Partagez | .
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
Noiraud
avatar

☽ Artifice ☾


✘ AVENTURES : 508
✘ SURNOM : L'Incapable
✘ AGE DU PERSO : Pas bien vieux ; c'est encore un enfant

✘ DISPO POUR RP ? : Toujours !
✘ LIENS : We Go Where No One Goes.

MessageSujet: Re: Chasse et Pêche ; [Carne]   Lun 28 Sep 2015 - 18:57




Chasse et PêcheOn aime mieux la chasse que la prise.



Il valait mieux être seul que mal accompagné, quel curieux mode de vie et pourtant, Noiraud ne put que sentir tout son être se réchauffer face à cette expression lancée par le Pêcheur. Sa famille l'avait abandonné, sa très chère mère, tout comme son immense fratrie ; il n'avait plus personne et ce, depuis bien trop longtemps pour que la Créature ne se souvienne quand ils étaient partis là-haut dans le ciel, tandis que lui s'écrasait. L'Oubli et le temps inexistant touchait tous les habitants de l'île, pas seulement les garçons perdus et les pirates ; même ceux qui voyaient le jour sur cette parcelle de terre étaient rongés petit à petit par tout ça. Et la Comète solitaire ne faisait pas exception à la règle.

Heureusement, la discussion tourna bien vite sur le sujet de la chasse et de la pêche, tandis qu'un large sourire étirait les lèvres du forban suite à la proposition de la Comète.

« Tu veux que j't' apprenne ? lui demanda le Pêcheur. »

Grimace-sourire sur les lèvres, le reptile sombre ne put s'empêcher de hocher vivement la tête pour montrer son approbation. Personne ne lui avait jamais apprit à chasser alors.. si le pirate acceptait, Noiraud aurait enfin l'occasion de chasser sa propre nourriture, seul. Enfin, quand il n'arriverait pas à voler celle des garçons perdus bien sûr. C'était beaucoup plus simple ça. Alors, le Pêcheur sembla réfléchir un instant, avant de commencer à parler, à dire beaucoup de choses, beaucoup de mots sur lesquels la Comète dû se concentrer pour tout comprendre. Chasser, tuer, c'était comme recevoir un don, un cadeau de la Grande Mère qu'il disait ; et visiblement, ce n'était pas à prendre à la légère. Il ne fallait pas gâcher, il fallait savourer et recycler tout ce qui était possible. Avant ce jour, le reptile n'avait jamais pensé à tout ça, lui qui s'était toujours contenté de voler et d'engloutir.

Tandis que le forban parlait du cycle de la vie et des bienfaits qu'une proie apportait au chasseur, au prédateur, Noiraud se surprit à jeter un regard gratifiant envers la Sirène étendue sur le sol, presque endormie. Au fond, c'était bien grâce à elle qu'il ne mourrait pas de faim aujourd'hui, et pourrait chasser et vivre avec plus d'aisance demain. Et pour ça, elle avait donné sa vie, tandis que la Comète continuait la sienne. C'était étrange, mais ce que disait Carne était tellement vrai.

Puis soudain, l'Incapable fut sortit de ses pensées lorsqu'il sentit les doigts du forban se déplier sur son front ; et cette fois-ci, il ne bougea pas.

« Tu veux que j't' apprenne ? lui demanda le Pêcheur. »

Il y eut un long silence, pendant lequel aucun des deux comparses ne bougea, tout du moins.. jusqu'à ce que la Comète ne tienne plus sa langue.

« Mère, pas avoir apprit, tout ça. Sur cycle vie, naissance et mort, fit-il d'un ton pensif, songeant que sa mère ne leur avait pas apprit la chasse non plus, mais, moi, respecter nourriture. Grâce, à Carne. »

Suite à ses propres mots, l'Artifice laissa alors une grimace-sourire étirer ses babines, comme s'il remerciait son camarade de sa leçon.

« Bon mais pour la capturer la barbaque, c'est quand même sportif, hein, j'te cache pas ! Haha! Une sirène c'est vachement sournois. Même quand ça chante pas, leurs mots c'est du poison lui confia-t-il alors tout en plongeant son regard dans le sien, les écoute jamais. Jamais ! Première leçon ! »

Surprit, l'Incapable pencha alors la tête de côté. Durant sa courte vie, il avait déjà rencontré des sirènes sympathiques, avec lesquelles il avait joué, avant de s'allonger sur le sable pour écouter leur douce mélodie. C'était le cas de Solaris et, au fond, Noiraud avait du mal à se dire qu'elle était néfaste pour lui.

« Aucune, Sirène, gentille ? demanda-t-il d'une petite voix, elles, posséder. Si beau, ch-... »

Chant, oui, ce qui l'avait coupé dans sa phrase.

Sortit de ses paroles et de ses pensées, la Comète fut très vite happé par le chant mélodieux de la femme-poisson qui s'était dissimulé dans l'Ombre. Il n'était pas comme celui de la Radieuse, il était beaucoup plus.. prenant. Une seule vague avait eu le temps de s'écraser sur la plage, que déjà les oreilles de l'Incapable s'étaient redressées sur le haut de sa tête, tandis que ses prunelles étaient devenues aussi fines que celles d'un chat. Curieux, interloqué, et un peu envouté, il ne tarda pas à tourner la tête en direction de la Sirène.

Prêt à la suivre, même sous l'eau.


© Jawilsia sur Never Utopia







Better be brave O braver than me
Look all around you and see: deep in the forest the dragons will be.
Look all around you and you will find me.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://http://niutellat.deviantart.com/.forumactif.com/
Carne Salt
avatar

☠ Harponneur du Jolly Roger ☠


✘ AVENTURES : 568
✘ SURNOM : Le Pécheur
✘ AGE DU PERSO : Plus de 20 ans et moins de 25... mais combien exactement ?

✘ DISPO POUR RP ? : Full ! Mais Contacte-moi Viande Fraiche, on verra ça ensemble !
✘ LIENS : I'm in the middle of the Cannibal Buffet
Now we cannibals always say grace...
And then we eat your face!

MessageSujet: Re: Chasse et Pêche ; [Carne]   Ven 16 Oct 2015 - 10:54


Le chemin de ses mots se trace en toute netteté dans l'esprit du jeune disciple. Petit Crocodile écoute et comprends. Carne sent une fleur éclore dans sa poitrine. C’est donc ça que ressent Azhé'é quand il transmet son savoir à une autre âme ? C'est une autre manière de manger. Intéressant...

-Aucune, Sirène, gentille ? Elles, posséder. Si beau, ch-...

La mélopée s’élève, létale comme un poignard qui fend l'air. La voix dégringole en cascade souple et gracieuse jusqu’à leurs tympans. Irrésistible. Envoutant. Si séduis..
La p'tite pute !
Le Pécheur enfonce ses doigts dans la plaie à son flanc. La douleur étiole un peu les effets de l'envoutement. C’est temporaire mais cela lui permet d'enclencher sa parade, son processus mental pour tenter de se soustraire aux effets du chant : forcer son esprit à se concentrer sur un autre sujet, arbitrairement, par un procédé mnémotechnique. D'habitude, il opère en silence, dans sa tête. Mais il n’est pas seul et son disciple a besoin d'être sauvé.
Alors il entonne, en beuglant à tue-tête:

- 1, 2, 3
Nous irons au bois ;


Il se traine jusqu'à la Comète en se concentrant un maximum sur les paroles de la comptine.

-4, 5, 6
Cueillir des cerises ;


Il se jette sur son dos écailleux et le chevauche, non sans peine. Il résiste ce petit con. Et il n'est pas au mieux de sa forme pour effectuer un rodéo, d'autant qu'il est mentalement assailli, lui aussi.


-7, 8, 9
Dans mon panier neuf ;


Il jette sa main en avant pour lui griffer le museau, pile là où la sirène hystérique l'a égratigné. Dérivation du cerveau orchestrée par la souffrance : effectué.

-10, 11, 12
Elles seront toutes rouges.
CHANTE AVE MOI NOIRAUD ! ÉCOUTE MA VOIX ! CONCENTRE-TOI D'SSUS


Et Carne de reprendre d'une voix forte, rythmée, martelante.

-1, 2, 3
Nous irons au bois ;
4, 5, 6
Cueillir des cerises ;
7, 8, 9
Dans mon panier neuf ;
10, 11, 12
Elles seront toutes rouges !
1, 2, 3
Nous irons au bois ;
4, 5, 6
Cueillir des cerises ;
7, 8, 9
Dans mon panier neuf ;
10, 11, 12
Elles seront toutes rouges !
1, 2, 3
Nous irons au bois ;
4, 5, 6
Cueillir des cerises ;
7, 8, 9
Dans mon panier neuf ;
10, 11, 12
Elles seront toutes rouges !
1, 2, 3...


Inlassablement, jusqu'à ce que l'automatisme s'implante, prenne racine, et purge. Le Blafard jette un regard vers les rochers. La sirène doit s'y dissimuler à l’abri de son eau.
Sourire carnassier.

-...10, 11, 12
Elles seront toutes rouges !


Et toi aussi, catin.







Oraciones para la carne....


Merci de ta bénédiction, Duck prêtresse de SWAG ZE GREAT GOD !!!!:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Noiraud
avatar

☽ Artifice ☾


✘ AVENTURES : 508
✘ SURNOM : L'Incapable
✘ AGE DU PERSO : Pas bien vieux ; c'est encore un enfant

✘ DISPO POUR RP ? : Toujours !
✘ LIENS : We Go Where No One Goes.

MessageSujet: Re: Chasse et Pêche ; [Carne]   Dim 18 Oct 2015 - 23:33




Chasse et PêcheOn aime mieux la chasse que la prise.



Les oreilles parfaitement dressées sur le haut de son crâne, l'Artifice n'avait pas attendu bien longtemps avant de se diriger - lentement mais sûrement - vers la sirène qui l'appelait à lui ; car même si Noiraud n'était qu'un enfant aux yeux de mère nature, il n'en demeurait pas moins un mâle. Comment ne pas être capté par ce genre de mélodie ? Impossible, sauf lorsqu'on a trouvé un moyen de s'en défaire ou plutôt.. de la contourner. Alors, les pupilles rétractées, uniquement focalisées sur la femme-poisson qui s'était à peine hissée hors de l'eau, la Comète ne voit plus rien, plus rien d'autre. Seulement cette créature qu'il aurait aimé dévorer et qui à cause de sa bêtise, allait passer de chasseur à proie, en un instant. Il ne suffirait qu'un instant pour que son corps retombe à l'eau, et que la sirène ne lui tranche la gorge, sauf si elle décidait de le noyer au plus profond de l'Océan, pour se venger du meurtre de ses sœurs. Mais cet instant n'arriverait pas.

Une bête avait en effet décidé de s'attaquer à lui, de l'arracher à la mélopée de la femme-poisson ; tout du moins, ce fut ce dont l'Incapable eut l'impression. Les babines détroussées et les crocs saillants, la Créature se mit alors à s'agiter tout en secouant la tête et le corps tout entier, ouvrant ses ailes, balançant sa queue, frappant le sol de ses grosses pattes, avant de recommencer, avant de faire tout ceci à la fois. Plusieurs fois même, il grogna à s'en arracher les cordes vocales, tant la colère habitait son corps. Mais le pire n'était pas encore arrivé !

Car cette foutue créature, en plus de l'empêcher d'avancer correctement, vint le griffer au niveau de ses plaies, sur son pauvre museau meurtris ! Et inconsciemment, ce ne fut que là qu'il commença à entendre une autre voix.

« D.. on.. ier.. euf, parvint-il mollement à comprendre, difficilement, E.. ront.. outes.. ouges. CHANTE.. MOI NOIRAUD ! ÉCOUTE.. VOIX ! CONCENTRE-TOI D'SSUS ! »

Ce n'est pas une bête qui l'attaque, c'est Carne ! Mais pourquoi fait-il ça ? Pourquoi l'empêche-t-il d'aller à la rencontre de cette mélodie ? Ça, l'Incapable ne le comprit pas tout de suite, l'esprit totalement retourné par le chant de la sirène ; et pourtant, petit à petit, il cessa de se débattre, et ses prunelles commencèrent à osciller entre les ronds habituels et les fentes perturbées par la mélodie.

Et une autre, elle, vint s'installer dans son esprit.


« ...
1, 2, 3
Nous irons au bois ;
4, 5, 6
Cueillir des cerises ;
7, 8, 9
Dans mon panier neuf ;
10, 11, 12
Elles seront toutes rouges !
...
»

Calmé par le chant du Pêcheur, la Comète finit par totalement s'arrêter puis par plaquer ses oreilles sur le sommet de son crâne ; se demandant comment le forban avait réussi à grimper ainsi sur son dos sans qu'il ne le sente venir. L'oreille toujours titillée par le chant de la femme-poisson, le petit reptile ne tarda pas à lever le regard vers son comparse qui était toujours juché sur le sommet de son crâne.

Et pour un peu, il aurait pu se sentir agressé ; tout du moins, s'il n'eut pas vite l'impression d'avoir survécu à quelque chose de terrible. Il ne se souvenait même plus s'être autant rapproché de l'eau.

« Pourquoi, moi, ici ? demanda-t-il, en faisant référence à sa position, puis essaya de capter le regard du pirate, et toi, là ? »

S'il avait peur ? Un peu. Noiraud ne comprenait pas, il avait été envouté, avait failli être dévoré, essayait de ne pas se rendre compte ; ne le voulait sans doute pas. Lui, la Comète solitaire, celle qui ne voulait l'aide de personne, qui chipait et volait, frappait et fuyait.. avait été sauvé par un des habitants de l'île. Tout ça à cause d'un autre, tout du moins.. c'est ce dont il eut l'impression.

Il ne tarda pas à reporter son attention vers la lagune ; plus de sirène en vue. Mais un chant pourtant toujours présent, couvert par celui de l'albinos, et de la mélodie qui trottait encore dans la tête de la Bête. A moins que ce ne soit une seule et même chose.

« C'est, mots ? Poison, chant, poissons ? demanda-t-il alors. »

Dire que c'était censé être la première leçon enseignée par le Pêcheur ! Noiraud faisait un bien piètre élève.


© Jawilsia sur Never Utopia







Better be brave O braver than me
Look all around you and see: deep in the forest the dragons will be.
Look all around you and you will find me.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://http://niutellat.deviantart.com/.forumactif.com/
Carne Salt
avatar

☠ Harponneur du Jolly Roger ☠


✘ AVENTURES : 568
✘ SURNOM : Le Pécheur
✘ AGE DU PERSO : Plus de 20 ans et moins de 25... mais combien exactement ?

✘ DISPO POUR RP ? : Full ! Mais Contacte-moi Viande Fraiche, on verra ça ensemble !
✘ LIENS : I'm in the middle of the Cannibal Buffet
Now we cannibals always say grace...
And then we eat your face!

MessageSujet: Re: Chasse et Pêche ; [Carne]   Lun 25 Jan 2016 - 22:01



- Pourquoi, moi, ici ? ... et toi, là ?

Carne éclate de rire. Son flanc se met à saigner de plus belle. La sirène s’est tue. On entend plus que le clapotis de l'eau dans la lagune. Son instinct lui souffle qu'ils sont sauf.

- Parce qu'tu viens d'échapper au burger d'artifice, p'tit gars ! Et moi j'ai pas servi d'pain.

Sacrée journée que celle-ci !

- Viens faut pas qu'on reste là.

Le Pêcheur se redresse sur ses deux jambes, il vacille un peu sur ses guibolles et sa mâchoire se contracte en une grimace involontaire. Je douille ! Faudra aller se recoudre la couenne chez Crow. Il serait bien passé sous les aiguilles de Kokoï, plus subtile et doux pour la cousette, mais ça fait un peu loin la trotte jusqu’à sa putain de rivière à crapauds.

- C'est, mots ? Poison, chant, poissons ?

Carne lui fait signe de le suivre. Il titube en s'éloignant de la plage pour se diriger vers les rochers en hauteur.

- L'chant d'une sirène, ça joue sur l'cerveau tu vois. C’est hypnotique. Y'a pas trente-six moyens d'contrer l'effet à part te boucher les oreilles à la cire. Mais parfois y'a un autre truc qui marche : obliger ta cervelle à s'concentrer sur un autre truc, si possible répétitif et entêtant, t'vois ? Donc tu peux compter  ou chanter à tue-tête une comptine, un truc qui va te monopoliser les pensées.

Il souffle le pirate, il peine salement. Il s'appuie sur un rocher et se sent déraper. Sa main laisse une trainée carmin sur la pierre. Parler et marcher en même temps devient ardu.

- Hey... Noiraud.... Hey ! J'peux pas poursuivre la leçon... Je.. J'dois m'faire soigner. Faut qu'tu  m'aides à regagner l'Jolly Roger ou....

Carne grince des dents et tentant de se redresser mais il est possible que la plaie se soit infectée. Et il a perdu bien trop de sang.

- Ou la.. la taverne.

Le Blafard a un sourire.

- Aide-moi....

HRP:
 








Oraciones para la carne....


Merci de ta bénédiction, Duck prêtresse de SWAG ZE GREAT GOD !!!!:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Noiraud
avatar

☽ Artifice ☾


✘ AVENTURES : 508
✘ SURNOM : L'Incapable
✘ AGE DU PERSO : Pas bien vieux ; c'est encore un enfant

✘ DISPO POUR RP ? : Toujours !
✘ LIENS : We Go Where No One Goes.

MessageSujet: Re: Chasse et Pêche ; [Carne]   Jeu 18 Fév 2016 - 0:15




Chasse et PêcheOn aime mieux la chasse que la prise.



Interloqué après son réveil forcé, la Comète s'était mise à poser tout un tas de questions à son interlocuteur ; qu'est-ce qu'il pouvait bien faire ici ? Il ne se souvenait pas de grand chose, si ce n'était du chant de la sirène, ainsi que d'un autre qui parlait de cerises. C'était beaucoup trop étrange, et le forban, lui, ne pouvait s'empêcher de rire à gorge déployée. Qu'est-ce qui pouvait bien être si drôle ? Apparemment, Noiraud venait d'échapper au burger d'Artifice ; mais comme il n'avait aucune idée de ce que pouvait bien être un burger et de pourquoi Carne aurait été le pain, il ne put s'empêcher de pencher la tête de côté tout en faisant une drôle de grimace. Dans tous les cas, il fut néanmoins certain d'une chose : il ne fallait vraiment pas rester là, surtout pas aussi près des sirènes qui pouvaient de nouveau attaquer.

C'est alors que clopin-clopant, les deux compagnons d'un jour s'avancèrent sur la plage ; le reptile silencieux, et l'homme, lui, bien bavard à nouveau. En effet, l'animal avait une nouvelle fois posé une question au Pêcheur, lui demandant des explications sur le chant des sirènes et leur mots. De la tirade de l'homme blanc, l'Incapable ne pigea pas grand chose, notamment ces histoires de cire dans les oreilles ou de choses hypnotiques, mais parvint au moins à comprendre que s'il venait à entendre à nouveau le chant d'une sirène, il devrait à l'avenir réussir à trouver quelque chose pour garder le contrôle sur sa tête. Sans doute penserait-il aux cerises, aux paniers et aux bois ; tout du moins, s'il retenait tout ça d'ici là.

En attendant, la créature avait d'autres choses à penser, tandis que l'odeur acre du sang lui montait aux narines ; et ce n'était pas le sien qui coulait, mais bien celui de Carne. Les oreilles bien dressées sur sa tête, il vit le pirate prendre appui sur une pierre, tout en laissant une large trace de sang sur la rocher. Il n'allait pas bien ; ça, l'animal le sentait.

« Hey... Noiraud.... Hey ! J'peux pas poursuivre la leçon... Je.. J'dois m'faire soigner. Faut qu'tu  m'aides à regagner l'Jolly Roger ou.... souffla péniblement le forban, ou la.. la taverne. Aide-moi.... »

Sans doute un peu inquiet que son camarade d'une journée soit grièvement blessé et mal en point, la Créature s'approcha de ce dernier avant de lui donner un petit coup de museau dans la main ; dans le but de le faire réagir. Ainsi proche de lui, il put sentir l'odeur du sang plus intensément encore, ne pouvant se retenir de lui donner un bon coup de langue sur sa plaie. La bave aide à la cicatrisation ; à moins que le fait de lécher une plaie ne serve qu'à apaiser le stress, allez savoir.

« Hé, Pêcheur ! Toi aller ? lui demanda-t-il, presque nerveux, pêcheur, hé ! Carne ! Toi avoir, perdu. Beaucoup sang. Trop ? »

C'est que dans l'eau, ça avait du couler plus que de raison, même si cela continuait désormais. La Comète n'avait aucun moyen de savoir si c'était bien le cas, et de toutes manières, cela n'aurait rien changé à la situation. Carne était mal en point, et si personne ne soignait sa plaie, il finirait sans doute pas mourir. Mais de là à aller à la taverne, remplie de pirates, remplie des mêmes pirates qui avaient pu le voir voler la dague de Peter Pan sur le Jolly Roger... c'était une très mauvaise idée. Il n'avait aucune envie de finir comme trophée du jour en se rendant là-bas.

« Taverne, trop.. monde, grogna-t-il d'une petite voix, visiblement apeuré à l'idée de s'y rendre, mais moi, pas pouvoir.. laisser Carne. Non ?  »

C'est qu'il l'avait tout de même bien aidé, et apprit des choses ; puis il n'était pas comme sa famille, il n'abandonnait pas les plus faibles à leur sort. Même si Carne était très fort, sans doute plus que lui normalement, là, il avait besoin qu'on le soutienne et qu'on soit là pour lui. Noiraud ne comprenait peut-être pas tout à la façon de faire des humains ou des autres animaux, mais ça, il était sans doute le mieux placé sur cette île pour le comprendre. Tant de fois, il aurait aimé qu'on revienne le cherche de la sorte.. Alors, du mieux qu'il en fut capable, la Comète prit le forban sur son dos ; un peu laborieusement, certes, mais c'était tout ce qu'il pouvait faire. Une fois le blessé en place - ou presque, tout dépendant s'il se tenait bien ou non - la créature se mit en route vers la taverne, avançant à pas de loups pour ne pas se faire repérer de loin, mais aussi pour ne pas perdre son fardeau.

Une fois à quelques longueurs de queue de la première baraque du Port Débauché, l'Incapable se coucha près d'un buisson, prêt à s'enfuir au moindre mouvement suspect en provenance des habitations. Son cœur battait la chamade, il était terrifié, mais il devait bien cette chandelle à son camarade. Alors, il laissa le pauvre blessé retrouver pied à terre - ou glisser jusqu'au sol - avant de lui donner un petit coup de museau affectueux dans la joue ; un peu brusquement toutefois. Tout ça à cause de la peur.

« Ensembles, pêcher. A nouveau. Un jour.  »

Puis, ces quelques mots lancés, la Comète se força à éructer pour faire jaillir une gerbe de flammes qui enflamma un tonneau vide ; de quoi attirer l'attention de plus d'un pirate de terre ou de mer. Et lorsque des cris se firent entendre, l'animal disparu dans la forêt sans demander son reste. Avait-il abandonné son camarade ? Bien sûr que non ! Du haut d'un arbre, ses yeux perçants ne tardèrent pas à se poser sur Carne, puis sur les hommes qui s'avançaient en sa direction.

Désormais, Noiraud ne pouvait qu'espérer qu'il se remettrait de ses blessures ; et guetterait sa silhouette à chaque fois qu'il passerait près de la lagune.


©️ Jawilsia sur Never Utopia



Hrp:
 






Better be brave O braver than me
Look all around you and see: deep in the forest the dragons will be.
Look all around you and you will find me.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://http://niutellat.deviantart.com/.forumactif.com/
L'Ombre
avatar



✘ AVENTURES : 1717

MessageSujet: Re: Chasse et Pêche ; [Carne]   Dim 28 Fév 2016 - 14:57

The End


Entre grands carnivores, n'est-il pas naturel,
Que certaines relations deviennent fraternelles ?


FIN DE L'AVENTURE




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://neverneverland.forumactif.org
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Chasse et Pêche ; [Carne]   

Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

 Sujets similaires

-
» Aegwynn et la chasse au Dragon
» Chasse rapide aux ballasts.
» La chasse au trésor de l'été
» La chasse à l'ours
» Tableau de chasse de [Grognard]_Raistlin

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: La Mer Imaginaire :: La Lagune aux Sirènes-