Partagez | .
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Ancien Perdu
avatar

Invité



MessageSujet: Courageux mais pas téméraires ?    Jeu 22 Oct 2015 - 14:44

Courageux mais pas téméraires ?



Stagy & Sepia

Du revers de sa manche déjà bien salie, Sepia vint essuyer la sueur de son front et enlever quelques mèches bouclées collées à sa peau. Il souffla, lèvre inférieure en avant, pour tenter de se prodiguer un semblant de fraîcheur sur le visage et finit par retirer complètement sa chemise jaunie par le temps, demeurant en débardeur et laissant choir ses bretelles sur son pantalon. Il n'aimait guère se dévêtir ainsi, mais il allait finir par se noyer dans sa sueur s'il restait un jour de plus avec tant de tissus sur lui. Seul son béret était resté ancré sur sa tête, fidèle à son poste, le protégeant un tant soit peu des rayons solaires. Il noua sa chemise autour de sa taille.

- J'étais sûr de connaître cet endroit, souffla-t-il, dubitatif. Il y avait un petit point d'eau avant, pas assez grand pour qu'il soit reconnu, mais assez important en temps de crise.

Il s'arrêta, regarda la végétation autour de lui, avant de se tourner vers Stagy et de hausser les épaules.

- Je me suis peut-être trompé, admit-il. Ou la zone s'est asséchée. On a qu'à avancer encore, nous trouverons peut-être quelque chose d'intéressant. Je me sentirais bête de rentrer bredouille.

Les deux garçons avaient discutés de cette canicule, au Grand Arbre, et Sepia s'était alors souvenu d'un point d'eau qui pourrait aider les troupes un petit moment encore. Comme ils n'avaient rien à faire, ils étaient alors partis à l'aventure, sur un coup de tête, pas inconsciemment, mais presque.

Le Grisé but une gorgée de sa gourde et la tendit à son camarade en réfléchissant.

- Il ne faudra pas non plus trop nous éloigner. On a pas pris beaucoup à boire.

Se servant de sa mémoire pourtant brouillée, Sepia observa les alentours en s'évantant de sa main, avant de montrer du doigt une direction.

- Par là, essayons.

Il visait une sorte de grotte, et songea furtivement au Crocodile qui pouvait s'y reposer s'il s'agissait-là de son repère. Mais le Gris pensait que l'eau douce devait constituer cet endroit, et il ne voulait pas rentrer tant que les nombreuses gourdes rangées dans son sac à dos ne seraient pas remplies. Il était beaucoup trop touché par le malheur qui frappait les plus faibles, tant mentalement que physiquement. Quelques enfants étaient déjà entre la vie et la mort. Sepia en pleurait jour et nuit bien qu'il ne savait même pas à quoi ressemblaient ses pauvres gamins.

Il offrit un léger sourire à Stagy.

- Dans les grottes il fait frais généralement. On a qu'à y aller, juste cinq minutes. Juste à l'entrée, d'accord ? Et si on entend un bruit inquiétant, on ressort. J'ai pas envie de faire face à quelque chose de dangereux.

L'idée de pouvoir profiter d'une certaine fraîcheur le ravissait plus qu'autre chose. Juste une minute, une petite minute à savourer le frais, à se couper un peu de la chaleur étouffante, pas plus. Peut-être même pourrait-il revenir plus tard avec d'autres enfants pour leur offrir aussi ce privilège. Enfin, pour cela, il devait d'abord s'assurer qu'il n'y avait aucun danger. Il comptait sur Stagy pour demeurer à ses côtés. Seul, ce n'était pas sûr qu'il trouve le courage.


Dernière édition par Sepia le Ven 30 Oct 2015 - 12:46, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Stagy
avatar

♣ Diplomate ♣


✘ AVENTURES : 163
✘ SURNOM : La Comédie
✘ AGE DU PERSO : 14 ans

✘ DISPO POUR RP ? : If you vvaaaaannnt
✘ LIENS :
Oyez, Oyez! La pièce de théâtre va commencer



MessageSujet: Re: Courageux mais pas téméraires ?    Jeu 29 Oct 2015 - 15:57

Qu'est ce qui l'avait amené à discuter avec cet espèce de paysan sentinelle? Aucune idée. Sépia lui ressemblait un peu, dans l'attitude comme dans l'apparence. Enfin, pour être correct dans la langue, c'était lui, Stagy, qui ressemblait à Sépia. En effet bien que leur âge soit le même en théorie, le Gris était sur l'île depuis bien plus longtemps que Stagy qui comptait 700 et quelques bâtonnets. Ses a priori étaient infondés, le garçon se révélait bien différent qu'on aurait pu le croire. Il était très attachant malgré tout, et dégageait l'odeur d'une histoire d'un autre temps. Odeur que Stagy, pas forcément malgré lui, appréciait.

Et les voilà dans la chaleur étouffante de la forêt la plus sombre, et l'ombre des arbres pourpres qui les enserrait de toutes parts ne suffisait pas du tout à le rafraichir. Il avait, ils avaient d'ailleurs, chaud. Très, très chaud. Stagy avait renoncé à mettre son pantalon et ses chaussures qu'il n'avait jamais quitté depuis son arrivée (à part pour les laver bien entendu), et était vêtu d'un horrible short gris qu'il avait trouvé chez les raccommodeurs. Quant à sa veste, elle reposait sous son hamac, dans sa cabane, depuis des jours et des jours. Ainsi vêtu, il avait l'impression d'être un clown, cependant il devait avouer que ses jambes d'adolescent, musclées et pourvues d'une pilosité naissante, lui plaisaient bien. Il était assez heureux d'avoir un peu grandi, même s'il aurait aimé que ça ne se fisse jamais. Personne ne remarquerait ces changements, il s'y engageait, et de toute façon, il ne grandirait pas plus! Hors de question.

Ils se retrouvaient là, perdus, assoiffés, réchauffés; d'où la question: POURQUOI avoir parlé avec Sépia? POURQUOI l'avoir suivi? Il aurait pu rester au "frais" et... argh..

Il lâcha piteusement:

─ Tu t'es trompé... ou bien nous sommes perdus....

Le diplomate poussa un soupir accablé par la chaleur et par le dépit et par tant d'autres choses qui lui pesaient lourdement sur le crâne. Oy, oy, oy tout allait si mal en ce moment. Il avait même oublié son sac avec ses affaires, malheur, désespoir, disgrâce infâme. Nerveusement, il suivit son coéquipier dans la forêt . Il avait appris à coups de boule dans le nez que les Sentinelles étaient forts et utiles. Très bien. En situation de crise... suivre les sentinelles. Et si ÇA c'était pas une situation de crise alors il voulait bien se faire tondre ses cheveux.

Et alors, entrer dans la grotte. La grotte. UNE GROTTE. Il la connaissait, cette grotte! Mais il ne se souvenait pas du tout ce qu'il y avait dedans. Un mauvais préssentiment... Il balbutia:

─Non... Sépia... C'est dangereux! Rebroussons chem...

Il se tut; il avait la sensation de passer pour un minable, alors il se tut. Stupidement, par orgueil.

─ Mais je n'ai pas peur bien entendu! Allons-y !

Égo trop grand pour un si chétif et faible corps. Malheur et apocalypse. Stagy déglutit et prit même quelques mètres d'avance sur son partenaire de galère, traînant quand même un peu les pieds. Chaque respiration lui arrachait une grimace. Respirer doucement... pas se faire repérer... Et le bruit des pieds, tout doux, tout doux... Il songea que la Sentinelle devait être plus forte, mais hors de question de montrer la supériorité des gros bras de l'arbre. IL était FORT aussi!

─ Je connais cette grotte, assura-t-il, alors qu'en fait pas du tout.

Le sol avait l'avantage d'être un peu humide, de plus en plus, la fraicheur était de plus en plus intense. Ça faisait longtemps qu'il ne s'était pas physiquement senti aussi bien. Mentalement et moralement c'était autre chose. Son coeur battait à un milliard, et s'il suait à présent c'était de peur.

─ Tu l'entends , pas vrai? Le bruit de l'eau!

Il n'y avait pas de bruit d'eau. À part les gouttes qui faisaient plic plic du plafond et la sueur qui tombait à grosses gouttes ploc ploc sur le sol. Il déglutit encore.







MERCI AU PÈRE NOËL SECRET POUR L'AVATAR,
il est vraiment absolument splendide, je l'adore ♥♥


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ancien Perdu
avatar

Invité



MessageSujet: Re: Courageux mais pas téméraires ?    Ven 30 Oct 2015 - 12:55

Stagy exprima sa crainte d'un danger qui les attendait peut-être à l'intérieur. Le Grisé s'apprêtait à le rassurer, un minimum, mais son camarade surenchérit aussitôt :

- Mais je n'ai pas peur bien entendu ! Allons-y !

Le laissant passer devant lui, Sepia eut un petit haussement d'épaules, quelque peu amusé de ce personnage haut en couleur, avant de le suivre.

- Tu es sûr de toi ? Lança-t-il, légèrement moqueur.

Mais Stagy ne l'avait pas entendu, trop pris dans ses propres actions, dans ses propres pensées. Sepia se fit d'ailleurs la réflexion que la Comédie devait être le genre de personne qui se suffisait à eux-même, qui n'avait besoin de personne pour s'occuper et pour s'amuser, voir même pour se faire rire. Ce devait être fortement sympathique d'être ainsi. Le temps devait passer beaucoup plus vite.

- Je connais cette grotte.

Il le suivit à l'intérieur, profitant un instant de la fraîcheur humide qui peuplait le lieu. Un intense sentiment de bien-être l'enveloppa et il eut l'impression que ses bronches se débouchaient quelque peu, juste un peu, juste assez pour qu'il prenne une grande inspiration.
Stagy lui demanda s'il entendait le bruit de l'eau.

- Non, pas vraiment. Mais il doit y en avoir plus loin.

Son regard balaya l'intérieur de la grotte. Il y faisait sombre, les parois étaient rocheuses, tranchantes et glissantes. Le lieu quand à lui, était étroit, à vraie dire un homme adulte n'aurait pas pu entrer sans se baisser un peu. Sepia se maudissait de ne pas avoir pris de lampe, même si la luminosité était correcte, il ne pouvait pas observer chaque recoin minutieusement pour s'assurer qu'il n'y avait aucun danger.

Lentement, il avança. Le bruit de ses pas lui revenait en écho, signe que la grotte était plus longue que ce qu'il pensait.

- Je suis sûr et certain qu'il y aura quelque chose, vers le fond.

Quelque chose … Mais quoi ? Il arrivait à se persuader qu'il s'agissait d'eau, mais rien n'empêchait qu'il y ait autre chose. Même si cela lui paraissait peu probable : il s'attendait trop à ce qu'un danger leur tombe dessus pour qu'il arrive. Ce serait bien trop prévisible.

Sa lente avancée le fit déboucher sur une 'salle' immense. De l'extérieur, jamais il n'aurait pensé que la grotte était si grande. Le haut devait être à une trentaine de mètres au-dessus de leur tête, des couloirs naturels décoraient le lieu du sol au plafond, apportant à cet endroit une douche irréelle à la fois splendide et inquiétante. Les couleurs étaient froides mais sombres : du vert foncé, du gris, du noir, et quelques touches violettes par-ci par-là, selon les plantes et la luminosité. Tout en haut, une lésion déchirait en deux les parois rocheuses, laissant filtrer à travers un éclat de lumière solaire.
L'image des mines jaillit dans sa tête, pourtant il n'y fit pas attention. Les deux enfants ne se trouvaient pas sous terre, après tout. Ici, ça n'avait rien à voir avec là-bas. Pas d'inquiétude à avoir, n'est-ce pas ?  

- Woah, dit-il calmement. Je n'aurais pas pensé que ce serait si grand.

Mais la raison de sa présence ici se rappela à lui lorsque son regard accrocha à une … flaque ? Un petit lac resplendissant, au fond de la grotte, dans un renfoncement dans les parois. Si pur, si clair qu'il pouvait se confondre avec du cristal. Il devait s'étendre sur quelques mètres à peine, mais était largement suffisant pour subvenir aux besoins d'enfants durant un temps.
Une exclamation enjouée lui échappa :

- Regarde, là-bas ! Je t'avais dit qu'il y aurait de l'eau !

Il eut envie de s'y rendre en courant, mais le sol glissant l'en dissuada. Au lieu de cela, il accéléra simplement l'allure, sans vraiment se soucier de son camarade. Ses yeux pétillaient, et déjà il ramenait son sac à dos sur le devant de son corps pour en sortir les gourdes. Plus vite elles seraient pleines, plus vite ils pourraient sortir de cet endroit qui ne le rassurait pas plus que cela.

- Viens Stagy ! Ça ira plus vite à deux !

Il fit un signe de la main à son ami pour qu'il le rejoigne rapidement.
Revenir en haut Aller en bas
Stagy
avatar

♣ Diplomate ♣


✘ AVENTURES : 163
✘ SURNOM : La Comédie
✘ AGE DU PERSO : 14 ans

✘ DISPO POUR RP ? : If you vvaaaaannnt
✘ LIENS :
Oyez, Oyez! La pièce de théâtre va commencer



MessageSujet: Re: Courageux mais pas téméraires ?    Ven 20 Nov 2015 - 0:13

Les deux garçons progressaient dans l'antre noire, l'un derrière l'autre (je vous laisse deviner lequel, il n'était pas resté longtemps devant haha). Celui qui concluait cette marche presque silencieuse, ponctuée par les commentaires de Sépia, était -étonnamment- sans mots. Non pas qu'il ne voulait pas faire profiter à son acolyte de sa formidable éloquence, mais voyez vous, il souffrait d'un certain sentiment que l'on nomme la peur. Qu'il ressentait très. Très. Très souvent. Une fois n'était pas coutume, Stagy flippait au moindre petit bruit qu'il pouvait y'avoir. Les plic et les ploc et les tac et les fshh, tout.

Même la voix de Sépia le fit sursauter, alors qu'il se déplaçait comme un pantin articulé, sans réfléchir, et qu'elle retentit, avec l'écho et tout. Jusque là Stagy n'avait pas écouté ce que pouvait bien raconter le Gris, car cela faisait partie de l'ambiance sonore pesante et humide, pourtant cette phrase là avait été prononcée gaiement, la monotonie était troublée. Stupéfait, Stagy avait accéléré le pas, puis s'était mis carrément à courir ce qui lui arrivait environ tous les 36 du mois. (sauf qu'il n'y a pas de mois au Pays de Jamais). Il rejoignit ainsi la Sentinelle, et s'accroupit, non sans grimacer (les genoux, nus, sur la pierre mouillée? horreur!) au bord du point d'eau.

L'eau était belle, l'eau était limpide, l'eau était transparente comme le verre. Stagy n'avait jamais vu d'eau aussi merveilleuse, même lorsqu'il vivait encore en Irlande... et certainement pas lorsqu'il avait été en France. Ce lac était vraiment merveilleux. Et lui, il avait chaud. Terriblement chaud. Sa tête lui faisait tellement mal, c'était comme une perceuse qui lui transperçait le crâne! Oh, et cette eau qui l'appelait de sa douce voix de sirène! Il s'affaira à remplir les gourdes de son acolyte, une par une. Lorsqu'ils eurent fini la besogne, la voix tremblante, l'adolescent suggéra:

─ Baignons nous, Sépia.

Déjà il commençait à enlever ses chaussures et ses chaussettes, tout en continuant à essayer de convaincre le Gris.

─ Ça ne nous fera pas de mal, un peu de fraicheur! L'eau est superbe!

Il n'avait jamais vu de film d'horreur, mais cette situation faisait cruellement penser aux chair de poule qu'il avait pu lire. Un inconscient convainc un conscient de faire une bêtise, ils le regrettent tous deux. Cependant, que pouvait-il bien y avoir de dangereux? Rien, bien sûr!

─ Et on repartira tout aussi vite! En tous cas, moi j'y vais.

Il se tourna légèrement, avec pudeur, pour que Sépia ne voie pas son torse dénudé parce qu'il enlevait son t-shirt. Il ôta aussi son pantalon, et sans réfléchir plus encore, les yeux fous, il se laissa glisser dans l'eau, en sous vêtements.  Et l'eau était vraiment un paradis. Un peu froide, mais à peine, elle était surtout fraîche. La fraîcheur ne pouvait pas lui faire de mal, en tous cas pas actuellement. Peut être que être mouillé lui ferait attraper un rhume mais il s'en moquait bien; c'était décidé, il resterait quelques temps là, dans le lac. Il était si bien..







MERCI AU PÈRE NOËL SECRET POUR L'AVATAR,
il est vraiment absolument splendide, je l'adore ♥♥


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ancien Perdu
avatar

Invité



MessageSujet: Re: Courageux mais pas téméraires ?    Sam 21 Nov 2015 - 20:10

Rapidement, Stagy le rejoignit, et parut tout autant émerveillé que Sepia en découvrant l'eau cristalline qui s'offrait à eux, comme une bénédiction, comme un cadeau du ciel. Machinalement, ils remplirent les gourdes, un sourire ravi flottant sur les lèvres du Grisé qui imaginait déjà la joie et le soulagement que ressentiraient les autres garçons perdus, quand ils rentreront. Il était pressé de repartir, d'ailleurs. Méfiant comme il était, il ne voulait pas s'attarder ici.

C'est pourquoi il grimaça, se mordant la lèvre, lorsque Stagy proposa de se baigner, une certaine impatience teintant sa voix. Mauvaise idée.

- Ca ne nous fera pas de mal, un peu de fraîcheur ! L'eau est superbe.
- Oui, elle l'est …

Son regard détailla les reflets resplendissant à la surface de l'eau, se mordillant l'intérieur des joues, hésitant malgré tout. Enfin, il n'irait pas, de toute manière : il ne savait pas nager.
Déjà, l'autre garçon enlevait ses vêtements, impatient. Et il était vrai que malgré toute sa raison, toute sa conscience, la source semblait l'appeler, aguichante, comme le chant des sirènes.

- Je ne pense pas que ce soit une bonne idée, Stagy. Les gourdes sont pleines, nous devrions repartir. Peut-être qu'en revenant plus tard, en étant plus nombreux, nous pourrions nous permettre, mais ainsi ... Nous ne sommes que deux, et sans arme, sans protection.

Il déglutit, regarda derrière son épaule, portant un doigt à ses lèvres dont il se mit à grignoter frénétiquement la peau, la nervosité gagnant du terrain. Non, vraiment, c'était mauvais de rester là. Après tout, ils ne connaissaient pas ce lieu, ni les dangers qui pouvaient le peupler.

S'accroupissant pour rester à la hauteur de son camarade, le Grisé renfila sa chemise. Il n'avait pas spécialement froid, mais il se sentait vulnérable, ainsi. Et il avait beau être Sentinelle, cela n'excluait pas le fait qu'il avait peur. Et c'était dans ces moments-là qu'il regrettait tout de même de ne pas savoir se battre, trop fidèle à ses principes d'homme gentil et respectueux. Ne blesse autrui, et autrui ne te blessera pas, qu'il pensait encore.

- Foutaises, chuchota-t-il pour lui-même.

Principes ou pas principes, si un danger leur tombait dessus, ils n'étaient pas dans la galère.

Sepia agrippa les vêtements de Stagy et les tendit vers lui, vivement, d'un geste sûr de lui, comme un père donnerait un ordre à son enfant.

- Stagy, ça suffit maintenant. Sors de là. Sors de là, sinon …

Une menace, une menace, une menace …

- Sinon je pars tout seul, et avec tes vêtements.

Avec cela il ajouta un petit sourire, très fier de sa trouvaille, lui qui n'était pas porté sur le chantage et la parole. Grâce à ses mots, c'était sûr : la Comédie allait obéir ! Enfin, il l'espérait, car partir seul, finalement, il n'en avait pas vraiment envie.

Il se redressa, droit comme i, et plia consciencieusement les habits de Stagy, avant de les glisser sous son bras et de regarder fixement le garçon qui se baignait, attentif à sa réaction.
Revenir en haut Aller en bas
Crocodile & Cie
avatar



✘ AVENTURES : 257

MessageSujet: Re: Courageux mais pas téméraires ?    Mer 16 Déc 2015 - 14:44

Que vois-je ?




Ce que vous ne saviez pas, c'est qu'une famille de trolls a élu domicile dans une des cavernes de la Grotte du Crocodile. Eux aussi souffrent de la chaleur et quêtent un peu de fraicheur ! Mais vous les avez dérangé en pleine sieste. Et vous avez réveillé leur faim. Ils sont trois, un jeune couple avec enfant. Et vous les avez mis en appétit. La mère se saisit de Stagy tandis que le père tente de faire un feu et prépare les broches. Le petit d'homme rôti, c'est délicieux !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stagy
avatar

♣ Diplomate ♣


✘ AVENTURES : 163
✘ SURNOM : La Comédie
✘ AGE DU PERSO : 14 ans

✘ DISPO POUR RP ? : If you vvaaaaannnt
✘ LIENS :
Oyez, Oyez! La pièce de théâtre va commencer



MessageSujet: Re: Courageux mais pas téméraires ?    Jeu 17 Déc 2015 - 1:23

Quel plaisir! Quel bonheur! Stagy faisait des brasses avec délectation, profitant de l'eau comme il ne l'avait jamais fait! Ô comme il haïssait cette sensation, désormais permanente, d'être sale! La sueur qui coule, les cheveux qui collent, les effluves corporelles horriblement .... sauvages! Barbares, et lui rappelant étrangement sa classe de quatrième... Immonde. Cependant, il ne pouvait point nager en toute quiétude! En effet, Sépia ne trouvait rien de mieux à faire que de l'importuner au plus haut point, tout d'abord en démontrant de la plus grande couardise (n'était-ce pas un comble que Stagy fasse remarquer cela, d'ailleurs?), puis il commença à le menacer.

Un odieux chantage!
Un chantage AFFECTIF, même!
Stagy était outré. Il s'était éloigné de la rive, presque à l'opposé, mais il entendait encore les mots de la Sentinelle, sans le voir. Il fallait donc rentrer ? Sinon il lui prendrait ses vêtements? Mais, quelle horreur! Quelle odieuserie! Éberlué, voilà ce qu'était Stagy!  Il ne pouvait pas décemment revenir à l'arbre en tenue légère! Quelle honte ce serait, il préférerait disparaître à tout jamais au fond d'un trou!

─ J'arrive, mais ce chantage est une honte... marmonna-t-il trop bas sans doute pour que le Gris, à bien une trentaine de mètres de là, puisse l'entendre et il soupira ensuite.

Il décida donc de revenir à la berge, récupérer ses affaires, son camarade, et roulez jeunesse! C'était bien comme ça qu'on disait, pas vrai? Lui, le diplomate, il n'était pas très sportif, et par conséquent pas très rapide à la nage. Pas très rapide tout court. Et sa brasse n'avait rien de celle d'une championne olympique; ni d'un champion olympique, ni même d'un enfant de huit ans faisant de la natation en club. Rien du tout.

Or, il y avait des habitants imprévus, et incongrus, dans cette caverne. Une famille de trolls, couple marié avec enfant (quoique Stagy n'avait aucun doute que les trolls puissent accepter les unions libres, après tout) y demeurait. Cela, les deux garçons l'ignoraient bien évidemment.
En fait, la Comédie n'avait réalisé que très tard.
C'est-à-dire...
C'est-à-dire très précisément au moment où les mains rugueuses et dures comme la pierre d'une mère troll se saisirent de ses épaules et le soulevèrent.

.'enfant poussa un petit cri, et tourna la tête terrorisé. Il voulut hurler à l'aide, mais songea que Sépia pourrait s'enfuir s'il n'était pas repéré! Alors au moins un des deux reviendrait! Le plus raisonnable, le moins coupable. Celui qui portait de l'eau. Le plus utile, donc. Cependant, Stagy n'était pas si loyal que ça. Et actuellement, il n'avait pas du tout envie d'être tué. Ni mangé, ni rien du tout.

C'était aucun des deux, ou les deux! Il n'y avait pas de raisons qu'il soit la seule victime! Mais... D'abord tenter la fuite. Le garçon donna de violents coups de coude dans la créature qui l'enserrait, puis des coups de pieds.
Puis, redevenant une bête brutale, à son grand désarroi, il se mit à se débattre comme un beau diable. Ruant dans tous les sens, de tous les côtés, donnant des coups de dents, des coups de tête en arrière, plantant son peu d'ongles dans les mains de l'ogresse. Elle se rapprochait dangereusement de sa famille, toujours plus.

Et lui redoublait d'énergie! Toujours! Parvenant à arracher un caillou qui traînait dans la verdure foisonnante de la femelle monstre, il ne sut comment mais il réussit à l'éjecter avec son pied.

Oh que non, il n'avait jamais été fort en foot. Mais ce caillou là atterrit pile au bout de son pied, au moment où il l'agitait comme un diable, comme tout le reste de son corps, pour se dégager.
Stagy eut de la chance ce jour là. Ça arrivait à tout le monde d'avoir de la chance après tout -sauf à Boy mais bon-. Oui, la pierre vola jusqu'à Sépia. Assez pour attirer l'attention. Peut être qu'elle n'était tombée que dans l'eau, ou très loin. Peut être qu'elle avait crevé un oeil au Gris. Il ne savait pas.... En tous cas elle était partie dans la bonne direction.

Ne pas. Surestimer. Sa force.
Ne pas. Cesser. De se débattre.
ÊTRE TOUJOURS ACHARNÉ.

HRPG:
 







MERCI AU PÈRE NOËL SECRET POUR L'AVATAR,
il est vraiment absolument splendide, je l'adore ♥♥


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ancien Perdu
avatar

Invité



MessageSujet: Re: Courageux mais pas téméraires ?    Mar 22 Déc 2015 - 12:22

Satisfait de voir Stagy capituler et revenir, Sepia hocha la tête, petit sourire aux lèvres. Il se détendit également quelque peu, persuadé d’avoir échappé au pire. Ils allaient partir maintenant, et tout allait très bien se passer. L’eau allait être remise à l’infirmerie, et cela pourra sûrement sauver des vies. Bien. Très bien. Fantastique même.
Néanmoins, son soulagement fut de courte durée. Il vit très distinctement une créature rejoindre le rivage, derrière son ami et l’attraper sans ménagement. Un hoquet de surprise échappa au Gris, qui plaqua une main sur sa bouche en reculant d’un pas, effrayé. Il entendait les cris de Stagy qui lui vrillait le crâne, et ressentait sa détresse, si fort qu’il en avait mal au ventre.

- Non, non, non, non, non, non, répétait-il en piétinant de gauche à droite.

Ses doigts étaient serrés dans ses boucles brunes tandis qu’il recherchait désespérément quelque chose à faire pour aider la Comédie. Partir et le laisser seul ne lui avaient même pas effleuré l’esprit. On n’abandonne pas un frère.
Ce qui l’embêtait, par contre, c’était qu’il ne possédait aucune arme sur lui. Il n’avait rien, rien, rien de rien pour faire quelque chose, mais il ne pouvait pas le laisser se faire dévorer sans rien faire.
Ce fut donc pendant qu’il réfléchissait intensément qu’un objet volant non-identifié vient le frapper de plein fouet au centre du front, lui arrachant un ‘outch !’ et le faisant tomber au sol, sonné. Il resta un instant par terre, hébété, avant de porter une main là où le caillou l’avait touché et de grimacer. Il allait avoir un joli hématome … S’il sortait d’ici un jour.

Une idée survint dans sa petite tête à cet instant, comme s’il avait suffi qu’on le secoue un peu pour qu’elle surgisse. Il sauta sur ses jambes en se frottant le front et regarda partout autour de lui. Il se rua ensuite vers l’un de ces murs rocheux et glissant – en manquant de s’étaler de tout son long – et enroula autour de son buste une liane, qu’il voulut tout d’abord arracher, en vain.

- Flûte, lâcha-t-il comme s’il s’agissait-là d’un immonde juron.

Il jeta un coup d’œil vers Stagy et le troll pour s’assurer qu’il était encore en vie, le cœur battant, avant de finalement laisser la liane incrustée au mur et de la dérouler en s’éloignant en l’étirant le plus possible. Puis il enroula l’extrémité autour  d’un arbre immense qui traversait le plafond, en serrant bien le nœud.

Toujours en courant, il se rapprocha du troll. Pour découvrir qu’ils étaient trois. Trois gros monstres immondes qui lui donnaient des frissons de terreur. Il ne savait pas si ce qu’il avait fait aller fonctionner. Mais c’était plus ou moins la seule idée qu’il avait.
À une dizaine de mètres d’eux, il s’arrêta, porta deux doigts à ses lèvres, et siffla de toutes ses forces pour attirer leur attention.
Comme un seul homme, ils tournèrent la tête vers lui, plantant leur regard repoussant sur ce petit être dont la gorge se serra brusquement. Ils grognèrent, et deux d’entre-deux – ce qui ne tenait pas Stagy -, s’élancèrent alors de leur démarche empotée. Ni une, ni deux, Sepia prit à son tour ses jambes à son cou, terrifié. Il passa en-dessous de son pseudo-piège avant de se faufiler dans un petit recoin, en hauteur, où seul des enfants pouvaient se glisser.

Il tourna la tête vers eux, exactement à l’instant où ils s’emmêlèrent les jambes dans la liane. Le plus jeune fut le premier à tomber en avant, et, avec son poids, il brisa la corde improvisée, qui vint s’enrouler autour de lui. Quant au second, beaucoup plus imposant, il n’arriva pas à s’arrêter et piétina l’autre avant de s’écrouler à son tour. Les deux se mirent à geindre de leur voix sculpturale, si fort que Sepia en fronça les sourcils.

Il profita de cet instant de profonde douleur partagée pour sortir de son trou et contourner la source d’eau, loin de ces monstres. De là, il se cacha derrière un rocher et focalisa son attention sur Stagy et sur la possible évolution de sa capture. Le dernier troll avait-il réagi aux cris de ses proches ? Ou continuait-il sa petite vie sans se soucier de leur sort ? Il espérait pouvoir sortir avec son ami avant que les deux autres ne daignent se relever et chercher à se venger. Autrement ... il ne voulait même pas y penser.
Revenir en haut Aller en bas
Stagy
avatar

♣ Diplomate ♣


✘ AVENTURES : 163
✘ SURNOM : La Comédie
✘ AGE DU PERSO : 14 ans

✘ DISPO POUR RP ? : If you vvaaaaannnt
✘ LIENS :
Oyez, Oyez! La pièce de théâtre va commencer



MessageSujet: Re: Courageux mais pas téméraires ?    Mer 30 Déc 2015 - 4:13

Il n'avait jamais constaté ses problèmes de vue. Ils étaient trop légers pour qu'il y fasse attention. En outre, cela ne le gênait pas à la lecture, au contraire. Et puis, ce n'était pas comme si en dehors de ça il avait énormément besoin de ses yeux. Parler, c'est la bouche. Marcher, c'est les pieds. Voir au loin? Aucune importance pour le diplomate qu'il était! Seulement, il pouvait maintenant constater que la myopie existait bel et bien, et qu'en plus il en souffrait. Ses récentes leçons de sciences étaient encore bien imprimées dans son crâne, la vision et tous ces trucs. Oeil trop court, etc.

Bien.. Donc... Ce que faisait Sépia, exactement, il n'aurait su dire. À cette distance, déjà, c'était une sorte de tâche floue colorée (bon, ça avait quand même une forme d'humain, ses yeux n'étaient pas dans un état si terrible que ça, mais cependant il ne faut pas oublier que Stagy s'agitait dans tous les sens!)  qu'il voyait courir. Bon, au moins il réagissait..

À défaut d'une vision parfaite, il y avait le bruit. Il y avait eu ce puissant sifflement, puis le pataclop cataclop sonore des mammouths obèses (des trolls, quoi) se déplaçant. Ho-oh, affrontement en vue! La femelle ne l'avait pas cependant lâché, et il jura à mi voix, de mots si vulgaires et inhabituels pour un garçon distingué tel que Stagy que je ne les répèterais pas ici. PUIS vint un immense fracas, qui résonna en toutes directions de la grotte, si fort que ses pauvres oreilles souffrirent carrément!

Une chute. Indéniablement. Deux sur trois qui geignaient sur le sol, pitoyablement. Le Diplomate se permit un sourire (sadique s'il en est), ainsi qu'un petit «Oui!» à peine étouffé. Soudain cela bougea. Fanfaron qu'il était, l'adolescent aurait aimé dire que c'était son agitation qui avait décidé la bête à bouger dans le sens inverse du dangereux feu avec la dangereuse broche posée par dessus, cependant il n'était pas dupe. Quoique Sépia ait fait, le mérite revenait entièrement à ce dernier! En tous cas, le lac fut traversé à une de ces vitesses!
C'était autre chose que la nage d'auparavant!
Il était un peu vexé, Stagy!
Mais il songea à passer à l'action. Sépia allait y passer. La main qui l'étreignait depuis quelques minutes avait déserré son emprise, sa propriétaire étant occupée à présent à autre chose que son futur repas (et c'était légitime).

Il en profita. Il arqua son dos de toutes ses forces pour écarter les doigts, et il put enfin sortir de la paume. Et le mieux? C'était que la trollesse n'avait RIEN remarqué! Ouf, enfin un peu de chance! Prudemment, mais pas trop car l'adrénaline générée par le danger et la peur lui donnait des ailes, la Comédie escalada le bras qui pendait mollement sur le flanc de la créature. Arrivé à l'épaule, il s'aida de la mousse et des plantes grimpantes qui poussaient sur la tête de la bête pour franchir ce nouvel obstacle.. et se retrouver sur le sommet du crâne.

La sensation lui rappelait non sans raison cette journée de rencontre avec Shark, où il avait escaladé un mammouth. Mais cette fois c'était différent car il n'avait pas le vertige! Il ne pouvait pas puisqu'il ne voyait pas le sol! Le garçon, jubilant, se mit à genoux, puis, de toutes ses forces, cria:

─ Hééé infâme bête!
Creuse toi la tête!
Où est caché le diplomate?
Que tu en fasses de la purée de patates!
Viens me manger si tu l'oses!
Mais tu dois découvrir où je me pose!


Évidemment, les trolls étaient stupides. Et avec cet écho, aucune chance que l'autre sache précisément où il se trouvait. Cependant, la trollesse était à présent stupéfaite, et cherchait dans toutes directions d'où pouvait provenir cette provocation, cette invitation au repas. Elle ne faisait plus attention à Sépia.

Vulnérable.







MERCI AU PÈRE NOËL SECRET POUR L'AVATAR,
il est vraiment absolument splendide, je l'adore ♥♥


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ancien Perdu
avatar

Invité



MessageSujet: Re: Courageux mais pas téméraires ?    Ven 8 Jan 2016 - 18:51

Message:
 

- Hééé infâme bête !
Creuse-toi la tête !
Où est caché le diplomate ?
Que tu en fasses de la purée de patates !
Viens me manger si tu l'oses !
Mais tu dois découvrir où je me pose !

Mais qu'est-ce qu'il fichait ?
Sepia avait peur de regarder. Le bon point était que son camarde était toujours en vie, et apparemment, en grande forme. Mais Sepia n'était pas rassuré. Pire encore : il était mort de peur. Sa petite rencontre avec les deux autres trolls l'avaient vraiment retourné, et à présent, il jetait des regards de partout, effrayé à l'idée de les voir ressurgir d'un seul coup. Honnêtement, mourir dévoré par ces choses ne faisaient pas partie de ses projets.

Mais après tout, il fallait bien mourir de quelque chose, n'est-ce pas ?

Il avait du mal à garder une respiration normale. À présent, il voulait partir et ne plus jamais revenir. Pourquoi Stagy ne revenait pas ?

De loin, il entendait le troll sur lequel le diplomate était perché piétiner de gauche à droite. Ses lourds bruits de pas se rapprochaient parfois de la position du Grisé, avant de brutalement s'éloigner, signe qu'il ne savait pas trop quoi faire.

- Ce n'est pas vraiment le moment de s'amuser, bougonna-t-il, bien que Stagy ne pouvait pas l'entendre.

Il prit finalement son courage à deux mains. Peut-être que son ami ne pouvait pas s'en sortir seul, en fait …
Subitement, il se mit sur ses jambes, pour se retrouver face au troll. À quelques mètres seulement. Un cri resta coincé dans sa gorge tandis que ses jambes se dérobaient sous lui, et son visage perdit toutes couleurs. Pendant une seconde, il ne savait plus où il était, ni comment il s'appelait. Un fin voile noir venait obstruer sa vue.

À peine quelques instants plus tard pourtant il se remit de sa grosse frayeur et secoua la tête en grimaçant. Il avait eut si peur qu'il en avait perdu connaissance … Ridicule. Il lui fallut un petit instant pour s'en remettre complètement. Une fois remis, tremblant mais debout, Sepia prit une grande inspiration pour calmer les battements désordonnés de son cœur. Il lui en fallait peu, à ce pauvre garçon …

De  sa place, il jeta – à son tour – un caillou dans la direction du troll, surtout pour attirer l'attention de Stagy. Il était temps à présent de partir … Quand il fut sûr d'avoir capté son attention, et pas celle du troll, le Sentinelle exécuta des mimes aussi drôles que réussis pour lui indiquer qu'il voulait partir en courant et ne jamais revenir. Il se permit même les grimaces et les articulations exagérées qui allaient avec. De la place de Stagy, le spectacle devait être bien comique.

Sepia s'agitait, n'arrivait plus vraiment à tenir en place. Sa frayeur passée, il redoublait d'énergie. Il craignait de ne pas pouvoir vraiment venir en aide à son ami. Pas comme ça.

- Hey, le troll ! Par-là !

Il prit la fuite dès que le regard de la créature se posa sur lui, prenant la direction de la sortie.
Revenir en haut Aller en bas
Stagy
avatar

♣ Diplomate ♣


✘ AVENTURES : 163
✘ SURNOM : La Comédie
✘ AGE DU PERSO : 14 ans

✘ DISPO POUR RP ? : If you vvaaaaannnt
✘ LIENS :
Oyez, Oyez! La pièce de théâtre va commencer



MessageSujet: Re: Courageux mais pas téméraires ?    Dim 24 Jan 2016 - 2:59

Spoiler:
 

Alors qu'il continuait à sauter sur la tête du troll, l'adolescent aperçut l'étrange comédie à laquelle se livrait son partenaire d'infortune. Il cessa d'un coup ses gesticulations et fixa interdit le manège saugrenu et... ridicule, il fallait bien le dire.
Euh. Ok.
Il se gratta la tête en se concentrant pour bien observer les différents mouvements. Ils lui expliquaient ce qu'il devait faire à présent, ce qui était évident. Donc, d'accord, sa stratégie personnelle n'avait servi à rien. Il songea un instant que lorsque il monterait une troupe de théâtre sur l'île, il insisterait pour que Sépia l'intègre.

Il y avait quand même un talent burlesque certain sous ce masque souvent nostalgique et peureux. Il fallait le creuser, le poncer, ôter la sciure de bois couvrant l'objet après le façonnage... puis... ce serait formidable.

Stagy secoua la tête et regarda le sol en dessous de lui... C'était... euh... HAUT. TRÈS haut, même, et la sueur lui coula dans le dos. Le troll allait commencer à courir pas vrai? Oui, c'était vrai. Le Diplomate dérapa et manqua de s'écraser par terre contre la pierre humide sans nulle autre cérémonie. C'est à ce moment là qu'il se rendit compte qu'il était presque nu depuis tout ce temps. Il fut envahi d'une bouffée de chaleur. Sépia avait encore ses vêtements, et lui, il était en caleçon.
La honte.

Ptam ptoum patatram faisait la trollesse en courant, résonnant sur les parois de la caverne. Sépia. N'aurait. Jamais. Le . Temps. Stagy devait ralentir. Il grimpa sur le sommet du crâne en moins de deux, décocha ses deux dagues, et les planta une dans chaque oeil du monstre. Qui hurla. Qui tomba à genoux. Puis les coudes sur le sol, les mains sur ses yeux à la recherche des lames qui l'avaient pourfendue.

Mais les lames étaient revenues dans la poche de leur possesseur. Et le possesseur en question, n'en revenant lui toujours pas de ce qu'il avait fait, avait bondi au dessus de sa victime.
Il courait, courait. Il dépassa presque Sépia, mais fallait pas rêver quand même, et quand ils furent de retour dans la chaleur de l'extérieur, il courait encore. Il balbutia:

─ Ne..  ne ... t'arrête paaaas!

Il finit essoufflé, deux mètres plus loin, adossé à un des rares arbres qui n'avait pas brûlé, mais qui ne lui offrait pas d'ombre quand même, et, hors d'haleine, il demanda:

─ Mes... mes vêtements? Tu les as?

Il plaqua soudainement sa main contre son front en sueur, dans un claquement sonore. Une facepalm très réussie. Oh, non. Pas possible.

─ Mon sac. Ne me dis pas qu'on l'a oublié ... dedans?

Oups.







MERCI AU PÈRE NOËL SECRET POUR L'AVATAR,
il est vraiment absolument splendide, je l'adore ♥♥


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ancien Perdu
avatar

Invité



MessageSujet: Re: Courageux mais pas téméraires ?    Ven 5 Fév 2016 - 16:07

Spoiler:
 


Un cri ignoble raisonna dans toute la grotte. Un cri affreux, effrayant, teinté de douleur. Un long frisson de terreur traversa la colonne de Sepia. Il refusa de regarder derrière lui, mais sentait la présence de son camarade. Il entendait ses pas précipités se répercuter sur les parois. Quant à lui … et bien le Grisé ne savait même pas qu'il était capable de courir aussi vite, aussi longtemps. Cela devait faire bien des années qu'il n'avait pas fait autre chose que de marcher, ou à la limite, trottiner.

La chaleur de l'extérieur leur tomba lourdement dessus, ralentissant immédiatement la course du Sentinelle qui se mit à respirer beaucoup plus difficilement.
Lorsque, finalement, ils s'arrêtèrent, Sepia s'adossa d'abord à un arbre, mains appuyés sur ses genoux, avant de se retrouver par terre, sur le dos, paupières closes et souffle court.

- Mes … mes vêtements ? Tu les as ?

L'enfant prit le temps de récupérer une respiration moins alarmante. Il n'arrivait même pas à réfléchir. Les vêtements … mais quels vêtements ?
Il retira son béret et essuya son front, ramenant ses cheveux en arrière. Ensuite seulement, il daigna se redresser sur les coudes et toiser son ami. Qui, en effet, était presque nu.

- Mon sac. Ne me dis pas qu'on l'a oublié … dedans ?
- Quoi ?

Il fronça les sourcils. Regarda autour de lui. Toussa un peu, et cracha un glaviot derrière lui, parce que ça le gênait pour respirer convenablement. Sa main vint masser le centre de son front, là où le caillou l'avait frappé de plein fouet un peu plus tôt.

- Les gourdes ! Souffla-t-il. J'ai oublié le sac de gourdes !

Ils venaient de risquer leur vie pour cette précieuse eau, et avaient finalement tout laissé à l'intérieur ! Quelle stupidité !
Sepia engloba son visage de ses mains et grommela dans le creux de ses paumes, la rage au ventre. Il n'avait conservé que sa propre gourde – à moitié pleine bien sûr -. Le reste devait être resté près du lac, patientant gentiment, au côté des habits de Stagy.

Vivement, le Sentinelle se redressa et retira sa chemise pour la tendre vers son camarade Diplomate. Ce n'était pas grand chose, mais au moins, il était un peu plus protégé des rayons solaires.

- Si tu as envie d'y retourner, vas-y. Moi, je crois que j'ai eu ma dose.

Et comment qu'il avait eu sa dose ! Probablement qu'une fois rentré au Grand Arbre, il allait se terrer dans un coin et pleurer toutes les larmes de son corps. Il venait de vivre une expérience vraiment traumatisante, et pourtant, il pensait en avoir vu, des choses terribles, sur l'Île.

- Tout ça pour rien, lâcha-t-il d'une petite voix, dégoûté.
Revenir en haut Aller en bas
Stagy
avatar

♣ Diplomate ♣


✘ AVENTURES : 163
✘ SURNOM : La Comédie
✘ AGE DU PERSO : 14 ans

✘ DISPO POUR RP ? : If you vvaaaaannnt
✘ LIENS :
Oyez, Oyez! La pièce de théâtre va commencer



MessageSujet: Re: Courageux mais pas téméraires ?    Jeu 18 Fév 2016 - 0:55

Lorsque son camarade fit signe de son abandon, Stagy crut défaillir, il fit même un début de malaise en faisait les yeux blancs, mais le comédie ne lui vint pas, il la cessa immédiatement. Il ne fallait pas trop se forcer.
Il n'était pas désespéré, ni dépité.
L'humeur n'était pas larmoyante, pas neurasthénique non plus.
Oh que non, car Stagy était terriblement frustré. Furieux, même!

─Merci mais garde ta chemise, couard!
J'ai  pensé de façon très erronée
Que ton courage et ta témérité
Égalaient ta vertu, ce n'est qu'un fard!

Les vers lui avaient échappé dans un mouvement d'humeur, impulsivement, tandis qu'il repoussait le vêtement que lui tendait pourtant aimablement son acolyte. Stagy ne pouvait tolérer que toutes ses affaires, tous ses vêtements, enfin bref tout ce qu'il possédait au monde se trouve dans cette grotte et qu'il abandonne gracieusement tous ces trésors à cause de la couardise d'un pauvre petit Éclaireur de pacotille. Il en était hors de question, trolls ou pas. Il ne laisserait pas Nils et ses carnets à la merci de l'humidité et de Pan sait quel immondices croupissant dans la pénombre.

Le Diplomate ajouta donc sans préavis:

─ Moi en tous cas j'y retourne, tu n'as qu'à rester ici à pleurer!

Sans un mot, sans pouvoir cependant s'empêcher de penser à sa tenue ridicule et de la vision qu'il devait offrir à Sépia de dos, il retourna donc dans la grotte.
La mort dans l'âme, l'adolescent se faufila dans les cavernes de pierre. Dites ce que ça gelait! Cette fois il était certain d'attraper un épouvantable chaud-froid! Mais le mal était fait, il devait à présent aller jusqu'au bout. Pas trace des trolls, ce qui était très inquiétant. Il crut marcher sur une matière visqueuse sentant fort le fer, et il était prêt à parier que c'était du sang. Sous ses pieds nus, un enfer.
Il atteignit néanmoins le lac sans encombre, alors qu'il tremblait déjà de tout son corps. Il avisa alors toutes leurs affaires. Regardant furtivement de droite à gauche, l'adolescent passa un sac à chacune de ses épaules, et prit ses habits soigneusement pliés par autrui contre lui.

Quand rugirent les bêtes, Stagy fonçait déjà vers la lumière, et il rescapa de l'obscurité la plus noire et profonde. Il revint là où il avait laissé le Gris, jeta les deux sacs sur l'herbe sèche et enfila ses vêtements le plus vite possible. Quand il eut enfin terminé, il leva les yeux.
Avec tout ça il n'avait pas vérifié si l'autre était encore là, pourtant il ne s'était pas gêné de le sermonner à haute voix (parler tout seul n'était pas une crainte):

─ Tu devrais avoir honte.







MERCI AU PÈRE NOËL SECRET POUR L'AVATAR,
il est vraiment absolument splendide, je l'adore ♥♥


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ancien Perdu
avatar

Invité



MessageSujet: Re: Courageux mais pas téméraires ?    Mar 8 Mar 2016 - 0:31

Il haussa un sourcil, interdit, le bras tendu, la chemise serrée entre ses doigts, alors que Stagy lui crachait tout son mépris au visage. Un peu touché – voir même carrément vexé -, Sepia récupéra donc son vêtement, qu'il serra contre lui comme pour se protéger des paroles hargneuses du Diplomate. Il demeura muet, à le dévisager, le visage neutre. En réalité, il n'appréciait que très peu qu'on lui parle ainsi, surtout après ce qu'ils venaient tous deux de vivre. Au moins, ils étaient vivants … non ?

- Moi en tous cas, j'y retourne, tu n'as qu'à rester ici à pleurer !
- Tu ne vas tout de même pas retourner là-bas !

Et bien si. Il s'en allait comme un Prince, le petit comédien, et gardait même toute sa dignité, bien qu'en d'autres circonstances, le Grisé n'aurait pas pu s'empêcher de sourire face à ce spectacle des plus inédits.
Au lieu de cela, le Sentinelle se remit sur ses jambes, gorge nouée, et partit à la suite de Stagy alors même qu'il était déjà entré dans la grotte. À l'entrée, cependant, Sepia hésita. Subitement, une grosse bouffée de panique lui tordit le ventre et le cloua sur place. Il voyait ces parois sombres et humides, ce plafond qui, avant de remonter sur plusieurs mètres, était bas et menaçant, et cet écho insupportable … Alors qu'un peu plus tôt, il était entré sans problème, voici qu'une intense et violente claustrophobie l'empêchait de faire un pas de plus. Et hors de question d'appeler son camarade : c'était bien trop risqué.

En attendant, Sepia se mit à marcher de gauche à droite, le souffle court, effrayé et surtout, attentif au bruit qui pouvait s'échapper de l'intérieur. Il se disait que tant qu'il n'entendait pas son ami crier, il était hors de danger. C'était tout ce qu'il pouvait se dire pour se consoler. Et, apparemment, ce n'était pas suffisant. Très vite, de grosses larmes vinrent humidifier ses grands yeux clairs avant de rouler sur ses joues. Il renifla et les essuya d'un revers de main.

Stagy passa devant lui sans le voir.

Il le suivit, non sans omettre de jeter un regard inquiet vers la grotte, juste au cas où. Et quand, une fois face au Diplomate, il se prit une énième remarque en pleine face, le jeune garçon se contenta de le toiser intensément pendant un millième de seconde. Il regarda les gourdes, puis ses vêtements, et se dit furtivement qu'il se moquait bien d'être récompensé pour avoir trouvé de l'eau.

Sans un mot mais le regard exprimant bien des choses, le Gris tourna le dos à la Comédie, et il prit le chemin du Grand Arbre.

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Stagy
avatar

♣ Diplomate ♣


✘ AVENTURES : 163
✘ SURNOM : La Comédie
✘ AGE DU PERSO : 14 ans

✘ DISPO POUR RP ? : If you vvaaaaannnt
✘ LIENS :
Oyez, Oyez! La pièce de théâtre va commencer



MessageSujet: Re: Courageux mais pas téméraires ?    Mar 22 Mar 2016 - 12:30

Il se sentit instantanément mal sous le regard amer que lui lança son ami. Son ami? Oui c'était bien ce qu'était Sépia, il était son ami! Stagy n'y connaissait pas grand chose en amitié, mais il avait le pressentiment qu'il n'aurait pas dû s'adresser au Gris comme ça. Il déglutit et se sentit soudain totalement stupide, ce qui était une chose plutôt rare. Ses joues étaient déjà rouges, si bien qu'elles ne purent rougirent d'avantage, mais le Diplomate était bel et bien honteux.. Il leva la main pour dire quelque chose qui ne lui vint pas, un pauvre et pathétique gémissement s'échappa de ses lèvres. Il se leva et mit le sac de gourdes sur son épaule. Sépia partait déjà vers le grand arbre, sans se retourner. Stagy refit une tentative :

- Euh... Je....

Quelle catastrophe. Il trotta un peu pour rejoindre la silencieuse Sentinelle, une grimace tordait son visage. Il humecta vaguement ses lèvres. A nouveau la chaleur se faisait sentir, de la sueur coulait de son front sur ses tempes. Super, le bain dans la grotte , vraiment, super idée ! Non seulement ça avait failli causer leur mort , mais en plus ça n'avait servi à rien ! L'adolescent songea qu'il devrait réellement couper ses cheveux. Cela devenait vital. Ils se collaient à son visage comme son tshirt se collait à son dos. Et c'était extrêmement désagréable... Mais là n'était pas la question ! Stagy se maudit de faire de telles disgressions , comme d'habitude, et pressa le pas pour garder l'allure de son acolyte. Pour ce qui était des excuses, il n'était vraiment pas doué, il l'avait démontré par le passé. Pourtant , Sépia en méritait amplement. Parce que Stagy l'avait bien vu que l'autre ne se sentait pas bien, et avait l'air de paniquer. Il aurait donc dû le rassurer, ou au moins l'épargner de critiques. Il était écoeuré de lui-même.
Cetait pas si compliqué, pourtant , quel abruti il faisait ! Était ce de l'honneur , de la lâcheté, ou juste de la bêtise ? Quoiqu'il en soit, il balbutia:

- Écoute Sépia, je suis désolé ... Je... Je n'aurais pas du dire ça...

Déjà le grand arbre se profilait non loin de là. Leur mission s'achevait ainsi ? C'était vraiment trop nul... Il ajouta, tout en se grattant derrière la tête (ce qui signifiait qu'il était très gêné ) :

- Merci pour m'avoir sauvé tout à l'heure... Et ... Merci pour avoir plié mes habits...

Il feignit un petit rire mais le coeur n'y était pas. Ridicule. Tout se finissait... Il dépassa Sépia pour rejoindre l'échelle de corde qui le mènerait aux cabanes des diplomates. Il lui accorda un dernier regard désolé, en lui tendant le sac de gourdes, et s'en fut.
Pourvu que tout ne soit pas gâché entre eux. Il le saurait bien tôt ou tard .


mot de la fin:
 







MERCI AU PÈRE NOËL SECRET POUR L'AVATAR,
il est vraiment absolument splendide, je l'adore ♥♥


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Courageux mais pas téméraires ?    

Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» On le savait déjà mais...
» Draft M11: Je suis mauvais mais j'me soigne...
» Merci ? Mais de rien...
» Jour 6 : Mais quel flemmard!
» Mon lapin répire, mais c'est tout

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: La Jungle Luxuriante :: Les Profondeurs Périlleuses :: La Grotte du Crocodile-