Partagez | .
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
Invité
avatar

Invité



MessageSujet: Re: L'échange   Mar 15 Déc 2015 - 23:42

Crow était vif, Crow était rapide.

Elle sentit le reptile venir, si bien qu'à la seconde près où il se jetait sur elle, ses genoux se plièrent et ses avant-bras vinrent protéger son visage. Néanmoins, en tant que simple mortel, elle n'eut pas le temps de rattraper la vitesse du reptile et avant qu'elle ne puisse bouger pour esquiver, Mamba lui administra un coup d'épaule qui la fit reculer dans le grincement de ses semelles contre le plancher, tombant ensuite à ses pieds. Son visage se grimaça au choc, mais elle se releva, fière et orgueilleuse, sans broncher. Elle se retint de lui foutre un coup de paume contre le nez, le geste de Hyène d'ailleurs la motiva à ne pas réagir. Mamba était en colère et en ces températures il avait des avantages que la pirate n'avait pas, mais viendra le jour où ils combattront de nouveau et où il n'aura pas ses avantages.

Tandis ce que le peau-rouge s'en allait, Crow se mit à le pointer du doigt, les traits déformés par la rage.

— Tu vas te calmer le cul lézard ! T'es pas dans ton vulgaire nid ici, t'es chez nous ! Y'a pas que toi dans la salle qui a le droit de parler !

Cracha le médecin, qui rabaissa son doigt ainsi que son bras pour regarder tous les autres, en silence tandis qu'elle inspirait longuement. Elle retroussa les lèvres et finit par se calmer, suffisamment pour reprendre ses esprits. L'on était de piètre négociateurs lorsqu'enragés. Encore moins lorsqu'il s'agissait de combattre. Le médecin devait garder ses forces pour autre chose, genre les autres pirates.

Sa route chez les pirates s’achevait, les infos allaient se divulguer rapidement et Crow devra prendre les voiles.

Elle baissa un peu la tête, camouflant le peu de tristesse qui réussit à percer dans son regard. Tant d'années à aider ces troufions pour qu'ils la jettent aussitôt l'info révélée. Elle s'y attendait pour tout dire, mais c'était si tôt et si brusque.

Se tournant vers la foule, elle bomba le torse.

— ALLEZ TOUS VOUS FAIRE FOUTRE ! J'suis ici depuis bien plus longtemps qu'vous tous réunis, j'ai été là quand vous étiez en train de chier du sang, c'est moi qui a retiré le pue d'votre pauv' gueules malpropres, si vous êtes pas plus reconnaissants que ça, bin allez crever ! J'suis certainement pas la première fille à être entrée dans le Jolly Roger et sûrement pas la dernière.

Suivant le groupe, la ténébreuse se mit à grogner, tournant la tête vers Kokoï qui à son tour prit la parole. Sur quoi elle n'hésita pas à répondre.

— Je n'ai de respect que pour ceux qui en ont pour moi, ton père, ta mère ou ceux que tu nomme ainsi ne l'ont fait que par ordre, par principes. Ils ne l'ont pas fait par choix et j'ai conscience que si ton chef en aurait décidé autrement, toi et tous tes petits copains des bois vous nous auriez décimés.

Elle eut un petit soupire.

— Et à ce que je vois y'en a pas un qui a du respect ici.

Immobile, elle observa Dan d'un coup d'oeil à la fois haineux et triste. Il était le seul qui en valait la peine dans tout le tas, et il foutait le camp avant les brouteurs d'foin. Génial, c'était vraiment génial. Lorsqu'il passa près d'elle en direction des indiens, elle lui souffla un petit "on se reverra." vague, mais prometteur.

— Dan contre Ian... C'est bien ça ?
Revenir en haut Aller en bas
Ancien Peau-Rouge
avatar

Invité



MessageSujet: Re: L'échange   Mer 23 Déc 2015 - 0:05

Sans comprendre ce qui lui arrivait Mamba fut tiré en arrière. Il reconnaissait là la seule personne qui savait comment le calmer, et ce plutôt rapidement. Hyène le connaissait aussi bien que lui-même la connaissait. Mamba tenta de rester calme alors que sa femme le traînait en arrière, non loin du prisonnier.

Mais ces saloperies de pirates continuaient à lui taper sur les nerfs.

- Hey toi l'Girafe Grincheux. Sssi t'as que'que ccchossse à m'dire ccchuis là. Et vot'e sssoigneussse à qu'à fermer sssa grande geu...

Mamba ne put finir sa phrase que Hyène appuya plus fort sur la gorge du chasseur. Le message était clair. Sans ouvrir la bouche, sa femme lui demandait de se taire. Non pas pour ces misérables pirates, mais pour elle, pour la tribu. Mais comment tenir en place avec de tels affronts ? Ces pirates se pavanaient. Alors que c’était eux qui détenaient la clef qui ferait retourner leur navire sur les vagues de l’océan. C’était donc à eux de choisir si l’échange était valide ou non. Ils devaient se rentrer ça dans le crâne. C’était les Peaux-Rouges qui étaient en position de force.

Mais pour le bien de la tribu de l'Ours il allait ravaler son venin. Il allait prendre sur lui...

Quand la femme pirate commença à beugler des propos incohérents, Mamba commença doucement à rire. Un rire qui, progressivement, se mit à devenir plus fort, plus grave. Mais surtout il se transforma en un long sifflement qui agressa toutes oreilles non habituées.

Il avait compris. Dans un premier temps les paroles de la femme avaient failli lui coûter, cette fois ci, un coup de poing à sa vitesse maximum de 20k/m. Mais  rien. Les paroles qui avaient suivi lui avait fait comprendre qu'elle était juste stupide. Elle se croyait la plus vielle, la plus sage, la plus forte. Mais, en réalité, ce n’était qu'une simple gamine, partie du Grand Arbre, mais qui avait juste grandi physiquement. Dans sa tête elle était restée une gosse. Ses paroles allaient plus conduire à une chasse aux femmes sur le navire, qu'à apaiser les tensions. Mais Mamba laissait ses sauvages dans leur fange. D'un air calme, et sûr de lui, il s'adressa a la femme.

- Hey le Kakapo Sssaccageur. Tu sssais que l'ouvrir. Mais j'vais te montrer que j'sssais être bien plus intelligent que vous z'autres, sssauvages. J'veux aucun de vous z'autres. À peine vous poserez un pied dans la tribu de l'Oursss, qu'avec tout sss'que vous z'avez beuglé, une hache viendras vous fendre le gosssier. Et aussi bien toi Girafe Grincheux, qu' toi Kakapo Sssaccageur.

Mamba sortit une flèche de son carquois et approcha de Ian, un grand sourire aux lèvres.

- J'te libère. J'ai bien compris qu'aucun d'eux ont ta valeur. Alors, allez, cassse toi. On va essspérer qu'un jour on pourra  finir not' castagne l' guerrier.

Avec la pointe de sa flèche, Mamba trancha les liens.

- Voilà maintenant on ne veut ni l'un, ni l'autre. Casssez-vous maint'nant, et foutez nous la paix les sssauvages.

Revenir en haut Aller en bas
Ancien Pirate
avatar

Invité



MessageSujet: Re: L'échange   Mer 23 Déc 2015 - 21:06

Il se redressa subitement quand Hyène l'attrapa par son pantalon.Quand elle admit qu'il avait raison et que cela prenait trop de temps, le maître Calfat lança un sourire satisfait à la foule, très content de lui. Et oui, il avait raison, lui. Et à vrai dire, entre tous ces dégénérés mentaux, il se sentait bien seul, lui, unique homme possédant une once de réflexion. Enfin, c'était ce qu'il pensait, ce dont il était persuadé.
Néanmoins, il en avait un peu ras le bol d'être remué de gauche à droite comme un vieux jouet dont on ne savait pas quoi faire. De sa main libre, il retirait celle de Hyène qui s'évertuait à se raccrocher à chaque fois à son futal. S'il avait été en possession de tous ses moyens, il aurait aimé – Dieu qu'il aurait aimé ! - lui briser le poignet pour qu'elle le lâche pour de bon.

À la place, il suivit, encore, râlant, pestant comme il savait si bien le faire.

- Nous ne sommes que très peu capables de chasser et aucun n'est aussi bon que moi. J'ai plus de valeur qu'il n'y paraît et je serai sage.

Ian arqua un sourcil, un petit rire glissa entre ses lèvres tandis qu'il le regardait de bas en haut. Il ignora les propos de Kokoï et lança, provocateur :

- T'as si envie que ça d'aller là-bas, Dan ? Y'a rien tu sais. Oh si y'a quelques femmes, mais elles peuvent se transformer en monstre immonde.

Son regard se balança du côté de Hyène, juste histoire d’illustrer.

- Prisonnière ou pas, toi être en vie aujourd'hui. Toi avoir été respectée. Et appréciée, par Serval. Et toi traiter mère et père ainsi ? Toi te montrer tête dure comme la pierre ? Crachat à nos visages, arme au poing. Mépris pour soin. Mépris pour acte. Mépris pour acte.

Ce fut à Crow qu'il adressa un sourire carnassier, cette fois-ci. Il était totalement d'accord avec les mots de Kokoï. Elle avait eu droit à un traitement de faveur. Des soins. C'était injuste pour lui. Il ne comptait pas en rester-là. Bientôt, très bientôt, il lui ferait comprendre que tout ne lui est pas dû. Qu'elle ne mérite pas plus que lui.

Puis il continua de suivre l'échange sans vraie émotion. Un coup la balle à droite, puis à gauche. C'était à celui qui abaisserait le plus l'autre. Pathétique. On aurait cru les gamins du Grand Arbre qui n'ose pas en venir aux mains.

Soupir.

- J'te libère. J'ai bien compris qu'aucun d'eux ont ta valeur.

Le Maniaque dévisagea Mamba Corrosif, étrangement fier de cette phrase. Ravi de ses deux premiers mots, également. Il jeta à Hyène et à Kokoï un regard de triomphe.

- Alors, allez, cassse-toi. On va esspérer qu'un jour on pourra finir not' castagne l'guerrier.
- C'est pas trop tôt.

Une fois libéré, il exécuta quelques mouvements d'étirements, en prenant un peu plus de précaution pour sa cuisse blessée.
Très content, Ian se mit à siffloter, tout en s'enfonçant dans la Baie des Pirates. Sans un regard derrière lui. Sans une parole de plus. Comme s'il ce qui venait de vivre n'avait jamais eu lieu. Comme si les effets de l'Île avaient déjà agis sur sa mémoire. Mais … Ian n'oubliera pas. Ce n'était-là que partie remise. Et même s'il avait trouvé ces sauvages plus sympathiques que la plupart des forbans, il n'allait pas s'en faire des amis. Il ne se faisait jamais vraiment d'amis. Les ennemis étaient beaucoup plus intéressants.

Quand il passa prêt de Crow cependant, il ne put s'empêcher de sourire largement en la dévisageant.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Ancienne Peau-Rouge
avatar

Invité



MessageSujet: Re: L'échange   Sam 26 Déc 2015 - 18:14

L'échec était cuisant, comparable à une gifle qu'on venait de vous asséner avec vigueur. Hyène pouvait en sentir la brûlure. Ou était-ce la rage, qui la consumait de l'intérieur, qui faisait bouillir son sang ? Jamais, la Peau-Rouge n'avait su accepter les pirates au sein de l'île. Ils formaient un virus qui rongeait l'île chaque jour, de plus en plus, gagnaient en avancée, au détriment des autres peuplades. Preuve en était ce simulacre de port. Le peuple de la mer prenait ses aises sur terre. Si les sirènes se mettaient à suivre ce mouvement c'en serait fini de l'île. Hyène en était persuadée : l'équilibre serait rompu.

Elle avait laissé une infime chance à Dan, eu égard à cette proie partagée entre chasseurs. Chance qu'elle balaya face à l'attitude que prenait l'homme. Parmi les siens il redevenait ce qu'il était : un pirate, un Blanc méprisant les êtres ne faisant pas parti de sa caste. Hyène releva à peine sa menace sous-jacente sur son époux. Elle haussa les épaules.

« Si t'as un truc à lui dire, t'as qu'à lui dire toi-même. Comme un grand garçon. »

Ce furent les seules paroles qu'elle daigna lui adresser. L'échange ne tournait pas en leur faveur. Venir ici, tenter un conciliabule, tout cela avait échoué. Tout ça parce que ni Hook, ni son second n'étaient présents. Tout ça parce qu'aucun pirate ne voulait véritablement échanger. Tout ça parce que le camp adverse préférait s'envelopper de sarcasmes et de répliques insultantes plutôt que de s'abaisser à discuter avec des « sauvages ».

Les doigts de Hyène Ricanante se posèrent sur la manche de son tomahawk, qu'elle avait ramassé avant de quitter le port. Elle nota le faciès de Dan et de Crow et se promit, mentalement, de racheter l'honneur de la tribu. Un autre jour. En terrain neutre. Seule à seul(e).

Hyène ne prit pas la peine de saluer Ian. Ni même de lancer une pique. Comme Kokoï et Mamba, elle était lasse. Lasse de cet échange qui s'était conclu en fiasco.

Elle allait tourner les talons, mais se ravisa. Faisant volte-face, la chasseuse se permit une ultime réplique, poings campés sur ses hanches.

« Je pourrais palabrer sur vot' attitude mais chuis pas vot' mère. Alors j' vais juste rappeler un truc. Si le Chef avait voulu la mort des prisonniers, oui on les aurait tués. Comme si vot' cap'tain avait dit de tuer des Peaux-Rouges, l'auriez fait. Là-dessus, on fonctionne pareil. Pas besoin d' vous cacher derrière d' fausses excuses. » Mouvement de menton vers Dan. « Puis lui même m'a dit qu'il avait pas d'honneur. »

Un sourire s'ourla au coin des lèvres de Hyène.

« 'Fin j' dis cap'tain mais on l' voit jamais. Et la dernière fois qu'on a aperçu sa tronche, c'était durant la bataille. Si ça s'trouve l'a clamsé, et vot' second le cache pour pas que vous pissiez dans vos frocs. »

De l'index, Hyène se tapota la tempe.

« Vous laisse méditer là-d'ssus. »

De la main, la chasseuse fit signe à ses collègues de lui emboîter le pas. La silhouette de Hyène ne mit guère longtemps à disparaître au sein des frondaisons de la jungle. Ses doigts ne cessèrent de manipuler son tomahawk durant tout le chemin du retour. La rencontre n'avait fait qu'attiser sa haine envers les pirates.

Citation :
Ian a anticipé mais oui, je confirme, ce tour est bel et bien le dernier. Donc si vous voulez dire quelque chose, c'est l'occasion ou jamais ! C'est dommage qu'on a pas pu développer plus cette scène, mais ce sont les aléas du jeu.
Revenir en haut Aller en bas
Ancien Peau-Rouge
avatar

Invité



MessageSujet: Re: L'échange   Dim 3 Jan 2016 - 11:28

- Je suis pas son père et Crow saura se défendre. Elle sait soigner, ces imbéciles finiront bien par comprendre.

Mais comme le disait si bien ce Peau-Rouge pacifiste, il y avait malgré tout un risque et Dan pressentait bien des emmerdements à venir. Faute d'un Capitaine cloitré dans sa cabine, l'anarchie menaçait désormais, des Pirates de terre avaient vu le jour et, pire encore, des clans rivaux se formaient, un vrai bordel qui déplaisait fortement au Tordu qui n'aimait pas la tournure des évènements. A croire que cette île leur faisait à tous perdre la tête. Quand le soigneur des Piccaninny affirma que la Pirate devrait avoir honte, ce fut à son tour de hocher la tête, décochant un regard noir à celle qui traitait si mal ceux qui l'avait à l'inverse si bien soignée. Mais il ne pouvait rien dire, sans quoi on allait le croire de leur côté, plus encore lorsque Ian en rajouta une couche, faisant grogner un Dan en détresse qui lança un regard au mari de Hyène Ricanante, l'écoutant avant qu'il ne soit interrompu et que ce soit cette dernière qui lui rappela ses propres paroles : pas d'honneur. Oui, c'était ce qu'il avait dit, ce qu'il disait toujours, ce qu'il était en théorie... Mais à voir la tournure des évènements depuis l'attaque contre le Jolly Roger, son allégeance commençait à battre sérieusement de l'aile et, peut-être que finalement Ian disait vrai dans sa connerie. Peut-être qu'il avait envie d'aller voir ailleurs s'il y était, mais ce serait trahir ceux qui l'avait recueillit lorsqu'il avait grandit et il n'était pas prêt à faire une telle chose. Puis pour aller où ? Les Peaux-Rouges ne voudraient jamais de lui au sein de leurs tribus, tout comme il n'était pas certain de pouvoir regarder en face les proches de ceux qu'il avait tué, surtout s'il y avait des jeunes enfants dans le lot. Les Sirènes, les Enfants perdus, les Créatures magiques, tout ça, c'était complètement hors de question, alors quoi ? Un ermite ? Il lui faudrait vivre en permanence avec la menace de l'intégralité des autres camps au-dessus de sa tête comme une épée de Damoclès. Non, c'était peine perdue, seule la condition de Pirate pouvait convenir à sa situation. Et Hyène Ricanante qui lance le doute sur la survie de leur Capitaine, frappant là où ça faisait mal, où ça pouvait jeter le trouble au sein du semblant d'ordre restant. Bordel, ils étaient vraiment dans la merde. Et lui allait rester là, dans toute cette merde, finalement, à continuer comme toujours, inlassablement.

- On fait comme ça alors. Retournez vous occuper de vos papooses et foutez-nous la paix.

Le Pirate était amer en disant ces mots, regardant Ian qui se pavanait en faisant le coq, serrant les poings avec l'envie de lui en mettre une, le détestant plus que jamais. Puis Crow, ingrate Crow qu'il allait falloir surveiller autant par ses agissements que pour ceux des autres imbéciles plus promptes à violer une femme qu'à agir utilement. Puis ces peaux-Rouges, enfin, fiers et nobles, avec des principes, des valeurs, une haine farouche aussi envers eux. Dan fixa leur soigneur et lui adressa un discret signe de tête, le remerciant ainsi silencieusement à défaut de pouvoir ouvertement s'exprimer sans risque. Puis il pivota vers Mamba et se redressa, non pas menaçant, mais enclin à un combat si jamais l'occasion devait se présenter. Ca serait un beau combat, assurément, quoi que le Tordu ne soit pas certain d'en réchapper vu la hargne du guerrier. Et puis enfin il y avait Hyène Ricanante qui s'éloignait déjà, qu'il devinait furieuse malgré le contrôle dont elle avait fait preuve. Il se sentit honteux, passant d'un air songeur son pouce sur sa lèvre marquée, pensant brièvement au fait que tout aurait pu être différent s'il avait croisé la route des Peaux-Rouges et non des Pirates, quand il avait été chassé par Peter. Peut-être serait-ce lui, aujourd'hui, qui repartirait en fulminant face à ces "maudits pirates" et qui aurait envie d'en découdre. Alors que là, planté sur les planches de bois du port qu'on disait "débauché", il se sentait profondément dégouté par la situation, par ses actes comme par la tournure des évènements. Puis on l'appela et il s'arracha à cette méditation, émit un grognement de mécontentement pour faire bonne mesure et rejoignit les autres Pirates, se mêlant à la masse tandis que son esprit se tournait de nouveau vers la forêt et ses rivaux qu'il estimait plus qu'il ne l'aurait du. Il les reverra bientôt, il en est persuadé et, secrètement, l'espère plus que tout.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
L'Ombre
avatar



✘ AVENTURES : 2069

MessageSujet: Re: L'échange   Mer 17 Fév 2016 - 13:27

The End


Bien qu'officiellement, la chose soit interdite,
Tout oeil intelligent saura que dans ses tripes,
Dan n'est plus tant pirate, Dan est même tiraillé,
Tandis que ses comparses l'attirent de leur côté,
En attendant chacun dans son âme est marqué,
Par l'intensité vive de cet échange glacé.


FIN DE L'AVENTURE




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://neverneverland.forumactif.org
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'échange   

Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

 Sujets similaires

-
» VEND CARTES NARUTO (ou échange contre du yugi)
» Vente ou échange de tout ma collection MAGIC
» Liste d'échange de Drahas
» wazzub le nouveau site qui change la vie
» Mon lapin change de maison :@

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: La Mer Imaginaire :: La Baie des Pirates :: Le Port Débauché-