Partagez | .
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Pit
avatar

♣ Chef des Raccommodeurs ♣


✘ AVENTURES : 723
✘ SURNOM : Le Joker
✘ AGE DU PERSO : 17 ans

✘ LIENS : Quelques fleurs perdues dans un fossé de cartes
le SWAG


MessageSujet: Les Limites d'un Jeu   Dim 22 Nov 2015 - 1:46

C’était… à un moment dans la journée, l’esprit de Pit n’avait pas jugé nécessaire de se souvenir de la période journalière. Non non, une seule chose comptait, faire une petite patrouille, discrète, il ne fallait jamais tomber sur des Eclaireurs pour ça. Pour trouver des peaux de Garçons Perdus. Il vaut mieux être seul témoin, en général.

Ce fut donc avec ces précautions que le Chef des Raccommodeurs avait fait en sorte d’acquérir deux nouvelles matières de dos.
Il avait essayé de s’y prendre proprement, mais comme à chaque fois, quelques tâches sur ses habits pouvaient persister. Il faisait se son mieux afin de laver la plus importante dose lorsqu’il trouvait un coin d’eau, mais ces temps… l’eau était rare. Les gens sortaient moins aussi, ça aidait. Et ces morts ? Impossible de connaître la cause précise, cependant, l’île était dangereuse, et les Garçons Perdus si vite oubliés. On remplace les pions, Pit rend les cadavres utiles.

Presque plus aucune feuille sur les branches, la chaleur s’amplifiait de jour en jour, c’en était agaçant.
Et le Joker n’aimait pas vraiment cette température.
Il cherchait en marchant, l’ombre du moindre tronc d’arbre, l’esprit perdu dans sa phase de jeu, celle de la récolte de la denrée, d’un nouveau trésor.

Les peaux pendant à sa main gauche, quelques marques de sang demeuraient. Il n’avait trouvé qu’une vulgaire minuscule flaque, un reste de bras de ruisseau peut-être.

Bref, un mélange de terre et de sang étalé. Voilà ce que ça avait donné, au moins ce serait moins évident peut-être.
Les corps devaient être plus ou moins frais puisque la coagulation ne s’était pas encore imposée, jamais le Joker ne s’en souciait. Ils étaient morts, il fallait s’en servir avant que des autres Garçons Perdus ne tombent dessus.

Dans la lune, les pensées partagées entre mille et une réflexions sans logique ou lien, Pit se dirigeait vers la petite cachette qu’il avait faite.
Mais la chaleur semblait rendre les hématomes sur le tronc de son corps, plus vivaces. Ça, et le mercure de l’air, le forcèrent à ralentir. Jusqu’à s’arrêter. Le sourire au lèvres, par contre, était encore là, moins présent mais bien là.

Appuyé à un arbre, se fondant dans son ombre, même les plantes en avaient et lui non.

Les acquisitions pendant au bout de son poing, Pit remarqua finalement les marques. Sa chemise blanche se trouvait salies, de même pour les pantalons, cependant, ça se remarquait bien moins. Ses mains aussi, au Chef des Raccommodeurs, étaient en partie plus sales que de coutume. Difficile de faire partir tout ça avec le peu d’eau trouvée. Il ne devait d’ailleurs plus rien y avoir en ce moment.

Le Jeu devait continuer, canicule ou pas, ça devait poursuivre. Le sourire devait toujours être là aussi.
Alors il souriait encore, discrètement, mais il souriait encore et toujours.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dusk
avatar

♣ Grimpeur ♣


✘ AVENTURES : 193
✘ SURNOM : La Déracinée
✘ AGE DU PERSO : 16 ans.

✘ DISPO POUR RP ? : Non.
✘ LIENS : How does it feel without my love ?
Sujets en cours : I - II

MessageSujet: Re: Les Limites d'un Jeu   Dim 29 Nov 2015 - 19:08

Les nuits ne se raccourcissaient peut-être pas, mais c’était tout comme. La chaleur s’était abattue sur Never Never Land plus sûrement qu’un immense couvercle et les habitants de l’Île ne pouvaient que tenter de faire avec, Dusk y compris. Cela ne l’empêchait pas d’en souffrir mais... c’était peu important. Ses douleurs ne valaient rien, elle n’était pas grand chose au fond et subissait avec une dignité admirable... ou effrayante, c’était selon.

Lorsque l’heure du repas du soir s’était gentiment approchée, la Déracinée avait quitté le Grand Arbre. Besoin de solitude, d’air ou que savait-elle, elle ne s’écoutait pas. Elle avait juste eu besoin de marcher un peu, de faire comme si elle dansait entre les arbres, discrètement. Doucement, la déchue sans ombre. En silence et aux aguets, dans le Bois. Mais tout semblait mort, elle était belle et bien seule. Et bientôt, il faudrait vraiment rentrer.

Il y eut un éclat, entre les troncs. Une silhouette connue, une présence appréciée. Dusk s’était approchée sans faire d’efforts de discrétion, l’expression impassible bien qu’une curiosité luisante ait brillé dans ses pupilles. Que pouvait bien faire le Chef des Raccommodeurs aussi loin du Grand Arbre ? Son enfant terrible, le Joker au sourire déchirant. Dusk s’arrêta à quelques mètres, avisa les tâches sombres qui maculaient sa tenue.

- Pit ?


Elle sortit d’entre les arbres, se présenta au Chef simplement. Sourcils légèrement froncés, attitude prudente. Elle n’avait pas peur de Pit, jamais. Mais il y avait quelque chose d’étrange dans le tableau.

- Je peux savoir ce que tu fais ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://elorecohlt.tumblr.com
Pit
avatar

♣ Chef des Raccommodeurs ♣


✘ AVENTURES : 723
✘ SURNOM : Le Joker
✘ AGE DU PERSO : 17 ans

✘ LIENS : Quelques fleurs perdues dans un fossé de cartes
le SWAG


MessageSujet: Re: Les Limites d'un Jeu   Dim 29 Nov 2015 - 20:07

Une voix, connue, les yeux se levèrent brusquement à la source. Dusk, c’était Dusk. En même temps que l’esprit avait fait le lien, le fait que les choses allaient se mélanger s’il gardait les peaux, il les lâcha parmi les buissons asséchés. Il ne fallait pas mélanger ! On ne mélange pas le Jeu et... et le reste, la Sphère au-delà du Jeu.

Le Joker était épuisé, déjà par la chaleur, et par la joie débordante de Peter Pan. Il en avait fait de ces tours de magie… Et maintenant, son cœur fit un bond. On ne pouvait pas mélanger. Non, surtout pas, ne pas mélanger.

Il en eut mal au crâne, comme lorsque l’on se réveille brutalement. À l’avant du crâne. Ça tapait.
Pit affichait un air surpris, mais il ne se transforma pas en sourire. Le masque ne se montrait pas forcément. Ce n’était pas le Jeu, c’était autre chose, en dehors. Le Joueur au-dessus de son plateau de jeu. Une pause dans la partie, ce n’était pas le Joueur qui portait les Trésors, il fallait laisser ces délicieuses peaux sur le plateau, sur les cases.

Un léger coup de talon en arrière, sans perdre l’ancienne mère des yeux, un léger coup visant à pousser les chairs un peu plus sous les débris de mêmes coloris.

- Dusk… ? Ce que je… fais ?

Elle n’aimerait jamais le Jeu, il ne faut pas la mêler au Jeu. Evidemment qu’il ne fallait pas dire la vérité cartes sur table.
Pit s’avança, avant tout pour s’éloigner de ses Trésors.
Il se frotta l’œil gauche, c’était comme si l’on venait de le réveiller.

- Je… me promène. Peter me garde éveillé encore plus longtemps que d’habitude, j’essaie de me changer un peu d’air.

Ça ennuyait le Jeu, que la Déracinée soit là. Mais le Joker l’aimait bien, elle était importante. C’était sans doute pour ça qu’un sourire fin, plus discret et très différent de tous les autres qu’il pouvait servir en temps normal, se planta sur ses lèvres. Juste… c’était embêtant qu’elle ait choisi ce moment précis pour le croiser.
Le Chef des Raccommodeurs mit les mains dans les poches, du moins, la droite. Celle de gauche avait été retenues un peu, il venait de remarquer un peu de sang dessus. Il avait dû s’en mettre aussi autour de l’œil juste avant.

Il en avait un peu, mais pas beaucoup. Le sang des cadavres qu’il avait trouvés étaient un peu coagulés, mais pas assez pour être moins liquide.

Le Joker avait quelque chose de contrarié au fond de lui, contrarié de ne pas poursuivre le Jeu, contrarié de devoir cacher des choses à Dusk.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dusk
avatar

♣ Grimpeur ♣


✘ AVENTURES : 193
✘ SURNOM : La Déracinée
✘ AGE DU PERSO : 16 ans.

✘ DISPO POUR RP ? : Non.
✘ LIENS : How does it feel without my love ?
Sujets en cours : I - II

MessageSujet: Re: Les Limites d'un Jeu   Dim 29 Nov 2015 - 22:10

Il avait l’air surpris, ce qui n’était pas vraiment étonnant. Il y eut un bruit, quelque chose qui tombait non loin de lui, rapidement dans son champ de vision. Mais Dusk ne put voir vraiment ce qu’il en était, la lumière du crépuscule était trop vive et l’ombre trop étouffante.

- Dusk… ? Ce que je… fais ?

- Oui, ce que tu fais.

Elle avait répété doctement, avec patience. Il en fallait, avec ce genre d’enfants. Puis elle attendit la suite, tentant de ne rien déduire encore. L’attitude du Joker lui semblait suspecte, c’était vrai, mais elle préférait éviter de sauter aux conclusions. Et puis, il n’était pas rare que Pit soit étrange, même si elle faisait partie des très rares à pouvoir se vanter de le connaître quand il ne l’était pas.

Il s’avança, elle fit de même. Danse cérémonieuse, délicate.

- Je… me promène. Peter me garde éveillé encore plus longtemps que d’habitude, j’essaie de me changer un peu d’air.

- Je comprends.

Elle ne parlait jamais en l’air ; pour avoir éprouvé, plus tôt, la même nécessité, elle comprenait vraiment. Son regard diaphane scrutait le Joker, avisant les tâches terreuses sur ses habits et... le sang sur sa paume. Sur son visage un peu, aussi.

Dusk fronça les sourcils, tout doucement. S’avançant encore plus, elle vint saisir la paume du Joker pour la lever à la hauteur de son visage, l’exposer à la lueur du soleil étouffant. Délicatement mais fermement.

- Tu es blessé ?

Si elle avait su détecter ses intuitions, nul doute que Dusk se serait surprise à préférer que cela soit réellement le cas. Mais la Déracinée n’en savait rien, évidemment. Puisqu’elle ne s’écoutait pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://elorecohlt.tumblr.com
Pit
avatar

♣ Chef des Raccommodeurs ♣


✘ AVENTURES : 723
✘ SURNOM : Le Joker
✘ AGE DU PERSO : 17 ans

✘ LIENS : Quelques fleurs perdues dans un fossé de cartes
le SWAG


MessageSujet: Re: Les Limites d'un Jeu   Dim 29 Nov 2015 - 22:53

Elle comprenait, elle l’avait dit, non ? Alors c’était que ça irait maintenant, non ? Pit était un peu déboussolé, à l’intérieur. La frontière des deux terrains ne devait pas se fendre.

Il eut l’impression de pouvoir à nouveau respirer, les mondes, les limites étaient restées en place. Rien n’allait se fissurer, et le masque pouvait rester rangé.
Cependant, l’adolescent sentit sa main manipulée. Il n’eut pas le temps de la retirer. Et d’un côté, il n’en aurait pas eu l’envie. Il n’aurait pas voulu se montrer brusque avec la Déracinée. Il se contenta de la regarder faire. Suivant ses mouvements d’observation de ses yeux trop verts.

Pit avait cet air, les sourcils froncés, un peu. Laissant un peu naître la ride du lion. Ce n’était pas Dusk qu’il menacerait, à qui il chercherait le moindre détail à manipuler.
Il avait presque peur de la casser en fait.

Les gens sont fragiles… pas comme les jouets que l’on peut tordre dans tous les sens, que l’on peut remplacer, que l’on peut recycler. En faire des manteaux en peaux.

- Tu es blessé ?

Le Joker sursauta presque, de surprise, il n’avait pas l’habitude qu’on lui demande ça.
Il aurait voulu retirer sa main, mais il avait peur de la casser. Peut-être.

- Non, je suis juste tombé, mais j’ai atterri sur quelque chose.

Un regard sur sa main.

- … quelque chose de sale et puant, apparemment.

Il serra le point, afin de refermer la paume. Doucement, il ramenait sa main vers lui, pour l’enlever de la prise de Dusk. Mais il ne tirait pas, il osa supposer que l’Ancienne mère lâcherait d’elle-même.
Il n’avait fait que « demander » la permission, d’un simple mouvement. Et s’il ne l’avait pas, et bien… la Grimpeuse n’aurait pas pas besoin de mettre beaucoup de force pour le faire comprendre.

- Tu devrais pas risquer d’y toucher, c’est sale.

Même les Trésors, ce qui venait d’eux, ne devaient pas se mêler à la Déracinée. Chaque chose à sa place.

Le Joker était fatigué, il avait déjà des cernes sous les yeux d’absinthe. Le Jeu le gardait un peu plus éloigné de ces douleurs.
Douleur de fatigue, douleur physique. Qu’est-ce qu’il ne fallait pas faire pour ne pas être ignoré ?
Prendre des coups, qu’importait ? Être privilégié et devoir faire des tours de magie encore et encore ? Il aimait bien faire de la magie, le Joker, non ?

Le Chef des Raccommodeurs se soucia tout de même d’où il venait de laisser ses peaux, il devrait s’en souvenir, ne pas perdre l’endroit. Il observa alors vite fait les alentours, pour tenter de garder en tête l’image des lieux.

Puis il revint sur Dusk, en dehors du Jeu. C’était en dehors du Jeu. Pourquoi est-ce qu’il récoltait des peaux ? Ce n’est qu’un moyen de recycler les jouets cassés.
Là, il n’était pas question de Jeu. Mais d’une personne.

Un sourire, un peu forcé, de ceux qu’on utilise pour dire que tout va bien. Mais pourtant, Pit savait très bien les faire, ces sourires. Il n’avait fait que ça depuis toujours. C’était juste plus difficile face à Dusk. Devant elle, il n’avait pas envie de faire comme ça.
Il voulu changer de sujet, observant la Grimpeuse. Passant du coq à l’âne. Il n’avait pas l’air, dans un état normal.
Il avait beau tenter, sa phrase sonnait vraiment comme une envie de changer de sujet.

- Tu as pas trop chaud ces temps ? Si tu veux je peux te faire des vêtements plus agréables pour ces températures.

Sourire. Trop sourire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dusk
avatar

♣ Grimpeur ♣


✘ AVENTURES : 193
✘ SURNOM : La Déracinée
✘ AGE DU PERSO : 16 ans.

✘ DISPO POUR RP ? : Non.
✘ LIENS : How does it feel without my love ?
Sujets en cours : I - II

MessageSujet: Re: Les Limites d'un Jeu   Mer 9 Déc 2015 - 22:31


Pit sembla étonné qu’elle s’inquiète pour lui, étrangement. Dusk était loin d’être une grande sentimentale, pourtant elle savait s’inquiéter, agir comme la Mère qu’elle avait de la peine à ne plus rester. Sentant sa réticence, elle le lâcha : c’était vrai qu’il n’aimait pas son contact. Ou du moins... ce qu’il lui évoquait.

- Non, je suis juste tombé, mais j’ai atterri sur quelque chose... quelque chose de sale et puant, apparemment.

Quelque chose de sanglant, aussi. À nouveau la Déracinée fronça les sourcils en un mouvement infime. Quelque chose n’allait pas, elle le sentait dans la fébrilité anormale du Chef.

Pouvait-elle réellement s’en mêler ?

- Tu devrais pas risquer d’y toucher, c’est sale.

Il ne le voulait pas, elle n’allait pas le forcer. Depuis qu’elle s’était désolidarisée de son Jeu, depuis qu’elle l’avait vu craquer, Dusk avait appris à respecter ses limites. Elle réfréna sa curiosité, acquiesça avec sévérité. Très bien, je n’y toucherai pas.

- Tu as pas trop chaud ces temps ? Si tu veux je peux te faire des vêtements plus agréables pour ces températures.

Haussement des épaules brusque, le visage de la Chinoise se ferma.

- Cela n’a pas d’importance.

Elle était une ombre qui n’avait pas besoin que l’on s’occupe d’elle. Cela aurait contre-productif, une perte d’énergie alors que la Canicule en dévorait assez. Dusk scruta le visage de Pit, pencha la tête de côté.

- Mais toi, tu as l’air fatigué.

Elle s’approcha légèrement, inquisitrice.

- Tu manges à ta faim, Pit ? Tu bois assez ? Dis-moi au moins que tu dors suffisamment.

Même si Peter le gardait éveillé, il devait dormir assez. C’était important. La mine de Dusk se durcit quelques secondes, puis elle s’éloigna.

- Tu ne peux pas rentrer comme ça au Grand Arbre.

Un temps.

- Peu importe ce sur quoi tu es tombé, il faut au moins que tu te débarbouilles le visage.

Qu’il n’attrape rien de mauvais, par pitié. Dusk prenait très à coeur la santé de son ancien Enfant, le fait qu’il se présente bien aussi - lui qui était si fantasque, si soigné d’habitude...

... non, décidément, quelque chose n’allait pas. Mais qui était-elle pour s’insurger ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://elorecohlt.tumblr.com
Pit
avatar

♣ Chef des Raccommodeurs ♣


✘ AVENTURES : 723
✘ SURNOM : Le Joker
✘ AGE DU PERSO : 17 ans

✘ LIENS : Quelques fleurs perdues dans un fossé de cartes
le SWAG


MessageSujet: Re: Les Limites d'un Jeu   Sam 12 Déc 2015 - 11:42


Il était presque impossible pour Pit d’analyser les agissements de Dusk. Son esprit s’était peut-être trop adonné à cette manœuvre afin de se jouer des autres, et de ce fait, il était impossible de l’appliquer à l’ancienne mère. Impensable. Il avait déjà bien trop peur de la casser par un simple mouvement, alors essayer d’interpréter… encore moins possible.
Le Joker avait le regard bas, elles étaient si loin, les prunelles noyées d’arrogance verdoyante et criarde. Le Bouffon du Tyran n’aimait pas que les autres laisse trainer un air qu’il jugeait trop arrogant sur la Grimpeuse, il serait imbécile de se l’autoriser.

Il ne regardait pas, mais il écoutait. Jamais il n’avait été aussi concentré. L’esprit ne s’échappait pas vaguer dans les airs.

La fatigue. La faim, la soif. Le sommeil.

Un vague rire vide, un rire au jaune.

Il était dans un sale état, concernant le sang poisseux. Dusk avait raison, il ne pouvait pas rentrer comme ça. De coutume, il trouvait un coin d’eau afin de se laver les mains. Et ce jour-là… il n’avait pas pensé à la canicule qui avait emporté l’eau.

Il regarda ses mains, un léger soupir. Vrai, il ne pouvait pas risquer d’accélérer la deuxième phase du Jeu. Le Jeu… Il ne devait pas être question du Jeu. Non !
Pit voulu se frotter le visage, par fatigue et par agacement. C’en était énervant, il ne savait plus comment penser. S’il ne devait pas inclure Dusk au Jeu, alors, où inclure ce qui se passait en ce moment ? Le sang, les peaux ? Ce n’étaient plus des Trésors, en dehors du plateau de jeu.

Il dû résister à cette envie de se tirer les racines des cheveux. Et il entendit la suite des mots de la Déracinée.
Il devait se débarbouiller, comme elle disait. Elle avait infiniment raison.

Et, elle n’insistait pas sur la cause de ces marques sales.

Elle était une… amie, non ? Le Joker hésitait. C’était si difficile de voir les choses en dehors, dans la Sphère, lorsque l’on souhaite les garder éloigner de ce qui pourrait fissurer.

Pit regarda finalement la Grimpeuse, il acquiesça de la tête. L’énergie qu’il pouvait montrer le plus souvent, semblait s’être envolée.

Le Chef des Raccommodeurs ne voulait pas non plus faire de la Déracinée sa complice, involontaire, elle n’avait rien à faire parmi les cartes, les poupées et les trésors. Il fallait la laisser, déjà que la Méprise avait tiré une carte du mauvais sort pour que la mère devienne l’ancienne mère.
Quelque chose devait s’être passé.
La Sphère n’a pas de limite particulière.

- D’hab-…

Il se tut. Pit avait failli laisser une phrase s’envoler. L’habitude, il venait d’éviter de dire qu’habituellement, il se trouvait un coin d’eau.
Mais…
Le Joker ne pouvait tout bonnement pas le dire ainsi. Cela évoquerait à Dusk le fait que ce n’était pas la première fois, et donc elle risquerait de mettre de côté la possibilité d’une chute. Alors que ses yeux avaient voulu chercher vers la droite, un chemin menant à la coutume. Justement ce que l’adolescent souhaitait éviter

Les iris se figèrent à nouveau sur l’ancienne mère qu’il aimait tant, il devait l’avouer.

Large sourire, bien qu’il ne soit absolument pas pareil que lorsqu’il était plongé dans son Jeu.

Honnêtement ? Le Raccommodeur en Chef n’avait aucune idée de comment procéder. Il tourna un peu la tête, distrait, en direction de ses peaux qu’il avait laissées au pied d’un arbre, dans des buissons.

Retour sur Dusk.

- Ça va, ça va. Je suis juste un peu fatigué, mais le reste, ça va.

Un temps. Il fallait encore poursuivre, il fallait suivre ce qu’elle avait dit. Se débarbouiller.
Les yeux tombant finalement sur ses mains, il les laissa tomber sur les côtés. En partie pour ne pas que le sang soit encore sous les yeux de la Grimpeuse.
Le Joker était immobile, peut-être craignait-il de faire un mouvement trop brusque ? Lui qui jouait à faire paniquer des poupées, parfois. Il se pensait peut-être trop brusque. Impossible de réellement savoir ce qui se passait dans son esprit.

- Pour… laver ça…

Dit-il au bout d’un moment, d’un ton nonchalant.

- … je suppose qu’il faudrait de l’eau. Mais, on n’a pas le droit de gaspiller. Ça devient une carte rare. L’eau.

Ça faisait toujours bizarre à Pit. D’être autrement que le masque. D’enlever l’apparence qu’il montrait habituellement. Le sourire encore et encore, à s’en déchirer les joues.
Il ne fallait pas laisser voir ce qui se passait réellement, que l’on avait tout sauf envie de sourire, avant.
C’est devenu un acte obligé même sur l’île.

Pourquoi portait-il un masque déjà ? L’esprit gardait la réponse, celle qui se dessinait d’une fillette qui ne comprenait pas encore. Une fillette que le Joker pensait être préservée, il ne savait pas que lorsqu’il avait le dos tourné, la petite cherchait à comprendre ce qui se passait réellement.
Le masque ne la trompait pas.

Des miettes, le Chef des Raccommodeurs ne pouvait rien comprendre de ce passé. Il n’y voyait qu’un vide.

- Tu sais où je pourrais enlever… ces taches ?

Il ne regardait pas la Déracinée très longtemps. Le regard fuyant.

Ceux qui ont le regard fuyant, ont des choses à cacher.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dusk
avatar

♣ Grimpeur ♣


✘ AVENTURES : 193
✘ SURNOM : La Déracinée
✘ AGE DU PERSO : 16 ans.

✘ DISPO POUR RP ? : Non.
✘ LIENS : How does it feel without my love ?
Sujets en cours : I - II

MessageSujet: Re: Les Limites d'un Jeu   Dim 20 Déc 2015 - 23:37

À la fébrilité du Joker s'était substituée une curieuse apathie, aussi inhabituelle qu'inquiétante. Dusk ne quittait plus le Chef des yeux, le scrutant dans l'espoir de mieux cerner ce qui semblait tant le perturber. Cela devait avoir un rapport avec elle, peut-être mais elle était encore loin de la triste réalité.

- Ça va, ça va. Je suis juste un peu fatigué, mais le reste, ça va.

La Grimpeuse assimila les nouvelles, hochant la tête d'un geste peut-être un peu trop impatient. Puis un silence pesant s'installa entre eux, silence que - peu expansive qu'elle était - elle n'avait pas pensé à briser.

- Pour… laver ça… je suppose qu’il faudrait de l’eau. Mais, on n’a pas le droit de gaspiller. Ça devient une carte rare. L’eau.

Il avait raison ; pour le coup, c'était elle qui avait réfléchi trop vite et proposé quelque chose d'irrationnel, d'imparfait. Dusk serra les dents, sentant un élan de colère envers elle-même la parcourir. Elle n'aimait pas être ainsi, à croire que son inquiétude envers Pit la troublait. C'était fâcheux.

- Tu sais où je pourrais enlever… ces taches ?

Il ne la fixait plus, elle s'efforçait de ne pas faire de même. Quoiqu'il arrive, Pit ne pouvait pas rentrer ainsi, en désordre. Et s'ils perdaient trop de temps à chercher une source, ils risquaient de se mettre en danger. La situation était complexe, plus compliquée qu'elle n'en avait l'air.  

Dusk ferma les yeux quelques instants, à la recherche d'une solution qui ne vint pas.

- Écoute. Finit-elle par lancer en rouvrant les paupières, reportant son attention sur Pit. On ne devrait pas s'attarder ici.

Puis elle fouilla dans ses poches à la recherche d'un carré de tissu délavé, qu'elle sortit doucement. Puis elle voulut le porter à la hauteur de la joue du Chef des Raccomodeurs... avant de se souvenir qu'il n'était pas qu'un enfant solide comme les autres.

- Je peux ?

Elle tenterait de faire disparaître ces tâches elle-même. C'était, à ses yeux, la moindre des choses.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://elorecohlt.tumblr.com
Pit
avatar

♣ Chef des Raccommodeurs ♣


✘ AVENTURES : 723
✘ SURNOM : Le Joker
✘ AGE DU PERSO : 17 ans

✘ LIENS : Quelques fleurs perdues dans un fossé de cartes
le SWAG


MessageSujet: Re: Les Limites d'un Jeu   Lun 21 Déc 2015 - 21:01

La tête acquiesça d’un signe lent, il ne fallait pas s’attarder. Bien sûr que Dusk avait raison. Et puis… c’était l’occasion de s’éloigner d’où se trouvaient ses trésors récoltés. Il aurait pu pousser l’ancienne Mère pour la hâter de se déplacer. Mais il n’en fit rien. Pit était raide, stressé. Il espérait avant tout que ce ne soit pas découvert, les délicieuses peaux. Surtout pas par elle, sinon, qu’est-ce qu’il aurait dit ? Comment ne pas décevoir ? Comment la garder loin, très loin du Jeu ?

Lorsqu’elle sortit un tissu, elle demanda si elle pouvait. Si elle pouvait quoi ? Le Joker figea ses iris trop vertes sur la Déracinée. Un temps. Puis il porta sa main à sa propre joue, mais ne fit que se frôler l’épiderme avant de rabaisser son bras.

- Ou…ouais.

Quelque chose en Pit lui soufflait que c’était étrange, qu’on lui demande la permission de le toucher. Quelque chose marqua une différence avec avant, avec ce qu’il connaissait. Ce qu’il avait connu.

Le regard fuyant à nouveau. En dehors du plateau de jeu, la véritable personne pouvait se montrer un peu plus pudique. Peut-être était-ce le mot ? Pas sûr, ce n’était pas le bon mot. Il n’était pas question de cela. Juste le fait de ne pas savoir, de ne pas comprendre la situation. Cela était presque inconnu à Pit.

- Si on s’attarde pas, tu sais où aller ? Plus proche de la lisière ?

En fait, il donnait toutes les décisions à l’ancienne Mère en Chef. Il avait une confiance aveugle, peut-être. Ou bien, il souhaitait juste qu’ils s’éloignent des sources qui pourraient emmener le Jeu dans la Sphère.

Le Joker ne pouvait pas empêcher son regarde de veiller la direction où se trouvaient ses trouvailles, par peur qu’elles ne surgissent d’elles-mêmes peut-être. Les yeux se replantèrent finalement sur Dusk. Ce serait plutôt elle qu’il fallait surveiller, non ? Ce serait elle qui risquerait de tomber sur les Trésors, et là, il faudra expliquer. Cela serait difficile.

- On… on peut aller en direction de l’arbre, ou bien… de la mer ? C’est de l’eau, salée, mais on peut s’en servir pour enlever ça peut-être.

Le Joker cherchait surtout à s’éloigner de ce qui pourrait être un problème. Après, il serait plus détendu, tout le contraire qu’il était à ce moment précis. Où étaient passés les mots et phrases sûres d’elles du Chef ? Où était l’assurance ? Sans doute aurait-il été incapable de jouer avec des cartes ou des poupées à ce moment précis…

Juste… éloigner Dusk de là.
La pression montait un peu en crescendo, le cœur -car oui, il existait-, battait fort d’inquiétude. La frontière était trop proche.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dusk
avatar

♣ Grimpeur ♣


✘ AVENTURES : 193
✘ SURNOM : La Déracinée
✘ AGE DU PERSO : 16 ans.

✘ DISPO POUR RP ? : Non.
✘ LIENS : How does it feel without my love ?
Sujets en cours : I - II

MessageSujet: Re: Les Limites d'un Jeu   Mer 30 Déc 2015 - 0:49

- Ou…ouais.

Il avait répondu, il avait hésité. Mais Dusk s'était montrée patiente, elle aurait continué à l'être de toute façon. Délicatesse pudique, tacite envers celui dont elle avait percé la peur secrète. Elle pouvait se montrer respectueuse, elle n'était qu'ombre après tout. Elle était loyale à ses enfants, elle faisait de son mieux, toujours.
Dans le carcan.

Délicatesse dure alors qu'elle frottait, effaçant doucement la tâche du visage du Joker. Puis elle s'éloigna, lui redonnant son espace.

- Si on s’attarde pas, tu sais où aller ? Plus proche de la lisière ?

Hochement de tête, strict et sentencieux. Oui, il fallait partir. Rentrer bientôt, ne plus traîner. La nuit, des choses dangereuses pouvaient rôder. Et si elle savait se battre... elle préférait éviter l'effort inutile. Elle tendait vers l'efficacité, la Déracinée. Avec rigueur.

- On… on peut aller en direction de l’arbre, ou bien… de la mer ? C’est de l’eau, salée, mais on peut s’en servir pour enlever ça peut-être.

Deux directions, contraires. Dusk fronça les sourcils, dévisageant Pit sans plus de gêne. Curieuse. Inquiète, un peu. Des sentiments qu'elle n'analysait pas, se contentait de ressentir.

- Si on va vers la mer, on ne rentrera pas avant qu'il fasse sombre. On va revenir là-bas directement puis on lavera ça au Bassin.

La décision était prise, efficace comme si Dusk n'avait jamais quitté son rôle de Mère en Chef. Traîner n'avait jamais été son genre, ainsi elle observa les alentours pour repérer la direction qu'ils devaient prendre. Mais la cime des arbres était trop haute, on n'y voyait rien.

C'est sans doute pour cela que la Déracinée prit la décision de grimper.

L'arbre aux meilleures prises était celui au pied duquel elle avait aperçu le Joker en arrivant. Sans lui adresser un mot, Dusk s'avança pour entamer l'ascension. Un pas, deux pas, ignorante de ce vers quoi elle se dirigeait.

Puis quelque chose, entre ses chaussures. Quelque chose qui la fit trébucher, manqua de la faire tomber. Elle retrouva son équilibre, chercha du regard ce qui avait bien pu la freiner.
Elle s'était attendue à une racine.

Pas à ce qui se trouvait là.

Ses yeux s'agrandirent alors qu'une expression de surprise - faible mais belle et bien présente - se peignait sur son visage. Elle peinait pourtant à se rendre compte, digérer l'information. Comprendre ce que cet élément-là venait faire ici, et pourquoi.

De la peau... c'était de la peau.
De la peau sans corps. De la peau sans humain. A ses pieds, là où Pit se trouvait avant.

Voix légèrement tremblante, sueur le long de la nuque alors qu'elle se retournait trop lentement vers Pit, le fixait de ses yeux changeants, inquisiteurs.

- Pit...

C'était à elle de se faire hésitante.

- ... tu peux m'expliquer ce qui se passe ?

D'avoir presque peur de la réponse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://elorecohlt.tumblr.com
Pit
avatar

♣ Chef des Raccommodeurs ♣


✘ AVENTURES : 723
✘ SURNOM : Le Joker
✘ AGE DU PERSO : 17 ans

✘ LIENS : Quelques fleurs perdues dans un fossé de cartes
le SWAG


MessageSujet: Re: Les Limites d'un Jeu   Mer 30 Déc 2015 - 9:49

Dusk avait raison, le Chef acquiesça machinalement. Tant qu’ils s’éloignaient, ça lui allait. Il serait mieux, il saurait mieux se comporter, il n’y aurait pas cette inquiétude. Cette boule au ventre.
Son amie se promenait bien trop proche de la fosse.

Puis elle disparue, la Déracinée. Le temps semblait ralenti dans l’esprit du Chef des Raccommodeurs. Lentement, il tourna la tête. L’ancienne Mère avait voulu monter à un arbre, c’était pour ça qu’elle n’était plus là devant lui. Elle avait voulu monter à celui qui avait à ses racines… les trésors.

Il n’aimait pas. Il n’aimait pas cette voix tremblante avec laquelle Dusk lui avait parlé, lui avait demandé de lui expliquer.

Pas de sourire alors qu’il se tournait face à l’adolescente.
Un soupir.
Que faire ? Elle n’aimait pas cette vision, c’était compréhensible.

Par sentiment de casse-tête, Pit passa ses mains dans les cheveux. Peu importait que ses mains soient sales ou non.
Il n’en savait plus rien, et ça n’avait aucune importance. Le problème, c’était de calmer Dusk. La calmer ? Pit n’aimait juste pas entendre cette voix tremblante venant d’elle. Ce n’était pas elle la Poupée Déguisée, cette dernière avec laquelle le Joker aimait tant jouer à faire naître diverses émotions.

Ça ne devait pas arriver à Dusk. Un point et c’était tout.
Pit s’approcha doucement, les bras croisés. Puis mains dans les poches au final. Un sourire apparut, large. Le masque, le sourire était moins effrayant, non ? Ça ferait moins peur, non ?

- C’est rien… c’est…

Un temps, le sourire avait de la peine à tenir face à la Déracinée. Qu’est-ce qu’il aurait fait si ça avait été un autre Perdu ? Si ce n’était pas Dusk en face de lui à ce moment précis ?
Le sourire disparut au final. Il ne tenait pas. Ça ne tenait pas avec elle.

- Je les ai trouvé, plus loin. Mais… j’ai fait de mal à personne pour ça… promis.

Un autre temps, il s’approcha encore un peu.

- Faut… faut pas avoir peur… s’il-te-plaît…

Pit n’aurait pas été comme ça avec d’autres Garçons Perdus, il les aurait fait taire peut-être. Par le chantage, ou autre chose.
Il ne savait pas.

Le problème, c’était que Dusk n’était pas un objet. Pas une Poupée.

-… Ran…

Plus doucement, l’esprit s’égarait et se souvenait encore de l’ancien nom. Ensuite, il osa lever les yeux pour les planter sur la Déracinée.

L’esprit mourrait d’envie de reprendre son rôle habituel, de redevenir le Joker qui jouait des autres. Mais là, c’était différent, c’était Dusk.

Il eut un léger rire vide.

- C’est plus simple… avec les autres en fait.

À la limite du jeu, l’attitude de Pit pour cette phrase-là était à la limite de celui qu’il était en temps normal, avec le masque.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dusk
avatar

♣ Grimpeur ♣


✘ AVENTURES : 193
✘ SURNOM : La Déracinée
✘ AGE DU PERSO : 16 ans.

✘ DISPO POUR RP ? : Non.
✘ LIENS : How does it feel without my love ?
Sujets en cours : I - II

MessageSujet: Re: Les Limites d'un Jeu   Dim 10 Jan 2016 - 22:24

Elle attendait, comme avant. Sauf que cette attente-là était ponctuée d'angoisse sourde, angoisse que seule Pit pouvait dissiper. Angoisse qui se lisait parfaitement dans son regard fixe, accroché à Pit dans l'espoir qu'il lui donnerait une bonne explication, qu'il dénouerait la situation. Seulement, Pit avait l'air aussi perdu qu'elle.

Elle le vit se passer la main dans ses cheveux, les teignant couleur saleté, couleur sang. Et devant cette vision chaotique, Dusk sentit des frissons parcourir le long de son échine. Rien n'était en ordre, le Chaos était partout. Elle n'avait plus qu'une envie, tout ranger. Tout laver. Tout irait mieux ainsi, elle en était persuadée.

Le Chef des Raccommodeurs s'approcha d'elle, grand sourire au visage. Mais Dusk ne s'y laissait pas tromper, elle attendait toujours.

- C’est rien… c’est…

Sourire fané. Dusk ne savait pas pourquoi il était si difficile au Joker de lui mentir, mais les faits étaient ainsi.

- Je les ai trouvé, plus loin. Mais… j’ai fait de mal à personne pour ça… promis.

La conclusion suivant cette affirmation s'imposa, froidement logique : il n'avait dépecé personne de conscient donc il devait s'agir d'autre chose. Des morts ? Visage imperturbable, Dusk sentit une bile acide remonter le long de sa gorge.

- Faut… faut pas avoir peur… s’il-te-plaît…

Il s'approcha encore, elle recula sans le vouloir. Elle aurait été plus forte, avant. Quand elle l'avait encore en elle. Mais depuis la Chute, elle était comme de glace. Elle ne s'en rendait compte qu'à présent, alors qu'elle manifestait des signes de fuite, inconscient.
Un pas en avant. Il fallait se forcer.

-… Ran…

- Ne m'appelle pas comme ça. Répondit-elle d'une voix éteinte, machinale.

- C’est plus simple… avec les autres en fait.

Dusk hocha la tête très légèrement. Elle le savait, qu'il peinait à lui mentir comme il mentait aux autres. Et même si elle n'en connaissait pas les raisons, elle s'était promise de ne pas le trahir, de se faire roc pour lui en même temps que les autres. Mais les peaux, au sol... elle n'avait jamais vu cela auparavant.
Un dilemme la tenaillait.

Elle raffermit le ton, releva la tête. Toujours déstabilisée mais déterminée à régler le problème.

- Je n'ai pas peur.

Tout ranger.

- Tu as dépecé des enfants morts, c'est ça ? C'est ce que tu as fait ?

Ton dur, droit à l'essentiel. Son masque à elle s'était renforcé, donnant d'elle l'image même de la sévérité.
Qu'il soit son enfant ou pas, qu'il soit spécial ou pas ne changeait rien à la discipline qu'elle imposait. Les règles étaient faites pour lui, également. Après tout, il était Chef.

- Tu ne peux pas faire ça.

Elle s'était approchée, avait tendu ses mains pour les placer de pars et d'autre du visage du Joker mais s'était arrêtée à temps pour ne pas le toucher : elle voulait qu'il lui accorde toute son attention, elle savait à quel point son esprit vagabondait.

- Tu ne peux pas voler des enfants qui n'ont plus leur mot à dire. C'est immoral.

Tout au fond de ses yeux, il y avait une lueur suppliante.

Je t'en prie, ne rends pas ça plus compliqué que ça ne l'est déjà.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://elorecohlt.tumblr.com
Pit
avatar

♣ Chef des Raccommodeurs ♣


✘ AVENTURES : 723
✘ SURNOM : Le Joker
✘ AGE DU PERSO : 17 ans

✘ LIENS : Quelques fleurs perdues dans un fossé de cartes
le SWAG


MessageSujet: Re: Les Limites d'un Jeu   Mer 13 Jan 2016 - 20:45

Elle n’avait pas peur, hein ? Elle ne plaisantait pas, hein ? Elle semblait être revenue plus ou moins à la normale, du moins c’était ce que le Joker s’assurait. Il ne pouvait cependant pas sourire. Se contentant d’écouter, alors que l’esprit était en train de lutter pour aller s’intéresser aux peaux au sol. Il fallait les ramasser, mais dans le Jeu, or ils n’étaient pas dans ce jeu, avec Dusk.

Pit soupira, il n’aimait pas les tons fermes, il détestait ça. Mais c’était la Déracinée. Il hocha la tête pour confirmer les dires de l’ancienne Mère.

Le regard fuit lorsque la Grimpeuse lui dit qu’il ne pouvait pas prendre les peaux. Mais les mains de celle qu’il avait d’abord connu sous le nom de Ran, avait redirigé l’attention sur elle, sur ses mots.
Le Joker suivit, mais les sourcils froncés.

Immoral. Il n’était même pas sûr de comprendre ce mot, mais ce n’était que durant un premier temps. Puisqu’il saisit le sens un instant après.

Un autre soupir.
Pit resta concentré sur la Grimpeuse, puis ses iris d’absinthe descendirent sur les peaux. Il ne voulait qu’une chose : corriger le plateau de Jeu. Dusk ne devait pas être aussi proche du Jeu, aussi proche des Trésors.

Il avait l’impression qu’une lueur différente brillait dans les yeux de la Déracinée, mais il ne comprenait pas. De l’inquiétude sans doute, peut-être. Il n’en savait rien.

- Je sais… enfin… maintenant.

Maintenant, il le savait, que ce n’était pas bien. Mais pas lorsqu’il jouait, parce que ce n’était qu’un jeu. Parce que c’était ce que le Jeu voulait.

Le Joker ne voulait juste pas que Dusk soit impliquée, elle était extérieure à tout ça.

- Maintenant, on s’en va ? S’il-te-plaît…

Il voulait l’éloigner, il lui servit un sourire un peu cassé. La seule solution qu’il voyait, c’était évidemment de ne plus porter attention à son Trésor.
Ne pas même chercher à ce qu’elle comprenne sa vision des choses.

Mais franchement, elle se laisserait avoir par des paroles ? Elle serait si dupe que ça ? Sans doute pas… il ne coûtait rien d’essayer. Mieux valait ça que d’expliquer, de tenter de répondre, de donner un sens au Jeu, celui duquel la Déracinée est détachée. Le Joker se contenta de reculer un peu, comme pour qu’elle le suive, un peu plus loin des peaux.
Il ne savait pas quoi faire.

Le regard ailleurs, puis à nouveau sur l’ancienne Mère en chef.

- Tu le diras pas, … hein ?

Un temps, sourire au jaune, nerveux.

- C’était difficile de ne pas s’intéresser à ce que ça donnerait comme matière à… coudre… J’avais l’impression, de faire juste. Et pourtant, je sais que c’est glauque…

Son raisonnement lui semblait flou à lui-même, il n’était pas lui-même. Enfin si, justement, il était plus lucide en ce moment que durant tout le reste du temps.
Il savait que c’était « glauque », mais ça rester quelque chose d’alléchant. Dans son esprit, ça hurlait de récupérer les acquisitions au sol, et de ne pas s’occuper de Dusk. Elle était si froide, on s’en fichait d’elle, non ?

Mais le Joker n’avait plus ce masque, avec la Grimpeuse, alors ce qui était mieux pour le Jeu passait, pour une fois, en second plan.

Dusk lui avait dit qu’elle n’était pas ceux qui lui avait fait du mal, non ? Qui ça « ceux » ? Le Chef des Raccommodeurs ne s’en souvenait déjà plus, l’île avait tout dévoré. Mais laissait les cicatrices, seules les causes disparaissaient.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dusk
avatar

♣ Grimpeur ♣


✘ AVENTURES : 193
✘ SURNOM : La Déracinée
✘ AGE DU PERSO : 16 ans.

✘ DISPO POUR RP ? : Non.
✘ LIENS : How does it feel without my love ?
Sujets en cours : I - II

MessageSujet: Re: Les Limites d'un Jeu   Mar 19 Jan 2016 - 0:03


- Je sais… enfin… maintenant.

Dusk laissa ses bras retomber le long de ses côtes. Elle n'était pas sûr qu'il sache vraiment, non. Elle n'était même pas sûre d'avoir réussi à l'atteindre.

- Maintenant, on s’en va ? S’il-te-plaît…

Il n'avait pas l'air à l'aise du tout ; au vu de la découverte de Dusk, c'était compréhensible. Cette dernière le fixait sans ciller, immobile. De marbre même lorsqu'il fit un pas en arrière pour illustrer sa demande et dans la tête de la Grimpeuse les pensées s'affolaient trop vite. Elle voulait s'en aller, ils le devaient. Mais ce serait fuir, or elle ne pouvait pas le permettre tout de suite.

Même si cela signifiait rendre encore plus mal à l'aise Pit.

- Tu le diras pas, … hein ? C’était difficile de ne pas s’intéresser à ce que ça donnerait comme matière à… coudre… J’avais l’impression, de faire juste. Et pourtant, je sais que c’est glauque...

Ses explications étaient décousues, étranges. Elles lui ressemblaient.

La Déracinée croisa les bras.

- Si je ne te dénonce pas, ce sera contraire aux règlement de l'Arbre.

Elle ne cilla pas, respirait faiblement, son expression restait de marbre.

- Pourquoi je ne devrais rien dire ?

Elle avait une autre question à poser, d'une voix légèrement plus frêle.

- Pit... si on s'en va, tu laisseras tomber ?

Elle n'arrivait même plus à préciser quoi. Sa résistance au glauque avait des limites.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://elorecohlt.tumblr.com
Pit
avatar

♣ Chef des Raccommodeurs ♣


✘ AVENTURES : 723
✘ SURNOM : Le Joker
✘ AGE DU PERSO : 17 ans

✘ LIENS : Quelques fleurs perdues dans un fossé de cartes
le SWAG


MessageSujet: Re: Les Limites d'un Jeu   Ven 22 Jan 2016 - 22:12

Première phrase, ce sera contraire aux règles de l’Arbre. Mais pourtant, il y avait tant d’Enfants qui allaient justement à leur encontre. Les enfants ne sont jamais doués pour les règlements. Non ?
Qu’est-ce qu’il en savait, Pit ? Rien, il ne pouvait pas trouver de solution à cette première phrase. Pas sans le Jeu.
Mais Dusk, elle ne devait pas y être mêlée. Hors de question.

Les dents se serraient, s’étouffaient entre elles.

Pourquoi elle ne devrait pas le dire ? Les yeux d’absinthe réagirent d’une lueur étrange accompagnés pas le mouvement des sourcils se fronçant un peu plus, comme lorsque l’on cherche à comprendre, et la voix tenta de se faire entendre, mais rien ne sortit dans les airs.

Puis à nouveau la voix de la Déracinée.
Une tonalité changeait cette fois-ci. Les sourcils se relevèrent, abandonnant la ride du lion qui se formait avant.

Un temps. Trop compliqué pour l’esprit. Tout était trop compliqué en dehors du Jeu.

Le Joker chercha alors à s’expliquer, à trouver des réponses, peut-être sans queue ni tête mais des réponses tout de même.

Un gloussement nerveux, les mains à nouveau dans les cheveux. Réflex.

- Ca a rien a foutre avec l’Arbre… il était mort, il n’est plus à l’Arbre.

Les paumes descendaient sur les paupières qui se fermaient afin de protéger les lacs d’absinthe du vin trop ferreux du sang.

- Faut… faut rien dire… parce que…

Un soupir, long, comme dans un grand effort. Les doigts s’écartèrent pour laisser les yeux fixer Dusk, avant de tomber le long des hanches du Chef.
Ce dernier ne savait pas que faire de ses bras, les croisant, puis les décroisant encore. Et encore. Avant de rester au final au croisement, les doigts s’enfonçant dans le tissu des manches repliées.

- … tu es mon amie ? Enfin… t’étais un peu ma « mère », enfin… je peux pas te mêler à ça. En parle pas, ignore, tu ne dois pas avoir ce souvenir dans les yeux ni même dans les oreilles ou dans la parole.

Elle ne devait pas être mêlée à ça, au Jeu.

- Et… je sais pas si je peux promettre. Mais jamais j’aurais choisi un vivant, tu peux en être sûre. C’est impossible.

Il voulait la rassurer, promettre au moins de ne jamais faire de mal directement. Pit n’arrivait pas toujours à mentir à la Déracinée. Il ne parvenait qu’à une sorte de demi mensonge, quand ce n’était pas un entier.

- … faut que tu t’enlèves de là, tu dois pas être dans le même cadre que ça.

Vague sourire léger, Pit cherchait à l’éloigner, au moins de son point de vue, du Jeu.

- Je le ferai plus si tu veux, mais arrêtes d’être dans le même cadre s’il-te plaît… c’est trop sale.

Sourire fatigué, l’esprit n’aimait pas du tout cette frontière détruite, presque en morceau. Il fallait corriger, éloigner à nouveau les mondes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les Limites d'un Jeu   

Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» Questions sur les mains limites / scores...
» Je connais mes limites. C'est pourquoi je vais au-delà. »
» Les limites de la Justice : Procès IG contre perso fuyant
» L'uchronie : quelles limites ?
» Faire des limites

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: La Vallée des Fées :: Le Bois Joli-