Partagez | .
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Green
avatar

♣ Soigneur ♣


✘ AVENTURES : 535
✘ SURNOM : La Grincheuse
✘ AGE DU PERSO : Entre 15 et 17 piges.

✘ DISPO POUR RP ? : Non.
✘ LIENS : I was there at the birth,
Out of the cloudburst,
The head of the tempest.
Sujet en cours : I - II - III - IV

MessageSujet: I'm not afraid of God, I am afraid of Men.   Mer 19 Aoû 2015 - 0:35

Bordel bordel bordel, c'est pas possible d'être aussi con... Tels étaient les mots doux qui se répétaient en boucle dans la tête de la Grincheuse. Plaquée contre un arbre, capuche relevée sur ses cheveux verts et cœur battant à toute allure, elle résistait à l'impulsion de se cogner la tête contre le tronc ; c'était pas trop le moment, on allait dire.

Pourtant, consternée par sa propre stupidité, la Grincheuse en avait quand même foutrement envie.

La journée avait été ordinaire, pourtant, au fur et à mesure que les heures s'étaient étalées, Green s'était rendue compte qu'elle étouffait. Elle avait mal dormi, elle était mal lunée... bref, elle avait ressenti le besoin impérieux de se retrouver seule. Après avoir vérifié que les effectifs de l'Infirmerie le lui permettaient, la Soigneuse s'était donc éclipsée sans mot dire : peut-être qu'elle en avait trop fait, ces derniers temps. Peut-être qu'elle saturait mais elle n'en savait rien, elle n'était que trop peu à l'écoute d'elle-même, voulait juste fuir loin des gens et du bruit. Elle faisait tant de zèle qu'elle pouvait se le permettre mais... ses articulations ne lui permirent pas de monter en haut du Grand Arbre comme à son habitude. Elle tenta pourtant mais... ça faisait trop mal. Elle était clouée au sol.

Il ne lui restait donc qu'une seule solution : s'aventurer aux alentours du campement.

Green n'aimait pas l'extérieur : elle avait beau courir vite, ses dons de Soigneuse ne la prédisposaient nullement à affronter les créatures de l'Île. Elle avait donc soigneusement évité la Jungle, préférant faire quelques pas dans le Bois Joli, bien plus calme et rassurant. Elle voulait juste marcher un peu, prendre quelques instants pour apprécier l'absence de gens.

Mais son plan avait foiré, méchamment.

Alors qu'elle déambulait dans la nature accueillante du Bois, Green avait aperçu une silhouette sombre entre les arbres. Sa vue relativement mauvaise ne l'avait nullement aidée à reconnaître le forban : elle avait juste eu le temps de déduire que c'était un adulte - fort probablement un Pirate.

La panique avait fait le reste.

Elle avait couru, détalé comme une musaraigne en espérant que le type ne l'avait pas aperçue. Et, lorsque ses jambes lui avaient fait comprendre qu'elle ne pourrait pas aller bien plus loin, la Grincheuse avait été forcée de se cacher, se glissant derrière un arbre imposant. Elle avait beau être plutôt brave pour une Soigneuse, elle savait très exactement ce dont les Pirates étaient capables et ne voulait pas, mais alors absolument pas tester à son tour.

Le plus drôle, c'était qu'elle ne craignait que peu la douleur. C'était plutôt l'idée de rajouter du boulot à ses collègues - si elle survivait - qui la désolait.

Elle n'eut pas le temps de penser plus : des bruits de pas non loin de son abri de fortune interrompirent net le flot de ses réflexions paniquées.

Ok, je suis foutue de chez foutue.

Ou peut-être pas mais ça, elle n'osait pas vraiment l'espérer.








I don't want to be saved
I wanna go down with you


Playlist
Theme song
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://elorecohlt.tumblr.com
Invité
avatar

Invité



MessageSujet: Re: I'm not afraid of God, I am afraid of Men.   Mer 19 Aoû 2015 - 19:34

"I feel it deep within
It's just beneath the skin"

La jungle était parfaite pour la chasse, on y trouvait toutes sortes de créatures plus ou moins appétissantes, plus ou moins hostiles également, mais c'était de loin le meilleur endroit pour qui avait besoin de se sentir vivant et libre, au moins durant quelques heures. A l'opposé de ce lieu hautement dangereux se trouvait ce que la plupart appelaient le Bois Joli, un lieu de quiétude et de paix situé non loin du Grand Arbre et de ses alentours, autrement dit un lieu où vous pouviez avoir une chance sur deux de croiser des Enfants Perdus, voir même Peter en personne. Mais c'était également là que le plus gros du gibier venait se promener, entre deux chasses des uns et des autres, savourant la verdure inoffensive qu'on y trouvait, ignorant qu'une toute autre créature se trouvait là à les épier, couteau en main et sens aux aguets. Dan n'avait pu avoir qu'une moitié de gibier la dernière fois et il comptait bien ramener davantage lors de cette escapade, non pas qu'on lui ai causé quelques problèmes, mais parce que l'envie de viande fraiche se faisait sentir chez le pirate qui adorait ce goût inimitable qu'aucun fruit ni aucun légume ne pouvait remplacer et encore moins un ragoût quelconque. Une silhouette avait remuée des branchages non loin de son poste d'observation et il avait levé son arme, demeurant à demi à couvert tout en progressant en direction de la silhouette. Ce ne fut qu'arrivé à une dizaine de mètres qu'il avait reconnu celle d'une jeune fille plutôt que d'un animal, mais surtout pas n'importe laquelle. Cette couleur de cheveux, cette allure, ce visage... Ils s'étaient aperçus l'un l'autre, pourtant ce fut elle qui réagit la première, détalant comme un lapin à l'approche d'un renard, s'enfuyant à travers bois et l'obligeant forcément à la poursuivre. Si jamais la garçonne perdue donnait l'alarme, s'en serait finit du pirate, car personne ne pouvait aller plus vite qu'un Peter volant. Dan eu pour lui ses talents de chasseur et de pisteur émérite, courant et bondissant avec une vitesse et une fluidité qu'on aurait pas cru possible au vu de sa taille colossale, mais il n'y avait pas trente-six solutions pour rattraper une proie en fuite. Ce ne fut qu'arrivé à proximité d'un arbre plus immense que les autres qu'il ralentit, étudiant la piste d'un rapide regard, la suivant sans s'approcher d'abord, respirant en silence malgré l'effort, les muscles tendus et les sens en alerte. Il pouvait presque la sentir, humer son odeur de peur, deviner sa respiration rapide et son cœur affolé. C'était comme chasser une jeune biche, sauf que celle-ci allait connaitre un sort très différent. Il fit mine de s'éloigner en faisant du bruit, rangeant son couteau à sa ceinture, puis revint sur ses pas de manière silencieuse, contournant l'arbre par un autre côté. Elle était là... Et sitôt qu'il l'aperçu, il fondit sur elle comme la misère sur le pauvre monde, la plaquant violemment au sol et l'immobilisant avec son corps, son bassin coinçant le sien contre la terre tandis que ses grandes mains d'adulte enserraient les poignets délicats pour les remonter au-dessus de la tête de l'adolescente. Elle se débattit, comment aurait-il pu en être autrement, elle avait toujours été farouche dans son genre et de cela il s'en rappelait très bien.

- Salut Green. Ca faisait longtemps.

Sa voix était plus grave et plus rauque qu'autrefois, son visage plus dur, plus inquiétant, mais son regard n'avait guère changé et fixait la soigneuse avec intensité tandis qu'il la maintenait au sol sans chercher à faire quoi que ce soit d'autre. L'avait-elle oublié ? Le craignait-elle ? Tout était possible, aussi mieux valait ne pas prendre de risques.
Revenir en haut Aller en bas
Green
avatar

♣ Soigneur ♣


✘ AVENTURES : 535
✘ SURNOM : La Grincheuse
✘ AGE DU PERSO : Entre 15 et 17 piges.

✘ DISPO POUR RP ? : Non.
✘ LIENS : I was there at the birth,
Out of the cloudburst,
The head of the tempest.
Sujet en cours : I - II - III - IV

MessageSujet: Re: I'm not afraid of God, I am afraid of Men.   Mer 19 Aoû 2015 - 23:25

Immobile, rester immobile. Tenter de ne faire aucun bruit, cesser de respirer. Les Bois étaient toujours paisibles, mais Green avait cessé d'y voir une forêt amicale - après tout, elle s'y retrouvait traquée et tout cela pourquoi ? Parce que madame ne supportait pas de vivre en communauté.

Elle n'eut pas vraiment le temps de se maudire plus, tout arriva trop vite. Quelque chose fondit sur la Soigneuse, la plaquant au sol. Avant même qu'elle ne puisse identifier réellement son agresseur, la Garçonne Perdue sentit un frisson de dégoût et de peur la saisir. Elle détestait qu'on la touchait, elle détestait l'idée d'être aussi proche de quelqu'un... à tel point qu'elle commença à se débattre comme une furie, laissant ses instincts réfléchir à la place de son esprit. Mieux valait que ce dernier ne se mette pas, d'ailleurs, à faire des parallèles car si elle se mettait à trop réfléchir... elle se paralyserait.

Dans ce genre de situations, elle ne pouvait pas vraiment se le permettre.

Alors que la Grincheuse tentait de mordre les mains de son agresseur pour libérer son poignet, la voix du Pirate lui parvint :

- Salut Green. Ca faisait longtemps.

Elle s'immobilisa, consentant enfin à lever ses yeux sur le visage de celui qui la tenait. Ses yeux semblèrent s'agrandir sous l'effet de la surprise alors que ses muscles se décrispaient légèrement.

Elle connaissait ce regard, elle connaissait cette voix.

- Grin... Dan. Finit-elle par répondre d'un ton franchement dénué de chaleur. Non pas qu'elle n'était pas soulagée que ce soit lui, loin de là : c'était juste que dans son état actuel, elle avait eu le choix entre parler ainsi ou fondre en larmes. Inspirant profondément, elle reprit avec plus de vivacité : Bordel, tu m'as fait peur.

Elle le fixa un instant, se demandant s'il n'avait pas encore grandi depuis la dernière fois - elle était loin d'être experte en pirates, c'était peut-être un truc chez eux - ou si c'était une illusion, un quelconque effet d'optique. Toujours était-il qu'ils étaient toujours en contact et qu'en conséquent la Soigneuse avait toujours envie de vomir.

- Heu... tu pourrais me lâcher ?

Cela lui sembla un bon moyen d'amorcer la discussion. Du moins, meilleur qu'une course-poursuite dans les bois.








I don't want to be saved
I wanna go down with you


Playlist
Theme song
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://elorecohlt.tumblr.com
Invité
avatar

Invité



MessageSujet: Re: I'm not afraid of God, I am afraid of Men.   Jeu 20 Aoû 2015 - 9:13

Elle n'avait pas changée, elle se débattait comme une furie et il était certain qu'elle aurait tout fait pour écharper la moindre parcelle de peau passant à portée de ses mains et de ses dents s'il n'avait pas fait entendre sa voix et appelée par son nom. L'instinct des humains était une chose formidable, utiliser le nom d'une personne baissait immédiatement une partie de ses réflexes défensifs, le cerveau analysant ainsi quelque chose de familier et s'apaisant naturellement. Mais ce qui fut une réelle et agréable surprise, ce fut le fait qu'elle le reconnaisse malgré tout ce temps. Ils ne s'étaient pas oubliés dans les méandres embrumés que cette satanée île dispensait et cela suffit pour que Dan n'affiche un léger sourire, son fameux sourire de troll que peu de gens pouvaient décrypter selon l'intensité de la courbure de ses lèvres. Présentement, il était tout simplement heureux. Elle voulait qu'il la lâche, forcément, aussi hocha-t-il la tête à sa requête.

- Si tu ne m'attaque pas et ne tente pas de t'enfuir à nouveau. Je ne te veux aucun mal Green.

Et pour lui prouver ses dires, il lâcha ses poignets d'un même mouvement avant de se redresser sur ses jambes à la seule force de celles-ci, libérant ainsi la jeune fille et reculant d'un pas de côté pour lui laisser le champ libre afin de se relever à nouveau. Elle n'avait guère changée, lui en revanche avait effectivement pris quelques années de plus depuis cette époque où on l'avait chassé du Grand Arbre. Il avait gagné en taille et en carrure, mais également en force et en agilité, chose étonnante pour un adulte de son gabarit. Le Pirate observait à présent Green en penchant légèrement la tête de côté, à la fois curieux et intrigué, l'ayant laissée libre de se relever sans lui proposer sa main : il était presque sûr qu'elle détestait toujours autant le contact humain.

- Tu as l'air d'aller bien. Est-ce que c'est le cas ?

Le Tordu, jadis surnommé Grincheux, avait toujours demandé ainsi aux autres comment ils se portaient, les autres se limitant à un nombre très restreint de personnes qu'on pouvait compter sur les doigts d'une seule main. Dan n'avait jamais été très sociable, mais il se demandait malgré tout ce qui avait pu pousser celle qu'il avait connu en tant que soigneuse hors du Grand Arbre. Un besoin de plantes médicinales ? C'était le rôle d'autres Garçons Perdus normalement.
Revenir en haut Aller en bas
Green
avatar

♣ Soigneur ♣


✘ AVENTURES : 535
✘ SURNOM : La Grincheuse
✘ AGE DU PERSO : Entre 15 et 17 piges.

✘ DISPO POUR RP ? : Non.
✘ LIENS : I was there at the birth,
Out of the cloudburst,
The head of the tempest.
Sujet en cours : I - II - III - IV

MessageSujet: Re: I'm not afraid of God, I am afraid of Men.   Ven 21 Aoû 2015 - 17:49

- Si tu ne m'attaque pas et ne tente pas de t'enfuir à nouveau.

Green fronça les sourcils : elle était certes grande pour son âge, mais il aurait été stupide de croire qu'elle avait la moindre chance de s'en sortir si elle décidait d'attaquer Dan. Raison pour laquelle elle ne le ferait pas. Le Pirate reprit :

- Je ne te veux aucun mal Green.

Une grimace peu avenante vint déformer l'expression de la Grincheuse : ça, c'était ce que tout le monde disait... avant de lui faire mal. Non pas que Green soit misanthrope à outrance, mais son expérience du Monde Ordinaire avait forgé sa vision des autres, la rendant amère et prête à voir le mal partout comme une fatalité, même chez ceux qui ne blesseraient pas exprès.

Ses pensées s'apaisèrent quelque peu lorsque le forban consentit à la lâcher, lui rendant ainsi tout l'espace personnel dont elle avait besoin. Se redressant prudemment, la Soigneuse joua de ses articulations, vérifia que rien n'était cassé avant de se relever à son tour ; à part un vague mal de crâne provoqué par le choc lorsque sa tête avait heurté le sol, elle ne souffrait pas plus que d'habitude.

- Tu as l'air d'aller bien. Est-ce que c'est le cas ?

- Mis à part le fait qu'un Pirate vient de se jeter sur moi, tout va bien, oui. Répliqua-t-elle avec humeur en tirant sur ses cheveux dans l'espoir de les remettre un peu en place. Il y avait des jours comme ça, où même certains détails infimes ne jouaient pas. Abandonnant sa tignasse emmêlée, la Garçonne Perdue adressa au Pirate un regard perçant. Elle sembla hésiter à dire quelque chose avant de se raviser : c'était compliqué, de sociabiliser.

Un temps.

- T'as l'air en forme aussi.

Ce n'était pas la première fois qu'elle le croisait depuis son Bannissement, mais à chaque fois le Pirate lui semblait de plus en plus costaud, de plus en plus grand. À moins qu'elle-même n'ait rapetissé mais elle en doutait quand même. Sur cette réflexion peu pertinente, Green haussa les épaules et, enfonçant les mains dans les poches de son sweat-shirt, donna un coup de pied à un caillou devant elle.

- J'imagine que la vie d'Pirate, ça fortifie ou Dieu sait.

Elle s'immobilisa, peu sûre de vouloir parler des Pirates. Après tout, les Pirates étaient des ennemis. Des ennemis qui pour la plupart faisaient subir de très vilaines choses à leurs patients, des trucs qui la terrifiaient.

Non, décidément Green n'avait pas envie d'en parler.

- En fait, tu fous quoi là ?

Elle avait relevé la tête, adressant au forban un regard perplexe. Son ton était brutal mais pas agressif - elle se demandait simplement ce qu'un Pirate venait faire tout seul dans le Bois.








I don't want to be saved
I wanna go down with you


Playlist
Theme song
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://elorecohlt.tumblr.com
Invité
avatar

Invité



MessageSujet: Re: I'm not afraid of God, I am afraid of Men.   Ven 21 Aoû 2015 - 19:08

Il l'avait effrayée et pour cause : être poursuivie par un pirate n'était pas la chose la plus rassurante qui soit, bien au contraire, mais Dan n'aurait jamais imaginé qu'elle puisse ne pas le reconnaitre et il n'avait désiré que lui parler. Au lieu de ça, il s'était retrouvé à lui courir après pour la plaquer violemment au sol afin de pouvoir enfin échanger quelques mots avec celle à qui il devait de pouvoir encore courir, justement. Il la suivit du regard lorsqu'elle se releva, l'écoutant répondre avec un ton légèrement contrit. Évidemment, Green ne pouvait pas faire comme s'il ne l'avait pas à demi brutalisée, quoique accidentellement. Cela faisait longtemps qu'il n'avait plus appréhendé sa force pour une interception en douceur, la brutalité étant son lot quotidien dans bien des tâches. Le temps passait et la jeune fille n'avait pas changé, immuable comme tous les Enfants Perdus, toujours fidèle à elle-même, ses cheveux arborant cette teinte si particulière, son visage aux traits toujours délicats. Le Pirate ne pu retenir un sourire en coin en l'écoutant parler, jusqu'à cette question qui lui fit hausser les épaules de la même manière que ce qu'elle venait de faire l'instant d'avant. Ils avaient été si similaires par bien des façons... et les manies ne se perdaient jamais vraiment, quoi qu'on en dise.

- Je chassais, y'a pas mal de gibiers dans le coin. C'est ça qui me fortifie, la chasse.

Ca avait toujours été ça d'ailleurs, Dan pouvait bien avoir prit en âge et en carrure, en taille et en force, il demeurait toujours quelque part ce jeune garçon, cet adolescent qui se tenait à l'écart des autres, silencieux et grognon, peu enclin à sourire et préférant la solitude de la chasse à la présence d'un groupe autour de lui. Ses yeux sombres scrutèrent Green, détaillant son apparence, son physique également, se demandant ce que cela pourrait donner si elle devait jamais grandir un jour. Probablement que le résultat serait superbe, un peu comme ces sirènes qui vivaient dans le lagon et la mer alentour. Le Pirate remonta ses yeux vers ceux de la jeune fille, plongeant ses mains dans ses propres poches, imitant sans le vouloir celle qu'il considérait encore comme une précieuse amie.

- Je suis content de te voir. La vie n'est pas trop dure là-bas ? Personne ne te fait de mal j'espère.

Oh oui il espérait, parce que dans le cas contraire, il n'hésiterait pas à traquer et à tendre un piège à quiconque oserait s'en prendre à elle. Dan était ainsi, brut de caractère, doux et attentionné avec les rares qui lui étaient proches, violent et sanguinaire avec ceux qui méritaient son courroux.

- J'essaye d'éviter les zones de chasse des Enfants Perdus, mais faudrait qu'ils arrêtent de s'approcher du rivage tout le temps et qu'ils soient plus prudents. Les autres en ont encore attrapés plusieurs la semaine dernière.

Et si certains ne revenaient pas, d'autres le faisaient dans un état plus que lamentable, à tel point qu'on pouvait être tenté de les achever plutôt que de les laisser souffrir ainsi durant des jours, des semaines entières. Bien sûr Dan en avait déjà attrapé plusieurs lui-même, leur infligeant alors de sévères blessures, mais au moins faisait-il en sorte de ne pas les tuer. C'était tout ce qu'il pouvait faire, pour Green, pour Soul, pour ces rares qu'il appréciait encore malgré tout ce qui était arrivé.

- Tu ne quittes jamais le Grand Arbre d'habitude... Pourquoi es-tu venue ici ? C'est dangereux pour toi.
Revenir en haut Aller en bas
Green
avatar

♣ Soigneur ♣


✘ AVENTURES : 535
✘ SURNOM : La Grincheuse
✘ AGE DU PERSO : Entre 15 et 17 piges.

✘ DISPO POUR RP ? : Non.
✘ LIENS : I was there at the birth,
Out of the cloudburst,
The head of the tempest.
Sujet en cours : I - II - III - IV

MessageSujet: Re: I'm not afraid of God, I am afraid of Men.   Sam 22 Aoû 2015 - 18:29

Il haussa les épaules, comme elle-même l'avait fait auparavant. Si elle avait été du genre, Green aurait souri de voir ce grand gaillard, bien plus âgé qu'elle à présent, adopter la même gestuelle qu'elle.

- Je chassais, y'a pas mal de gibiers dans le coin. C'est ça qui me fortifie, la chasse.

Green acquiesça avec solennité, hochant lentement la tête tout en faisant la moue. Ainsi, Dan continuait de chasser chez les Pirates. En même temps, cela n'aurait pas dû l'étonner : il fallait bien les nourrir, ces bêtes-là - même si, en toute objectivité, elle aurait préféré qu'ils n'aient pas grand-chose à se mettre sous la dent. Mais bon, elle ne pouvait pas vraiment faire part de sa pensée à Dan : il était de leur côté, désormais.

La voix du forban la tira de ses réflexions.

- Je suis content de te voir. La vie n'est pas trop dure là-bas ? Personne ne te fait de mal j'espère.

La Grincheuse haussa les épaules : à part ses quelques engueulades avec des Perdus de passage - amis ou ennemis - Green n'avait à déplorer aucun mauvais traitement. Pour cela, il fallait accepter de passer du temps avec les autres et - membres de son équipe mis à part - la Soigneuse ne fréquentait pas grand monde. Et puis, l'époque où elle se laissait marcher sur les pieds était révolue : elle se le répétait très souvent, comme un mantra.

- J'essaye d'éviter les zones de chasse des Enfants Perdus, mais faudrait qu'ils arrêtent de s'approcher du rivage tout le temps et qu'ils soient plus prudents. Les autres en ont encore attrapés plusieurs la semaine dernière.

Aux derniers mots du traqueur, Green releva la tête brutalement. Le conseil avait beau être donné avec les meilleures intentions, elle ne pouvait s'empêcher d'y voir une forme de condescendance qui la hérissait malgré elle. Elle n'était pas particulièrement impulsive, mais le sujet des siens et des traitements que leur infligeaient les Pirates était trop sensible. C'était pour cela qu'elle ne voulait pas en parler, pour éviter de s'énerver. De piquer.

- Tu ne quittes jamais le Grand Arbre d'habitude... Pourquoi es-tu venue ici ? C'est dangereux pour toi.

- J'en avais marre des gens. Répliqua-t-elle trop sèchement, encore irritée par les paroles précédentes du forban. Dans ses poches, ses mains s'étaient muées en poings.

Elle ne voulait pas aborder le sujet, en aucun cas. Elle ne voulait pas repenser aux patients mutilés, traumatisés, à ceux qui étaient morts sans qu'elle n'ait rien pu faire. Elle ne voulait pas accuser, risquer s'énerver un vieil ami désormais membre du camp adverse. Non, elle ne le voulait vraiment pas.

Mais elle repensa à Eilis, un peu. Et surtout à Soul après sa disparition lors de la Nuit du Croquemitaine. Elle n'avait jamais su ce qui s'était passé, mais les rumeurs allaient bon cours. On parlait de Pirates, d'une embuscade.

Eilis, elle, n'avait qu'un nom en bouche.

Dragon.


Elle ne voulait pas en parler, pourtant Green s'avança vers Dan et le foudroya du regard.

- Parce que tu crois qu'on fait exprès de se faire choper par tes potes ?

Elle parlait en sifflant, rage au ventre, dressée machinalement sur la pointe des pieds comme si ça pouvait la rendre vraiment plus grande, impressionner son interlocuteur.

- On a le droit d'être sur l'Île - où on veut même tant que c'est pas sur votre foutu rafiot. Mais sérieusement... tu crois que...

Elle était en colère. Tellement en colère que ça l'étouffait. Toussant avec maladresse pour tenter de retrouver le fil, la Grincheuse eut cependant vite fait de se reprendre. Son petit discours, gorgé d'une émotion pitoyable, se faisait de plus en plus décousu. C'est qu'elle ne savait pas qu'en faire, de ses mots. Ni de ses sentiments.

- Je ne sais pas... je vous connais pas tous ok ?!? Mais je sais qu'il y a des monstres dans ton équipage.

Elle avait presque craché, tant le mépris s'accumulait à la simple mention de ces forbans-là.

- Les gosses ont pas besoin de se retrouver sur la plage pour se faire avoir. Alors viens pas me sermonner sur leur attitude : y'a qu'au Grand Arbre qu'on est en sécurité sur cette... ce putain de traquenard.

C'était drôle, au fond, qu'elle se soit reprise. Révélateur aussi, et la Soigneuse en eut conscience puisqu'elle eut aussitôt l'enfantin réflexe de se couvrir la bouche des deux mains. L'Île, un piège, vraiment ? Elle ne pensait pas le penser, non, mais... c'était sorti. C'était dit. C'était son amertume qui avait parlé surtout, sa frustration de ne pas pouvoir tous les sauver. Mais cela lui fit peur, d'un seul coup. Assez pour qu'elle se morde la paume dans l'espoir de se calmer, empêcher les larmes de rage et de confusion de couler.

Ça marcha, apparemment.

Avec lenteur, Green détacha ses mains et chercha le regard de son ancien camarade. Son ton, lorsqu'elle parla à nouveau, était chargé de tristesse et de lassitude, encore hanté par un reste de rage.

- ... sérieusement. Tu veux qu'on fasse quoi ?

C'était rare qu'elle le demande.

Mais bon, perdue qu'elle était soudainement, il lui semblait que tous les conseils étaient bons à prendre.








I don't want to be saved
I wanna go down with you


Playlist
Theme song
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://elorecohlt.tumblr.com
Invité
avatar

Invité



MessageSujet: Re: I'm not afraid of God, I am afraid of Men.   Dim 23 Aoû 2015 - 9:14

Il le sentait bien, que Green avait besoin d'évacuer un trop-plein, de se laisser aller à la colère et à la peine, ça se voyait dans ses yeux, ça se voyait dans sa manière de se retenir au début, lorsque tout un tas de pensées avaient du l'assaillir. Ca se voyait qu'elle avait envie d'exploser et c'est ce qui se produisit finalement. Le Pirate encaissa, parce que c'était son rôle d'ami et de confident, parce qu'aujourd'hui il était dans l'autre camp, pas forcément le mauvais, mais pas le bon pour autant. Il avait fait du mal à d'autres créatures, humaines ou non, il avait blessé, mutilé, tabassé, massacré et tué comme un forban vil et sans cœur, comme n'importe quel Pirate à sa place, mais pour autant il n'en oubliait pas cette petite part au fond de son cœur, celle qui demandait à vivre libre sans avoir à demeurer ainsi. Même s'il était certain d'en rester marqué à jamais. Même s'il ignorait pouvoir jamais quitter cette île vivant. Si ça se trouvait, il n'y avait que les pieds devant qu'on pouvait être libre, mais cette idée le révoltait profondément et il s'y refusait. Un jour, ils tueraient Peter et seraient tous affranchis, libres de repartir dans leur monde. Le discours un peu décousu, mais cependant très clair de la jeune fille, ne lui échappa pas pour autant et il acquiesça légèrement à ses dires. Impossible de la contredire, elle ne faisait que dire la sinistre vérité et rien d'autre.

- Il y a des Monstres, oui. En ce qui me concerne, je n'tue pas les gamins, mais c'est le maximum que j'peux faire. Et j'peux pas non plus empêcher les autres d'agir, moi-même j'en ai déjà tabassé quelques-uns et t'as du les récupérer bien amochés, mais ça reste le moins grave qu'ils puissent obtenir. J'toucherais pas aux p'tits poussins t'en fait pas.

Les petits poussins, c'était ainsi que Dan appelait encore aujourd'hui ceux qui étaient si jeunes qu'ils ne comprenaient rien à ce qui se passait, ceux qui étaient l'innocence incarnée, la pureté et la gentillesse. Ils n'étaient qu'une petite poignée, mais le Tordu était ainsi, la véritable innocence, inaltérée et sans tâche, celle-là méritait d'être préservée. Un peu comme Green. Pitoyable Pirate qui n'avait pas aussi changé que ce qu'il croyait, pas tout à fait, pas totalement. Elle lui demandait ce qu'ils pouvaient bien faire pour éviter tout ça, mais rester enfermé n'était pas la solution. En revanche, sortir seule ainsi était de la folie pure et Dan la fixa en fronçant les sourcils, secouant la tête en l'observant avec attention. Ce qu'il voulait qu'elle fasse ? La réponse s'imposait d'elle-même dans son esprit.

- Qu'tu t'fasse jamais prendre par ces monstres, ni même par les autres Pirates. Les filles comme toi...

Les jeunes filles, presque femmes, à qui il manquait si peu de choses, rien en vérité pour tout forban qui se moquait bien de l'honneur bafoué d'une innocente, ce qu'il était lui-même devenu. Un Tordu au milieu des Pirates et des Monstres, seuls Smee et le Capitaine ne toucheraient pas à une jeune fille non consentante, probablement aussi Zane et le mousse, Jim... Les autres il n'aurait pu le jurer, parce qu'ils n'avaient d'humains que l'apparence, parce que lui-même avait déjà malmené une sirène ou deux, parce que ça manquait cruellement de femmes accessibles sur le Jolly Roger. Et cette Enfant Perdue face à lui, agitée par un mélange de rage et de chagrin, elle n'en était que plus jolie, que plus belle encore. Une grincheuse à qui il devait beaucoup et sans qui cette île aurait été un peu plus sombre, un peu plus infernale. Un piège pour tout le monde, dont le maitre du cachot détenant les clefs n'était autre que Peter en personne. La main de Dan se leva lentement vers le visage de la soigneuse, mais au lieu de toucher sa peau claire, ses doigts vinrent saisir délicatement une mèche de cheveux à la teinte si singulière, celle qui faisait qu'on la reconnaissait entre mille. Le regard du pirate se fit plus doux, plus apaisé, presque comme lorsqu'il était à l'infirmerie en train de laisser celle qui lui faisait face le soigner. Ses doigts caressaient la mèche de cheveux avec délicatesse, tandis que sa voix se faisait songeuse.

- Tu es déjà suffisamment grande et très belle, Green... Tu n'voudrais pas qu'ils te fassent ça, même si j'tuerais l'premier qui oserait t'toucher.

Oh oui il le tuerait, il le tuerait sans hésiter, le massacrerait jusqu'à-ce qu'il n'en reste plus qu'une bouillie sanguinolente informe. Et quiconque tenterait à son tour sa chance finirait dans le même état, sans une once d'hésitation. Un léger soupir échappa à Dan et ses doigts lâchèrent la mèche alors qu'il secouait la tête. Green était une Enfant Perdue, elle ne pouvait être Pirate et il y avait peu de chances que les Peaux-Rouges l'accueillent en leur village. Si elle venait à grandir par sa faute, directement ou non, elle n'aurait plus nulle part où aller. Le Grand Arbre était encore son meilleur abri.

- Pourquoi en as-tu marre des gens ? L'Île est trop dangereuse pour que tu y restes seule.

Et s'il quittait les Pirates ? Non, on le traquerait et on le torturerait jusqu'à-ce que mort s'en suive pour avoir trahit son serment. Seule la mort de Peter pouvait tous les libérer de leurs engagements. C'était là le camp qu'il avait choisit. Green en pirate... l'idée avait de quoi faire sourire, elle était trop douce, trop bonne pour ça.
Revenir en haut Aller en bas
Green
avatar

♣ Soigneur ♣


✘ AVENTURES : 535
✘ SURNOM : La Grincheuse
✘ AGE DU PERSO : Entre 15 et 17 piges.

✘ DISPO POUR RP ? : Non.
✘ LIENS : I was there at the birth,
Out of the cloudburst,
The head of the tempest.
Sujet en cours : I - II - III - IV

MessageSujet: Re: I'm not afraid of God, I am afraid of Men.   Mer 26 Aoû 2015 - 10:43

C’était presque comique : Green craignit qu’il réagisse mal. C’était que, dans son intérieur à elle, c’était le bordel et ça faisait mal : dans un tel état, elle s’attendait à ce que le monde entier soit aussi agressif qu’elle - que le monde entier soit contre elle. L’explosion de colère s’était calmée toutefois, seule subsistait l’amertume et une forme d’attente. Oui, l’adolescente se surprit à espérer stupidement que le Pirate connaîtrait, lui, une solution. Après tout, il était un adulte maintenant et ne disait-on pas que les adultes avaient réponse à tout ?

Elle le pensa pour se rassurer mais sa réflexion était mensongère : en réalité, elle n’y croyait absolument pas.

- Il y a des Monstres, oui. En ce qui me concerne, je n’tue pas les gamins, mais c’est le maximum que j’peux faire. Et j’peux pas non plus empêcher les autres d’agir, moi-même j’en ai déjà tabassé quelques-uns et t’as du les récupérer bien amochés, mais ça reste le moins grave qu’ils puissent obtenir. J’toucherais pas aux p’tits poussins t’en fait pas.

- J’veux pas le savoir. Répliqua-t-elle d’un ton faible, à voix basse. Elle ne voulait pas connaître les méfaits de son ancien patient, se demander - à chaque victime - si c’était lui qui les avait blessés, si leurs membres brisés, c’était de sa faute. La Grincheuse porta donc ses mains à son crâne, prête à les plaquer sur ses oreilles sans pourtant le faire, encore. Parce qu’elle avait posé une question, pour le peu qu’il lui restait d’éducation. Elle ne pensa même pas à rire du terme qu’avait employé le forban, même si c’était comique de le voir employer une appellation si... mignonne. Elle jurait dans la bouche du Pirate, faisait tâche avec son apparence mais sans doute moins avec qui il était - qui il était resté. Green aurait voulu croire que Dan n’avait pas vraiment changé... elle aurait voulu.

Mais avoir confiance en autrui était loin d’être dans ses habitudes.

- Qu’tu t’fasse jamais prendre par ces monstres, ni même par les autres Pirates. Les filles comme toi...

Dan ne termina pas sa phrase. Interloquée, Green releva la tête en cherchant son regard. Hé bien, quoi ? Qu’est-ce que "les filles comme elle" avaient de si particulier ? Une trop grande gueule ? Des cheveux colorés ? Dans ce qui lui restait d’innocence, l’esprit de la Soigneuse se voilait la face et préférait retarder le moment où elle comprendrait. À la place, elle continuait de fixer le Pirate dans l’espoir de l’encourager à poursuivre sa phrase.

Il ne le fit pas. À la place, sa main s’approcha doucement du visage de l’Enfant Perdue. Aussitôt les sourcils de cette dernière se froncèrent et elle dut se retenir de faire un pas en arrière. Comme un animal méfiant, prêt à mordre la main qui se tend.

Il ne la toucha pas, pourtant. Pas vraiment. Non, le Pirate se contenta de saisir une mèche de cheveux entre ses doigts. Et Green le laissa faire, légèrement moins stressée mais pas détendue pour autant, jamais.

- Tu es déjà suffisamment grande et très belle, Green... Tu n’voudrais pas qu’ils te fassent ça, même si j’tuerais l’premier qui oserait t’toucher.

Si la Soigneuse ne dit rien, l’immobilité totale qui la saisit durant quelques secondes parla pour elle. Un éclat de compréhension traversa ses yeux ambre, suivi d’une lueur d’effroi. Un frisson de mauvaise augure transperça son échine et sa bouche se tordit.

Elle venait de se rendre compte de ce que Dan entendait par ça.

Elle eut peur, d’un seul coup. Assez peur pour se soustraire au contact - minime - de son ancien patient, d’un bond en arrière. Ce n’était pas tant la compréhension que l’idée qu’une telle chose puisse lui arriver qui la mettait dans un tel état. Elle croisa les bras, adressa un regard mauvais à Dan - comme s’il aurait pu y être pour quelque chose. À la peur qui s’affichait sur son visage se substitua un air fermé, franchement revêche.

Le masque.

- T’inquiète pas. J’compte laisser personne m’avoir.

Elle se l’était promise, à son arrivée à Never Never Land. Que sa mère serait la première et la dernière à se servir de son enveloppe comme d’un objet. Machinalement, la Grincheuse porta la main au trait rouge qui s’étalait sur son visage : Dan la disait belle, il n’avait aucune idée de ce qu’elle cachait. Et personne d’autre, d’ailleurs - sauf Peter. Se confesser, c’était céder un peu trop et donc laisser à l’autre une chance de blesser. Déjà que cela risquerait de toutes façons d’arriver, mieux valait ne pas tenter le diable.

Et puis, il était tellement plus simple de rester fermée.

- Pourquoi en as-tu marre des gens ? L’Île est trop dangereuse pour que tu y restes seule.

Le regard de la Soigneuse s’adoucit quelque peu : elle était franchement soulagée que son interlocuteur change de sujet.

S’appuyant contre un arbre, elle resta silencieuse quelques secondes avant de répliquer :

- Parce qu’ils sont chiants, voilà pourquoi. Ils parlent, ils font du bruit, ils me bousculent... j’ai jamais aimé les gens, j’imagine que tu sais ce que c’est.

Sourire grimaçant, tentative de complicité. Mais ce fut bref, Green reprit presque aussitôt :

- J’ai rien contre mes collègues, hein. Ni contre la plupart des patients. C’est juste que... ça m’étouffe, de pas être seule. Y’a guère que... que Soul avec qui ça joue encore et même...

Et même, son Chef n’était pas des plus causant ces temps-ci. Mais Green n’en dit rien, se renfrogna. Elle conclut donc, d’un ton plat :

- Donc voilà. J’ai passé la journée entourée de gens et j’ai eu besoin de sortir, point. C’est pas plus compliqué que ça. Mais bon, j’me suis fait attaquer - si on veut - donc j’admets que c’était stupide.

C’était difficile, aussi, de contrôler ses élans de misanthropie.

Elle voulut dire quelque chose de plus mais ne sut quoi. La Grincheuse se laissa donc glisser le long du tronc, s’asseyant par terre sans aucune grâce. C’était que le stress et les émotions, ça crevait. Il y avait, tissée entre deux brins d’herbe non loin d’elle, une toile d’araignée dans laquelle sa propriétaire - affreusement colorée au demeurant - se reposait. Green la fixa un instant puis récupéra un bâton qu’elle fit traverser la toile, laissant l’araignée affolée se suspendre au bout du fil. Puis la Soigneuse leva le bâton à sa hauteur, fixant d’un air songeur l’insecte multicolore.

- T’es bizarre en fait. Dit-elle à Dan sans le regarder. T’as grandi, t’es devenu une saleté de Pirate mais t’as pas l’air d’avoir tellement changé pour autant.

Elle ne savait pas pourquoi c’était surprenant, mais... ça l’était.








I don't want to be saved
I wanna go down with you


Playlist
Theme song
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://elorecohlt.tumblr.com
Invité
avatar

Invité



MessageSujet: Re: I'm not afraid of God, I am afraid of Men.   Mer 26 Aoû 2015 - 12:41

Comment reprocher à une jeune femme telle que Green de mal prendre de tels propos ? Et pourtant, Dan avait ressentit l'impérieux besoin de lui parler de ces choses qu'il vivait au quotidien en tant que Pirate. Il se battait, il chassait, il tuait, il tabassait, il violait, aussi, bien qu'il n'ai pas explicité ce genre d'acte qui restait relativement rare et isolé. Elle n'avait pas besoin de savoir ça, seulement qu'il voulait la protéger et, dans sa manière maladroite de le dire en menaçant de tuer quiconque oserait la toucher, c'était la preuve qu'il tenait suffisamment à elle pour vouloir veiller sur elle. Bien sûr elle finit par réaliser de quoi il était question et ce fut sans surprise que le Tordu la vit bondir en arrière, aussi sûrement que si on l'avait frappée, parce qu'en bonne petite survivante, elle avait des réflexes ancrés au plus profond d'elle. Par le Diable, elle n'en était que plus belle encore.

- Je sais qu'tu ne te laisseras jamais faire.

Mais il suffirait de la frapper jusqu'à-ce qu'elle perde conscience, ou même tout simplement de la maitriser, les adultes avaient tellement plus de forces que les Enfants Perdus et ils pouvaient se montrer si sournois, si cruels... Green aux mains d'un Ian ou d'un Wesker, par exemple, était une idée insupportable qui manqua de faire grogner Dan, qui heureusement avait pensé à changer de sujet pour éloigner ce genre de gravité de leurs esprits. La soigneuse entreprit de lui répondre, confessant son ras-le-bol de la vie en communauté qui pesait forcément sur l'indépendante qu'elle était, que lui-même avait jadis été, qu'il était encore d'ailleurs. Et quand elle s'assit à même le sol, il en fit autant, s'installant en tailleur avec une fluidité que sa grande carcasse aurait pu faire penser impossible, alors même que ses yeux noirs la scrutait avec un léger étonnement. Puis ce fut un rictus en coin, comme il en avait déjà à l'époque et qui était devenu son signe distinctif sur le bateau, aidant à forger son surnom actuel.

- Une partie de moi a changé, l'autre nom. Je suis un Pirate et j'obéis au Capitaine, mais je suis aussi un chasseur qui aime sa liberté. J'essaye de faire avec ces deux moi, même si c'est pas toujours facile. Alors j'vais m'isoler aussi, la chasse a ça d'bien qu'on peut pas te reprocher d'aller chercher de quoi manger.

La plus belle excuse du monde. Et s'il revenait bredouille ? Bah, il avait croisé une créature dangereuse et avait préféré rebrousser chemin, ou alors il avait aperçu une patrouille de Peaux-Rouges et, n'ayant pas envie de risquer sa peau pour si peu, serait rentré fissa fissa. Il y avait toujours des dizaines d'excuses toutes plus valables les unes que les autres, cette île était si dangereuse par bien des aspects. Dan prit un morceau de bois à même le sol et commença à dessiner dans la terre plus ou moins meuble entre eux deux, de manière abstraite, l'air passablement songeur.

- Tu sais Green... Grandir, c'pas toujours facile, mais y'a pas de choses sympas qu'on peut faire et on a plus de chances de survivre. J'dis pas que j'veux te voir grandir, mais... Ca me manque, nos moments à deux, mes discussions avec Soul aussi et certains autres.. Si j'pouvais, je crois que je ferais le con et que j't'emmènerais loin de ces conneries.

Il ricana et leva les yeux du sol qu'il traçait sans y réfléchir, la fixant étrangement.

- Qu'est-ce que tu voudrais toi ? Qu'est-ce que tu voudrais vraiment ? Si tu étais libre de faire n'importe quoi, même quitter cette île. Tu ferais quoi ?

Dan n'avait jamais été du genre rêveur, mais il avait parfois confié vouloir vivre loin d'ici, faire une vie presque normale ou, en tout cas, différente. La vie de Pirate n'avait en rien changé cela, ce n'était qu'une étape dans cette étrange existence, les ténèbres avant autre chose, peu importait ce que ce serait.
Revenir en haut Aller en bas
Green
avatar

♣ Soigneur ♣


✘ AVENTURES : 535
✘ SURNOM : La Grincheuse
✘ AGE DU PERSO : Entre 15 et 17 piges.

✘ DISPO POUR RP ? : Non.
✘ LIENS : I was there at the birth,
Out of the cloudburst,
The head of the tempest.
Sujet en cours : I - II - III - IV

MessageSujet: Re: I'm not afraid of God, I am afraid of Men.   Sam 29 Aoû 2015 - 18:16

Sourire tordu, que Green remarqua sans s'en inquiéter. Il fallait dire que, même si elle n'accordait son entière confiance à personne, Dan avait le don de ne pas trop l'alarmer - tant qu'il ne lui bondissait pas dessus, bien entendu. C'était pas si mal, compte tenu de qui était Green et de quoi sa psyché était faite.

- Une partie de moi a changé, l'autre nom. Je suis un Pirate et j'obéis au Capitaine, mais je suis aussi un chasseur qui aime sa liberté. J'essaye de faire avec ces deux moi, même si c'est pas toujours facile. Alors j'vais m'isoler aussi, la chasse a ça d'bien qu'on peut pas te reprocher d'aller chercher de quoi manger.

C'était clair que, vu comme ça, la chasse c'était la planque idéale. Mais Green avait été choisie comme Soigneuse en 1987 et cela n'avait pas changé depuis. Cela lui convenait, d'ailleurs, même si une partie d'elle savait que cela lui faisait plus de mal qu'elle ne faisait de bien aux autres. C'était sans doute le prix à payer pour un rôle aussi crucial.

Au bout de la branche, l'araignée se balançait.

- Tu sais Green... Grandir, c'pas toujours facile, mais y'a pas de choses sympas qu'on peut faire et on a plus de chances de survivre. J'dis pas que j'veux te voir grandir, mais... Ca me manque, nos moments à deux, mes discussions avec Soul aussi et certains autres.. Si j'pouvais, je crois que je ferais le con et que j't'emmènerais loin de ces conneries.

Allons bon, voilà autre chose. Levant la tête, Green adressa un regard perplexe au forban. Elle aurait voulu réagir mais les différentes réponses possibles se bousculaient dans sa gorge ; un instant, elle voulut se montrer stupide. Lui répondre "T'avais qu'à pas grandir" mais même elle percevait que les choses n'étaient pas aussi simples. Quant à ce que Dan disait sans le dire... elle ne l'entendit pas. Ou ne voulut pas l'entendre, c'était aussi possible. Toujours était-il qu'elle n'en dit rien, se contentant de hausser les épaules avant de se focaliser à nouveau sur l'araignée dont elle tenait toujours la branche. Comment lui dire que, des patients, elle en avait eu des centaines. Que, de leurs moments à deux, elle ne se souvenait que trop peu. Que des Bannis, elle en avait vu trop. Que sa seule maison, c'était l'Infirmerie et nulle part ailleurs et que si elle n'y était pas heureuse, c'était juste parce qu'elle ne savait pas comment s'y prendre ? Comment lui dire que s'il faisait le con - comme lui-même le disait - elle ne serait même pas soulagée qu'il l'emmène ?

Elle ne savait pas, comme dire tout cela. C'est pour cela qu'elle préféra se taire, croiser le regard du Pirate en silence.

- Qu'est-ce que tu voudrais toi ? Qu'est-ce que tu voudrais vraiment ? Si tu étais libre de faire n'importe quoi, même quitter cette île. Tu ferais quoi ?

Ce fut à son tour de ricaner. Un ricanement amer, embarrassé.

- C'est pas important.

L'araignée s'était fait la malle, tissant une toile jusqu'au sol pour filer entre les brins d'herbe. Green n'aimait pas songer à ce qui aurait pu être, c'était même tabou dans son code de pensée. Mais ses réflexions, souvent, allaient plus vite qu'elle : elle ne pouvait les en empêcher.

Baissant les yeux, elle laissa tomber la branche d'arbre au sol.

- Revenir à Londres, sans doute. Marcher dans les rues, bouffer des burgers. Aller à des concerts, plein de concerts. Et voir les rues sous les étoiles en sortant des salles.

Elle avait prononcé ces derniers mots d'un ton monocorde, sans vie. Pas parce qu'elle était sincère, non : parce qu'elle savait pertinemment qu'elle ne pourrait jamais, jamais revenir.

Un éclat passa dans son regard.

- Mais avant... avant de me casser, si je pouvais... faudrait que je les tue.

Sa voix s'était chargée de rage, soudain. Sa main vint machinalement arracher les brins d'herbe du sol alors qu'elle jetait à Dan un regard plein de morgue.

- Tous ceux qui font du mal aux Perdus... je les buterais. Parce que jamais je pourrais partir en sachant que je les abandonnerais. Et puis je peux pas partir sans...

Laisser qui, hein ? Elle ferma la bouche brutalement mais son esprit fit le boulot à sa place.

... sans Soul. Tu ne pourrais jamais t'en aller sans lui.

Elle rabattit ses genoux contre sa poitrine, se braquant contre ses propres pensées. C'était toujours la guerre, avec elle. Mais cette guerre, le problème, c'était qu'elle l'opposait souvent à elle-même.

- Et toi ?

Aboyer pour se distraire. Pour faire taire le cerveau. Green lança un regard curieux à Dan, l'encourageant à lui raconter une histoire à son tour - même si son bout d'utopie à elle ne vaudrait sans doute pas ce que le grand Pirate cachait dans ses rêves.








I don't want to be saved
I wanna go down with you


Playlist
Theme song
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://elorecohlt.tumblr.com
Invité
avatar

Invité



MessageSujet: Re: I'm not afraid of God, I am afraid of Men.   Sam 29 Aoû 2015 - 18:49

Dan appréciait ces retrouvailles, fussent-elles loin d'être ce qu'il avait escompté pour le cas où cela se produirait, mais au moins pouvait-il passer quelques moments avec Green, qui gardait cependant un vif ressentiment à l'encontre de ceux qui avaient fait du mal aux Enfants Perdus. Elle lui parla à son tour de ce qu'elle ferait si elle avait toute liberté d'agir, il ne savait pas vraiment ce qu'étaient ces concerts et imaginait un groupe jouant de quelques instruments avec un public restreint, sans plus. Les burgers lui étaient inconnus également, mais si la jeune fille voulait à ce point en manger de nouveau, c'est que ça devait être un plat délicieux. Pour les étoiles, il songea qu'il pouvait les voir de n'importe où, ignorant que le monde avait à ce point changé et que l'électricité avait effacé les étoiles du ciel avec le rayonnement de ses lampadaires en ville. Puis quelque chose de singulier se manifesta chez la soigneuse, qui lâcha avec dureté ce qu'elle prévoyait et le Pirate sentit quelque chose de douloureux en lui. Il sourit pourtant, légèrement, un sourire contrit et passablement peiné, mais emplit d'un sentiment nouveau : la résignation. Elle laissa bien entendre qu'elle ne pourrait partir sans quelque chose ou quelqu'un, mais cela sembla soudain moins intéressant. Dan haussa légèrement les épaules lorsqu'elle lui renvoya l'ascenseur, songeant brièvement qu'il n'avait jamais pensé que leurs mondes s'éloigneraient autant.

- Et bien si je ne pars pas avant toi, il y a de fortes chances pour que tu me tues, alors ça règlera la question.

Sourire forcé, qui disparu bien vite, remplacé par un air à la fois grave et songeur. Le Tordu aurait-il des remords ? Non, certainement pas, un Pirate ne pouvait en avoir, cependant il regrettait de ne pas avoir eu un autre choix que cette maudite île. Le reste, il l'assumait totalement, le mauvais comme le pire. On ne se reniait pas, c'était la condition pour survivre à tout ça.

- Mais si tu ne me tue pas avant, alors je retournerais dans le monde normal et j'essaierais de vivre normalement. Je crois. Je serais chasseur ou quelque chose qui y ressemble, j'aurais une maison aussi, pas bien grande, mais qui sait... Peut-être une femme et des enfants, j'en sais rien. Je suis pas quelqu'un de bien Green, je ne sais pas ce qui arrivera.

Il pourrait tout aussi bien finir massacré par des Peaux-Rouges ou bien égorgé par un pirate rival durant un duel, dévoré vivant par des sirènes ou des monstres inconnus. Tout était possible, mais rien ne serait accomplit tant que Peter Pan ne mourrait pas. Dan inspira profondément puis se mit debout, presque machinalement, levant le nez vers les frondaisons, jaugeant la course du soleil avant de baisser les yeux sur Green. La belle et grincheuse Green.

- J'crois que je ferais mieux d'y aller et toi de rentrer. Ca va devenir dangereux pour toi, la chasse va commencer pour certaines tribus et c'est le meilleur endroit pour trouver du gibier.

Il fit mine de se détourner, puis s'interrompit en plein mouvement, tournant la tête pour l'observer une dernière fois, songeur. Il l'appréciait trop pour lui faire le moindre mal, s'en était pitoyable quand il y pensait, mais c'était ainsi. On ne se reniait pas.

- Si jamais tu quittes cet endroit avant moi... j't'en voudrais pas.

Et cette fois le Pirate se détourna pour de bon, commençant à s'éloigner en tendant l'oreille aux bruits alentours, prenant garde à la position de ses pieds sur le sol du Bois Joli, évitant les petites branches qui pourraient craquer à son passage. Effrayer les bêtes prolongerait son temps loin du bateau.
Revenir en haut Aller en bas
Green
avatar

♣ Soigneur ♣


✘ AVENTURES : 535
✘ SURNOM : La Grincheuse
✘ AGE DU PERSO : Entre 15 et 17 piges.

✘ DISPO POUR RP ? : Non.
✘ LIENS : I was there at the birth,
Out of the cloudburst,
The head of the tempest.
Sujet en cours : I - II - III - IV

MessageSujet: Re: I'm not afraid of God, I am afraid of Men.   Sam 29 Aoû 2015 - 21:15


- Et bien si je ne pars pas avant toi, il y a de fortes chances pour que tu me tues, alors ça règlera la question.

Ah.

Ah, il l'avait compris comme ça. Et en même temps, elle ne pouvait pas vraiment lui en vouloir : elle avait gaffé, parlé sans réfléchir et en conséquent... l'avait vexé. Alors que c'était la dernière chose qu'elle voulait.

Super.

Comment on faisait pour s'excuser, déjà ?

- Mais si tu ne me tue pas avant, alors je retournerais dans le monde normal et j'essaierais de vivre normalement. Je crois. Je serais chasseur ou quelque chose qui y ressemble, j'aurais une maison aussi, pas bien grande, mais qui sait... Peut-être une femme et des enfants, j'en sais rien. Je suis pas quelqu'un de bien Green, je ne sais pas ce qui arrivera.

Pas quelqu'un de bien ? Green n'était pas sûre d'en être convaincue. Mais de toutes façons, personne n'était jamais quelqu'un de bien. C'était une notion stupide, tout le monde avait des défauts, tout le monde faisait mal. Green eut un geste de la main, expéditif comme pour balayer l'affirmation du forban. Mais elle ne dit rien de plus. C'était qu'elle s'en voulait maintenant. Et fort.

Dan se leva. Green le suivit du regard, essaya de se mettre debout aussi vite mais trébucha. Saleté.

- J'crois que je ferais mieux d'y aller et toi de rentrer. Ca va devenir dangereux pour toi, la chasse va commencer pour certaines tribus et c'est le meilleur endroit pour trouver du gibier.

Attends, bordel...

Mais il se cassait déjà. Et elle restait bras ballant, bouche ouverte comme un piège à mouche, à ne pas savoir quoi dire. Et le Pirate en rajoutait :

- Si jamais tu quittes cet endroit avant moi... j't'en voudrais pas.

Elle entendit ses mots sans en percevoir le sens, occupée à se maudire mille fois en le regardant s'éloigner. Alors c'était tout, elle allait le regarder se casser jusqu'à la prochaine fois qu'ils se croiseraient ? Sans aucune garantie même qu'ils se reverraient ? Elle n'avait aucune idée de pourquoi c'était devenu si important, d'un coup. Mais ça l'était. Appelez ça esprit de contradiction ou simple prise de conscience, toujours était-il que ça la saisissait d'un coup, assez fort pour qu'elle crie :

- DAAAN !

Bon, elle avait sans doute fait détaler mille trucs dans les buissons mais tant pis, elle s'excuserait gaffe par gaffe après. Sur ce splendide cri, elle courut jusqu'à arriver au niveau du Pirate, le contournant pour se planter en face de lui :

- Dan, bordel...

Ben voyons, le sprint l'avait essoufflée. Inspirant un grand coup pour tenter de retrouver son souffle, la Soigneuse se redressa et lança :

- J'suis désolée, c'était pas c'que j'voulais dire. J'ai pas envie que tu meures, mais alors pas du tout. Et jamais je te tuerais ok ???

Elle eut un sourire qui ressemblait à une grimace : elle, le tuer ? Même si elle le voulait, elle n'aurait aucune chance.

Un temps passa. Et quoi maintenant ? Elle observa le grand type qui lui faisait face, hésita à dire quelque chose puis - d'un geste franc maladroit - lui tapa sur l'épaule en une esquisse d'accolade virile, seul geste d'affection qu'elle s'autorisait envers les autres.

-... t'es vraiment con.

C'était dit avec affection, même si c'était pas facile à percevoir. Sur ces mots, Green poussa un gros soupir, adressa un signe de tête à son collègue et se détourna à son tour dans l'intention de revenir à l'Arbre. Si elle était contente d'avoir revu son ancien patient et sans doute ami, elle avait quand même du boulot encore.

Et puis, si on la voyait frayer avec un Pirate, ça risquait de jaser sévère au Grand Arbre.








I don't want to be saved
I wanna go down with you


Playlist
Theme song
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://elorecohlt.tumblr.com
Invité
avatar

Invité



MessageSujet: Re: I'm not afraid of God, I am afraid of Men.   Sam 29 Aoû 2015 - 21:44

Comment Green aurait-elle pu réussir à tuer Dan ? Tout simplement parce que ce dernier ne pourrait pas la tuer, alors il la laisserait faire, si jamais ça devait être un jour son intention, il la laisserait l'assassiner. Qui a dit que les hommes étaient stupides ? Celui-là s'éloignait déjà, toujours aussi prompt à s'éloigner d'autrui, se concentrant déjà pour repérer des pistes à suivre, mais ce fut un violent cri qui résonna dans son dos, si fort qu'il cru qu'un malheur arrivait. Le Pirate fit volte-face, tous les sens en alerte, mais ce fut la silhouette de Green et uniquement la sienne qu'il vit arriver en courant, sans aucun ennemi ni danger à sa poursuite. Juste la soigneuse et personne d'autre. Il fronça légèrement les sourcils, ne comprenant pas, puis lorsqu'elle parla enfin, cligna des paupières avec un air passablement touché qui adoucissait son visage de troll. Jamais elle ne le tuerait, vraiment ? Un léger sourire effleura ses lèvres, c'est que son cœur n'était pas de pierre malgré les apparences et tous les actes malveillants qu'il avait pu commettre jusqu'à ce jour. Ils se fixèrent en silence durant un bref instant de malaise partagé, puis ce fut une tape sur l'épaule, la tirade mainte fois usitée entre eux deux, le fameux "t'es vraiment con" gêné qui caractérisait les grincheux maladroits de service. Puis elle se détourna à son tour, prête à s'éloigner comme il l'avait fait juste avant. Un battement sourd résonna en lui, vrillant tout son être, le secouant profondément.

- Attends !

Les quelques pas qui les séparaient furent franchis sans que Dan ne s'en rende compte, sa main aussi grande que large avait agrippé le poignet délicat et lui permit de retenir la silhouette qui s'apprêtait à disparaitre hors de sa vue. Il réalisa son geste, sentit un autre battement le secouer, puis l'attira soudain vers lui, ses bras l'entourant soudain entièrement, l'enveloppant dans un cocon de force et de douceur à la fois, une main venant se poser sur les cheveux verts qu'ils caressèrent sans qu'il ne le réalise vraiment. Tu dérailles complètement Le Tordu, cette fois tu franchis vraiment la ligne, mais pas sûr que tu parviennes à rebrousser chemin après une telle connerie. Ca non, que des emmerdes à venir en perspective et pire encore, ce que tout adulte de l'autre monde sait depuis longtemps, le risque de briser une amitié aussi sincère que précieuse.

- ... C'est vrai, j'suis qu'un con. Un pauvre con qui rêve tout éveillé.

Il ne pouvait pas, il n'en avait pas le droit. De la toucher avec ses mains couvertes de sang, de la prendre dans ses bras lui qui avait grandit, de vouloir lui dire des choses qui risquaient de la faire grandir et bannir. Le Pirate sentit une inspiration douloureuse au fond de sa gorge et s'écarta juste assez pour prendre le visage de Green entre ses mains, la scrutant avec un regard triste et pourtant déterminé, déchiré qu'il était par ses choix. Oh Dear, we are in trouble. Il se pencha et embrassa non pas ses lèvres, mais son front, retenant la force qu'il aurait voulu y mettre, avant de la lâcher pour de bon et de reculer en secouant la tête, comme si elle avait pu représenter une quelconque menace. Oh bordel, non mec, t'avais pas le droit de penser ça d'elle, ni d'imaginer quoi que ce soit. T'avais juste le droit de la respecter et de la laisser partir, parce qu'ici, sur cette île, personne n'avait aucun avenir heureux possible en étant de deux camps ennemis.

- T'as pas intérêt à crever Green. Jamais. Et t'as intérêt à t'en souvenir.

Faire volte-face et s'enfuir en courant fut probablement la chose la plus facile et la plus douloureuse qui soit pour Dan, mais c'était encore la meilleure à faire. Parce que là tout de suite, s'il était resté plus longtemps près de la soigneuse, il sentait qu'il allait perdre le peu de contrôle qu'il lui restait. Il en crèverait de lui faire quoi que ce soit de mal, il n'était qu'un Tordu, un barge sous couvert de sain d'esprit au milieu des monstres. Ainsi le Pirate disparu dans le Bois Joli. Il n'irait pas chasser, ses pensées n'étaient plus en paix, il en serait incapable. Nager dans le lagon pour se rafraichir était exclu, alors il faudrait courir, courir jusqu'à-ce que la douleur et la fatigue lui fassent oublier le reste, ou au moins l'atténue un peu. Ah, quel avenir pour ces Garçons Perdus qui avaient grandis trop vite dans un monde sauvage. Pitoyable n'était-il pas ?
Revenir en haut Aller en bas
Green
avatar

♣ Soigneur ♣


✘ AVENTURES : 535
✘ SURNOM : La Grincheuse
✘ AGE DU PERSO : Entre 15 et 17 piges.

✘ DISPO POUR RP ? : Non.
✘ LIENS : I was there at the birth,
Out of the cloudburst,
The head of the tempest.
Sujet en cours : I - II - III - IV

MessageSujet: Re: I'm not afraid of God, I am afraid of Men.   Dim 30 Aoû 2015 - 0:31

- Attends !

Green ralentit le pas, se retenant de pester : leurs adieux duraient trois plombes et, pour le coup, elle aurait vraiment voulu partir. Parce qu'elle était convaincue que son excuse n'avait pas suffi, que Dan était toujours vexé et en conséquent, elle ne voulait pas le voir, plus du tout.

Bien sûr, elle n'aurait pas pu prévoir ce qui allait suivre. Et si elle avait pu, elle aurait sans doute accéléré.

Une main la saisit au poignet, l'arrêtant brutalement. Prise dans son élan, elle ne se rendit compte de ce qui se passait que lorsque le Pirate referma ses bras sur elle, l'enfermant dans une étreinte qui aurait pu être si réconfortante si elle n'avait pas été elle. Le geste, la façon qu'il avait eu de l'attirer vers lui, pourtant, avait été étonnement élégante - comme une danse. Mais elle ne l'avait pas remarqué, l'ironie. Absolument pas. Parce que trop de contact, parce que soudain la jeune fille saturait.

Son corps se paralysa, raidi. Même après des années, même après l'oubli, cela restait fatal : son traumatisme parlait pour elle, forgeant les plus désastreux de ses réflexes. Et une partie d'elle voulait se détacher, frapper ce grand corps malade jusqu'à ce qu'il lui foute la paix, frapper à en crever pour sa survie. Ça, c'était ce que la part blessée voulait.

L'autre - la plus rationnelle - tentait de calmer le jeu. De relativiser. Un câlin, Green, rien de plus. Un bête geste d'affection, personne ne te fera du mal. Et ce combat, cet éternel dilemme se reflétait dans les yeux ambrés de la Soigneuse, écarquillés comme pour bouffer son visage.

- ... C'est vrai, j'suis qu'un con. Un pauvre con qui rêve tout éveillé.

Elle ne comprenait pas. C'était si évident, si désespérément évident et... elle ne pigeait pas. Elle se contentait de rester là, vaguement calmée mais pas détendue pour autant. Juste immobile, subissant l'étreinte autant que - quelque part - elle l'appréciait. C'était que - entre Mary et Joy - elle n'avait que peu de tendresse pour elle, la Grincheuse. Est-ce que ça lui manquait ? Est-ce que l'impression d'un lieu sûr, d'un havre lui manquait également ? Mais les havres, ce n'était pas les adultes qui les construisaient. Elle l'avait compris bien avant Never Never Land, non ?

Sa tête menaçait d'exploser. Et lorsque Dan l'embrassa sur le front avant de la lâcher, la Soigneuse crut que cela venait de se produire.

Ce geste...
... ce geste était étrange.

Lorsqu'il la laissa, elle retrouva entièrement ses esprits.

- T'as pas intérêt à crever Green. Jamais. Et t'as intérêt à t'en souvenir.

Elle ne voyait rien, Green. Rien de ce qu'il disait avec ses yeux, rien de ce qui perçait dans sa voix. Et - parce qu'elle restait enfant, parce qu'elle n'avait jamais été douée pour toute forme de sociabilisation - la Grincheuse adressa au Pirate un regard perdu, regard de fillette porteur d'une seule question.

Mais qu'est-ce que tu fous ?

Mais lui non plus ne voyait pas, trop blessé qu'il était, trop aux prises avec lui-même. Et déjà il se retournait, il partait pour de bon. Et la Soigneuse le regarda s'en aller, le cœur battant à cent à l'heure. Qu'est-ce qui s'était passé, là ? Elle n'en avait aucune foutre idée.

Mécaniquement, elle fit demi-tour et ses jambes la portèrent jusqu'au Grand Arbre. Elle ne comprenait rien, se demandait qui pourrait l'aider à démêler le chaos qui s'était installé dans son crâne. Mais il n'y avait personne, au Grand Arbre, prêt à l'écouter parler de son ami le Pirate.

Elle ricanait, Green, en retournant parmi les siens. Elle ricanait avec un truc bizarre dans la voix, entre la tristesse et l'amertume. Parce qu'elle allait enterrer un souvenir de plus, faire taire son esprit insomniaque et les questions auxquelles elle n'avait pas la réponse. Elle ne savait pas s'ouvrir, n'allait pas en parler.

Et mieux valait, oui.

Mieux valait.

~ Fin ~








I don't want to be saved
I wanna go down with you


Playlist
Theme song
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://elorecohlt.tumblr.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: I'm not afraid of God, I am afraid of Men.   

Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» Ephyre Maddyson Rose - Are you afraid ?
» GENESIS • « La mort a pour moi le visage d’une enfant au regard transparent. »
» alekseï - come on, don't be afraid.
» i'm not afraid to take a stand | Tybalt
» (atlas) ~ i won't be afraid as long as you stand by me.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: La Vallée des Fées :: Le Bois Joli-