Partagez | .
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Puzzle
avatar

♣ Récolteur ♣


✘ AVENTURES : 116
✘ SURNOM : l'Oreille noire
✘ AGE DU PERSO : 8 ans

✘ DISPO POUR RP ? : J'arrête d'ouvrir de nouveaux RP avec Puzzle pour le moment, mais elle est toujours dispo pour des liens.
✘ LIENS :
Le visage de Puzzle [bonnes manières]
Les histoires de Puzzle [dé à coudre]
• Sujets en cours : III - IV - VI - VIII

MessageSujet: [Mission] Minute papillon !   Ven 28 Aoû 2015 - 6:04


En cette matinée caniculaire, Scorch et Puzzle avaient marché plus d’une heure dans les couloirs étroits du labyrinthe infesté, essuyant sans cesses leur sueur dégoulinant de leur front. Scorch, lui, passait devant et décidait du chemin tandis que Puzzle, elle, avait une ficelle autour de sa taille, l’autre bout était attaché à l’entrée du labyrinthe, et servait de fil d’Ariane.
Le Roi leur avait confié une mission de la plus haute importance : capturer un papillon géant, qui lui servirait de mascotte. En effet, ce dernier étant jaloux des livreurs, qui eux, avaient une énorme coccinelle !
Jusqu’ici, aucune trace de vie d’un quelconque papillon n’avait été aperçue, même pas une chrysalide morte ou une simple chenille... Mais au moins, ils n’étaient encore tombés sur aucun ennui tel que d’énormes bêtes agressives et potentiellement mortelles. Sûrement grâce à la petite étoile de tissu jaune que la fillette avait recousue sur sa poitrine en guise de porte-bonheur.
Ils se dirigeaient éperdument dans ce dédale fait de ronces et de verdure, rencontrant parfois la corde dans un chemin perpendiculaire au leur, ils marchaient tout deux sans vraiment se demander où ils allaient, car il n’y avait de toutes façons pas réellement moyen de localiser le papillon, et puis, ils pouvaient choisir leur chemin sans effort de mémorisation, grâce à ce cordon qu’il suffirait de suivre bêtement en faisant la route à l’envers.
En marchant, elle s’imaginait triomphant courageusement des hordes d’araignées de la taille d’une vache avec son simple coutelas rouillé ne coupant même plus (qu’elle avait trouvé sur le chemin du labyrinthe), sauvant ce pauvre gaillard tombé au combat des pattes velues de ces infâmes créatures ! Mais ce n’était que des moments de gloire oniriques.
Lorsqu'elle eut fini d’y penser, elle se rendit compte que plus de trois mètres la séparait de Scorch, elle accéléra le mouvement pour le rattraper quand une force la stoppa nette.
«  Scorch ! C’est la fin de la corde ! »
En effet, le câble était complètement tendu derrière son dos et l’empêchait d’avancer davantage. Continuer sans corde était une idée dangereuse et complètement débile, l’objectif était encore loin d’être accompli, et son orgueil la poussait à continuer.
Son orgueil, oui, car elle était extrêmement fière de la tâche de la plus haute importance qui lui avait été confiée par Peter Pan en personne ! Elle se sentait importante aux yeux du Roi des perdus et avait l’impression que l’avenir de ce dernier reposait entre ses mains. Elle s’était même jurée à voix basse de ne jamais sortir du labyrinthe tant que sa mission ne serait pas menée à bien, malgré le fait qu’au fond d’elle, elle savait qu’au moindre problème elle rebrousserait chemin en courant, puis se perdrait comme une idiote, obligeant Scorch à la chercher dans cet immense labyrinthe, perdant la corde posée par terre, et devant abandonner la mission pour rentrer avant la nuit. Elle avait les mains au niveau des hanches et tirait bêtement sur la ficelle, et hurlait :
« Détache-moi ! On doit continuer ! »
Étant tout de même un peu stressée à l’idée de continuer sans aucun repère, elle lui hurla cet ordre, comme si elle s’adressait à un chien (ce ton ne lui allait absolument pas et c’était certainement la première fois qu’elle l’employait). Puis elle reprit aussitôt, plus calmement et plus poliment :
« Détache-moi... s’il-te-plaît, je ne peux plus avancer. »


Dernière édition par Puzzle le Lun 12 Sep 2016 - 11:46, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Scorch
avatar

♣ Diplomate ♣


✘ AVENTURES : 339
✘ SURNOM : L'Allumé
✘ AGE DU PERSO : 17 ans

✘ DISPO POUR RP ? : MP moi, on verra
✘ LIENS : C'est un géant très gentil, se faisant occasionnellement quelques amis...

MessageSujet: Re: [Mission] Minute papillon !   Mer 21 Oct 2015 - 0:09

Depuis l'incident du Croquemitaine, l'Île est devenue de plus en plus chaude. Pas d'un seul coup, mais progressivement. Jour après jour, lune après lune, les Récolteurs ont pu voir l'eau se raréfier et les plantes mourir à petit feu, les Chasseurs, voir les animaux disparaître, comme évaporés, et les Diplomates, eux, ont pu découvrir à quel point il est désagréable de traverser le continent avec 50 degrés Celsius qui leur tombe sur le haut du crâne.
Peter, lui, ne se soucie pas de ce réchauffement climatique. Il chante, il rit, il joue. Un peu comme avant, mais dix fois plus. Ses ordres sont de plus en plus farfelus, ses jeux de plus en plus éprouvants, tordus, magnifiques et grandiloquents. Ses caprices non plus ne diminuent pas ; en fait, il sembleraient même que leur nombre augmente en même temps que la température.

Et ça, Scorch l'a malheureusement remarqué.

Après plus d'un siècle d'enfance à son actif, l'Allumé ne s'est que rarement posé la question de la nature exacte de ce qu'il considère comme étant le "Feu". Réfléchir à de telles questions n'étant pas vraiment son fort, il a fini par se dire que cette pseudo-divinité qui représente, en plus de la chaleur, une espèce d'envoyé divin de la justice, est un tout : C'est le feu, c'est l'esprit Feu, c'est la chaleur, c'est les étincelles et c'est la lave. Tout ce qui touche cet élément est en son pouvoir, en somme. Et en remarquant cet air qui s'alourdit, ces volcans qui se fâchent et ce soleil qui frappe de son poing la terre sèche de l'Île, il en est parvenu à cette conclusion : Le Feu est en colère. Contre quoi, contre qui, la réponse lui semble évidente ; le Feu ne se fâche jamais pour les bêtises des Pirates, ni des Peaux-Rouges, ni des Perdus, c'est donc que quelqu'un de plus important qu'un peuple entier l'irrite. Et ce quelqu'un, ça ne peut être que Peter Pan.

C'est drôle, quand on y pense !
Échapper de peu à l'âge adulte et ses responsabilités, et se retrouver à devoir faire un choix entre deux entités qui dirigent sa vie ; le choix est aussi difficile que si Scorch devait choisir laquelle de ses propres jambes il doit couper. Blâmer le Roi, ou contredire la Justice ? Telle est la question qui fait grincer les rouages du cerveau de l'Adolescent.

Mais là, tout de suite, maintenant, il n'a pas le temps de réfléchir à ça.
Un nouveau caprice de l'Enfant-Roi demande à être satisfait, et cette fois-ci, c'est à son tour de s'y coller. Aujourd'hui, Peter a des envies de monture royale, et comme les chevaux, c'est trop banal et ça fait caca un peu partout, il a réclamé un papillon géant. Plus propre, sans doute.
Et c'est ainsi qu'il est parti en direction du labyrinthe en compagnie de Puzzle, la Garçonne Perdue désignée pour être sa coéquipière ; une petite Récolteuse comme il en existe des dizaines, excepté que celle-ci a une blessure abominable à l'oreille gauche, noircie par on-ne-sait-quelle maladie. Scorch ne la connaît pas, et, par la même sorte de respect que l'on a lorsqu'on évite de fixer trop longtemps un défiguré, il n'a pas cherché à en savoir plus sur son oreille. Cette mission est donc une occasion en or pour qu'ils fassent connaissance.

Comme dans toutes les missions, il a fallu s'organiser. Il a été décidé par un accord tacite que Puzzle se charge du fil d'Ariane, et que Scorch mène la marche, armé d'une lance empruntée aux Sentinelles. L'arme ne le dépasse pas, et a l'allure d'un bâton de berger un peu long, mais elle aura le mérite de repousser efficacement des insectes venimeux en cas de mauvaise rencontre.
La corde, commandée aux Artisans, n'est qu'une simple ficelle pas plus large qu'un pouce, et filée d'une matière végétale que Scorch et Puzzle ne sont pas parvenus à identifier. Toujours est-il qu'elle fait son travail, et qu'en plus d'être solide et légère, elle est très longue. Puzzle a ainsi pu la traîner pendant une heure entière sans problèmes, et sans que le bout ne soit atteint.

Le Diplomate, qui distance sa cadette d'une bonne dizaine de pas, ne sait pas vraiment où aller : les chemins sont multiples, et aucun n'a plus de raisons d'être choisi que son voisin, ce qui fait qu'ils marchent un peu au hasard, et qu'ils passent plus d'une fois par dessus leur propre fil. De temps en temps, il se penche en avant pour chercher des traces qu'il ne sait ni identifier, ni suivre, et redresse la tête pour observer le ciel en faisant semblant de savoir où il va, comme s'il devait justifier son poste de guide. Plus il marche, plus il se rend compte que trouver un papillon au goût de leur Roi dans ces terres désolées est une tâche désespérée ; autour d'eux, les ronces qui constituent les murs ne sont plus que des barbelés couleur sable, asséchées par la rage du soleil. Seules leurs griffes remplies de poison conservent encore un peu de couleur, comme si elles se battaient encore pour leur vie malgré la botte de la chaleur qui les écrase. Le sol est sec, craquelé, et le vent, filtré par les buissons épineux, se contente de passer au-dessus du labyrinthe, ne laissant aux deux enfants en-dessous qu'un air pesant, tellement étouffant que le temps semble être ralenti. Même le son des insectes, qui habituellement, grouillent un peu partout, ne se laisse pas entendre ; l'endroit semble s'être vidé de toute vie.

- Scorch ! C’est la fin de la corde !

À la fois perdu dans ses rêveries et sa fausse concentration de meneur expérimenté, le Diplomate s'arrête, mais ne se retourne pas. À la place, il fixe le bout du couloir dans lequel ils sont et ses nombreuses sorties en plissant les lèvres et en dodelinant la tête. Il a l'allure d'un touriste qui ne peut se focaliser que sur un problème à la fois, et à qui on vient d'apprendre qu'il ne restait plus d'eau dans la gourde.

- Détache-moi ! On doit continuer !

Surpris par le ton de la fillette, Scorch se retourne, la lance solidement enserrée dans ses deux mains. Ce réflexe passé, il soupire et vide ses poumons d'un air aussi chaud que celui qui les entoure. Il s'apprêtait à se diriger vers elle quand elle insista :

- Détache-moi... s’il-te-plaît, je ne peux plus avancer.

S'il y a bien quelque chose que l'on peut reprocher à Puzzle, c'est son côté geignarde, petite fille qui crie au moindre souci. Loin d'exaspérer l'Allumé, elle a plutôt tendance à le rendre plus doux, plus protecteur, à la manière d'un grand frère qui devrait, du jour au lendemain, s'occuper d'une petite sœur qui ne sait pas se débrouiller toute seule.  

- J'arrive, j'arrive.

Il s'avance vers elle, attrape le fil et tire dessus pour vérifier qu'il ne s'est pas juste coincé sur une branche, et s'affaire à dénouer le nœud qui enserre la taille de l'Oreille Noire. Il marmonne sans la regarder, focalisé sur la ficelle :

- Tu aurais pu te détacher toute seule, regarde.

Ce n'est pas une reproche ; de son point de vue, c'est une constatation. En quelques gestes, il enlève la boucle, et montre le bout de fil à la fillette. La corde était, en fait, vraiment solidement attachée, mais Scorch ne peut pas vraiment le savoir ; lorsqu'on a des doigts épais comme des pouces d'adulte, les nœuds ne font jamais long feu.
Mais Puzzle n'a pas le temps de répondre que le Géant se relève déjà, la bouche à demie ouverte sous le coup de la surprise. Derrière eux, placé de telle façon qu'il était dans leur angle mort lorsqu'ils sont passés, un gigantesque coléoptère, au moins de la taille d'une grosse voiture, se tient en équilibre sur l'un des murs de ronce du dédale, à environ 100 mètres d'eux. Ses pattes sont extrêmement fines malgré sa taille, et semblent se reposer sur les branches les plus solides de la plante asséchée. Au premier coup d’œil, Scorch a cru qu'il préparait une galipette, mais non : il est juste penché en avant, presque perpendiculaire au sol, face au vent, et d'énormes gouttes ruissellent sur sa peau noire. Cuit par la chaleur, il boit goulûment l'amas de liquide qui s'amasse devant sa gueule à grands coups de mandibules. Scorch serait incapable d'expliquer comment ce bestiau parvient à faire ça, le mot "condensation" ne faisant pas partie de son vocabulaire, mais, par une forme d'instinct exceptionnel, il parvient à deviner : l'insecte capte la rare humidité de l'air pour la boire !
Ne parvenant pas à formuler ce qu'il voit en mots, il se contente de dire à Puzzle :

- Lui, là, il serait plus utile qu'un papillon... Non ? On pourrait essayer de... De le convaincre de venir au Grand Arbre.






Avatars:
 

Scorch met le feu en
Blaze Orange (#FF6600)
Icon by RRRAI
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Puzzle
avatar

♣ Récolteur ♣


✘ AVENTURES : 116
✘ SURNOM : l'Oreille noire
✘ AGE DU PERSO : 8 ans

✘ DISPO POUR RP ? : J'arrête d'ouvrir de nouveaux RP avec Puzzle pour le moment, mais elle est toujours dispo pour des liens.
✘ LIENS :
Le visage de Puzzle [bonnes manières]
Les histoires de Puzzle [dé à coudre]
• Sujets en cours : III - IV - VI - VIII

MessageSujet: Re: [Mission] Minute papillon !   Mer 11 Nov 2015 - 23:50

« Tu aurais pu te détacher toute seule, regarde. »
La remarque était si... gratuite. C'est sûr que c'est plus facile de dire ça, quand on a des mains d'ADULTE. C'était à peu-près ce qu'elle pensa sur le coup, mais au final, Scorch avait beau avoir la taille et la force d'un adulte, elle le considérait tout de même comme un garçon perdu à part entière. Comme toujours lorsqu'elle avait quelque chose de négatif à dire, elle se tût, laissant sa bouche entr'ouverte.
Puis, le géant se releva. Il épiait quelque chose au loin derrière sa camarade, et conservait un air ébahi. Elle tourna la tête dans la même direction que lui et vit un monstre du labyrinthe : c'était un insecte géant mais elle cette espèce de coléoptère lui était inconnue. Elle le qualifia de "monstre", car il n'y avait absolument rien dans son esprit qui ne ressemblasse à cette chose, en équilibre sur le mur de ronce qui ne bougeait pas et gardait une certaine distance.
« Lui, là, il serait plus utile qu'un papillon... Non ? On pourrait essayer de... De le convaincre de venir au Grand Arbre.
– Mais le Roi nous a demandé un papillon ! Pas... diese Chimäre. »
Après quelques, secondes de réflexion, elle pensa qu'il n'y avait peut-être pas de papillon dans le labyrinthe. Ce géant pouvait être l'une des seules créatures qu'il eussent trouvé durant tout leur aventure. Si cela ne plaît pas au roi, au moins, ils ne rentreraient pas les mains vides. Il n'y avait pire échec que de rentrer les mains vides – mis à part mourir, mais cela n'arrive qu'aux autres, non ?
« En fait, t'as raison. J'vais y aller voir qu'est-ce que je peux faire. »
Elle s'avançait d'un pas décidé dans les couloirs de plantes desséchées. Mais, plus elle s'approchait de la chose, mieux elle se rendait de sa taille titanesque. Ses pas se faisaient de plus en plus petits. Son visage qui se décomposait commençait peu à peu à trahir son hésitation.
À moins d'une trentaine de mètre du coléoptère, elle avait envie de reculer : la peur la dominait. Mais elle n'en fit rien et prit son coutelas rouillé à la main, et serrait son poing gauche autour du manche, à tel point que ses doigts et sa paume suaient sur le bois de l'arme. Elle ne voulait pas l'agresser, et n'espérait même pas pouvoir se défendre s'il réagissait mal, mais avoir une arme la rassurait. Un petit peu. Elle inspira comme pour se donner du courage et continua sa marche. Lorsqu'elle arriva à une quinzaine de mettre de l'insecte, elle lui fit une politesse hésitante :
« Heu... bonjour ? »
Mais, bien entendu, elle ne reçut aucune réponse.
Soudain, la créature dégoulinante d'eau, qui était restée immobile jusqu'alors, fit quelques pas en avant sur le mur, et se mit à descendre, lentement, très lentement. Puzzle ne savait plus quoi faire. Elle serrait son arme si fort qu'elle s'en serait cassé les doigts.
Une fois par terre, la bête se dirigea verse elle. La récolteuse voulut partir en courant, mais ses jambes étaient comme ancrées au sol craquelé. Elle faillit hurler, mais sa mâchoire était comme verrouillée. Chaque bruit, chaque mouvement, pourrait exciter la bête. De ses fines pattes, elle continuait d'avancer lentement et silencieusement jusqu'à se retrouver à quelques centimètres de la garçonne !
À présent, le coléoptère collait presque Puzzle. Elle voyait son reflet dans l'humidité de la tête osseuse de l'insecte. Elle pleurait, se retenait encore plus de hurler – ce qui devenait de plus en plus difficile. Les mandibules du géant se mirent à vibrer, puis sa palpe maxillaire caressa le visage de la récolteuse, qui, terrorisée, marmonnait des choses incompréhensibles. Elle lâcha son coutelas, sans même y prêter attention et prononça ce qui semblait être un appel à l'aide :
« Sc... sc... Scorch ! »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Scorch
avatar

♣ Diplomate ♣


✘ AVENTURES : 339
✘ SURNOM : L'Allumé
✘ AGE DU PERSO : 17 ans

✘ DISPO POUR RP ? : MP moi, on verra
✘ LIENS : C'est un géant très gentil, se faisant occasionnellement quelques amis...

MessageSujet: Re: [Mission] Minute papillon !   Lun 28 Déc 2015 - 17:06

– Mais le Roi nous a demandé un papillon ! Pas... diese Chimäre.

Scorch ne comprend pas un mot d'allemand, mais au vu de la similarité du mot avec le terme anglais, il parvient quand même à saisir cette fin de phrase. Après un haussement de sourcil, réflexe normal lorsqu'on entend soudainement une langue étrangère, il approuve d'un marmonnement. Incapable de prendre une décision rapidement sous la chaleur, il plie sa bouche en une moue de réflexion et s'appuie sur sa lance comme sur une canne en balançant lentement sa tête de gauche à droite, ce qui lui donne un vague air de gentleman britannique.
Finalement, c'est Puzzle qui se décide à agir en premier :

- En fait, t'as raison. J'vais y aller voir qu'est-ce que je peux faire.

Hypnotisé par l'énorme masse noire immobile, l'Allumé ne répond pas. D'ordinaire, son instinct protecteur lui aurait conseillé de lui saisir le bras et de la mettre en retrait derrière lui, mais ce n'est pas tous les jours qu'on voit un coléoptère géant jouer à la ballerine sur une haie de ronces !
Le regard perdu, il observe l'Oreille Noire hésiter, avancer à petits pas, et il ne parvient à entendre sa timide salutation que par chance, une légère brise tiède étant parvenue à porter sa voix de fillette :

- Heu... bonjour ?

Contre toute attente, l'insecte titanesque réagit à sa politesse, et descend à pas lents de son piédestal, ses pattes aussi larges que des rondins de bois s'appuyant sur les branches avec la grâce d'un éléphant qui marcherait sur des œufs. Surpris par le mouvement, Scorch s'avance de quelques mètres, le fer à la main, luisant sous le soleil de plomb. Oscillant entre lancer l'offensive ou la jouer cool, il songe : « S'il voulait attaquer, il aurait chargé, non ? ». Il siffle quand même un ordre à Puzzle, qui semble ne pas l'entendre :

- Puzzle, recule !

Toujours aussi calmement, la bestiole atteint le sol, et s'approche de la garçonne avec la placidité d'une montagne mouvante. Scorch, tout comme Puzzle, est tétanisé ; s'il bouge trop vite et paraît agressif aux yeux de l'animal, la situation risque de dégénérer très gravement.

- Sc... sc... Scorch !

Ce n'est qu'à cet instant que le Diplomate parvient à réfléchir pour venir au secours de son amie ; il tâtonne sa poche et en sort sa gourde, à moitié pleine, et répand une poignée d'eau sur une feuille sèche proche. Le liquide, en entrant en contact avec le végétal à moitié mort, semble lui redonner quelques couleurs, et glisse sur lui avant d’éclabousser le sable.

- Hé, pssst !

Attiré par l'appel et le son léger de l'eau qui coule, le coléoptère se désintéresse du visage de Puzzle et se tourne vers Scorch, qui insiste lourdement avec des mimiques de mauvais dresseur :

- Regarde la bonne eau ! Mmmh, miam miam ! Allez, approche !

Convaincu par l'offre, l'insecte se détourne complètement de son intérêt initial et évolue vers l'Allumé avec un crissement des mandibules ; la pauvre Récolteuse, elle, est bousculée par la carapace massive du monstre, et s'éloigne vivement, épouvantée.
Scorch se décale prestement pour laisser l'animal lécher goulûment la feuille humide, et avec un sourire fier, il s'adresse à sa coéquipière, qui n'est visiblement pas blessée :

- Il devait être attiré par la sueur sur ton visage. Y a que l'eau qui l'intéresse.

Après un instant de rêveries, il continue :

- Comment on devrait l'appeler ?

De son point de vue, le mastodonte appartient déjà aux Garçons Perdus ; ils ont découvert ce qui l'intéresse, ça devrait suffire pour le mater et en faire leur meilleur pote, non ?






Avatars:
 

Scorch met le feu en
Blaze Orange (#FF6600)
Icon by RRRAI
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Puzzle
avatar

♣ Récolteur ♣


✘ AVENTURES : 116
✘ SURNOM : l'Oreille noire
✘ AGE DU PERSO : 8 ans

✘ DISPO POUR RP ? : J'arrête d'ouvrir de nouveaux RP avec Puzzle pour le moment, mais elle est toujours dispo pour des liens.
✘ LIENS :
Le visage de Puzzle [bonnes manières]
Les histoires de Puzzle [dé à coudre]
• Sujets en cours : III - IV - VI - VIII

MessageSujet: Re: [Mission] Minute papillon !   Ven 29 Jan 2016 - 23:11

« Comment on devrait l'appeler ? »
L’appeler ? C'était bon, le monstre leur appartenait ? Ce simple dressage avait bien convaincu la bête de les suivre ? En tout cas, cela avait convaincu Puzzle : dans sa tête, le monstre était désormais à eux, puisque Scorch semblait le lui faire comprendre.
« On a qu’à l’appeler… et elle pensa à sa couleur, N… Schw… non, Bl… heu... Dunkel ? Ça sonne bien, pour un gros machin comme ça ! »
Considérant que Scorch approuvait ce nom, elle se redressa, prit une inspiration, s'approcha de Dunkel, et posa sa main – non sans appréhension – sur l'arrière de son exosquelette humide. Il resta docile.
« Beurk, c'est mouillé ! »
Elle retira sa main et la regarda laissant apparaître un mélange de doute et dégoût sur son visage, se sachant pas si ce fût réellement de l'eau qui coulait sur le monstre ou une autre substance corporelle de l'animal. Elle s'essuya sur le bas de sa robe, puis elle s'avança devant l'insecte et s'adressa directement à lui :
« Maintenant que t'es à nous, tu t'appelles Dunkel, et tu vas nous suivre jusqu'au grand arbre ! »
Elle recula d'un pas, espérant que Dunkel la suive, mais il continua de lécher sa feuille sans prêter attention à la gamine qui venait le déranger. Elle retourna derrière lui, puis posa son épaule contre son arrière train, et poussa de toutes ses forces sur cette masse humide. Il restait stoïque. Impossible de le faire bouger par la force, et encore moins par les mots.
Elle attrapa la feuille que léchait le coléoptère, remit un peu d'eau dessus, et commença à l'agiter devant lui. Il bougea ! Elle avait réussi ! Elle reculait, lentement, et il avançait. De temps à autres, elle le laissait lécher la feuille, comme une sorte de récompense ponctuelle afin qu'il ne se lasse pas de la suivre.
Dunkel avançait donc, mais lentement. Trop lentement. Puzzle savait ce qui arriverait si la nuit tombait : elle mourrait. De quoi ? Aucune idée, mais elle mourrait, c'était ce qu'on racontait. Elle marcha à reculons plus rapidement, mais l'insecte géant n'avançait pas plus vite. Il continuait simplement ses grand pas, à une vitesse stable, lente, mais stable, quoi qu'on y eut fait.
Après quelques mètres, elle marcha sur la corde qui avait été accrochée autour de sa taille, et décida automatiquement de la suivre dans le sens inverse. Peut-être finiraient-ils par croiser un papillon en essayant de rejoindre l'entrée ?
« I' faudrait l'accélérer un peu, sinon on va jamais sortir ! » dit-elle, plutôt alarmée de la situation.
Elle était, en effet, pressée d'accomplir la mission, et surtout de ressortir. Être ralentie par quelque chose qui n'avait pas de rapport avec la mission, et qui usait l'eau de sa gourde, dans un labyrinthe où ses heures étaient comptées, était une idée assez anxiogène pour la récolteuse.
Voyant que la bestiole ne suivait plus, elle remouilla la feuille. Elle laissa couler beaucoup trop d'eau, par maladresse, et il ne lui resta qu'un fond à boire. En sentant au poids de sa gourde le peu d'eau qu'il lui restait, et en voyant cette rasade gâchée au sol, elle serra les dents jusqu'à s'en faire mal aux molaires. Pour couronner le tout, Dunkel, avait en plus décidé de s'arrêter. Puzzle agitait la feuille mouillée devant son visage, le sommait désespérément d'avancer en râlant dans sa langue natale, mais il ne bougeait plus, pour une raison qui lui échappait totalement. Pourtant, elle lui tendait de l'eau, ça n'était pas son carburant ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Scorch
avatar

♣ Diplomate ♣


✘ AVENTURES : 339
✘ SURNOM : L'Allumé
✘ AGE DU PERSO : 17 ans

✘ DISPO POUR RP ? : MP moi, on verra
✘ LIENS : C'est un géant très gentil, se faisant occasionnellement quelques amis...

MessageSujet: Re: [Mission] Minute papillon !   Sam 13 Aoû 2016 - 18:33

- On a qu’à l’appeler…N… Schw… non, Bl… heu... Dunkel ? Ça sonne bien, pour un gros machin comme ça !

- Va pour Donkeule.

En voyant que Puzzle prend un petit plaisir simple à nommer l'insecte, Scorch n'ose pas donner une autre idée, et accepte sa proposition comme s'ils en avaient longtemps débattu. Son accent britannique, encore présent malgré les décennies passées sur l’Île, ont charcuté la prononciation de la trouvaille de la petite, mais elle semblait ne pas l'avoir remarqué, trop occupée à papouiller Dunkel.

- Beurk, c'est mouillé !

Ennuyé par la chaleur suffocante, et sans quitter de l’œil l'animal, Scorch referme sa gourde, qui n'est rien de plus qu'une vessie de porc, et qui contient maintenant à peine de quoi le faire survivre plus d'une journée.

- Maintenant que t'es à nous, tu t'appelles Dunkel, et tu vas nous suivre jusqu'au grand arbre !

L'attention du Borgne passe du ciel rouge terne à l'Oreille Noire, qui s'agite autour de leur nouvel ami comme un enfant qui découvre son nouvel animal de compagnie. Sans dire un mot de plus, il se déplace jusqu'au prochain tournant, examine les possibilités de chemins à suivre, avant de changer d'avis et de revenir à la ficelle ; pendant tout ce temps, Puzzle essayait de faire bouger le coléoptère, en vain.

- I' faudrait l'accélérer un peu, sinon on va jamais sortir !

Le Géant se retourne vers la fillette, le front en sueur ; sa chemise ouverte dévoile un torse rouge, étouffé par la canicule, et qui laisse deviner une respiration difficile. L'air chaud, c'est vraiment pas son truc. Il réplique, d'un air qui fait entendre qu'il ne se soucie pas de Dunkel plus que cela :

- Si on arrive pas à le faire bouger, on s'en va sans lui. Tant pis. J'informerai les Éclaireurs et les Chasseurs de son existence, et ils reviendront peut-être le chercher. Je vanterai son utilité.

Scorch ne songe plus qu'à une chose : rentrer. La mission devient trop dangereuse ; ils n'ont presque plus d'eau – la gaffe de Puzzle ne lui a pas échappé, et le temps de suivre de nouveau leur fil, ils en ont encore pour plusieurs heures de marche.
Le Diplomate s'accroupit, récupère la ficelle et la serre fermement dans sa main, paré à la suivre et à ne plus la lâcher jusqu'à ce qu'ils soient sortis de cet enfer. Quitte à essuyer une punition de Peter, il préfère ça à s'endormir au milieu des ronces et des insectes géants sans une goutte dans le gosier.

- Puzzle. On s'en va.






Avatars:
 

Scorch met le feu en
Blaze Orange (#FF6600)
Icon by RRRAI
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Puzzle
avatar

♣ Récolteur ♣


✘ AVENTURES : 116
✘ SURNOM : l'Oreille noire
✘ AGE DU PERSO : 8 ans

✘ DISPO POUR RP ? : J'arrête d'ouvrir de nouveaux RP avec Puzzle pour le moment, mais elle est toujours dispo pour des liens.
✘ LIENS :
Le visage de Puzzle [bonnes manières]
Les histoires de Puzzle [dé à coudre]
• Sujets en cours : III - IV - VI - VIII

MessageSujet: Re: [Mission] Minute papillon !   Dim 6 Nov 2016 - 21:34



« Si on arrive pas à le faire bouger, on s'en va sans lui. Tant pis. J'informerai les Éclaireurs et les Chasseurs de son existence, et ils reviendront peut-être le chercher. Je vanterai son utilité. »
Puzzle acquiesca, trouvant cela dommage. Après tout, elle savait qu'il y avait d'autres priorités, et qu'il fallait avant tout trouver le papillon. Pour se consoler, elle se dit que ramener deux insectes géants à la fois, ça risquait d'ajouter beaucoup de difficultés.
« Puzzle. On s'en va. »
Aucune objection possible, ils devaient abandonner le papillon en plus de laisser partir Dunkel. Mais elle comprenait, il n'y avait plus beaucoup d'eau - elle eut soif rien qu'à y penser - et il faisait chaud. Puis, il fallait rentrer avant la nuit.
« Bon, d'accord. »
Alors ils marchèrent de plus belle, en allant vers la sortie. Puzzle suivait Scorch et Scorch suivait la corde. Le Soleil commençait à légèrement descendre, du moins, suffisemment pour que la récolteuse puisse le mettreà l'ombre dans certains couloirs. Elle cherchait à fuir le Soleil car il se faisait de plus en plus chaud à mesure que le temps passait. À cause de cette chaleur, son oreille gauche suintait de pu, qu'elle prenait régulièrement sur son index qu'elle essayait sur sa robe. Depuis plusieurs centaines de mètres, un traît jaunâtre contrastait avec la rougeur de son vêtement. Outre le fait que sentir son oreille couler était désagréable, l'odeur commençait à se faire sentir, ou tout du moins, elle, le sentait, ce pourquoi elle essayait de s'éloigner de Scorch afin qu'il ne remarque pas la légère puanteur liée à ce problème, au quel cas elle en aurait honte.
Après avoir marché un centaine de mètres dans un couloir qui ne semblait en faire à peine cinq au premier regard - les mystères non-euclidiens de l'île sont partout - les deux compagnons tournèrent et s'arrêtèrent nets. Dans ce nouveau couloir, deux fois plus large que le précédent, se trouvaient quatre gros perces-oreilles.
Elle prit le coutelas qu'elle avait coincé dans la ceinture en satin qui entourait sa robe et l'empoigna fort, comme si elle était prête à se battre à mort avec ces drôles d'insectes - ce qui n'était pas vraiment le cas.
« On fait quoi avec ces... machins ? »


Dernière édition par Puzzle le Sam 3 Juin 2017 - 12:52, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Scorch
avatar

♣ Diplomate ♣


✘ AVENTURES : 339
✘ SURNOM : L'Allumé
✘ AGE DU PERSO : 17 ans

✘ DISPO POUR RP ? : MP moi, on verra
✘ LIENS : C'est un géant très gentil, se faisant occasionnellement quelques amis...

MessageSujet: Re: [Mission] Minute papillon !   Dim 15 Jan 2017 - 18:03

- On fait quoi avec ces... machins ?

Les quatre insectes ne semblent pas les avoir remarqué. Il y en a un gros, et trois plus petits, dont la carapace est plus claire. Un mâle et trois femelles, peut-être. Ou l'inverse.

- Ce qu'on fait...

Scorch répète distraitement la question et jongle avec son arme, qui n'a jamais autant ressemblé à un jouet, vu la différence de taille. Au départ, il allait dire de faire un détour, mais quitter le fil, même pour le suivre dans un couloir parallèle, est très risqué. Mieux vaut ne pas s'exposer au moindre danger.
Du coin de son œil, il voit que la petite a sorti un coutelas. Immédiatement, il se place devant elle.

- Non, ne t'approche pas.

Il cesse de jouer avec sa lance et la serre solidement dans ses deux mains. Leurs paroles ont attiré l'attention des insectes. Le dominant du groupe s'avance pendant que les trois autres se réfugient derrière lui. Visiblement, si combat il y a, ce sera contre lui.
Le Diplomate l'examine. De la taille d'un gros chien, le monstre semble excité, enragé par le soleil cuisant et la volonté de protéger ses congénaires. Il ne semble pas avoir le don de parole, difficile de négocier. Ses mandibules, ou plutôt, les pinces de son postérieur, claquent tellement qu'elles laissent supposer que les deux espèces ne pourront pas se croiser sans accroc. Ces mâchoires doivent avoir la puissance d'un piège à loups.  
Scorch s'approche, un pas après l'autre, mais la tension n'a pas le temps de s'installer. Après trois foulées, le perce-oreille fonce à toute vitesse vers lui en se tortillant.
Enfin, à toute vitesse... Tout est relatif.
La seule menace étant situé sur son derrière, le Borgne écrase la tête de son opposant et plante sa lance dans son abdomen pour l'immobiliser complètement. Les trois autres, paniqués, filent se réfugier sous les murs du labyrinthe.

L'adolescent pousse un énorme soupir ; le danger a beau ne pas avoir été très grand, ils ne sont pas encore en sécurité, et un combat contre un animal n'est jamais une partie de plaisir. Après avoir remué son arme pour achever l'insecte qui gigote encore, il tire dessus pour la récupérer. Après plusieurs essais, il lance par-dessus son épaule :

- J'ai un souci.

Il essaie encore une fois. Sans succès.

- J'arrive pas à décoincer ma lance.

Spoiler:
 






Avatars:
 

Scorch met le feu en
Blaze Orange (#FF6600)
Icon by RRRAI
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Puzzle
avatar

♣ Récolteur ♣


✘ AVENTURES : 116
✘ SURNOM : l'Oreille noire
✘ AGE DU PERSO : 8 ans

✘ DISPO POUR RP ? : J'arrête d'ouvrir de nouveaux RP avec Puzzle pour le moment, mais elle est toujours dispo pour des liens.
✘ LIENS :
Le visage de Puzzle [bonnes manières]
Les histoires de Puzzle [dé à coudre]
• Sujets en cours : III - IV - VI - VIII

MessageSujet: Re: [Mission] Minute papillon !   Dim 4 Juin 2017 - 23:25

La réponse parodique que j'avais postée à la base:
 


« J'arrive pas à décoincer ma lance. »
Puzzle s'approcha. Elle s'étonna elle-même de ne pas être dégoûtée de l'insecte blessé en train de mourir. En fait, c'était comme s'amuser à déchiqueter des gendarmes, mais en plus gros. Rien à voir avec un animal ou un être humain, les insectes étaient même moins dégoûtants morts que vivants, à ses yeux.
Elle attrapa la lance des deux mains et la tourna un peu. Elle fit plusieurs mouvements de bas en haut. On entendait les organes s'écraser à l'intérieur du l'abdomen, cela faisait un bruit de pâtes au beurre qu'on mélange. A chaque mouvement, du sang jaune giclait par petites gouttes sur le bas de sa robe rouge, mais elle ne le remarquait pas.
Puis elle tira la lance un grand coup, de toutes ses forces, mais abdomen du perce-oreille se leva avec la lance, qui restait coincée dedans, puis elle abandonna, surprise de la légèreté de la bête, qui devait peser une quinzaine de kilos tout au plus. Quelle idée de croire que du haut de ses 9 ans, ferait mieux qu'un grand, elle abandonna.
« On ne va quand même pas laisser ton arme ici ? Imagine si on se fait attaquer ! »
Elle lui tendit son coutelas rouillé.
« Avec mon couteau tu peux peut-être décoincer la pointe de la lance en farfouillant les trucs qui bloquent à l’intérieur. J'voulais le faire mais c’est un peu dégueu. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Scorch
avatar

♣ Diplomate ♣


✘ AVENTURES : 339
✘ SURNOM : L'Allumé
✘ AGE DU PERSO : 17 ans

✘ DISPO POUR RP ? : MP moi, on verra
✘ LIENS : C'est un géant très gentil, se faisant occasionnellement quelques amis...

MessageSujet: Re: [Mission] Minute papillon !   Mer 7 Juin 2017 - 17:22

Pour tenter la chance et l'ironie, Scorch a laissé Puzzle essayer, au cas où elle tirerait dans un angle qu'il n'a pas tenté, ou d'une manière différente, et réussisse l'opération, mais l'univers ne semble pas décidé à faire cette blague. La fillette s'inquiète :

- On ne va quand même pas laisser ton arme ici ? Imagine si on se fait attaquer !

Bien que le Géant n'ait pas encore évoqué l'idée d'abandonner son arme, Puzzle semble déjà sauter à cette conclusion. Elle lui paraît décidément être une petite fille bien dramatique ; il se demande d'ailleurs s'il ne l'énerve pas un peu, avec son caractère tranquille.

- Avec mon couteau tu peux peut-être décoincer la pointe de la lance en farfouillant les trucs qui bloquent à l’intérieur. J'voulais le faire mais c’est un peu dégueu.

- Bonne idée, on va faire ça.

Et par « on », il entend « je », bien entendu. Il n'a aucune intention de laisser sa jeune coéquipière jouer la charcutière avec un insecte qui la répugne. Le coutelas dans la main, le Diplomate essaie de faire levier entre ce qui semble être deux grandes plaques d'exosquelette qui bloquent la pointe de la lance. Pendant qu'il maintient l'ouverture, il ordonne à Puzzle, d'un ton un brin plus autoritaire étant donné l'effort nécessaire pour écarter une armure aussi résistante :

- Tiens, retire la lance, vite.

L'arme, maintenant colorée d'un sang jaunâtre, dégage une odeur presque sucrée. Les deux Perdus échangent leurs outils et se préparent à se remettre en route, mais Scorch, curieux, décale Puzzle à côté du cadavre monstrueux en lui tenant doucement les épaules, comme pour les comparer.

- Ah ! Tu as vu ? Il fait pile ta taille !

Il la lâche et s'accroupit auprès de l'insecte, inspectant l'endroit où il l'a touché.

- Mon coup a même pas abîmé sa carapace... Ça pourrait te faire une super armure !

Ce n'est qu'une plaisanterie ; il a bien compris que le monstre la dégoûtait.






Avatars:
 

Scorch met le feu en
Blaze Orange (#FF6600)
Icon by RRRAI
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Mission] Minute papillon !   

Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» La "Minute Papillon" de Darklass (Dernière mise a jour : 22/09)
» Missions : Ballons de bienvenue + Obtention des tentes + Chapeau de camping + Natation + Minute papillon
» Super Maison Papillon
» [A vendre] Naomi+Dim+Lecteur GD , + Confidential Mission
» [Software] Topic de discussion du jeu "Mission Von Nebula"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: La Jungle Luxuriante :: Les Coins Mortels :: Le Labyrinthe Infesté-