Partagez | .
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Ancienne Fée
avatar

Invité



MessageSujet: Mettre le pied dans le plat [Amanite]   Jeu 23 Juil 2015 - 20:18

Plusieurs fois, Brise avait voulu sortir. Plusieurs fois, elle s'était aventurée jusqu'à la porte de sortie, jusqu'à l'ouverture de la fenêtre. Plusieurs fois, elle avait renoncé, tout simplement. Il y avait eu Kaitlyn, la petite mère, et Brise avait revu le jour. Pourtant après cela ne l'avait pas empêché de se terrer à nouveau. Il ne voulait pas que ça lui arrive encore. Il craignait aussi d'attraper quelque infectation, comme on l'avait mis en garde.

On lui avait  parlé d'une fée qui habitait dans la forêt, et qui fabriquait plein de trucs. Alors  l'espérance était remontée dans la lentille qui lui servait de coeur (il n'y a pas de connotation péjorative), sûrement que cette fée aurait une solution pour lui et ce serait vraiment formidable!

Brise était sorti en coup de vent du palais et avait volé comme une tornade jusque dans le bois. Si yel savait où était cette maison? Vraiment, non. Mais elle était si rapide à parcourir, la forêt, pour l'Irresponsable! Ça n'était pas un problème, quoi! En un rien de temps yel repéra une habitation creusée dans un arbre (peut-être aussi que ça n'était pas très très compliqué hein) et fonça vers la porte. Se souvenant de quelque leçon de politesse de Obéron, sûr de lui, Brise donna trois petits coups et s'écria:

─ Hého? Quelqu'un? Là ? Ici?  

Se sentant à présent en aussi bonne forme qu'avant, débordant de joie, d'énergie et de vie, Brise n'y tint plus et poussa lui-même la porte en avant. Il aurait pu attendre dix secondes de plus en dehors de son impatience tant il frétillait. Personne n'ouvrait directement, il y allait. Un immense sourire candide s'étira sur ses lèvres, et radieux Brise salua d'un «S'luuut!»  et posa ensuite les mains sur ses hanches. Yel voletait à quelques centimètres du sol, parce que bon marcher c'était pas trop ça, actuellement.
Revenir en haut Aller en bas
Amanite
avatar

☼ Fée des Forêts ☼


✘ AVENTURES : 123
✘ SURNOM : La Guêpe
✘ AGE DU PERSO : C'est SECRET (mais pas jeune, pour une Fée).

✘ LIENS : Ego & Trouvailles
Sujet en cours : I - II

MessageSujet: Re: Mettre le pied dans le plat [Amanite]   Mar 28 Juil 2015 - 19:35

La matinée - comme toutes les matinées d'Amanite, soyons sérieux - avait été terriblement occupée. En effet, la petite Fée inventrice avait passé plusieurs heures au Marais, à récolter les ingrédients nécessaires pour plusieurs potions dont elle testait les effets sur des volontaires aussi stupides que courageux. Elle avait fait une pause à midi pour manger des fruits (trop) et boire du thé en compagnie de Photon, avant de mettre la fée aristocrate dehors : l'heure était venue de se consacrer à ses derniers plans et pour cela, Amanite ne voulait surtout pas être dérangée. Hélas, le sort en avait décidé autrement : alors qu'elle était en train d'assembler plusieurs pièces d'une invention, on frappa à la porte de son atelier. Furieuse, Amanite se redressa sans répondre : il était bien connu qu'on ne pouvait l'interrompre lorsqu'elle créait, le visiteur n'avait qu'à attendre.

- Hého? Quelqu'un? Là ? Ici?

- Nan, y'a personne ! Lança la Guêpe avec humeur. Mais visiblement, la réponse ne suffisait pas puisqu'elle entendit la porte principale s'ouvrir. Reposant la pièce d'écorche qu'elle tenait, Amanite se redressa et fila dans la pièce d'à côté, de franc mauvaise humeur. Ignorant la salutation de la Fée blonde, elle se dressa de toute sa hauteur indignée et déclara :

- Dis donc, toi, on ne t'a jamais appris à ne pas-

Son regard s'était arrêté sur les pieds de son interlocuteur. Ou plutôt... le pied. En effet, la Fée qui lui faisait face avait été amputée. Les yeux d'Amanite s'agrandirent derrière ses lunettes : c'était trop curieux, ça - assez pour calmer sa colère en vérité.

Aussitôt, la Guêpe tendit sa main crochue à l'autre Fée, lui adressant un sourire grinçant.

- Je suis Amanite, Fée des Forêts et inventrice. Dis-moi, c'est un sacré moignon que tu as là...

Elle en parlait avec convoitise, imaginant déjà tout ce par quoi le pied manquant pouvait être remplacé.

- Comment tu t'es fait ça ?

Elle se retourna, faisant signe à la nouvelle venue d'avancer alors qu'elle parcourait des yeux le chaos de ses matériaux et inventions, en quête d'une idée. Puis elle se figea, se retourna et posa un oeil sévère sur l'autre Fée.

- D'ailleurs, présente-toi. Déjà que tu me déranges en plein travail, tu pourrais au moins faire preuve de manière.






Amanite invente en olive.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://elorecohlt.tumblr.com
Ancienne Fée
avatar

Invité



MessageSujet: Re: Mettre le pied dans le plat [Amanite]   Lun 10 Aoû 2015 - 15:34

Brise se mit à rire. Il n'avait rien de mieux à faire que de rire dans cette situation qui allait un peu trop vite pour lui. Il venait de se faire gronder, là, un peu non? Et puis la fée elle avait pas l'air très contente, hein! En tous cas elle était très jolie, se disait Brise, rosissant légèrement. Il n'en avait jamais vu des comme ça, elle était grande, avec une espèce d'armure et tous ces cheveux blancs, blancs comme de la neige! Brise se sentait tout petit et était très impressionné! Il baissa les yeux sur ses.. son... pied et s'excusa d'une toute petite voix, si petite que peut-être même on ne l'avait pas entendu.

Voyant cette main tendue vers lui, il fut très interloqué. ... Hein? Une main? Et il était sensé faire quoi avec ça? Et puis elle était pas belle du tout cette main. Toute avec des angles, un peu la main de sorcière ou quoi ! Il se creusa la cervelle. Qu'est ce qu'on peut bien faire avec une main? Il pensa aux humains qu'il avait pu croiser, qu'est ce qu'ils faisaient avec des mains? Brise haussa les épaules et toucha la main avec trois doigts. Ça pinçait pas, a priori. Il donna une claque dedans, comme pour "toper-là" qu'ils disaient, et haussa les épaules une deuxième fois face au manque de réactivité apparent de son interlocutrice. Il s'était pas trompé, lui, elle devait revoir ses manières.

Maintenant le sujet avait tourné de sa politesse à son pied. Ah, ouais, le pied. Il n'y pensait plus, décontenancé par cette drôle de créature des forêts. Il ne voulait peut-être pas  y penser. Trop tard. Son atmosphère intérieure retomba d'un coup, et il cligna des yeux. Il leva les yeux vers la jeune femme (il supposait quelle était jeune mais n'était pas  sûr) et s'éleva d'un centimètre ou deux de plus pour être un peu à sa hauteur.

· Un pirate qui l'a coupé. Un accident. Pas fait exprès.

L'Irresponsable était émerveillé par l'atelier. C'est qu'il avait pas de chez lui, lui, et que celui-ci lui semblait le mieux du monde! Un coup d'oeil circulaire et il se sentait déjà à la maison. Il suivit sur quelques centimètres sa nouvelle amie (ben oui!) . Tiens ça repassait à la politesse. Pff quelle perte de temps!

· Brise, du vent.

Encore pardon! Les manières il connaissait pas trop à vrai dire. C'était si flou qu'il ne considérait pas ça important. Et puis il n'avait pas à écouter les reproches d'une fée qui n'était rien pour lui. Il haussa les épaules pour la troisième fois, rit un peu et s'expliqua:

· On m'a dit qu't'étais forte pour réparer! J'suis v'nu j'me d'mandais si t'sais aussi réparer les pieds? C'possible, non? Hein?
Revenir en haut Aller en bas
Amanite
avatar

☼ Fée des Forêts ☼


✘ AVENTURES : 123
✘ SURNOM : La Guêpe
✘ AGE DU PERSO : C'est SECRET (mais pas jeune, pour une Fée).

✘ LIENS : Ego & Trouvailles
Sujet en cours : I - II

MessageSujet: Re: Mettre le pied dans le plat [Amanite]   Dim 16 Aoû 2015 - 15:57


À la réponse de la petite fée - neutre au vu des nuances de ses ailes - Amanite haussa un sourcil intrigué. Allons bon, un Pirate, vraiment ? Pas fait exprès ? Au vu de la taille des bipèdes maritimes, l'inventrice se demandait comment une telle chose pouvait être possible. Elle ne dit rien, pourtant, attendant la suite.

- Brise, du vent.

Une Fée des Vents... allez savoir pourquoi, Amanite s'en serait doutée. Au moins, elle pouvait mettre un nom sur son importun et curieux visiteur.

Ce dernier reprit :

- On m'a dit qu't'étais forte pour réparer! J'suis v'nu j'me d'mandais si t'sais aussi réparer les pieds? C'possible, non? Hein?

C'était donc ça. Brise venait lui demander son aide.

Se penchant pour observer les pieds de la Fée des Vents, Amanite resta un instant songeuse : elle avait lu des choses sur les membres amputés... peut-être qu'il y avait moyen de lui faire une prothèse comme celle de Bourdon ! Mais ça risquait de lui prendre du temps... à moins que...

- Je suis forte pour créer, aussi. Marmonna-t-elle alors qu'elle se détournait et commençait à faire les cent pas à travers la pièce. Puis - au bout de quelques secondes, elle s'immobilisa et fila dans la pièce d'à côté : l'atelier en lui-même. Là, elle s'approcha de son bureau et, virant les plans qui s'y trouvaient, étala une nouvelle feuille vierge. Puis la Guêpe s'assit et y écrivit de mémoire tout ce dont elle se souvenait sur le sujet. Une fois cela fait, elle resta songeuse quelques instants - pesant les pour et les contre - et se tourna vers Brise.

- Je pourrais te fabriquer une prothèse en bois, oui. C'est possible. Et la relier à tes nerfs, aussi, pour que tu puisses la bouger comme si c'était un véritable pied. Par contre, j'ai jamais fait ça et ça risque de faire mal. Mais je peux t'endormir pendant l'opération, aussi... c'est à voir. Quoiqu'il en soit, si tu me laisses prendre tes mesures, je vais pouvoir commencer à travailler très rapidement.

La Fée des Forêts se releva, fouillant la pièce du regard à la recherche de son décimètre-ruban. Croyant l'avoir trouvé dans un tas d'affaires entreposées dans un coin, elle commença à y fouiller avec brutalité, faisant voler ouvrages, inventions et matériaux à travers la pièce.

- Quoiqu'il en soit, sache que je doute qu'un pirate t'ait vraiment coupé le pied par accident mais bon, ce sont tes affaires et... AH, LE VOILÀ.

Elle tenait l'extrémité du décimètre-ruban et dut tirer pour le dégager dans son entièreté. Elle le fit si bien, d'ailleurs, que le choc la propulsa en arrière, la faisant tomber sur le dos mais c'était peu important : elle avait retrouvé son instrument de mesure et le tenait fort contre elle.

Jetant un regard à Brise qui désormais la surplombait, Amanite lui adressa un sourire grimaçant.

- Alors, ça te tente toujours que je te répare ?

Si oui, la Fée des Vents pouvait être sûre que la Guêpe se mettrait vite au travail.






Amanite invente en olive.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://elorecohlt.tumblr.com
Ancienne Fée
avatar

Invité



MessageSujet: Re: Mettre le pied dans le plat [Amanite]   Lun 17 Aoû 2015 - 16:10

Brise cligne des yeux.

« J'ai rien compris », murmure-t-il.

Brise cligne encore des yeux. Il regarde Amanite fouiller ses affaires. Il aoùe bien ce joyeux bazar, ça lui donne envie de plonger sous un monticule de trucs en vrac, et de s'y cacher. Brise aime bien aussi l'odeur de l'atelier. Ça sent la sciure de bois, l'ancien, plein de senteurs anciennes, un peu exotiques. C'est vraiment très cool ici. Étant donné qu'il n'a pas compris un mot des paroles de la fée des Forêts, il grimace un peu. Il ne va tout de même pas lui demander de TOUT répéter ça fait beaucoup de choses quand même.

Le regard fixé à l'extérieur de la chaumière, il rêve. Quand soudain une phrase grinçante le fait sursauter et émerger de ses pensées.

Alors, ça te tente toujours que je te répare ?

Alors c'est donc ça? Toutes ces explications, pour en arriver là? Brise ne comprend pas. Qui voudrait vivre avec un pied en moins? Et puis les enjeux ne doivent pas être si terribles que ça. Il a déjà vu ce fé avec une fausse aile, et il vole plutôt bien! Les pieds ça doit être encore plus facile! Brise se rapproche de la Guêpe et rit doucement, de ce rire cristallin qui lui a donné son nom. Puis d'une voix vive, il s'écrie:

· Ouais! B'sûr!

Pourquoi elle est par terre, Amanite? Est ce qu'elle a bobo? Brise tend la main vers elle pour l'aider à se relever. Il y'a une espèce de ruban entre les mains devant l'inventrice. Qu'est ce que ça peut bien être? Brise s'assoit sur un tabouret qui traîne pas loin de là, et ne perd pas son sourire. Y'a de la confiance dans son coeur, comme l'espoir, Elpis, qui sort de la boîte de Pandore. Amanite doit être trop forte, au vu de sa maison. Certainement qu'elle a tout un tas de trucs en stock.

Brise n'a absolument aucune idée de ce qui l'attend.
Revenir en haut Aller en bas
Amanite
avatar

☼ Fée des Forêts ☼


✘ AVENTURES : 123
✘ SURNOM : La Guêpe
✘ AGE DU PERSO : C'est SECRET (mais pas jeune, pour une Fée).

✘ LIENS : Ego & Trouvailles
Sujet en cours : I - II

MessageSujet: Re: Mettre le pied dans le plat [Amanite]   Mar 18 Aoû 2015 - 18:13

Le moins que l’on puisse dire, c’est que Brise n’a pas vraiment l’air très intelligente, pour une Fée. Mais bon, Amanite ne fait pas dans la discrimination : si elle n’aidait que les individus aussi intelligents qu’elle, hé bien... elle n’aiderait qu’elle-même et - il ne faut pas se mentir - ce serait une grande perte pour la population. Du moins, c’est ainsi que la Guêpe conçoit les choses.

Toujours à terre, Amanite entend son interlocuteur rire avant de lui répondre d’un :

- Ouais! B’sûr!

Enthousiaste. Bon, au moins la Fée ne manquait pas de courage... à moins qu’elle n’ait simplement rien compris, ce qui était tout aussi probable.

S’aidant de la main de Brise, Amanite se relève. Observant son cobaye (c’était officiel) s’asseoir sagement sur un tabouret, la Guêpe sourit : voilà une chose qu’elle n’aura pas à lui demander. Puis, dépliant le ruban qu’elle tient dans ses bras, elle va récupérer une feuille et de quoi écrire avant de s’approcher de la Fée des Vents et s’agenouiller devant elle.

- Je vais prendre les mesures de ton pied, histoire que ta prothèse soit de la même taille. Explique-t-elle doctement en mettant un genou à terre, s’emparant de la cheville de Brise pour commencer à mesurer. Reste tranquille.

Longueur, largeur, profondeur. Orteils, talon, tout y passe. Et au fur et à mesure que la Guêpe fait ses observations, elle note le fruit de ses mesures sur la même feuille qui lui a servi de support de réflexion. Puis, une fois toutes les mesures prises, l’inventrice jette un regard à la jambe blessée de son compère, au moignon soigneusement bandé.

Il va quand même falloir qu’elle y jette un oeil.

- Désolée mon chou, mais va falloir que je regarde ta blessure, aussi.

Ne serait-ce que pour bien l’examiner, comprendre comment elle va s’y prendre et où exactement la chair féerique a été tranchée.

HRP:
 






Amanite invente en olive.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://elorecohlt.tumblr.com
Ancienne Fée
avatar

Invité



MessageSujet: Re: Mettre le pied dans le plat [Amanite]   Jeu 20 Aoû 2015 - 14:07

Alors que ses jambes battaient la mesure, l'une après l'autre, et que ses mains tapotaient sur ses cuisses fébrilement, on lui somme de s'arrêter. Ça paraît pas, comme ça, (enfin si ça paraît) mais c'est sans doute une des choses les plus difficiles qu'on puisse lui demander! En plus d'une façon si brusque. Brise fait appel à toutes ses forces mentales et physiques, pour d'abord ralentir, puis tout cesser. Dur, dur. Mais faisable. Mais fait. (pas Méfait, non!)

Brise observe avec crainte la fée prendre ses mesures. C'est comme quand les fées artistocraphes ou les enfants Raccommodeurs cousent des vêtements, ils mesurent tout partout. Il ne comprend toujours pas. Il pensait qu'avec une potion ou une pastille à manger, ça repousserait comme un champignon. Et visiblement c'est pas trop ça. Cet espèce de ruban avec plein de traits partout lui chatouille le pied, mais il se retient de se tortiller dans tous les sens. Il est presque presque sûr qu'Amanite ne sera pas contente.

Le choc. Observer? COMMENT ÇA?
C'est n'importe quoi, Amanite est une magicienne ou bien pas? Elle est pas capable de jeter un sort, et pouf? Mais alors, euh. Brise attrape délicatement (du moins c'était le but premier) le bout de la bandelette blanche, et déroule l'ensemble à la vitesse de l'éclair.

· Beerk!

Ouais, Berk. Ça suinte de pus argenté; c'est tout rouge et tout moche. On voit même un bout d'os tranché. Brise se sent très mal de regarder la chose, et se demande si c'est pareil pour l'inventrice. Il la prend d'ailleurs à parti, d'une toute petite voix dégoûtée:

· T'trouves pas qu'c'est dégueu, toi?

Mais Amanite ne laisse rien filtrer et observe le moignon sous tous les recoins. Elle grimpe tous les échelons de l'estime. Waaaah! C'qu'elle est courageuse! Trop forte! Brise est en phase terminale avant l'admiration totale. Yel cache ses yeux mais rit pour se donner de la bravoure. Rit, rit toujours, comme d'habitude. Au bout de quelques instants, yel écarte quelques doigts et regarde d'un oeil violet à l'extérieur. Sa voix demande timidement:

· Ayé, c'est réparé? Non...

Bien entendu, que non! Un peu de patience en ce monde, ça ferait du mal à personne.
Il souffle. Il commence à stresser là, ce sera peut être pas une partie de plaisir.
Un léger tremblotement commence à le secouer. Il a plus trop envie de sautiller dans tous les sens, mais son rire, son rire il continue.
Revenir en haut Aller en bas
Amanite
avatar

☼ Fée des Forêts ☼


✘ AVENTURES : 123
✘ SURNOM : La Guêpe
✘ AGE DU PERSO : C'est SECRET (mais pas jeune, pour une Fée).

✘ LIENS : Ego & Trouvailles
Sujet en cours : I - II

MessageSujet: Re: Mettre le pied dans le plat [Amanite]   Dim 23 Aoû 2015 - 2:02

Bien qu'apparemment interloquée par la demande de la Guêpe, la Fée des Vents accepte de laisser voir sa blessure, faisant tomber le bandage pour dévoiler le moignon sanglant, salement tranché. Sous ses goggles immenses, l'inventrice écarquille les yeux mais sa combinaison cache en partie son dégoût. Sa bouche se tord légèrement, ses antennes se raidissent : ce sont là les seuls signes de son trouble.

- Beerk!

Si elle n'était pas aussi pro, nul doute qu'elle acquiescerait. Mais Amanite refuse de se montrer défaitiste. Elle ignore donc les réflexions de Brise et se concentre sur ses observations, scrutant la chair à la recherche des nerfs et tendons, de ce qu'il faudra remplacer. Mécaniquement parlant, l'inventrice voit à peu près comment s'y prendre mais elle se rend vite à l'évidence : il lui faudra user d'un peu de magie pour parfaire l'équation. Il n'y a pas de soucis, ceci dit, elle est presque sûre de réussir. À 82.476%, environ.

D'un geste rapide, la Guêpe mesure la distance du genou à la coupure, notant à partir d'où la chair succèdera au bois. Car oui, la Fée des Forêts l'a décidé : la prothèse sera en bois imputrescible, l'un des matériaux qu'elle sait le mieux manipuler.

Une petite voix se fait entendre au-dessus d'elle. Levant la tête, Amanite fixe la Fée mutilée, tremblante - elle le croit - d'anticipation.

- Ayé, c'est réparé? Non...

Brise est trop jeune, décidément. Trop peu patient. S'autorisant un soupir, Amanite rassemble son matériel pour le poser plus loin. Puis elle revient se poster devant son patient, sourire grimaçant aux lèvres.

- C'est loin d'être fini, loupiot. Je vais m'attabler à la création du membre mécanique qui remplacera ton pied manquant, et, lorsque ce sera fait... on pourra se revoir pour l'opération en elle-même.

Elle s'arrête un instant, songeuse.

- Donne-moi jours et ta prothèse sera faite. Tu pourras revenir me voir à ce moment-là. En attendant... ouste !

Sur cette belle promesse, la Guêpe pousse l'Irresponsable vers la sortie. C'est qu'elle a du pain sur la planche.
♣️♣️♣️

Trois jours, c'est peu. C'est peu pour élaborer les plans, trouver le matériel, le scier, le tailler, assembler les multiples pièces et poncer le tout. Mais Amanite est une Fée à la détermination coriace. Usant de l'aide de collègues ainsi que de ses propres pouvoirs, elle finit par terminer la prothèse en bois d'if juste à temps - sacrifiant par la même occasion quelques heures de sommeil pour les faibles.

Ainsi lorsque Brise revient frapper à sa porte, c'est une Amanite surexcitée qui l'accueille et l'entraîne presque aussitôt dans son atelier - réaménagé pour l'occasion en "salle d'opération". Puis, s'emparant de la prothèse, elle la présente à la Fée neutre.

- J'y suis arrivée ! Voilà, c'est ce qui va remplacer ton pied !

Elle scintille vivement, la Guêpe. Elle est presque comme une enfant humaine qui présenterait son dessin à ses parents dans l'espoir que ces deniers le mettent sur le frigo. Sauf que le dessin en question est une prothèse artisanale, assemblée et enchantée avec grand soin.

Amanite attend donc l'avis de Brise avant que les choses vraiment sérieuses ne commencent.






Amanite invente en olive.


Dernière édition par Amanite le Sam 29 Aoû 2015 - 12:33, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://elorecohlt.tumblr.com
Ancienne Fée
avatar

Invité



MessageSujet: Re: Mettre le pied dans le plat [Amanite]   Mar 25 Aoû 2015 - 19:41


C'est comme s'il y avait eu sept secondes entre le jour de la rencontre et le jour où Brise revient dans l'atelier. Déjà qu'il avait pas compris à quel moment il s'était retrouvé dehors, il y a trois jours, alors là! Une vraie bourrasque. Une seconde pour rentrer à l'arbre, trois secondes d'attentes, trois autres pour re-localiser la cabane. Et hop. Ta-ta-ta-taaaaam! Sonnez trompettes éclatantes, le grand jour est arrivé!

Brise est tout pétillant, plus pile électrique que jamais. Son moignon a arrêté de faire du pus, la veille. Il a fait gaffe à ce que ça se referme pas tout seul, à que limite la croûte se fermait. Gerbant. Mais ça s'est pas fait, et il était là, et ça allait être super, et OUAAIS!

En plus Amanite a l'air tout à fait sémillante, sûrement autant si ce n'est plus (et c'est là l'exploit) qye lui. Ça ça veut dire bonne nouvelle. Il espère. Et c'est là que voilà la chooooosee, le truuuuuuuuc, le biduuuuuuuuuuule-bideul, le pied, et que dire, que dire!

─ WAH IL EST TROP BEAU T'ES TROP FOOORTE ON DIRAIT MÊME QUE C'EST-UN-VRAI OLALAAAAAAAAAAA !

Y'a comme des étoiles dans ses yeux, ils brillent et ils scintillent, et tous les arc-en-ciel du monde admirent le petit pied en bois blanc, qui a l'air tout à fait parfait. Bon, et maintenant le sort magique pour qu'il se colle tout seul? Naaaon ça marche pas comme ça. Brise rayonne de mille feux et s'écrie:

─ On l'met tout de suite? Faut que j'mallonge, hein, c'est ça? Où que je peux me mettre? Ça va mettre longtemps? Hein? Hein?

Il avise une espèce de lit couvert de blanc, tout propre et joli, au centre de l'atelier, qui ne ressemble plus vraiment à un atelier, d'un bout yel s'y installe et déroule son bandage, puis laisse tomber sa tête, et se met à rire. Le rire s'éteint très vite en un sourire figé, et l'Irresponsable ferme les yeux.
Il est prêt.
Revenir en haut Aller en bas
Amanite
avatar

☼ Fée des Forêts ☼


✘ AVENTURES : 123
✘ SURNOM : La Guêpe
✘ AGE DU PERSO : C'est SECRET (mais pas jeune, pour une Fée).

✘ LIENS : Ego & Trouvailles
Sujet en cours : I - II

MessageSujet: Re: Mettre le pied dans le plat [Amanite]   Sam 29 Aoû 2015 - 13:34


- WAH IL EST TROP BEAU T'ES TROP FOOORTE ON DIRAIT MÊME QUE C'EST-UN-VRAI OLALAAAAAAAAAAA !

En temps normal, Amanite se serait sans doute plainte du boucan qui émane de la Fée qui lui fait face. Mais - dans l'état d'excitation dans lequel elle se trouve - la Guêpe se contente d'hocher vivement la tête, aussi heureuse que si l'Irresponsable avait composé une symphonie en hommage à son génie. Et ça se voit dans son grand sourire pétillant, sincère. Même avec la combinaison, on pourrait croire que ça la rajeunit.

- On l'met tout de suite? Faut que j'mallonge, hein, c'est ça? Où que je peux me mettre? Ça va mettre longtemps? Hein? Hein?

Comme d'habitude, Brise semble surexcité. Pourtant Amanite, alors qu'elle le regarde s'allonger sur sa table d'opération de fortune, le voit se calmer, prêt à ce qui va suivre et si confiant. Ce serait presque touchant, si l'inventrice n'était pas la plus grande scientifique que l'Île n'ait jamais connu. Car, du coup, la confiance de Brise est simplement compréhensible.

Sans perdre plus de temps, Amanite s'approche de la table et dépose la prothèse sur un chariot de bois plein d'outils artisanaux qu'elle amène près de son patient. Elle sait quoi faire, la Fée des Forêts. Elle va se laver les mains, vérifie une millième fois que tous ses instruments sont propres, désinfectés. Puis elle s'approche de Brise, vire le bandage de côté.

Sort une seringue du chariot, emplie d'un liquide verdâtre - son anesthésiant personnel, à base de produits de l'Ile. Si efficace qu'à ses débuts d'expérimentation, la Guêpe avait paralysé le bras de Photon deux jours durant - mais ça, c'était avant. Maintenant, elle est sûre d'avoir parfaitement dosé le produit.

- Avant de te mettre la prothèse, je vais anesthésier ta jambe sinon tu vas avoir mal. Ça va piquer.

Puis, sans attendre que Brise ait le temps de réagir, la scientifique pique et injecte à travers la peau, le plus proche possible de la cheville sectionnée. Puis, avisant la plaie qu'elle fixe quelques secondes, elle entreprend de la désinfecter, usant pour cela d'une minuscule réserve d'alcool qu'elle a piqué alternativement aux Pirates et dans les réserves volées des Enfants Perdus. Une fois que le tout est propre, Amanite jette un regard à Brise. Elle sait son anesthésiant fulgurant, assez pour que l'Irresponsable ne ressente plus rien dans toute sa jambe atteinte.

Jusque là, c'était la partie facile. Maintenant les choses se compliquent.

- Bon. Marmonne la Guêpe, tout son sérieux retrouvé. Je vais fixer la prothèse à ton pied, maintenant. Ça risque d'être assez impressionnant mais ne t'inquiète pas : tu ne ressentiras aucune douleur.

La Fée des Vents peut bien se redresser, Amanite n'en a cure tant que sa jambe blessée reste tranquille. S'emparant de la prothèse, elle actionne un mécanisme posé à l'arrière du talon et aussitôt, à l'intérieur du pied de bois, un cercle percé en son centre, s'élève légèrement - dépassant désormais du pied. Les côtés du cercle sont troués également mais Amanite n'y prête pas attention : posant la prothèse, elle s'empare d'un petit coussin qu'elle dispose sous la jambe de Brise pour surélever le moignon. Ce qui l'intéresse dans la plaie, c'est l'os. L'os qui dépasse bien, celui qui lui permettra de fixer le tout.

D'une main, la Guêpe maintient le moignon. De l'autre, elle approche l'os du cercle, le passe dans le trou. Puis, maintenant le tout d'une main, elle va chercher de l'autre un nouvel ensemble d'outil posés sagement sur son chariot.

Quatre vis, une visseuse mécanique.

- Tu vas ressentir une légère vibration. Avertit-elle en enfonçant légèrement la première vis dans le premier trou. Elle reste immobile, compare une jambe à l'autre mais c'est bon : le pied est bien dans l'axe. Alors, enclenchant la visseuse, elle fait passer la vis à travers le bois... jusqu'à l'os dans lequel elle s'enfonce légèrement, fixant la prothèse au corps. Jetant un regard à Brise, Amanite vérifie que ce dernier n'a pas l'air de souffrir mais tout à l'air en ordre. Elle fait donc pareil avec les trois autres vis, les faisant passer à travers le bois jusque dans l'os. C'est bizarre, comme sensation, de transpercer ainsi l'ivoire mais la Guêpe est trop concentrée pour le noter. Pour l'instant, le cercle de bois ne touche que l'extrémité de la peau mais cela va changer.

- Voilà, c'est fixé. Maintenant, je vais faire monter la prothèse, elle va entourer ton moignon. Tu vas ressentir une pression inhabituelle, c'est normal.

Soulevant la jambe une fois encore, Amanite actionne à nouveau le mécanisme à l'arrière du talon et la réaction est immédiate : toute la prothèse se rapproche de la jambe, entraînée par le mécanisme. Jusqu'à ce que la partie la plus grande - taillée pour ressembler à la naissance du mollet - recouvre totalement la plaie sanglante mais saine.

- J'ai vissé l'intérieur de la prothèse à ton os et, en actionnant un mécanisme sur ton talon, je l'ai fait se refermer. Marmonne-t-elle alors qu'elle fait jouer la prothèse et ses articulations : ça marche bien, ça roule. Maintenant connecter l'esprit et le corps, relier les nerfs.

Ce n'est pas une étape forcée, Amanite le sait bien : dans son état actuelle, la prothèse peut très bien aider Brise à marcher sans qu'il ne la bouge à volonté. Mais la Guêpe a vu, dans le Monde Ordinaire ! Que certains humains en sont capable, grâce à la technologie électronique à laquelle elle n'a pas accès. Qu'à cela ne tienne, avait-elle alors pensé : elle ferait usage de la magie dont eux ne peuvent disposer.

C'est ainsi que, posant une main sur le crâne de Brise et une autre sur l'endroit où le moignon laisse place au bois, elle laisse sa magie féerique courir le long de ses doigts griffus, créant des connexions là où il n'y en avait plus. Certes, c'est de la triche mais où est le problème ? Amanite veut faire bien, absolument. Elle veut que l'Irresponsable puisse frimer en montrant à tous son nouveau pied : une finition à base de l'énergie qui circule partout en Never Never Land, dans ces circonstances, lui semble donc la meilleure manière de conclure l'opération.

Alors, lorsqu'elle sent que les connections se sont faites, l'inventrice lâche le tout et se laisse tomber sur une chaise, soudainement épuisée.

- C'est fini. Quand ta jambe se réveillera, tu pourras tester ton nouveau pied.

En attendant, elle entreprend de ranger son matériel. Elle se sent faible - le contrecoup logique de son état précédent de concentration extrême. Mais elle est satisfaite, aussi car tout s'est bien déroulé jusque là.

- Tu veux un biscuit, Brise ? Une tasse de thé ?

Tant qu'à passer le temps...






Amanite invente en olive.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://elorecohlt.tumblr.com
Ancienne Fée
avatar

Invité



MessageSujet: Re: Mettre le pied dans le plat [Amanite]   Mer 2 Sep 2015 - 16:31

Il tenta au début de fermer les yeux, de ne penser à rien, voire même de s'endormir mais les mots d'Amanite le glacèrent soudain et il releva brusquement la tête. Il vit alors la grosse grosse chose avec une pointe. Quoi? Ça allait piquer? Et... avait-il le droit de pas vouloir? Ah, non. Trop tard. Le pire n'était pas l'aiguille qui s'insérait dans sa peau, mais bien la douleur persistante après. L'anéstétruc comme avait dit Amanite, ce liquide tout vert et bizarre qu'il avait pensé à gouter puisque ça ressemblait à du jus de kiwi faisait presque aussi mal que de se le faire couper, et vite sa tête retomba et ses yeux ruisselèrent de larmes silencieuses, de sanglots dissimulés.

Fort, il devait être fort.

Il serra les dents prêt à encaisser plus dur, et puis non. La seringue se retira, et il eut la sensation la plus bizarre jamais éprouvée: c'était comme s'il n'avait plus de jambe. Plus rien. Amanite avait menti, et lui avait tout cassé la jambe. Il pleura de plus belle, sans toujours faire aucun bruit, et il l'entendait lui parler comme si de rien était. Il se sentait trahi, meurtri, triste comme une tombe. Ça dura un milliard d'heures au moins, si bien qu'à un moment les larmes se tarirent, et ses yeux creusés et rouges se fixèrent sur le lustre. Il était tant absorbé par sa douleur émotionnelle qu'il ne se focalisa pas  sur ce qu'elle fabriquait. Vibrations, pressions, etc, rien ne l'affectait quand tout à coup..

─ J'ai vissé l'intérieur de la prothèse à ton os et, en actionnant un mécanisme sur ton talon, je l'ai fait se refermer.

Hein? Le petit sursauta, soudain envahi de curiosité poussée à l'extrême. Il ne sentait toujours pas son membre postérieur, et pourtant il était là . Il était mieux que là, même! Il était toutentier avec un pied au bout. LE pied blanc. Celui trop cool. Brise poussa un «ooooh», sécha ses pleurs et se rallongea. C'était formidable. Il ne se sentait pas coupable d'avoir accusé à tort sa nouvelle amie mais était carrément frustré de s'être trompé, il avait un peu honte d'avoir autant chouiné, maintenant.

Brise s'apaisa au contact de cette main sur son front. Il se sentait fatigué en ce moment, musculairement mais aussi dans sa tête, dans son quotidien. La vie perdait parfois toute sa saveur, et c'était fort désagréable. Il avait quelques fois envie de se jeter quelque part de profond sans activer les ailes, ou de s'auto-assommer contre un arbre en volant trop vite. Il se passa la main sur le front là où Amanite l'avait touché et où l'afflux de magie l'avait irradié. Il ne savait pas faire ça, lui. C'était vraiment colgate et plumoyant! Il se sentait un peu mieux, comme soulagé de toutes ces journées plus pire les unes que les autres avec si peu, si peu de rayons de soleil pour les illuminer....

Et puis ce fut fini.
Un sourire béat sur les lèvres, Brise se releva en position assise.
C'était fini, et bel et bien fini.
Tout de suite, il tendit la main vers son nouveau pied, plus beau que l'ancien et le caressa du bout des doigts; il ne sentait pas le contact sur son pied mais sa main se rendait compte de toucher quelque chose. C'était... étrange. Mais lisse, mais beau, mais doux. Merveilleux.

Prodigieux.
Fantasmabuleux.
Cabro-tonique.
Tout.

─ Waaaaah. Mercimercimercimerci toi! C'est sûr que ça va se réveiller? Oui? Et puis ça dure combien de temps un truc comme ça? Et comment t'as fait la magie, là? Et est ce que tu rimbotes les vis des fois? et... t'as pas du chocolat p'utot pour boire? J'ai pas très faim, c'est pas grave, C'est pas à causs' de l'anésthésiaque?

L'irresponsable s'étira sans grâce aucune et décida de descendre de la table d'opérations. Il était pourtant trop faible pour ça et resta assis dessus, les jambes dans le vide. Il était réparé, maintenant. Il pourrait encore aller jouer sur la Terre maintenant. Pour toute la vie, plus jamais de pirate ne lui couperait de pied. Même intentionné. Il pensa à son copain DogFish; il se promit d'aller le voir pour lui dire qu'il n'y avait plus de soucis à se faire, et que tout le mal-pas fait exprès était fini. Qu'ils pourraient refaire la course.

Avisant l'état de faiblesse de son hôtesse, il refit une tentative et put cette fois se mettre sur pied. Enfin pas tout à fait, mais il flottait. Il vola dans la cuisine de la jeune femme et essaya de préparer du thé comme il put. Ça ne serait peut être pas très bon,  mais le coeur y était en tous cas. Il prépara donc une bouillore et ramena deux tasses (il avait laissé tomber le chocolat il savait même pas comment ça se fabriquait ça, il savait pas où ça pousse les arbres à tablettes de chocolat) sur un plateau. En renversant une bonne partie par terre, avec un pauvre sourire d'excuses il tendit une tasse bien pleine à sa sauveuse, et le reste (une demi-tasse) à lui. Il s'assit sur un coussin d'air et trinqua (comment ça ça porte malheur??) avec Amanite.

Ça n'était pas délicieux, mais la boisson chaude lui fit énormément de bien, et plus il buvait, plus il se sentait mieux et moins engourdi. Bientôt il put remuer les orteils comme si c'était les anciens!

─ Ça va mieux?  

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Amanite
avatar

☼ Fée des Forêts ☼


✘ AVENTURES : 123
✘ SURNOM : La Guêpe
✘ AGE DU PERSO : C'est SECRET (mais pas jeune, pour une Fée).

✘ LIENS : Ego & Trouvailles
Sujet en cours : I - II

MessageSujet: Re: Mettre le pied dans le plat [Amanite]   Sam 5 Sep 2015 - 21:02

Elle est fatiguée, Amanite. Mais elle s’applique quand même pour tout ranger, tout remettre en ordre. Et Brise, tout gentil, disparaît à la cuisine après lui avoir posé mille questions - auxquelles elle compte, bien entendu, répondre mais plus tard, lorsqu’il serait revenu. La Guêpe termine de ranger son matériel et se laisse à nouveau tomber dans sa chaise, sourire satisfait aux lèvres. Elle est fière, Amanite. Si fière que ses antennes s’agitent doucement sur sa tête. Elle est ravie, et tout aussi contente que ça plaise à son coba... patient.

Ce dernier revient avec du thé et du chocolat, la servant avec une maladresse qu’elle aurait sans doute critiqué si elle n’était pas aussi épuisée. Remerciant l’Irresponsable d’un signe de tête, Amanite entreprend de boire le thé fadasse de son invité, croquant un peu de chocolat au passage. Son corps frêle, reconnaissant, semble se réchauffer mais elle ne s’en rend pas compte : attentive, elle observe avec une satisfaction non dissimulée les orteils mécaniques de Brise s’agiter doucement.

- Ça va mieux ?

- On dirait, oui. Répond-elle distraitement en observant sa prothèse. L’effet de son anesthésiant a duré juste le temps de l’opération, si elle avait été plus lente cela aurait posé problème. Balayant cette constatation peu utile de son esprit, l’inventrice se redresse et fixe Brise.

- Tu risques d’avoir cette prothèse pour un moment encore donc si ce serait bien que tu viennes de temps en temps vers moi pour que je l’inspecte. Disons... toutes les nouvelles lunes, par exemple. Et sinon, ça risque de te faire un peu mal quand les effets de l’anesthésiant se seront dissipés, c’est normal.

Réfléchissant, la Guêpe fait une pause et se masse les tempes. Puis, elle reprend, rassemblant ses maigres connaissances sur le sujet :

- Je pense que tu vas devoir faire attention : essaie de ne pas reporter le poids de ton corps sur ta prothèse tout de suite... privilège l’autre jambe, au moins pour quelques semaines. J’imagine que ton organisme va devoir s’habituer à ce nouveau membre.

Elle se lève, récupère les tasses vides qu’elle débarrasse. Puis, depuis la pièce attenante, elle poursuit d’une voix forte pour qu’il l’entende :

- Ton nouveau pied va sans doute te faire mal les premiers jours. Mais j’ai quelque chose pour t’aider.

Elle fouille, la Guêpe. Elle regarde dans ses tiroirs, en trouve une réserve d’herbes apaisantes, qu’elle découpe rapidement en petites brindilles et emballe dans une feuille plus grande. Elle revient, la tend à Brise.

- Mâche ça quand la douleur sera trop forte. Ça t’aidera. Et... évite ceux qui t’ont amputé, tu veux ? J’ai pas envie de devoir te fabriquer un autre pied. C’est que c’est beaucoup de boulot, tu sais ?

Elle a le ton soucieux, Amanite. Et un peu rude, hautain aussi, parce que chassez le naturel etc. Mais bon, l’important est que Brise soit en vie, que le membre soit remplacé. À l’idée de pouvoir compter cette aventure dans le registre de ses exploits et savoirs, la Fée des Forêts se sent soudain toute guillerette. Elle adresse un grand sourire à sa consoeur :

- Qu’est-ce que tu fais encore là ? Va donc montrer ton nouveau pied au monde !

Oui, qu’ils sachent tous l’étendue de ses capacités. De nouveau fébrile malgré son état de faiblesse, l’inventrice se met à faire les cents pas, se demandant chez qui elle ira se vanter en premier. Squint ? Photon ? Ou elle pourrait aller voir la Reine aussi, lui expliquer qu’elle est désormais experte ès prothèses ! L’idée la fait sourire : oui, elle pourrait se rendre au Palais, ne serait-ce que pour y croiser d’éventuelles connaissances... ou rester dormir. Après tout, tout génie a, de temps en temps, besoin de se reposer.

Dans tous les cas, elle est heureuse. Et fière, aussi. Car si cette prothèse n’est qu’un petit pied pour Brise, elle représente aussi, surtout... un grand pas pour la science.

HRP:
 






Amanite invente en olive.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://elorecohlt.tumblr.com
Ancienne Fée
avatar

Invité



MessageSujet: Re: Mettre le pied dans le plat [Amanite]   Mer 9 Sep 2015 - 15:13

Brise avait les yeux qui pétillaient comme du champagne, et irradiait d'une lumière éclatante qui ne contrastait pas du tout avec son visage qui était éclairé d'un sourire radieux. Il était absolument très fier de son pied, et de son thé encore plus. Il engloutit son chocolat en deux bouchées et finit son thé trop vite pour éviter de se brûler la langue; mais même ça n'était pas capable de lui ravir son sourire. Il posa sa tasse sur le plateau qui gisait au sol puis posa son regard sémillant sur la fée des forêts.

─ T'les lunes? 'Kay!

Il avait soudain très envie d'embêter Amanite, mais peut être que la discussion était trop sérieuse pour ça. Au lieu de, il rectifia sa position, croisant une jambe sur l'autre. Il devint à présent presque soucieux (presque) . Il tâchait d'enregistrer toutes les informations, il se concentra tant que la magie qui le maintenait en lévitation cessa d'opérer et il se ramassa sur le sol. Fort heureusement, Amanite venait d'aller dans la cuisine. En moins de deux il se releva, appuyant copieusement sur son nouveau pied. Puis il eut mal. Et les paroles de l'inventrice qui revenait en expliquant le pourquoi du comment. Brise fit la grimace quelques instants mais reprit son grand sourire angélique.

Il n'avait rien fait. S'il le pensait c'était que c'était vrai. Il n'avait pas eu mal, s'il le pensait c'est que c'était vrai. Point. Point, point point. Ses yeux se firent de gratitude, et un merci murmuré franchit la barrière de ses lèvres tandis qu'il empochait les herbes. C'était de la droooogue ça pas vrai! Il était persuadé que ça se fumait mais comme quoi! On en apprenait tous les jours!

─ Oh mais t'en fais paaaas ! Doguefiche l'est gentil! On est copains hein! Mais oui  c'était boulot boulot! J'comprends. D'accord, j'irai pas le voir, mais il s'ra triste, hein! hein!

Ce fut ensuite limite comme s'il était chassé par une main invisible. Les autres! Oui, les autres! Dans un mouvement emporté, Brise saisit les mains de sa bienfaitrice et les secoua de haut en bas, balbutiant plein de 'merci' et de mots manifestants sa joie, sans cohérence et sans ordre logique. Il en était presque ému aux larmes. Il n'avait pas encore mal, et puis il était fier! fier! Il avait un pied plus beau que tous les pieds du monde et c'était inégalable.

─ Bon bah ciao hein! Merci z'encore!

Sa bulle de chaleur et de confort se brisa à peine la porte fut claquée derrière lui. Il frissonna. C'est vrai qu'il faisait plutôt froid, dehors. Et ce n'est pas son enveloppe d'air chaud qui aurait pu le réchauffer. Brise manquait de chaleur humaine. Tous lui manquaient. Amanite lui manquait déjà, d'ailleurs. Il avait fait une grosse erreur, à décider de ne pas avoir de maison, à toujours vouloir être libre et indépendant. Il était à présent seul comme jamais, alors qu'il aurait souhaité s'établir.

Un coup de vieux? oui, c'était bien possible. Son visage semblait plus âgé qu'auparavant. Il avait peut-être pris quelques millimètres, aussi.

L'irresponsable secoua la tête dans tous les sens pour se remettre les idées en place et éclata de rire. Mais, si, il était heureux! Il chercha toute la journée des fées auxquelles exhiber sa prothèse, malgré la douleur. Il se força à ne pas penser à ses amis pirates. Mais ça finirait bien par être plus fort que lui. Alors, alors, certainement qu'il prendrait des risques.

En attendant peut être qu'il en rêverait?... Brise s'étendit et s'endormit.


HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
L'Ombre
avatar



✘ AVENTURES : 1672

MessageSujet: Re: Mettre le pied dans le plat [Amanite]   Sam 3 Oct 2015 - 15:20

The End


On pourrait se trouver triste,
A l'idée que cette chère Brise,
Ne put longtemps profiter,
De ce beau pied retrouvé,
Mais ce serait une erreur,
Car la vie des petites fées,
Passe avec une lenteur,
Qui évoque l'éternité,
Ainsi l'on est assurés,
Que Brise en a profité.



FIN DE L'AVENTURE




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://neverneverland.forumactif.org
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Mettre le pied dans le plat [Amanite]   

Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Mettre le pied dans le plat [Amanite]
» [RESOLUE] Mettre un objet dans une bulle récompense
» [tutorial] mettre une image dans un message
» [Tuto] Photoshop CS5 - Comment mettre une image dans un texte
» Comment mettre des poissons dans un étang ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: La Vallée des Fées :: Le Bois Joli-