Partagez | .
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Peter Pan
avatar

♛ Roi des Garçons Perdus ♛


✘ AVENTURES : 2490
✘ SURNOM : L'Enfant Roi
✘ AGE DU PERSO : Eternel

✘ DISPO POUR RP ? : Un peu chaud !
✘ LIENS : Je suis un petit oiseau à peine sorti de l'oeuf.
Et aussi tout ça !

MessageSujet: Speed Demon   Dim 20 Sep 2015 - 22:34



speed demon

PAN & SOLARIS





Peter Pan n’aimait pas beaucoup la nuit, ces derniers temps.
Les enfants à qui il infligeait son humeur décapante finissaient tout de même tous par faiblir et somnoler, quand bien même il les obligeait à jouer jusqu’au matin. L’Esprit Nuit tombait de plus en plus tardivement mais tombait immanquablement et cela plongeait Peter dans le désespoir. Il n’était pas fatigué. Il n’était pas fatigué !
La plupart du temps, il partait donc en excursion. Il abandonnait son Arbre assoupi et partait participer à une orgie de fées ou à une cérémonie de peau-rouge. Il n’osait guère s’aventurer dans la lagune à la nuit tombée malgré toute la confiance qu’il vouait aux sirènes… Leur père était plus leur maître que lui en dépit de la domination qu’il exerçait sur l’île. Non, ce soir, là, Peter décida de se consacrer à une toute autre activité…  

Il est une chose qui exaltait l’Enfant Roi plus que toute autre : mettre le capitaine Hook dans tous ses états. C’est pourquoi ce soir-là, il vola aussi vivement qu’une comète en direction du Jolly Roger, se grimant de brise marine afin de ne pas se faire repérer par les forbans encore debouts sur le pont.
Il s’arrêta, malice au bec, juste aux côtés de la cabine de ce cher capitaine. Il ne put retenir un petit éclat de rire tant il se trouvait excité par le forfait qu’il s’apprêtait à commettre. Il se mit en tailleur, lévitant dans les airs avec une aisance insolente.
Enfin, il sortit sa flûte.
La porta à ses lèvres.
Esquissa un dernier sourire.
Ferma les yeux.
Et joua.

Son air était délicat mais coquin. Il n’était destiné qu’aux oreilles de James Hook. C’est ainsi qu’il se glissa dans les interstices maigres de la fenêtre ouvragée, s’infiltrant dans la cabine afin de gagner les pauvres tympans du capitaine. Les moustaches de ce dernier frémirent et ses yeux se froncèrent d’irritation à l’entente de cet air, – CET AIR ! – si pur d’arrogance et de jeunesse que Peter composait juste pour lui.

Pourtant, un curieux clapotis dans l’eau sombre de la mer vint perturber la sérénade du petit démon.
Interrompant son morceau, Peter rouvrit les yeux et scruta les eaux mouvantes.

Une drôle de lueur bleutée s'en élevait.





Codage by TAC







La musique que je joue au gré du vent : Flûtes de Pan
Les dessins que je peins au gré du temps : Crayons de Pan



Je tyrannise en forestgreen.
Portraits par Kim Minji.





le merveilleux cadeau de mes enfants trouvés:
 


Dernière édition par Peter Pan le Ven 18 Déc 2015 - 20:33, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://neverneverland.forumactif.org/
Solaris
avatar

≈ Sirène Simple ≈


✘ AVENTURES : 72
✘ SURNOM : La Radieuse
✘ AGE DU PERSO : Deux siècles

✘ DISPO POUR RP ? : 2/2, passez plus tard /o/
✘ LIENS : Keep your face to the sunshine and you cannot see a shadow.

MessageSujet: Re: Speed Demon   Lun 21 Sep 2015 - 10:17

Speed demon ♦

La mer est froide, ce soir.

Etrangement plus froide que d’habitude, ces derniers temps. Certainement parce que les nuits sont froides aussi. Peter Pan va-t-il mal ? N’aime-t-il plus la nuit ? Est-il fâché avec son esprit ? Tant de questions, jamais de réponse. Toujours les mêmes interrogations, comme un cri lointain que jamais l’écho ne renvoie.

La mer est froide.

Alors tu nages. Pour te dégourdir les muscles, sans doute. Ou parce que tu ne trouves pas le sommeil. Tu ne dors pas beaucoup ces temps-ci. Tu passes les nuits sur un rocher, un admirer la lune briller de mille éclats. A observer les étoiles. Les étoiles d’été qui scintillent par milliers. Comme si elles voulaient tout donner pour être vues une dernière fois avant de s’éteindre. Un désir de reconnaissance. Un besoin d’admiration. Tu admires ce vœu pur et simple. Tu les observe comme pour exaucer leur souhait. Comme si tu leur murmurais « je vous ai vues ». Et tu nages, lentement, sur le dos, reposant comme un morceau de corail échoué, à la surface de l’Océan.

A la dérive.

La mer est calme.

Toutes tes sœurs, ainsi que tous les poissons, tous les coraux sont profondément endormis. Il n’y a pas un souffle de vent. Il n’y a pas un bruit. La mer est un havre de paix, une fois la nuit tombée. Un sourire éclaire ton visage, redonnant l’espace d’un instant, un vif éclat à ce halo lumineux qui t’entoure et qui, chaque soir à la nuit tombée, se pare d’un doux bleu clair et luisant. Comme si tu suivais le cycle continu du soleil et de la lune.

Pourtant, tu sais bien que la lune d’elle-même ne brille pas, Solaris.

Qu’importe. Tu aimes te comparer aux étoiles, aux étoiles d’été qui brillent si fort pour être vues. Vues une dernière fois avant de s’éteindre. Ou à la lune vide et froide, dont le seul éclat dépend du soleil. Ou à une fée des neiges, solitaire et glacée.

Glacée comme la mer.

Il ne t’a pas fallu bien longtemps pour venir voguer aux amarres du Jolly Roger. Tu prends cependant le soin de ne pas trop t’en approcher. Il ne manquerait plus que ces satanés pirates se mettent à l’esprit que tu as souhaité venir te servir un diner parmi eux. Il ne faudrait pas qu’ils te lancent des hameçons ou que sais-tu d’autre encore. Tu restes loin, loin de leurs festivités, pour encore entendre le doux son du silence.

Une flèche traverse les airs.

Les pirates s’agitent.

Le silence est rompu.

Cet air.

Tu écarquilles les yeux, tandis qu’émanent du fier navire les douces notes d’une flûte de Pan.

Cet air.

Tu plonges et brasse la mer d’un coup de nageoire. La mer glacée semble s’être réchauffée. Tu nages telle une torpille, jusqu’à la coque du bâtiment. Et tu lèves les yeux. Tu le cherches, presque désespérément.

Il est là.

Lévitant au dessus du navire. Au dessus de l’eau. Au dessus de tout. Comme s’il était Dieu. Un nouveau sourire galant et léger s’empare de tes lèvres. Ta voix chantonne, guillerette.

- Bonsoir, Peter.

Oh, tu voudrais tant qu’il vienne. Tu voudrais tant lui poser milles et unes questions. L’enlacer. L’emmener au fond des abysses avec toi. Et le faire tien. Mais il t’est interdit, tu le sais, n’est-ce pas ? C’est douloureux. Si douloureux. Et il ne voit rien, comme d’habitude.

Mais tu ne montres rien. Qu’il ne croie pas que tu es contrariée de le voir. Que tu aurais aimé être tranquille. Personne ne saurait se plaindre de recevoir une visite, même accidentelle, même simple fruit du hasard, de ce cher Peter Pan.

- Je t’ai manquée, j’espère ?













Dernière édition par Solaris le Jeu 31 Mar 2016 - 0:05, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Peter Pan
avatar

♛ Roi des Garçons Perdus ♛


✘ AVENTURES : 2490
✘ SURNOM : L'Enfant Roi
✘ AGE DU PERSO : Eternel

✘ DISPO POUR RP ? : Un peu chaud !
✘ LIENS : Je suis un petit oiseau à peine sorti de l'oeuf.
Et aussi tout ça !

MessageSujet: Re: Speed Demon   Mar 22 Sep 2015 - 17:27



speed demon

PAN & SOLARIS





Bonsoir, Peter.

Il écarquilla ses yeux d’ébène le temps d’absorber le petit extraordinaire de cette situation. Lorsque tout fut assimilé, il glissa sur le ventre comme s’il s’était trouvé sur une couverture et se tint étendu, détendu, les bras soutenant son visage souriant et les jambes brassant l’air qui le portait.

Je t’ai manquée, j’espère ?

Il s’approcha un peu, quittant l’altitude et la lumière tamisée de la fenêtre. L’odeur de l’eau salée infiltra ses narines. Au loin, étouffé par le vent et l’indifférence, le son des conversations des pirates leur parvenait distraitement.

Bien sûr ! répondit-il.

C’était un mensonge, mais sur le moment, il est fort possible que Peter s’en était déjà convaincu.

Ainsi tu deviens bleue lorsque vient la nuit ? Comme c’est joli.

Pareillement, il trouvait réellement cela ravissant, mais son intention était plus de flatter la belle sirène que d’énoncer une appréciation.

Tu n’as pas peur de t’approcher si près des pirates ?

Son visage prit ensuite une teinte nouvelle, légèrement plus sombre mais plus pétillante aussi. Un air de malice l’avait envahi.

Veux-tu me voir rendre ce vieux capitaine complètement fou ?

Ah, qu’il était bon d’importuner ce cher Crochet, et qu’il était jubilatoire de le faire devant un public conquis !




Codage by TAC







La musique que je joue au gré du vent : Flûtes de Pan
Les dessins que je peins au gré du temps : Crayons de Pan



Je tyrannise en forestgreen.
Portraits par Kim Minji.





le merveilleux cadeau de mes enfants trouvés:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://neverneverland.forumactif.org/
Solaris
avatar

≈ Sirène Simple ≈


✘ AVENTURES : 72
✘ SURNOM : La Radieuse
✘ AGE DU PERSO : Deux siècles

✘ DISPO POUR RP ? : 2/2, passez plus tard /o/
✘ LIENS : Keep your face to the sunshine and you cannot see a shadow.

MessageSujet: Re: Speed Demon   Lun 26 Oct 2015 - 17:22

Speed demon ♦

Flattée.

Un doux sourire étire tes lèvres étincelantes tandis qu’il t’affirme que tu lui as manquée. Certainement ment-il, certainement ne s’en rend-t-il pas compte. Comment lui en vouloir ? Il n’est qu’un enfant, et te revoir serait comme s’il avait retrouvé un vieux jouet dont il avait oublié l’existence, et qu’il trouverait le plus merveilleux de tous, l’espace d’un temps très court. Qu’importe. Pour l’heure, tu acceptes d’être son nouveau jouet, le temps qu’il en trouve un plus attrayant.

Tu aurais presque oublié le changement de couleur de ton éclat à la nuit tombée. Après tout, tu t’y es accommodée en deux siècles, et ta priorité serait plutôt de chercher à éviter les eaux froides, que de te concentrer sur ton teint. Néanmoins, tu te trouves assez émue qu’il ait constaté ce changement, alors tu lui souris, affirmant comme si c’était une évidence.

- Naturellement, je suis l’équilibre constant du soleil et de la lune.

Un ton assuré, comme pour l’impressionner.

Bien qu’il aura certainement oublié cela, bien plus tôt que tu ne le penses.

Tu le regardes faire ses pirouettes aériennes, un brun d’amusement te tirant un doux et cristallin rire. Ton amour semble se métamorphoser peu à peu, peut-être un jour l’aimeras-tu plus comme une mère que comme une amoureuse. Pour l’heure, pas question de l’ennuyer avec les aléas de tes sentiments, sentiments qu’il ne pourra jamais comprendre.

- Voyons Peter, crois-tu que j’ai peur de ces forbans dont je peux dévorer l’âme et la chair autant que je le souhaite ?

D’un air presque nonchalant, tu hausses les épaules. Un jeu de séduction, il te flatte, et tu l’impressionnes. Des siècles que cela pourrait durer. Et il s’amuse. Tu le regardes, chantant, guilleret.

Enflammé.

Enfin, il semble vouloir te plaire plus que de raisons en désirant partir malmener les pirates. Une petite moue remplace ton sourire, tandis que tes yeux se détournent. Contrariée. Autant lui dire franchement ce que tu penses, car si Peter Pan n’est qu’un enfant, il sait déceler le mensonge et n’apprécie guère ce dernier. Et tu ne voudrais pas être mal vue, n’est-ce pas ?

- Une autre fois, sans doute. Pour l’heure, j’ai bien envie de discuter avec toi. Dis-moi, ne trouves-tu pas que le temps est étrange, ces temps-ci ? La mer est froide, mais son niveau baisse, et l’air environnant est brûlant. Sais-tu quelque chose à ce sujet ?













Dernière édition par Solaris le Jeu 31 Mar 2016 - 0:05, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Peter Pan
avatar

♛ Roi des Garçons Perdus ♛


✘ AVENTURES : 2490
✘ SURNOM : L'Enfant Roi
✘ AGE DU PERSO : Eternel

✘ DISPO POUR RP ? : Un peu chaud !
✘ LIENS : Je suis un petit oiseau à peine sorti de l'oeuf.
Et aussi tout ça !

MessageSujet: Re: Speed Demon   Ven 18 Déc 2015 - 20:55



speed demon

PAN & SOLARIS





Le petit roi fut un peu contrarié de constater que d'une part, Solaris n'avait pas peur des pirates – ce qui faisait passer sa remarque pour une remarque de froussard – et qu'en plus, rien ne la distrayait dans le fait de les tourmenter. Comme si souvent, il mit cela sur le compte de la condition féminine des sirènes, car les filles s'amusent bien moins aisément que les garçons. C'était là la plus grande différence que Peter faisait entre ces deux catégories.

Discuter ? répéta-t-il, peu convaincu.

Il s'approcha néanmoins de Solaris dont le buste dépassait de l'eau mouvante, s'asseyant dans les airs à quelques centimètres de la surface. Il écouta Solaris avec une attention étonnante, sans pour autant se sentir concerné par ses inquiétudes. Il semblait même prendre subitement conscience de la situation.

Nom d'un crochet, c'est vrai qu'il fait un peu chaud. Si l'eau baisse, je pense que c'est parce que les éléphants ont soif davantage, et qu'ils boivent trop la mer ! J'enverrai des Diplomates les réprimander.

Peter ignorait, comme il ignorait tant de choses, qu'aucune créature ne s'abreuve d'eau salée.

Peut-être que le soleil est heureux de te voir, n'est-il pas comme ton papa ?

Mais Peter, le soleil n'est rien d'autre que le reflet de ton coeur.

La gravité de la situation, en revanche, lui échappait totalement. Comme toujours.

Il suffit d'attendre la nuit, alors. Le temps que le soleil se calme. Il est sûrement trop excité.

Tant que la nuit existe encore.

Peter rangea sa flute à sa ceinture et s'approcha plus près encore du visage de Solaris.

Je veux te lancer un défi.

Une lueur de malice, lutine, enflamma son regard.
La gravité, ça l'ennuyait.
C'était là tout le drame.




Codage by TAC







La musique que je joue au gré du vent : Flûtes de Pan
Les dessins que je peins au gré du temps : Crayons de Pan



Je tyrannise en forestgreen.
Portraits par Kim Minji.





le merveilleux cadeau de mes enfants trouvés:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://neverneverland.forumactif.org/
Solaris
avatar

≈ Sirène Simple ≈


✘ AVENTURES : 72
✘ SURNOM : La Radieuse
✘ AGE DU PERSO : Deux siècles

✘ DISPO POUR RP ? : 2/2, passez plus tard /o/
✘ LIENS : Keep your face to the sunshine and you cannot see a shadow.

MessageSujet: Re: Speed Demon   Sam 19 Déc 2015 - 18:26

Speed Demon

Amusée.

Un rire t’échappe devant la moue qui lui fronce le nez à la simple idée de « discuter ». Naturellement. Un enfant joue, rit, pleure, chante, s’amuse. Un enfant ne discute pas. Et bien qu’il semble t’écouter avec la plus grande des attentions, il lu est bien sûr impossible de prendre conscience du drame de la situation.

Drame accentué par le fait que c’était lui la cause de cette situation.

D’un côté, tu aurais espéré qu’il puisse prendre conscience de lui-même de ce qui se passait. Qu’il aurait remarqué que son île, sa création, le fruit de ses rêves et de sa magie, allait mal et ne le lui fasse comprendre. Tu aurais pu penser que le mal-être de ce qui aime et chérit le plus ne lui saute aux yeux. Qu’il soit aussi désespéré de voir la souffrance de son pays que lorsque sa fée est mal en point. Seulement, tu as oubliée une chose primordiale, Solaris :

Il est Peter Pan.

Alors tu le laisses croire ce qui lui convient. Que les éléphants puisent les ressources de la mer. Ou que le Soleil t’exprime simplement, à toi, un amour fugace et enflammé. Allons-bon, il t’aurait presque fait culpabiliser, à te rendre ainsi coupable de la chaleur.

- En effet, le Soleil est un peu comme mon papa.

Tu rapportes son discours ainsi avec enthousiasme, peut-être simplement pour lui faire plaisir, ou peut-être t’en es-tu déjà convaincue. Car après tout, recevoir une preuve d’attention de la part du Soleil lui-même a quelque chose de flatteur, non ?

Tu le suis des yeux, le regardes s’approcher de toi. Maintenant ton tronc hors de la surface calme et froide de l’Océan en brassant les ondes de ta longue nageoire dorée. Comme attirée, ton visage se tend vers le sien, tandis qu’il se penche dans ta direction. Un sourire. Tu plonges ton regard dans ses iris enflammés, tes paupières se fermant de moitié.

Envoutée.

Un sourire étire tes lèvres. Un sourire plein de malice. Un sourire de toutes tes dents, sans que tu ne recules, sans que tu ne brises le lien qui unit vos regards. Curieuse et attentive. Prête à accepter tout ce qu’il te demandera de faire.

- Un défi ? Il me tarde de savoir de quoi il en retourne.

Juste pour l’impressionner.













Dernière édition par Solaris le Jeu 31 Mar 2016 - 0:07, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Peter Pan
avatar

♛ Roi des Garçons Perdus ♛


✘ AVENTURES : 2490
✘ SURNOM : L'Enfant Roi
✘ AGE DU PERSO : Eternel

✘ DISPO POUR RP ? : Un peu chaud !
✘ LIENS : Je suis un petit oiseau à peine sorti de l'oeuf.
Et aussi tout ça !

MessageSujet: Re: Speed Demon   Mar 16 Fév 2016 - 16:59

hrp : pardon pour l'attente je suis trop gêné... et puis c'est court mais c'est pas plus mal non ?



speed demon

PAN & SOLARIS





Solaris entrait totalement dans son jeu. C'était un processus naturel aux yeux de Peter. Qui refuserait un défi ? Qui refuserait SON défi ?
Le jeu était un jeu de malice, de pouvoir, et de séduction. Un jeu d'innocence. Un jeu que seuls savent créer les enfants. L'entrain tranquille de Solaris l'encourageait sans pour autant le rendre extatique. Il était juste parfaitement ravi, au sommet de sa forme et à la pointe de son art. Le roi du monde.

Voici ce que nous allons faire ! Une course !!

Il fit une petite pirouette dans les airs, illustration de son allégresse croissante.

Le premier qui touche l'île du Crâne a gagné ! Moi je vole au raz de l'eau et toi juste au dessous. Je jure que je ne tricherai pas !

Il posa une main sur son coeur et leva la seconde en un geste solennel.

Prête ?

L'eau de la mer sembla s'agiter de faibles remous, comme si elle ressentait l'agitation du coeur de l'île.




Codage by TAC







La musique que je joue au gré du vent : Flûtes de Pan
Les dessins que je peins au gré du temps : Crayons de Pan



Je tyrannise en forestgreen.
Portraits par Kim Minji.





le merveilleux cadeau de mes enfants trouvés:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://neverneverland.forumactif.org/
Solaris
avatar

≈ Sirène Simple ≈


✘ AVENTURES : 72
✘ SURNOM : La Radieuse
✘ AGE DU PERSO : Deux siècles

✘ DISPO POUR RP ? : 2/2, passez plus tard /o/
✘ LIENS : Keep your face to the sunshine and you cannot see a shadow.

MessageSujet: Re: Speed Demon   Dim 13 Mar 2016 - 13:39

Speed Demon

Une course.

La chose s’avère compliquée. Non pas que tu sois incapable de participer à ce défi. Tu sais très bien nager à ta plus grande vitesse lorsque tu le souhaites. Et la température basse de la mer risquant d’engourdir tes muscles n’est pas ce qui te préoccupe le plus. Un instant, te voilà plongée dans tes pensées. Car tu t’apprêtes à faire la course contre Peter Pan. Et tu ne sais comment agir. Tu sais que si tu n’y mets pas tout ton cœur dans le but de le battre, il sera contrarié. Mais tu ignores cependant quelle sera sa réaction si tu venais à réellement le battre. Peter est roi, et sans aucun doute mauvais perdant ; tu n’en sais rien. A cet instant, la seule chose que tu sais, est qu’il ne trichera pas. Car l’enfant a de nombreux défauts, mais son honneur est continuellement sauf ; un roi de Parole règne sur Never Land.

Un sourire.

Il semble si enchanté à l’idée de cette compétition que tu ne peux la refuser. Ses pirouettes s’accompagnant des remous de l’Océan. Son cœur est feu. Il en serait presque effrayant ; personne ne sait ce qui te serait arrivé si tu avais refusé. Alors, les yeux pleins de malice, tu ris.

- Une course, ça me convient.

Juste pour lui faire plaisir.

De toute manières, tu ne comptes pas gagne, n’est-ce pas ? Le voir réjouit t’importe plus qu’une victoire. Tu te places alors à plat ventre, plissant les yeux pour apercevoir l’île du crâne au loin. Avec si peu de luminosité environnante, tu distingues assez mal d’aussi loin. D’ailleurs, tu n’aurais rien vu même s’il avait fait jour. Une vague forme semble représenter l’arrivée de cette course un peu plus loin, tu en distingues juste assez pour maintenir le cap. Tes bras brassant les ondes, immobiles, tu attends son feu vert.


- Prête.













Dernière édition par Solaris le Jeu 31 Mar 2016 - 0:07, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Peter Pan
avatar

♛ Roi des Garçons Perdus ♛


✘ AVENTURES : 2490
✘ SURNOM : L'Enfant Roi
✘ AGE DU PERSO : Eternel

✘ DISPO POUR RP ? : Un peu chaud !
✘ LIENS : Je suis un petit oiseau à peine sorti de l'oeuf.
Et aussi tout ça !

MessageSujet: Re: Speed Demon   Sam 26 Mar 2016 - 3:10



speed demon

PAN & SOLARIS





Il s'étranglait de rire tout en rasant la crêtes des vagues. Peter aimait la vitesse, le vertige, l'air. Il aimait s'oublier dans un élan, comme une plume emportée par le vent. Il aimait l'adresse aussi, ou tout du moins en faire la démonstration. Sûr de son succès, il s'amusait à prendre des positions ridicules ou décontractées sans cesser de voler, l'air fort content de lui.
Il toucha la queue des requins comme il avait coutume de le faire lorsqu'il accompagnait les enfants du monde ordinaire jusqu'à l'île. De temps à autres, il jetait un coup d'oeil derrière lui pour s'assurer de la position de Solaris. Il était particulièrement repérable, éclat bleu dissolu par les flots, et les poissons éblouis s'éparpillaient sur son passage, ce qui amusait beaucoup Peter.

Son idée lui paraissait à la quintessence de la malice : il se dissimulerait dans un des trous de l'îlot du Crâne, ainsi Solaris penserait avoir gagné la course, sauf qu'il surgirait au dernier moment, dramatique et triomphant au possible. Ce serait parfait, parfait, parfait !

Toutefois, en se retournant cette fois-ci sans interrompre sa course, Peter ne vit pas la Radieuse. Aucune lueur bleue ne remuait dans l'eau. Interloqué, il se redressa tout à fait avant de repérer un rocher et de s'y percher, cherchant des yeux la sirène. La nuit était plutôt claire, débarrassée de nuages, mais l'éclat de la lune était fébrile. Peter s'accroupit sur son perchoir et imita la langue des sirènes que ces dernières lui avaient enseigné.

Ce ne fut pas Solaris qui vint.
Ce furent pourtant d'autres sirènes.

Les sirènes ne s'en prenaient jamais à Peter Pan. En vérité, il ne serait pas exagéré de dire qu'elles le tenaient en grande estime, voire en adoration, du moins pour la plupart d'entre elles ! Toutefois ce soir-là, une flamme farouche, tendre encore mais étrangement mesquine, habitait leurs prunelles. Elles étaient deux, et chacune aborda Peter d'un côté différent. Il leur sourit, agréablement surpris par cette visite – car Peter adorait en retour les sirènes, ou tout du moins le regard qu'elles lui portaient régulièrement.

Je cherche votre soeur la Radieuse, expliqua-t-il en se penchant sur elles. Nous sommes en pleine course mais elle a disparu. C'est drôle, ce rocher n'était pas si haut avant. He bien, vous ne dites rien ?

Les deux sirènes lui souriaient, mi-enjôleuses, mi-mystérieuses. Elles avaient posé leurs doigts délicats et humides sur ses chevilles, mais il ne s'en était pas rendu compte. Elles se mirent à chanter, une berceuse mélodieuse et sourde qui figea l'Enfant Roi dans une sorte d'inertie hypnotique qu'il n'avait pas du tout l'habitude de ressentir, du fait que les filles de la mer le préservaient communément de leur chant.

Puis, sans même un regard complice, sans un signal de départ, leurs bras puissants tirèrent le petit corps de Peter vers elles, faisant cogner son crâne contre la roche, avant de le faire disparaitre sous les eaux...




Codage by TAC







La musique que je joue au gré du vent : Flûtes de Pan
Les dessins que je peins au gré du temps : Crayons de Pan



Je tyrannise en forestgreen.
Portraits par Kim Minji.





le merveilleux cadeau de mes enfants trouvés:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://neverneverland.forumactif.org/
Solaris
avatar

≈ Sirène Simple ≈


✘ AVENTURES : 72
✘ SURNOM : La Radieuse
✘ AGE DU PERSO : Deux siècles

✘ DISPO POUR RP ? : 2/2, passez plus tard /o/
✘ LIENS : Keep your face to the sunshine and you cannot see a shadow.

MessageSujet: Re: Speed Demon   Dim 27 Mar 2016 - 18:58

Speed Demon
Rires.

Le rire diablotin de Peter fend les airs et semble résonner à travers l’île entière. Il rit si fort que l’on croirait même l’entendre dans le monde ordinaire. C’est un rire franc et débordant d’innocence. Un rire d’enfant, en somme. Un rire de bébé, mais nappé de maturité. Sérieux et allégresse. Joie et colère. Innocence et cruauté. Et cette furieuse envie de gagner.

Il va de soi que tu comptes le laisser emporter cette course, voire même faire semblant d’être surprise lorsqu’il sortira de son trou ; car il est imprévisible, mais ces jeux reviennent. Après-tout, il oublie si vite ; et toi, tu le connais depuis deux siècles à présent. Tu sais quelle expression il se plaira à lire sur ton visage et tu la lui offriras, pour lui faire plaisir. Comme une mère offre des bonbons à son enfant ou lui donne le ballon qu’il veut, tout en sachant qu’il sera crevé ou envolé dans l’heure, simplement pour voir ses yeux briller.

Maternelle.

Cependant, le rire s’efface.

Tu l’entends, pourtant, toujours. Mais de moins en moins distinct, comme un écho lointain. A peine as-tu le temps de relever les yeux, que tu ne perçois qu’une flèche traversant les airs et déviant de son cap. L’île du crâne disparait progressivement de ton champ de vision tandis que tu le suis des yeux. Jubilant et enflammé, il a fini par s’égarer ; peut-être même a-t-il déjà oublié, dans sa ferveur, ta présence et le jeu qu’il t’a proposé. Malgré tout, tu décides de le suivre.

Juste au cas où.

Tachant de te remémorer le chemin emprunté par l’Enfant-Roi, tu plonges dans les ondes froides, bien plus rapide qu’en surface. Tu n’aimes pas beaucoup nager de nuit, même par cette chaleur étouffante, les profondeurs des eaux restent glaciales. Bien que, ces derniers temps, la profondeur ne soit plus si profonde que ça.

Un chant.

Oh, ce chant, tu le reconnaitrais entre mille. Le chant des sirènes est le plus doux et le plus envoûtant de tous. Il est à tes oreilles l’appel de tes semblables. Comme les loups réagissent aux hurlements de leurs congénères. En tant normal, il n’a pourtant rien d’alarmant. Ce chant, tu l’entends souvent. Lorsque tes sœurs chassent, ou se divertissent simplement. Cependant, une force étrange t’inquiète. La mer commence à se mouvoir  autour de toi, te poussant par de faibles vagues en direction du chant. Comme si, profondément enfoui dans ton être et dans les ondes obscures, ton Père Océan t’instaurait ce mauvais pressentiment.

Un coup de nageoire.

Malgré tes muscles engourdis par la température en chute libre au fond de l’eau, il ne te faut pas bien longtemps pour arriver sur les lieux du drame. Un spectacle insolite s’offre à toi ; Peter Pan, charmé par le chant de tes sœurs, se cognat la tête contre un rocher et disparaissant au fond des abîmes, emporté par tes congénères.

Tu plonges, alors, et les suit pour te battre. Dents, griffe, nageoire. Tu pinces et tire les cheveux, jusqu’à ce qu’elles relâchent enfin ton précieux enfant, que tu ramènes aussi vite que possible à la surface.

Trahison ? Qu’importe.











Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Peter Pan
avatar

♛ Roi des Garçons Perdus ♛


✘ AVENTURES : 2490
✘ SURNOM : L'Enfant Roi
✘ AGE DU PERSO : Eternel

✘ DISPO POUR RP ? : Un peu chaud !
✘ LIENS : Je suis un petit oiseau à peine sorti de l'oeuf.
Et aussi tout ça !

MessageSujet: Re: Speed Demon   Mer 27 Avr 2016 - 14:04



speed demon

PAN & SOLARIS





La confusion était totale.
Peter se débattait dans tous les sens, mais sans user de logique ou de réflexion. Un nuage de sang s'écoulait de son crâne, colorant le bleu de l'eau, tandis que ses mouvements dispersés le plongeaient dans un tourbillon de bulles. Sonné et affolé, il parvint à extraire son poignard, mais l'arme lui échappa des mains lorsqu'une sirène lui mordit le poignet. Il poussa un hurlement silencieux tandis que les deux créatures l'emportaient dans les profondeurs.

Ce fut alors qu'un éclat extrêmement bleu et tout aussi intense perfora la pénombre des abysses. Il grandit dans les pupilles de Peter. Les deux sirènes se retournèrent et montrèrent les dents. Il y eut un combat, un combat de sirènes auquel aucun humain, et Peter Pan à peine d'avantage, ne peut rien comprendre. Jusqu'à ce que la sirène, sous les yeux ébahis des habitants de la mer, saisît Peter par le bras et l'entrainât vers la surface.


*


Peter se hissa difficilement sur l'îlot des abandonnés, encore chamboulé, le corps raide et le crâne endolori. Lorsque tout son corps fut émergé, il s'étendit de tout son long et respira longuement, bruyamment, tentant de reprendre son souffle.
Solaris patientait à côté de lui, l'air grave. Il n'y eut rien d'autre alors que le son des vagues, du souffle rauque de Peter, et du silence inquiétant de la nuit.

Solaris... dit-il d'une voix tremblante en s'asseyant, repliant ses genoux contre lui. Qu'est-ce qui leur a pris, à ces deux démentes ? Quand l'Esprit Océan entendra ça... Et... Et toi, qu'est-ce qui va t'arriver ?

Il saignait abondamment, mais son coeur lui faisait bien plus mal encore. Pourquoi, pourquoi des sirènes l'attaquaient ?
A moins que...

Oh... Hook les a embobiné, n'est-ce pas ? N'est-ce pas que c'est ça ? Il est prêt à tout pour m'avoir. Mais il ne m'aura jamais !

Il avait hurlé la dernière phrase, d'un ton étrange, un peu poussé, un peu brisé.
L'idée que les filles de la mer, qui avaient toujours été ses alliées, se retournent contre lui, l'ébranlait de toutes parts. L'idée encore, que Hook pût user d'un stratagème si vicieux, le bouleversait complètement.

Dans la nuit, on ne le voyait pas trop, mais des larmes bordaient ses yeux luisants.




Codage by TAC







La musique que je joue au gré du vent : Flûtes de Pan
Les dessins que je peins au gré du temps : Crayons de Pan



Je tyrannise en forestgreen.
Portraits par Kim Minji.





le merveilleux cadeau de mes enfants trouvés:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://neverneverland.forumactif.org/
Solaris
avatar

≈ Sirène Simple ≈


✘ AVENTURES : 72
✘ SURNOM : La Radieuse
✘ AGE DU PERSO : Deux siècles

✘ DISPO POUR RP ? : 2/2, passez plus tard /o/
✘ LIENS : Keep your face to the sunshine and you cannot see a shadow.

MessageSujet: Re: Speed Demon   Jeu 28 Avr 2016 - 16:49

Speed Demon

La bataille avait fait rage.

Tu ne t’étais encore jamais battue avec tes sœurs, et tu étais à présent sûre que tu ne le ferais plus jamais. Sous tes ongles stagnaient encore quelques bouts de chair arrachée en griffant. Ton front, tes lèvres et tes joues étaient écorchés. Même ta queue semblait avoir subit des dommages, tirée peut-être, ou bien coupée par endroit ? Car tu avais bien peiné à tirer l’enfant Roi jusqu’à la surface de l’eau.

Avec ton aide, il se hisse sur l’îlot des abandonnés. Une fois certaine qu’il est sur la terre ferme et bien en vie, tu t’autorises à le rejoindre, écoutant sa respiration saccadée tandis que tu reprends toi-même ton souffle de manière un peu plus discrète. Les bras endoloris, le visage couvert de sang – mais le sang de qui ? Tu l’essuies, repliant ta nageoire pour t’asseoir sur celle-ci ; avec des jambes, tu aurais été « à genou ». Tu attends qu’il se calme, qu’il revienne à lui, en l’observant avec attention. Comment va-t-il aller, après cela ? Mal, certainement. Jamais les sirènes ne s’en sont prises à lui ; même toi, tu ne sais que penser. Peut-être se vengent-elle parce qu’il fait si chaud par sa faute ? L’Enfant serait incapable d’entendre ça. Il souffrirait trop qu’on lui dise que c’est sa faute .

Question.

Tu relèves les yeux vers lui, affichant un air soulagé. Il semble aller bien – ou du moins pas trop mal. Il peut parler.

- Ce qui va m’arriver… J’irais bien, ne t’inquiète pas.

Sourire.

Un sourire un peu forcé, cependant. Tu tentes de le rassurer et d’avoir l’air le plus sincère possible, mais au fond, ce qui va t’arriver, tu n’en sais rien. Si tes sœurs étaient elles-mêmes au moment de leur attaque, elles risquent fort de te bannir pour trahison. Mais ça, pas question d’en informer l’enfant roi, mieux vaut ne pas l’inquiéter. Actuellement, de toute manière, il y a aussi d’autres raisons pour lesquelles tu pourrais te voir chassée de la lagune… Des raisons qui échappent totalement à Peter Pan et que tu t’efforces de garder secrète.

- C’est cela, j’en suis certaine. Hook ne t’aura jamais.

Voix douce.

Tu aimerais tant lui caresser les cheveux pour le rassurer. Le bercer tout contre lui. Cesser ses pleurs que, malgré la nuit et ta faible vue, tu as deviné. Mais tu t’y refuses, sachant pertinemment à quel point il hait être touché. Alors tu te contentes de soulager ses maux par des paroles, une voix délicate. Comme une maman, lorsque les veilleuses sont éteintes et que les cauchemars chassés par ses soins reviennent. Il n’est qu’un enfant, après tout.











Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Peter Pan
avatar

♛ Roi des Garçons Perdus ♛


✘ AVENTURES : 2490
✘ SURNOM : L'Enfant Roi
✘ AGE DU PERSO : Eternel

✘ DISPO POUR RP ? : Un peu chaud !
✘ LIENS : Je suis un petit oiseau à peine sorti de l'oeuf.
Et aussi tout ça !

MessageSujet: Re: Speed Demon   Ven 13 Mai 2016 - 15:03



speed demon

PAN & SOLARIS





Solaris l'apaisait, car sa voix était douce et ondulait au rythme des vagues. Les sourcils de l'Enfant Roi demeuraient légèrement froncés toutefois, tandis que la Radieuse lui assurait que tout irait bien. Peter la crut finalement, Peter croyait aux "tout irait bien" dès lors qu'ils ne concernaient pas le sujet traitre et honni des mères. Il ne savait entendre le ton sourd qui enveloppait les mots de Solaris, comme une peau de tambour vibrante annonciatrice d'un sombre présage.

De toutes manières, ce sont elles les vilaines. Ce sont les fautives, pas toi. L'Esprit Océan sera fâché qu'ils se soient alliées au Crochet. Sûrement qu'il les tuera. Sinon, mes garçons le feront ! Comment s'appellent-elles, tu le sais ?

Il était à présent tout décidé à se venger. Le procédé était toujours le même avec Peter Pan. Le choc, la peine, la colère. Puis l'oubli, bien sûr, toujours l'oubli, aplanissant le terrain, vierge de nouveau, pour y laisser courir la joie. Ainsi Peter se laissait toujours avoir aux mêmes pièges, hébétés par la fourberie et la traitrise à répétition sans jamais en distinguer les ombres, sans jamais s'y attendre, sans jamais s'y préparer. Tel était le contrecoups inévitable de l'enfance éternelle. Les adultes peuvent à loisir ébranler l'assurance naïve des enfants. Ils le font beaucoup, c'est là leur arme la plus redoutable.

Le choc et la peine ayant fait leur temps – bref mais intense – la colère se déployait comme une fleur au soleil. Ses jambes s'étaient dépliées, son corps était tendu et vif. Il se leva et cala ses poings sur ses hanches, affirmant une détermination ravivée.

C'est décidé, je retrouverai ces sirènes et mes garçons les épingleront de leurs lances ! Nous ornerons nos maisons de leurs queues !

Il se tourna vers l'océan.

ENTENDEZ-VOUS ! Moi, le roi Peter Pan, vous menace de mort !

Peter ignorait dans quelle position il se fourrait lui même. Petit corps, volant ou pas, magique ou non, dressé sur un rocher en plein coeur de la mer, le monde avéré des sirènes, que pourrait-il donc si les prédatrices, effarouchées, ou simplement joueuses, montraient les dents ? Solaris ne pourrait rien alors pour le défendre.

Allons sur la plage, il faut te soigner. Je peux me tenir à toi ? Je suis bien fatigué pour voler. Je crois qu'elles t'ont fait mal, ces harpies.

Comme tu parles fort, Peter Pan, comme tu es sûr de toi.



Codage by TAC







La musique que je joue au gré du vent : Flûtes de Pan
Les dessins que je peins au gré du temps : Crayons de Pan



Je tyrannise en forestgreen.
Portraits par Kim Minji.





le merveilleux cadeau de mes enfants trouvés:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://neverneverland.forumactif.org/
Solaris
avatar

≈ Sirène Simple ≈


✘ AVENTURES : 72
✘ SURNOM : La Radieuse
✘ AGE DU PERSO : Deux siècles

✘ DISPO POUR RP ? : 2/2, passez plus tard /o/
✘ LIENS : Keep your face to the sunshine and you cannot see a shadow.

MessageSujet: Re: Speed Demon   Ven 22 Juil 2016 - 23:02

Speed Demon

Calme.

En essayant de retrouver ta sérénité habituelle, tu observes la surface calme de l’eau. La légère brise nocturne remue à peine l’Océan dans une délicate caresse. Au loin, on n’entend plus rien que le bruissement des vagues. Les cris et les déchirures des sirènes ne sont déjà plus qu’un souvenir. Car ainsi est la mer, elle noie tout. Les plus implorants sons, et les plus lourds secrets.

Ton regard se repose sur l’enfant à tes côtés qui semble enfin avoir retrouvé son calme. Du moins, sa frayeur semble s’être dissipée. Car ce qui tourmente une grande personne ne tourmente jamais un enfant. Alors tu l’écoutes dire du mal de tes sœurs sans ciller. Bien que toi-même, tu ne saches dans quel clan te positionner. Si les sirènes ont attaqué Peter ce soir, peut-être est-ce par vengeance pour avoir causé cette canicule, peut-être est-ce la chaleur qui leur a fait perdre la raison ; si tel est la réalité, tu ne peux leur en tenir rigueur. Mais si elles s’avèrent avoir réellement été sous l’emprise d’un maléfice, alors dans ce cas, tu vengeras Peter jusqu’à ton dernier souffle. Mais pour l’heure, tu ne peux les trahir.

- Je suis désolée, Peter. Il faisait sombre, et je ne vois pas très bien. Je n’ai pas reconnu lesquelles de mes sœurs s’en sont prise à toi.


Tu n’as même pas besoin de lui mentir, le fait est que tu ne vois réellement pas grand-chose. Même ainsi éclairée de bleu, les abysses dans lesquelles les sirènes avaient emporté Peter étaient bien trop sombres. Tu ne sais réellement pas quelles sirènes ont attaqué. Et peut-être est-ce mieux ainsi. Tu lui offres alors un sourire désolé, le sourire d’une petite fille prise en train de faire une bêtise.

Sans un bruit ni un mot, tu replonges ta queue dans l’eau froide.

Tu t’es déjà fait la remarque, avant d’entendre la flûte il y a quelques instants, que la mer était particulièrement froide ce soir. Ou peut-être est-ce que l’air est si chaud, que les corps subissent une trop grande différence. Tu remues lentement les ondes, la tête rentrée dans les épaules, en l’écoutant hurler sa menace. C’est avec inquiétude que tu observes la mer, prête à le protéger de nouveau si une nouvelle attaque ne venait à surgir. Car le Roi reste petit et vulnérable, tout droit sur son rocher. Voler ne lui sauve malheureusement pas toujours la vie. Car même les plus grands des oiseaux ont des prédateurs.

Surprise.

C’est bien la première fois que Peter semble s’inquiéter de ton état. Tu reposes tes prunelles écarquillées sur lui, ne parvenant pas à cacher ton trouble. Tu étais tellement préoccupée par ses blessures que tu n’as même pas pris le temps d’évaluer les tiennes. Elles doivent pourtant être manifestes pour qu’il s’en aperçoive.

- Elles m’ont fait mal, oui, mais j’ai déjà vécu bien pire.

Le fait est que tu vis bien pire au quotidien.

Lentement, et après t’être assuré du mieux possible que la voie était libre, tu immerges dans l’Océan jusqu’au menton. Puis, dans un mouvement gracile et si délicat que l’eau en remue à peine, tu te place sur le ventre, immobile, et attendant qu’il prenne la place qui lui convient pour ce convoi jusqu’à la plage.

La plage qui, d’ici, semble si loin.











Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Peter Pan
avatar

♛ Roi des Garçons Perdus ♛


✘ AVENTURES : 2490
✘ SURNOM : L'Enfant Roi
✘ AGE DU PERSO : Eternel

✘ DISPO POUR RP ? : Un peu chaud !
✘ LIENS : Je suis un petit oiseau à peine sorti de l'oeuf.
Et aussi tout ça !

MessageSujet: Re: Speed Demon   Lun 8 Aoû 2016 - 19:26

hrp:
 



speed demon

PAN & SOLARIS





Ses lèvres étaient devenues violettes et ses cheveux, assombris et alourdis par l'eau de la mer, collaient à son front. Peter Pan regardait droit devant lui, les bras accolés au cou de la sirène qui le tractait.
Il avait froid, et la température de l'île s'était légèrement adoucie. C'était encore le temps où son corps subissait les atteintes extérieures, où son humanité n'était pas encore trop dévorée. Peut-être que les sirènes étaient juste tenté de le refroidir, de les refroidir tous, après tout.

Des dauphins accompagnèrent soudain leur gracieuse progression. Peter ne remarqua pas leur air inquiet. L'un d'eux, tout particulièrement, dont la robe était d'un joli pourpre délavé, ne cessait de jeter quelques coups d'oeil en arrière. Avaient-ils assisté à la scène ? Ou sentaient-ils seulement que les remous de l'océan étaient aujourd'hui agités d'une violence insolite ?
Les animaux de l'île aimaient Peter Pan qui était leur fils et leur père, et bien qu'il pût les irriter bien des fois, ils ne l'auraient pas laissé mourir avec indifférence.

Bientôt, une grosse tortue de mer rouge, majestueuse, se joignit au cortège. Peter savait qu'elle venait surtout pour Solaris, car les tortues étaient depuis longtemps ses amies.

Accroche-toi, murmura Peter.

Il avait entendu le souffle de Solaris qui semblait s'épuiser.

La tortue les mena jusqu'à la berge et attendit un moment, la tête hors de l'eau et l'expression impassible.

Solaris s'était échouée et respirait de plus en plus laborieusement. Le sable poissait ses cheveux. Peter s'agenouilla à côté d'elle et écarta une mèche dorée de son visage.

Tu es fatiguée ? Tu as encore mal ?

La lutte et la course avaient aggravé l'état de la sirène.

Quand je suis mal en point, poursuivit-il tout doucement. Soul me donne des herbes. Il faut respirer très lentement. Je vais aller te chercher quelque chose. Tu es d'accord ? La grosse tortue veillera sur toi.

Solaris ressemblait à une très grande fée ainsi. Une fée presque sur le point de s'éteindre.



*




Peter court, il n'a pas la force de voler encore. Sur son passage, un défilée de fumerolles curieuses s'allument, s'éveillant sous l'impulsion du Coeur. Ses pieds nus foulent le sol de son île avec une sorte de légèreté puissante.
Un Quetzalcóatl se met à le suivre, zigzagant à son côté. Peter Pan est sur le point, en cet instant, de tout oublier de Solaris car l'appel du jeu est toujours très fort. Il résiste de justesse. Toutefois, il bondit tout de même avec souplesse sur le dos du Légendaire, courant sur lui avant de s'asseoir sur sa nuque. Peter n'est pas particulièrement sensible au côté extraordinaire de la situation, évidemment, puisqu'il s'agit de son ordinaire à lui, mais il se permet un soupir de soulagement.

Le Quetzalcóatl continue de zébrer les bois à folle vitesse, et Peter se penche pour éviter les branches d'arbres ou les gifles du vent.

Il y a un enfant pas loin ! crie-t-il alors, et on ne saurait dire s'il a vu ou senti ledit enfant.

Et en effet, moins d'une minute plus tard, la Créature pile devant une silhouette toute carrée qu'il aurait été aisé de prendre pour un buisson. Peter Pan, retrouvant un peu de vigueur, quitte son siège et vient se poser délicatement au sol.

Tu es un Soigneur, toi, n'est-ce pas ?

Dans la nuit, le Soigneur distingue surtout ses yeux. Ils ont l'air différents. Un peu... dorés.




Codage by TAC







La musique que je joue au gré du vent : Flûtes de Pan
Les dessins que je peins au gré du temps : Crayons de Pan



Je tyrannise en forestgreen.
Portraits par Kim Minji.





le merveilleux cadeau de mes enfants trouvés:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://neverneverland.forumactif.org/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Speed Demon   

Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» Speed Demon
» Speed Demon - Redemption Game
» Sonic The Blue Blur Demon Speed [célébrité] (en cours)
» GOLDEN DEMON 2011- ma chtite entrée !
» [Vds] Carte retour de force Atomiswave + Maximum Speed/FTS

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: La Mer Imaginaire :: L'Océan Bariolé-