Partagez | .
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
L'Ombre
avatar



✘ AVENTURES : 1451

MessageSujet: INTRIGUE 4 - Phase 1 : On s'organise (Peaux-Rouges)   Mer 21 Oct 2015 - 22:30

Intrigue 4 
Chapitre 1 : On s'organise

 
 



Les Peaux-Rouges sont des êtres nobles et braves : la difficulté ne les effraie pas. Se battre pour leur survie fait partie de leur culture. Les chefs des trois clans, accompagnés des chamans et de leurs apprentis, se réunissent et se parlent. Ils réfléchissent aux mesures à prendre. Protéger les camps des incendies, préserver les enfants, recueillir l'eau par des moyens détournés, rassurer les populations et les fumerolles, étudier les rapports aux autres peuples, la quête et la sécurité de l'eau... Ils ne sont pas en reste. Une immense réunion se tient au Saule Millénaire. Les chamans et les chefs se tiennent au pied de l'arbre et leurs peuples se rassemblent autour d'eux. Ils exposent les dangers et les façons de les contrer. Ils prêchent la prudence, le sang-froid, l'entraide, l'effort, les discours divergent ou se rassemblent.

_____________


→ Les peaux-rouges s'organisent donc pour résister à la sécheresse accrue. Les Chamans, leurs Apprentis et les Chefs ont la priorité sur ce sujet car ils ont un pouvoir décisionnelle sur leur clan, mais les apprentis chaman peuvent aussi poster au premier tour. Les membres simples devront donc attendre le deuxième tour (posté par l'Ombre) pour poster.
→ Le but est que votre personnage, notamment si c'est un haut placé, propose toutes les mesures qui lui viennent en tête pour supporter la chaleur extrême.
→ Tâchez de faire en sorte que vos idées soient claires, quitte à les mettre en gras ou à faire un résumé de fin de post.
→ Pour toute question ou confusion, n'hésitez pas à joindre Pan.

                                                         
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://neverneverland.forumactif.org
Boa Nocturne
avatar

♐ Chaman des Piccaninny ♐


✘ AVENTURES : 65
✘ SURNOM : L'Impassible.
✘ AGE DU PERSO : La quarantaine.

✘ DISPO POUR RP ? : 1/1
✘ LIENS : Fiche.
L'inconnu d'hier est l'ennemi d'aujourd'hui sera le compagnon de demain dans l'au-delà.

MessageSujet: Re: INTRIGUE 4 - Phase 1 : On s'organise (Peaux-Rouges)   Mar 27 Oct 2015 - 22:55


Les fiers Peaux-Rouges sont rassemblés sous la ramure du Saule Millénaire, toutes tribus confondues. L'heure est grave. Chef et Chamans se tiennent au centre, les apprentis chaman non loin. Boa écoute d'abord les chefs prendre la parole, rassurer la foule. Les indiens sont un peuple fort, ils survivront à cette épreuve comme ils ont survécus à toutes les autres. La conversation roule sur ce qui a été observé, sur les pertes et difficultés. Puis vient l'heure des mesures à prendre pour aller de l'avant. Les chefs mettent en gardent contre les combats inutiles pour préserver les forces vives, annoncent que des membres de chaque tribu surveilleront par roulement la forêt et la jungle pour prévenir les incendies. D'ailleurs, interdiction de faire du feu bien évidemment. Tout le monde à sa mesure devra aider, mais il faudra veiller sur les plus faibles comme les jeunes et les anciens. Lorsque c'est au tour de Boa de prendre la parole, il s'avance d'un pas. Des choses ont été dites, beaucoup d'autres sont à définir. La chaleur assomme tout le monde, et l'ombre est insuffisante pour apporter de la fraîcheur nécessaire bien qu'elle protège de la chaleur. Un léger soupir s'échappe de ses lèvres craquelées alors qu'il observe l'assemblée. Même ses tatouages sont passés et à moitié effacés : inutile de gaspiller de l'eau pour cela. Pour un temps donc, il ne sera pas grimé. Une fois encore, ce qui se trame sur l'île n'est pas naturel. Impossible de passer à côté, impossible de ne rien faire. Ce n'est pas dans l'ordre des choses.

- Nous savons combattre les gens, mais le climat est un autre adversaire. S'il fait chaud, alors il nous faudra chercher la fraîcheur. La terre est sèche, mais peut-être que la chaleur n'a pas atteint ses profondeurs. On peut chercher des grottes fraîches, ou creuser pour trouver des sources. Se couvrir de boue, aussi, pour lutter contre le soleil et se protéger. Sucer des galets, pour lutter contre la soif. L'eau est trop précieuse pour qu'on boive à volonté, nous le savons. Les nuits sont chaudes elles aussi, mais moins. Pour le moment, le Soleil n'est pas un ami. Dormir le jour et vivre la nuit peut aider, peut-être.


L'Impassible marque une pause et observe ceux qui lui font face. Son port est droit, souple. Boa se sent indolent de chaleur, mais veut montrer l'exemple. Il demande à tous de faire un effort ? Il faudra qu'il en fasse lui aussi. Ne demande aux autres que ce que tu exiges de toi-même.

- Nous devons prier les esprits. L'Esprit Feu est trop puissant, plein d'arrogance et de force. L'équilibre est rompu, et nous devons sauver l'île pour sauver notre peuple. Nous devons demander de l'aide aux autres esprits, croire en eux mais agir par nous-même. Solidaires. Et il faut savoir aussi comment réagissent les autres. Peut-être qu'il y aura des alliances, il faut l'espérer. L'union fait la force. Mais peut-être que ce sera le contraire, avec des tensions et du venin. Alors il faudra se protéger. Les Peaux-Rouges en sont capables. Notre valeur n'est pas à prouver, et nous pouvons surmonter cette épreuve. Nous le ferons.

Ces mots sont dit calmement, mais avec une conviction qui fait briller le regard azur du Chaman. Il est fier de sa tribu, de son peuple. Et c'est cette fierté qui lui fait garder la tête haute malgré les conditions et la touffeur ambiante.

- Les papooses doivent être protégés, et les plus faibles. Mais tout le monde doit aider. Boire moins, aider comme il peut. Penser à soi, c'est penser la mort de notre peuple. Tout le monde peut et doit contribuer. Ça commence aussi pas donner des idées nouvelles, améliorer celles qui sont dites.

Un temps de silence. Un pas en arrière. Boa Nocturne a parlé.


En Bref:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Merle Oisif
avatar

♐ Apprenti Chaman des Delaware ♐


✘ AVENTURES : 213
✘ SURNOM : Le Sobre
✘ AGE DU PERSO : 17 ans

✘ DISPO POUR RP ? : Maybe
✘ LIENS : I want to live,
I want to give.

MessageSujet: Re: INTRIGUE 4 - Phase 1 : On s'organise (Peaux-Rouges)   Mar 3 Nov 2015 - 14:33

Merle aimait la chaleur, lui. Il avait toujours passé de nombreuses heures sur la plage, à se prélasser en plein soleil sur le sable brûlant. Quand il faisait froid, il bénissait le fait d'être né parmi la tribu Delaware, dans ce village au cœur duquel crépitait éternellement le Feu Sacré. Mais aujourd'hui, les alentours du Feu Sacré s'étaient transformés en véritable fournaise. Le soleil se faisait trop généreux et ses rayons étaient devenus dévastateurs, risquant à tout moment de faire s'embraser la végétation de l'île. Jamais, aussi loin que remontait la mémoire de Merle, les Peaux-Rouges avaient-ils eu si peur de manquer d'eau. Mais la rivière n'était plus la source intarissable d'hydratation et de rafraîchissement qu'elle avait toujours semblé être aux yeux de Merle. Et l'apprenti chaman craignait pour ses proches et les autres créatures de l'île, humaines, animales, hybrides, fées, toutes celles qui avaient besoin d'eau pour vivre, toutes celles dont le corps ne pouvait pas supporter ces températures excessives... Autant dire pour la majorité de l'île. Tous dépendaient de la nature, et la nature s'était retournée contre eux – par l'intervention du roitelet trop heureux, à ce qu'on disait.

Si puissant fût-il, Corneille Ardente était un très vieil homme que la chaleur assommait plus que les jeunes hommes tels que Merle. En tant que son disciple, il avait donc suivi son maître affaibli jusqu'au Saule Millénaire pour participer à une assemblée d'urgence de tous les Peaux-Rouges, la deuxième en pas longtemps, semblait-il à Merle.

Merle écouta humblement les chefs et les chamans donner leurs directives, songeant au Feu Sacré qui ces temps-ci constituait un danger. Malgré cela, il était hors de question pour les Delaware de songer à l'éteindre, et Merle se sentit presque personnellement attaqué lorsque Boa Nocturne mentionna l'arrogance de l'Esprit Feu. Au contraire, Merle avait bravé l'air torride pour s'approcher du Feu Sacré et avait prié l'Esprit Feu pour qu'il calme la canicule. Sans doute celui-ci se complaisait bien par cette température, mais il ne laisserait pas le peuple qui lui était le plus dévoué mourir de chaud. Mise à part cette remarque, le discours du Boa était plein d'idées pratiques et de la même sagesse qui avait frappé Merle lors de la précédente assemblée. Corneille Ardente rassemblant encore ses forces après le trajet jusqu'au Saule, Merle prit la parole à son tour, rebondissant d'abord sur le discours de Boa :

« Veiller sur les plus faibles, veiller les uns sur les autres, cela semble une évidence et une nécessité. Je suis prêt à me passer d'eau mais nous devons veiller à ce que les plus jeunes et les plus âgés n'en manquent pas.
Si nous devons vivre la nuit, ce qui me semble une excellente idée, il faudra se méfier des bêtes sauvages, d'autant plus si nous quittons les villages puisque nous n'allumerons pas de torches pour éviter les incendies. Il ne faudrait quitter les villages qu'en cas de nécessité, et jamais seul : si on se blesse et qu'on se retrouve immobilisé toute une journée par cette chaleur, il y a des chances qu'on n'en revienne jamais.
»

Il avait parlé de certains de ces problèmes avec Corneille au préalable, et ils avaient également cherché à une façon d'exploiter au mieux les forces de chaque clan.

« Delaware, nous pouvons invoquer des fumerolles. Elles sont aussi liées à l'île que nous et voudront nous aider, demandez leur de chercher des puits et autres sources qui seraient peut-être cachées à nos yeux. Hurons, je connais mal votre pouvoir, mais si cela est possible, pourriez-vous faire de même en utilisant votre don de clairvoyance ou votre projection spirituelle ? Il s'agit de moyens éprouvants, mais moins que des quêtes infructueuses, et moins physiques. Nos trois tribus pourraient se mettre en commun pour aller chercher ces puits et distribuer équitablement l'eau qu'on y trouverait, si cela devenait nécessaire. »

Merle observa tous les Peaux-Rouges qui se trouvaient là, se demandant si certains d'entre eux trépasseraient avant qu'ils ne trouvent une solution définitive à la canicule. Mais la seule solution qui avait effleuré l'esprit de Merle était inenvisageable : si cette météo insoutenable était vraiment liée au bonheur de Peter, fallait-il le rendre malheureux pour que cela s'arrête ?

Blblbl:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Héron Placide
avatar

♐ Sentinelle des Delaware ♐


✘ AVENTURES : 136
✘ SURNOM : L'Anxieux
✘ AGE DU PERSO : 26 ans

✘ LIENS : All things are bound together.
All things connect.
Sujet en cours : I - II

MessageSujet: Re: INTRIGUE 4 - Phase 1 : On s'organise (Peaux-Rouges)   Mar 3 Nov 2015 - 21:52

Il s’inquiète, le Héron. Il s’inquiète pour l’Île, il s’inquiète pour les peuples mais surtout... il s’inquiète pour les siens. C’est pour cela que, à l’instar des autres, l’Anxieux s’est déplacé jusqu’au Saule Millénaire, dans l’espoir qu’ensemble, ils trouvent une solution. C’est pour cela qu’il s’est fait très attentif, qu’il a réfléchi très fort pour aider, lui aussi.

Alors que les Chefs parlent, Héron Placide tente de retenir toutes leurs recommandations et fait de même avec celles du charismatique Chaman des Piccaninny. Il fait de même avec les paroles de Merle Oisif, approuvant discrètement ses dires en hochant doucement la tête de son côté.

Il y a un silence. S’avançant légèrement à son tour, Héron adresse un sourire timide à la grande assemblée. En réalité, lui aussi souffre de la chaleur mais son inconfort est oublié au détriment de celui des autres, bien plus important. Il fait des efforts pour ne pas se laisser intimider, en fils de Chef qu’il est, mais prendre ainsi la parole alors que tous ont de bien meilleures idées que lui le gêne quand même.

Une inspiration, puis Héron se redresse.

- Je suis d’accord avec ce qui a été dit.

Droit, le Héron. Sa voix tremble légèrement mais il sait d’expérience que cela disparaîtra au fur et à mesure qu’il s’exprimera.

- En ces temps difficiles, seule l’entraide nous permettra de survivre. Comme l’a dit Merle, il faut que nous unissions nos forces et tirions profit de nos différences.

Instant d’hésitation, instant peut-être de peur. L’Anxieux réfléchit, finit par reprendre :

- Si nous devons chercher des grottes, si nous devons nous défendre... peut-être qu’il nous faudra rapprocher nos campements et vivre ensemble, le temps que cette crise passe.

Ce n’est pas tant l’idée d’union qui le dérange, mais l’idée que d’autres peuples puissent s’en prendre à eux. Mais Héron a mûri, depuis peu, et Héron a beau rester optimiste, il ne peut plus écarter l’éventualité que certains puissent se montrer agressifs envers les siens. Alors il le dit, un peu simplement, il propose une véritable union pour ce qu’il espère faire une véritable force.

- Je suis désolé, je... je n’ai pas grand chose d’autre à dire.

Sur ces paroles peu assurées, le grand oiseau préfère laisser place à d’autres, qui sauront sans doute mieux parler - ou alors réagir à sa suggestion.

Résumé:
 








"Humankind has not woven the web of life.
We are but one thread within it.
Whatever we do to the web, we do to ourselves.
All things are bound together. All things connect."

- Chief Seattle
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://elorecohlt.tumblr.com
Capricorne Silencieux
avatar

♐ Assistant du Chaman des Piccaninny ♐


✘ AVENTURES : 141
✘ SURNOM : Le Capricieux
✘ AGE DU PERSO : La vingtaine

✘ LIENS : Un Capricorne capricieux muni de grigris

MessageSujet: Re: INTRIGUE 4 - Phase 1 : On s'organise (Peaux-Rouges)   Jeu 5 Nov 2015 - 20:15

Il faisait chaud, beaucoup trop chaud.
Capricorne était inquiet pour la tribu, mais aussi pour le monde aquatique. Les sirènes, les fées des eaux, tout être mystique.
L’esprit autant inquiet pour les siens que pour les mondes dont il ne souhaitait que s’en rapprocher davantage. La vision de la petite clairière où il se retirait avant, la vision de ce qu’elle était devenue par la chaleur exagérée, du peu d’eau que la rivière laissait. Jamais son Essence n’aurait été aussi dévastatrice pour lui-même dans ces conditions.

Le regard du Capricieux était peiné pour le monde des eaux, autant que pour son clan.


Il avait religieusement écouté son maître parler, bien que le regard restait figé sur la masse de fourrure qui décorait la taille du pantalon en peau tannée. Quel imbécile de s’entêter à porter ces matières beaucoup trop chaudes pour le temps presque volcanique. Capricorne Silencieux demeurait capricieux, au risque d’y laisser la vie, tout comme avec les sirènes.
Il savait qu’il devait juste se taire, ne pas se plaindre. Il avait l’habitude de souffrir des maux, alors un de plus, qu’importait ?

Capricorne fermait les yeux, la chaleur semblait appuyer la migraine, et l’air brûlait ses yeux. Il en avait l’impression. Mais pas un bêlement de mécontentement. Il avait intérêt à se taire ce bouc têtu.


Il écoutait les autres parler, il ne savait que faire réellement. L’apprenti chaman était trop inquiet pour le monde qu’il chérissait.
Les sirènes s’en sortaient-elles ? Les fées des eaux, les fées en général ? Et les êtres mystiques ?

Tout ceux qui avaient parlé lui semblait avoir raison, du moins… allaient dans la bonne direction. De ce que l’assistant du de Boa imaginait.


Capricorne Silencieux ouvra péniblement les yeux parmi ses multiples tatouages stylisés, puis il prit la parole enfin.
Il parla de sa voix presqu’atone, le regard brièvement tourné vers le ciel. Cherchant peut-être la pitié des étoiles.


- Toutes ces propositions seraient bénéfiques, à mon avis. Je me demandais si les êtres liés aux eaux sauraient quoi faire de plus, mais à en juger par l’état de l’île… j’imagine qu’ils cherchent aussi.


Le Capricieux passa une main à la base d’une de ses cornes, le retour à la terre avait été rude, les abysses procuraient de brefs moments un peu plus frais, mais ils se trouvaient maintenant inatteignables.


- Il nous faut suivre ce qui a été dit… Les grottes sont les abysses de la terre, tout comme leurs sœurs de l’océan, elles renferment la fraîcheur. Mais je me soucie aussi des possibles conflits engendrés par le manque d’eau et de nourriture, il est vrai que si nous ne faisons qu’un, cela réduirait les menaces. La faim et la soif poussent aux extrémités. Gardons un œil sur les autres êtres. Et veiller sur les esprits, qu’ils ne baissent pas non plus les bras. Apaiser ceux qui souffrent.


Se souvenir de la sensation de la fraîcheur et de l’eau sur la peau, voilà ce que l’apprenti chaman faisait pour ne pas oublier. Il espérait que les esprits ne l’oubliaient pas non plus.

Le Capricieux passa la main dans ses grigris, les faisant claquer entre eux. Le regard à nouveau perdu ailleurs, peut-être encore en train de réfléchir.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Loutre Sage
avatar

♐ Princesse des Hurons ♐


✘ AVENTURES : 190
✘ SURNOM : L'Harmonie
✘ AGE DU PERSO : La vingtaine

✘ DISPO POUR RP ? : L'inspiration murmure à ses oreilles
✘ LIENS : Peindre en mille couleurs... L'air du Vent.

MessageSujet: Re: INTRIGUE 4 - Phase 1 : On s'organise (Peaux-Rouges)   Jeu 5 Nov 2015 - 20:43

On s'organise







L'Harmonie tente de parler avec Grand Mère Feuillage mais seule l'ombre de son visage noueux apparaît. Elle est assise là, entre ses immenses racines et l'inquiétude la ronge de plus en plus. Le Grand Saule est faible, il n'a plus assez d'eau, comme tous les êtres vivants de l'Île.
L'Esprit Vent vient caresser la huron, lent, lourd et chaud : lui aussi s'affaiblit, même ses murmures s'éteignent...
Quant aux Esprit Fleuve, Loutre Sage a participé à leur sauvetage. Ils nagent désormais dans un minuscule bassin et elle leur rend visite chaque jour.
Malgré ses sourires, l'inquiétude ronge.

La Princesse est là depuis l'aurore et elle voit arriver les trois chefs, leurs héritiers, leurs chamans et leurs apprentis ; puis suivent les peuples. Ce rassemblement est sûrement le premier de l'Histoire de l'Île.
Lorsque tous sont assis, le conseil commence et l'Harmonie écoute. Pour cacher son inquiétude elle se met à tresser ses longs cheveux, son regard brûlant d'intensité comme les incendies qui ravagent l'Île.
A la mention des Esprits la princesse se lève et annonce d'une voix forte et déterminée :

"J'irais chercher les esprits Nuit et Loup. L'Esprit Vent me guidera dans ma méditation et je ne reviendrais que lorsque j'aurais ramené l'un et redonné courage à l'autre."

Loutre Sage sourit, comme si son inquiétude s'était envolée, et conclut d'une voix douce :

"Je n'ai rien à ajouter et j'encourage l'entraide que mes frères ont défendu. Nous sommes tous en vie et nous sommes tous en danger."

Elle se rassoit, sereine : elle a un but maintenant et elle ne sortira de sa méditation que lorsqu'elle aura réussi ou.... Que Dame Mort l'aura prise.
Que ferait sa mère si elle était encore en vie ?...


Résumé:
 









Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L'Ombre
avatar



✘ AVENTURES : 1451

MessageSujet: Re: INTRIGUE 4 - Phase 1 : On s'organise (Peaux-Rouges)   Dim 8 Nov 2015 - 0:18

Intrigue 4
Chapitre 1 : On s'organise




Les Chamans autant que les Chefs se sont exprimés. Les Chamans, incarnant la sagesse, axent leur discours sur la tempérance et la prière. Les Chefs incitent au sang-froid et à la bravoure. Le Clan des Delaware, privé de meneur, écoute celles du fils de feu Paon Chamarré et approuvent en silence. Les Piccaninny serrent les dents en s'imprégnant des propos ceux qui les dirigent. Les Hurons s'abreuvent de l'énergie de la terre en souffrance. Les apprentis chamans mettent timidement leur clairvoyance au service de leurs frères.

Corneille Ardente salue les paroles de son confrère. Il incite à chanter des hymnes d'apaisement à l'égard de l'Esprit Feu tout en réduisant le grand feu de ses frères.
Phasme Suprême encourage son peuple à protéger la nature autant que faire se peut, à répartir les biens autant pour les plantes, les animaux que les humains, en privilégiant les plus jeunes et les plus fragiles.
Puma Sanguinaire, plus radical, désire que l'on limite les chasses pour préserver les animaux et que l'on repousse, voire massacre, autant de pirates que possible.

A présent que chacun a parlé, cette parole est donnée à tous ceux dont le cœur est vaillant et l'esprit affûté. L'heure est grave, les visages le sont tout autant. Mais toutes les âmes sont braves.


_____________


→ Chaque membre de n'importe quel clan est à présent libre de s'exprimer !
→ On n'oublie pas le résumé en fin de post !


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://neverneverland.forumactif.org
Ancien Peau-Rouge
avatar

Invité



MessageSujet: Re: INTRIGUE 4 - Phase 1 : On s'organise (Peaux-Rouges)   Lun 9 Nov 2015 - 21:20

La guerre laisse des marques. Le Jolly Roger s'est imprégné sur sa peau, ineffaçable.

Il fallut du temps, beaucoup de temps à Ours pour s'en remettre. Jour et nuit, il était dans la tente du chaman, à souffrir le martyr, à lutter contre le feu des brûlures, à passer d'un état de sommeil avancé à celui d'énervement, d'agitation. Boa Nocturne avait pansé ses blessures avec conviction avec l’aide précieuse de Kokoï Avide, et Ours fut finalement guéri.

Pas autant qu'il l'espérait.

De sinistres tâches noires s'étalaient sur sa peau, des pieds à la tête, sur tout le côté droit de son corps. Son visage n'était pas épargné. Son menton, sa joue et la moitié de son front en étaient touchés. Ses tatouages sur son torse, son dos et son bras en étaient déformés, abîmés, devenus immondes selon lui.

Il descendit le tissu sur son visage, camouflant au même titre ce qui lui restait de cheveux : une tresse, simple. Sur ses marques étaient étalées une mixture de plantes et de sève spéciale, les protégeant des rayons solaires dévastateurs qui risquaient de faire gonfler sa peau en cloque.

Il n'écoutait que très distraitement les propos des chefs, chamans et autres membres concernant cette puissante canicule. En fait, l'Ego avait la sensation d'être toujours sur la barque, à lutter contre la souffrance. La réalité lui semblait loin, et il était prêt, à tout instant, à réagir au quart de tour, prêt à se défendre, à frapper.

Héron Placide termina de parler. Ours déglutit, en réalité peu touché par cette canicule étant donné qu'il sortait du tipi depuis peu et qu'il bénéficiait plus ou moins d'un traitement de faveur, comme tous les membres ayant été blessés durant la bataille contre les pirates.
Capricorne Silencieux prit aussi la parole. Cela surprit d’ailleurs l’Ego de le voir hors de l’eau. Etrangement, il semblait beaucoup plus sympathique et moins effrayant sous cette forme. Il hocha vigoureusement la tête, parfaitement d’accord avec lui.
Puis, Loutre Sage, cette femme envoûtante qu’il avait rencontré il y a quelques temps maintenant, exprima ses idées, ridicules aux yeux du Piccaninny qui ne se fit pas prier pour réagir.

- Et bien alors bonne sieste.

Il enchaîna avant que l’on ne relève sa remarque désobligeante :

- Héron et Capricorne ont raison. Se la jouer perso causera notre perte.

Propos sonnant étranges dans la bouche d'Ours Elancé, réputé pour son égoïsme maladif. Il s'avança un peu sans abaisser sa capuche, bien qu'il était simple de distinguer ses traces soébres peu esthétiques.

- Pourquoi ne pas faire des groupes ? Chacun se relayera, mais les groupes resteront toujours les mêmes, histoire de savoir qui est avec qui, et de toujours rester ensemble. Certains devraient rester au village et aux alentours, pour les plantes, fruits et légumes. D'autres s'éloigner un peu plus pour la chasse. Et d'autres encore, pour l'eau.

Il pinça ses lèvres et fronça ses sourcils en mimique boudeuse, agacé, bien qu'il ne l'était pas plus que d'habitude.

- Et peut-être tenter une culture sous-terre pour que tout reste au frais et bénéficie de l'humidité de la terre. Si humidité il y a.


Résumé:
 
Revenir en haut Aller en bas
Ancien Peau-Rouge
avatar

Invité



MessageSujet: Re: INTRIGUE 4 - Phase 1 : On s'organise (Peaux-Rouges)   Mer 18 Nov 2015 - 20:03

- Les clans Peaux-Rouges
Event brûlant





La canicule déréglait son pouvoir, souvent au moment des soins, et la seule perspective de blesser quelqu’un de son clan par contact l’avait obligé à prendre rapidement une décision. Kokoï Avide avait donc renoncé à son essence, cela depuis plusieurs jours, et il redécouvrait avec une satisfaisante félicité la tranquillité du contact, de la main de Serval posée à son épaule au simple fait de pouvoir relever un Papoose tombé devant lui. Le guérisseur était donc particulièrement calme au moment de la réunion des groupes peaux-rouges. Sans pour autant sourire.

Avec patience, il prit note du désir de Puma de chasser les ennemis, pirates avant tout, pour leur sécurité. Tout aussi sereinement, il hocha la tête aux paroles de la princesse des Hurons, voyant dans sa quête une solution bien plus acceptable que celle de brandir les armes. Il assentit encore au besoin d’unité, trahit par les paroles de Héron Placide et soutenu par Capricorne Silencieux et Ours Elancé – une décision pleine de sagesse si elle était supportée de tous.

Ce fut donc à son tour de lever la main pour réclamer la parole. En tant que guérisseur et ami, il portait avec lui la voix de deux absents. Celle de Serval Délicate, toujours occupée au tipi des soins – les victimes de cette canicule affluant chaque jour, principalement des anciens et des papooses. Mais aussi celle de Mulot Agité demeurant chez les Piccaninny depuis la Bataille contre les Pirates.

« Aowh mes frères. Aowh mes sœurs. Vos paroles sont pleines de bon sens. Il nous faut être unis, en ces temps. Nous rassembler, nous entraider. Vous Hurons, vous avez la possibilité de parler aux Esprits qui se terrent comme à celui qui s’active. Le Grand Esprit feu doit prendre conscience du danger qu’il apporte, des incendies incontrôlables qui naissent à proximité de nos clans, et des clans d’ailleurs. Il ne doit pas se sentir encouragé de la joie de vivre de Peter Pan. Vous veillez sur les Esprits Fleuves avec intelligence et prudence. Ne pourrait-on pas aller quérir l’aide de l’Esprit Océan, rallier la magie à notre cause pour équilibrer notre situation ? L’Océan aussi s’assèche et ses filles souffrent, j’en suis certain. Nous avons tous à perdre actuellement. Vous, Delaware, êtes peut-être les plus à même d’envoyer une délégation parler à Petre Pan et tenter de le raisonner, si cela est encore possible. Et nous Piccaninny, par nos forces, nous pouvons apporter la protection nécessaire à nos familles, à nos tipis, contre l’ennemi s’il se présente. Mais il est certain qu’une guerre, dans notre situation, ne saurait trouver de vainqueurs. Nous avons aussi un prisonnier à échanger pour maintenir cette paix, et avoir de l'eau. »

Se redressant quelque peu, Kokoï tendit le bras en direction du sud et de l’Océan.

« En attendant que nos paroles, nos prières, et notre entente puisse ramener l’équilibre, il nous faut survivre. La majorité des plantes contenant de l’eau sont sèches, ou hors de portée. Les cactus qui pourraient nous aider à supporter la sécheresse se trouvent dans le désert, et le désert aujourd’hui est plus brûlant qu’un feu. Cela n’aidera pas les bêtes à survivre, et demander à des braves de s’aventurer dans le sable pour aller les chercher serait vain et dangereux. Les sources sont une solution. Et j’apporte une bonne nouvelle, dans les circonstances.

Mulot Agité, que certains connaissent sous le nom de Christopher, est un pirate que nous avons pu secourir, un peau-rouge, du Monde Ordinaire. Il m’a prouvé qu’il tenait plus à la vie de ses amis qu’à la sienne propre. Sur le Jolly Roger, il lui est souvent arrivé de fouiller les fonds marins et les abords du rivage pour trouver des grottes secrètes. Et il m’a assuré que certaines d’entre elles possèdent des sources d’eau douce. L’absence de marée serait dangereuse si l’Océan n’avait pas reculé ses vagues hors de portée d’attaque de Sirènes. Elles seront plus faibles, et pourraient même nous comprendre si nous partageons les fruits de notre récolte. Il nous est donc possible de nous y rendre, de ramener de quoi assouvir la soif de nos mustangs, de nos familles. De nos clans.

Mais je parle en mon nom comme en celui de Serval Délicate et des guérisseurs Piccaninny, en vous disant qu’il nous faudra limiter nos actions, nos coups de sang, tant que le soleil brûlera rouge dans le ciel. Et je conseille à tous de porter des tissus sur vos corps et vos têtes surtout, pour protéger vos crânes des rayons qui pourraient vous assommer. »


Kokoï rabaissa la main, inclinant la tête.

« C’est tout ce que j’avais à vous apporter. »

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Ourse Blanche Ridée
avatar

♐ Membre des Piccaninny ♐


✘ AVENTURES : 51
✘ SURNOM : l'Ancienne
✘ AGE DU PERSO : On ne sait plus

✘ DISPO POUR RP ? : Ne peut plus ouvrir d'aventure, mais toujours prête pour un lien.
✘ LIENS :
Tu as faim, mon enfant ? [Bonnes manières]
Filios meos et victimas [Dé à coudre]
• Sujets en cours : III - V

MessageSujet: Re: INTRIGUE 4 - Phase 1 : On s'organise (Peaux-Rouges)   Lun 23 Nov 2015 - 23:29

Ourse Blanche était assise, au milieu des autres peaux-rouges. Elle avait du mal à respirer, ses rides creusées par la sécheresse semblaient être des rivières de sueur. Même sous l'ombre du Saule, la canicule était insoutenable, il fallait agir. Agir, oui, c'est pour cela que tous les peaux-rouges avaient décidé de s'unir pour avoir une chance de survie en ces temps difficiles.
Boa Nocturne avait entamé le débat, il avait proposé, entre autres, de prier les esprits, pour rétablir l'équilibre avec l'esprit feu. Mais, c'était déjà ce qu'Ourse faisait : dès qu'elle en avait l'occasion, elle priait l'esprit océan et les esprits fleuve, en vain.
En écoutant ses autres consignes, Ourse Blanche pensait bien que ses jours étaient comptés. Sucer des galets, cela peut bien faire passer l'envie de boire, mais pas le besoin. Pareil pour l'idée de vivre la nuit, cela sera plus confortable, mais ne fera pas revenir les proies et les fruits de la forêt. Si l'on ne trouvait pas une idée miracle au plus vite, alors beaucoup finiraient par mourir. Et cette idée – ou ce manque d'idées – l'inquiétait beaucoup. Trouver des grottes, c'était bien beau, mais y en avait-il à proximité ? Sinon, le voyage ne nous ferait-il pas perdre plus d'eau corporelle ? Sommes-nous sûrs qu'il y ait de quoi se nourrir une fois là-bas ?
Puis, Merle Oisif avait parlé de veiller à ce que les plus jeunes et les plus âgés ne manquent pas d'eau. Bien entendu, elle aurait aimé avoir la chance de pouvoir boire la même ration – déjà si maigre – dont les enfants auraient droit. Mais, par principe, elle refuserait et boirait autant que les adultes. Elle ne voulait pas mourir, mais voulait encore moins être dépendante de la ration des autres, alors qu'elle ne pouvait, à l'heure actuelle, pas faire grand chose pour aider en retour.
Et pourtant, Héron Placide, Capricorne Silencieux et Loutre Sage acquiescèrent sans se poser de questions plus précises. Pour Ourse, ces idées n'étaient pas forcément mauvaises, mais elles étaient trop hasardeuses pour qu'elle y place réellement ses espoirs. Il lui fallait quelque chose de concret, qu'on lui montre une carte avec toutes les grottes des environs. Protéger les plus jeunes, c'était aussi quelque chose de noble, mais à part décorer les discours, ce point ne servait pas à grand chose, à ses yeux. On ne pouvait rien faire pour les plus jeunes, si ce n'était leur donner un peu plus d'eau.
Les yeux fermés, concentrée, elle écoutait la suite de la discussion. Elle reconnut la voix d'Ours Elancé, l'un des siens. Après une remarque déplacée qui la fit grimacer – elle ré-ouvrit les yeux et lui fit un regard noir, avant de les refermer – il se rattrapa en proposant une consigne de sécurité qui était bien improvisée : faire des groupes. Même si cela ne nous permettait pas de trouver de l'eau ou de la nourriture, c'était toujours logique de planifier chaque déplacement, si l'on restait au village. Une culture souterraine fût ensuite proposée, c'était une excellente idée ! Il y avait cependant un risque qui était celui de se retrouver avec des nappes phréatiques vides, tous les efforts seraient ruinés. Mais cela était déjà moins hasardeux que de chercher des grottes et d'attendre que la faim et la soif viennent prendre chaque vie une-à-une, mais plus lentement qu'en plein soleil ! Retarder la mort était inutile, il fallait survivre.
Kokoï Avide résuma la situation et fit un long discours pour témoigner du fait qu'il était d'accord avec la plupart des mesures proposées plus tôt. Pour Ourse, à l'exception des cultures souterraines et des groupes, aucune idée ne lui semblait pouvoir changer les choses, si ce n'était retarder l'heure de la mort en attendant dans une grotte. Elle ouvrit les yeux et fixa son ombre, puis regarda autour d'elle. Une idée la frappa en voyant les poteries vides près d'un tipi !
« Ecoutez. À moins que vous ayez une grotte dans le coin, faire une battue sur toute l'île nous épuiserait plus qu'autre chose. Regardez, déjà comme nous avons tous souffert du voyage, Delaware comme Piccaninny, rien que pour arriver ici. Regardez aussi, comme nous sommes déjà à demi-morts rien qu'en étant assis à l'ombre. Ce n'est pas pour courir un marathon... ils ne connaissaient pas ce mot, elle reprit : pour courrir à travers l'île et prendre des risques inutiles que nous sommes ici. Prier les esprits et donner de l'eau aux jeunes, cela va de soi, mais vous aurez beau le répéter à chaque fois que vous prendrez la parole, même avec les meilleurs sentiments du monde, cela ne suffira jamais pour nous sauver tous. Nous n'avons plus assez d'eau et il nous est impossible de l'arracher aux garçons perdus, même par la ruse plutôt que par la hache, le simple déplacement serait une difficulté pour la plupart d'entre nous. Que faire, donc ? Eh bien, ce n'est pas simplement pour rejeter toutes vos idées que je prends la parole – sachant que je suis entièrement d'accord pour tenter les cultures souterraines – mais j'ai eu vent, dans un livre lors de ma vie dans monde ordinaire, d'une technique simple pour les gens dans notre cas. Il s'agit de remplir un pot en céramique d'eau de mer, d'en mettre un deuxième plus petit à l'intérieur, vide cette fois, puis de poser une feuille par-dessus et de poser un petit caillou sur cette feuille. Il suffit alors de laisser le dispositif au soleil et la condensation viendra se poser sur la feuille, abandonnant son sel, pour ensuite glisser sur le plafond de verdure et tomber goutte-à-goutte dans le pot du milieu. L'eau est donc séparée du sel. Nous pourrons à la fois boire et saler nos viandes si besoin. Bien sûr, cela ne rapporte que peu d'eau, mais si nous reproduisions ce système une centaine de fois, alors les gains seront non-négligeables. »
Elle laissa passer un silence, le temps de reprendre son souffle. Parler, avec son âge combiné à cette chaleur, était devenu un effort physique. Elle continua :
« Mais, si nous faisons ça sur la plage, nous devrons surveiller les pots afin que les animaux, pirates et... garçons perdus ne viennent pas y fourrer leur nez. Dit-elle en grinçant des dents comme si elle sentait venir ces derniers. Si nous mettons certains d'entre nous pour surveiller seuls, ils risqueraient de ne pas avoir d'aide en cas d'urgence, et beaucoup devront faire des allez-retours pour acheminer l'eau aux différents villages. C'est pourquoi, nous devons... nous devons... hésita-t-elle, redoutant qu'on trouve cette idée trop grandiloquente. Nous devons abandonner temporairement nos villages respectifs, et fusionner pour faire un énorme village près de la plage rayonnante. Nos chasseurs pourront aller travailler dans le bois joli. »
Au final, déménager sur la plage rayonnante serait aussi difficile, physiquement, que de chercher une grotte. Mais au moins, il y a aura forcément de l'eau, là bas, et de quoi faire un peu d'agriculture dans la forêt. Puis, le chemin est déjà tout tracé.


Résumé:
 


Dernière édition par Ourse Blanche Ridée le Mar 24 Nov 2015 - 20:22, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Colibri Pétillant
avatar

♐ Papoose des Delaware ♐


✘ AVENTURES : 101
✘ SURNOM : ☀ L'Anguille
✘ AGE DU PERSO : 12 ans ☀

✘ DISPO POUR RP ? : ☀ 3/2 OFF
✘ LIENS : Live
Love
Loud


MessageSujet: Re: INTRIGUE 4 - Phase 1 : On s'organise (Peaux-Rouges)   Lun 23 Nov 2015 - 23:43

Oh que oui, il avait chaud. Comme tout le monde, car avant tout un être humain. Mais Colibri aimait la Vie, et il aimait la chaleur. Colibri, c'était une plante, et le soleil c'était bon pour lui. Il avait l'impression d'être plus fort que jamais, plus grand, et qu'il pousserait, pousserait jusqu'aux nuages! Et puis, plus haut, et toucherait le soleil. Cependant, tout cela manquait cruellement de pluie, et sans pluie bien sûr il était heureux mais... les plantes ont besoin de pluie. C'était là la grande différence entre Colibri et une fleur; les autres étaient minimes.

Les humains étaient minimes. Le petit garçon s'était assis en tailleur au premier rang avec d'autres papooses, face au Saule Millénaire. Le Saule était bien plus intéressant que la discussion sur la canicule, d'ailleurs Colibri passait le clair de son temps à faire du rythme sur ses cuisses dénudées, en observant avec amour chacune des branches de l'arbre aimé, au lieu d'écouter les aînés. Il savait, en gros, qu'ils parlaient de paix. Il fallait la paix. Ensemble. Colibri était d'accord, et de ce fait ne jugeait pas nécessaire d'appuyer la chose, puisque de toute façon un simple papoose n'avait pas grande influence sur les grandes décisions.

Il fronça néanmoins les sourcils au bout d'un moment, et ses yeux noirs se posèrent sur les chamans, sur le grand Kokoï, sur chaque membre de l'assemblée qu'il pouvait apercevoir, depuis sa position assise. Sans qu'on l'invite vraiment à parler, après tout il était bien libre de faire entendre sa voix, il dit:

─ Le plus important, c'est pas les hommes, c'est les plantes. 'faut veiller sur le Saule, toujours! 'le ferai, moi!

Avec un immense sourire, il posa candidement la main droite sur sa poitrine moite. Puis il ajouta, plus fort, plus vivement:

─ Et les bisons! Et tous les animaux! On doit les protéger, eux! C'est eux le plus important. Faut les sauver! Oui! Oui!

Oui, son avis comptait peu, pour les autres, mais pour lui ça comptait vraiment. La pensée intense de toutes les bêtes qui mouraient de soif où se tordaient de douleur par la chaleur, la pensée de ces animaux de montagne qui voyaient leur habitat fondu par le chaud, la pensée de ceux de l'eau qui avait séché. La pensée de la douleur de tous ceux-là alors qu'aucun peau-rouge ne s'était encore éteint, lui était insupportable. Pourtant il continuait à sourire, parce que il avait toujours l'espoir, l'optimisme et la joie en lui. La Vie continuait. Il le savait, alors tout irait bien, c'était sûr. Et personne n'aurait le droit de dire que c'était faux.

Pas de nuages, rien que le Soleil.


HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L'Ombre
avatar



✘ AVENTURES : 1451

MessageSujet: Re: INTRIGUE 4 - Phase 1 : On s'organise (Peaux-Rouges)   Lun 30 Nov 2015 - 16:48

Intrigue 4 
Chapitre 1 : On s'organise - FIN

 
 



Les Chefs ont écoutés, les Chamans ont entendu, tous les Peaux-Rouges ont parlé et leur parole a été recueillie. Pendant trois jours, les six représentants se sont concertés et ont triés les propositions. Au terme de cette discussion, ils sont rentrés au sein de leur clan et ont annoncé le dessein général que leurs frères et soeurs se devront de respecter.



AVIS A TOUS LES PEAUX-ROUGES
Discours énoncés par les dirigeants des trois clans à leur camp respectif.


Frères, soeurs, braves, squaw, papooses. Vos paroles ont touché nos coeurs et agité nos esprits. Vos chefs et vos sorciers se sont réunis et ont recueilli vos idées. Voilà ce que, tous ensemble, nous avons décidé :

▲ Notre Mère la Forêt sera surveillée afin de prévenir les incendies et de calmer au plus vite leur colère. Notre Sage le Saule Millénaire sera doublement veillé par nos Sentinelles.

▲ Nous savons le déchirement que cela provoquera dans le coeur de nos frères Corbeaux, mais il est désormais interdit de fabriquer ou d'invoquer du feu. Le Feu Sacré doit être contrôlé à son état le plus humble.

▲ Nos braves partiront en quête de puits et d'eau cachée. Aucun brave ne partira seul.

▲ La terre conserve souvent l'eau en son sein. D'autres braves devront creuser dans la terre.

▲ Des cultures seront établies sous la terre, où l'air est frais et l'ombre propice.

▲ Nos plus vaillants guerriers iront jusqu'à la Mer afin d'en récolter l'eau.

▲ Les sqaws et les papooses allant jusqu'aux Rivières seront armés ou accompagnés.

▲ Les entraînements des Piccaninny seront limités afin d'économiser la force de nos corps. Ils entraîneront les Hurons et les Delaware dans le cas d'attaques de Pirates ou de Créatures.

▲ Les papooses participeront à toutes les tâches, en particulier les récoltes et le tissage. Les papooses ne sortiront pas de l'enceinte des camps. Les papooses et les anciens seront protégés et soignés par les plus vaillants et les Guérisseurs.

▲ Tous les braves devront se couvrir de boue au moment où le Soleil est haut dans le ciel.

▲ Tous les braves sont incités à sucer les galets transmis par les Cueilleurs, car cela calme la soif.

▲ L'activité sera plus intense dans la nuit car malgré le ciel pourpre, le soleil n'est plus agressif.

▲ Tous les braves devront venir en aide aux animaux sauvages et aux êtres végétaux dans la détresse.

▲ Priez les Grands Esprits dans la peine et invoquer les fumerolles. Ne délaissez aucun être en malheur.

▲ Les tours de garde seront renforcés dans le cas où la peur et la douleur auraient endurci le coeur de nos voisins. Des émissaires seront envoyés afin de conclure des alliances, notamment avec le peuple de l'Enfant Roi.

▲ Les otages pirates pourront être échangés contre des rations d'eau. N'abandonnez jamais un otage. Abrégez leur souffrance si nécessaire en priant pour leur âme.

▲ Les trois clans sont amenés à se souder et à s'entraider. Seule la coalition totale de nos forces permettra à nos braves de survivre et à nos enfants de grandir.


__________



→ Vos propositions ont donc été réunies et font à présent office de véritables lois. Chaque peau-rouge est tenu de les respecter. Ces commandements seront à prendre en compte dans tous les RPs se déroulant en ce moment ! Pour toute question, postez directement sur le sujet Questions sur l'Intrigue.
                                                       
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://neverneverland.forumactif.org
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: INTRIGUE 4 - Phase 1 : On s'organise (Peaux-Rouges)   

Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Peaux-Rouges
» La hache de guerre - Ouvert aux Peaux-Rouges
» INTRIGUE 4 - Phase 1 : On s'organise (Sirènes)
» [Vendu] Tabourets rouges
» carte de l'ombre et "n'importe qu'elle phase"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Les Villages Peaux-Rouges :: Le Village des Hurons :: Le Saule Millénaire-