Partagez | .
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Crackers
avatar

♣ Livreur ♣


✘ AVENTURES : 434
✘ SURNOM : Le Sans-Visage
✘ AGE DU PERSO : Entre 5 et 6 ans

✘ DISPO POUR RP ? : Toujours ♥
✘ LIENS : There is only one god, and his name is Death. And there is only one thing we say to Death : 'Not today'.

MessageSujet: Hide and Sick [Pv. Scorch]   Lun 10 Aoû 2015 - 21:51




Hide and Sick Il est triste de jouer à cache-cache dans ce monde où l'on devrait se serrer les uns contre les autres.



Pour une fois, il avait accepté de se mêler à leurs jeux.

De tous ceux que les garçons perdus pouvaient bien inventer, cache-cache était sans doute le seul que Crackers aimait véritablement. A cause de sa santé fragile et du fait qu'il ne supportait pas qu'on le touche ou le brusque, il ne pouvait pas jouer au loup bien longtemps, encore moins à chat-perché ; et s'il lui arrivait de réussir à grimper pour se mettre en sécurité du gros matou désigné, en général, il peinait à descendre, et on finissait par le traiter de tricheur. Ensuite, tous les mini-théâtres ambulants où il fallait se battre pour être Peter Pan et dans lesquels au final on le désignait comme un pirate ou bien comme l'un des cauchemars de l'île - Runaan par exemple - eh bien ça non plus, le Sans-Visage n'appréciait pas. Tout ça, tout le reste, tout simplement parce qu'il ne savait pas jouer. L'avait peut-être oublié, ou n'avait sans doute jamais réellement su comment faire ; toujours était-il que non, on ne demandait que très rarement au blondinet de venir jouer. On ne s'amusait pas avec un boulet comme lui.

Toutefois, aujourd'hui semblait avoir été un jour différent ; parce que d'entre tous les jeux auxquels on pouvait lui proposer de participer, cache-cache était le seul où le petit malade pouvait correctement jouer sans se fatiguer ou paniquer. Au fond, il appréciait même beaucoup d'y jouer, quand bien même personne ne s'en rendait jamais compte parce que.. il perdait toujours à cause de sa respiration bien trop bruyante. A chaque fois, un tour sur deux, c'était à Crackers de compter, parce qu'il avait suffit à l'enfant cherchant les autres de tendre l'oreille, afin d'écouter la respiration sourde qui s'échappait du masque à gaz du malade. Et pourtant, le Sans-Visage continuait d'apprécier ce jeu.. surtout lorsqu'il trouvait les autres.

Mais aujourd'hui, c'était différent.

Dans un bon jour, après une nuit plutôt paisible de sommeil et une journée moins fatigante que les autres malgré la chaleur - Freckles avait encore insisté pour porter les seaux du blondinet - le Sans-Visage s'était sentit plutôt enjoué lorsqu'on était venu lui proposer de jouer à cache-cache.

Toutefois, après une première partie où ce fut au malade de compter pour trouver ses petits camarades, une escouade de garçons perdus les interrompit dans leurs jeux ; enfin, passa en leur adressant simplement quelques mots, ne s'attardant pas à cause du banquet qui allait bientôt commencer. Sauf que ça, Crackers n'y avait même pas fait attention ; car parmi les garçons perdus de l'escouade se trouvait celui qui alimentait la plupart de ses cauchemars. Le Géant, celui qui l'avait un jour surprit revenant d'une de ses escapades avec les pirates ; celui qui pouvait du jour au lendemain briser toute sa vie, tous ses espoirs, tous ses rêves. Celui qui pouvait également le jeter au feu, comme un vulgaire morceau de bois, une brindille, ou encore un pauvre mouchoir sale. Scorch. Heureusement, il ne lui adressa pas le moindre regard ; ou alors, aucun qui aurait pu terrasser l'enfant au masque en un instant.

Poussé à l'épaule par un des autres enfants afin de revenir dans le jeu, Crackers se retint alors de crier en agrippant fermement ses vêtements. La partie pouvait recommencer.

La tête blindée de sombres pensées, le Sans-Visage ne s'éloigna pas trop de leur petite clairière pour aller se cacher, trouvant refuge dans les racines d'un arbre foudroyé et mort depuis longtemps. Enfoui le plus loin possible dans ce simili terrier et ses habits sombres se mêlant à l'ombre des lieux, le blondinet fut certain d'avoir trouvé la meilleure cachette du monde. Comme ce soir-là. Prit d'un frisson général, le malade manqua alors de tousser et de s'étouffer. Levant alors rapidement ses mains devant son masque, il fit de son mieux pour atténuer le bruit. Non loin, il entendit quelques rires.

Puis, plus rien.


© Jawilsia sur Never Utopia







« Si tu ne tiens pas tes promesses,
le Dragon te trouvera,
le Pied-Beau te tranchera les pieds
et tu ne pourras plus jamais te sauver...
»
- Kit Skelton



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://niutellat.deviantart.com
Scorch
avatar

♣ Diplomate ♣


✘ AVENTURES : 340
✘ SURNOM : L'Allumé
✘ AGE DU PERSO : 17 ans

✘ DISPO POUR RP ? : MP moi, on verra
✘ LIENS : C'est un géant très gentil, se faisant occasionnellement quelques amis...

MessageSujet: Re: Hide and Sick [Pv. Scorch]   Mar 11 Aoû 2015 - 1:53

La journée a été dure.

Scorch est exténué, courbaturé, et a de longues éraflures qui courent sur la peau de ses avant-bras. Du lever du soleil jusqu'au lever de la lune, il a dû faire l'aller-retour chez les Fées des Feux pour s'excuser, de la part de toute la communauté des Garçons Perdus, à une jeune fée frappée et blessée par un chiard de 5 ans qui ne savait pas trop ce qu'il faisait. La fée concernée, bien qu'elle était parfaitement rétablie, avait refusé, par principe, de faire le chemin elle-même jusqu'au Grand Arbre, et l'enfant fautif, lui, purge actuellement une punition cruelle : celle de devoir porter des vêtements rose vif, et de devoir rester à proximité des cabanes, condamné à supporter les moqueries de ces camarades. Impossible pour lui de se déplacer lui-même pour aller bredouiller un pardon, dans ces conditions.
C'est donc Scorch qui a été désigné pour régler l'affaire et transmettre les excuses du petit. Au début, il était content de pouvoir aller faire un tour au volcan, même dans des circonstances aussi désagréables, mais il a vite déchanté... Le voyage était long, le soleil semblait frapper du poing sur le sol tant sa chaleur était intense, la lave qui passait sous la terre et la réchauffait n'arrangeait rien, et le Diplomate a même dû essuyer un bref séisme à son retour ! Surpris, il n'a pas réussi à se protéger des secousses et des roches qui s'écroulaient correctement, et ce sont ses bras qui ont pris.

Une fois arrivé au bercail, difficile de rater sa sale tête. Les retombées de cendres ont sali ses cheveux et ont viré au blond terne, gris de saleté. Ses yeux, irrités par les poussières, sont injectés de sang et à moitié fermés, les paupières alourdies par le poids de la fatigue qui l'assomme. Sa tête lui fait mal, et il est de mauvaise humeur ; rien à voir avec le Diplomate frais, réveillé, qui partait en mission la fleur au fusil de ce matin ! Peu de monde sait ce que Scorch est capable de faire et de penser, lorsque son crâne a été martelé par la canicule toute la journée et qu'il n'est plus qu'une grande masse vivante cambrée vers l'avant qui peine à se traîner. Pas sûr que sa patience soit aussi légendaire, maintenant...

Un pied après l'autre, ses bras ballants se heurtent contre ses jambes et lui arrachent des petites grimaces de douleur qui ressemblent à des rictus dérangés. Ses godillots glissent sur les racines énormes du Grand Arbre, enjambent les plus petites et ses semelles abîment la mousse verte qui y pousse. Il finit par rejoindre, plus ou moins consciemment, un groupe de grands, âgés de 14 ans environ, qui se dirige vers le Banquet en se racontant les anecdotes de la journée et en se frappant le ventre.
Scorch a une faim de loup ; il pourrait vendre un membre pour un bon plat bien copieux. Il suit du mieux qu'il peut son escouade à la façon d'un animal malade, c'est-à-dire à l'arrière du troupeau et avec une démarche boitillante. À ce moment, un groupe d'enfants bien plus jeunes vont à leur niveau en gloussant. Pour les oreilles éreintées de Scorch, leur rire sonne comme celui de hyènes qui attendraient qu'il s'effondre par terre. Par instinct, le Borgne s'arrête net, un peu comme si on avait poussé par mégarde un quelconque frein à main, et balaye du regard les camarades qui l'entourent en attendant que son groupe continue son avancée. Il est si fatigué qu'il ne fait même pas l'effort de saluer ceux qu'il connaît, et inspecte de haut en bas certains avec un regard torve. Puis, enfin, les grands reprennent leur chemin, et les petits reprennent leur jeu.

Inconsciemment, Scorch a enregistré le visage de tous les garçons perdus qu'il a croisé.

Après la pénible ascension du Grand Arbre jusqu'à la Cabane À Manger, les adolescents découvrent dans un grand soupir de déception que le repas n'est pas encore prêt ; on entend encore les Mères qui mettent la table en bavardant. Le Borgne s'assoit lourdement sur une marche, pousse un grognement guttural étrangement long et s'endort presque, sa grande tête poussiéreuse penchée sur la droite. Lorsqu'il reprend ses esprits, le nez froncé, toute la population du Grand Arbre est en train de rentrer dans la Cabane, attirée par les odeurs des plats qui remplissent les assiettes. Mais alors qu'il s'apprête à forcer sur ses jambes pour se relever, Scorch voit passer devant lui un petit groupe d'enfants qui...

Le petit groupe de tout à l'heure. Il en manque un.

D'un geste, l'épais bras du Borgne se tend et attrape l'épaule du petit le plus proche. Celui-ci, surpris d'être forcé de s'arrêter aussi brusquement, adopte une mine effrayée, qui s'efface aussitôt en voyant le visage de l'Allumé. Avec lui, il n'y a pas grand chose à craindre, n'est-ce pas ?

- Hein ? Qu'est-ce tu veux, Scorsse ?

Le cheveu sur la langue du marmot est tellement similaire au bruit d'un serpent à sonnette que l'adolescent jette un bref coup d’œil sur le sol pour vérifier qu'il n'y a pas de reptile dans le coin. Il dit ensuite, la bouche pâteuse :

- Le petit, là... Le petit avec le... Truc ?

Il avance sa large paume vers son visage et imite vaguement un embout de masque à gaz tout en singeant sans conviction une respiration lourde. L'enfant comprend tout de suite, et rétorque avec un sourire malicieux avant de filer se remplir le ventre en s'esclaffant :

- Sépa. Y s'est planqué dans un arbre, et y veux pas en sortir.

Ce n'est pas la première fois que Scorch est témoin de blagues bêtes et méchantes entre petits. À tous les coups, le pauvre gamin s'est caché, et ses amis sont partis, sans le prévenir que la partie de cache-cache était terminée. Le Diplomate redescend donc le Grand Arbre, en crachant un vieux juron à chaque muscle qui le tire. Il aurait pu prévenir une Mère ou une Sentinelle pour leur dire d'aller chercher ce petit bouc émissaire, mais non.

Pour une raison que lui-même ne connaît pas, il se sent concerné par le sort de cet enfant.

Une fois les deux pieds sur le plancher des vaches, Scorch a les nerfs à vif. La douleur, la colère de devoir refaire un aller-retour aussi agaçant, l'envie d'aller se coucher, d'aller manger, de finir cette satanée journée, l'excèdent. Si il veut être aussi patient que d'habitude, il va devoir prendre sur lui.
Tout en bas du Grand Arbre, tout est déserté ; on devine juste la présence de quelques Sentinelles au loin, dont la silhouette est encore visible grâce à la lumière de la lune.

- Fssssssh... Pfoooooo... Fsssssssh...

Un léger sifflement, un souffle qui passe à travers un filtre de plastique, est porté par la brise. Scorch s'arrête et tend l'oreille, immobile comme un chien de chasse, et se dirige vers le bruit en faisant craquer des branches sous ses pas lourds. Satisfait de l'avoir trouvé aussi vite, il est de meilleure humeur, et parvient à se passer la main sur la bouche avec un petit sourire en réprimant un bâillement. La piste finit par remonter jusqu'à un arbre mort d'à peu près 5 mètres dont l'écorce en partie carbonisée signe le passage d'un violent orage. Son tronc creux constitue une magnifique cachette pour un être de petit gabarit, tellement l'entrée est étroite et beaucoup trop difforme pour être franchie par un être plus gros. À l'intérieur, le souffle s'est subtilement ralenti. Est-ce qu'il pense encore que la partie continue ?

- Ohé ?

Sans savoir pourquoi (sans doute à cause de l'atmosphère créée par la nuit), le Diplomate a chuchoté. C'était le genre de chuchotement qui se veut discret et rassurant, mais qui est tellement soudain et bruyant qu'il fait plus sursauter qu'autre chose.
Sans attendre la réponse, Scorch insiste et s'avance pour appuyer sa main contre l'arbre usé par le temps, qui se plaint dans un léger craquement sinistre.

- Crack-quelque chose ? Crackers, c'est ça ? Je me souviens plus trop bien de ton prénom, désolé.

Dans un grand mouvement lent, le torse du Borgne se penche et son unique œil se place devant un trou dans la paroi de la cachette, dans l'espoir d'apercevoir le petit réfugié. À travers la fente d'écorce, son œil est vraiment monstrueux : de minuscules petites veines longent sa partie blanche jusqu'à l'iris et offrent un regard rouge sombre, rouge sale, rouge malveillant. Pour ne rien améliorer, il est obligé de l'écarquiller afin d'y voir quelque chose et le rendu final n'est vraiment pas beau à voir ; on jurerait un fou à lier qui regarde à travers le trou d'une serrure.

- C'est l'heure d'aller manger, tu viens ?

Le bâillement durement réprimé de tout à l'heure ponctue la fin de la phrase et donne un ton perturbant, comme si le Géant parlait et inspirait en même temps, comme si sa question s'éteignait dans un courant d'air et se perdait dans le néant.
Derrière le mur de bois mort, la respiration semble se perturber.






Avatars:
 

Scorch met le feu en
Blaze Orange (#FF6600)
Icon by RRRAI
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Crackers
avatar

♣ Livreur ♣


✘ AVENTURES : 434
✘ SURNOM : Le Sans-Visage
✘ AGE DU PERSO : Entre 5 et 6 ans

✘ DISPO POUR RP ? : Toujours ♥
✘ LIENS : There is only one god, and his name is Death. And there is only one thing we say to Death : 'Not today'.

MessageSujet: Re: Hide and Sick [Pv. Scorch]   Dim 16 Aoû 2015 - 2:15




Hide and Sick Il est triste de jouer à cache-cache dans ce monde où l'on devrait se serrer les uns contre les autres.



Combien de temps avait-il seulement attendu là ?

Recroquevillé contre les racines de l'immense arbre qui l'abritait et le cachait du regard des autres garçons perdus, Crackers ne sut pas le temps qu'il avait passé à attendre ses camarades ; tout simplement parce qu'il n'y en avait pas sur l'île. Il n'empêche que c'était long, d'attendre, les mains postées au niveau de son masque, pour ne pas se faire repérer à cause de sa respiration. Le cœur battant un peu plus rapidement qu'à son habitude - peut-être à cause de l'excitation du jeu et de l'impression de, pour une fois, gagner ? - le petit homme du faire de son mieux pour retenir une lourde quinte de toux qui menaça de briser sa couverture aux oreilles des autres enfants. Les yeux larmoyants à cause de ses poumons douloureux qui ne demandaient alors qu'à être un peu soulagés, le Sans-Visage resta malgré tout silencieux, et ce, même lorsqu'une bestiole lui grimpa sur l'épaule.

Frissonnant de tout son long en sentant les pattes de l'insecte se promener sur le tissu de sa veste, le livreur essaya tant bien que mal de tourner la tête en silence pour voir ce qui avait décidé de lui grimper dessus ; mais à cause de son masque qui obstruait une partie de sa vision, impossible de savoir ce que ça pouvait bien être. Larmes toujours aux yeux - mais cette fois-ci de terreur - le petit garçon se força de les fermer pour essayer de retrouver un petit peu de sang-froid. Quand bien même, au fond, tout ce qu'il avait envie désormais c'était de sortir de là et qu'importe la partie de cache-cache. Toutefois.. ce n'était pas tous les jours que les garçons perdus mettaient autant de temps à le trouver. Il aurait été bête de sortir maintenant, alors qu'il était peut-être le dernier en piste ! Alors, cherchant tout le peu de courage qui habitait son frêle petit corps, Crackers ne bougea pas.

Même, le souffle douloureux et la mine fatiguée après une longue journée, il s'endormit.

Ce ne fut qu'après une période inconnue que le livreur émergea de son sommeil, réveillé par une voix qui semblait le héler. Dehors, le soleil semblait avoir commencé à disparaître et il faisait beaucoup plus sombre qu'avant. Avait-il si bien joué que ça ? Habité d'une petite lueur de fierté, l'anglais essaya alors de retenir de nouveau sa respiration quelques instants, afin de faire durer le jeu plus longtemps. Oh, pour une fois - pour une fois ! - un étrange sentiment de bonheur semblait avoir décidé de naître dans son ventre et dans son esprit.. avant de disparaître aussitôt lorsque l'arbre se mit à craquer sombrement.

« Crack-quelque chose ? Crackers, c'est ça ? Je me souviens plus trop bien de ton prénom, désolé, siffla la voix inconnue. »

Ca, ce n'était pas un de ses camarades de jeu ; Crackers en était certain.

Intrigué - mais pas encore terrifié - le petit homme s'avança alors doucement vers la crevasse dans laquelle il s'était engouffré.. avant d'écarquiller les yeux en mettant un nom et un visage - enfin un œil - sur cette voix qu'il venait d'entendre. Là, dehors, le toisait désormais Scorch - lui ! - de son terrible œil, rougit comme celui d'un monstre dans la nuit. Le souffle totalement arrêté, le Sans-Visage eut alors l'impression que son cœur s'était arrêté de battre.

Il était finalement venu le chercher pour le jeter au brasier...

« C'est l'heure d'aller manger, tu viens ? sembla-t-il grenailler ; grogner et bailler. »

... ou l'emmener à manger.

Ne croyant pas à ses paroles, terrifié, le livreur malade recula dans l'instant jusqu'au fond de son trou, sentant par la même occasion son petit compagnon insecte fuir dans son dos. Là d'où se tenait désormais Crackers, le monstre ne pouvait plus l'atteindre, jamais, ne pourrait jamais le punir pour ce qu'il avait fait tant de fois, pour tous les dégâts qu'il avait causé au Grand Arbre et.. toutes ces possibles morts dont l'enfant n'avait sans doute même pas idée. Ou alors inconsciemment, fort heureusement pour ses nerfs ; eux qui étaient déjà si tourmentés.

« N-Non.. peina-t-il à souffler, la respiration courte. »

Paniqué, le Sans-Visage regarda alors autour de lui, avant de se rendre à l'évidence : il n'y avait aucun moyen de s'enfuir, comme ce soir-là. Alors, encore une fois, il fallait parler. Parler pour détourner le - ou les ! - monstre de son objectif principal.. afin de ne pas périr sous ses crocs.

« Je.. j'attends.. je.. les autres.. finit-il alors par dire, toujours aussi terrorisé, sinon je.. je vais perdre.. »

Et même si cela faisait longtemps qu'il semblait attendre ses camarades, caché dans son trou de fortune, jamais il ne suivrait le géant de son plein grès.

Qui sait ce qu'il serait capable de lui faire.


© Jawilsia sur Never Utopia







« Si tu ne tiens pas tes promesses,
le Dragon te trouvera,
le Pied-Beau te tranchera les pieds
et tu ne pourras plus jamais te sauver...
»
- Kit Skelton



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://niutellat.deviantart.com
Scorch
avatar

♣ Diplomate ♣


✘ AVENTURES : 340
✘ SURNOM : L'Allumé
✘ AGE DU PERSO : 17 ans

✘ DISPO POUR RP ? : MP moi, on verra
✘ LIENS : C'est un géant très gentil, se faisant occasionnellement quelques amis...

MessageSujet: Re: Hide and Sick [Pv. Scorch]   Jeu 27 Aoû 2015 - 19:18

Dans l'abri, des bruits de déplacement se font entendre, et Scorch, bien qu'il ait l’œil collé sur le trou dans l'écorce, ne parvient pas à apercevoir l'enfant ; il fait déjà trop sombre. N'ayant aucune idée de ce qu'il peut bien fabriquer là-dedans, l'Allumé en vient à se demander si Crackers ne s'est pas coincé, mais une timide réponse réussit à percer l'obscurité :

- N-Non...

Fatigué, et ainsi incapable de se rendre compte qu'il lui fait peur, Scorch fronce les sourcils. Il ne s'est pas déplacé en personne pour que ce gamin lui fasse un caprice ! Il s'empêche de grogner et penche l'oreille vers le tronc pour entendre la suite, désireux de comprendre pourquoi le Sans-Visage ne veut pas sortir.

- Je.. j'attends.. je.. les autres... sinon je... je vais perdre.

En temps normal, l'adolescent aurait réagi avec un petit soupir ponctué d'un gloussement, mais là, il n'est pas vraiment d'humeur à être compréhensif. Il ne répond donc pas, et dans ses poumons, son soupir qu'il aurait pu expulser gonfle, prêt à être lâché plus tard, au pire moment, lorsque le souffle effraiera le pauvre Crackers en imitant la respiration d'une bête. Tout en se concentrant à choisir ses mots pour convaincre le garçon de sortir, Scorch cesse de s'appuyer sur l'arbre mort, qui reprend sa position initiale sans bruit, comme un élastique robuste que l'on détend. Toujours silencieux, il se poste devant la minuscule entrée du refuge, et s'accroupit devant. Même si on lui coupait tous les membres, il ne serait toujours pas capable d'y rentrer... Tout ce qu'il peut faire actuellement, c'est rentrer un bras ou une jambe, le reste resterait à l'extérieur, coincé par les rebords presque coupants du bois. Planté ainsi devant le trou, la clarté de la lune passe à travers son corps de Garçon Perdu et forme des crevasses de lumière qui se reflètent sur le masque de Crackers. Avant de parler, Scorch se passe la main sur le visage ; pas vraiment en signe de vraie fatigue, mais plutôt pour signaler à l'enfant qu'il est éreinté et qu'il n'a pas trop envie d'être embêté.

- Tes amis sont tous à la Cabane à Manger... La partie est finie pour eux, et pour toi aussi.

Son sourire est tendre, mais malheureusement invisible pour le Sans-Visage, car l'unique source de lumière du coin est située derrière l'Allumé, ce qui rend son visage complètement noir à l'exception d'un petit point blanc, unique reflet de son œil unique. Convaincu que son attitude fraternelle habituelle va le persuader de lui faire confiance, il tend le bras dans la faille, qui s'infiltre jusqu'à environ la moitié de la distance qui le sépare du petitmalade.

- Il est temps d'abandonner, p'tit gars !

Ton jovial, geste supposé rechercher le contact et le lien... Décidément, Scorch ne connaît vraiment pas Crackers et ce que ce traître pense de lui ! Mais tout ça n'a que très peu d'importance, car dans l'abri, une petite chimère, sorte de mélange ultime de serpent et d'araignée, grimpe sur un morceau d'écorce et se prépare à sauter sur le masque à gaz de l'enfant dans l'idée de le chasser de son antre.
Et la bestiole est très loin de se douter de ce qu'elle risque de provoquer...






Avatars:
 

Scorch met le feu en
Blaze Orange (#FF6600)
Icon by RRRAI
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Crackers
avatar

♣ Livreur ♣


✘ AVENTURES : 434
✘ SURNOM : Le Sans-Visage
✘ AGE DU PERSO : Entre 5 et 6 ans

✘ DISPO POUR RP ? : Toujours ♥
✘ LIENS : There is only one god, and his name is Death. And there is only one thing we say to Death : 'Not today'.

MessageSujet: Re: Hide and Sick [Pv. Scorch]   Sam 12 Sep 2015 - 23:52




Hide and Sick Il est triste de jouer à cache-cache dans ce monde où l'on devrait se serrer les uns contre les autres.



A l'intérieur de son arbre, sous ses racines, le petit garçon avait l'impression d'être en sécurité, comme un renard au fond de son terrier, loin des mastiffs du chasseur.. ne se doutant pas une seconde que ce dernier ne tarderait pas à jeter un fumigène ou une allumette dans sa si chère maison pour le forcer à sortir. Et là, crac, il finirait la nuque brisée par les crocs des chiens ; ou les mains du Géant, dans la situation ici présente. Caché dans son trou, le Sans-Visage était en sécurité, il ne risque rien, mais s'il venait à sortir pour une raison ou une autre.. son assaillant ne tarderait pas à l'attraper et sans doute, à le tuer. Scorch avait sans doute attendu pareille occasion avec impatience depuis qu'il l'avait un jour découvert, revenant de l'une de ses escapades avec les pirates. C'était la fin s'il sortait, autant se laisser mourir de faim là-dedans que de montrer son masque à l'Allumé. Qui sait, Natalie ou Laila viendrait peut-être le sauver d'ici là.

Tremblant comme une petite feuille au grès du vent, le livreur ne bougea pas et ce, même lorsque le monstre gronda à l'extérieur, visiblement bien mécontent que sa proie ne veuille pas sortir. Aux yeux du pauvre gosse, Scorch était devenu comme un dragon, grondant et grattant aux portes de son château de fortune.. qu'il ne tarderait pas à brûler si la patience venait à lui manquer.

« Tes amis sont tous à la Cabane à Manger... La partie est finie pour eux, et pour toi aussi, tonna le Géant d'un ton doucereux. »

Était-ce vrai ? Ses camarades étaient-ils partis sans se retourner en le laissant tout seul ? Non, c'était impossible ! La partie n'était pas terminée, surtout pas pour Crackers ; le Géant devait mentir, c'était obligé, afin de le faire sortir. Il était tel le Grand Méchant Loup qui cherche inlassablement à détourner les enfants des sentiers battus ; le livreur ne croirait pas en ses paroles ! Pourtant, il ne put faire le fier bien longtemps, car, quand bien même il ne voyait pas le visage de l'Allumé correctement, Crackers n'eut aucun mal à voir ce bras géant s'engouffrer entre les racines pour chercher à attraper ses vêtements.

Terrifié et hoquetant, le môme se recroquevilla encore plus sur lui-même, reculant au point d'en déranger une chimère insecte. Il y eut très vite une bonne distance entre la main pourvue de doigts crochus et lui, mais.. cela ne suffit pas à le rassurer.

« Il est temps d'abandonner, p'tit gars ! »

Aux yeux du Sans-Visage, cela sonna comme une terrible sentence : si Scorch l'attrapait, il en serait fini de lui. Adieu tous ses camarades, adieu Maman et Papa, adieu tout espoir.. il finirait comme un charbon de bois dans un brasier.

« Je.. non.. je ne peux pas.. murmura-t-il si bas que son interlocuteur ne dut certainement pas l'entendre, tout en hoquetant et en laissant quelques larmes noyer ses yeux. »

Puis, il y eut un craquement sourd.

Interloqué, le petit homme leva la tête vers l'écorce qui avait semblé bouger et.. c'est là qu'il vit l'horrible insecte lui tomber dessus. L'espace d'une micro-seconde - ou une période aussi courte que ça - le livreur toisa la chose de ses yeux embrumés et de ses lunettes salies.. avant de se rendre compte de ce que c'était. Une horrible chimère, au long corps de serpent et à la langue fourchue, mais possédant huit pattes, des crochets et tout une multitude d'yeux rougeoyant qui le fixaient. Une chose était sûre : la bête était venimeuse. En un éclair, l'information arriva au cerveau du malade, qui se mit à hurler à pleins poumons.

« Aah.. Aaaah ! Pars ! PARS ! PARS PARS PARS DE LA ! »

Parfois, Crackers était capable de véritables éclats de voix, qui contrastaient totalement avec ses murmures soufflés habituels. Là, le petit homme souhaitait vraiment qu'il parte. Qui ? Allez savoir. Les deux sans doute.


© Jawilsia sur Never Utopia







« Si tu ne tiens pas tes promesses,
le Dragon te trouvera,
le Pied-Beau te tranchera les pieds
et tu ne pourras plus jamais te sauver...
»
- Kit Skelton



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://niutellat.deviantart.com
Scorch
avatar

♣ Diplomate ♣


✘ AVENTURES : 340
✘ SURNOM : L'Allumé
✘ AGE DU PERSO : 17 ans

✘ DISPO POUR RP ? : MP moi, on verra
✘ LIENS : C'est un géant très gentil, se faisant occasionnellement quelques amis...

MessageSujet: Re: Hide and Sick [Pv. Scorch]   Mar 27 Oct 2015 - 17:24

Immobile, Scorch écoute un silence teinté d'un petit marmonnement à peine audible, qui sonne plus comme un écho qu'autre chose. Devenu grincheux par une impatience soudaine, il s'affaisse lentement vers l'arbre, désireux d'entendre clairement ce que veut dire l'enfant, et enlève son bras des racines pour mieux reposer ses mains sur elles. Ceci fait, tout ce qu'il parvient à entendre est le dernier mot : "pas"...
Mais il n'a pas le temps de lui demander de répéter, car un craquement se fait entendre à l'intérieur de l'abri. Tétanisé par la surprise pendant un instant, l'Allumé voit une étrange bestiole, longue comme une bûche de bois et fine comme un poignet, atterrir sur le masque du Sans-Visage. Impossible de l'observer plus attentivement ; le cri d'horreur de Crackers lui fait l'effet d'un électrochoc.

Inspiration.

En à peine quelques secondes, Scorch se relève et recule d'une bonne dizaines de pas en fixant l'arbre mort d'un œil enragé. Il se plie en avant, ses mains effleurent le sol, et avec une impulsion digne d'un rhinocéros qui charge, il s'élance.
Avec un bruit assourdissant d'écorce qui se brise et de racines qui se tordent jusqu'à rompre, l'adolescent s'enfonce dans l'abri avec la force d'un bélier sur la porte d'un château. Le bois, rendu fragile par le temps et les termites, explose en d'énormes morceaux qui se heurtent contre le sol avec des bruits secs. Le Diplomate, à l'arrêt, penché en avant, est stoppé dans sa chute par les restes de branches cassées qui lui frottent les épaules, les biceps, les hanches et les jambes. Sa charge ne lui a permit de ne gagner que quelques pas dans l'antre, et il lui manque encore une poignée de centimètres pour atteindre le Livreur.

Expiration.

- Raaaaaaaaaaaah !

Dans un seul souffle, tous ses soupirs d'impatience, de fatigue et d'agacement sont expulsés à l'extérieur et soulèvent un énorme nuage de poussière qui, en tournoyant autour de son visage, lui donne un air de démon sorti des enfers. Crackers, rendu fou par la panique, se débat pour chasser la chimère et s'éloigner de l'entrée de sa grotte, mais en gesticulant, son pied dérape vers le danger, qui ne laisse pas filer l'occasion.

- Je te tiens !

En un éclair, l'énorme main du Géant saisit le mollet de l'enfant et dans un formidable effort qui lui lacère les côtés à cause des morceaux coupants du cadavre de l'arbre, Scorch s'extirpe en arrière le plus vite possible. Dans la manœuvre, le Sans-Visage glisse sur le ventre, et la chimère tombe dans le fond du refuge, trop chamboulée pour tenter de mordre quoi que ce soit.
Mais alors que l'Allumé croit qu'il est parvenu à sauver son petit camarade des crocs de l'animal, un bruit inquiétant, annonciateur d'une nouvelle difficulté, résonne.
Un bruit de plastique qui se coince.

- Bloody Hell !

Scorch est quelqu'un de plutôt poli ; si il se met à jurer, c'est qu'il y a une très bonne raison, et cette même raison vaut souvent la peine de s'en inquiéter.
Il s'arrête de tirer comme un damné, et se contente de légèrement forcer dans l'espoir de décoincer le masque de l'enfant sans lui arracher la tête. Il hurle en postillonnant un mélange de salive et de poussière, paniqué :

- Enlève ton masque ! Enlève ton sacredieu de masque !

De l'autre côté de l'antre, la chimère reprend ses esprits, et recommence à ramper vivement vers les intrus, décidée à en découdre.






Avatars:
 

Scorch met le feu en
Blaze Orange (#FF6600)
Icon by RRRAI
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Crackers
avatar

♣ Livreur ♣


✘ AVENTURES : 434
✘ SURNOM : Le Sans-Visage
✘ AGE DU PERSO : Entre 5 et 6 ans

✘ DISPO POUR RP ? : Toujours ♥
✘ LIENS : There is only one god, and his name is Death. And there is only one thing we say to Death : 'Not today'.

MessageSujet: Re: Hide and Sick [Pv. Scorch]   Lun 9 Nov 2015 - 14:08




Hide and Sick Il est triste de jouer à cache-cache dans ce monde où l'on devrait se serrer les uns contre les autres.



Pourquoi fallait-il que l'île entière se retourne contre lui ? Pourquoi avait-il un géant à ses trousses d'un côté, et de l'autre, une créature qui pouvait potentiellement le tuer avec son poison ? Ce n'était pas équitable, vraiment pas ; mais sans doute n'était-ce qu'un juste retour des choses suite à tout ce que Crackers avait fait de mal depuis cette terrible journée avec ces trois pirates. Peut-être méritait-il de mourir empoisonné dans d'atroces souffrances, ou d'être jeté dans les flammes par l'Allumé pour sa trahison ; tout ça, il avait du le mériter d'une certaine manière, il y croyait dur comme fer. Toutefois, pouvait-on réellement reprocher à un enfant de vouloir survivre et retrouver sa famille ? Famille à laquelle on l'avait arraché sans même lui laisser le temps de comprendre ? Avant qu'on ne l'arrache à ses ravisseurs ? Certes, Peter Pan l'avait sauvé en quelques sortes ce soir-là.. mais il l'avait aussi enlevé. Tout ce que voulait l'enfant qu'avait été Timothy, c'était de rentrer à la maison ; et même s'il avait perdu son nom et une grande partie de ses souvenirs, il ne pouvait oublier cette envie qui le rongeait un peu plus chaque jour.

Enfin, ce n'était pas le plus grand soucis du moment, car pour rentrer chez lui, il fallait déjà qu'il parvienne à survivre et ça.. ce n'était clairement pas gagné. Le souffle court et le cœur battant à la chamade, la panique de l'enfant ne fit que grandir lorsque Scorch finit par repousser l'arbre d'un coup, le faisant craquer tandis que la poussière sèche s'élevait dans les airs. Grâce à son cher masque, le livreur ne fut pas touché par cette montée de poussière, mais ne tarda pas à avoir les lunettes de ce dernier totalement obstruées par la saleté. Presque aveugle à cause de la poussière - mais pas totalement malgré tout - il ne vit que la forme floue et sombre de la chimère sur lui tandis que derrière, l'Allumé continuait de faire craquer l'arbre.

C'était la fin. Crackers criait, pleurait, s'agitait ; mais était incapable de savoir quelle fin il préférait. Heureusement pour lui, il n'eut pas besoin de choisir entre la peste et le choléra, car l'un des deux finit par lui ronger la cheville.

« Je te tiens ! finit par grogner le Géant de sa forte voix. »

Le coeur manquant plusieurs battement, le Sans-Visage ne tarda pas à se retrouver face contre terre - enfin, masque contre terre - tandis que l'Allumée le tirait en arrière. Un peu sonné après s'être cogné la tête dans sa chute, le pauvre gosse mit quelques secondes avant de réaliser ce qui lui arrivait, et lorsqu'il voulu s'accrocher à l'une des racines de l'arbre.. c'était trop tard. Son masque s'était accroché, et l'autre monstre continuait de tirer sur sa cheville pour chercher à le sortir de sa cachette ; sauf que Crackers était bloqué, il ne pouvait pas bouger. Et la panique ne tarda pas à monter à un stade encore supérieur, même si la chimère était tombée du masque.

C'est qu'à force de vociférer comme un putois et de chercher à le tirer de là, le diplomate faisait mal à l'enfant, donc lui faisait encore plus peur que d'habitude, et avec son masque qui n'allait pas tarder à se casser.. l'horreur absolue.

« Enlève ton masque ! Enlève ton sacredieu de masque ! lui ordonna-t-il. »

Il était dingue ! Si le Sans-Visage faisait ça, il ne pourrait plus respirer ; et mieux valait se faire piquer par une bestiole venimeuse que de mourir asphyxié tout bêtement. Le visage noyé de larmes et les poumons terriblement douloureux par toute cette lute - il était bon pour passer quelques jours à l'infirmerie - le livreur peina à faire entendre sa voix, quand bien même il n'avait eu de cesse de crier et de sangloter depuis tout à l'heure.

« J-Je p-p-peux p-pas ! s'étrangla le pauvre enfant. »

Pas le temps d'expliquer pourquoi, de toutes manières, ça ne changerait rien à la situation. Mais si l'autre Géant arrêtait de le tirer en arrière, il ne serait plus coincé, et aurait le temps de fuir l'attaque de cette chimère qui commençait à nouveau à s'avancer vers eux. Dans un vain geste pour tenter de se dépêtrer de ce pige infâme, le petit homme planta ses ongles dans la terre, et chercha à se tirer de nouveau vers sa cachette de fortune ; non mais pour y retourner, mais au moins pour essayer de se libérer, pour que son masque ne soit pas détruit, ni même abimé. Mais l'Allumé continuait de le tirer en arrière, et le livreur ne faisait clairement pas le poids face à lui. Puis, d'un coup, il y eut un bruit de craquement terrible, puis une douleur à la main aussi, quelque chose de foudroyant et de vif, comme.. une morsure ?

Le vieil arbre avait finit par lâcher avant les lanières du masque de l'enfant, et les deux garçons perdus se retrouvèrent les quatre fers en l'air suite à cette absence de pression. C'est comme si on tirait sur un élastique géant, jusqu'à ce que celui-ci ne casse ; et qu'on se retrouve à tomber en arrière à cause du retour de la force. Là, c'était exactement pareil. Face vers la cime des arbres et le corps tout entier douloureux, le Sans-Visage mit de nombreuses secondes à retrouver ses esprits, tandis que son cœur battait à tout rompre et que sa respiration était plus sifflante que jamais. Le corps tremblant, il finit par se retourner ventre vers le sol pour chercher à se relever, d'abord à quatre pattes par terre, encore bien sonné. S'il voulait fuir l'Allumé ? Oui, assurément.

Puis il finit par voir les marques sur sa main, en sang. Oups.


© Jawilsia sur Never Utopia







« Si tu ne tiens pas tes promesses,
le Dragon te trouvera,
le Pied-Beau te tranchera les pieds
et tu ne pourras plus jamais te sauver...
»
- Kit Skelton



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://niutellat.deviantart.com
Scorch
avatar

♣ Diplomate ♣


✘ AVENTURES : 340
✘ SURNOM : L'Allumé
✘ AGE DU PERSO : 17 ans

✘ DISPO POUR RP ? : MP moi, on verra
✘ LIENS : C'est un géant très gentil, se faisant occasionnellement quelques amis...

MessageSujet: Re: Hide and Sick [Pv. Scorch]   Mer 11 Nov 2015 - 23:20

Le pied posé en appui sur une racine, l'Allumé tire par à-coups, le rythme de plus en plus accéléré par les glapissements du pauvre Crackers. Pris par la panique, l'idée que l'enfant puisse agir en parallèle pour sortir de ce pétrin ne lui vient pas, et plus les millisecondes passent, plus il persiste à forcer, quitte à rompre ses vertèbres. Focalisé sur l'empressement de ses gestes, il ne parvient pas à comprendre la réponse du Livreur, stridente, mais très faible en comparaison à l'effroi produit par la situation :

- J-Je p-p-peux p-pas !

Puis, à force d'être malmené dans tous les sens, et déjà rompu par sa propre vieillesse, l'arbre cède, et dans un craquement suivi des frottements du plastique sur les parois d'écorce, le Sans-Visage est décoincé. L'action entraîne la réaction, et Scorch vole en arrière, emporté par sa propre force, avec Crackers au bout du bras, qui s'écrase à quelques pas de lui. Chamboulé par le choc qui agace ses courbatures, il se relève en marmonnant un juron horrible : sa tête s'étant cogné contre le sol dur, à peine amortie par l'herbe, sa patience a considérablement fuité ; on pourrait presque suivre la perte progressive de sa placidité en observant son visage.
Debout dans l'obscurité pendant que son petit protégé se remet de l'accident, il s'avance les poings fermés vers l'arbre saccagé. La nuit est tombée, le noir cache presque tout, mais au pied des racines, l'Allumé parvient à distinguer une silhouette longiforme, qui ondule et marche en même temps, et qui regagne sa tanière, se croyant triomphante.
Sitôt repérée, il s'élance, jambe en avant, et écrase son talon sur sa cible. Il répète cette dernière opération plusieurs fois ; à chaque fois qu'il l'exécute, un petit flot de liquide sombre s'accroche à sa semelle, et un son léger se mêle au bruit du pied contre la terre, son particulier que produisent les os  des reptiles lorsqu'on les foule en boucle.
Après une bonne dizaine de secondes, il finit par juger que la chimère a reçu une punition suffisante ; lentement, sa respiration se fait plus régulière, et le Diplomate termine sa brève crise de colère en grattant les croûtes de sang abîmées sur ses bras. La réaction était peut-être disproportionnée, même en prenant en compte qu'il a traversé une dure journée, mais vaut mieux que ce soit l'animal que le Livreur, non ?

Après que son rythme cardiaque ait cessé de remuer son corps entier, le Géant se retourne, attiré par la respiration sifflante de Crackers, et s'approche de lui. Il s'accroupit à ses côtés, et hésite à lui ébouriffer les cheveux pour le réconforter ; il préfère s'inquiéter :

- Ça va, bonhomme, rien de cassé ?

Même avec la lumière de la lune, son unique œil fatigué ne parvient pas à voir la main ensanglantée.






Avatars:
 

Scorch met le feu en
Blaze Orange (#FF6600)
Icon by RRRAI
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Crackers
avatar

♣ Livreur ♣


✘ AVENTURES : 434
✘ SURNOM : Le Sans-Visage
✘ AGE DU PERSO : Entre 5 et 6 ans

✘ DISPO POUR RP ? : Toujours ♥
✘ LIENS : There is only one god, and his name is Death. And there is only one thing we say to Death : 'Not today'.

MessageSujet: Re: Hide and Sick [Pv. Scorch]   Mer 16 Déc 2015 - 13:16




Hide and Sick Il est triste de jouer à cache-cache dans ce monde où l'on devrait se serrer les uns contre les autres.



Les genoux plantés dans le sol, le souffle court et saccadé comme jamais, le petit livreur craignait que son heure était finalement venue ; si ce n'était pas l'Allumé qui s'en prendrait à lui, ce serait le poison de la bestiole qui l'avait mordu qui le tuerait, et sinon, si même ces deux choses ne viendraient pas à bout de lui, ce serait ses poumons qui finiraient par lâcher. Quelque chose allait forcément mal se passer, ce n'était pas possible autrement ; tout du moins, Crackers en était persuadé, encore trop paniqué pour penser à quelque chose d'autre. Surtout que maintenant avec ce sang qui coulait de sa main, de ses écorchures un peu partout et de la sensation de la sale bête encore sur lui, il risquait de faire des cauchemars terribles. Même éveillé.

Alors, lorsque le diplomate revint auprès de lui - après avoir écrasé cette fichue chimère qui n'aurait jamais du voir le jour - le blondinet ne put s'empêcher de hoqueter de surprise entre deux sanglots. Même si le géant ne semblait plus aussi effrayant désormais ; enfin, un peu quand même.

« Ça va, bonhomme, rien de cassé ? lui demanda-t-il alors. »

Fébrile, le Sans-Visage se contenta alors de lever la tête en direction de son interlocuteur ; encore tout retourné, tremblant, et le cœur battant la chamade. La peur continuait de le ronger, et pourtant, il n'avait pas l'impression d'entendre de la colère dans la voix de l'Allumé. On est pas censé demander à quelqu'un qu'on veut tuer s'il va bien, n'est-ce pas ? Allez savoir, il était peut-être étrange. Il n'était pas comme le Dragon, à ronronner et à se montrer doux pour mieux effrayer, lui, Scorch, était violent et terrifiant.. mais là, il n'était plus rien. Seulement un peu inquiet. Vraiment ?

Dans tous les cas, Crackers sut qu'il ne pouvait pas rester silencieux ; ils n'aiment jamais ça.

« Je.. Je.. s'étrangla-t-il, ça.. ça va.. je.. je crois.. je.. euh.. »

En fait non, il n'était pas sûr du tout ; il avait mal partout, ses poumons allaient exploser d'un instant à l'autre, du sang coulait de ses écorchures et de sa main bouffée par la chimère. D'ailleurs, cette pensée finit par revenir à l'esprit du Sans-Visage, qui ne tarda pas à sentir sa tête tourner, tandis qu'il s'asseyait sur ses fesses.

« M-Mais.. la bête elle.. elle m'a mordu.. »

Et sur ces mots, il leva péniblement sa main vers son interlocuteur ; réprimant un nouveau sanglot douloureux. Quelle foutue partie de cache-cache.


© Jawilsia sur Never Utopia







« Si tu ne tiens pas tes promesses,
le Dragon te trouvera,
le Pied-Beau te tranchera les pieds
et tu ne pourras plus jamais te sauver...
»
- Kit Skelton



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://niutellat.deviantart.com
Scorch
avatar

♣ Diplomate ♣


✘ AVENTURES : 340
✘ SURNOM : L'Allumé
✘ AGE DU PERSO : 17 ans

✘ DISPO POUR RP ? : MP moi, on verra
✘ LIENS : C'est un géant très gentil, se faisant occasionnellement quelques amis...

MessageSujet: Re: Hide and Sick [Pv. Scorch]   Mer 30 Déc 2015 - 23:57

Peiné, Crackers lève la tête vers lui, tremblotant comme une feuille. Dans son masque, une phrase bredouillée résonne :

- Je.. Je.. Ça.. ça va.. je.. je crois.. je.. euh..

Le Diplomate pousse un soupir. De tous les Garçons Perdus du Grand Arbre, il lui paraît maintenant le plus fragile ; malade, petit, faible, craintif, timide... Et surtout bizarre, différent ; sujet aux railleries et aux mauvaises plaisanteries. Il aimerait bien retirer son masque à gaz, voir son visage d'enfant triste, souffrant, le prendre sous son aile et le consoler jusqu'à ce qu'il devienne fort, mais au fond de lui, son inconscient le torture, lui siffle l'ordre de lui faire du mal. Pourquoi, pourquoi ? Qu'a-t-il bien pu oublier pour vouloir écraser un oisillon aussi fragile ? Il s'en donnerait des claques, d'être obligé de cacher des pensées aussi cruelles envers un petiot aussi vulnérable.
Il voit son vêtement amoché, ses cheveux sales, son aspect abîmé. Il se demande s'il n'y est pas allé un peu violemment, s'il a raté quelque chose, s'il aurait dû avoir d'autres réflexes. Il se sent coupable, comme si c'était lui qui l'avait mordu sans le vouloir, et à cette culpabilité s'ajoute ces maudites pensées agressives.
Pourquoi vouloir lui faire du mal ? Qu'est-ce qui ne va pas dans sa tête ? Peu importe ce que sa mémoire lui cache, Crackers ne mérite aucune punition, et encore moins une baffe !

- M-Mais.. la bête elle.. elle m'a mordu..

Pris par la surprise, Scorch croit mal entendre ; son cou s'avance, et son œil dévoilé s'ouvre rond, la pupille cernée par de laids vaisseaux sanguins. C'est pas possible, il l'a sorti de l'arbre juste à temps ! Il dit, un peu trop brusquement peut-être :

- Hein ? C'est vrai ?

Bien sûr que c'est vrai, c'est pas Crackers qui va s'amuser à faire ce genre de blague... Dans sa tête, le Diplomate s'insulte, consterné par sa propre stupidité, mais il ne peut s'empêcher de saisir la base du poignet du Livreur entre deux doigts, comme s'il y avait une toute petite chance que cette morsure problématique s'évapore au toucher. Bien, évidemment, ce n'est pas le cas, et la blessure, portée sous un rayon de lune, brille de reflets de sang. Deux trous souillés d'hémoglobine sur le dos de la main, deux autres, plus petits, sur le côté de la paume. Bloody Hell.

- Faut filer à l'Infirmerie. Si cette saleté était vénéneuse...

Il ne termine pas sa phrase ; même si le pauvre gosse doit se douter des conséquences possibles de l'accident, mieux vaut ne pas faire empirer sa panique. En ignorant ses précédentes douleurs aux muscles, aux articulations et à tout le reste, le Géant ouvre ses bras et attrape doucement l'enfant, comme s'il portait un sac d’œufs. L'avant-bras gauche sous les cuisses, la main droite appuyée sur son dos pour le maintenir contre son épaule, et c'est parti !
Tout en cherchant son équilibre en se relevant, alourdi et déséquilibré par Crackers, il lui dit, peu sûr de lui :

- Ne t'inquiète pas, d'accord ? Soul va te soigner...

« ...J'espère. », pense-t-il secrètement.
Et il se met en marche.

Spoiler:
 






Avatars:
 

Scorch met le feu en
Blaze Orange (#FF6600)
Icon by RRRAI
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Crackers
avatar

♣ Livreur ♣


✘ AVENTURES : 434
✘ SURNOM : Le Sans-Visage
✘ AGE DU PERSO : Entre 5 et 6 ans

✘ DISPO POUR RP ? : Toujours ♥
✘ LIENS : There is only one god, and his name is Death. And there is only one thing we say to Death : 'Not today'.

MessageSujet: Re: Hide and Sick [Pv. Scorch]   Jeu 25 Fév 2016 - 17:42




Hide and Sick Il est triste de jouer à cache-cache dans ce monde où l'on devrait se serrer les uns contre les autres.



Tremblant comme une feuille morte, l'enfant perdu avait du mal à réaliser ce qui venait d'arriver, tout ce qu'il venait de se passer, tout ce qu'il avait enduré et voilà qu'en plus de ça, une bestiole l'avait mordu. C'était peut-être pas grave, hein ? Cela ne pouvait pas être grave, il ne pouvait pas mourir à cause d'une morsure, son papa et sa maman l'attendaient dans le monde ordinaire, il devait trouver un moyen de quitter l'île, et ce n'est pas en étant mort qu'il y arriverait. Crackers n'avait tout de même pas fait tout ça pour mourir à cause du venin d'une chimère ! Il avait échappé aux pirates et était devenu leur allié, avait déjà failli être mangé par des sirènes, avait failli mourir de sa maladie et bien pire encore alors.. non, non il ne pouvait pas perdre la vie à cause d'un insecte, ce n'était pas possible. Alors, même s'il avait cherché à ravaler ses larmes, il ne put s'empêcher de se remettre à pleurer, tant il était terrifié au fond de lui.

A cause de ses sanglots, il n'entendit même pas l'Allumé parler pour la première fois, tous ses sens accaparés par le sang qui s'échappait de sa minuscule plaie. Ce n'était pas très gros, il saignait à peine, et pourtant, il avait très mal, terriblement mal, plus encore que lorsque le Dragon l'avait attaqué. Sa main le brulait, comme si quelque chose le dévorait de l'intérieur, et au fil des secondes qui ne passaient pas, cette douleur se diffusait dans son poignet, et ne tarderait pas à gagner son bras.

« Faut filer à l'Infirmerie. Si cette saleté était vénéneuse... »

Il ne termina pas sa phrase ; cela valait sans doute mieux.

Toujours aussi terrifié, le Sans-Visage leva alors ses globes en direction du diplomate, à la recherche de réponses, d'assurance : il n'allait pas mourir, n'est-ce pas ? Mais au lieu de ça, la terreur ne fit que le prendre un peu plus à la gorge, tandis que l'autre se décidait à le prendre dans ses bras. Quelle horreur ! Il en eut la nausée, comme si cela ne suffisait pas.

« Qu.. Qu'est-ce qu-qu.. s'étrangla-t-il alors. »

Il n'avait pas besoin d'aide, il pouvait bien marcher tout seul ! Puis.. qu'est-ce qui lui confirmait que Scorch n'allait pas tenter de le tuer pour de bon ? Certes, il l'avait sauvé de la chimère, mais c'était peut-être parce qu'il voulait le tuer de ses propres mains.

« Ne t'inquiète pas, d'accord ? Soul va te soigner... tenta-t-il de le rassurer tout en le portant toujours ; en vain, bien évidemment. »

Ces quelques paroles, le petit homme ne les avait entendues qu'à moitié, trop occupé à s'entortiller du mieux qu'il pouvait pour échapper à l'emprise de son ainé.. en vain. Tout ce qu'il obtenu, ce fut une vive décharge douloureuse qui lui traversa tout le corps et qui le figea. Sa main ensanglantée ramenée contre sa poitrine, le blondinet n'eut alors pas d'autre choix que de prendre sur lui, et de continuer à sangloter, le front collé à l'épaule du diplomate. C'était la fin, il n'y avait plus rien à faire, il allait mourir.

« Je.. je suis d-désolé.. t-tellement désolé.. murmura-t-il alors. »

C'était son dernier espoir de rédemption, de survie, de pardon. Car en réalité, Crackers ne s'excusait pas pour l'incident de l'arbre, mais pour une plus obscure raison.. que l'Allumé avait sans doute déjà oublié depuis longtemps. Mais ça, ça le livreur ne le savait pas.

Tout aurait été différent sinon.


© Jawilsia sur Never Utopia







« Si tu ne tiens pas tes promesses,
le Dragon te trouvera,
le Pied-Beau te tranchera les pieds
et tu ne pourras plus jamais te sauver...
»
- Kit Skelton



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://niutellat.deviantart.com
Scorch
avatar

♣ Diplomate ♣


✘ AVENTURES : 340
✘ SURNOM : L'Allumé
✘ AGE DU PERSO : 17 ans

✘ DISPO POUR RP ? : MP moi, on verra
✘ LIENS : C'est un géant très gentil, se faisant occasionnellement quelques amis...

MessageSujet: Re: Hide and Sick [Pv. Scorch]   Dim 14 Aoû 2016 - 18:37

- Je.. je suis d-désolé.. t-tellement désolé...

Ce murmure résonne encore dans les oreilles de la Faucheuse, alors qu'elle descend lentement du Grand Arbre, sur des escaliers fragiles et des échelles de fortune. De temps à autre, elle caresse son nouveau bandage sur l’œil, pour profiter de la fraîcheur du tissu, qui ne tardera pas à se détériorer sous la crasse et les mauvais traitements. Elle ne songe pas à grand-chose d'autre qu'hier soir, la Faucheuse. Perdue dans ses pensées, le garçon sans visage lui apparaît bien net, bien au-dessus de ses autres préoccupations du moment.

Le pied du Diplomate se pose sur la terre ferme avec lourdeur, sans grâce et sans délicatesse, et continue de fouler l'herbe sur son chemin, les insectes et toute forme de vie qui désire mourir de ses pas.
L'infirmerie est ouverte. Son pont-levis, comme une gueule béante, avale et vomit des passants dans une cadence lente, sans rythme. Habitué de sauter dans sa gorge, Scorch entre dans la cabane, en essayant de maîtriser le tintamarre du plancher qui craque pour ne pas troubler la tranquillité des malades. Il ne met pas longtemps à le trouver ; c'est le plus petit patient.
Il s'approche, incapable de deviner son état en observant celui de son visage ; ils lui ont laissé son masque. Il peut toutefois voir une certaine pâleur à ses oreilles et à sa gorge, une petite nuance couleur neige, qui ne le laisse rien présager de bon.
Sa main mordue est enveloppée dans un bon kilo de pansements qui forment un amas aussi gros que la moitié de sa tête. Leur blancheur a disparu, effacée par les tâches de produit et les herbes appliquées sur la plaie. Le Livreur paraît souffrir. De petits tremblements font vibrer son ventre et ses mains, et sa respiration a parfois des difficultés à enchaîner expiration et inspiration correctement, seuls signes des réactions chimiques qui s'opèrent en lui.
Il n'a pas réagi à l'approche du Géant, il doit dormir. Scorch en profite pour interpeller doucement un Soigneur qui range des draps :

- Comment il va ?

- Mal. Soul a fait tout ce qu'il a pu avec Jay. On v'rra bien.

Scorch allait s'en aller. Il n'aime pas rester au chevet des malades. Non seulement il risquerait de chopper la mort, lui aussi, mais il a la stupide superstition que regarder quelqu'un dormir, c'est l'encourager à continuer pour toujours, jusqu'à ce qu'on l'enterre.
Mais un raclement de gorge, une désagréable note gutturale, s'échappe du masque de Crackers.
Il va tousser.
Et se réveiller ?






Avatars:
 

Scorch met le feu en
Blaze Orange (#FF6600)
Icon by RRRAI
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Crackers
avatar

♣ Livreur ♣


✘ AVENTURES : 434
✘ SURNOM : Le Sans-Visage
✘ AGE DU PERSO : Entre 5 et 6 ans

✘ DISPO POUR RP ? : Toujours ♥
✘ LIENS : There is only one god, and his name is Death. And there is only one thing we say to Death : 'Not today'.

MessageSujet: Re: Hide and Sick [Pv. Scorch]   Sam 10 Sep 2016 - 13:26




Hide and Sick Il est triste de jouer à cache-cache dans ce monde où l'on devrait se serrer les uns contre les autres.



Puis, suite à ces excuses, plus rien ; seulement le néant.

Oh, de temps à autres le petit homme avait bien émergé d'entre la fièvre pour pousser quelques pleurs et cris, sans vraiment comprendre où il se trouvait ni même ce qu'il se passait ; avant de retomber lourdement dans l'inconscience. Et lorsque ses yeux étaient clos, le livreur revoyait l'ombre menaçante de la chimère qui l'avait attaqué, et qui menaçait désormais de le tuer à tout moment à cause du venin qui avait coulé de ses chélicères.. et qui coulait désormais dans ses veines en le tuant à peine feu. Toutefois, heureusement pour lui, l'Allumé s'était occupé de le sauver en le ramenant à l'infirmerie ; et non pas en le jetant dans un brasier incandescent pour terminer ce qu'il n'avait pas encore eu l'occasion de terminer. Une pierre, deux coups.

Et pourtant, non, le Sans-Visage était même encore en vie - pas en très bon état, fiévreux comme pas deux, tremblant et vomissant par moments - mais en vie quand même. Puis, grâce au traitement des soigneurs, il commençait petit à petit à aller mieux. Cela prendrait sans doute encore de nombreux levés de soleil avant qu'il ne puisse réussir à se lever, et on ne parlait même pas de sortir de l'infirmerie.. mais il allait s'en sortir. Pas vrai ? Ça, même les soigneurs n'en étaient pas certain. Pas avec son corps aussi fragile. Un autre que lui, peut-être pouvaient-ils être sûrs qu'il se réveillerait vite. Toutefois, si Crackers n'avait pas un corps très fort, il avait un petit quelque chose qui lui permit d'ouvrir les yeux : la rage de vivre.

Enfin, cela ne l'empêcha pas de tousser à s'en arracher les poumons après ce premier réveil lucide. Il se sentait mal, avait juste envie de ne plus avoir mal.. mais il était en vie. Et c'était grâce au géant, à celui-là même qui se tenait près de lui, comme pour le veiller.. et que l'enfant n'hésita cette fois-ci pas à attraper péniblement sa manche.

« S.. Scorch.. souffla-t-il d'une voix misérable, m.. m.. merci.. »

Derrière son masque, le Sans-Visage aurait presque réussi à étirer un véritable sourire - si ce dernier ne s'était pas très vite mué en une grimace douloureuse - tandis que sa main, elle, retombait lourdement après avoir agrippé le tissu de son sauveur.

Après s'être agrippé à la vie, avant de replonger dans l'inconscience.


© Jawilsia sur Never Utopia



Hrp:
 






« Si tu ne tiens pas tes promesses,
le Dragon te trouvera,
le Pied-Beau te tranchera les pieds
et tu ne pourras plus jamais te sauver...
»
- Kit Skelton



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://niutellat.deviantart.com
Scorch
avatar

♣ Diplomate ♣


✘ AVENTURES : 340
✘ SURNOM : L'Allumé
✘ AGE DU PERSO : 17 ans

✘ DISPO POUR RP ? : MP moi, on verra
✘ LIENS : C'est un géant très gentil, se faisant occasionnellement quelques amis...

MessageSujet: Re: Hide and Sick [Pv. Scorch]   Dim 30 Oct 2016 - 16:12

Et il tousse. Et se réveille.

Son absence de visage se tourne un peu sur son oreiller gris, la lumière encore présente de la luciole se reflète sur le plastique de son masque, légèrement mal placé.
Impossible de savoir s'il a ouvert les yeux ; sa respiration lourde et gênée crée de la buée sur les verres qui permettraient de les voir.
Mais il lève la main.

- S.. Scorch.. m.. m.. merci..

Son bras se lève, difficilement. Sa minuscule paume agrippe la paume du géant.
Par réflexe, ce dernier l'attrape, entre le pouce et l'index, prolonge le contact, l'entente tant recherchée.

« Quoi que me dise mon instinct, je ne te ferai jamais de mal. » se promet-il.

Puis la fatigue reprend l'enfant. Son bras devient lourd, endormi.
Scorch le repose sur le matelas. Il réajuste son masque. Il caresse brièvement son front et remonte son drap.

- De rien, petit bonhomme.

Et s'en va.






Avatars:
 

Scorch met le feu en
Blaze Orange (#FF6600)
Icon by RRRAI
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L'Ombre
avatar



✘ AVENTURES : 1506

MessageSujet: Re: Hide and Sick [Pv. Scorch]   Mer 21 Déc 2016 - 14:21

The End


Il y a de ces feux qui plutôt que de brûler,
Réchauffent de leur flamme luisante et bienveillante,
Les enfants à l'intérieur fragile et glacé,
Et calment les sursauts de leur silhouette tremblante.


FIN DE L'AVENTURE




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://neverneverland.forumactif.org
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Hide and Sick [Pv. Scorch]   

Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» I'm so sick of you. M&E
» Juin 2012 : Taeyang Hide Doubt Standard
» hide and seek (arsène)
» < Wh€re do i hide? >*
» Sick or pregnant? That is the question

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Le Grand Arbre :: Les Alentours du Camp-