Partagez
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Yarn
Yarn

♣ Raccommodeur ♣


✘ AVENTURES : 79
✘ SURNOM : L'aiguille
✘ AGE DU PERSO : Cinq ans

✘ LIENS : give a little, get a lot

Cerf-volant ✿ Noiraud Empty
MessageSujet: Cerf-volant ✿ Noiraud   Cerf-volant ✿ Noiraud EmptySam 29 Aoû 2015 - 19:47





Aujourd'hui il fait beau et il y a du vent. Yarn emmène son cerf-volant en promenade. Yarn a cinq ans, et elle sait conduire, elle sait conduire les cerf-volants et les tricycles sur la pelouse. Et aujourd'hui elle va apprendre à conduire une comète dans le ciel. Elle s’emmêle les pattes dans les fils en marchant sur la colline, parce qu'elle veut aller trop vite et que ses jambres sont trop courtes. Elle ne veut pas que Noiraud la porte, parce qu'elle veut montrer comme elle court vite dans les hautes herbes qui bruissent sous ses pieds. Harnachée comme à la guerre. Comme un pilote d'avion, comme une dresseuse de dragons. Lunettes sur le front, et un bracelet de perles pour porter bonheur.

Yarn arrive essoufflée en haut de la colline. Et de là haut il n'y a qu'eux deux. Même que c'est sûr que la colline, ils l'ont découverte pour la première fois. Elle plante sur le sol un drapeau imaginaire, lève la tête et ouvre la bouche.

« Noiraud les nuages ils sont comme du pocorne ! »

Regard rêveur vers les sucreries qui moutonnent dans un ciel trop bleu. Pop-corn qui grille sous le soleil de plomb. Yarn déclare, déterminée.

« J'veux les manger. »

Noiraud aussi est bien harnaché. Yarn y a accroché des tas de trucs. Des guirlandes qui brillent et des draps pour les voiles. Des petits rubans pour faire joli et un foulard rayé pour tenir les rennes. Aujourd'hui, il fait beau, et Noiraud s'est transformé en cerf-volant.
Yarn trépigne. Petite main entortillée autour d'une ficelle.

« Allez ! Allez ! C'est sûr que ça marche. On court et là » elle sautille jusqu'au plus haut de la colline pour tendre une ficelle rouge. « Là et ben tu arrives là et ben tu sautes ! Tu saute loin loin et tu fais ça avec tes ailes. »

Et qu'elle bat des bras, en rythme. Tellement de vent qu'elle pourrait s'envoler, avec son poids d'écureuil. Et elle grimpe sur le dos de son dragon comme elle sait bien le faire, en prenant appui sur son flanc de ses petits pieds nus. Puis à regarder l'horizon verdoyant avec un sourire de winner.
Aujourd'hui, dans sa tête, y a pas à douter. Noiraud, il vole.


Revenir en haut Aller en bas
Ancienne Créature
Anonymous

Invité



Cerf-volant ✿ Noiraud Empty
MessageSujet: Re: Cerf-volant ✿ Noiraud   Cerf-volant ✿ Noiraud EmptyDim 30 Aoû 2015 - 15:29




Cerf-volantPlus nous nous élevons et plus nous paraissons petits à ceux qui ne savent pas voler.



Comme un chat à qui on aurait mis un collier avec un harnais pour la première fois, Noiraud avait peiné à se mouvoir pendant un petit bout de temps à cause de tout le bazar que sa petite protégée lui avait collé sur le dos. Au début, la Comète avait même cherché à fuir pour ne pas se faire agresser par ces guirlandes colorées, et avait manqué de toutes les écraser lorsqu'un foulard avait été noué autour de son cou ; et que lui, gêné par cette présence qui pouvait l'étouffer, s'était roulé par terre pour s'en débarrasser. Toutefois, à force de patience et de courage - pour lui ! - la Comète avait fini par se calmer, se couchant par terre pour laisser la petite raccommodeuse faire son œuvre ; ne se gênant par pour grogner lorsqu'elle serrait un peu trop et de faire claquer ses mâchoires dans l'air lorsque quelque chose ne lui plaisait pas. Pourtant, une fois que tout fut accroché et qu'il porta son regard vers une flaque d'eau, l'Incapable du s'avouer avoir une sacrée allure ainsi.

Tout ceci allait l'aider à s'envoler pour la première fois ; il en était certain.

Ce fut alors ainsi qu'il suivit la fillette à travers la forêt et les herbes, courant à son rythme derrière elle, la dépassant même parfois avant de la laisser reprendre les devants. Une fois ou deux, dans sa course, la créature prit même une grande impulsion pour sauter au-dessus de sa camarade, avant de s'arrêter, puis de sauter une nouvelle fois lorsqu'elle l'eut dépassé à nouveau. Durant cette drôle de course, Noiraud eut comme l'impression de jouer avec l'un de ses semblables. Tout était si léger, si simple ! Et très vite - trop vite - ils arrivèrent en haut de la colline, le souffle rauque pour la petite, et la langue pendante pour le grand.

Là, devant eux se tenait leur futur terrain de jeu, là où l'Incapable allait changeait son surnom pour devenir une véritable Comète ; aujourd'hui, là, il allait voler. Il se l'était persuadé, quand bien même, au fond, il était terrifié.

« Noiraud les nuages ils sont comme du pocorne ! siffla la fillette, déterminée, J'veux les manger. »

Suivant le regard de Yarn, le reptile désormais couché par terre ne put s'empêcher de se lécher les babines en imaginant croquer les nuages, ou ces drôles de choses qui semblaient mangeables selon la petiote. Interloqué malgré tout, il reporta bien vite son attention vers sa camarade.

« Quoi être, Pocorne ? Créature, proie ? lui demanda-t-il dans la foulée. »

Réponse donnée - ou non ! - l'Artifice ne bougea pas lorsque l'Aiguille se mit à presque sautiller sur place d'impatience ; l'heure était venue. Trop tôt, trop tard, peut-être au bon moment. Ils allaient se lancer, bientôt, un jour. Maintenant.

« Allez ! Allez ! C'est sûr que ça marche. On court et là, reprit-elle en sautillant sur la colline, plus motivée que jamais, avant de tendre une espèce de ficelle rouge, là et ben tu arrives là et ben tu sautes ! Tu saute loin loin et tu fais ça avec tes ailes. »

L'observant battre des bras-ailes en rythme, Noiraud n'attendit pas longtemps pour la singer, ouvrant un peu ses ailes parées de draps pour les agiter du mieux qu'il pouvait ; ça, il savait le faire, mais pas assez bien pour voler correctement. Mais peut-être qu'aujourd'hui ce serait différent grâce à la magie de la petite furie. Grimace-sourire sur les babines, la Comète finit alors par se redresser sur ses quatre pattes lorsque la raccommodeuse eut prit place sur son dos.

Reculant un peu pour prendre un éventuel élan, l'Incapable ne put s'empêcher de déglutir.

« Beaucoup, vent, fit remarquer la Comète, peu rassurée mais confiante malgré tout, aider, nous, décoller ? Prêts ? »

Si lui l'était ? Un peu. Au fond, il était surtout terrorisé, craignant de s'écraser une fois de plus, de se faire mal, de faire mal, mais surtout.. de décevoir.


©️ Jawilsia sur Never Utopia

Revenir en haut Aller en bas
Yarn
Yarn

♣ Raccommodeur ♣


✘ AVENTURES : 79
✘ SURNOM : L'aiguille
✘ AGE DU PERSO : Cinq ans

✘ LIENS : give a little, get a lot

Cerf-volant ✿ Noiraud Empty
MessageSujet: Re: Cerf-volant ✿ Noiraud   Cerf-volant ✿ Noiraud EmptyMar 1 Sep 2015 - 18:33




« Le pocorne», déclare Yarn, gonflée d'importance par son immense savoir. « C'est quand tu mets le maïs dans le micronde. Après tu les manges avec du sucre. Des fois du sel, mais c'est plus bon le sucre. »

A califourchon sur sa monture ailée, elle colle devant ses yeux ses lunettes pour scruter l'horizon, longue vue imaginaire en main.

« Ça va, c'est bien y a pas d'ennemis. »

Pas de méchants dragons avec des piques et des armures, pas de chauve-souris géantes qui crachent de la glace ni de chimères ailées, qu'ici Yarn n'a même pas besoin d'inventer. Juste des nuages. Des nuages calmes, des nuages qui font pas de pluie. Ils passent, juste. Sans un bruit. Sans même faire d'ombre.
Elle se penche, à la limite de tomber, pour ramasser une poignée d'herbe, qu'elle lance joyeusement en l'air. Sous l'effet du vent, la moitié lui retombe dans la face. Y a quelques brins entre ses dents, mais elle s'en fiche bien. Très sûre d'elle, elle pointe un doigt accusateur.

« Le vent il vient de là » puis, hochant la tête d'un air connaisseur. « C'est bon pour nous. »

Parce qu'il faut pas oublier, qu'aujourd'hui, Yarn est une navigatrice aguerrie. Elle lit le vent, elle sent le vent, elle devient le vent. Yeux fermés et nez frémissant.

« T'es prêt ? » qu'elle fait d'une voix autoritaire. « On fait. On fait jusqu'à la forêt. Et après tu fais 'mi-tour et après on se repose. Et après comme t'as volé je te donnerai plein de poissons. Cent poissons ! »

C'est qu'elle a des projets grandioses, Yarn. La vallée, on n'en voit même pas la fin, et elle voudrait raser la cime des arbres, au loin, alors que Noiraud n'a jamais volé. Pas de place au doute dans sa petite tête, de toutes façons. Noiraud. Volera. Pas plus tard qu'aujourd'hui. Elle le pense à chaque fois et à chaque fois suivante de toute la force de son âme. Noiraud volera et fera même des saltos en l'air, rubans qui flottent dans le vent. Et après, ils feront tous les deux un festin de poissons crus chipés directement dans la cabane des chasseurs. Cent poissons, ouais. Parce qu'Incapable, à Yarn, c'est pas dans son vocabulaire.
Y a l'impatience, qui monte déjà. C'est joli, le pop-corn, les poissons, tout ça, mais c'est l'heure. Le vent est favorable, les étoiles sont alignées, etc etc.

« Allez ! » elle piaille d'une voix joyeuse.

Enfonçant ses talons dans les flancs de Noiraud comme on monte à poney.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Invité



Cerf-volant ✿ Noiraud Empty
MessageSujet: Re: Cerf-volant ✿ Noiraud   Cerf-volant ✿ Noiraud EmptyDim 13 Sep 2015 - 12:02




Cerf-volantPlus nous nous élevons et plus nous paraissons petits à ceux qui ne savent pas voler.



Du maïs dans un microonde ? Mais qu'est-ce que c'était que ça ! Aux oreilles de la Comète, tous ces mots étaient inconnus, mais la façon dont la petite en parlait leur donnait un air de bon repas, salé ou sucré ; même si visiblement, lorsque c'était sucré, c'était meilleur. Ne pouvant s'empêcher de se lécher les babines face aux paroles de sa petite camarade, Noiraud se demanda quel goût pouvait bien avoir cette drôle de créature qu'était le Pocorne ; et au fond, il aurait bien aimé pouvoir en dévorer quelques uns.. là, tout de suite.

« Ça, doit être bon, siffla-t-il à l'attention du Pocorne, la bave aux babines, quand moi, voler, chasser Pocorne pour Yarn. »

Toutefois, pour le moment, il n'y avait personne à chasser.. que ce soit sur terre, comme dans les airs ; l'Aiguille l'avait dit elle-même. Tout en regardant autour de lui afin de s'assurer que tout ceci était vrai, la Créature ne tarda pas à hocher la tête avant de se redresser, bien plus confiant. S'il n'y avait personne pour les déranger durant leur envol, et avec tout ce que la fillette avait fait pour ses ailes.. ils ne pouvaient que s'envoler. N'est-ce pas ? Mais déjà le doute assaillait l'esprit de la Comète ratée, alors que des brins d'herbe frais lui retombaient sur le museau, le faisant éternuer et trembler de tout son long.

Le départ était-il annoncé ?

« Le vent il vient de là. C'est bon pour nous, fit-elle alors tout en hochant la tête, t'es prêt ? On fait. On fait jusqu'à la forêt. Et après tu fais 'mi-tour et après on se repose. Et après comme t'as volé je te donnerai plein de poissons. Cent poissons ! »

En silence, pendant que la raccommodeuse lui parlait de tout ceci, l'Artifice ne put s'empêcher de se lécher le museau et les babines à cause de son éternuement ; avant de laisser la gueule entrouverte suite à la promesse de Yarn. S'il parvenait à voler, elle lui donnerait des poissons, et cent ! Combien cela faisait-il ? Noiraud n'en avait pas la moindre idée, voilà pourquoi il releva la tête et le regard pour essayer de voir sa camarade ; en vain, un peu.

« Ça, beaucoup de poissons ? ne put-il s'empêcher de demander. »

Même s'il ne savait pas combien cela pouvait faire, l'Incapable ne put s'empêcher de ressentir que s'il parvenait à s'envoler, tous deux feraient un somptueux festin. Mais pour ça.. il fallait réussir à décoller sans s'écraser.

« Allez ! siffla-t-elle finalement avec une jovialité sans nom. »

Et pour ponctuer ses paroles, la petite planta ses talons dans les flancs de sa monture.

Piqué à vif, que ce soit par ses paroles ou ses actes, la Comète sentit toutes ses écailles tressaillir tandis que ses griffes se plantaient dans le sol. Ni une, ni deux, il s'élança alors, vivifié, motivé, inquiet, terrifié, incapable.. et au bout de seulement quelques mètres, il s'arrêta net, manquant sans doute de faire tomber sa cavalière à cause de l'arrêt. Noiraud avait pilé, sans raison, alors qu'il n'y avait toujours aucun ennemi à l'horizon.

« Sûre.. que vent, bon côté ? demanda-t-il d'une toute petite voix. »

Au fond, malgré la motivation.. il craignait de décevoir sa camarade en s'écrasant, comme il l'avait fait avec sa famille. Qui voudrait d'un Dragon incapable de voler ?


© Jawilsia sur Never Utopia

Revenir en haut Aller en bas
Yarn
Yarn

♣ Raccommodeur ♣


✘ AVENTURES : 79
✘ SURNOM : L'aiguille
✘ AGE DU PERSO : Cinq ans

✘ LIENS : give a little, get a lot

Cerf-volant ✿ Noiraud Empty
MessageSujet: Re: Cerf-volant ✿ Noiraud   Cerf-volant ✿ Noiraud EmptySam 26 Sep 2015 - 16:40


Est-ce que cent, c'est beaucoup ? Un peu, que c'est beaucoup ! Tout nombre supérieur à dix est, dans la tête de la petite, beaucoup trop pour que ça se compte. Alors cent ... On ne peut imaginer que des montagnes et des montagnes de petits poissons. Assez pour remplir cette vallée qui s'étend sous leurs yeux. Petit poing brandi, Yarn s'exclame, victorieuse :

« Ouais ! Beaucoup de poissons ! Allez go ! »

Et Noiraud s’exécute. Se ramasse, puis bondit, prenant de l'élan. Chaque foulée de ses pattes sur le sol secoue Yarn et manque de la faire tomber, ce qui l'enchante au plus haut point. Elle entoure le cou de la Comète de ses petits bras, poussant des cris de joie. La ficelle rouge tendue se rapproche, de seconde en seconde. Ils vont s'envoler. Ils vont s'envoler ! Sous elle, les ailes semblent vouloir se déployer. Elle, elle s'en sent pousser, des ailes. Les yeux grands ouverts, elle frétille d''impatience.
Et puis le dragon s'arrête. Tout pile, tout net, manquant de la faire basculer en avant dans les herbes hautes. Le cri qu'elle pousse est un mélange de surprise et de déception, sur le ton d'un « maaaaaaais euh ! » revendicateur.

« Sûre.. que vent, bon côté ? »

« Bien sûr je suis sûre », elle braille, furibonde.

Crétin, crétin de Noiraud qui ruine son décollage ! Le cœur battant encore trop fort de ce faux départ, elle croise les bras, moue boudeuse sur les lèvres.

« Tu m'as promis qu'on volerait ! »

Le ton de la petite reine qui n'est pas habitué à ce qu'on contrarie ses plans. A la fois pleurnichard et autoritaire, la chose est étudiée pour porter ses fruits. Tu m'as promis qu'on irait ! Tu m'as promis que tu viendrais ! Tu m'as promis ! Souvent, c'est un mensonge, et personne n'a rien promis. C'est juste elle, qui dans sa tête de petite fille, monte des plans et en fait des montagnes.
Devant le regard coupable de Noiraud, elle se radoucit. Ce n'est pas un adulte, après tout. Ni encore un autre enfant. C'est son dragon. Et elle ne se fiche pas de lui faire de la peine.

Elle saute d'un bond de sa monture et va se placer devant les grands yeux verts de la Comète. Appuie son front contre ses écailles chaudes dans un geste affectueux.

« Dis donc fallait me dire si t'étais pas prêt. On peut s’entraîner. »

Elle pose ses fesses dans l'herbe et arrache des poignées de brins. Puis, de son pied, gratte la terre pour l’aplanir. De sa poche, elle sort une aiguille démesurée, avec laquelle elle trace dans le sol un grand trait.

« On fera des plans ! On fera une carte, comme ça tu sauras quand c'est que tu dois voler ! Et tu te tromperas pas ! »

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Invité



Cerf-volant ✿ Noiraud Empty
MessageSujet: Re: Cerf-volant ✿ Noiraud   Cerf-volant ✿ Noiraud EmptyLun 28 Sep 2015 - 16:27




Cerf-volantPlus nous nous élevons et plus nous paraissons petits à ceux qui ne savent pas voler.



S'il y avait au moins un bon point à ce décollage raté, c'était qu'ils ne s'étaient pas écrasés au moins. De plus, on pouvait songer à un deuxième point en se disant qu'en plus, la raccommodeuse miniature ne s'était pas écrasée par terre suite à cet arrêt brutal. C'était deux bons points ! Face à combien de mauvais ? Noiraud n'osait l'imaginer, car il sentait déjà sa petite camarade perdre patience et laisser la colère bouillir en elle.

« Bien sûr je suis sûre grommela la fillette avant de pester, tu m'as promis qu'on volerait ! »

Face au ton qu'avait prit l'Aiguille, la Comète ne put que plaquer ses oreilles sur le sommet de son crâne avant de baisser la tête, fuyant son regard ; comme un gros chien qu'on aurait engueulé parce qu'il avait fait pipi derrière le canapé ou parce qu'il avait dévoré l'un des dictionnaires de la bibliothèque. Silencieux pour les hommes mais pas pour les animaux de l'île, le reptile se contenta alors de pousser un petit grognement plaintif qui eut tout l'air d'un couinement désolé. Au fond, il savait qu'il venait de décevoir sa camarade, qu'il aurait du l'écouter et tenter de s'envoler mais.. comment aurait-elle réagit s'il s'était écrasé ? Ça aurait été pire, pire.

Puis, soudain, l'Incapable cligna des yeux lorsque la furie sauta de son dos ; allait-elle partir ? Heureusement non. Comme pour le rassurer, la petite fille vint coller son front au niveau de son museau, tandis que les grands yeux verts de l'Artifice disparaissaient derrière ses paupières.

« Dis donc fallait me dire si t'étais pas prêt. On peut s’entraîner.
- Désolé. Pas vouloir, faire peine, à Yarn. Promis. »

Ces quelques mots, le reptile noir les avait grogné doucement avant de souffler de l'air chaud de ses narines sur la fillette.

Une fois la confiance retrouvée et l'incident oublié, la petite raccommodeuse fit quelques pas avant de s'asseoir dans l'herbe ; chose que son compagnon à écailles fit de même, tout en penchant la tête pour la voir arracher des brins de nouveau, avant de tracer un trait dans la terre avec un objet semblable à un dard d'abeille géante.

« On fera des plans ! On fera une carte, comme ça tu sauras quand c'est que tu dois voler ! Et tu te tromperas pas ! reprit-elle avec fougue. »

Ne pouvant qu'approuver ses paroles, la Comète hocha la tête tout en laissant une grimace-sourire étirer ses babines. Il ne pouvait pas se tromper, il devait réussir, pour lui, mais aussi beaucoup pour elle.

« Il faut, il faut voler, aujourd'hui, essaya-t-il de se motiver, mais surtout de se rassurer, et demain, nous chasser Pocorne. »

Drôle de mimique toujours sur les lèvres, la Créature écrasa alors de l'herbe en laissant sa queue glisser pour venir s'enrouler autour de ses pattes. Suite à cela, il se pencha en avant pour toiser le dessin que venait de tracer Yarn, avant de poser une de ses pattes avant dessus, curieux. Comme si ce trait allait l'aider à être plus confiant.

« Ici, partir ? Ou. Ici, décoller ? lui demanda-t-il alors. »

C'était important ! Sans ces indications et ces plans, peut-être ne pourrait-il jamais voler. Ni aujourd'hui pour essayer, ni demain pour chasser du Popcorn. Jamais. Et même sur une île où le temps n'existe pas, jamais, c'est terriblement long.


© Jawilsia sur Never Utopia

Revenir en haut Aller en bas
Yarn
Yarn

♣ Raccommodeur ♣


✘ AVENTURES : 79
✘ SURNOM : L'aiguille
✘ AGE DU PERSO : Cinq ans

✘ LIENS : give a little, get a lot

Cerf-volant ✿ Noiraud Empty
MessageSujet: Re: Cerf-volant ✿ Noiraud   Cerf-volant ✿ Noiraud EmptyMer 21 Oct 2015 - 20:40


« J'ai pas de peine », elle fait, d'un air dramatique.

Mais son expression de douleur feinte n'en pense pas moins. Elle est trahie, blessée, mais magnanime et prête à oublier. Tout un numéro. Elle l'aime toujours, son dragon, va, mais faudrait pas qu'il pense pouvoir s'en tirer comme ça.
Le dessin s'esquisse sous ses mains, maladroit mais sûr. Les lignes se veulent parallèles et les distances respectées. En pratique, c'est un vrai fouillis. Une croix représente Noiraud, un rond pur Yarn, pour marquer l'endroit où ils sont assis. De l'aiguille, elle pointe un trait important.

« Là on prend l'élan. » et un autre trait. « Là, on saute. Et on décolle. C'est très facile. »

Très facile pour qui sait voler, et Yarn est foutrement persuadé qu'ils savent. D'où le on, plutôt que le tu. Si Yarn n'avait pas oublié ses ailes à la maison, elle n'aurait pas besoin de monter sur Noiraud, ça non : ils voleraient côte à côte et iraient à la chasse au pop-corn dans le ciel de Nerverland. Ou un truc au moins aussi poétique et au moins aussi cool.

« Quand tu sauras voler on va aller voir tes copains dragons et puis ils seront bien embêtés de s'avoir moqué de toi. Parce que c'est toi qui volera le mieux. »

Elle annonce, un peu trop bas, un peu pour elle-même. C'est qu'elle a très envie de les voir, les copains dragons. Et les apprivoiser, eux aussi. Ils en feront, une tête, à l'arbre, quand elle les aura tous ramenés avec elle ! Déjà qu'en avoir un, c'est super classe, mais plusieurs …. Elle sera la reine des dragons et elle portera une robe et une couronne avec des piques dessus, et elle aura un sceptre qui lui permettra de cracher du feu et puis elle pourra se changer en dragon elle aussi et Rainette sera super super jalouse et elle la laissera monter sur un de ses dragons parce qu'elle sera vraiment trop gentille, comme reine.
Bref.

Elle bondit sur ses pieds, saute vers Noiraud, lui grimpe dessus de nouveau, prenant appui sur la base de son aile avec son petit pied.

« On y retourne ! Cette fois tu sautes ! »

Et c'est un ordre.

« Si tu sautes pas peut-être que tu vas jamais voler pour de vrai. Et pas de pocorne. Pas de poissons. »

Elle n'ajoute rien de plus, mais une chose est claire : Noiraud, si tu sautes pas, Yarn t'en voudra pour de vrai. Oh, elle est rudement forte pour en vouloir aux gens, mieux vaut ne pas tenter sa chance. Elle sait piquer des crises, ignorer royalement, faire du chantage, gonfler ses joues et retenir sa respiration, elle a tout un répertoire.
Mieux vaut encore sauter et s'éclater sur le flanc de la colline. L'herbe amortit, de toutes façons.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Invité



Cerf-volant ✿ Noiraud Empty
MessageSujet: Re: Cerf-volant ✿ Noiraud   Cerf-volant ✿ Noiraud EmptyMer 4 Nov 2015 - 11:34




Cerf-volantPlus nous nous élevons et plus nous paraissons petits à ceux qui ne savent pas voler.



Malgré ses paroles qui laissaient penser qu'elle ne lui en voulait pas, la Créature sentit que quelque chose se cachait derrière tout ça ; mais allez savoir si c'était à cause de l'air pincé de la fillette ou bien le léger déchirement que l'on entendait dans sa voix. Dans tous les cas, Noiraud ne put s'empêcher de s'en vouloir un peu, sachant bien au fond de lui-même qu'il avait fait de la peine à sa camarade, alors qu'elle, avait cru en lui. Toutefois - heureusement pour lui - la raccommodeuse ne l'abandonna pas à son triste sort, et s'arma même de l'une de ses fidèles aiguilles pour commencer à dessiner sur le sol. Pour un peu, la Comète aurait bien aimé prendre un bâton pour l'imiter, mais savait bien que ce n'était vraiment pas le moment de plaisanter, ni même de s'amuser.

En silence, l'arrière-train dans l'herbe, il l'observa alors décrire le décollage avec les mots, tout en désignant ses dessins pour exemple. Cela semblait simple, dit comme ça ; et pour un peu, l'Incapable aurait totalement bu ces paroles, mais dans le fond, ça le rassura malgré tout.

« Quand tu sauras voler on va aller voir tes copains dragons et puis ils seront bien embêtés de s'avoir moqué de toi. Parce que c'est toi qui volera le mieux, reprit-elle avec assurance. »

Le cœur gonflé à bloc, Noiraud ne tarda pas à se redresser, les yeux pétillants de malice et d'une assurance nouvelle. Au fond, il avait quand même un peu peur de voir ses frères et sœurs, mais il ne pouvait s'empêcher d'avoir envie de leur face à nouveau, afin de montrer ce qu'il était devenu, qu'il n'était plus le tout petit Noiraud qui était incapable de s'envoler. Il irait leur cramer les fesses !

« Nous, plus forts. Nous, meilleurs. Bien meilleurs ! »

Grimace-sourire sur les lèvres, l'Incapable ne tarda pas à se redresser sur ses pattes, tandis que sa petite camarade lui grimpait sur le dos. La queue battante, la créature se mit alors à gratter le sol de ses pattes.

« On y retourne ! Cette fois tu sautes ! fit-elle, lui ordonna-t-elle, si tu sautes pas peut-être que tu vas jamais voler pour de vrai. Et pas de pocorne. Pas de poissons. »

Cette fois-ci, il allait sauter, il allait montrer à Yarn qu'il était capable de voler, ou alors au moins, d'essayer de le faire. Noiraud n'avait pas peur, il était capable de prendre sur lui et de se montrer fort ; comme tous les autres reptiles de son espèce.

« Moi, en avoir. Nous, manger, Pocorne et Poissons, finit-il par dire, gorgé d'une assurance nouvelle, nous, voler, nous, meilleurs ! »

Et suite à ces mots, la créature se pencha légèrement en avant, puis recula une de ses pattes en arrière, afin de prendre appui dessus au moment de prendre son élan. Ailes légèrement dépliées, le cœur battant à tout rompre tandis que ses prunelles toisaient la Prairie Infinie, il était prêt à prendre son envol.

« Tiens-toi bien ! On va voler, Yarn ! fit-il dans la langue des animaux, trop excité et impatient pour réussir à se concentrer dans l'autre langue. »

C'est parti !

Cette fois-ci, l'Incapable commença à marteler le sol de ses pattes afin de prendre un maximum d'élan, afin de ne pas s'arrêter, même s'il avait trop peur ; et il était terrifié au fond, mais ne le montrait pas. Petit à petit, ses ailes s'ouvrirent de plus en plus, du maximum qu'il pouvait, afin de réussir à s'envoler pour de bon. Et là, quand le sol commença à descendre en pente, la Comète commença à battre des ailes, le plus fort qu'il le pouvait, craignant que la toile et ses ailes ne tiennent pas le coup face à leur poids. Et pour se donner un peu plus d'élan, Noiraud sauta d'un coup dans les airs, ailes presque bien tendues, toiles gonflant dans le vent et.. l'espace d'un instant et sur quelques mètres, il parvint à planer. Allez savoir si c'était grâce à ses ailes ou bien les morceaux de tissu accrochés par l'Aiguille, mais dans tous les cas, il parvint à planer.

Toutefois, cet instant ne tarda pas longtemps et très vite, tout s'effondra. D'un coup, l'une des ailes de la Créature commença à tanguer, et tout son corps partit de côté, comme s'il avait été déséquilibré par quelque chose. Suite à ça, il ne fut plus dos face au ciel, mais face au sol ; à l'envers, en fait, et Yarn qui risquait de se faire écraser par tout son poids à tout moment. Paniqué, l'Incapable chercha alors à se retourner, à rattraper sa petite camarade ; à faire n'importe quoi pour tenter de ne pas la tuer.

Et s'il pouvait éviter de se faire trop mal en s'écrasant, c'était bien aussi.


© Jawilsia sur Never Utopia

Revenir en haut Aller en bas
Yarn
Yarn

♣ Raccommodeur ♣


✘ AVENTURES : 79
✘ SURNOM : L'aiguille
✘ AGE DU PERSO : Cinq ans

✘ LIENS : give a little, get a lot

Cerf-volant ✿ Noiraud Empty
MessageSujet: Re: Cerf-volant ✿ Noiraud   Cerf-volant ✿ Noiraud EmptyDim 15 Nov 2015 - 21:36

On court, on court, et on s'envole.

Et pendant deux secondes, on y croit un peu. Les ailes se tendent, les voiles se dressent et derrière flottent des guirlandes électriques qui ne brillent pas. Il plane, le dragon. Il ressemblerait presque vraiment à un cerf volant, à traîner tout ce tissu multicolore. Et elle jubile la petite fille. Redressée sur le dos de Noiraud, elle voudrait ouvrir les bras et crier de joie, mais il y a encore quelque chose qui la retient. L'instinct de survie, enfoui tout au fond d'elle, peut-être. Qui lui fait serrer les jambes et les dents et écarquiller les yeux. Mais au fond de ceux-ci, c'est l’émerveillement. Ils volent ! Il volent-

Et d'un coup tout bascule, le haut en bas et la gauche à droite. Les ailes de Noiraud se prennent dans une couche d'air, s’emmêlent, et Yarn lâche tout. Tout, les rennes, les appuis, et elle se sent soudain très, très légère alors que le rebond la fait s'éloigner. Et puis de toute la force de ses petits poumons, elle hurle. Braille à s'en déchirer les cordes vocales jusqu'à ce que ça s'éteigne d'un coup de trop-d'air. Noiraud est dos à elle, dos au sol, et il tombe. Et si il ne parvient pas à se redresser, c'est elle qu'il écrase. Elle tend sa main, agrippe à un bout de voile et s'y raccroche, pendant qu'il se tortille, tentant de reprendre son équilibre. Et dans son monde idéal, Yarn aurait l'idée miracle, crierait les ordres qui les sauveraient tous les deux. Mais ici, elle essaie juste de respirer. Ne pas paniquer. Mais c'est difficile, quand on a cinq ans et qu'on tombe de haut, de ne pas paniquer.

Et d'un coup il fait tout noir et tout chaud et Yarn ne comprend plus rien.
Et on s'écrase.
Pas de très haut, d'accord, mais ils s'écrasent quand même, et roulent sur l'herbe brûlante au flanc de la falaise. Y a des creux et des bosses, qu'elle sent même enveloppée dans une douce enveloppe de voiles et d'armatures. Protégée. Secouée. Et en bas de la pente, tout s'arrête et la lumière revient, une aile après l'autre.

Yarn rampe hors de son cocon, la tête qui tourne et les jambes en coton. Un pas, deux pas vacillants. Elle est dans la phase d'hébétement de l'enfant secoué. En surface, pas une vague, mais sous son crâne, ça tempête : elle évalue la situation. Niveau de douleur, niveau de peur. Et la question primordiale : est-ce qu'on gagne quelque chose à pleurer ? Souvent, on gagne. Les grands punissent moins un enfant qui dégouline la détresse. Mais avec Noiraud … Bof. Les larmes qu'elle sent poindre se rétractent aussi sec. Et elle éclate d'un rire flûté, bras écartés.

« C'était trop cool ! » dans son élan, elle manque de tomber, se rattrape de justesse. « On a failli mourir ! T'as vu ! T'as vu ! »

Il y a dans sa voix des ombres de trémolos qui montrent que non, c'était pas si cool que ça. Et elle se laisse tomber sur les fesses, d'un coup très silencieuse.

« Tu peux pas voler, hein. »

D'une voix toute basse, toute peinée, comme une réalisation.

hrp:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Invité



Cerf-volant ✿ Noiraud Empty
MessageSujet: Re: Cerf-volant ✿ Noiraud   Cerf-volant ✿ Noiraud EmptyMer 18 Nov 2015 - 12:17




Cerf-volantPlus nous nous élevons et plus nous paraissons petits à ceux qui ne savent pas voler.



La chute fut longue, terriblement longue, quand bien même il ne s'était élevé de seulement quelques mètres, quelques malheureux mètres, qui lui donnèrent l'impression de faire une chute sans fin ; comme à chaque fois qu'il cherchait à s'envoler. Dos au sol, l'Incapable vit alors sa compagne s'envoler à son tour, emportée par la force de la chute : elle allait tomber, mais au moins, elle ne se ferait par écraser par tout le poids de la bestiole. Puis, d'un coup, il vit une de ses mains se tendre, tandis que Yarn attrapait les draps - ou les ailes - pendants de la Comète. Se protégeait-elle ? Noiraud ne le savait pas vraiment, mais n'eut pas le temps de le comprendre. D'un coup, il referma ses ailes sur lui-même pour s'envelopper - et protéger sa petite camarade - avant de rencontrer le sol brusquement. Tout devint noir l'espace d'un instant, tandis que ses pattes retombaient lourdement le long de son corps, et que des ampoules éteintes s'éclataient par la même occasion.

Lorsque la créature sentit du mouvement dans les draps, il ouvrit un peu ses ailes pour laisser l'Aiguille se libérer et pouvoir revoir la lumière du jour. Les loupiotes fermées, Noiraud finit également par laisser les rayons du soleil regagner ses prunelles, tandis que le sol de la prairie tremblait encore un peu, et que des petites noiraudes dansaient devant ses yeux. Cela aurait pu être pire, ils s'en sortaient bien tous les deux ; avec quelques bleus et écorchures, certes, mais il y avait bien pire que ça dans la vie. Tous les deux se remettraient de leurs blessures physiques sans mal ; mais qu'en serait-il de celles du cœur ?

Pour le moment, la Comète n'y songea pas vraiment, car la raccommodeuse vacillait, avant de finalement laisser un rire s'échapper de sa gorge. Comment ?

« C'était trop cool ! s'exclama la petite fille avec entrain, comme si c'était exceptionnel, on a failli mourir ! T'as vu ! T'as vu ! »

Malgré tout, quelque chose dans sa voix lui faisait comprendre qu'il y avait aiguille sous roche ; un petit tremblement, une arrière pensée, un chagrin triste. Puis là, la fillette se laissa tomber sur les fesses, et un très léger silence s'installa entre les deux êtres perdus.

« Tu peux pas voler, hein, finit-elle par souffler, l'âme en peine. »

Ces quelques mots, aussi simples furent-ils, serrèrent le cœur du reptile noir, tandis que ses oreilles se rabattaient sur le sommet de son crâne. Voler, il y avait cru, elle l'avait aidé à reprendre confiance en lui, elle lui avait fait confiance.. et il l'avait déçue, comme il finissait toujours par décevoir tout le monde, comme sa fratrie, ou sa mère. Un triste grognement s'échappa alors de la gorge de la Comète, tandis qu'elle se redressait pour finalement s'asseoir par terre, le corps encore tout ankylosé.

« J'aimerai, fit-il d'une petite voix, la mort dans l'âme, mais ailes, cassées, depuis jour. Où moi naître. Jamais volé, jamais réussi. Tenté, beaucoup, mais.. »

Cela finissait toujours de la même manière, comme aujourd'hui.

Le regard triste et les oreilles plaquées sur le sommet de son crâne, l'Incapable détourna alors son regard de celui de sa camarade. Il lui avait fait de la peine, n'avait pas réussi à tenir sa promesse ; pourtant, il avait cru du plus profond de son cœur qu'il serait aujourd'hui capable de voler. Cela n'avait pas marché, ce n'était pas comme avec la poussière de fée, les pensées heureuses ne suffisaient pas. Et ça, ça le rendait triste, terriblement triste même. De la même manière qu'en enfant triste, Noiraud ne put s'empêcher de renifler bruyamment, les babines tremblantes.

« Yarn, déçue, pas voler, fit-il, comme un constat, avant de finalement demander : mais Yarn, toujours amie, Noiraud ? »

Peut-être ne voulait-elle pas d'un Dragonnard cassé comme ami, qui sait. L'intéressé ne savait pas, ne savait plus ; et il était triste, terriblement triste.


©️ Jawilsia sur Never Utopia



Hrp:
 
Revenir en haut Aller en bas
Yarn
Yarn

♣ Raccommodeur ♣


✘ AVENTURES : 79
✘ SURNOM : L'aiguille
✘ AGE DU PERSO : Cinq ans

✘ LIENS : give a little, get a lot

Cerf-volant ✿ Noiraud Empty
MessageSujet: Re: Cerf-volant ✿ Noiraud   Cerf-volant ✿ Noiraud EmptyLun 21 Déc 2015 - 19:18

Les yeux de Noiraud reflètent exactement ce que Yarn feint de ressentir : la plus profonde des peines. Beaucoup de culpabilité, aussi, et elle s'en sent cruellement satisfaite. Puis elle s'en veut. Peut-être qu'elle a assez boudé, que la Comète ne mérite pas qu'elle le fasse autant marcher. C'est un art de savoir où s'arrêter. Mais elle attend encore, jusqu'à ce qu'il pose la question fatidique.

« Yarn, déçue, pas voler, mais Yarn, toujours amie, Noiraud ? »

A ça, elle reste muette. C'est la question la plus stupide qu'il ait jamais posé. Et pourtant, il lui a bien demandé quel genre d'animal était le pop corn ! Mais demander ça, demander si Yarn ne voulait plus de lui ? C'est comme si elle renonçait à quelque chose qui la rendait aussi spéciale qu'être une dresseuse de dragons. Quelque chose d'unique. Quelque chose que peu de gamins, à l'arbre, peuvent se vanter d'avoir expérimenté. Yarn a dressé une Comète ! Yarn est amie avec une Comète ! Oh, elle sait faire les pires es caprices, mais elle sait que c'est quelque chose à quoi elle ne pourra jamais renoncer.
Et pourtant, elle fait mine de réfléchir, quand même, pour faire monter le suspense. Finit par craquer, se redresser sur ses jambes, et venir entourer de ses petits bras la tête du dragon.

« Mais oui je suis encore ton amie » elle crie. « T'es fou toi ! »

Le ton est chargé en émotion. Peut-être à moitié feinte, peut-être à moitié pas. Et sûrement encore ébranlé de cette chute potentiellement mortelle, et riche en adrénaline. Soudain soucieuse, elle lève les yeux, vers ceux, énormes, de Noiraud.

« Je comprends pas. Moi j'ai volé. Pour venir ici avec Peter. Mais toi tu peux pas alors que t'as des ailes. »

Elle se recule d'un pas, l'examine d'un air songeur. Gonfle les joues, incline la tête. On verrait presque les rouages tourner là dedans.

« Peut-être que t'es trop gros ? » suggère-t-elle naïvement.

Oh, c'est vrai que Noiraud mange beaucoup. Les chasseurs se plaignent qu'il vole leurs proies, souvent. Peut-être faut-il le mettre au régime. Pas de poisson trop gras, ni de pop corn du coup. Yarn examine son dragon d'un air sévère, critique, et lui tourne autour en quête de cellulite.
Revenir en haut Aller en bas
Le Croquemitaine
Le Croquemitaine



✘ AVENTURES : 44

Cerf-volant ✿ Noiraud Empty
MessageSujet: Re: Cerf-volant ✿ Noiraud   Cerf-volant ✿ Noiraud EmptyMar 9 Fév 2016 - 19:48

Si l'intervention ne vous plait pas, vous pouvez ne pas la prendre en compte.

Je te maudis.



Le froid vous tétanise.
La peur vous électrise.
Vos pires sentiments vous submergent.
Le Croquemitaine de l'ombre émerge.
Vous êtes désarmés, impuissants.
Et lui sourit de toutes ses dents.


Le Croquemitaine maudit Noiraud :
NOIRAUD FAIT A PRESENT LA TAILLE D'UN CHIOT.


Noiraud devra utiliser sa malédiction pendant toute la durée du RP.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Invité



Cerf-volant ✿ Noiraud Empty
MessageSujet: Re: Cerf-volant ✿ Noiraud   Cerf-volant ✿ Noiraud EmptyJeu 18 Fév 2016 - 0:53




Cerf-volantPlus nous nous élevons et plus nous paraissons petits à ceux qui ne savent pas voler.



Au fond, la Comète n'avait pas beaucoup d'amis sur l'île ; ou tout du moins, très peu de personnes qu'il considérait comme telles. Il y avait Jazz, Fuse, Tick Tock.. puis peut-être Soul et Aigle Rêveur dans une autre mesure. Mais Yarn, Yarn c'était encore différent : elle l'avait apprivoisé. Même s'il restait sauvage et ne se promènerait jamais en laisse comme un petit chien à ses côtés, le reptile s'était totalement laissé dompter par la petite furie. Jamais il ne lui viendrait l'idée de lui montrer les crocs, si ce n'était parfois pour jouer à faire la bagarre, jamais il ne lui ferait du mal pour la faire partir, jamais il ne la mordrait ; bref, l'idée était là. Alors que les autres.. aussi proches de lui soient-ils, jamais ils n'étaient totalement en sécurité aux côtés de l'animal. Ô combien de fois le chef des soigneurs s'était prit des coups de dents ou de griffes de la part de Noiraud ! Sans doute ne devait-il plus les compter, à force.

Toujours était-il que là, il s'inquiétait le pauvre Dragonnard, il avait peur d'avoir perdu la confiance de l'Aiguille. Il la voyait, là, réfléchir les bras croisés tout en tirant une moue pensive. Pesait-elle le pour et le contre au sujet de leur relation ? Se demandait-elle si elle ne devait pas mieux chercher une autre Comète pour pouvoir voler ? Allait-elle l'abandonner comme tout le monde le faisait à chaque fois avec lui ?

« Mais oui je suis encore ton amie, pesta-t-elle avant de crier de tout son soul : t'es fou toi ! »

Sur le coup, le cœur de l'animal avait loupé un battement, avant qu'un large sourire baveux ne vienne étirer ses babines ; et que sa langue, elle, aille lécher tout le visage de la garçonne perdue. La bave pour souder une amitié déjà bien solide, il n'y avait que ça de vrai !

« Je comprends pas. Moi j'ai volé. Pour venir ici avec Peter. Mais toi tu peux pas alors que t'as des ailes, sembla-t-elle réfléchir alors, avant de proposer une solution : peut-être que t'es trop gros ? »

Surprit par une telle hypothèse, le reptile noir rangea sa langue derrière ses dents tout en grimaçant, avant de reporter son regard vers la fillette qui l'inspectait déjà. Se redressant sur ses patte arrières, la Comète ne tarda pas à baisser les yeux vers son ventre, qui - même s'il était un peu rondelet - n'égalait en rien la bedaine de Monseigneur Felix.

« Trop gros ? répéta-t-il sans vraiment être certain d'avoir compris, avant de grimacer, moi, pas gras. Manger, juste, quand avoir faim ! »

Enfin, la plupart du temps, car il fallait bien se l'avouer, Noiraud était gourmand.

Mais l'Incapable n'eut pas le temps de se poser la question plus longtemps, car un terrible sentiment envahit son corps. Le souffle court et le cœur battant la chamade, il fut tout à coup soufflé par un terrible vent de panique, tant et si bien qu'il retomba sur ses énormes pattes ; menaçant d'écraser Yarn par la même occasion. Mais au lieu de ça, il aperçu une ombre souriante devant ses loupiotes - le Croquemitaine - avant de s'écraser de tout son long sur l'herbe. Là, il eut l'impression de s'être une nouvelle fois écrasé par terre. La tête tournante et les sens encore tout perturbé, Noiraud mit de longues secondes avant de rouvrir les yeux tout en grimaçant terriblement. L'avait-on attaqué ? Il n'aurait su le dire. Malheureusement pour lui, c'était le cas.

Une fois ses esprits reprit, le Dragonnard se mit à chercher sa camarade des yeux, de peur qu'il ne lui soit arrivé quelque chose de grave et.. horreur ! Malheur ! Elle était là, devant lui, et faisait désormais plusieurs mètres de haut !

« Y-Yarn, géante ! s'étrangla-t-il alors en couinant comme un jouet pour chien, un peu impressionné, voire même terrifié. »

Le cœur de nouveau battant à plein régime, la Créature voulut reculer mais se prit les pattes dans ses ailes devenues trop grandes pour son petit corps ; de la même manière qu'un chiot Basset Hound se prendrait les pattes dans ses oreilles. Un peu sonné, les oreilles et les pattes de traviole, les pupilles trop grandes de l'animal finirent par se poser sur une fleur géante qui s'était écrasée contre son nez.

« Ou moi. Trop petit ? finit-il par demander, toujours aussi à l'Ouest. »

C'est soit ça, soit l'île entière avait été agrandie fois dix.


© Jawilsia sur Never Utopia

Revenir en haut Aller en bas
Yarn
Yarn

♣ Raccommodeur ♣


✘ AVENTURES : 79
✘ SURNOM : L'aiguille
✘ AGE DU PERSO : Cinq ans

✘ LIENS : give a little, get a lot

Cerf-volant ✿ Noiraud Empty
MessageSujet: Re: Cerf-volant ✿ Noiraud   Cerf-volant ✿ Noiraud EmptySam 5 Mar 2016 - 13:26

Elle a beau tourner autour de la comète, traquer le gras avec un œil de chasseur, elle doit bien se rendre à l'évidence : pas de cellulite sous les écailles. Ou invisible, en tout cas. C'est qu'il a pas l'air trop obèse, le Noiraud, plutôt fuselé comme un avion de chasse. Mais un avion qui vole pas. C'est fou ça ! Pourquoi il vole pas ? Yarn se prend le menton dans les mains comme elle a vu les grands le faire souvent. Elle mime une profonde réflexion alors que son dragon est sagement assis sur les pattes arrières, sans bouger d'un poil. Elle ne se rend pas vraiment compte, Yarn, de la chance qu'elle a d'avoir apprivoisé Noiraud.
C'est alors qu'elle tourne encore une fois dans l'espoir de trouver une réponse aux mystères de l'univers que le truc se produit. Truc, parce qu'elle ne sait pas exactement de quoi il s'agit. Ne se retourne pas à temps pour apercevoir le sourire plein de dents du Croquemitaine. Elle sent juste de l'air froid entre ses mollets, saute d'un pas en arrière lorsque Noiraud retombe, et le regarde, hallucinée, fondre. Elle a peur qu'il disparaisse, mais non, la métamorphose se termine, laissant une comète de la taille d'un petit chien, déboussolé dans l'herbe haute.
Yarn plaque ses mains sur sa bouche pour étouffer un cri d'adoration suraigu.

« Y-Yarn, géante ! Ou moi. Trop petit ?»

Quelle différence ? Yarn n'a pas vraiment le temps de réfléchir à des concepts relativistes aussi abstraits. Les yeux écarquillés et la bouche pas entièrement refermée, elle s'accroupit auprès de son ami, menton posé sur les genoux. Le dragon a l'air de sérieusement galérer : ses ailes se prennent dans ses pattes, il se mange les herbes hautes. C'est trop mignon.

« Noiraud. T'es tout petit ! Tout petit comme un bébé ! Tout mini comme ça ! »

Et elle mime grossièrement le « comme ça » entre ses doigts. Des feux d'artifice pétillent dans ses yeux, et sous son crâne, ça carbure déjà. Tout ce qui est possible avec un Noiraud petit ! Elle pourrait le porter. Dans ses bras ! Elle pourrait l'emmener au Grand Arbre.

Elle pourrait l'emmener au Grand Arbre !!!!!!!

« Noiraud. » ils sont vaguement menaçants, maintenant, les feux d'artifice. « Viens voir. »

Et elle tend les bras vers lui. Ça sonne plus comme un ordre qu'autre chose, mais vu le sourire éclatant de la gamine, on ne pourrait lui prêter que les plus pures intentions.
Elle va le ramener au Grand Arbre ! Si il fait cette taille là, elle peut le glisser dans son sac. Il peut carrément venir vivre avec elle, chez les raccommodeurs. Et elle lui fera des tas de câlins et lui apprendra à voler sans qu'il risque de se faire mal, puisque si il tombe, elle le rattrapera ! Et puis comme ça, il lui faudra bien moins de poissons ! Et ils seront tous jaloux, parce qu'ils vont bien voir, qu'elle a adopté un dragon. Ils vont bien voir, ouais ! Surtout Rainette, et puis-

Ne nous égarons pas.

« J'ai une idée. Je vais t'emmener au Grand Arbre, et là on ira voir chez les artisans. Et on fabriquera un truc. Comme un genre de cerf-volant. Et on le colle sur tes ailes. Ça pourrait marcher. »

Puis elle fronce les sourcils, en réalisant que si Noiraud garde cette taille pour toujours, voler n'aura plus beaucoup d’intérêt.

« Tu crois que tu vas rester toujours comme ça ? »
Revenir en haut Aller en bas
Ancienne Créature
Anonymous

Invité



Cerf-volant ✿ Noiraud Empty
MessageSujet: Re: Cerf-volant ✿ Noiraud   Cerf-volant ✿ Noiraud EmptyJeu 31 Mar 2016 - 1:36




Cerf-volantPlus nous nous élevons et plus nous paraissons petits à ceux qui ne savent pas voler.



A cause de ses grandes ailes, la pauvre créature n'avait pas tardé à se retrouver le menton plongé dans l'herbe, et les guibolles dans tous les sens ; il avait oublié à quel point c'était dur de mouvoir un corps aussi minuscule et maladroit. Cela faisait si longtemps, et ça le déroutait également. Un peu énervé par sa chute, il s'était même surprit à donner un coup de crocs dans l'herbe, comme si c'était de sa faute, et également un peu pour se venger. Non mais ! C'était sans doute un peu de sa faute.

Et face à cette scène attendrissante, l'Aiguille lui fit face de toute sa hauteur. Qu'il était étrange de voir les rôles ainsi inversés !

« Noiraud. T'es tout petit ! Tout petit comme un bébé ! Tout mini comme ça ! s'était-elle exclamée avec toute la joie du monde.
- Tout petit petit ? Plus trop, gros ? »

A ce moment là, quelque chose avait déjà commencé à germer dans sa tête : une idée, une pensée heureuse, un drôle de petit espoir provoqué par la peur. Était-il vraiment si petit ? Aussi minuscule et ridicule qu'elle le montrait avec ses doigts ? Peut-être bien, peut-être qu'il avait la taille d'une fée désormais ! Il ne s'en rendait pas bien compte. Et les fées, ça vole, n'est-ce pas ? Oh, si seulement ce serait possible !

Mais en attendant, la raccommodeuse tendait déjà ses bras.

« Noiraud. Viens voir.
- Attention ! Yarn, pas écraser, moi. »

Parce que du coup, pour lui, elle était devenue géante. Et malgré tout, il ne rechigna pas - trop - lorsqu'elle se décida à le prendre dans ses bras, laissant pendre mollement ses membres et ses ailes ; n'aimant qu'à moitié être trimballé de la sorte. Sa queue fouettait même un peu l'air d'agacement, mais il se contenta seulement de grogner dans ses babines et non pas de s'échapper.

« J'ai une idée. Je vais t'emmener au Grand Arbre, et là on ira voir chez les artisans. Et on fabriquera un truc. Comme un genre de cerf-volant. Et on le colle sur tes ailes. Ça pourrait marcher. »

Surprit, l'Incapable ne put s'empêcher de relever la tête et le regard vers Yarn, visiblement septique à l'idée d'être amené là-bas. Il s'y était déjà rendu tant de fois, et son corps gardait encore des cicatrices de ses affrontements avec des garçons perdus ; tandis que sa tête oubliait les bons moments.

« Grand Arbre, pas aimer, moi, fit-il en grognant - ou en bougonnant - comme un enfant, jeter cailloux, et taper bâtons. Toujours. »

Ce qu'il ne précisait pas, c'était qu'en général, il les méritait ces coups. On ne comptait plus le nombre de fois où une Comète noire avait fait irruption dans les cabanes pour voler des objets, ou de la nourriture, n'hésitant jamais à montrer les crocs et les griffes. Certains perdus y avaient même laissé un bras ou une jambe.

Mais ça, Yarn n'avait pas besoin de le savoir.

« Tu crois que tu vas rester toujours comme ça ? »

Drôle de question. En réalité, Noiraud n'avait jamais été maudit par cet drôle d'hurluberlu, et ce, même s'il l'avait combattu durant la nuit éternelle d'Halloween. Toutefois, il savait qu'il pouvait se montrer cruel, et qu'il était très puissant. Sans doute même plus que Peter Pan.

« Pas savoir, pas connaître. Magie du Croquemitaine. Elle, puissante. »

Et là, la drôle d'idée lui revint en tête.

« Mais si moi voler, moi d'accord, finit-il par conclure, ailes grandes maintenant. Peut-être pas besoin, cerf-volant et pocorne. »

Et sur ces mots, il leva les yeux vers la fillette : et si au lieu d'une malédiction, c'était une sorte de don que le Croquemitaine lui avait fait ? Avec un corps plus petit, il arriverait sans doute à s'envoler ! Mais ça, il n'y croyait qu'à moitié.

Ce n'était qu'une étincelle d'espoir.


©️ Jawilsia sur Never Utopia

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Cerf-volant ✿ Noiraud Empty
MessageSujet: Re: Cerf-volant ✿ Noiraud   Cerf-volant ✿ Noiraud Empty

Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Never Never Land ★ :: La Vallée des Fées :: La Prairie Sauvage-