Partagez | .
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
Ancienne Créature
avatar

Invité



MessageSujet: Naissance et Catastrophes...   Mer 12 Aoû 2015 - 22:24


    La tempête qui avait frappé le pays de jamais, quatre jours plus tôt, avait fait de terribles ravages. Certaines tribus indiennes en étaient encore à enquêter parmi les leurs pour savoir si une faute avait été commise à-même de fâcher l'Esprit Vent. La plupart des tipis étaient au sol, les totems reversés et brisés, les coiffes de plumes s'étaient envolées, la chasse aux oiseaux ouvrirait dès la fin des réparations pour en fabriquer de nouvelles. Le peuple des fées était de ceux qui avaient le plus souffert. Leurs maisons avaient été détruites, les arbres avaient perdus presque toutes leurs feuilles avant l'heure, et si l'arbre aux fées avait tenu le coup, leur palais royal souffrait de nombreux dégâts. De nombreuses petites créatures ailées avaient été emportées par le vent et s'étaient perdu sur l'île, ne reconnaissant plus les lieux qui avaient subis de nombreux dégâts. Les sirènes avaient eues de la chance : si ce n'est quelques rochers de leurs lagune effondrés, leur monde sous-marin n'avait subis aucun dommage. En revanche, les pirates avaient dû passer une nuit blanche pour empêcher le Jolly Roger de naufrager. Quelques pirates étaient perdus en mer et les survivants devaient encore nager pour retrouver l'équipage.Les habitants du Grand Arbres avaient eux de la chance, enfin en partie : leurs terres avaient été dévastées, les arbres avaient des branches arrachées, certains étaient même déracinés, et une ou deux cabanes s'étaient écrasées au sol. Mais aucune victime à déplorer. L'heure était venue, maintenant, de tout nettoyer. La mission du jour : parcourir leurs terres, déblayer le terrain, nettoyer et reconstruire. Il fallait qu'il soit rapidement à-nouveau facile de se déplacer sur leurs terres. Dans le ciel, les enfants pouvaient parfois observer le vol de comètes. Selon certains dires, leurs nids avaient détruits, certains oeufs avaient été brisés, il leur fallait aussi reconstruire et vivre des deuils. Alors que le travail avançait doucement, il y eut une soudaine agitation aux frontières des terres de l'enfant roi.Un groupe avait découvert quelque-chose. Ils couraient vers le Grand Arbre en poussant de grands cris d'appel, afin d'attirer les autres. Ils semblaient se disputer pour savoir qui porterait le fameux objet, et celui-ci manqua plus d'une fois de tomber au sol. Un couinement, à l'intérieur, retentit : il avait horreur qu'on le secoue comme-ça ! Il y eut un grand rassemblement près du Grand Arbre, et le groupe montra un objet unique, que la plupart d'entre-eux voyaient pour le première fois : un énorme oeuf, plus gros encore que celui d'une autruche, à la coquille blanche et épaisse le faisant ressembler à une sorte de pierre polie. Bien que la coque soit froide, une chaleur semblait encore palpiter à l'intérieur...*** Il y eut un débat, parmi les enfants, pour savoir ce qu'il convenait de faire de l’œuf. Certains le voyaient comme un trophée, certains voulaient qu'il soit exposé, l'un des enfants du groupe qui l'avait trouvé disait qu'il fallait le donné à leur roi, que seul lui méritait de posséder un tel objet parmi ceux de sa maison. Certains avancèrent l'idée qu'aucun d'entre-eux n'avait jamais goûté un tel plat et que les mères devaient en faire une omelette. Mais la plupart demandaient la même chose : qu'on essaie de le faire éclore pour voir ce qui allait en sortir. Un immense oiseau, un crocodile, un dragon... tous éprouvaient une immense curiosité pour cette chose. Finalement, l'ordre final tomba, et l’œuf fut installé...Aujourd'hui, quatre jours après la grande tempête, il était toujours installé au-dessus d'un nid de braise qui servait généralement à préparer les repas, dans une grosse casserole. Un ou deux enfants étaient toujours auprès de lui, servant de sentinelle durant la nuit, afin que les braises ne s'éteignent pas. Plus d'une fois, on avait rameté tous le Grand Arbre en annonçant que la chose était en-train de bouger, mais ce n'était toujours qu'une fausse joie : la petite créature restait obstinément enfermée dans son oeuf. Certaines personnes lui parlaient... parfois, elle réagissait, l’œuf se mettait à gigoter, comme si il les entendait. Finalement, le grand-jour arriva...Soudainement, la coquille se mit à gigoter avec plus de force, et plus longtemps que d'habitude. On pouvait entendre de petits coups, tendis que le bébé gigotait à l'intérieur, tournait sur lui-même, frappait l'intérieur de l'oeuf avec son museau et ses griffes. On entendait aussi de petits couinements plaintifs. Quelques minutes passèrent, avant qu'une micro-fissure apparaisse sur le dessus...[Lancement du sujet d'éclosion de mon personnage.Tous les habitants du Grand Arbre, les enfants comme les mères, sont libres d'y répondre. Vous pouvez juste assister ou tenter de créer un lien avec le bébé. Si vous souhaitez jouer que vous faites partis de ceux qui ont trouvé l’œuf, qui l'ont ramené, vous pouvez également : ce genre de lien ira à celui qui le jouera en premier.Le prochain post est réservé à Peter Pan pour qu'il puisse mettre en place une certaine organisation. Par la suite, vous pouvez poster pour faire réagir vos personnage, et je répondrais à-nouveau au bout d'un moment. Si certains membres sont en retard, il sera possible de rejoindre après ma seconde réponse.Merci d'avance à ceux qui participeront à ma naissance et bon jeu à tous ^^PS : Peter, si quoi que ce soit dérange dans mon ouverture, n'hésite pas à le dire par mp pour que je change ;) ]
Revenir en haut Aller en bas
Peter Pan
avatar

♛ Roi des Garçons Perdus ♛


✘ AVENTURES : 2528
✘ SURNOM : L'Enfant Roi
✘ AGE DU PERSO : Eternel

✘ DISPO POUR RP ? : Un peu chaud !
✘ LIENS : Je suis un petit oiseau à peine sorti de l'oeuf.
Et aussi tout ça !

MessageSujet: Re: Naissance et Catastrophes...   Dim 23 Aoû 2015 - 0:11



naissance et catastrophes

Les Garçons et un Oeuf




Laissez-moi passer, c’est urgent !

Désolé, Peter ne veut voir personne.

Mais c’est urgent ! C’est à propos de l’œuf ! Si vous ne me laissez pas lui dire, il vous en voudra tellement que vous serez bannis aussitôt !!

L’expression de l’enfant était si intense, si sincère, que le Sentinelle qui gardait la porte d’entrée de la Maison Sous Terre se mit à douter. Le doute se mêlant à l’angoisse, il finit par accéder à la requête pressante de l’enfant, tout en le précédent jusqu’à Peter. Celui-ci était en train de se rouler par terre car son ami imaginaire lui avait raconté une blague hilarante.

Majesté…

Peter, l’œuf, coupa l’enfant. C’est l’heure !

Tout dans l’attitude de l’Enfant Roi changea, aussi subitement que si la foudre l’avait frappé. Il se redressa d’un bond volant, son visage prit une expression de malice pure et presque grave, presque inquiétante. Il était fixe, droit, préparé. Un sourire lutin germa à la commissure de ses lèvres.

Ça, ça va être une grande aventure.



*



Peter avait convié tous les enfants désireux d’assister à l’évènement. Les tables de la Cabane à Manger avaient été rabattues contre le mur, car c’est ici que se déroulait ledit évènement. L’œuf était toujours dans sa grande casserole, encore chaude et vibrante. Un espace délimité par un trait à la craie indiquait l’espace à respecter entre l’œuf agité et l’assemblée de Garçons survoltés. Les petits étaient devant, les grands derrière, et des Sentinelles veillaient sur l’ensemble aux diverses extrémités du cercle. Tout Garçon Perdu qui ne respectait pas la discipline établie était jeté dehors sans ménagement.
Peter se trouvait à l’intérieur du cercle, lui, les poings sur les hanches, fixant de ses yeux étincelants la créature sur le point d’apparaitre. Se tournant vers ses jeunes sujets, il clama d’un ton théâtral, comme à son habitude :

Les froussards peuvent partir, car ça peut être un monstre ou un démon ! Que tout le monde se tienne prêt à affronter le danger !

Comme il était radieux, comme il était ravi. Il espérait très fort qu’il s’agissait d’une bête redoutable et extravagante. Il la garderait ici, avec lui. Sûr que Hook en grincerait des dents !





Codage by TAC







La musique que je joue au gré du vent : Flûtes de Pan
Les dessins que je peins au gré du temps : Crayons de Pan



Je tyrannise en forestgreen.
Portraits par Kim Minji.





le merveilleux cadeau de mes enfants trouvés:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://neverneverland.forumactif.org/
Crackers
avatar

♣ Livreur ♣


✘ AVENTURES : 434
✘ SURNOM : Le Sans-Visage
✘ AGE DU PERSO : Entre 5 et 6 ans

✘ DISPO POUR RP ? : Toujours ♥
✘ LIENS : There is only one god, and his name is Death. And there is only one thing we say to Death : 'Not today'.

MessageSujet: Re: Naissance et Catastrophes...   Dim 23 Aoû 2015 - 17:42





Naissance et CatastropheUn enfant disait, pour parler du temps d’avant sa naissance :
Quand j’étais encore mort.”




De tous les œufs que Crackers avait croisé, celui-ci était sans doute son préféré.

Depuis quelques jours, les garçons perdus étaient dans un véritable état défervescence et ce, pourquoi ? Car une troupe d'enfants était tombé sur un petit trésor dans la forêt après le passage d'une tempête qui avait manqué d'arracher le toit de la cabane des livreurs ; Crackers ne l'avait pas oublié, avait eu terriblement peur ce soir-là et s'était même réfugié dans le lit de Laila pour le reste de la nuit, de peur que tout ne s'écroule sur sa pauvre petite tête. Ce ne fut que le lendemain que l'étendue des dégâts fut estimé, mais très vite oubliée à cause de la découverte.

Au détour d'une patrouille, un groupe de garçons perdus était tombé sur un trésor de masse, un inestimable, un dont personne ne pouvait réellement se rendre compte de la valeur : un œuf. Une coquille fragile renfermant un petit être amené à grandir et à devenir quelque chose de sans doute fantastique. Ça, Crackers en était certain, même si la créature se trouvait n'être qu'un gros oiseau bien plumé ou bien un ornithorynque géant. Dans tous les cas, personne ne pourrait sans doute jamais faire croire au blondinet que l'éclosion d'un œuf n'avait pas quelque chose de magique, de prenant, de presque surnaturel ; surtout sur une île comme celle sur laquelle ils vivaient tous. Voir un œuf inconnu éclore, c'était comme découvrir une surprise dans une petite boule en plastique ; on ne sait jamais sur quoi on va tomber exactement. Et, au fond, on est toujours heureux de découvrir ce que la boite cachait en son sein.

Alors voilà pourquoi le Sans-Visage s'était mis en tête - dés l'arrivée de l’œuf - de l'observer, de loin, mais pas trop non plus ; suffisamment loin pour ne pas déranger les sentinelles assignées à sa surveillance, mais assez prés pour parfois entendre la coquille frémir et la petite chose couiner à l'intérieur de sa prison dorée. Assit à l'observer, le livreur ne sut pas combien d'après-midi il avait pu passer à rester là sans bouger, à espérer vainement que la chose finirait par pointer le bout de son nez ; et que ce dernier ne soit pas caché par une rangée de crocs tous plus acérés les uns que les autres. Des jours durant, le Sans-Visage était alors resté là, la respiration sifflante, ne bougeant pas malgré les bousculades des autres garçons perdus, de violentes toux ou allez savoir quoi encore. Tant qu'il en avait l'occasion et le droit, le blondinet resterait là.. jusqu'à l'éclosion de l’œuf.

Ce qui, au bout de quelques soleils levés, arriva. Sans crier gare, l’œuf se mit à bouger, tandis que des couinements plaintifs s'échappaient de l'intérieur de l'habitacle ; en soi, rien de très inhabituel, quoi qu'un peu vifs.. mais ce fut sans compter une fissure qui ne tarda pas à ébranler la coquille fragile et pourtant si protectrice. Surprit, la respiration plus rapide, le livreur ne tarda pas à se redresser pour mieux voir la raison de toute cette agitation.

Avant de finalement comprendre ce qui arrivait.

« L’œuf.. il va éclore, souffla-t-il de sa petite voix. »

Tout ensuite s'était accéléré à une vitesse folle.

Des garçons perdus partirent chercher le Roi de l'île, d'autres se mirent à arriver sans crier gare - ameutés par la rumeur qui courrait aussi vite qu'une émeu à poils longs - tandis qu'on poussait déjà les tables et tout ce qui trainait dans le passage pour ne pas gêner la vue ou les gestes de la future bestiole. Perturbé, le souffle court, le Sans-Visage manqua de tomber à un moment lorsqu'on le poussa plusieurs fois pour qu'il dégage le chemin. Tout n'était que chaos et pourtant, Peter avait fini par faire irruption pour apporter un peur d'ordre à cette scène étrange. Les enfants qui avaient décidé se venir à l'éclosion de l’œuf s'étaient mis en rang - presque - derrière un trait tracé à la craie ; et Crackers, lui, parvint difficilement à se frayer un passage parmi les grands pour se tenir devant avec les plus petits.

Sans cœur battait à une vitesse folle, tant et si bien que sa respiration semblait plus tiraillée que jamais ; au fond, le petit homme avait sans doute un peu peur. Un peu beaucoup, même. Surtout lorsque Peter se décida à prendre la parole, comme pour officialiser cet évènement. Et depuis tout ce temps, le blondinet n'avait pas osé lui jeter un regard.. comme toujours. La culpabilité, sans doute.

« Les froussards peuvent partir, car ça peut être un monstre ou un démon ! Que tout le monde se tienne prêt à affronter le danger ! siffla l'Enfant-Roi avec enthousiasme. »

Terrifié, le Sans-Visage ne bougea néanmoins pas, restant aux premières loges pour observer l'éclosion de ce tout nouvel être, pour le voir débarquer dans ce monde terriblement cruel qu'était celui de Never Land.

Et pourtant tellement beau.


© Jawilsia sur Never Utopia







« Si tu ne tiens pas tes promesses,
le Dragon te trouvera,
le Pied-Beau te tranchera les pieds
et tu ne pourras plus jamais te sauver...
»
- Kit Skelton



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://niutellat.deviantart.com
Squint
avatar

♣ Éclaireur ♣


✘ AVENTURES : 82
✘ SURNOM : La Binocle
✘ AGE DU PERSO : 11 ans

✘ DISPO POUR RP ? : Oui!
✘ LIENS : The first step towards knowledge is to know that we are ignorant. ~Richard Cecil

MessageSujet: Re: Naissance et Catastrophes...   Dim 23 Aoû 2015 - 20:50

Après la tempête, il avait fallut faire des rondes tout autour des cabanes et leurs alentours; Squint avait, comme les autres, exécuté cet ordre. Il ne s'était pourtant pas attendu à trouver un énorme œuf et qui plus est, en bon état. Impressionné par cette découverte, il avait très vite prévenu le reste du groupe, et s'était également très vite énervé en voyant la façon dont certains malmenaient inconsciemment la trouvaille.  

Plusieurs jours passèrent avant qu'il ne se passe enfin quelque chose. Quelqu'un avait crié "l'œuf va éclore, l'œuf va éclore!", et après quoi, Squint s'était précipité, emporté par le souffle de la science, jusqu'à la cabane dans laquelle on avait installé la créature encore endormie. Il voulait absolument voir la scène de l'éclosion de cet immense bébé, et pour rien au monde il ne la raterait.

Lorsqu'il entra enfin dans la cabane, celle-ci était déjà bien remplie de curieux et il commençait à douter de pouvoir apercevoir quoi que ce soit. Il avait dû jouer des coudes, se faufiler entre les autres Perdus; chose qu'il détestait faire, car cela signifiait, en gros: avoir un contact physique avec au moins tout une population. Déjà qu'il avait horreur d'être touché par juste une personne... quel cauchemar.
Finalement, il trouva un petit coin, d'où il avait une vue parfaite sur la casserole contenant le trésor biologique. Il n'avait plus qu'à espérer que personne ne le pousse.

Les froussards peuvent partir, car ça peut être un monstre ou un démon ! Que tout le monde se tienne prêt à affronter le danger !

Ah ça, Squint se jura de ne pas partir, dans aucun cas! Si pour l'instant, il allait se contenter d'observer, quand la créature serait sortie, il tenterait de s'approcher d'elle. La science avant tout, peu importe le danger!

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Moon
avatar

♣ Armurier ♣


✘ AVENTURES : 281
✘ SURNOM : La Revenante
✘ AGE DU PERSO : 14-15 ans.

✘ LIENS : Crépuscule et Aube
Sujets en cours : I - II - III - IV

MessageSujet: Re: Naissance et Catastrophes...   Dim 23 Aoû 2015 - 22:28

Elle dormait, lorsqu'il y eut ruée. Épuisée par la chaleur, le soleil et sa maladie, la petite Armurière spectrale s'était assoupie à l'ombre de la cabane déserte où elle s'était réfugiée auparavant. Ce furent les cris qui la réveillèrent, les cris et le mouvement de dizaines de Garçons Perdus excités, filant vers la Cabane à Manger. Un peu abasourdie, assommée, la Revenante fut mise au courant de ce qui se produisait par un petit garçon surexcité. Mais il ne lui proposa pas de venir, il s'en alla bien vite pour être aux premières loges. Et Moon était restée immobile, hésitante et sonnée. L'Oeuf allait éclore, cela n'aurait pas dû l'intéresser. C'était qu'elle se sentait faible et qu'il y allait avoir du monde...

Et pourtant, pourtant elle s'y rendit. Quelque chose la poussa à rassembler ses forces pour accourir, quelque chose l'emmena jusque dans l'ombre de la Grande Cabane.

De tous temps, la Revenante avait été proche de la Mort. Elle l'avait vue emporter l'Orchidée et d'autres, l'avait combattue et était désormais marquée par elle, prête à l'accueillir comme une vieille amie. L'idée du grand sommeil était rassurante, familière. Mais usuelle, aussi. C'était pour cela que son opposé l'attira soudainement, la plongeant dans une animation totalement sincère - si rare chez cette âme que l'on aurait dit trop vieille pour le corps crevant qu'elle incarnait.

Voir une vie prendre forme, jaillir d'une coquille.

Voir la Naissance. Rien que le mot la rendait fébrile.

Aux portes de la Cabane, Moon dut se faufiler pour ne pas que les plus grands ne l'empêchent de voir. Se glissant entre les enfants, elle se sentait plus fantôme que jamais, liquide comme une onde. Puis, avisant une table poussée contre le mur, légèrement penchée, elle trouva le moyen d'y grimper, s'asseyant au sommet comme si elle se trouvait sur une échelle - en moins stable. De là, elle pouvait tout voir et puis... elle n'avait pas besoin de rester debout. De son nouveau point d'observation, elle scruta la foule : elle ne reconnaissait qu'un petit nombre de visages et peinait à retenir les noms...

Pour l'instant, elle ne voyait personne à saluer. Oh, il y avait des Sentinelles mais elle ne voyait pas Scar - malgré le fait qu'elle le cherchât, brièvement, du regard.

- Les froussards peuvent partir, car ça peut être un monstre ou un démon ! Que tout le monde se tienne prêt à affronter le danger !

Moon n'avait rien à perdre, elle ne partit pas. Et comme à chaque fois son regard se fit plus intense en présence de leur Roi. Mais les yeux écarlates de l'Armurière revinrent vite  à l'Oeuf. Il retenait toute son attention, désormais.

Toute spectrale qu'elle était, son cœur lunaire battait pourtant si fort. Elle se surprit même à vouloir ressentir la pulsation, que le spectacle la nourrisse d'une volonté supplémentaire de survie.

Oui, Moon voulait qu'il éclose.

Elle voulait voir la Vie, elle aussi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://elorecohlt.tumblr.com
Ancien Perdu
avatar

Invité



MessageSujet: Re: Naissance et Catastrophes...   Dim 23 Aoû 2015 - 23:11


"Depuis peu, quatre jours Neverlandiens pour être exact, un étrange objet avait été amené par un groupe de Perdus, après une tempête qui avait fait des ravages au Grand Arbre. Il s'agissait d'un oeuf, gros, où il y avait quelque chose à l'intérieur... Mais quoi donc ? Tous avaient voulu le savoir, tous s'attendaient à le voir le jour de l'éclosion de la chose. Pendant ces quatres jours, plusieurs fausses alertes avaient été données. Les Perdus venaient et s'en allaient, pour assister à l'éclosion. Au final, ils ressortaient déçus mais déterminés, sûrs que l'éclosion allait arriver tôt ou tard.
Après tout, l'oeuf était bien installé, dans la Cabane à Manger. Au-dessus du feu, pour faire comme si une mère était en train de couver son petit, lui procurant la chaleur nécessaire pour lui donner de la force. L'oeuf avait toute la Cabane à sa disposition, les tables avaient été posées contre les murs, il ne restait plus que l'étrange trouvaille au centre de la pièce, encadrée par deux Sentinelles, et une aire était délimitée par un cercle tracé à la craie, qu'il ne fallait franchir sous aucun prétexte. L'oeuf tréssautait de temps à autre, il bougeait plus ou moins, et ça couinait, rien de plus. Au moindre petit changement, au moindre petit mouvement trop brusque, les Sentinelles en charge de la garde de l'oeuf s'agitaient et donnaient l'alerte. Ça avait toujours été faux... Jusqu'à maintenant, dirait-on."


Puppy tourna la page de son carnet, trempant de nouveau sa plume dans son encrier, et écrivant en gros "Rapport Journalier". Il était resté auprès de l'oeuf depuis si longtemps, pour être aux premières loges lors de son éclosion, pour noter toute la scène en détails, et décrire l'animal étrange qui sortira de la coquille. Placé juste derrière le cercle blanc tracé à la craie, trait qui délimitait le périmètre de sécurité, il observait l'oeuf qui s'agitait plus qu'à l'accoutumée dans sa casserole, en prenant soin de noter le moindre détail qui changeait.
Le petit Éclaireur n'était pas le seul sur les lieux avant que l'alerte ne soit donnée, bien au contraire ! D'autres Perdus étaient présents, surveillant l'oeuf avec attention. Ceux-ci pouvaient rester jour et nuit devant la trouvaille, sans la quitter des yeux, tenant compagnie aux Sentinelles toujours présentes sur les lieux. Puppy, de son côté, ne disait mot, mais restait toujours le regard planté sur l'oeuf, essayant de se rapprocher au plus près de lui, et se faisant constamment remettre en place par les Sentinelles, qui le mirent en garde de ne pas s'approcher sous peine de se faire expulser. D'une moue boudeuse, l'Impulsif se remettait en place, et tendaitalors  l'oreille, sans dire un mot. Il écoutait, attentivement, chaque couinement, chaque bruit qui provenait de l'oeuf, avec une attention toute particulière. Il brûlait d'envie de faire connaissance avec la petite Créature qui allait en sortir tôt pu tard. Après tout, c'est avec la Faune de l'Île qu'il s'entend le mieux, donc autant en profiter. D'autent plus que ladite Créature était maintenant propre au Grand Arbre, et qu'elle faisait partie de la famille... Le jeune Éclaireur pourrait se vanter d'avoir assisté à l'éclosion de la chose, et d'être longtemps resté à ses côtés avant que ne se produise cet heureux événement. Et puis, il comptait bien se rapprocher de la Créature, pour l'étudier et surtout pour sympathiser ! Suivre son évolution, sa croissance, en apprendre un peu plus sur l'espèce... Puppy était aussi excité qu'un chien le serait en partant en ballade.

Le grand jour était donc arrivé. L'oeuf, dans sa casserole, bougeait plus que d'habitude, de petits coups sourds se faisaient entendre, les couinements étaient plus plaintifs et répétés encore. Et ce fut encore une nouvelle fois le branle-bas de combat pour êtres aux premières liges. Le pauvre Éclaireur se faisait bousculer par le flot de Garçons Perdus qui n'arrêtait pas de remplir la Cabane à Manger. Le petit chien jurait et aboyait sur quiconque le bousculait un peu trop, lui faisant renverser de l'encre un peu partout. Sol, chemise... Puppy rageait, mais écoutait Peter qui était posté au centre du cercle, au sein même du périmètre de sécurité. Seul lui était autorisé à s'y rendre; c'est le Leader, le Maître de l'Île, après tout. Il avait clamé des avertissements, demandant aux plus froussards de partir s'ils avaient peur, mettant tout le monde en garde contre ce qui allait sortir de l'oeuf. Agitation, stress, appréhension, impatience. Tout cela se faisait sentir dans la vaste salle, qui grouillait de monde. Les plus grands derrière, les plus petits devants, aux premières loges. Le pauvre Éclaireur crevait de chaud, serré comme une sardine entre deux autres Perdus, et juste devant l'oeuf. Il leva de nouveau sa plume pour s'apprêter à écrire quand soudain, un poids se fit sentir sur son épaule droite. Une voix de fille, au timbre clair et haut se fit entendre derrière lui :

- Puppy, pousse-toi un peu et laisse-moi voir aussi, s'il-te-plaît !

Le garçon se retourna et découvrit Kaitlyn, la Mère apprentie des Raccommodeurs, juste derrière lui. Kaitlyn, avec ses oreilles de Minnie, portait une robe différente, et  lui adressait un de ses sourires, constant, et chiant. Un sourire niais, pour une fille niaise. Toujours bien soignée, bête comme ses pieds... Bref, une fille quoi, dans toute sa splendeur, décrite du point de vue de Puppy. Une Mère, une fille qui joue à la dinette, à la poupée, au Papa et à la Maman, avec des enfants plus ou moins grands, qui n'ont plus l'âge de jouer à des bêtises pareilles, mais qui se prêtent (ou non) au jeu de peur d'attrister les demoiselles et de se faire remonter les bretelles.
Soupir, moue vexée de la part du petit Éclaireur, qui avait bien l'intention de rester à sa place et de ne pas bouger d'un poil. Il lança un "Va voir ailleurs !" pas très sympathique à la Candide, qui insista un moment, lui secouant l'épaule, avant de se faire rembarrer violemment par un Puppy en rogne qui lui montrait les crocs en grognant. La petite Mère apprentie repartit alors d'où elle était venue, faisant le tour du cercle, essayant tant bien que mal de se frayer un chemin entre les Perdus pour assister à la scène, avant de se caser entre deux, se mettant sur la pointe des pieds pour assister à la scène.
Déja, l'oeuf commençait lentement à se fissurer sur le dessus. Certains l'avaient remarqué et étaient d'autant plus attentifs, poussant des exclamations de surprise, tentant de voir un peu plus clairement ce qui se passait. D'un geste vif, Puppy saisit sa plume et nota ce qui se passait, des étoiles dans les yeux. Voyant que le petit animal peinait à sortir de sa coquille, il l'encourageait à voix basse :

- Vas-y petit, tu peux y arriver ! Encore un effort !

Plus loin, dans les derniers rangs, une tache rose bonbon se distinguait des autres. Heaven avait elle aussi assisté à la scène, comme l'avaient choisi la plupart des Perdus. La Récolteuse avait bien envie de savoir ce qui allait sortir de cet oeuf. Déja, elle s'imaginait des possibilités en fonction de la Créature... Si c'est un oiseau, il pourrait servir de moyen de locomotion une fois plus grand. Et en plus, il pourrait attaquer, s'il est entraîné. Si c'est une Comète, étant un dragon, il crachera du feu. Et un dragon, c'est toujours mieux avec des ailes, donc il pourra apprendre à voler. S'il est éduqué, il pourra servir de moyen de locomotion, ET EN PLUS il pourrait facilement mettre le feu au Jolly Roger s'il s'y reprend à plusieurs reprises... Ça paraissait être une bonne issue. Il fallait que ce soit un dragon, pour mettre à mal les Pirates. Ils le méritent. Ainsi, ils commenceront à craindre les Enfants Perdus, car ils auraient une arme de taille auquel les forbans devront se confronter...

"Faites que ce soit un dragon."

Pensait la Mésange, tenant fermement dans ses bras un petit Perdu qui n'avait pas réussi à se trouver une place auprès des autres, lui faisant profiter du spectacle en hauteur, bien qu'il soit un peu plus loin de l'oeuf.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar

Invité



MessageSujet: Re: Naissance et Catastrophes...   Mer 26 Aoû 2015 - 14:24

HORS JEU :
J'annonce qu'afin de laisser le temps à tous de réagir, je ferais ma prochaine réponse dimanche, ou lundi prochain. Vous serez cela-dit toujours libre d'intervenir après la fin de son éclosion.
Si vous souhaitez un délais avant ma prochaine réponse, demandez-le moi par mp.
Merci de votre participation et bonne fin de journée ^^
Revenir en haut Aller en bas
Ancienne Mère
avatar

Invité



MessageSujet: Re: Naissance et Catastrophes...   Ven 28 Aoû 2015 - 17:26

Les Diplomates s'étaient ruées sur elle sans crier gare. Leur venue avait été si impromptue que Rachel avait eu un sursaut violent. Le sac de linge lui avait échappé des mains, recouvrant le sol de la Cabane. Une chance que le ménage avait été exécuté auparavant, mais reste qu'elle avait tout un fatras à ramasser et à plier. La Mère avait mis les poings sur les hanches, dardé son regard sur les enfants attendant leurs explications. Ces derniers, peu démontés par la colère palpable de la matriarche, se bousculèrent tout en haranguant Rachel, chacun voulant être celui qui parle le plus fort.

« C'est l’œuf... »
« Il a bougé ! »
« Il va éclore ! »
« On peut y aller, dis ? »
« S'il te plaiiiiiiit.» clamèrent-ils tous d'une même voix, yeux larmoyants en prime.

Rachel laissa quelques secondes s’égrener. Simplement pour le plaisir de voir les mines se décomposer, le silence reprendre ses droits. Attrapant le panier d'osier, la Mère le déposa à ses pieds.

« Très bien. Nous irons. Mais... » Les enfants qui avaient gagné la porte se retournèrent lentement vers Rachel, avec des mines de chiens battus. « Pas avant que vous n'ayez pris la peine de ramasser tout ceci. » Du bras, Rachel désigna le linge éparpillé, eut un sourire finaud. « Ça vous apprendra à frapper à la porte avant d'entrer. »

Le linge fut amassé, roulé en boule – un véritable désastre. L'empressement guidait chaque geste des Enfants, mais Rachel ne faiblit pas. Il fallut que tout soit amassé, jusqu'au plus petit mouchoir pour que la mère daigne s'écarter de la porte, et emboîte le pas d'une troupe d'enfants surexcités se plaignant, à grands cris, que les meilleurs places étaient prises.

Ce qui fut le cas, indiscutablement. Mais c'était sans compter sur Rachel qui, laissant les plus grands se jucher sur les meubles, se permit de guider les plus jeunes aux premiers rangs. Sa fière marmaille n'allait pas rater une miette de spectacle. Jouant des coudes, piétinant des pieds (sous couvert d'une maladresse) Rachel rameuta bien vite sa portée. A sa droite un garçon notait scrupuleusement sur un carnet, les doigts tâchés d'encre. La Mère mit quelques temps à se rappeler le nom de l'individu.

« Je ne savais pas que tu savais écrire, Puppy. » Elle ne savait pas grand-chose de lui, en vérité, hormis qu'il était éclaireur. « Est-ce qu'on a déjà débattu sur le nom du futur nouveau-né ? Si ce n'est pas le cas, je sens que cela ne saurait tarder. Un nom est important. Je me demande comment il sera choisi. Probablement comme pour notre nom à chacun. Par un long et constructif débat. »

L'idée déjà de faire entendre sa voix, de mener des votes à main levée, grisait Rachel. Elle se sentirait fière si le nom choisi provenait de l'un de ses enfants. Un de ces derniers se tourna vers elle, après avoir débattu avec un autre spectateur.

« Peter a dit qu'il pourrait être dangereux. »

L'Enfant-Roi avait le sens du spectacle. Rachel haussa les épaules.

« Possible. Nous ne savons encore rien de ce que renferme ce précieux réceptacle. Mais ce sera probablement un nourrisson encore faible, geignard, dont il faudra s'occuper. »

L’œuf craquela davantage. Les souffles se suspendirent. Rachel se surprit à elle-même à tendre le cou, par réflexe, pour mieux voir. C'est que elle n'avait jamais assisté, jusqu'à présent, à une naissance.
Revenir en haut Aller en bas
Ancienne Mère
avatar

Invité



MessageSujet: Re: Naissance et Catastrophes...   Sam 29 Aoû 2015 - 23:47

Naissance et catastrophe
libre
Quand Natalie avait appris que ses éclaireurs avaient ramenés un œuf non identifié au sein du Grand Arbre, elle avait immédiatement froncé les sourcils et fait la moue. Bien évidemment, les petits explorateurs ne pouvaient pas manquer l’occasion de vivre une nouvelle et grande aventure … Mais si cela signifiait ramener le danger à la maison, Natalie estimait avoir son mot à dire. Enfin, c’était ce qu’elle pensait avant de comprendre que l’enfant volant ne voudra pas entendre parler de ses protestations et que tous les enfants étaient bien trop excités à l’idée d’avoir une bête de foire comme compagnon. Soit, pour une fois, Natalie s’annonçait vaincu … à coup de grognement, de pestages et d’ondes négatives la journée qui suivi. Alors quand elle entendit, au sein des siens, le murmure palpitant de l’éclosion éminente de la créature, Natalie ne résista pas : elle fonça là où se trouvait l’œuf.

Elle se positionna derrière les plus petits, bras croisé, fixant avec attention l’œuf trembler de tous ses membres … Il y avait déjà du monde, dont Squint à qui elle offrit un sourire amical tout en prenant bien soin de calculer la distance qui le séparait de l’œuf. Elle n’avait aucune envie que le frère de la mère des éclaireurs se fasse manger par un alien-dragon-mutant-dinosaure venant tout juste de naitre. Et bien évidement, le roi était là … « Les froussards peuvent partir, car ça peut être un monstre ou un démon ! Que tout le monde se tienne prêt à affronter le danger ! »

Natalie lui fit une grimace.

Pan les mettait en garde mais semblait beaucoup trop radieux pour que les enfants puissent prendre la menace au sérieux. Ou elle-même d’ailleurs … Mais bon, comme elle aimait se le répétait, Pan était le compagnon de jeu du Danger. Et au fond d’elle-même, la jeune fille devait le reconnaitre … Elle trépignait d’impatience de voir la créature, son excitation était à son comble. Ils étaient si nombreux qu’ils réussiraient certainement à le contrôler et par la suite, il lui suffirait d’aboyer. Elle serait certainement ignorée mais au moins, son inquiétude aurait été libérée. Du coin de l’œil, elle aperçut Crackers. Elle haussa un sourcil et s’approcha de lui avant de s’agenouiller à ses côtés en lui offrant un regard lourd de sous-entendu. Il était bien trop prêt de l’œuf. Mais cela lui permettait à elle aussi à être aux premières loges.

Elle souffla et posa une main sur les cheveux sable de l’enfant sans visage. « Tu es tout excité, hin mon ourson … »

Natalie fixait avec attention la créature à l’intérieur qui tentait tant bien que mal de se libérer, de prendre son envol, de se découvrir en ce monde. Elle trépignait, s’inquiétait, s’impatientait … Peut-être était-ce l’ambiance ? Peut-être était-ce les âmes de ces garçons si inconscient du danger, mais maintenant, les sourcils froncés et le visage concentré, Natalie ne désirait qu’une chose : voir le visage de cette chose.

Ah. Vivre à Neverland vous poussez à vivre d’incroyables aventures.
electric bird.

Revenir en haut Aller en bas
Ancienne Créature
avatar

Invité



MessageSujet: Re: Naissance et Catastrophes...   Lun 31 Aoû 2015 - 18:41


    Éclore était une épreuve et une grande aventure en soit. Le corps du petit être dans un oeuf restait totalement immobile, au repos, sans bouger autre-chose que les pensées dans sa tête, et était soudainement parcourut par un éclair d'adrénaline qui réveillait ses muscles. Un défi tellement excitant, la première vraie expérience dans une vie naissant d'un oeuf... mais tellement épuisant. Ce défi, tout être qui naissait dans un oeuf, que ce soit un oiseau, un serpent, un dinosaure... ou la trouvailles des enfants perdus, devait le relever, et surtout le gagner. Après-tout, ceux qui échouaient ne perdaient que leur droit à la vie. Combien d'oiseau, de reptile et ornithorynque mourraient avant d'avoir eue le temps de briser leur coquille parce que l'effort était trop difficile, de fatigue et de faim parce que l’œuf ne s'assurer plus de leurs besoins ? Et combien de petits mourraient par la suite parce que leur corps n'arrivait pas à reprendre son énergie perdue à éclore ? Avant que l'enfant roi et ses sujets puissent vivre leur nouvelle aventure avec leur nouveau compagnon de jeu, il fallait que ce dernier réussisse sa première aventure et gagne le prix ultime : le droit de vivre. Autrement, elle mourrait, et son oeuf pourrirait avec elle à l'intérieur, et la seule utilité que les enfants auraient d'elle, ce serait celle d'une boule puante géante.De longues minutes passèrent pour le publique de l’œuf qui gigotait toujours. Parfois avec force, d'autre fois plus doucement, d'autre fois il s'arrêtait complètement, le temps de reprendre son souffle... avant de repartir avec plus de ferveur. De longues minutes, un quart d'heure, une demi-heure... ça mettait du temps, de naître. Mais pour la petite créature, qui n'avait pas encore la notion du temps, il sembla passer des jours. Et finalement, les quelques micro-fissures qu'on pouvait voir se transformèrent en grosse crevasses. Une patte griffus, possédant trois phalanges écailleuses qui brillèrent d'un rouge rubis sous la lueur du soleil, fit son apparition, repoussant de nombreux petits morceau de coquilles qui tombèrent dans la casserole en tintant comme des pièces. Puis un œil d'ouvrit, et regarda à-travers le trou qui venait de se former le monde à l'extérieur. Un gros œil humide, orange et luisant comme un morceau d'ambre, tranché par une fine pupille.Il fallut encore un effort à la créature. Coups de pattes, coups de museau, coups de griffes, coups de pattes... éclore était un peu comme apprendre à nager. Ses pattes arrières donnèrent de puissants coups et firent voler l'arrière de l’œuf en éclat. La petite bête était sur le dos. Ses pattes-avant creusèrent et agrandirent les fissures déjà formées. Un ultime coup de cornes brisa la partie-avant de la coquille, et sa tête émergea, du bout de son long cou. Un long museau rempli de petites dents s'ouvrit et poussa de petits cris stridents. L’œuf termina de tomber en morceau, et tous purent admirer ce qu'il avait renfermé.Pas plus grosse qu'un gros chat adulte, mais largement plus longue, de la pointe de la queue au bout du museau, son corps était couvert de résistantes et coupantes écailles rouges et brillantes comme des rubis. Son ventre, son cou et le bas de sa queue étaient formés d'anneaux clairs, le museau et le haut de ses phalanges de plaques rouges plus foncés, presque couleur de sang. Deux ailes de chauves-souris étaient étalée de chaque côté de son corps. La membrane était rosée et en partie transparente. Deux petites cornes naissaient au-sommet de son crâne, et une série de petites épines acérées courraient le long de sa nuque. Ceux qui n'étaient présents que depuis peu de temps à Nerverland crurent que c'était un dragon... les plus anciens comprirent que c'était une comète. Cela se voyait à ses grands expressifs où on pouvait voir luire bien des émotions.De la fatigue, de la curiosité, de l'incompréhension pour ce qui l'entourait... la petite bête resta un moment allongée sur le ventre, les quatre membre et les ailes écartés, la queue flasque, la tête contre le chaud métal de sa casserole et la langue sortit. La comète respirait fort, épuisée, et resta un instant à reprendre son souffle. Puis elle commença par dresser le cou et fit danser sa tête devant la foule, observant tous ces yeux et ces étranges visages qui l'admiraient. Elle n'avait encore rien de bien monstrueux, rien de bien effrayant... elle ouvrit alors grand la gueule et poussa un nouveau couinement de bébé lézard qui n'aurait pas fait dresser les poiles sur la tête d'une souris. Puis elle voulut sortir, se redressa et dansa un instant sur ses quatre pattes, ayant des difficultés à se tenir droite. Puis elle trébucha sur son aile.Tout tourna autour du nourrisson, qui se sentit tomber en-avant, tendis qu'il s'appuyait contre le bord de sa casserole géante et la faisait basculer. Il tomba sur le sol et, avec un bruit de cloche le récipient de cuisine lui tomba dessus, l'enfermant à-nouveau dans le noir total. Les enfants pouvaient entendre ses couinement et ses griffes racler le fer, tendis qu'elle essayait, à-nouveau, de sortir. Une chance : elle ne s'était pas blessée...
Revenir en haut Aller en bas
Peter Pan
avatar

♛ Roi des Garçons Perdus ♛


✘ AVENTURES : 2528
✘ SURNOM : L'Enfant Roi
✘ AGE DU PERSO : Eternel

✘ DISPO POUR RP ? : Un peu chaud !
✘ LIENS : Je suis un petit oiseau à peine sorti de l'oeuf.
Et aussi tout ça !

MessageSujet: Re: Naissance et Catastrophes...   Mar 1 Sep 2015 - 12:35



naissance et catastrophes

Les Garçons et un Oeuf




Tous retenaient leur souffle, et Peter aussi.
Ses yeux sombres, luisants d'une intensité fiévreuse, étaient rivés sur l'oeuf énervé au creux de la grande casserole. Lorsqu'une fissure éventra ce dernier, il recula d'un pas en portant sa main à son poignard. Une inspiration craintive, suspendue, s'éleva de toute l'assemblée. Quel incroyable moment !

Les regards passèrent ainsi de l'attente fébrile à la confusion, puis à l'ébahissement, avant d'osciller entre anxiété et ravissement. Peter était, comme fort souvent, du côté du ravissement.

Je le savais ! C'est un Dragon ! … Enfin, plutôt une Comète.

Il avait été admis depuis peu, grâce aux observations de Brains, que les Comètes étaient en réalité des enfants dragons voués à ne point grandir. Les enfants les plus savants les nommaient – un peu pompeusement, il faut le dire – Dragonnards.

Peter se retourna pour faire face à ses garçons. Il décolla gracieusement du sol afin de les dominer, tête légèrement baissée, poings sur les hanches et un air terriblement malicieux envahissant peu à peu son visage tout entier.

Nous allons le garder ! Ce sera notre Comète à nous, notre Dragon !

Les enfants se mirent à applaudir en hurlant de joie.

Il est clair que ce vieux bouc de Crochet lui-même n'a pas de Dragon ! Il en crèvera de jalousie!!

Nouveaux applaudissement survoltés.

Peter poussa son cocorico, complètement excité par l'euphorie qu'il avait lui-même déclenché chez ses sujets.

Rachel, je compte sur toi pour dire à tes Diplomates de colporter habilement la rumeur ! Toute l'île doit être au courant ! Squint, tu faisais partie de ceux qui ont trouvé l'oeuf, n'est-ce pas ? Est-ce que le Dragon, le vrai, était dans les parages ?

Peter avait dit cela d'un ton très désinvolte, mais à la vérité aucun enfant perdu n'avait jamais croisé le Dragon – la Dragonne – et beaucoup doutaient même de son existence.

Soudain, fait rare, une pensée le traversa. Il retomba lentement sur le sol.

Quel nom allons-nous lui donner ?

Sa mine était embêtée, contractée. C'était une chose si importante qu'un nom ! Surtout qu'il s'agissait d'une Comète, d'un DRAGON, non d'un simple enfant. Il se tourna vers la petite créature nouveau-née, s'approchant délicatement et caressant avec minutie le sommet de son crâne écailleux.

Vous pouvez vous approcher tout doucement, mais il ne faut pas l'effrayer. Il arracha un gland doré de son habit et, le nouant à une cordelette, l'attacha au cou de la Comète. Et faites des propositions pour les noms, je choisirai celui qui me plaît le plus !

Comme à chaque fois, finalement.





Codage by TAC







La musique que je joue au gré du vent : Flûtes de Pan
Les dessins que je peins au gré du temps : Crayons de Pan



Je tyrannise en forestgreen.
Portraits par Kim Minji.





le merveilleux cadeau de mes enfants trouvés:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://neverneverland.forumactif.org/
Jaws
avatar

♣ Soigneur ♣


✘ AVENTURES : 122
✘ SURNOM : le Requin
✘ AGE DU PERSO : 5 ans

✘ DISPO POUR RP ? : Je suis toujours ouvert aux propositions °u°
✘ LIENS : :
Fiche



Jaws mordille ta main en 66cc99

Avatar par PeriwinkleAndHazel
:

MessageSujet: Re: Naissance et Catastrophes...   Mar 1 Sep 2015 - 15:26

Une nuit, il y avait eut beaucoup beaucoup de bruits. Comme des sifflements lancinants et des craquements secs, comme des fourmillement qui parcouraient le dos de l’île. Jaws les avait entendus, immobile et attentif sur sa couche. Il n'avait entendu que cela au long des heures sombres. Il avait beau se tourner et se retourner, s'attacher et se détacher, serrer contre lui la couverture de laine grossière contre ses oreilles, cela le rattrapait inéluctablement. Les bruits troublaient son sommeil, généralement si paisible.

Le requin se redressa alors, vivement, impatiemment, sauta de sa couche. Chut, discrètement. Au coin, dans la pénombre, un soigneur ordonna le silence. Le petit se faufila vers l'entrée, ses genoux se soulevaient haut, bien haut. Ses pieds en pointes se posaient sur le sol avec douceur. Doucement, doucement. Jaws n'entendait plus que les craquements de ses chevilles crispées. Enfin, il s'arrêta devant l'embrasure et contempla. Les yeux écarquillés, un demi sourire sur son visage.

Que c'était beau !

Le ciel était recouvert de nuages sombres et épais comme la couverture de laine et la lune s'était enfouie sous ces draps gris. Qu'il soufflait fort le vent ! C'est qu'il réclamait de l'attention, il tirait et tirait sur les nuages pour retrouver l'astre nocturne. Aux nuages, cela ne leur plaisaient guère, ils ronchouillaient, crachouillaient quelques traits lumineux de protestation. Qu'il soufflait fort le vent ! Les arbres s'inclinaient, ployaient à son approche pour le saluer. C'est joli, si joli.

Jaws rit, rit. Il applaudit le spectacle. Mais chut, un soigneur l'intime de se recoucher, la nuit est encore longue.

Quand la tempête cessa, le petit trouva le décor changé. La douce lune était partie, remplacée par le beau soleil, et les draps avaient laissé place aux jolies drapes azurées. Les gens semblaient un peu boudeur, mais Jaws savait pourquoi. Tous avaient raté une grande fête !

Mais oui, tous ces confettis d'arbres : branches et feuilles, voilà les restes d'un fête grandiose où le vent fut à l'honneur. Le Requin regretta de s'être couché si tôt, il avait raté les festivités. Et désormais, il fallait nettoyer. Plusieurs autres enfants s'attelaient à ramasser des branchages éparpillés sur chemin, Jaws les imita. Ce n'était tout de même pas très juste ! Les gros arbres auraient pu les aider ! Mais certains étaient encore couchés !

Le Requin travaillait encore lorsqu'il vit un petit groupe agité, interpellant, se bousculant. Qu'ils semblaient impatients ! Jaws leur sourit, curieux d'apprendre l'objet de leur enthousiasme. Il voulait savoir, pour être impatient lui aussi. Que transportaient-ils ? C'est que cela semblait lourd et encombrant...

Un œuf.

Son sourire se tordit en une moue dubitative.
Un œuf de zoziaux ?
Pas sûr. Mais en tout cas, il était énooooooorme.

Rassemblement, rassemblement, annonce-t-on. Jaws est interloqué, un œuf aussi gros dans le Grand Arbre ? Voilà qui paraissait être une entreprise imprudente. Le petit rouquin voulait en savoir plus, il écouta les murmures qui parcouraient le groupe.  Trophée, omelette, cadeau ? Chaque proposition le laissait dubitatif. Il osa proposer de s'en débarrasser au plus vite d'une toute petite voix mais on ne l'entendit même pas.

-  Faut pas garder un noeuf à la maison... répétait-il seul.

Il fut décidé que cet œuf allait éclore, que sa créature allait naître. Jaws assista de loin aux fausses alertes, refusant à lui même de s'en méler. A ses yeux, il était pure perte d'aider un oiseau. Mais en était-ce un ? Pris de doutes, Jaws osait parfois s'approcher et demandait d'un ton penaud :

- Essque t'es un zoziau ?

1
2
3
4

Un nouveau jour arriva et cette fois fut la bonne. On répétait de toute part : fissure, fissure ! Il allait éclore, cela ne faisait aucun doute ! Le Requin haussait les épaules, mais finit par rejoindre l'assemblée, dévoré par la curiosité.

Il se planta derrière la ligne de sécurité et leva des yeux à la fois ravis mais sérieux vers son roi. Que la salle à manger avait changé ! Où étaient les jolies tables autours desquelles on aimait se réunir ? Où étaient leur sièges, leur place ? Tout, tout avait été écarté pour l’œuf, le zoziau. Mais en était-ce un ?
Super Pan clama héroïquement :

- Les froussards peuvent partir, car ça peut être un monstre ou un démon !

- Ou plus pire : Un moineau ! renchérissait Jaws dans l'oreille de son voisin.

Super Pan était bien leur roi, lui prenait aussi en compte la probabilité d'un quelconque danger, mais il ne fuyait pas, au contraire. Il se tenait fièrement en première ligne, prêt à bondir. Le petit rouquin ne détachait pas ses yeux de l'Enfant Roi.

- Que tout le monde se tienne prêt à affronter le danger ! ajouta Pan.

Le Requin opina de la tête comme si l'avertissement lui était personnellement adressé. Il reporta toute son attention sur l’œuf mystérieux. Était-ce un oiseau ? Savait-il voler ?

Oh ! La fissure s'élargit ! Ou était-ce son imagination... Non ! Il bouge! Cela semble trembler à l'intérieur. Ça se bat, ça lutte pour sortir. Cela dure, et peu à peu Jaws en perd la notion du temps. Combien de temps étaient-ils restés là, témoin de ce bel événement ?
Là ! Une petite patte est visible. Elle a donc des pattes ! Mais, ça ne ressemble pas à celles d'un oiseau...
Bientôt, un œil. Elle a des yeux ! Cela a la couleur du couchant, mais cela vient tout juste de naître.
La coquille vola en éclats.

Jaws eut d'abord un mouvement de recul, puis se ressaisissant, il se remit en position. Les yeux écarquillés, il vit alors le nouveau né.

- T'es pas un zoziau... murmura-t-il, si bas que seul lui pouvait s'entendre.

Le visage de Jaws s'éclaira.

- Je le savais ! C'est un Dragon ! … Enfin, plutôt une Comète. disait Pan.

Cela n'était pas très gros, mais cela avait une queue très longue. Une parure d'écailles pourpre la paraît, une paire d'ailes membraneuses lui servait de traîne. Sa couronne était deux petite cornes lui conférant un beau port de tête pour son jeune âge. Et son attelage, les débris éparpillés de son tout premier berceau.
Cela était joli, cela ne pouvait être qu'une petite altesse des cieux, Jaws en était certain. Voilà donc ce qu'avaient fêté le vent et les arbres, il y a quelques jours !

Le petit soigneur contemplait la petite altesse, les yeux brillants. Pour l'instant, elle ne semblait pas disposée à bouger, mais haletait, épuisée par son long voyage. Elle poussa un couinement attendrissant, et commença à se relever. Son altesse pourtant, trébucha. Et la casserole se renversa à la manière d'un rideau de théâtre.

C'était déjà fini ?

Super Pan pris la parole, prenant de la hauteur. C'est qu'il n'avait pas besoin d'estrade, ce comédien là.

- Nous allons le garder ! Ce sera notre Comète à nous, notre Dragon !

Jaws entendait les enfants exulter autours d'elle, il se joignit timidement au mouvement en affichant un grand sourire enthousiaste.

- Il est clair que ce vieux bouc de Crochet lui-même n'a pas de Dragon ! Il en crèvera de jalousie!!

Une nouvelle vague de joie parcourait le groupe tandis que leur roi poussait son cri de coq.

- Quel nom allons-nous lui donner ?

Le Requin sembla presque sursauté. Mais il est vrai que l'altesse, n'avait pas de noms ! Le petit se gratta l'arrière du crâne, songeur. C'est qu'il n'avait pas beaucoup d'idées...

- Vous pouvez vous approcher tout doucement, mais il ne faut pas l'effrayer. Et faites des propositions pour les noms, je choisirai celui qui me plaît le plus !

Le petit soigneur ne bougea pas et suggéra d'une petite voix qui contrastait avec son sourire enjoué :

- Ruby ?






Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Crackers
avatar

♣ Livreur ♣


✘ AVENTURES : 434
✘ SURNOM : Le Sans-Visage
✘ AGE DU PERSO : Entre 5 et 6 ans

✘ DISPO POUR RP ? : Toujours ♥
✘ LIENS : There is only one god, and his name is Death. And there is only one thing we say to Death : 'Not today'.

MessageSujet: Re: Naissance et Catastrophes...   Mar 1 Sep 2015 - 23:31




Naissance et CatastropheUn enfant disait, pour parler du temps d’avant sa naissance :
Quand j’étais encore mort.”




Tout ceci avait semblé durer une éternité.

Assit parmi les plus petits garçons perdus, Crackers ne pût que tourner la tête lorsque l'un d'entre eux parla d'un terrible oiseau : le moineau. Ne comprenant pas trop le fil de sa pensée, le petit bonhomme ne pût que hocher la tête pensivement tout en tirant une drôle de moue derrière son masque. Pour lui qui garder des œufs d'oiseaux et de bêtes en toute genre dans ses poches, ce n'était pas un petit oiseau comme ça qui allait l'effrayer, mais Jaws, lui.. Enfin, chacun avait ses peurs, quand bien même, au fond, le livreur ne pouvait s'empêcher de se demander une chose : que faisait son camarade là alors qu'il pouvait craindre la bête qui allait sortir de l'œuf ? Le goût du risque et de la surprise, peut-être. Des choses que le Sans-Visage peinait à comprendre ; tout en disant que rater un événement pareil aurait été pure folie. Des miracles pareils, ça n'arrive pas tous les jours au pays de jamais.

Puis, soudain, tout sembla s'accélérer et se précipiter, comme si le temps inexistant avait décidé de prendre une locomotive à vapeur pour se rendre plus vite à son point de rendez-vous. En effet, la petite créature s'était mise à s'agiter de plus belle pour essayer de se libérer de sa petite prison dorée, le tout sous les yeux ébahis de bon nombre d'enfants. D'ici un battement d'aile de papillon à l'autre, la chose viendrait au monde. Aujourd'hui était un grand jour pour l'île où on mourrait si rapidement.

Tous retenaient leur souffle et.. le cœur du Sans-Visage manqua de lâcher lorsqu'une main se posa sur sa tête :

« Tu es tout excité, hin mon ourson… lui souffla Maman Ourse. »

Plongé dans son spectacle unique, Crackers n'avait même pas entendu et remarqué la mère apprentie s'asseoir à ses côtés. A ses yeux, ce n'avait sans doute été qu'un autre enfant et, au fond, le blondinet se sentit rassuré d'avoir Natalie à ses côtés. Si un monstre sortait de la-dedans.. elle le protègerait.

« C'est.. c'est pas tous les jou's qu'une créature naît chez nous, répondit-il d'une petite voix. »

Et là, un craquement sourd lui fit de nouveau tourner la tête : la créature allait enfin sortir de son œuf !

Il y eut des cris, de la part de Peter, des enfants perdus, mais également de la chose. En quelques instants et coups de.. griffes, il n'y eut plus rien de la coquille, tandis que la bestiole ouvrait grand ses ailes rougeâtres tout en secouant la tête. Un Dragon, c'était un Dragon ! L'Enfant-Roi l'avait dit lui-même, avant de se reprendre et de préciser ses termes : une Comète ! Toute rouge, avec des cornes, des ailes, des griffes et une petite rangée de crocs de lait. Mais le mieux dans tout ça, c'était qu'ils allaient garder la créature ! Face à cette révélation, le petit livreur sentit son cœur battre de plus belle. Avec une créature comme celle-ci parmi eux, le Grand Arbre ne pouvait qu'être protégé de toute attaque ; et ça, Crackers ne pouvait que l'espérer du plus profond de son cœur. Surtout si les pirates allaient en crever de jalousie.

Dans l'agitation générale, le Sans-Visage avait fini par se lever, ignorant peut-être une remontrance de Natalie. Beaucoup avalent commencé à se presser pour observer la petite chose qui avait fini par tomber de sa table, pour être recouverte de sa casserole ; puis sauvée par Peter.

Ce n'était plus un œuf, mais le livreur avait envie de s'approcher.

« Quel nom allons-nous lui donner ? finit par siffler l'Enfant-Roi avant de couvrir la Comète d'un pendentif bien à lui, vous pouvez vous approcher tout doucement, mais il ne faut pas l'effrayer. Et faites des propositions pour les noms, je choisirai celui qui me plaît le plus ! »

Presque timidement, le Sans-Visage s'avança alors en tremblotant vers la petite chose, essayant tout d'abord d'éviter le regard de leur chef à tous ; la culpabilité et la peur, encore elles. Le souffle court et bruyant comme un mini train à vapeur, le petit homme finit par tendre sa main à quelques - grands - centimètres de la Comète, car c'était ainsi qu'on faisait avec les chiens inconnus. Au fond, ce n'était peut-être plus un œuf, mais Crackers caressait à cet instant précis l'espoir que, un jour, la nouvelle-née la prendrait sur son dos et.. qu'ensembles, ils quittent cet endroit, pour retourner chez papa et maman. Ils avaient assez attendu.

Terrifié comme jamais et pourtant terriblement curieux, le livreur finit par lever son autre main vers le chef volant.. pour demander le droit à la parole. Même si tout le monde devait parler en même temps partout autour de lui.

« Moi.. moi j'aime bien Calcifer, osa-t-il dire, sans toutefois s'imposer comme certains autres enfants. »

Ce nom, Crackers l'avait déjà entendu dans une histoire où on parlait d'esprits et de feu ; mais il n'aurait su dire si c'était Laila, Natalie ou un autre enfant perdu qui l'avait soufflé.

C'était le seul qu'il avait à proposer.


© Jawilsia sur Never Utopia







« Si tu ne tiens pas tes promesses,
le Dragon te trouvera,
le Pied-Beau te tranchera les pieds
et tu ne pourras plus jamais te sauver...
»
- Kit Skelton





Dernière édition par Crackers le Lun 7 Sep 2015 - 21:49, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://niutellat.deviantart.com
Squint
avatar

♣ Éclaireur ♣


✘ AVENTURES : 82
✘ SURNOM : La Binocle
✘ AGE DU PERSO : 11 ans

✘ DISPO POUR RP ? : Oui!
✘ LIENS : The first step towards knowledge is to know that we are ignorant. ~Richard Cecil

MessageSujet: Re: Naissance et Catastrophes...   Ven 4 Sep 2015 - 17:52

L'attente au milieu de tous ces Enfants était longue... très longue.

La foule s'agrandissait de plus en plus; Squint apercevait difficilement l'œuf et très souvent, une tête passante lui bouchait la vue, l'obligeant à se mettre sur la pointe des pieds. Il ne voulait pas s'imposer, de peur de se retrouver emmailloté et réduit à ne pouvoir bouger plus que le petit doigts entre ses camarades, alors il attendait, pressé de voir la suite des événements.

Dans ce brouhaha compliqué, il réussit tout de même à apercevoir Natalie, à qui il rendit un large sourire avant de se faire bousculer par un impatient. L'Ourse risquait bien de le gronder s'il était trop près de l'œuf, mais pour l'instant, il en était suffisamment loin pour ne rien risquer, bien qu'il aurait aimé se rapprocher un peu du futur nouveau-né.

Soudain, l'agitation se fit sentir encore plus forte dans la foule. L'éclosion commençait à devenir sérieuse; l'animal s'agitait fortement dans sa coquille et très vite, de grosses fissures apparurent sur la coque blanchâtre.

Comme beaucoup d'autres dans l'assemblée, Squint retenait son souffle, l'impatience et la curiosité brûlant en harmonie dans son ventre. Tout un tas d'idées fusèrent dans la tête de la Binocle: quelle sorte de créature allait sortir de cette coquille? Etait-elle dangereuse, allait-elle tous les dévorer? Etait-ce un monstre mi-lama, mi-poisson? Natalie allait-elle s'énerver s'il s'approchait de l'œuf?

Lorsque finalement, la bête montra le bout de son nez, Squint s'avança de quelques pas et agrippa ses lunettes -comme s'il verrait mieux en les tenant.

Un Dragon! Non. Une Comète, enfin... un Dragonnard!

La Binocle n'aurait pas pu rêver mieux. La petite créature était encore frêle, mais elle était magnifique.
Comme tout le monde s'approchait, Squint suivit la cadence, profitant d'étudier la Comète de plus près. Il préférait rester debout, alors il se pencha par-dessus les curieux qui s'étaient baissés et tentait d'écouter en même temps les paroles de l'Enfant Roi, bien que ce fut difficile, tant il était obnubilé par le petit Dragon.

Ses divagations cessèrent lorsqu'il entendit son nom; Peter Pan lui demandait s'il avait vu le vrai Dragon. La Binocle se redressa vivement, cherchant du regard Pan quelques instants, avant de se rendre compte que celui-ci était en l'air. Quand enfin il le trouva, Squint réfléchit, puis se racla la gorge.

— J'lai pas vu, non. On a trouvé l’œuf tout seul, comme ça. Inopinément.

Cet œuf devait avoir été perdu, ses parents ne pouvant plus le retrouver après que la tempête ait tout ravagé.
Heureusement, les Garçons Perdus l'avait trouvé à temps, lui offrant une deuxième chance. Rien que de penser à ça, Squint en était assez fier et soulagé. Quel dommage cela aurait été, si cette pauvre créature n'avait jamais été retrouvée, et en était morte; personne n'aurait jamais pu l'observer, ni peut-être en savoir plus sur son espèce.
Même si les idées de Peter Pan ne plaisaient pas toujours à Squint, celle de garder cette comète au sein de la communauté des Garçons Perdus, au contraire, lui plaisait beaucoup.

Il fallait désormais lui trouver un nom, à la demande de Pan, et déjà plusieurs propositions intéressantes furent faites: celle d'une petite voix que Squint ne connaissait pas, formulant Ruby. Puis une autre voix, qu'il reconnut comme étant celle de Crackers, proposa Calcifer. Ces deux propositions collaient parfaitement avec le petit Dragon rouge... difficile de trouver mieux.
La Binocle osa tout de même proposer quelque chose, après réflexion.

— Salazar? dit-il, un peu hésitant.

C'était tout ce qui lui était venu, mais il trouvait le nom pas mal, et plutôt bien assorti avec un Dragon.        
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ancienne Mère
avatar

Invité



MessageSujet: Re: Naissance et Catastrophes...   Jeu 10 Sep 2015 - 0:20

Peu bavarde le Puppy. Son attitude faisait songer à un chien, grondant sourdement, tête basse, en espérant que son attitude repoussera l'indésirable. Rachel eut un froncement de sourcils face aux dernières paroles de Puppy. Comment osait-il, ce petit impertinent ? Elle daignait lui accorder un peu d'attention, et il la remerciait en lui demandant de se taire.

Rachel leva la main pour infliger une pichenette dans la nuque de Puppy. Son geste se stoppa à la vue de l’œuf s'ouvrant, dévoilant son contenu.

Et la créature naquit.

Faible et encore impotente, comme l'avait escompté Rachel. Toute sonnée qu'elle était de se trouver dans pareil lieu, la Comète perdit pied. Et se retrouva enfermée sous la casserolle, couinant pour se faire entendre. Rachel dut retenir, de force, le petit Diplomate qui, sous le coup de l'émotion, avait failli transgresser la limite tracée à la craie. Il en fallait peu pour encourir la colère de l'Enfant-Roi. Roi qui se pavanait, se gorgeant des applaudissements. Rachel lui souriait vaguement, n'ayant d'yeux que pour la Comète prisonnière. Ses couinements faisaient presque songer aux gémissements d'un bambin.

Peter finit par la libérer, lui accordant l'insigne droit de demeurer dans le Grand Arbre. Il fallut peu de temps pour que chacun y aille de sa proposition de nom. Être le parrain, ou la marraine, d'une Comète, quoi de plus exaltant ! Rachel devait laisser, à chacun, le soin de mener ce petit jeu. Peter Pan lui avait laissé une mission à accomplir. Mais l'enfant à sa charge trépignait sur place – il voulait y aller, il voulait porter la nouvelle à tout le monde ! Rachel dut plier les genoux pour saisir l'enfant par les bras, le stopper dans ses bondissements intempestifs.

« Fort bien, fort bien. » Rachel parlait d'un ton bas, tout près de l'enfant, qu'il puisse l'entendre au sein de tout ce brouhaha. « Va dire à tes camarades de colporter la nouvelle jusqu'aux confins du Grand Arbre. Que chaque enfant passe l'information aux autres. N'oublie pas de rendre visite à Bow dans son Cabinet. Va même le voir en premier. »

Même si, s'en doutait Rachel, le Chambellan devait être déjà au courant.

Le petit Diplomate hocha la tête, et remonta le courant de la foule, imitant même sa mère en forçant sa voix pour hurler « Place ! Place au messager ! ». Imitation qui fit rire Rachel, qui ne détourna le regard que lorsqu'elle vit l'enfant disparaître par la porte.

Elle profita d'une accalmie pour donner son avis.

« Ne faudrait-il pas savoir, tout d'abord, si la Comète est une mâle ou une femelle ? Cela peut tout changer pour un nom. »

Rachel esquissa un pas vers la Comète. Pliant les genoux, elle tendit doucement sa main, écarta les doigts, laissant la Comète les flairer, ou les mordiller, à loisir. Comme on tente d'apprivoiser un animal. Demeurer immobile, et surveiller les réactions en face.

« Vermeil pourrait lui convenir. »

Rachel regardait la Comète comme si elle allait lui répondre. Sauf que la décision revenait à Peter Pan.

Citation :
Il n'y a pas de tour pré-établi dans ce RP hormis que Peter poste toujours après l’Ouf Perdu. Je relaye l'information si jamais d'autres, comme moi, hésitaient à poster à cause de ça. J'ai volontairement ellipsé toute action/réaction avec Puppy, et j'éditerais le début de mon post en conséquence dès que le joueur aura répondu à mon MP. (Parce que je peux pas me permettre de décider de comment un personnage tiers réagit avec le mien ^^)


Dernière édition par Rachel le Mer 16 Sep 2015 - 12:30, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Naissance et Catastrophes...   

Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

 Sujets similaires

-
» Les catastrophes
» Carte des conflits mondiaux
» Vidéos débiles Youtube
» [Fan-Fiction] Deux héros, mais pleins de catastrophes [Saison 2]
» Les catastrophes ne peuvent entraîner que des catastrophes

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Le Grand Arbre :: Les Alentours du Camp-