate réduit au silence se contente d'écouter la Livreuse en regardant ses pieds, toujours assis par terre.

- Grosso modo, y'a eu malentendu. Scorch devait ramener la hache à Sharpy, mais comme il a été accidentellement aspergé de peinture rouge au passage, on a cru qu'il avait tué quelqu'un. Sauf que c'est pas le cas, bien sûr.

Dit comme ça, l'affaire a les airs d'une mauvaise blague, mais c'est malheureusement la vérité. La réaction de la foule est mitigée ; l'histoire est si difficile à croire... Même si le fait qu'il n'y ait pas de cadavre devrait convaincre tout le monde. Lorsque Pretty lui glisse une excuse, Scorch ne répond d'aucune manière. Il se contente de se lever, comme si la fin du discours était un signal, une permission.
Il dit, bien fort pour être entendu :

- C'est de ma faute, je n'aurais jamais dû accepter de rendre ce service en premier lieu. J'aurais dû me rendre compte que la hache pourrait... Faire un peu peur.

En vérité, il sait qu'il n'aurait jamais pu refuser le service, mais il fallait bien reconnaître ses erreurs, même celles que l'on est incapable de ne pas commettre.
Il désigne du menton un enfant dans la foule, et s'adresse à lui :

- Toi, tu serais pas un armurier, par hasard ? Tu pourrais.. ?

Le désigné comprend tout de suite, et se précipite pour récupérer l'arme posée par terre et s'esquiver, ne supportant pas d'être fixé par autant de gens en même temps. Scorch aurait pu demander directement à Scrappy, mais cela aurait pu passer pour un affront.
Il se retourne vers le chef des Livreurs. Il a beau le dépasser très, très largement, la peur de la punition l'intimide. Ici, c'est Freckles qui juge de sa sanction, ou de son pardon.

- Et... Je suis désolé pour l'eau.

Il regarde ses bras, ses vêtements. Pretty a rincé la majorité, mais quelques tâches, surtout sur les tissus, subsistent.

- Mais je pense que... Que c'était nécessaire.

Il joint ses mains devant lui, et attend le verdict.






Avatars:
 

Scorch met le feu en
Blaze Orange (#FF6600)
Icon by RRRAI
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Freckles
avatar

♣ Chef des Livreurs ♣


✘ AVENTURES : 1345
✘ SURNOM : Le Lionceau
✘ AGE DU PERSO : Quatorze ans

✘ LIENS : you're running on unsolid ground

MessageSujet: Re: The Sound of Silence   Mar 17 Jan 2017 - 21:21

Il n'était définitivement pas à l'aise. L'autre connard d'armurier avait raison : n'importe quel autre chef aurait réglé le problème mieux que lui. Plus vite, plus proprement. Lui, ce n'est pas comme s'il inspirait une quelconque crainte. Certains perdus présents sur les passerelles le regardaient en attendant sa réaction. Ça chuchotait un peu, comme pour prendre les paris.
Pretty inspira et ouvrit la bouche pour lui répondre.

Grosso modo, y'a eu malentendu. Scorch devait ramener la hache à Sharpy,  mais comme il a été accidentellement aspergé de peinture rouge au passage, on a cru qu'il avait tué quelqu'un.

Pretty rajouta rapidement :

Sauf que c'est pas le cas, bien sûr.

Freckles plissa les yeux, visiblement aussi convaincu que les perdus autour de lui.

« Bien sûr. »

C'était quand même vraiment pas de chance, cet enchaînement d'événements décrit par le livreur. Assez improbable pour susciter de la méfiance. Mais Pretty n'avait aucune raison de mentir, pas vrai ? Sauf pour le couvrir. S'il y croyait ? Aucune idée. Il ne connaissait pas Scorch, et même en le dévisageant comme s'il voulait percer des trous avec son regard, il n'apprenait rien. D'accord, il faisait flipper, le mec. Mais c'était un diplomate. Les diplomates avaient beaucoup de défauts, comme par exemple celui d'exister, mais ils ne tuaient pas des gens.
Ou alors, ils utilisaient leur talent de barratinage pour s'innocenter.
Mmmmhhhh.

Scorch se leva, toisant soudainement tous les enfants environnants, et prit la parole.

- C'est de ma faute, je n'aurais jamais dû accepter de rendre ce service en premier lieu. J'aurais dû me rendre compte que la hache pourrait... Faire un peu peur.

Fallait y penser avant d'être borgne et de faire plus de deux mètres, pensa Freckles qui était définitivement de mauvaise humeur.
D'accord, c'était pas de la faute de Scorch.
Mais quand même.
Le diplomate confia la hache à un armurier, qui détala avec sans demander son reste. Dommage. Il n'avait même pas eu le temps de confirmer si oui ou non il s'agissait de peinture rouge.

- Et... Je suis désolé pour l'eau. Mais je pense que... Que c'était nécessaire.

Freckles eut envie d'insulter Scorch pour cette dernière remarque. Maintenant c'était sûr qu'il devait faire quelque chose. L'engueuler au moins, le punir au plus. Il avait gâché de l'eau potable en période de canicule. C'était au chef des livreurs de décider d'une sentence. Non ? Peut-être ? Il aurait bien aimé refiler toute la responsabilité à Bow, c'était un diplomate après tout.
Mais tout le monde le fixait.
Oh, pression sociale.

Il avança sur la passerelle, se planta fermement devant Scorch, qui le toisait d'environ un milliard de mètres, sans pour autant flancher.

« Bon, écoute, j'ai pas compris l'histoire du meurtre. Mais comme y a aucune preuve on va dire que je crois Pretty sur parole. » il ajouta « De toutes façons j'suis pas ton chef alors du moment que personne n'est mort c'est pas mon problème. »

Les spectateurs eurent l'air vaguement déçus. Freckles se racla la gorge.

« Et pour l'eau. »

Il pointa un doigt menaçant dans la direction générale du visage du diplomate.

« C'est pas à toi de décider quand c'est nécessaire d'en gâcher. Surtout pas quand y a des gosses qui se crèvent le cul pour aller en chercher à l'autre bout de l'île. »

Oh, grimace, on avait dit, pas les gros mots devant les petits.
Il finit par hausser les épaules.

« Vu qu'apparemment c'est pas que de ta faute, on va dire que ça passe si tu vas re-remplir l'eau que t'as utilisé. Pretty n'a qu'à venir avec toi puisqu'il a l'air de te croire. »

Par défaut il se disait que le livreur ne pouvait pas être totalement innocent.
Et puis si Scorch n'était pas vraiment un serial-killer, qu'est-ce qu'il risquait ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pretty
avatar

♣ Livreur ♣


✘ AVENTURES : 483
✘ SURNOM : La Fausseté
✘ AGE DU PERSO : Environ 13 ans

✘ DISPO POUR RP ? : Nope.
✘ LIENS : She is a Boy

MessageSujet: Re: The Sound of Silence   Sam 21 Jan 2017 - 0:25

Ça l'embêtait un peu, Pretty, de voir que Scorch ne répondait pas à ses excuses. C'était bien vrai qu'il se sentait coupable de ne pas l'avoir cru, et ça le tracassait d'autant plus il y avait des choses autrement plus importantes sur lesquelles il devait présentement se concentrer.
Sur l'air dubitatif de son chef, par exemple.
Parce que, non, il n'avait pas l'air bien convaincu.

Il ne pouvait pas lui en vouloir, pour ces fois trop fréquentes où il le baladait l'air de rien. Je suis tombé. Il n'avait pas sorti cette excuse foireuse quelques jours plus tôt, d'ailleurs ? C'était légitime de la part de Freckles de ne pas tout à fait le croire tout de suite, du coup, et c'était plutôt embêtant.

Heureusement Scorchou demeurait un diplomate et n'était pas inapte à se défendre tout seul. Ou du moins, à essayer de gérer la situation et d'être convaincant.

C'est de ma faute, je n'aurais jamais dû accepter de rendre ce service en premier lieu. J'aurais dû me rendre compte que la hache pourrait... Faire un peu peur.

« un peu peur », c'était carrément un euphémisme.
Mieux valait néanmoins éviter de faire ce genre de remarque à voix haute, songea La Fausseté, en regardant l'Armurier filer avec la hache sans demander son reste. C'était au moins ça de réglé.

Et... Je suis désolé pour l'eau.

Les mirettes bleutées, attentives, firent plusieurs allers-retours entre Freckles et le Diplomate. Il n'avait pas le droit d'intervenir (à la fois pour ne pas aggraver accidentellement le cas de Scorch mais aussi par respect envers le Chef des Livreurs) et c'était très frustrant.

Mais je pense que... Que c'était nécessaire.

D'ordinaire, ç'aurait amusé Pretty, de voir ce grand et gentil géant presque intimidé par la sentence qui l'attendait.
Sauf qu'il lui suffisait de voir la tête du Lionceau pour s'inquiéter de ladite sentence. Il avait l'air de mauvais poil.

Bon, écoute, j'ai pas compris l'histoire du meurtre. Mais comme y a aucune preuve on va dire que je crois Pretty sur parole.

Léger, discret soupir de la part de l'intéressé. C'était déjà ça de gagné.

De toutes façons j'suis pas ton chef alors du moment que personne n'est mort c'est pas mon problème. Et pour l'eau. »

Et pour l'eau ? C'était si grave que ça, pour l'eau ?

C'est pas à toi de décider quand c'est nécessaire d'en gâcher. Surtout pas quand y a des gosses qui se crèvent le cul pour aller en chercher à l'autre bout de l'île.

Ah. Pretty se frotta un peu la nuque, l'air embêté. Freckles n'avait pas tord, c'était carrément fatiguant de devoir traverser toute l'Île pour trouver de l'eau. Mais il n'avait pas vu les choses sous cet angle, face à un gigantesque Perdu couvert de « sang ».

Vu qu'apparemment c'est pas que de ta faute, on va dire que ça passe si tu vas re-remplir l'eau que t'as utilisé.

Le pauvre, songea-t-il un peu distraitement.

Pretty n'a qu'à venir avec toi puisqu'il a l'air de te croire.

Un ange passa.
La Fausseté posa des yeux écarquillés sur Frecky-chou, sur le point de l'apostropher -puis se souvenant que, respect respect respect. C'était dur, mais s'il remettait un tant soit peu l'autorité du Lionceau en question en public, ce serait mauvais pour lui comme pour eux.
Autrement dit, aggravation de punition.

N'empêche que devoir retenir toutes les protestations qui lui venaient à l'esprit ça lui faisait carrément faire la grimace.

On devrait partir tout de suite, alors, si on veut pas revenir trop tard, remarqua-t-il à la fois pour Freckles et pour Scorch. Même s'ils reviendraient forcément tard, étant donné l'heure tardive.

Sa phrase avait des airs d'interrogation, comme s'il demandait la permission à Freckles de prendre congé. Ce qui, en réalité, était un peu le cas.







©️ Avatars par Lpip & tofuvi sur Zerochan.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Scorch
avatar

♣ Diplomate ♣


✘ AVENTURES : 339
✘ SURNOM : L'Allumé
✘ AGE DU PERSO : 17 ans

✘ DISPO POUR RP ? : MP moi, on verra
✘ LIENS : C'est un géant très gentil, se faisant occasionnellement quelques amis...

MessageSujet: Re: The Sound of Silence   Mar 14 Mar 2017 - 19:40

- Bon, écoute, j'ai pas compris l'histoire du meurtre. Mais comme y a aucune preuve on va dire que je crois Pretty sur parole.

Scorch contient son soupir de soulagement pour faire bonne tenue, mais il ne peut empêcher ce subtil hochement de tête qui semble signifier le remerciement. Mais au vu de l'air grognon du chef, le Diplomate a du mal à être complètement rassuré, et il garde les mains derrière son dos, comme en pénitence.

- De toutes façons j'suis pas ton chef alors du moment que personne n'est mort c'est pas mon problème.

Évidemment, que personne n'est mort, songe doucement l'Allumé en regardant ses pieds.

- Et pour l'eau. C'est pas à toi de décider quand c'est nécessaire d'en gâcher. Surtout pas quand y a des gosses qui se crèvent le cul pour aller en chercher à l'autre bout de l'île.

Face au doigt accusateur de Freckles, la seule pensée qu'a Scorch en réaction va à Yogurt, qu'il vient sans doute de sauver d'une punition, avec tout ce bazar. Elle et ses copains se sont procurés tout de même deux seaux, dont un dans le but unique d'y répandre du colorant. Il ne sait pas comment ils ont réussi à les avoir, mais ils ont intérêt à se faire discret, maintenant.
Il hoche la tête plus vigoureusement, pour montrer qu'il intègre bien la réprimande. Même si, au fond de lui, il sait qu'il ferait la même chose si l'incident venait à se reproduire ; il ne peut pas se permettre de se balader trempé de faux sang en toute connaissance de cause.

- Vu qu'apparemment c'est pas que de ta faute, on va dire que ça passe si tu vas re-remplir l'eau que t'as utilisé. Pretty n'a qu'à venir avec toi puisqu'il a l'air de te croire.

Le Géant déglutit. Tout de suite ? En pleine nuit ? Et où ça ?
Il ne connaît rien au travail de Livreur, et il ose espérer que Freckles exagère quand il prétend que son groupe doit aller chercher des sources à l'autre bout de l'Île ; il n'a pas l'énergie pour une randonnée nocturne de cet acabit.

- On devrait partir tout de suite, alors, si on veut pas revenir trop tard.

Il se tourne brièvement vers Pretty, comprenant enfin qu'il ne s'y rend pas seul. Il était resté bloqué sur la première phrase. Il dit ensuite au Chef, tout bas, pendant que les curieux commencent à s'éloigner, déçus :

- Merci. Encore désolé.

Il attrape le seau, qui contient encore un fond d'eau sale inutilisable, et en faisant clapoter ce qui reste, il dit à la Fausseté :

- Je te suis.

Quelque chose l'intrigue, mais il lui en parlera sur le chemin.






Avatars:
 

Scorch met le feu en
Blaze Orange (#FF6600)
Icon by RRRAI
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L'Ombre
avatar



✘ AVENTURES : 1717

MessageSujet: Re: The Sound of Silence   Mar 30 Mai 2017 - 12:49

The End


Vous savez tout de même, que pour un jeune enfant,
Nulle différence ne s'fait, entre faux et vrai sang,
L'autorité d'un chef aujourd'hui vous extrait,
D'une situation qui aurait pu mal tourner.


FIN DE L'AVENTURE




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://neverneverland.forumactif.org
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: The Sound of Silence   

Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

 Sujets similaires

-
» Sound of Noise
» doom2.exe sound
» [Vends] Metal Slug sound box
» Baku Touhou Gensokyo ~ Detonate on Sound
» Sound quit working on 2 rabbits yesterday

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Le Grand Arbre :: Les Cabanes dans les Branches-