Partagez | .
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Sharpy
avatar

♣ Chef des Armuriers ♣


✘ AVENTURES : 639
✘ SURNOM : la Lame
✘ AGE DU PERSO : 16 couteaux

✘ DISPO POUR RP ? : Pas pour le moment !
✘ LIENS :
Que vos lames restent acérées !
L'amitié est comme la lame d'un couteau : en se retournant elle blesse son maître.

MessageSujet: [Flashback] L'heure du dragon   Mar 27 Oct 2015 - 22:42

Une ombre se découpa dans la semi-obscurité du petit matin. Du haut de la Tour, on apercevait peut-être déjà les premiers rayons du soleil qui se découpaient sur le ciel rose orangé. Mais pour sa majorité, la cabane des Sentinelles était encore complètement plongée dans le noir. Parfait. Sharpy se faufila à l'intérieur et s'immobilisa devant la porte le temps d'habituer ses yeux à l'obscurité. Il avait demandé à Scar s'il pouvait lui donner les horaires de tours de garde de ses recrues. "À des fins pédagogiques", avait-il dit. Bon, Scar lui avait donné une liste que Sharpy avait été incapable de lire, mais n'ayant pas envie de déranger son collègue plus longtemps, il avait trouvé une bonne âme sachant décrypter cet étrange langage qu'était l'alphabet latin. Il ne cherchait qu'un nom. Quand il fut certain que ce nom était apposé aux côtés d'un horaire qui n'était pas l'heure du dragon, il mit au point un plan tel le fin stratège qu'il était. Le plan.

Il n'était donc que sept heures du matin lorsque Sharpy se faufila dans la pièce où dormaient les Sentinelles qui n'étaient pas de garde, espérant trouver sa cible. Oui, tout à fait. Sa cible. Aussi discret que son non-talent pour la discrétion le lui permettait – "Aïe ! Excusez-moi ! Oups, pardon Shark !" chuchotait la voix dans l'ombre – Sharpy se glissa presque en rampant jusqu'à l'endroit où dormait Sepia – définitivement, Stealth n'allait pas lui proposer de revoir ses plans de carrière. Avec une lenteur toute calculée, il s'éleva au niveau de la Sentinelle et donna un petit coup dans son hamac.

"Sepia... hé, Sepia ! Tu dors ?"

Lui, peut-être, mais tous ceux que tu as réveillé sur ton chemin, sûrement pas. Quelques "chuuut" se firent entendre et Sharpy grimaça. Scar n'avait accédé à sa requête étrange que parce qu'il avait juré que jamais, ô grand jamais, il ne réveillerait toute la Tour. Sharpy donna un coup plus fort sur le hamac, frustré et pressé de parvenir à ses fins :

"Debout ! C'est l'heure !" chuchota-t-il plus fort.

L'heure de quoi ? L'heure de réveiller le dragon qui est en toi ! L'heure de rentrer sur cette Arène et de prouver au monde que tu as du cran ! L'heure de ne pas te défiler comme tu l'as fait trop souvent, forçant Sharpy à utiliser des méthodes extrêmes et... tout à fait déloyales.

Pour quelqu'un qui aimait dormir, c'était presque un déchirement. Mais sa volonté était de fer et le professeur n'avait aucune pitié.

Il donna un nouveau coup sur le hamac, plus fort que les autres et qui ne pouvait signifier qu'une chose : il était prêt à le renverser.

N.B.:
 








(officiellement What a Face)
















Sharpy au naturel ♥:
 

#NoublieJamaisLAreneTigerPee:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ancien Perdu
avatar

Invité



MessageSujet: Re: [Flashback] L'heure du dragon   Mer 28 Oct 2015 - 11:53

Il quitta son poste avec une heure supplémentaire dans les jambes, décidée par lui-même. Un bruit avait attiré son attention, plus loin dans la forêt, et le Grisé ne voulait pas aller se coucher tant qu'il n'était pas sûr que ce qu'il avait entendu n'était pas un danger.
Après avoir fait plusieurs fois le tour du Grand Arbre sans déceler les traces de quelque chose de suspect, il s'autorisa finalement à rejoindre la cabane des Sentinelles, les paupières lourdes et le corps engourdi.

Le sommeil s'était abattu sur lui comme un saut d'eau sur la figure. Peut-être même s'était-il endormi avant que sa tête ne touche son oreiller, qu'il serrait désormais contre lui comme une peluche. Un filet de bave s'échappait même de ses lèvres, et on pouvait voir sur son visage tout le calme et la sérénité du monde. Dormir était décidément la chose la plus fantastique au monde.

Il sentit vaguement un contact, qu'il pensa venir de son rêve. Au second petit coup, Sepia était déjà réveillé, mais en reconnaissant la voix de Sharpy, il se dit qu'il devait s'agir d'un cauchemar, alors il préféra ne pas s'en formaliser.

- Debout ! C'est l'heure !

Un ronchonnement lui échappa. Le Sentinelle remonta sa fine couverture au-dessus de sa tête, avec la vague pensée que s'il l'ignorait, il allait probablement partir. Il remonta ses jambes et se lova dans son hamac, déjà reparti dans le pays des rêves.

Mais un coup, celui-là dans les côtes, celui-là douloureux, lui arracha un petit cri.

- Laisse-moi, marmonna-t-il, la bouche pâteuse. Je viens de finir mon tour de garde.

C'était relativement faux. Il avait tout de même réussi à enchaîner cinq heures de sommeil, ce qui était assez rare pour un Sentinelle. Passant son bras par-dessus son rempart improvisé, il fit un petit geste de sa main qui signifiait bien à l'Armurier qu'il souhait le voir déguerpir.
Et puis si Sharpy était là, ce n'était sûrement pas pour lui apporter un quelconque petit déjeuné au lit ... Sepia abaissa brutalement la couverture qui cachait son visage et fit exprès de donner à sa voix des intonations un peu cassée tout en reniflant :

- Je suis malade. J'ai dû attraper quelque chose, cette nuit. J'irai voir Soul dans la journée.

Naïvement, il pensait que, comme les nombreuses autres fois, Sharpy allait finalement le laisser tranquille, au moins quelques jours avant de vouloir revenir à la charge. Il se dit aussi que ce petit manège n'allait probablement pas durer éternellement. Mais s'il pouvait durer une journée de plus, ce serait fortement appréciable.

- Tu as besoin de quelque chose ? S'enquit-il après avoir toussé, feintant l'ignorance. D'autres Sentinelles sont en gardes. Ils peuvent t'aider si tu veux.

Et sans attendre de réponse – car de toute manière il se doutait bien de ce qu'il allait lui dire -, le Gris tourna le dos à son camarade et ferma les yeux. Il n'avait plus du tout envie de dormir, mais le sommeil était parfois une excuse suffisante pour avoir la paix.
Revenir en haut Aller en bas
Sharpy
avatar

♣ Chef des Armuriers ♣


✘ AVENTURES : 639
✘ SURNOM : la Lame
✘ AGE DU PERSO : 16 couteaux

✘ DISPO POUR RP ? : Pas pour le moment !
✘ LIENS :
Que vos lames restent acérées !
L'amitié est comme la lame d'un couteau : en se retournant elle blesse son maître.

MessageSujet: Re: [Flashback] L'heure du dragon   Sam 7 Nov 2015 - 17:46

Sharpy avait l'impression, en voyant Sepia se cacher, d'être en face d'un petit jouant à cache-cache. Ceux qui avaient trois-quatre ans croyaient souvent que tant qu'ils se cachaient les yeux, personne ne les trouverait. Ce qui donnait parfois lieu à des scènes comiques où des pieds dépassaient de sous une table ou de derrière un râtelier, leur propriétaire persuadé d'être devenu invisible par le pouvoir de la cachette magique. Malheureusement pour Sepia, il n'avait plus trois-quatre ans.

"C'est pas ce que dit la liste de Scar", chuchota Sharpy en se rapprochant.

Bon, il ne l'avait pas sur lui mais il était tout à fait sûr que le nom de Sepia figurait bien plus tôt dans la nuit sur le planning du chef des Sentinelles. Sa recrue enchaîna en prétextant qu'il était malade, ce dont Sharpy avait l'habitude. Il était souvent "blessé" ou "malade", et l'Armurier s'était demandé à force s'il avait la poisse ou s'il ne faisait pas exprès de se faire mal pour être inapte au combat. Très malin. Comment Sepia réagirait si le Grand Arbre se faisait attaquer ? Il se casserait une jambe ?

"Si tu es malade au point de ne pas pouvoir te lever, c'est sûrement grave et dans ce cas on va aller voir Soul tout de suite", déclara Sharpy en chuchotant, juste assez fort pour que Sepia l'entende.

Il avait bien préparé sa réponse cette fois, listant mentalement quelques excuses potentielles et ce qu'il pourrait y rétorquer. Pour l'instant, ça allait. Mais Sepia ne bougeait pas d'avantage, sauf pour se renfoncer dans ses couvertures, et la patience de Sharpy atteignait ses limites.

"Nan, c'est de toi dont j'ai besoin. J'ai besoin que tu te réveilles, que tu te bouges les fesses et que tu me suives à l'Arène. Et tu le sais très bien ! Ce que tu ne sais pas en revanche, c'est l'heure à laquelle je me suis levée pour venir te chercher."

Pour une Sentinelle, c'était peut-être une grasse matinée. Mais Sharpy n'était pas une Sentinelle. Il ne sacrifiait pas ses heures de sommeil en vain. Il passa ses bras sous le hamac et, sans plus de cérémonie, retourna le tout comme un tronc d'arbre qu'on ferait rouler hors de son chemin. Il eut tout de même une pensée désolée pour les camarades de Sepia qui dormaient encore, et allaient probablement être réveillés par le bruit de sa chute.
Tant pis.
Avec un peu de chance, ils les mettraient dehors à coup de pieds et ça lui faciliterait la tâche.








(officiellement What a Face)
















Sharpy au naturel ♥:
 

#NoublieJamaisLAreneTigerPee:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ancien Perdu
avatar

Invité



MessageSujet: Re: [Flashback] L'heure du dragon   Lun 9 Nov 2015 - 19:43

Il grommela.

- Non, on va pas déranger Soul si tôt pour ça voyons. Et je suppose que tu t'es levé à la même heure que celle à laquelle tu m'a réveillé, à quelques minutes près. S'il te plaît Sharpy, laisse-moi dor ...

La fin de sa phrase fut coupée par un hoquet de surprise suivit du bruit sourd de son corps s'écrasant au sol. Sepia geigna un peu, emmêlé dans sa couverture, la gorge nouée et le ventre serré.
Comme un seul homme, les enfants endormis réagirent à ce dérangement.

- Shhhh !

Le Grisé ravala des larmes vexées et se mit sur ses jambes, posant sans délicatesse son plaid dans son hamac. Lentement. La tête baissée. Exagérément victime de son destin tragique. Dans sa cervelle abîmée se mélangeait un milliard d'idées pour échapper à l'inévitable. Rien que de s'imaginer devoir porter un coup le mettait dans tous ses états, et s'il avait pu là, sur le champs, s'enterrer pour ne plus jamais ressortir, il l'aurait fais sans hésitation.
Au lieu de cela, il se contenta de lever des yeux mouillés vers Sharpy, affrontant les siens, un air pitoyable sur le visage.

- Pourquoi veux-tu tant que je m'entraîne ? Je suis Sentinelle depuis longtemps et je n'ai jamais eu à me battre.
- Allez discuter dehors bon sang !

Machinalement, Sepia recula d'un pas, croisant les bras pour éviter que Sharpy ne tente de le tirer.

- On ne discute pas, répliqua-t-il. Sharpy allait partir de toute manière. Non ?

Il avait dis cela d'une petite voix, pas du tout sûr de lui, avec néanmoins un pointe d'espoir dans son intonation. Vaine, la pointe d'espoir. Il se doutait bien que le chef des Armuriers n'allait pas en rester là.
Alors l'enfant prit les devants, et d'un pas décidé, rejoignit la sortie, s'adossant contre la porte et regardant Sharpy d'un œil craintif, comme s'il redoutait de se faire frapper, là, sans raison.

- Ce serait quoi, comme entraînement ? Se renseigna-t-il, comme s'il capitulait finalement.

Il se passa une main sur le visage, glissa ses doigts dans ses boucles brunes où il vint une mèche qu'il fit rouler entre ses doigts, portant son regard loin derrière Sharpy, espérant peut-être pouvoir se projeter là-bas, très loin, par téléportation. Tout dans son attitude, pourtant toujours respectueuse, exprimait ses émotions et son envie de rester loin de l'Arène.
Revenir en haut Aller en bas
Sharpy
avatar

♣ Chef des Armuriers ♣


✘ AVENTURES : 639
✘ SURNOM : la Lame
✘ AGE DU PERSO : 16 couteaux

✘ DISPO POUR RP ? : Pas pour le moment !
✘ LIENS :
Que vos lames restent acérées !
L'amitié est comme la lame d'un couteau : en se retournant elle blesse son maître.

MessageSujet: Re: [Flashback] L'heure du dragon   Ven 8 Jan 2016 - 12:34

Sharpy était habituellement patient, mais l'opiniâtreté de Sepia mettait son indulgence à rude épreuve. Il ne s'agissait pas d'un élève maladroit ou réticent qui suivait sans grande conviction ses consignes ; il s'agissait d'un élève qui n'avait encore jamais mis les pieds dans l'Arène et que Sharpy tentait, petit à petit, de convaincre. Qui rongeait, petit à petit, sa patience. C'était un travail sur le long terme et si l'Armurier avait vraiment envie d'y arriver, il se sentait de plus en plus fatigué. C'était toujours la même chose, rien n'avançait, et de surcroit il ne comprenait pas ce qui clochait. Il se doutait bien qu'il y avait un problème. Il avait plusieurs pistes ; il avait par exemple demandé à Scar si Sepia était du genre flemmard bon-à-rien, mais il semblait que la Sentinelle remplissait tout à fait son rôle. Le problème, c'était qu'à part argumenter contre lui et le chercher partout, Sharpy ne connaissait pas Sepia. Et Sepia ne le connaissait pas non plus, sinon il aurait su que le forcer à se lever encore plus tôt que lui était quelque chose qui malmenait vraiment beaucoup la patience susmentionnée. Il eut presque du regret quand la Sentinelle s'écrasa au sol, vite balayé par les protestations de ses camarades à présent tous réveillés.

"Désolé", s'excusa Sharpy à la ronde.

À côté de lui, Sepia se releva très lentement. Sharpy se demanda s'il avait mal ou s'il simulait. Il détailla l'attitude exagérément forcée de la Sentinelle, et songea qu'il aurait probablement fait pareil à sa place. Ou alors il serait parti en courant. Aussi. Comme s'il avait lu dans ses pensées, Sepia recula en croisant les bras, amorçant une excuse qui fut aussitôt coupée par la voix d'un collègue courroucé :

"Allez discuter dehors bon sang !"
"On ne discute pas. Sharpy allait partir de toute manière. Non ?"

Le Sharpy en question haussa un sourcil et croisa les bras à son tour. Non. Il pouvait balancer des excuses à la ronde pour se justifier devant ses camarades, mais ils savaient tous les deux ce qui allait se passer. Ou en tout cas, ce qui n'allait pas se passer. Sharpy sortant tout seul de la Tour, par exemple. Il fut tout de même surpris de voir Sepia se diriger de lui-même vers la sortie, l'air à la fois décidé et inquiet. Son agacement laissa place à l'incompréhension et il rejoignit son très réticent élève dehors.

"Rien de méchant. On va pas... On ne va pas se battre", répondit-il calmement.

Déjà parce qu'il ne connaissait pas son niveau, ensuite parce que l'idée de mettre un pied dans l'Arène semblait lui plaire autant que si on avait annoncé à Sharpy qu'il devait passer la journée en compagnie des Mères du Grand-Arbre. La comparaison le fit tiquer malgré lui et il réalisa que, peut-être, Sepia avait peut-être des raisons très sérieuses de le fuir ainsi.

"On est pas obligés d'aller dans l'Arène, si..." Si ça te fait peur ? "... si tu veux pas. Mais que tu le veuilles ou non, même en tant que Sentinelle, tu peux rencontrer un ennemi un jour et... tu devrais être capable de te défendre, tu ne crois pas ?"

Si les pirates attaquaient le Grand Arbre et que Sepia se faisait attaquer ? Pire, s'il mettait quelqu'un d'autre en danger parce qu'il refusait de se battre ? Il compromettrait non seulement sa position mais surtout la vie des autres enfants. Il y avait des responsabilités à officier comme Sentinelle. Ils étaient certes moins exposés que les Éclaireurs ou les Récolteurs, mais ils avaient un rôle important qui exigeait un minimum de connaissances... Sharpy soupira devant les arguments qu'il construisait petit à petit dans sa tête pour les exposer à Sepia. Non, s'il voulait être honnête, pour lui, chaque enfant devrait savoir se battre, se défendre surtout.

Mais on ne pouvait pas sauver tout le monde.

"On ne va pas se taper dessus, faire des pompes ou courir autour du terrain, et je ne vais pas te mettre une arme dans les mains. Alors détends-toi."

Sepia n'était peut-être pas du genre "sportif", et le moindre effort physique le rebutait. Ou alors il avait peur. Sharpy hésitait toujours, mais quelque chose lui disait qu'il était sur la bonne voie avec ces deux hypothèse. Restait à savoir ce qui effrayait le plus la Sentinelle.

HJ:
 








(officiellement What a Face)
















Sharpy au naturel ♥:
 

#NoublieJamaisLAreneTigerPee:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ancien Perdu
avatar

Invité



MessageSujet: Re: [Flashback] L'heure du dragon   Ven 5 Fév 2016 - 14:31

Sepia haussa un sourcil dubitatif lorsque Sharpy annonça qu'ils n'allaient pas se battre. Hm. Pourquoi est-ce qu'il n'y croyait pas une seule seconde ?
Le maître Armurier avait l'air quelque peu gêné. De quoi ? De Sepia ? Il est vrai qu'il était rare que les deux garçons se retrouvent ainsi en confrontation. C'était peut-être même la première fois qu'ils discutaient pendant aussi longtemps.

- … tu devrais être capable de te défendre, tu ne crois pas ?

Haussement d'épaules du côté du Sentinelle et détournement de regard. Il se balançait d'une jambe à l'autre, pas vraiment à son aise.

- On ne va pas se taper dessus, faire des pompes ou courir autour du terrain, et je ne vais pas te mettre une arme dans les mains. Alors, détends-toi.

Cette fois-ci, le Grisé jeta un coup d'oeil interrogateur à son camarade. Bien. S'ils n'allaient pas faire toutes ces choses, alors ça ne servait à rien qu'il y aille. Il n'avait pas spécialement envie de regarder Sharpy dans le blanc des yeux pendant deux heures en attendant qu'il se passe quelque chose.

- Alors à quoi ça sert que je vienne ? S'enquit-il après un silence.

Il pinça ses lèvres et se mordilla l'intérieur des joues. Au loin, le soleil commençait tout juste à pointer le bout de son nez. Le jeune garçon retint un bâillement, qu'il cacha finalement derrière sa main. Celle-ci vint ensuite frotter ses yeux fatigués.

- Tu veux que je vienne prendre un petit-déjeuné avec toi, en fait, et tu n'oses pas me le demander ?

Un petit sourire narquois naquit au coin de ses lèvres.

- Ou alors tu veux juste passer un peu de temps avec moi. J'en suis très flatté, sache-le.

Troubler l'ennemi en changeant de sujet : ça, il savait faire. Pour un peu, Sharpy allait oublier pourquoi il était venu, et allait tout simplement proposer à Sepia une petite balade.
En attendant, ce dernier ravala son sourire pour tenter de coller sur son visage une expression sérieuse.
Revenir en haut Aller en bas
Sharpy
avatar

♣ Chef des Armuriers ♣


✘ AVENTURES : 639
✘ SURNOM : la Lame
✘ AGE DU PERSO : 16 couteaux

✘ DISPO POUR RP ? : Pas pour le moment !
✘ LIENS :
Que vos lames restent acérées !
L'amitié est comme la lame d'un couteau : en se retournant elle blesse son maître.

MessageSujet: Re: [Flashback] L'heure du dragon   Sam 12 Mar 2016 - 18:11

Sharpy tentait de rassurer Sepia mais ce dernier cassa tout son discours d'un "alors à quoi ça sert que je vienne ?", auquel l'Armurier dut bien se retenir de ne pas facepalmer. Il leva légèrement les yeux au ciel, sans savoir s'il était plus désespéré par l'attitude de son élève récalcitrant ou par sa propre incapacité à avoir de la répartie.

"Y'a pas que la baston dans la vie", lâcha-t-il un peu bougon.

Oui, c'était lui qui disait ça, parfaitement. Il adorait se battre, on n'allait pas se mentir, mais il était capable de faire face à un adversaire sans intention de tuer. Ou même de le frapper. MÊME DE LE TOUCHER, bon sang ! Il suffisait de connaître la bonne technique. Or donc, Sepia étant apparemment peu emballé à l'idée de lever ses petits poings pour faire autre chose que ramener la couverture à lui quand il faisait semblant de dormir – Sharpy l'avait un peu mal pris, oui – il serait sûrement plus facile de l'introduire à la castagne par un biais moins... violent ?

"Tu veux que je vienne prendre un petit-déjeuner avec toi, en fait, et tu n'oses pas me le demander ?" Sourire narquois de Sepia, haussement de sourcils de Sharpy. Il se moquait de lui là, non ? "Ou alors tu veux juste passer un peu de temps avec moi. J'en suis très flatté, sache-le." Il se moquait de lui.

Sharpy eut envie de lui balancer une taloche à l'arrière de la tête pour lui montrer qu'il n'était pas d'humeur à rigoler, surtout si ça impliquait tourner en rond et éviter le sujet principal, mais il réalisa que cela ne ferait que conforter la Sentinelle dans son idée. Ne pas utiliser la violence. Être diplomate. Bon sang, la matinée était à peine commencée et Sharpy sentait déjà que la journée allait être longue. La réponse fut lancée sur un ton beaucoup trop calme, sourire crispé au bord des lèvres :

"Tu sais, plus vite on aura commencé et plus vite on aura fini. Je ne compte pas m'étaler des heures avec toi, je me doute que tu as besoin de temps pour assimiler les choses."

Non il ne venait pas de sous-entendre qu'il était stupide – c'était mal de dénigrer ses élèves – il supposait juste que Sepia, ne s'étant jamais battu et n'ayant jamais exprimé l'envie de le faire, n'était peut-être pas très doué... ou juste lent d'apprentissage. Sharpy avait peut-être usé d'un ton un peu trop narquois pour déclarer la chose, mais c'était juste sa patience qui se réduisait comme peau de chagrin.

"Est-ce que tu es rapide ? Quelle question, bien sûr que oui, je t'ai déjà couru après", se corrigea-t-il automatiquement, avant de lever un doigt menaçant "t'as pas intérêt à le faire, là. Bouge. Pas."

Il s'éloigna de quelques pas et ramassa un caillou.

"Si je te lance ça, tu serais capable de l'éviter pas vrai ?" demanda-t-il avec un air très sérieux.

Il était assez loin, enfin il l'espérait, pour que même un enfant de cinq ans ait le réflexe de se baisser afin de ne pas se prendre le projectile en pleine tête. Sharpy hésita mais ne lança pas. Pas de violence, on avait dit.

Sauf si Sepia en profitait pour se barrer en courant. Là il lancerait le caillou.








(officiellement What a Face)
















Sharpy au naturel ♥:
 

#NoublieJamaisLAreneTigerPee:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ancien Perdu
avatar

Invité



MessageSujet: Re: [Flashback] L'heure du dragon   Jeu 31 Mar 2016 - 10:02

À la phrase 'y'a pas que la baston dans la vie', pleine de sagesse et de réflexion, Sepia ne put s'empêcher de hausser les sourcils, étonné d'entendre cela de la bouche du chef des Armuriers.
Enfin, apparemment, sa petite pique avait fait mouche. Il y eut un léger silence, où Sharpy devait chercher quelque chose à répliquer. Le Sentinelle se préparait déjà à une confrontation orale. Selon lui, l'autre garçon était incapable de discussion calme. Alors, le cœur battant et les mains tremblantes, le Grisé attendait la suite avec appréhension.

- Tu sais, plus vite on aura commencé et plus vite on aura fini. Je ne compte pas m'étaler des heures avec toi, je me doute que tu as besoin de temps pour assimiler les choses.

Se mordillant la lèvre inférieure, Sepia gardait son regard tourné vers lui, mais ne releva pas, préférant même garder une expression totalement neutre sur le visage.
Quand Sharpy demanda s'il était rapide, avant de se répondre tout seul, il ne put s'empêcher de lâcher un petit rire amusé. C'était au moins quelque chose qu'on ne pouvait pas lui reprocher : la rapidité.

- T'as pas intérêt à le faire, là. Bouge. Pas.

Maintenant, c'était un vrai sourire qui égayait le visage du Gris. Bras croisés, il se surprenait à trouver l'Armurier particulièrement distrayant. Pour un peu, il serait parti en courant, juste pour le voir lui courir après. Et éventuellement pour fuir un possible entraînement.
Il l'observa brandir son caillou, une certaine méfiance au creux du ventre.

- Si je te lance ça, tu serais capable de l'éviter pas vrai ?

Haussement d'épaule, soupir désabusé :

- Ben, tout dépend. De la vitesse et de la force que tu mets. Puis je vois pas pourquoi me lancer un caillou. C'est tout nul, comme idée. Les ennemis lancent jamais de caillou pour nous attaquer.

Il se mordit la langue pour éviter de lâcher une bêtise. Par exemple, que les ennemis sont plus du genre à se jeter sur eux, ou à jeter des lames, donc qu'il serait appréciable de suivre un entraînement digne de ce nom.
Du coup, il tenta de se rattraper.

- Enfin, ça m'est pas encore arrivé. Enfin, je sais plus. J'en sais trop rien, en fait. Ça fait longtemps que je suis Sentinelle. L'important, c'est que je sois toujours là, et sur mes deux jambes. Ça prouve bien quelque chose, non ?

Il toussa au creux de son coude. Son regard descendit vers le caillou que tenait Sharpy. Un petit soupir lui échappa de nouveau alors qu'il plaçait ses mains sur ses hanches et relevait le menton.

- Lance-le, lâcha-t-il d'une voix égale. Lances-en même plusieurs.

Les pieds bien ancrés au sol et le dos droit – ce qui était de plus en plus rare chez Sepia -, le garçon perdu patientait, prêt à réagir.

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
L'Ombre
avatar



✘ AVENTURES : 1506

MessageSujet: Re: [Flashback] L'heure du dragon   Lun 13 Juin 2016 - 21:58

The End


Toi qui à la violence des gestes et des paroles,
A toujours préféré la paix en guise de parabole,
Face aux agressions vives du monde qui t'entoure,
Voilà qu'à présent droit, stoïque et sans détour,
Tu demandes à un chef d'éprouver ta stature,
Qu'il charge contre toi ses lames et ses blessures,
Quel est donc ce démon que tu veux affronter ?
Peut-être que c'est en toi qu'il oeuvre et qu'il est né.


FIN DE L'AVENTURE




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://neverneverland.forumactif.org
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Flashback] L'heure du dragon   

Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [Festival] Cidre & Dragon - Caen - 15/16 septembre 2012
» DRAGON'S CUP 2010 [100 joueurs attendus]
» L'Arche du Dragon Noir
» "Dragon Rider" par Karel93
» Aegwynn et la chasse au Dragon

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Le Grand Arbre :: Les Cabanes dans les Branches-