Partagez
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Grenouille
Grenouille

♣ Éclaireur ♣


✘ AVENTURES : 356
✘ AGE DU PERSO : 9 ans

✘ DISPO POUR RP ? : Oui
✘ LIENS : Je coasse dans ma mare

Someone in the Dark  Empty
MessageSujet: Someone in the Dark    Someone in the Dark  EmptyDim 30 Mar 2014 - 18:27



Someone in the Dark

Grenouille & Eilis

Grat, grat, grat...

Grenouille enfonçait ses ongles dans la terre graveleuse qui enveloppait les murs improvisés du Cachot. Il râpait la surface noirâtre qui s'incrustait dans ses ongles. Ses autres sens condamnés à l'étouffement, au néant, ne lui restait que le toucher. Ses mains blêmes tâtaient au hasard ce qui se trouvait autour de lui, tandis que ses grands yeux bleus demeuraient écarquillés dans l'obscurité opaque qui l'assiégeait. Sa respiration était sèche, comme sa gorge, cahotée par l'angoisse. Grenouille avait peur du noir.
Il ne savait pas depuis combien de temps il était là. Au Pays, c'était toujours compliqué de se repérer dans le temps. Mais l'Esprit Nuit donnait quelques repères. A présent qu'il était plongé dans une nuit artificielle, dénuée de voûte étoilé, il n'aurait su dire si cela faisait des heures, des jours ou des années. Il n'avait même pas faim, puisque la peur faisait valser des cailloux imaginaires au creux de son estomac.

Essuyant un petit filet de morve aux bordures de son nez, Grenouille alla se recroqueviller dans un coin, repliant ses genoux contre son visage. Ses cheveux sales le démangeaient, mais il n'avait plus la force de les gratter. Il resta un moment prostré contre la terre, recouvert de ce noir sans brèche, les membres vibrant de crainte. Il tenait son imagination en laisse, pour ne pas s'affoler. Pas encore plus. Mais il ne tiendrait pas longtemps. Il ne tenait jamais bien longtemps. En plus, il avait froid.

Au bout d'un petit temps, là encore il n'aurait su le mesurer, il se leva d'un bond et se mit à hurler. Les bruits de l'extérieur lui parvenaient étouffés, comme un brouhaha aquatique dont il n'entendait rien. Déjà qu'il avait du mal avec l'anglais.
Il hurla tellement fort que ça fit trembler ses propres tympans.
    – Héééééééééé ! J'ai froid ! J'ai froid ! S'il vous plait ! Ne m'oubliez pas !

L'effroi ultime.
Le corps secoué, le souffle sifflant, il leva la tête vers la trappe qu'il désespérait de voir s'ouvrir. Posant sa main contre son thorax gelé, il se rendit compte qu'il était en train de faire de l'asthme. Il allait sûrement mourir là. Sans que personne le voie.



Codage by TAC


Dernière édition par Grenouille le Dim 4 Mai 2014 - 13:09, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Ancienne Mère
Anonymous

Invité



Someone in the Dark  Empty
MessageSujet: Re: Someone in the Dark    Someone in the Dark  EmptyDim 30 Mar 2014 - 23:57


Someone in the dark


Un éclat de rire. Voilà ce qui parvient aux oreilles de la pauvre Grenouille coincée dans une marre bien sèche et bien sombre. L'éclat de rire, cristallin et lumineux, vient de l'enfant la plus joyeuse du pays de Jamais en ce moment. Cet enfant, c'est Eilis, qui s'amuse à chatouiller un petit garçon qui venait de tomber, et s'était fait mal. Afin de lui faire oublier sa tristesse et sa douleur, elle avait glisse ses petits doigts terreux contres les côtes potelées du petit. Il couinait et riait, et Eilis elle, riait encore plus fort, tellement fort qu'elle en aurait dérangé toute l'île. Mais elle ne s'en souciait pas elle, la vie était tellement belle, pourquoi s'arrêter ?
L'enfant déclara qu'il avait envie d'aller à la salle de jeux. Eilis lui gloussa alors qu'il devait vite s'y rendre s'il ne voulait pas se faire chiper ses jouets préférés par les plus grands. Il hocha vigoureusement la tête, ses cheveux s'agitant dans tous les sens, et partit en courant. La jeune enfant se redressa et frotta ses mains ensemble pour les nettoyer un petit peu. Elle voulut le rejoindre, mais son pied buta contre ce qui avait fait tomber l'enfant.

Une trappe.

Elle fronça les sourcils, et posa ses mains sur ses hanches, le bassin en avant d'une manière peu distinguée. Maman faisait toujours ça quand elle ne comprenait pas quelque chose. Songea-t-elle amusée. Elle souffla sur une mèche blonde cendrée qui retombait sur son petit nez rougit par le temps assez frais de ces derniers jours, et gratta le sol de ses petits doigts, en s'écorchant les ongles afin de dégager la trappe. Y'avait quoi en dessous ? La réponse lui vint rapidement. Puisqu'une voix presque méconnaissable se faisait entendre, sourdement.
Un enfant était là dessous ? Son instinct de mère reprit le dessus, elle mit plus de vigueur dans ce qu'elle faisait et tira de toutes ses forces sur la trappe, retombant en arrière, la robe remontant sur sa tête. Elle remit rapidement ses vêtements en place et se leva en se frottant le derrière.

« Il y a quelqu'un ici ? Tu es coincé ? »


Elle regarda autour d'elle, puis s'accroupit au sol afin de plonger sa tête dans le trou et essayer d'y voir quelque chose. Si elle percevait une présence, elle ne voyait presque rien tant c'était noir là dedans. Cela n'allait pas être facile. Elle frissonna sous une brise qui passa entre ses mèches de cheveux et se redressa pour se frotter la nuque suite à ce désagrément.

« Attends ! Je vais t'aider, tu vas tomber malade si tu restes dans le froid là dedans, qu'est-ce qui t'as pris d'aller te cacher là hein ? »


Tendre Eilis, naïve Eilis. Elle se leva et disparu quelques minutes, juste le temps de transporter une corde sur ses petites épaules. Elle la traîna plus qu'autre chose, c'est pas aussi léger qu'on le croit ça. Elle revint vers le trou et se pencha à nouveau, pour rentrer sa tête dedans.

« Attention, il pleut des cordes ici ! »


Dit-elle pour l'avertir avant de jeter la corde dans le trou et de maintenir fermement l'extrémité entre ses mains. Pour elle, cette expression prenait tout son sens. Maman était qu'une menteuse, c'était jamais des cordes qui tombaient quand elle disait ça. C'était que de l'eau, heureusement sinon on aurait mal à la tête si on se prenait des cordes dessus. Puis elle attendit. Patiemment, ses jolis yeux gris bleus fixant ce trou, attendant que ce pauvre enfant sorte. Qu'est ce qu'il faisait là dedans ? Et pourquoi était-il là ? Oh grand mystère, mais elle vivante, elle ne laisserait jamais quelqu'un avoir froid dans un vieux trou sombre sans même une bougie.




Revenir en haut Aller en bas
Grenouille
Grenouille

♣ Éclaireur ♣


✘ AVENTURES : 356
✘ AGE DU PERSO : 9 ans

✘ DISPO POUR RP ? : Oui
✘ LIENS : Je coasse dans ma mare

Someone in the Dark  Empty
MessageSujet: Re: Someone in the Dark    Someone in the Dark  EmptyJeu 3 Avr 2014 - 18:12



Someone in the Dark

Grenouille & Eilis

Eilis.
Grenouille aurait toutes les raisons du monde de ne pas s'approcher d'Eilis de trop près. C'est une mère, d'abord, et Grenouille se méfie des mères trop jeunes et trop courtes aux gestes trop gauches. C'est aussi une alliée tenace de Peter, encore toute imprégnée des merveilles que l'Enfant Roi a pris le soin de lui faire ingurgiter malgré elle. C'est une petite fille dont l'esprit n'a pas encore basculé dans le noir, qui foule le sol sans voir la terre boueuse sous l'herbe claire, qui voit l'éclat chatoyant des fées mais pas le sang des corps d'enfants trop faibles. Eilis est loin de lui, encore hors de son atteinte brisée, et il est presque saisissant de voir comme la scène qui se déroule présentement incarne ce fossé. Grenouille est dans la crasse, le vide, le noir, nu et esseulé. Eilis est en hauteur, libre, pure, ses vêtements à peine entachés. Son sourire et sa voix diffusent une légèreté qui fait presque mal au petit Funambule.


Troublé par la réaction de la Joueuse, Grenouille n'osa pas rétorquer. Allons, elle ignorait jusqu'au but de ce lieu honni ? Elle ignorait qu'il ne s'agissait ni de trou ni de piège, mais bien d'une cage aux barreaux d'obscurité dans laquelle Peter lui-même l'avait projeté ? Grenouille ne savait même pas comment réagir à cette ignorance, qu'il enviait presque. Savoir, comprendre, c'était se recevoir une atroce vérité en pleine face, c'était perdre l'espoir et la gaieté, c'était perdre l'innocence. Peut-être que c'était cela, finalement, qu'il redoutait tant chez Eilis. C'était peut-être ça qui avait poursuivi son silence.

La clarté du ciel lui brûlait les rétines. Il se couvrait le visage de son bras, incapable de supporter une telle luminosité après être resté si longtemps dans l'ombre. Eilis l'avertit qu'elle s'apprêtait à lancer la corde, et elle faisait bien, du fait que Grenouille n'y voyait foutrement rien. Seulement le petit frenchie qu'il était n'entendait rien aux expressions anglaises. Aussi reçut-il l'extrémité de la corde en pleine face, lâchant une expression étouffée sous le choc.
Elle lui proposait de sortir ? Décidément, elle n'y comprenait vraiment rien. Grenouille, se balançant légèrement sur ses jambes, se mordit les lèvres et lança :
    – Je crois que ce n'est pas encore le moment ! Je... Peux-tu demander à Peter si j'ai le droit ? J'ai trop peur d'être banni. Et... s'il te plait... Tu...

Ses joues blafardes s'empourprèrent brusquement.
    – Tu pourrais m'apporter un vêtement ? Peut-être mon... Peut-être mon costume de chat, il est dans la Cabane des Éclaireurs.

Oui, Grenouille ne portait qu'un slip rapiécé et noirci par la saleté. On n'avait pas pris le temps de le vêtir pour le jeter aux oubliettes. Pourvu qu'Eilis ne s'offusque pas d'un tel apparat. Et surtout, qu'elle ne le décortique pas trop longtemps des yeux. L'humiliation, Grenouille ne la supportait plus. Autant rester dans le noir pour la vie plutôt que d'être jeté tout nu dans la lumière.


Codage by TAC


Dernière édition par Grenouille le Dim 4 Mai 2014 - 13:11, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Ancienne Mère
Anonymous

Invité



Someone in the Dark  Empty
MessageSujet: Re: Someone in the Dark    Someone in the Dark  EmptyVen 4 Avr 2014 - 17:12


Someone in the dark


La Joueuse, innocente et amusée, mais surtout intriguée, attendait patiemment en tenant fermement la corde entre ses petites mains terreuses. Elle attendit... Et finalement, tout ce qui monta, c'était sa voix et son accent bizarre. Oh il venait d'un autre endroit ce garçon ! C'est pas grave. Elle reconnu sans peine que c'était La Grenouille et elle eut un petit sourire de contentement. Elle ne lui avait jamais vraiment parlé mais il était pas comme les autres enfants. Elle n'était pas sa mère, mais tout de même, elle ne pouvait pas le laisser tout seul non ? Elle était inquiète à propos de tous les enfants et le fait que ce dernier se trouve dans un trou pareil était d'autant plus inquiétant. Il va tomber malade si je ne fais rien. Songea-t-elle, préoccupée.

Soudain, un mot inconnu apparu dans la phrase. Elle fronça les sourcils et bougea un peu le bout de son nez arrondis. Elle pencha ensuite la tête d'un côté, puis de l'autre se demandant si la réponse viendrait plus facilement... Non. Elle se balança d'un pied sur l'autre, embarrassée, elle n'aimait pas ne pas comprendre. Ne pas saisir l'essence même d'une chose. C'est donc d'une voix clair qu'elle demanda, d'autant plus curieuse.

« Banni ? Ça veut dire quoi ? Tu joues avec Peter à cache-cache ? Tu sais il te trouvera quand même ! C'est le plus fort dans les jeux ! »


Oui en effet, elle n'avait pas saisi l'essence de son message. Demander à Peter si c'était bon ? Peut être que l'Enfant Roi devait encore compter contre un arbre pendant que lui se cachait. Mais si Eilis l'avait trouvé, alors Peter le trouverait aussi. Elle se devait de l'aider ! Mais avant ça...

« La tenue de chat ? D'accord, attends moi ici ! »


Où veux-tu qu'il se rende aussi ? Elle souleva avec difficulté une pierre pour la poser sur la corde afin qu'elle ne s'échappe pas, puis partit en courant vers le grand arbre, afin de récupérer les effets personnel de la Grenouille. Pourquoi la Grenouille alors qu'il s'habillait en chat ? La jeune mère ne comprenait pas toujours la logique des enfants pour les surnoms, mais elle ne posait pas de questions pour autant, ça les amusait, et elle aussi ça l'amusait. Elle trébucha et tomba plusieurs fois sur le chemin, se prenant souvent les pieds dans les racines des arbres. Une fois l'objet convoité en sa possession, elle repartit tout aussi vite, mais prit garde à ne pas tomber cette fois. Elle revint vers le trou, et se pencha au dessus, curieuse, y'avait quoi là dedans ?

« Je suis lààà, je te lance les vêtements ou pas? En tous cas monte vite, je vais te trouver une meilleure cachette, Peter te trouvera pas ! »


Ah ça non ! La reine des jeux, c'était elle. Et si la Grenouille voulait jouer à cache-cache, elle le cacherait autant qu'il le voudrait, ça l'amuse toujours autant.




Revenir en haut Aller en bas
Grenouille
Grenouille

♣ Éclaireur ♣


✘ AVENTURES : 356
✘ AGE DU PERSO : 9 ans

✘ DISPO POUR RP ? : Oui
✘ LIENS : Je coasse dans ma mare

Someone in the Dark  Empty
MessageSujet: Re: Someone in the Dark    Someone in the Dark  EmptyJeu 10 Avr 2014 - 19:41



Someone in the Dark

Grenouille & Eilis

On tord les doigts, on mord les lèvres, on a le cœur en vrille.
Grenouille gardait la tête relevée en direction du visage lumineux d'Eilis, incapable de trouver matière à répondre. Que répondre à cela ? Que dire, que taire ? Il avait presque envie de lui sommer de rabattre la trappe et de le laisser à son obscurité.
Le vrai problème dans l'histoire, c'est qu'ils ne communiquaient pas. Eilis avait beau lui parler avec liberté, aisance, elle ne traduisait pas les mots de Grenouille. Cela n'avait, pourtant, rien à voir avec l'écart de leurs langages natifs. Non. C'était encore pire.

Sans toujours parvenir à émettre le moindre son, le Funambule tendit les bras pour accueillir sa combinaison. Eilis la lui lança allègrement, et Grenouille s'empressa de l'enfiler, rabattant même le capuchon pourvu d'oreilles. Il se sentit aussitôt soulagé, ôté d'un poids invisible qui pesait sur sa poitrine depuis un trop long moment. Mais ça, il aurait pas pu l'expliquer.
Ragaillardi par son uniforme peu classique, il succomba à la tentation offerte par la Joueuse. Peter n'était peut-être pas dans les environs... Empoignant la corde, il entreprit de s'extraire de ce trou-prison, enivré par les fragrances de verdure qu'il humait déjà. L'ascension ne fut pas bien laborieuse. Il n'avait plus à prouver son agilité.
Arrivé au sommet, le Funambule épousseta son costume et remercia Eilis, légèrement essoufflé. Le sourire de la mère, à défaut d'être inconscient, était si sincère qu'il ne résista pas à l'envie de lui rendre, esquissant à son tour un sourire furtif, un peu timide. Il jeta un dernier coup d’œil à sa cellule terreuse, noire, et son visage s'assombrit brusquement.
    – Tu ne sais pas ce que ça est, Eilis ? Tu ne sais vraiment pas ce que ça est ?

Grenouille n'était pas encore totalement habitué à l'anglais, et ses phrases s’empêtraient régulièrement dans des tournures gauches. Toutefois, il attendait intensément la réponse de la petite mère, estomaqué par le fait que celle-ci n'eût aucune idée du rôle de ce lieu, qui représentait pourtant une crainte sacrément aiguë chez tous les Perdus. Grenouille peinait à comprendre l'évidence : Eilis volait encore.

Une douleur cuisante brûlait ses paumes. Examinant l'intérieur de ses mains, Grenouille s'aperçut qu'elles avaient été meurtries par le contact de la corde. Il serra les dents, réprimant l'envie de jurer qui l'assaillait. Il s'en voulait. Depuis le temps qu'il était là, depuis le temps qu'il cabriolait dans les branches et les lianes de la Jungle, son corps de crapaud était toujours aussi vulnérable. Aussi atteignable. Il s'en voulait de pas être plus résistant. Même si, au fond, c'était pas vraiment de sa faute.


Codage by TAC


Dernière édition par Grenouille le Dim 4 Mai 2014 - 13:12, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Ancienne Mère
Anonymous

Invité



Someone in the Dark  Empty
MessageSujet: Re: Someone in the Dark    Someone in the Dark  EmptyMer 16 Avr 2014 - 21:57


Someone in the dark


Docile, conciliante, La Joueuse lança la combinaison si douce, en forme de chat au petit garçon perdu dans ce trou si sombre. Elle se recula et s'assit sur la corde afin d'être sûre de ne pas la faire tomber. Il n'était certes, pas bien gros, mais Eilis non plus, elle avait perdu un peu de ses joues gonflées et de ses bras potelés ici. Elle mangeait beaucoup moins que chez elle, et elle avait beaucoup plus d'activité physique aussi... Mais ça elle ne le remarque pas, qu'elle maigrit et faiblit de jours en jours. Sa force réside dans sa foi, son espoir qui brille sans cesse dans son regard grisâtre.

Une fois qu'il fut sortit de là, elle se leva, tira sur la corde pour la remonter et la reprit sur son dos difficilement, grognant un peu parce que c'est lourd. Faut ranger ça maintenant. Elle se baissa et referma la lourde trappe dans un grand fracas. Elle eut un sourire à nouveau en le voyant sourire à son tour et pas mimétisme elle épousseta sa robe presque encore en bon état.

Quand elle l'entendit parler, elle avait bien compris qu'il n'était pas anglais. Elle eut un petit rire amusé, et bien qu'elle ne soit pas la meilleure dans sa langue, elle agita son index dressé devant son visage avec l'air maternel attendrit sur le visage.

« On dit, ''Tu ne sais pas ce que c'est ?'' Gwenoule. Mais tu parles bien ! Tes efforts payent ! »


Elle n'avait vraisemblablement pas répondu à la question, mais cela la fit réfléchir, elle posa alors ses grands yeux fatigués sur cette fameuse trappe, faisant une moue songeuse, fronçant les sourcils, reposant ses mains potelées sur ses hanches. Que cela pouvait-il être d'autre que ce qu'elle pensait ? Elle haussa les épaules et secoua négativement la tête avec vivacité, ses cheveux volant dans tous les sens.

« Non, c'est une cachette ? Une chambre cachée ? Un endroit où on range des bougies ? »


Oh oui on a pas assez de bougies à Neverland ! Elle aimerait bien en avoir tout le temps avec elle. Mais ça se trouve pas partout, alors elle préserve bien toutes celles qu'elle a trouvé et les allume que rarement. Elle regarda autour d'elle, ayant cru entendre un enfant parler. Mais elle avait sûrement rêvé, alors elle reposa son attention sur le petit devant elle, petit qui faisait la même taille qu'elle et qui devait certainement avoir le même âge. Physiquement du moins. Elle eut un soupir en voyant ses mains et se mordit la lèvre. Elle aurait voulut le prendre dans ses bras, mais il ne faisait pas partie des bébés qui pleuraient. En tant que mère elle devait analyser les différents types d'enfants. Lui, il était du genre dur. Et faible à la fois. Même s'il n'était pas son enfant vu qu'il n'était pas un ramasseur d'eau, elle les analysait tous. Elle lui fit un petit signe de tête.

« Viens, on va soigner ça, ça doit faire mal. Et faut pas rester là si tu veux pas perdre ta partie de cache-cache ! »


Elle gloussa, et sans lui laisser le temps de protester, elle l'attira plus loin en le tenant par le bras. Elle avait une certaine poigne tout de même. Elle traîna son petit chat sur les sentiers, se rapprochant de la réserve d'eau pour pouvoir aller lui rincer ses blessures.

« Faut prendre soin de toi Gwenoule hein ! Ma maman elle disait tout le temps qu'il faut pas s'abîmer les mains, parce qu'avec tes mains tu peux tout faire, sans elles, t'es tout handicapé ! »


Elle plaqua soudainement ses mains sur sa bouche, laissant tomber la corde au sol. Là était le malaise chez Eilis. Elle croyait dur comme fer à Never Never Land. Elle pensait bien sûr que les adultes étaient des gros nuls. Elle adorait Peter plus que tout, mais une chose persistait : sa mère. Elle ne l'oublierait pas, elle et sa négligence. Parce qu'Eilis retient ce qu'on lui dit et l'interprète à sa façon. Eilis croit en tout. Elle arrivait à se retenir de parler de sa maman, mais là c'était sortit tout seul.

« J'ai rien dis ! Le dis pas aux autres ! »


Elle ne savait absolument pas pourquoi, mais elle savait que les vraies maman, c'est pas bien et faut pas en parler.




Revenir en haut Aller en bas
Grenouille
Grenouille

♣ Éclaireur ♣


✘ AVENTURES : 356
✘ AGE DU PERSO : 9 ans

✘ DISPO POUR RP ? : Oui
✘ LIENS : Je coasse dans ma mare

Someone in the Dark  Empty
MessageSujet: Re: Someone in the Dark    Someone in the Dark  EmptyDim 27 Avr 2014 - 18:00



Someone in the Dark

Grenouille & Eilis

    – Non, c'est une cachette ? Une chambre cachée ? Un endroit où on range des bougies ?

Grenouille était presque pétrifié par l'ignorance de la Joueuse. Comme seule réponse, il dit d'une voix blanche, absente, un peu irréelle :
    – Non... Il n'y a pas de bougie là-dedans.

Le reste des paroles d'Eilis atteignirent sa pensée confusément, comme une image floue, comme des mots assourdis. Son trouble mit du temps à s'estomper, engourdissant jusqu'à ses membres. C'était si bizarre, l'enchantement tenace qui opérait chez la jeune mère. C'était tellement perturbant.
Il avait envie de la secouer, ou de la prendre dans ses bras, de la foutre dans une bulle imperméable qui la préserverait de toute désillusion. De celle qu'il avait subi, lui. Y a déjà longtemps. Même son sourire lui faisait mal.


Et puis...
Et puis il comprit que la Terreur cohabitait déjà avec la Gaieté cirée, imbrisable. Parce que c'était ça qu'on sentait vibrer dans la voix d'Eilis tandis que le sourire s'évaporait, s'éteignait comme la flamme de sa bougie soufflée par un vent glacé. La Terreur avait déjà infiltré son cœur, pas encore sa conscience, elle s'était insinuée en elle jusqu'à faire trembler son squelette.
Des larmes revêches engloutirent les prunelles de Grenouille.

Il saisit les petites mains de la petite mère, qui vibraient sous l'effet de son petit cœur affolé. Petite, petite. Il les saisit avec une douce brusquerie qui ne ressemblait pas à celle des enfants, et figea son regard bleu sur le sien. Alerte, anxieux.
    – Je ne le dirai pas, Eilis.

Il ouvrit la bouche, comme pour poursuivre sa phrase, mais la referma. Il hésitait.
Et puis merde.
    – Eilis, des fois.. Des fois, est-ce que tu as envie d'aller dans un Pays où Peter Pan n'est pas là ? Il ajouta précipitamment : Je sais qu'il est formidable, vraiment formidable ! Mais... Tu sais... Un Pays où il n'est pas trop roi. Un Pays où on peut parler des mamans. Je connais un pays comme ça.

Il essuya brutalement ses larmes, avortant ses sanglots avant qu'ils n'eussent le temps de l'envahir.
    – Tu ne le dis pas. Toi non plus, tu ne le dis pas. D'accord ?





Codage by TAC
Revenir en haut Aller en bas
Ancienne Mère
Anonymous

Invité



Someone in the Dark  Empty
MessageSujet: Re: Someone in the Dark    Someone in the Dark  EmptyVen 9 Mai 2014 - 12:41


Someone in the dark


Eilis était dans le faux. Un faux général, mais c'était sa vérité à elle. Ce qu'elle désirait voir uniquement. Peut-être que tout ce jeu n'était qu'une façade face à l'horreur et la cruauté qui l'entourait. Elle ne faisait peut-être que se voiler la face. Oui peut-être. Mais ça, elle ne se le demande même pas. Elle ne songe même pas à l'avis que les gens peuvent avoir d'elle quand ils la voient, aussi innocente, aussi douce, aussi délicate, et surtout inconsciente de ce qu'il se passe réellement au Pays de Jamais.
Apparemment, cet endroit ne servait pas à stocker des bougies. Dommage, parce que celle qu'il lui restait était presque finie et elle ne sait pas ce qu'elle fera lorsque la  flamme dansante ne sera plus là pour la protéger. Elle devrait peut être kidnapper Tinkerbell et la forcer à rester à ses côtés pour qu'elle danse et brille à ses côtés au gré du vent, telle une flamme... Oui mais Tinkerbell était pas aussi gentille. Dommage.

Inconsciente, toujours, elle n'avait pas remarqué le trouble de son compagnon de fortune. Elle se contenter de le traîner vers une petite source d'eau afin de soigner ses pauvres mains. Il semblait réticent, il semblait traîner des pieds, il était difficile à traîner, comme s'il était tout rigide. Un peu comme l'oiseau qu'elle avait trouvé une fois dans le jardin, il était tout dur, elle l'avait apporté à maman et maman avait hurlé en disant qu'il fallait pas toucher aux animaux morts ! La mort... Jamais personne ne lui expliqua ce que c'était. Alors elle s'était fait sa propre interprétation, comme d'habitude. C'était un état de sommeil qui durcissait les membres tellement qu'on dirait qu'on est une statue. Oui, c'est presque ça, sauf qu'on se réveille pas. Mais ça Eilis le savait pas, parce qu'elle a pas eut le temps d'observer l'oiseau. Mais Grenouille, il dormait pas, il était juste un peu trop rigide. Il avait peut-être peur de se soigner ?
Ils arrivèrent tout de même à bon port et c'est là qu'Eilis gaffa et parla tout haut de sa mère. Oh mon dieu, elle savait que c'était pas bien, elle voulait pas être punie. Même si c'était elle la maman, elle savait que les pas sages ils étaient punis quand même. Et elle avait toujours été sage, elle voulait pas tâcher sa sagesse. C'est pourquoi elle avait presque supplié Grenouille de ne pas en parler, la panique s'emparant de son petit corps.

C'était mal, elle le savait terriblement. Mais elle ne savait pas pourquoi. Elle ne se calma que lorsque les mains de Grenouille s'emparèrent des siennes. Elle inspira longuement et le regarda, sérieusement. Son regard était beau, elle aimait bien les yeux bleus Eilis, et sans savoir pourquoi, elle le cru quand il lui dit qu'il ne le dirait pas. Elle garda le silence et renifla bruyamment, acquiesçant légèrement. Merci... Merci Grenouille.
Elle l'écouta, le regarda. Elle ouvrit à son tour la bouche, mais aucun mot ne sortit. Dans son regard on comprenait qu'elle réfléchissait intensément, comme si des connexions se faisaient dans son cerveau, dans ce qu'elle avait vu, dans ce qu'elle connaissait. Elle regarda encore dans les yeux de Grenouille et souffla d'une voix douce et basse, comme si elle disait un secret, ne voulant pas être entendue.

« … Pourquoi tu pleures Gwenoule ? Il ne faut pas pleurer. Les mamans ça fait sourire non ? »


Du moins, c'est ce qu'elle savait des mamans en théorie. La sienne n'était pas très généreuse en joie. Puis elle acquiesça. Elle prit les mains de Grenouille et commença les lui nettoyer avec de l'eau claire, appliquée pour ne pas lui faire mal.

« J'aimerais bien un pays où on peut parler des mamans parfois, c'est vrai. Même si la mienne était pas parfaite, elle disait des choses bien parfois. Alors... Peter est très gentil, c'est mon roi, c'est... Un sauveur. Mais... Ma maman elle faisait un chocolat chaud très bon. Et puis parfois elle était gentille quand elle avait des sous et que papa était pas trop là... Enfin tu vois ? Mais mais... Ici j'ai pas le droit d'essayer de me souvenir. Les autres enfants, quand je leur demande... »


Elle s’interrompit, visiblement perturbée par ce qu'elle allait dire.

« Les petits dont je m'occupe... Ils ne se souviennent pas. Ils sont trop petits. Ils... Ils pensent vraiment que c'est moi leur vraie maman mais... Je peux pas j'ai pas eus le gros ventre moi ! »


Elle fit une petite moue, terminant de nettoyer les mains de Grenouille.

« J'adore mon rôle, j'adore ma vie Grenouille. Ici c'est trop beau... Mais parfois... Parfois je me demande ce qu'elle fait ma vraie maman. »


Elle se redressa et essuya ses propres mains sur sa robe usée. Elle eut un sourire soudainement triste, vieillissant ses traits qui étaient jusqu'à présent tellement enfantins.

« Tu es le seul avec qui je peux parler de ça. Mais... Dis tu connais vraiment un pays ou on peut parler de ça ? J'ai peur tu sais, je veux pas être punie moi. Je suis sage. »


Eilis sait. Mais ne veut pas savoir. Eilis s'enlise dans ses illusions. C'est mieux ainsi.




Revenir en haut Aller en bas
Grenouille
Grenouille

♣ Éclaireur ♣


✘ AVENTURES : 356
✘ AGE DU PERSO : 9 ans

✘ DISPO POUR RP ? : Oui
✘ LIENS : Je coasse dans ma mare

Someone in the Dark  Empty
MessageSujet: Re: Someone in the Dark    Someone in the Dark  EmptyJeu 22 Mai 2014 - 18:14



Someone in the Dark

Grenouille & Eilis

Comment les Livreurs d'eau pouvaient-ils réellement croire qu'Eilis était une mère ? Qu'elle était leur mère. Peut-être était-ce sa douceur gestuelle, sa tendresse naturelle, son affection spécifique pour les bougies et son sourire éclatant qui donnait aux autres un genre de sensation de nid, de couveuse, quelque chose d'infiniment chaud. Peut-être.
Mais quand même, l'enfance était encore tellement en elle, tout en elle respirait l'enfance, la jeunesse, l'insouciance. Ses traits, ses manières, le timbre qui portait ses mots. Eilis était supposée être plus âgée que lui, mais Grenouille se sentait bien vieux, bien désabusé à son côté.

Il réfléchit, en silence, et dit tout bas :
    – Tu sais, moi je suis un éclaireur. Je ne suis pas un livreur. Donc tu n'es pas ma mère. Tu n'es pas obligée de faire la mère avec moi. Tu peux être juste... Juste toi.

Grenouille contempla ses mains rougies et humides. L'eau rafraichissait ses chairs meurtries et lavaient la crasse noirâtre qu'il avait récolté dans le Cachot. Peu à peu, à mesure que ses plaies s'apaisaient, il sentait un apaisement du coeur la gagner aussi. La présence d'Eilis était à son âme ce que l'eau pure était à ses paumes.

Ils s'étaient éloignés de la source, qui d'ailleurs s'éteignait déjà. L'eau n'était guère abondante aux alentours du Grand Arbre. Grenouille essuya ses mains mouillées contre le tissu pelucheux de son costume.
    – Si tu veux, on peut trouver un nom de code. Pour parler des mères. Un nom qui n'a rien à voir, mais qu'on comprendrait vite. On dirait : "elle te manque, ta casserole ? Tu te souviens du rire de ta sandale ?" Alors qu'en vérité, on parlerait de notre mère. Personne ne le saurait, même pas... Il tourna la tête de tous côtés, prudent, avant de poursuivre à voix basse. Même pas Peter. Ce serait notre secret. Parce que... Tu sais. Moi aussi je l'aimais ma mère. Je veux dire, je l'aime. Elle faisait aussi du chocolat chaud, avec juste ce qu'il faut de sucre. Ici, ça n'existe même pas. Tu crois qu'on pourrait essayer d'en faire ? Quelque chose qui ressemble ? Peut-être que si on y croit assez fort, le goût sera le même...

Son regard se perdit dans le vague, songeur, le goût sucré de la boisson laiteuse investissant sa mémoire comme un nuage cotonneux dans un ciel d'été.
    – Tu as une idée de nom de code alors ? Après, on te trouvera une bougie. Et après, je te montre mon pays. Mais on ira la nuit. Sinon, Peter nous interdira d'y aller. Je le connais.

Hélas.


Codage by TAC








Grenouille côasse en steelblue.  
.....

merci Arrow ♥:
 


Revenir en haut Aller en bas
Ancienne Mère
Anonymous

Invité



Someone in the Dark  Empty
MessageSujet: Re: Someone in the Dark    Someone in the Dark  EmptyJeu 12 Juin 2014 - 17:55


Someone in the dark


La joueuse est une enfant naïve, douce, et délicate. Comme une petite fleur, elle manque de se briser à chaque coup de vent terrible de cette île. Pourtant, elle ouvre les yeux, son esprit sait, elle réalise… Mais elle ne veut pas s’abandonner à cette réalité. Elle veut rester elle-même, elle veut juste être heureuse et insouciante. Elle veut jouer, rire, rire jusqu’à en avoir mal au ventre. Mais avec ce petit bout d’homme déguisé en animal mignon devant elle, elle ne peut que se percuter à la réalité. Mais elle refuse encore, elle refusera de croire que Peter l’a mis dedans, elle refusera de croire que Peter n’est pas aussi bon qu’il le croit. Peter est son sauveur oui, mais certainement pas son roi. Dans le vrai monde, son enfance aurait bien vite été brisée au profit d’une vie bien peu alléchante. Elle aurait certainement fini comme sa mère. Elle aurait certainement goûté à son tour aux phalanges de son père. Je t’aime trop fort, ça me dérange. Il le lui dirait, comme il le disait à maman. Pourtant, déjà son visage s’efface de sa mémoire. Sa mère, elle reste bien ancrée, elle se souvient des bleus, des saignements, des hurlements. Mais lui, lui, il disparait. Pourquoi ? Elle veut se souvenir, elle ne veut pas oublier, elle veut garder son visage ancré dans sa mémoire, sinon, elle devra lui en recréer un. Mais qui portera le masque de papa ?

Les paroles de Grenouille la réveillèrent. Elle cligna rapidement des yeux, et lui offrit un sourire enfantin, et ravis. Elle n’était pas une mère pour lui. Son besoin naturel de protéger et de s’occuper des gens était tout de même là, mais elle pourrait le faire en étant appelée « Eilis » et non « Maman ». Elle eut un soupir, presque soulagé.

« Nous-deux, nous serons nous-mêmes l’un pour l’autre alors. N’est-ce pas ? J’aime l’idée d’être juste moi… Pour toi. »

Elle murmurait, comme si elle avait peur d’être entendue, encore une fois. Mais elle était terriblement sincère, et l’éclat dans ses yeux, cet éclat insouciant et enfantin brillait à nouveau. Elle est belle Eilis, terriblement belle. Belle de fraicheur, de sincérité et de bonheur. Parce qu’Eilis aura toujours un sourire ou un rire à offrir pour quelqu’un. Si Grenouille semble avoir perdu le sien, elle l’aiderait à le retrouver. Rire et sourire, c’est tellement bon.
Elle marchait, avec lui, à ses côtés. Elle le regardait, l’écoutait, et parlait avec lui. Déjà, elle se sentait mieux, plus naturelle. C’est comme si un petit pois très lourd venait de tomber de son cœur. Parce qu’elle avait trouvé quelqu’un, quelqu’un qui comprenait sa vision des choses. Ne peut-on pas croire en Peter tout en gardant ses souvenirs de l’ancien monde ? De l’ancienne vie ? Parce que ça, Eilis l’avait bien compris… Aucun d’entre-eux ne quitterait vraiment cette île. Ils n’étaient pas juste de passage… Ils étaient coincés ici pour longtemps. Mais ce n’est pas ça qui la dérangera vraiment.

« Du chocolat chaud ? Le chocolat c’est trop bon ! Ma… » Elle se remit à chuchoter, se hissant jusqu’à l’oreille de Grenouille. « … Ma maman elle en faisait aussi un, trop bon, elle faisait fondre le chocolat elle-même !»  

Et c’était peut-être le seul moment de complicité entre ces deux-là.

« On devrait pouvoir trouver ça ! J’en suis certaine.»  

A son tour, elle salivait d’impatience, elle ne savait même pas s’ils pouvaient trouver du lait ici. Peut-être pourraient-ils trouver un mammifère à traire ? Oui et pour le chocolat… Il devait forcément il y avoir une plante qui y ressemble ici non ? Sûrement oui…

« Bougie. C’est mon nom de code. Parce qu’après tout, une maman, c’est comme la bougie qu’on garde sur notre table de nuit non ?»  

Parce qu’une maman, c’est comme la flamme de la bougie, elle veille sur toi toute la nuit. C’est ce que Eilis pensait d’une vraie maman, c’est pour ça aussi qu’elle gardait toujours une bougie sur elle.

« Toi tu veux quoi comme nom de code ? Et nous n’avons qu’à nous retrouver ici à la tombée de la nuit, comme ça Peter ne nous verra pas ! »

Elle était terriblement excitée à l’idée de désobéir. C’était une grande première pour elle.



Revenir en haut Aller en bas
Grenouille
Grenouille

♣ Éclaireur ♣


✘ AVENTURES : 356
✘ AGE DU PERSO : 9 ans

✘ DISPO POUR RP ? : Oui
✘ LIENS : Je coasse dans ma mare

Someone in the Dark  Empty
MessageSujet: Re: Someone in the Dark    Someone in the Dark  EmptyMar 17 Juin 2014 - 17:26


 

 
SOMEONE IN THE DARK

 
Grenouille & Eilis


Grenouille ne savait pas très bien comment conclure leur accord. Une accolade, un signe solennel, un simple sourire, ceux qui veulent tout dire... Maladroit, il finit par attraper la petite main d'Eilis et la serra avec une vigueur non dénuée de tendresse. Maché conclu.

Le Funambule sentait un regard posé sur lui, dans sa nuque. Se retournant, il aperçut le regard sombre de Scar, du haut d'un pont, dardé sur eux. Le sentinelle semblait perplexe, intrigué par leur conversation qui semblait s'éterniser. La poignée de main, symbole d'une entente scellée, ne devait rien arranger. Grenouille retira précipitamment ses doigts, le coeur emballé, avant de se retourner vers la Joueuse.
    – Très bien, Bougie. Mon nom de code à moi sera Żaba. Ja-ba. C'est du polonais, ça veut dire Grenouille. Ma mère... Chuchotement. Ma mère est... était... est polonaise.

Une pensée le traversa soudain. La mère d'Eilis était certainement morte, ou oubliée, ou bien l'avait-elle, elle, oublié. Comme toutes les autres. Car Grenouille se dépitait pour l'espoir vain des enfants qui attendaient encore de revoir le visage de leur matka. Lui qui était pourtant un enfant vif, intelligent, ne savait voir que rien ne les différenciait de ses camarades. A l'exception de sa mémoire, qu'il avait su, par l'écriture, un peu préservée.

Un autre regard. Dans sa nuque. Brûlant, cette fois. Grenouille se retourna, plus vivement. Teath. Teath la Terreur. La Brute. Teath dont même le nom était de travers, vulgaire, esquinté. Le chasseur les lorgnait d'un oeil bestial, allumé, un sourire de requin étirant ses lèvres tordues. Grenouille frissonna, il sentit son sexe se détendre, prêt à laisse couler un petit filet d'urine encouragé par l'angoisse. Ressaisis-toi, Jojo !
    – Eilis, on doit se séparer. Maintenant. On se rejoint cette nuit dans la branche biscornue, on descendra par la corde. Je connais, je te montrerai. Allez. Va dans ta Cabane. Vas-y !!

Il poussa, plus violemment qu'il n'aurait voulu, la petite mère. Son regard alerte fit comprendre à Eilis que sa brusquerie était justifiée. Sans prendre le temps de lui adresser quelque sourire rassurant, Grenouille fit volte-face et courut se mettre à l'abri. A l'abri du regard de Scar, noir, dur, à l'abri du regard de Teath, terrible, monstrueux.

La branche biscornue, c'était une branche un peu à l'écart des autres sur le Grand Arbre. Comme son nom l'indiquait, elle était plutôt tordue, bizarre, comme si elle n'avait pas vraiment su comment pousser, qu'elle n'avait cessé de changer d'avis, d'humeur et de direction au cours de sa croissance. Les enfants n'aimaient pas trop s'y aventurer, car on prétendait qu'elle avait le tempérament propice à l'agacement et qu'elle n'hésitait pas à envoyer valser ses occupants sans ménagement. D'ailleurs, aucune Cabane n'avait été établie en son sein. Trop dangereux.
La nuit venu, Grenouille déserta silencieusement la Cabane des Éclaireurs, contournant la silhouette assoupie de sa mère – la fausse –, de Navy et de tous les autres gamins. Il poursuivit son escapade, traversant les ponts, les tyroliennes et les branches jusqu'à déboucher au point de rendez-vous. Rendez-vous vague par ailleurs, puisque nulle horloge n'avait pu leur indiquer quelque horaire à respecter. L'Esprit Nuit était tombé depuis un moment. Mais Eilis n'était pas encore là.
Grenouille sentit son coeur se serrer, une anxiété ravivée pénétra son intérieur. D'une puissance qu'il n'avait pas présagé. Il semblait qu'Eilis était devenu plus importante à ses yeux qu'il n'aurait pu l'imaginer.


 
Codage by TAC
Revenir en haut Aller en bas
Ancienne Mère
Anonymous

Invité



Someone in the Dark  Empty
MessageSujet: Re: Someone in the Dark    Someone in the Dark  EmptyMer 25 Juin 2014 - 15:08


Someone in the dark


Se serrer la main, c'était bien curieux pour des enfants ! Mais la joueuse se prit au jeu et serra à son tour la main du Funambule. Elle eut un sourire ravi, ne voyant absolument pas les regards se poser sur eux. Elle ne s'imaginait même pas qu'il puisse il y avoir de méchants enfants perdus. Certes elle reconnaissait que parmi les petits, il y en avait des coquins ! Mais pas de réelle méchanceté. Alors elle, contrairement à Grenouille, savourait l'instant présent, ce marché intriguant et excitant à la fois. Elle opina vivement du chef quand il reprit la parole, répétant avec amusement ce mot inconnu pour elle.

« Za-ba... Zaba ! Zaba ! C'est joliiiii... Ma maman à moi, elle était française. » Elle s'est remise à chuchoter un peu entre deux. « Mais c'est pas facile à parler le français, même si j'arrive un peu. » Mais pas beaucoup, l'anglais était sa langue de prédilection.

Puis la suite, se passa assez rapidement. Eilis ne compris pas la panique soudaine de la Grenouille et, bousculée, elle manqua de tomber au sol. Fort heureusement, elle se rattrapa à temps. Elle fronça les sourcils, prête à répliquer, mais en voyant son regard, elle comprit : c'était un autre jeu ! Elle retint son sourire et arbora son visage le plus boudeur qui soit.

« Et bien au revoir! »

Sur quoi, elle fit volte face et s'en alla dans sa cabane, où elle se fit une toilette avant de s'occuper de ses petits livreurs d'eau fatigués. Elle leur fit la toilette à chacun, elle les câlina tour à tour, les mots du Funambule résonnant encore dans son esprit. Elle leur offrit à chacun un tendre baiser avant de leur conter une folle aventure. Ils rirent, elle riait aussi, mais son esprit était ailleurs. Elle avait tellement hâte de rejoindre Grenouille qu'elle en avait des fourmis dans les jambes, ça lui brûlait la plante des pieds, et remontait jusqu'à son entre-jambe pour lui tordre ensuite l'estomac. Elle n'avait d'ailleurs rien mangé ce soir, tellement l'excitation était à son comble.

Elle ne savait pas vraiment quand partir, elle ne savait pas à quelle heure le rejoindre, mais elle ne savait pas lire l'heure et il n'y avait pas d'horloge ici. Ce monde était tellement différent. Au bout d'un temps, en voyant qu'aucune lumière ne transperçait les lieux elle se redressa, les yeux écarquillés. Elle a peur du noir la petite et se déplacer jusqu'à l'arbre en question allait être difficile. La branche biscornue était un endroit terrifiant, surtout la nuit quand l'imagination des enfants faisait naître les pires monstres dans les formes étranges. Pourtant, elle prit son courage à deux mains et se leva, elle n'avait plus de bougie, mais elle se disait qu'avec Grenouille tout irait bien, elle devait juste le trouver rapidement. Elle partit sur la pointe des pieds sans réveiller les enfants et s'extirpa à l'extérieur. Là elle prit une grande bouffée d'air et serra les jambes, cette excitation angoissante toujours présente. Elle grandissait en son sein.
Elle se mit en marche et arriva toute tremblotante dans le dos du Funambule. Sans réfléchir elle enlaça son sauveur et enfouit son visage contre son dos, sentant ses omoplates ressortir contre son front. Elle eut un petit couinement plaintif et murmura d'une voix effrayée.

« Zaba. J'ai peur du noir. Emmène moi dans ton monde, vite. »



Revenir en haut Aller en bas
Grenouille
Grenouille

♣ Éclaireur ♣


✘ AVENTURES : 356
✘ AGE DU PERSO : 9 ans

✘ DISPO POUR RP ? : Oui
✘ LIENS : Je coasse dans ma mare

Someone in the Dark  Empty
MessageSujet: Re: Someone in the Dark    Someone in the Dark  EmptyDim 6 Juil 2014 - 16:34



SOMEONES IN THE DARK

Grenouille & Eilis


Grenouille dut retenir le cri qui avait frôlé la bordure de ses lèvres abîmées. Eilis l'avais surpris, se plaquant brusquement contre son dos alors qu'il commençait à douter. Car Grenouille doutait. Facilement, souvent. Il doutait des promesses, des affinités, des mots, des sourires même. La fraicheur pure et inviolée d'Eilis n'avait pas permis d'ébranler sa confiance, au départ – c'est d'ailleurs pour cela qu'il avait consenti à une telle prise de risque. Mais par la suite, enveloppé de noir et de solitude, Grenouille s'était pris à douter. De ses certitudes trop prestement acquises, de ses sentiments possiblement trompés, d'elle. Aussi, quand il sentit la silhouette frêle et chaude de la Joueuse collée contre lui, comme un manteau brutalement tombé du ciel pour venir réchauffer de maigres épaules, Grenouille émit un soupir un soupir de soulagement très profond.
    – Tu n'as pas eu de problème ? Tout va bien ? s'enquit-il en se retournant, l'air préoccupé.

Pour l'instant, leur réussite relevait du miracle. Aucun enfant n'avait été éveillé par leur escapade, de même que les Sentinelles n'avaient pas songé à fureter en leur direction. On n'imaginait pas que quelque chose pût se passer du côté de la branche biscornue. Quel enfant serait assez fou pour s'aventurer jusque là...

He bien, Eilis et Grenouille l'étaient. Mais dans cette tendre folie propre à l'enfance, le Funambule avait tout prévu. Il avait repéré une liane épaisse fixée à une branche supérieure. Et un plan méthodique s'était érigé minutieusement dans son esprit.

Toutefois, une question, décisive, le taraudait :
    – Bougie. J'espère que tu n'as pas le vertige ?



Codage by TAC








Grenouille côasse en steelblue.  
.....

merci Arrow ♥:
 


Revenir en haut Aller en bas
Ancienne Mère
Anonymous

Invité



Someone in the Dark  Empty
MessageSujet: Re: Someone in the Dark    Someone in the Dark  EmptyMar 8 Juil 2014 - 18:04


Someone in the dark


La joueuse acquiesça vivement en opinant du chef. Aucun soucis, à part sa peur terrible du noir. Mais si elle était avec Zaba, tout irait bien parce qu'il était là pour elle, et qu'elle, elle était là pour lui. C'est comme ça que les choses fonctionnaient, alors pourquoi auraient-ils des soucis tous les deux ? Tout se passera bien, elle en était certaine, même si elle avait peur un peur. Elle voulait le suivre, elle voulait découvrir son monde, elle voulait aller à ses côtés et avancer de plus belle, découvrir, apprendre, rire, jouer. Partir loin d'ici même si ce n'est que quelques instants. Alors elle prit une inspiration et chuchota, afin d'être certaine qu'on ne les entendent pas.

« Tout va bien. Je n'ai pas eut de soucis. »

Le corps frêle de la Grenouille contre le sien lui faisait un bien fou. Il parvenait à la rassurer avec sa maigre chaleur. Qui plus est, elle n'était pas très épaisse elle non plus. D'autant plus qu'elle ne cessait de maigrir depuis qu'elle était arrivée à NeverLand, alors elle avait très facilement froid.
Elle avait été prudente, et avait bien attendu que tous les enfants dorment avant de s'échapper pour cette folle aventure qui les mènerait dans un autre monde. Le monde de Grenouille. Elle espérait secrètement pouvoir faire partie de ce petit monde là, car elle tenait bien plus à Zaba qu'elle ne voulait se l'avouer. L'innocence des enfants est délectable. Car avec cette innocence, Eilis ne se pose pas de questions, elle se contente juste de vivre l'instant présent et d'apprécier ce petit bout de garçon qu'elle a apprit à connaître aujourd'hui.

« Le vertige... ? Chépacéquoi. » Bredouilla-t-elle en haussant les épaules négligemment.

Elle s'avança vers la branche biscornue et pencha la tête de droite à gauche, cherchant à mieux voir dans la pénombre, mais rien n'y faisait, elle ne savait pas comment ils atteindraient l'endroit convoité.

« Mais si je sais pas quoi c'est bah je pense pas l'avoir ! On y va ? Je veux partir d'ici... »  



Revenir en haut Aller en bas
Grenouille
Grenouille

♣ Éclaireur ♣


✘ AVENTURES : 356
✘ AGE DU PERSO : 9 ans

✘ DISPO POUR RP ? : Oui
✘ LIENS : Je coasse dans ma mare

Someone in the Dark  Empty
MessageSujet: Re: Someone in the Dark    Someone in the Dark  EmptySam 12 Juil 2014 - 11:43



SOMEONE IN THE DARK

Grenouille & Eilis


Dans un sens, si Eilis ne savait pas la signification du mot vertige, ce n'était pas mauvais signe. On n'est pas censé craindre ce que l'on ne connait pas. N'est-ce pas ? ...
Grenouille intima à la Joueuse de rester à cette position, sans bouger. La branche biscornue semblait somme assoupie, et il n'avait certainement pas envie de venir l'extraire de cette quiétude. Grenouille se retourna, tournant le dos à Eilis, et avança prudemment jusqu'à la liane qu'il voyait pendre à quelques pas de là. Un pas, deux pas, trois pas. Lentement, doucement, avec une précaution digne d'un équilibriste. Grenouille avait étendu ses bras de part et d'autre de son corps, calant fermement ses semelles défoncées contre le bois tortueux de la branche.
Lorsqu'il ne fut plus qu'à quelques pas de la liane, il se rua dessus de toute sa force et l'étreignit avec fermeté, y hissant la moitié de son poids. Il tangua un moment, à la façon d'un culbutot, puis, sans lâcher la liane, il refit quelques pas prudents vers la jeune mère qui l'attendait toujours. Elle semblait grelotter. Le Funambule – qui n'avait jamais aussi bien porté son surnom – tendit la main vers elle, l'incitant à le rejoindre.
    – Tu te débrouilles très bien Eilis, continue comme ça. Un pas l'un après l'autre. Ne te précipite pas.

Il avait tâché d'employer un ton grave, rassurant, adulte, un ton tranquille qui tendait à assurer Eilis qu'aucun danger n'accompagnait cette opération. Fadaises. Il suffisait que la branche s'éveillât, que le pied menue d'Eilis glissât, qu'un évènement imprévu se produisît, comme trop souvent, pour que tout tournât à la catastrophe. Au drame. Grenouille essayait de ne pas y penser.

Il n'y eut pas de catastrophe. Il n'y eut pas de drame. Eilis parvint à le rejoindre, maladroitement mais victorieusement. Des sourires teintés de soulagement fleurissaient sur les lèvres des deux enfants.
Grenouille s'accroupit et entreprit de faire remonter l'extrémité pendouillante de la liane qui plongeait vers le sol, mangée par la nuit. Il en noua le bout contre la branche en un noeud coulant qu'il testa plusieurs fois, et vérifia que la liane formait bien une boucle, assez vaste pour qu'un enfant pût s'y asseoir.
    – On ne peut pas descendre tous les deux. J'aurais trop peur de te lâcher.

Il avait un peu honte d'avouer cette probabilité, mais il préférait l'embarras à la culpabilité.
    – Vas-y. Je vais te faire descendre.

Il aida Eilis à s'installer au creux de cette balançoire improvisée. Eilis avait du mal à relâcher l'étreinte qu'elle pressait sur lui. Sous les pieds de la fillette, le noir, absolu et glacé. Grenouille sentait que quelque chose n'allait pas.
    – Eilis ? Qu'est-ce que tu as ? Eilis écoute moi. Il tenait toujours le noeud, soutenant de sa force malingre le poids de la petite mère. Je sais que le noir est effrayant. Je sais. Mais je sais aussi que même avec l'obscurité, il y a les mêmes choses que pendant le jour. Le Grand Arbre est toujours notre maison, et il y a toujours l'herbe qui recouvre le sol, et toujours les lucioles qui voltigent jusqu'aux cabanes, et il y a le Bassin où tu baignes tes garçons parfois. Il y a tout ça en bas. C'est juste qu'on ne les voie pas. Eilis. Ferme les yeux quand tu descends, et imagines qu'il fait jour. Imagine que c'est TOI la Bougie. C'est ton nom de code après tout, non ?

De mémoire, c'était la première fois que Grenouille rassurait quelqu'un. C'était la première fois qu'il tentait de taire la peur d'autrui. Ça lui rappela légèrement sa mère, et même, encore plus vaguement, son père.
Il laissa glisser un peu de mou, et Eilis se mit à descendre lentement. Elle semblait crisper ses paupières. Grenouille se demanda si elle parvenait à faire ce qu'il lui avait dit.


Codage by TAC









Grenouille côasse en steelblue.  
.....

merci Arrow ♥:
 


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Someone in the Dark  Empty
MessageSujet: Re: Someone in the Dark    Someone in the Dark  Empty

Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» Batman, The Dark Knight
» Dark-pope
» 500 pts contre de dark eldar
» Liste Dark Angel 2000pts
» Présentation Dark-feudala

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Never Never Land ★ :: Le Grand Arbre :: Les Alentours du Camp :: Le Cachot Sombre-