Partagez | .
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Love
avatar

★ Mère des Sentinelles ★


✘ AVENTURES : 290
✘ SURNOM : La Lascive
✘ AGE DU PERSO : La quinzaine.

✘ DISPO POUR RP ? : Après.
✘ LIENS : Been broken since I was born.
Sujets en cours : I - II

MessageSujet: Au bord du précipice    Jeu 27 Aoû 2015 - 17:12


Elle ne l'avait plus revu, le grand petit garçon. Ils avaient vécu leur vie chacun de leur côté, elle était devenue Mère et lui avait cherché. Parfois elle les entendait. Les rumeurs. On disait que l'Artisan revenait de loin pour lui trouver ce qu'elle voulait. Qu'il était allé jusqu'au Navire pour accéder à sa requête, faire ce qu'aucun autre Artisan avant lui n'avait créée.

Un Parfum. Pour elle, un parfum sucré.

Love n'avait que peu à faire, à part attendre... et ses devoirs de Mère. Elle se souvenait que le Fabricant lui avait dit, il l'avait sommée de réfléchir à un prix. Une récompense pour ses efforts, échange équivalent. Mais la Lascive le savait d'avance - elle n'avait pas mille choses à offrir. Elle n'avait pas à se questionner, à réfléchir. Son cadeau serait empoisonné dans le pire des cas. Et dans le meilleur...

Peut-être qu'il la surprendra.

Les jours avaient filé, la Grande Nuit avait cédé place aux jours brûlants. L'après-midi était tranquille, assommante : dans la cabane de la nouvelle Mère des Sentinelles, seule une mélodie feutrée et sans parole venait troubler le silence. Sourire infime aux lèvres, Love terminait une tâche qu'elle avait retardée pour cause de sieste mais à laquelle elle ne pouvait plus se dérober : la vaisselle. Aucune de ses Sentinelles n'étaient présente, sans doute dehors à courir ou à garder. Et elle chantonnait, la Mère. Elle était d'humeur vide et sereine. Il y avait des jours où elle s'accommodait mieux de la solitude que d'autres - souvent, c'était la perpective que bientôt les regards reviendraient vers elle qui l'aidait, en vérité.

Elle ne l'avait plus revu, le grand petit garçon. Mais il était revenu.

Déposant la tasse qu'elle tenait, Love se tourna vers l'entrée de sa Cabane tout en adressant au Fabricant un sourire écarlate.

- Bonjour, Moony.

Cela faisait longtemps.

Elle s'approcha.

- Je suis contente de te voir.

Formule de politesse ou salutation sincère ? Avec la Lascive, c'était toujours difficile à savoir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://elorecohlt.tumblr.com
Ancien Perdu
avatar

Invité



MessageSujet: Re: Au bord du précipice    Sam 19 Sep 2015 - 14:16

Au bord du précipice.


Moony se sentait de plus en plus étrange... il en avait vécu des choses ces derniers temps... entre sa rencontre avec l'étrange savant pirate, le combat acharné contre les monstres du Croquemitaine, et ensuite la discussion avec Grenouille... il ne savait plus vraiment où il en était. Plus le temps passait et plus il se trouvait étonné par sa personnalité fluctuante. Quand il se levait il se sentait grognon et solitaire, puis au fur et à mesure de la journée il devenait tour à tour égoïste, concerné, actif, fatigué, créatif, fainéant, seul un élément ne changeait jamais : il avait de plus en plus envie de posséder, de tout posséder... Et il avait travaillé.
Travaillé sans cesse, sans relâche pour pouvoir enfin trouver comment fabriquer cette odeur.
La rencontre avec le savant pirate avait été décisive, elle lui avait permis de conclure ses recherches, de terminer cette odeur sucrée, étrange et envoûtante, cette odeur qui, bientôt, appartiendrait à Love.

Puis il y avait eu la bataille...
Moony n'avait plus eu le temps de terminer son chef d’œuvre et encore moins de l'apporter à Love.
Puis il y avait eu Grenouille, leur discussion au matin.
Mélancolie et mal-être.
Conscience.

Le grand garçon entra avec un sourire. Il se tenait un peu plus droit, raide malgré le doute. Son regard semblait plus fier même si son esprit tanguait encore et encore, toujours plus vite et toujours plus fort.
Résisterait-il au vent ?

Il lui rendit son sourire, un peu plus maladroit, moins assuré et beaucoup moins séducteur.
Au fond il avait peur et son cœur battait plus fort.
Il y avait le rouge.

Il entra directement dans le vif du sujet, essayant de ne pas penser aux mots.
Elle était heureuse de le voir...

« Je l'ai fait... »
Son sourire s'accentua un peu, sensation de réussite.
« J'ai fabriqué ton odeur... »



Code appartenant au forum rpg NNL

Revenir en haut Aller en bas
Love
avatar

★ Mère des Sentinelles ★


✘ AVENTURES : 290
✘ SURNOM : La Lascive
✘ AGE DU PERSO : La quinzaine.

✘ DISPO POUR RP ? : Après.
✘ LIENS : Been broken since I was born.
Sujets en cours : I - II

MessageSujet: Re: Au bord du précipice    Lun 21 Sep 2015 - 22:31

Il avait changé, elle ne savait dire en quoi. Il se tenait mieux, peut-être, il était plus droit. Plus grand, que dans ses souvenirs. Plus fier, aussi. Moins serein, plus... cassé ? Ou peut-être pas.

Peut-être ne voyait-elle, en lui, que le reflet de sa propre marginalité. Mais dans tous les cas, Love en était persuadée, son Fabricant avait changé.

Ses pensées allaient vite, un peu trop. Passant la main dans ses lourds cheveux, Love mit brutalement un terme au flot de ses réflexions, ne laissant plus que le silence tout à coup. Et Moony, qu'elle dévorait du regard l'air de rien.

Comme une araignée observerait un papillon pris dans sa toile.

- Je l'ai fait...

Il ne perdait pas son temps en palabres, soit. Cela ferait toujours moins de bruit.

- J'ai fabriqué ton odeur...

Regard poliment étonné, sourire accentué en réponse au sien. Love hocha la tête sagement, se gardant de réduire la distance entre eux. Et ses cils battaient lourdement, si lourdement.

Qui aurait cru, à la voir si statique, qu'elle dansait en ce moment même sur un fil.

- Je veux la sentir. Énonça-t-elle d'un ton où se mêlaient légèreté et lourdeur, sourire engageant à fleur de lèvre. Tu l'as ici, avec toi ?

Sur cette question, elle se détourna et revint à la pile de vaisselle rudimentaire qu'elle était en train de laver, dans la cuisine de fortune qui occupait le coin de sa Cabane. Avec des gestes lents, elle entreprit de terminer son travail.

Un tel empressement ne lui ressemblait pas, auraient dit certains. Mais elle-même savait, qu'en bonne carcasse vide, elle n'avait de comptes à rendre à personne.

Elle jeta un coup d'œil à l'Artisan.

- Installe-toi seulement. Je finis juste... le travail.

Love était devenue Mère, après tout. Elle ne pouvait se permettre d'être aussi oisive qu'auparavant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://elorecohlt.tumblr.com
Ancien Perdu
avatar

Invité



MessageSujet: Re: Au bord du précipice    Mer 23 Déc 2015 - 14:52

Au bord du précipice

Une invitation à s'installer, invitation vite acceptée. Il faisait chaud, comme partout, et Moony s'essuya le front du dos de la main, repoussant au passage les épaisses boucles qui dansaient, moites, sur le front humide.

La petite fiole était là : dans ce qui lui servait de poche. Il se sentait puissant. Il avait quelque chose qu'elle désirait. Il la sortit, la montra.
« On avait un deal non ? »
C'est bien comme ça que les adultes disaient ? Un « deal », un échange. Il se souvenait d'une voix d'homme, rauque, quelque part : « jamais rien sans rien ».
« Tu devais réfléchir à ce que tu étais capable de donner, et moi à ce que j'étais capable de prendre... dis-moi, et tu pourras sentir. »
Il était sûr de lui. Ses yeux noirs brillaient, une petite étoile pleine d'un quelque chose qui n'était pas bon signe. De l'avidité. Du désir. Des choses qu'un enfant vit, mais pas de la même manière.

Fanfaron. Sa main lança l'objet pour le récupérer ensuite avec son agilité de garçon, ses doigts abîmes d'artiste de traviole, de singe savant. Mondes dans la tête et bois dans les mains.
« Tu es beaucoup active, alors qu'il fait chaud. J'ai pas l'habitude. »
Elle n'était pas connue pour mettre du cœur à l'ouvrage et ses mains à la pate.
« Ça va t'abîmer les mains. »
De si jolies mains et une si jolie bouche... une si jolie bouche qu'il avait hâte de voir s'ouvrir, pour dire tout ce qu'il voulait entendre.

Code appartenant au forum rpg NNL




HRP:
 


Dernière édition par Moony le Ven 5 Fév 2016 - 19:37, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Love
avatar

★ Mère des Sentinelles ★


✘ AVENTURES : 290
✘ SURNOM : La Lascive
✘ AGE DU PERSO : La quinzaine.

✘ DISPO POUR RP ? : Après.
✘ LIENS : Been broken since I was born.
Sujets en cours : I - II

MessageSujet: Re: Au bord du précipice    Mar 5 Jan 2016 - 22:41

Chaleur, chaleur. Autour de ses mains immergées, l'eau était tiède, trouble. Pas troublée, Love. Mécanique dans ses gestes, presque absente à l'écouter s'installer, prendre ses aises. Assurance étrange, troublante. Elle n'en avait pas l'habitude mais les temps avaient changé, c'était vrai. Elle avait changé, il avait changé. Sans doute pas pour le mieux.

Un mouvement. Un regard en arrière, par-dessus l'épaule. Vers la fiole qu'il lui montrait. Et ce qu'elle voyait au travers. Lui.

Elle voulut s'approcher, se figea.

- On avait un deal non ?  

Bien sûr que si, ils en avaient. Un marché dont elle avait décidé de l'issue avant même de le rencontrer.

- Tu devais réfléchir à ce que tu étais capable de donner, et moi à ce que j'étais capable de prendre... dis-moi, et tu pourras sentir.

Assuré, le Fabricant. Plus si rêveur, le Moony. Il y avait quelque chose, dans son regard, qui l'attirait. Quelque chose de mauvais. Elle ne regardait plus vraiment le parfum, chassa un relent d'irritation. Captée par le changement sans trop le montrer, jamais. Une seconde d'hésitation avant de se retourner, achever la vaisselle. Les plats qui s'entrechoquaient, ces plats qu'elle demandera à Angelina de ranger.

Elle-même avait une affaire plus importante, en cours.

- Tu es beaucoup active, alors qu'il fait chaud. J'ai pas l'habitude.

Elle n'en avait pas le choix, sa nouvelle fonction l'obligeait à être ainsi.

- Ça va t'abîmer les mains.

Nouveau choc, dernier bruit. Lesdites mains se glissent hors de l'eau, venant saisir un tissu dont Love se sert pour le sécher, doucement. Un soupir, doux et infime.

- Je n'ai pas vraiment le choix, mon coeur.

Un temps. Avec un soin cruel, de ses mains aux ongles trop longs, la Lascive plia le tissu, le déposa sur le plan de travail. Les assiettes sècheront. Elle n'avait pas besoin d'en faire plus.
Un pas vers Moony.

- Il m'a nommée Mère, tu sais.

Comme si c'était important, digne de bruit. Mais ceci expliquait cela, et Moony était un grand garçon : elle espérait qu'il fasse le lien entre son rôle et son travail sans qu'elle n'ait à raconter. A lui parler de la Maison Sous Terre, des yeux de Peter et de ses larmes à elle. Jamais promotion n'avait été aussi tumultueuse, même pas celle que - dans le temps - elle avait demandé à Mr. Loyal pour ses parents.

Brume dans les yeux, geste de la tête. Vaporeuses sont les pensées, accablées de chaleur. Love se raccroche au regard de Moony, s'y replonge pour répondre enfin.

- J'ai réfléchi.

Un pas, deux pas. Jusqu'à être en face de lui sans le toucher autrement que du regard.

Une main tendue vers lui.

- Une danse.

Lui contre elle, mouvant au son du silence. Mais pas comme le feraient des enfants, Love aspirait à plus de grâce.

Sourire écarlate. Invitation.
Elle ne se voyait pas comme une négociatrice, se fichait d'échanger avant. Ce qu'elle voulait maintenant, c'était un regard pour lui donner contenance.

Main tendue. Avide.

- Alors ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://elorecohlt.tumblr.com
Ancien Perdu
avatar

Invité



MessageSujet: Re: Au bord du précipice    Ven 5 Fév 2016 - 19:49

Au bord du précipice


Le « mon coeur » fait battre le sien plus fort. Il s'emballe, se déballe, fuit un peu de partout. La mécanique ne doit plus être aussi bien huilée, elle risque de s'enrayer. Quel est ce bruit ?
Clop, clop, clop, cœur de métal.
S'emballe.

Il savait qu'elle avait été nommée mère, il l'avait appris, quelqu'un le lui avait probablement dit. Il avait oublié depuis, ça ne lui semblait pas important de savoir qui était qui. Il avait trop à faire à ce moment là.

Moony fronça le nez. Ce qu'elle lui proposait ne lui disait trop rien, il ne connaissait pas, il ne savait pas...
Oui... le grand garçon ne savait pas danser. Il tanguait et le vent le ballottait, mais il était bien incapable de rythmer.
Il ne voulait pas d'une danse, il ne voulait pas. Il savait ce qu'il voulait et il allait simplement l'exprimer.
«  Je veux jouer avec tes lèvres rouges ».
Il disait « jouer » parce qu'il ne savait pas quoi dire d'autre. C'était comme ça qu'il s'imaginait, occupé, tout occupé, collé à cette fraise au milieu du jardin. Son regard se perdit là bas, s'égara, vagabondant sur le relief, agrippé dans la couleur puis pédalant, prisonnier.
Sable mouvant.
Il n'était qu'une mouche sur du papier. Un très, très joli papier.
Et son cœur mécanique était tout englué.

«  Oui c'est ça que je veux... tu m'offres une danse, je veux les lèvres... comment est-ce qu'on fait dans ces cas là, dis-moi ? »
Elle semblait mieux le savoir que lui, elle toujours sure, elle toujours femme. Il n'avait pas la moindre chance face à elle.
Les filles c'est nul.
Oui les filles c'est nul Moony, mais Love n'est pas une fille.
Love est une femme.
Et c'est une femme que tu veux.


Code appartenant au forum rpg NNL

Revenir en haut Aller en bas
Love
avatar

★ Mère des Sentinelles ★


✘ AVENTURES : 290
✘ SURNOM : La Lascive
✘ AGE DU PERSO : La quinzaine.

✘ DISPO POUR RP ? : Après.
✘ LIENS : Been broken since I was born.
Sujets en cours : I - II

MessageSujet: Re: Au bord du précipice    Jeu 18 Fév 2016 - 22:46

Il ne l'a pas saisie, la main qui se tendait. Il n'avait que faire de ce qu'elle proposait, trop enfant pour être adulte encore. Love sentit ses dents mordre ses lèvres avec une violence rouge dont elle ne percevait pas la force. C'était égal, vraiment. Mais d'un seul coup, elle sentait comme une ombre de scrupules.

- Je veux jouer avec tes lèvres rouges.

C'était peu cher payé, pour un parfum.

- Oui c'est ça que je veux... tu m'offres une danse, je veux les lèvres... comment est-ce qu'on fait dans ces cas là, dis-moi ?

Elle aurait pu croire qu'il se moquait. Mais la question était sincère. Innocente, à sa manière. Love porta la main à ses cheveux, soupira. C'était trop de mots, d'un seul coup. Trop d'arrangements.

Un pas, un autre. Elle était devant Moony, à le fixer, tête baissée, de son regard las. A le chercher dans ses yeux à lui, à comprendre où était l'adulte et l'enfant, se demander s'ils pouvaient - comme chez elle - cohabiter dans le même corps sans qu'il y ait Bannissement.
C'était compliqué.

Elle le prit aux épaules, lui adressa un sourire.

- Viens là.

Et l'aida à se lever - d'un geste étonnement énergique lorsqu'on la connaissait. Puis elle referma ses bras sur lui, esquisse d'étreinte brutale, affairée. Il y avait un coeur, là-dessous, non ? Un coeur qu'elle affolait. Elle aurait bien voulu l'entendre, passa la main sur sa nuque.

- Tu es sûr que c'est ce que tu veux ?

Murmure. Ils étaient assez proches pour qu'elle ne se fatigue plus à hurler.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://elorecohlt.tumblr.com
L'Ombre
avatar



✘ AVENTURES : 1611

MessageSujet: Re: Au bord du précipice    Dim 15 Jan 2017 - 19:33

The End


Un enfant interrompit cette scène suspendue,
Et peu de temps après l'Artisan disparut,
On ne sut donc jamais ce qu'il voulait vraiment,
Mais on peut être sûr qu'il n'était plus enfant.


FIN DE L'AVENTURE




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://neverneverland.forumactif.org
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Au bord du précipice    

Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Chat-Minou à bord
» [Programme TV] A bord du Charles de Gaulle
» le tableau de bord du KA 50
» journal de bord d'un jeune cpt
» [Blog] Poésie: "Au bord du lac" signé à la plume de TS

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Le Grand Arbre :: Les Cabanes dans les Branches-