Partagez | .
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
Heaven
avatar

♣ Récolteur ♣


✘ AVENTURES : 366
✘ SURNOM : La Mésange (Ou Panda Hero)
✘ AGE DU PERSO : 17 ans

✘ DISPO POUR RP ? : Readyyy !
✘ LIENS : A smoky haze and bags under her eyes
Let all make way for our pinch hitter
It's really her, the Panda Hero
So long to our opponent's killer liner !

That's my secret garden...

Chante et délire en lightpink ~

MessageSujet: Déchirure et sujets tabous   Sam 18 Juil 2015 - 23:34


- Silver !

Heaven se réveilla brusquement, en sueur. Il faisait encore nuit, les autres petits Récolteurs dormaient dans leur hamac, sur des coussins ou leurs peaux de bêtes, laissant de temps en temps échapper reniflements disgrâcieux, petits gémissements ou légers toussotements. Heaven était assise sur ses coussins et regardait droit devant elle, le regard dans le vague. Encore un mauvais rêve... Et toujours le même. Silver, Silver, Silver. Pourquoi la Mésange pensait-elle inlassablement à lui ? L'ancien Chasseur venait la hanter jusque dans ses rêves. Dire qu'il devait sûrement être mort à l'heure qu'il est, bouffé par un lion ou une autre Créature, ou bien tué par un Pirate... Malgré tout, Heaven ne pouvait pas accepter cette issue. Pas pour l'ancien Chasseur. Et puis, il ne fallait pas qu'elle pense trop à lui. Son obsession lui avait valu d'appeler le Chef des Raccommodeurs par le nom du banni. Depuis ce jour, elle évite soigneusement le Joker. Il a beau être extrêmement sympathique, souriant, et les fleurs qu'il offre à la gent féminine sont de douces intentions, mais cela n'empêche pas le fait qu'il ait l'air louche. Son rire est dérangeant, son attitude aussi, est dérangeante... La Récolteuse laissa échapper un "Tch" méprisant. Elle n'avait pas besoin de penser à lui non plus. Après tout, ses affaires ne regardent que lui. Du moment que ça ne mêle pas les gamins, et que ça ne la let pas en danger, elle, ce n'est pas la peine de se préoccuper des affaires de ce bouffon souriant.
Heaven tapota sur ses coussins pour qu'ils reprennent une forme convenable, puis elle posa sa tête sur le premier qu'elle trouva. Il était frais, c'était bien agréable lors qu'on est obligé de supporter un temps caniculaire, de jour comme de nuit. Elle passa ensuite ses bras en-dessous dudit coussin et ferma les yeux. Il lui fallait être en forme demain, elle allait sûrement être envoyée quelque part dans la Jungle à chercher des lianes pour les poulies des Artisans, ou des des fruits rouge,s ou autre... Il lui fallait encore un peu de sommeil pour être le plus efficace possible. La Récolteuse soupira, puis ferma les yeux, en quête du sommeil dont elle avait été si brusquement tirée.

Le cri du coq. Long, strident, désagréable. Il brisait les tympans. Si ce chant n'avait pas été produit par Peter, le "Tyan intouchable", Heaven aurait déja saisi la première chose qui lui serait tombée sous la main et l'aurait lancée à la tête de l'enquiquineur en hurlant un "Ta gueule !" bien français et que personne n'aurait pu ignorer. Malheureusement, c'était Peter qui chantait, c'était TOUJOURS lui qui chantait. Trop longtemps. Trop tôt.
Heaven pouvait entendre ses jeunes collègues Récolteurs dévaler les escaliers de bois, marcher ou courir sur les ponts qui oscillaient de gauche à droite. L'appel du Breakfast était aussi présent, d'où leur empressement. Pourtant, il leur fallait encore avaler ce que Sugar allait préparer. Horreur ! Du sucre, du sucre, encore du sucre et toujours du sucre. Mais il fallait bien avaler ce que la Praline cuisinait, et bien finir son assiette, sous peine de représailles. Et même sans ça, la Mésange ne pouvait pas se permettre de décevoir l'un des siens, de briser le coeur d'enfants purs et innocents, sous l'emprise d'un Tyran et de son Île de malheur ! Se levant péniblement, elle remit ses coussins en place. Au moins, les Mères n'auraient pas à ranger les siens.

Une fois descendue, la Mésange alla quémander son petit déjeuner, prenant une gamelle au passage. Là, Sugar lui servit de la bouillasse infâme. Heaven ne chercha même pas à savoir ce qu'il y avait dedans et se contenta de nettoyer son assiette, mangeant sans grand appétit ce que lui avait servi la Mère des Récolteurs. Trop sucré, trop lourd. Du Sugar tout craché. La Mésange remercia la Mère pour le petit déjeuner, puis partit en direction de la Fourmilière, le point de rendez-vous de tous les Récolteurs. Sur son chemin, elle entendit des toussotements rauques. Pensant que c'était grave, elle se dirigea vers leur origine, et elle découvrit un de ses camarades Récolteur, bien caché derrière des arbres. Il était appuyé contre l'écorce d'un chêne, plié sur lui-même, crachant dans une flaque de mélasse qui avait la couleur de ce qu'elle avait ingurgité auparavant. Le gamin eut une exclamation de dégoût et se retourna vers Heaven, la goutte au nez et les larmes aux yeux.

- T'as zappé le petit dej' toi ? Moi j'aurais mieux fait, tu vois.

- Non, pourtant. Je ne sais pas comment, mais j'arrive à tenir les petits plats de Sugar...

- La chance ! Moi je crève de faim maintenant. J'ai plus qu'à avoir la chance de croiser un Arbrabouf pendant le service.

- Je t'aurais bien aidé, mais malheureusement, je n'ai rien sur moi...

- Pas grave.


Conclut le petit Récolteur en haussant les épaules. Alors qu'il avait déja commencé à s'éloigner, il s'arrêta brusquement, puis se retourna vers Heaven, qui le suivait de loin. Il lança :

- Au fait ! T'as un trou dans ta robe.

Avant de repartir au trot en direction de la Fourmilière. Sur le coup, Heaven ne fit pas attention à la remarque du gamin. Elle devait se rendre à la Fourmilière pour recevoir les ordres. Après tout, cela faisait bien longtemps que sa robe avait un accroc du côté gauche. De plus, il n'était pas bien grand, donc ça ne gênait personne. Ce ne fut qu'au moment ou elle sentit la brise matinale lui effleurer la peau au niveau de la hanche que la Mésange orêta enfin attention à sa robe. MALHEUR ! L'accroc s'était agrandi sans qu'elle ne s'en rende compte, créant à la place une énorme déchirure qui s'étendait de sa hanche jusqu'au bas de sa robe. Pas étonnant que le petit Récolteur l'ait si facilement repéré !

"Je ne peux pas sortir comme ça !"

Se dit-elle, alors qu'elle se pressait déja en direction de la Mercerie. La Mercerie, le domaine des Raccommodeurs. Leur atelier de couture. Leur fourre-tout de déguisements et de peaux de bêtes. La caverne d'Ali Baba, pour ce qui est du textile. Bref l'endroit rêvé pour aller faire une retouche à sa robe fétiche et mettre autre chose. Elle qui, depuis son arrivée sur l'Île, n'avait pas quitté sa robe grise et violette, la voilà contrainte à l'abandonner. Par contre, elle n'optera jamais pour une peau de bête, trouvant ça quelque peu répugnant. Même dans le monde ordinaire, elle avait horreur des taxidermistes.
Ce qui l'embêtait le plus, c'était de ne pas remplir sa part de travail aujourd'hui. La jeune fille avait intéret à trouver une bonne excuse pour expliquer à Clumsy la raison pour laquelle elle n'était pas venue aujourd'hui. Peut être que le petit Récolteur s'en était déja chargé pour elle ? Il avait sûrement du dire "Elle avait un trou" ou quelque chose dans ce genre... Après, ce n'était pas vraiment une réponse.
La voilà arrivée à la Mercerie. Jamais Heaven ne s'y était rendue auparavant. Elle fut suprise d'autant de couleur, elle qui était habituée à la monotonie des autres cabanes. Là, des tissus, bodines et peaux de bêtes étaient étendus un peu partout dans cette cabane tout en longueur. Elle était aussi bien plus meublée que les autres cabanes : bancs, boîtes, placards et étagères étaient soigneusement alignés contre les murs qui eux, étaient recouverts de tissus et de peaux. Des Raccommodeurs de tout âge étaient présents. Certains faisaient des va-et-viens, partant à un bout de la Cabane avec une peau de bête et revenant avec un rideau. Les autres étaient assis les uns à côté des autres, s'activant à repriser des vêtements troués ou déchirés. Tous étaient concentrés et s'appliquaient dans leur travail. Personne n'avait remarqué la venue de la Récolteuse, qui devait se fondre au rideau rose près duquel elle était placée.
Tous étaient occupés. Personne ne pouvait aider la Mésange qui était dans le besoin pour de bon. Sa déchirure était laintenant montée jusqu'au bas de son ventre, à force de courir un peu partout (car oui, elle avait couru pour venir jusqu'ici). Ce fut alors qu'elle remarqua une petite salle dans le fond. Elle s'y rendit alors. Qui sait, peut être allait-elle trouver quelqu'un là bas ?

Cette salle, c'était "l'arrière-boutique" de la Mercerie. Dans cette petite salle étaient pendus des costumes à l'effigie d'animaux en tout genre, d'autres, plus sophistiqués, et des tissus brillants, brodés d'or, resplendissants. Au beau milieu de ces déguisements se trouvait... Pit. Le Chef des Raccommodeurs n'avait apparemment pas grand chose à faire. Peut être dressait-il une check list des costumes ? Quoi qu'il en soit, lui, n'avait pas l'air très occupé. Une imperceptible grimace de dégoût se dessina sur le visage d'Heaven. Le Joker était bien la seule personne qu'elle n'avait vraiment pas envie de voir... Mais il le fallait bien, pourtant. Elle n'allait pas déranger les petits Raccommodeurs juste parce qu'elle ne voulait pas de leur Chef. La Mésange soupira, et c'est d'une démarche un peu traînante, sa main droite plaquée sur la disgrâcieuse déchirure, qu'elle s'avança vers le Chef des Raccommodeurs.

- Bonjour, Pit.

Lança-t-elle d'une voix monotone, se retournant vite fait pour voir si un des enfants n'avait pas fini son travail, pour qu'elle puisse s'éclipser. Malheureusement pour elle, ce n'était pas le cas. Quelle déception ! La voilà coincée avec le Joker, redoutant qu'il ne veuille lui taper la causette et lui poser des tas de questions gênantes à propos de "l'autre fois" ou autre chose.

- Pardonne-moi ma petite visite improvisée, j'espère que je ne te dérange pas... Si je suis ici, c'est pour te demander ton aide. Aucun de tes petits Raccommodeurs n'est disponible, et je suis particulièrement gênée par... Ça.

Continua Heaven, en enlevant sa main, révélant la longue déchirure. Petit soupir. Elle reprit, de son ton le plus gentil possible :

- Pourrais-tu y remédier, s'il-te-plait ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pit
avatar

♣ Chef des Raccommodeurs ♣


✘ AVENTURES : 709
✘ SURNOM : Le Joker
✘ AGE DU PERSO : 17 ans

✘ LIENS : Quelques fleurs perdues dans un fossé de cartes
le SWAG


MessageSujet: Re: Déchirure et sujets tabous   Dim 19 Juil 2015 - 13:10


La canicule avait le don de rendre le Chef des Raccommodeur plus rapidement lassé. C'est d'ailleurs pour cela que les Raccommodeurs débordaient de boulots, plus que de normal. Mais au moins, ils n'avaient pas Pit dans leurs pattes. Il n'était pas d'humeur de les enquiquiner ou de plaisanter. Il se contentait de vérifier ses créations dans l'arrière-salle. La batte gisait dans un coin de cette pièce à l'écart, le Chef ne s'en séparait pas vraiment.

L'un des tissus des fées serait peut-être agréable en cas de canicule... un tissu aussi léger que l'air et qui resterait frais comme l'air des hautes montagnes capricieuses. Le concept lui plaisait, restait à savoir comme se procurer un tel tissu, les fées avaient peut-être une idée, ou bien les aristocrates pourraient ensorceler un textile.
À voir, à retenir.

- Une putain de fosse vide...

Il avait marmonné ces mots, alors que son esprit cherchait la solution.

Puis une suite de mot, une formule de politesse lorsque l'on rencontre une personne - en l'occurrence connue puisque le nom a été mentionné- en début de journée.
Le Chef des Raccommodeurs se retourne, répondant de cette manière à l'interpellation.

C'était Heaven, il fallu un petit moment pour que Pit se souvienne ce qu'elle avait d'intéressant en sa personne. La sourire se mit en place mais était plus restreint suite aux mots de la Récolteuse, il se concentrait et la chaleur ne l'aidait pas.

Il laissa un léger rire s'en aller avant de laisser le costume qu'il avait entre les mains.

Le Joker fronça les sourcils en voyant l'état de la déchirure, un autre léger rire.

- Heaven, ta pauvre robe semble avoir souffert. On n'est pas sensé se balader comme ça, même si les vêtements de la plupart sont dans des états parfois pires.


Il se tourna, comme lassé, s'occuper d'un déguisement. Son esprit l'avait conduit ailleurs, mais... l'attention revint. Il n'était que peu concentré, il se donnait du mal pour suivre au final.
Un déguisement, la Poupée Déguisée.
Ce fut ce qui ramena le Joker face à Heaven, cette simple constatation, un lien fait au hasard.

- Ouais, ouais. Je vais m'en occuper.

Il s'approcha, sourire comme toujours, les mains dans les poches.

- Tu veux l'enlever ou bien je la sauve pendant qu'elle est sur ta peau.

Il aimait bien ce terme : peau. Depuis qu'il avait trouvé quoi en faire de celle qui ne servait plus à rien sur les morts. Mais ça, chut.

Le Joker attendait ce que la Garçonne allait lui répondre, de toute manière, il avait du temps à perdre. Du temps à jouer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Heaven
avatar

♣ Récolteur ♣


✘ AVENTURES : 366
✘ SURNOM : La Mésange (Ou Panda Hero)
✘ AGE DU PERSO : 17 ans

✘ DISPO POUR RP ? : Readyyy !
✘ LIENS : A smoky haze and bags under her eyes
Let all make way for our pinch hitter
It's really her, the Panda Hero
So long to our opponent's killer liner !

That's my secret garden...

Chante et délire en lightpink ~

MessageSujet: Re: Déchirure et sujets tabous   Dim 19 Juil 2015 - 18:40


Le Chef des Raccommodeurs était apparemment plongé dans une intense réflection.  Il laissa échapper un léger rire avant de poser le costume qu'il tenait. Il devait peut être le travailler, ou réfléchir à une façon de le travailler d'avantage. Mais pour qui était-ce donc ? Encore une commande de costume extravagant de Peter ? Une création qui pourrait servir plus tard ?
Pit s'était de nouveau approché d'Heaven et regardait la déchirure de sa robe en fronçant les sourcils. Nouveau rire. Il déclara :

- Heaven, ta pauvre robe semble avoir souffert. On n'est pas sensé se balader comme ça, même si les vêtements de la plupart sont dans des états parfois pires.

- C'est bien pour ça que je suis là ! Pourtant, la veille, ce n'était encore qu'un accroc ! Et puis je n'ai rien d'autre à me mettre...


Avait répliqué la Récolteuse, un peu vexée par la remarque du Joker. Il est vrai que ce n'est pas bien vu de se promener fagoté ainsi, mais la jeune fille ne pouvait pas faire autrement. Il fallait qu'elle se trouve une tenue de rechange au plus vite. Elle y avait songé il y a longtemps, mais elle était toujours tellement occupée ! Entre partir à droite à gauche en tant que Récolteuse, les combats inévitables de Panda Hero, surveiller les gamins qu'elle avait pris sous son aile et l'organisation des PSSEP, l'emploi du temps de la Mésange était on ne peut plus chargé. Elle n'avait pas le temps de penser à se chercher de nouveaux vêtements. Et c'était de loin la dernière de ses préoccupations, du moins, jusqu'à aujourd'hui.
Le Chef des Raccommodeurs se retourna pour s'occuper d'un déguisement. Il n'avait pas l'air de mettre tellement de coeur à l'ouvrage, au contraire, ça avait l'air de le déranger plus qu'autre chose. En plus, il n'était pas concentré. Peut être s'ennuyait-il ? Ou il n'avait pas envie de travailler ? Ce devait être à cause de la température... Il est vrai que cette chaleur pesante vous sape le moral en moins de deux ! Beaucoup de Perdus recherchaient les endroits frais. Même à l'ombre, la chaleur était insupportable.

- Ouais, ouais. Je vais m'en occuper.

Finit par déclarer le Joker, rapportant ce qui lui restait d'attention sur la Mésange. C'est d'un air décontracté, un grand sourire étirant ses lèvres et les mains dans les poches, qu'il s'approcha de la demoiselle en détresse.

- Tu veux l'enlever ou bien je la sauve pendant qu'elle est sur ta peau.

- Je choisirais plutôt la première option, s'il y a une cabine d'essayage dans la Mercerie... Il faut que je me trouve une tenue de rechange... Qu'as-tu à me proposer ?


Demanda-t-elle, servant au Joker son plus beau sourire. Il faut savoir user du charme et de la gentillesse pour arriver à ses fins, surtout lorsqu'un se trouve en face d'un type pareil. On peut toujours essayer d'en obtenir quelque chose. Heaven espérait juste qu'il ne demanderai rien en échange... Vu qu'avec lui, c'est donnant-donnant. Même si raccommoder les vêtements fait parti de son métier, il faut toujours se méfier quand on s'adresse à lui. Qui sait ce qui peut lui passer par la tête...
Silver, lui au moins, n'en demandait pas autant. Il rendait des services gratuitement, et puis il ne paraissait pas louche... Mais il était tout aussi décontracté et souriant, et...

"Cesse de me hanter."

Apparemment, la canicule commençait aussi à peser sur Heaven, qui s'était encore perdue dans ses pensées. Elle secoua brièvement la tête, puis, se rappelant qu'elle avait oublié de préciser quelque chose d'important à Pit, elle s'empressa de lui dire :

- Ha, évite juste les peaux de bêtes... Je suis... pas trop fan de ces trucs là... Et puis c'est pas un temps à en porter donc je me demande pourquoi je te le dis...

Heaven frissona. Elle s'était fait une petite idée de comment elles étaient faites, et franchement, c'était dégoûtant. Si c'était comme les taxidermistes... Ouvrir l'animal, enlever les organes, le nettoyer, le tout dans le sang et une odeur abominable... Du coup à avoir des hauts-le-coeur !!
Tout avait l'air d'aller pour le moment. Comme quoi, cette chaleur pesante avait du bon; le Joker paraissait moins bavard que d'habitude. Peut être qu'il allait passer sur l'incident de l'autre fois, ou mieux : qu'il l'avait oublié. À cette pensée, la jeune fille se détendit, puis s'essuya le front de sa main. Décidément, cette chaleur était vraiment insupportable...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pit
avatar

♣ Chef des Raccommodeurs ♣


✘ AVENTURES : 709
✘ SURNOM : Le Joker
✘ AGE DU PERSO : 17 ans

✘ LIENS : Quelques fleurs perdues dans un fossé de cartes
le SWAG


MessageSujet: Re: Déchirure et sujets tabous   Dim 19 Juil 2015 - 21:51


Un rire, elle le faisait rire. Cette Récolteuse avait un truc qui amusait le Joker, elle semblait faire attention à la distance qu'elle entretenait entre lui et elle. Distance pas forcément physique, mais plutôt en essayant de l'éviter. Elle avait regardé par la porte de l'arrière-salle afin de voir si un des Raccommodeurs serait libre pour elle, enfin, c'était ce qu'il avait en tête. Et puis, ça c'était avant qu'elle lui demande de raccommoder la robe.

Pit fronça les sourcils, son esprit s'était égaré. Mais soulevait quelque chose de juste. Elle avait changé de comportement, c'était vrai, depuis... il ne savait plus trop quand, ça lui reviendra peut-être. Peu importait, le Chef ne s'intéressa finalement pas à ce point.

Le sourire avait disparu, et la Poupée Déguisée avait fini ses mots. Là, planté, mains encore dans les poches, mais sans sourire, le Raccommodeur en chef semblait réfléchir. Il fixait Heaven avec insistance.

Puis, soudain, large sourire. Comme s'il avait été absent de lui-même durant ces quelques secondes de réflexion.
Sourire plein d'assurance, comme de coutume, ou bien plus que de coutume. Il était dans son élément, dans son antre en quelque sorte. Si l'on observait bien certains coins de mur, il y avait des signes de famille de cartes ou des quatre gravés. Par moment d'ennui peut-être, s'il avait trouvé un moment pour s'ennuyer. Car il était toujours occupé en temps normal.

- Première option.

Un gloussement en se retournant vers les costumes sur des sortes de cintres, étendus sur des sortes d'assemblements afin que les déguisements ne soient pas froissés. Pit déplaça quelques ensembles, puis il revint vers les réserves de tissus, en pris un et l'étala sur l'espèce de penderie. Ainsi, avec les moyen du bord, un espace un peu caché fut mis en place. Entre le fond de "l'arrière-boutique" et l'assemblement des sortes de mannequins et de cintres, un petit espace pour la Garçonne.

- Voilà pour toi. Puisqu'ici, ce n'est pas vraiment un lieu pour jouer au défilé, y a pas de cabine d'essayage. T'as de la chance, j'ai trouvé un moyen de te faire une faveur.

Le Joker, d'un grand sourire qui répondait à la charmante expression que son interlocutrice avait fait, il l'invita à aller se placer derrière la fine barrière du tissu vert étendu sur une sorte de fil qui tenait les cintres.

- Je te laisse l'enlever là-derrière et me la passer.

Pit alla s'acquérir de sa chaise qu'il vint poser non loin du rideau improvisé, il s'installa nonchalamment et attendait.

- Je ne jouerai pas la carte des peaux de... bêtes, t'inquiète pas Heaven.

Un léger rire, au fond, il avait pensé à ses autres peaux, celles qui sont si spéciales, sa nouvelle découverte. Mais il devait la garder cachée pour le moment.
Fixant La Mésange, large sourire.


Dernière édition par Pit le Lun 20 Juil 2015 - 19:52, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Heaven
avatar

♣ Récolteur ♣


✘ AVENTURES : 366
✘ SURNOM : La Mésange (Ou Panda Hero)
✘ AGE DU PERSO : 17 ans

✘ DISPO POUR RP ? : Readyyy !
✘ LIENS : A smoky haze and bags under her eyes
Let all make way for our pinch hitter
It's really her, the Panda Hero
So long to our opponent's killer liner !

That's my secret garden...

Chante et délire en lightpink ~

MessageSujet: Re: Déchirure et sujets tabous   Lun 20 Juil 2015 - 0:56


Pit la fixait. Pourquoi, quoi, comment ? Qu'est ce qui n'allait pas ? Il avait oublié de lui dire quelque chose, ou bien il s'était rappelé de quelque chose qu'il ne voulait pas lui dire ? À moins que ce soit pour toute autre chose ?
Sourire. Grand sourire. Celui qui semble lui arracher les joues, comme le Joker dans Batman... Moment d'égarement pour la Mésange. Voilà à qui le Chef des Raccommodeurs lui faisait penser ! Cette attitude à toujours rire, sourire excessivement, être un peu louche... Tout concordait avec l'antagoniste le plus connu de Batman. Même son surnom concordait. Heaven rit intérieurement. Elle n'aurait jamais cru pouvoir faire un jour le rapprochement entre un des personnages qu'elle connaissait et quelqu'un sur cette Île.

Le Joker gloussa alors qu'il se retournait vers les costumes, soigneusement rangés les uns à côté des autres, sur des "pseudo-cintres" de fortune. Il en déplaça avant d'aller voir ailleurs, à l'opposé, là où étaient entreposés les tissus. Ces grandes pièces devaient plutôt servir à créer des habits qu'à cacher un vilain trou dans un vêtement. La grande pièce de tissu vert fut vite étendue sur une sorte de fil épais servant de tringle pour suspendre les costumes. Une cabine d'essayage improvisée... Quelle délicate attention !

"Alors là, il marque un point. Quelle abrutie je fais, je n'aurais pas dû demander..."

- Voilà pour toi. Puisqu'ici, ce n'est pas vraiment un lieu pour jouer au défilé, y a pas de cabine d'essayage. T'as de la chance, j'ai trouvé un moyen de te faire une faveur.

- "Jouer au défilé", tout de suite...


Sa susceptibilité fit grommeler la Récolteuse. D'un côté, elle avait l'impression que Pit se fichait d'elle, à cause de ses remarques. Il ne manque pas de tact, mais il pourrait dire les choses un peu plus gentiment. D'autre part... il venait tout de même de lui faire une faveur. Et ça, la Mésange lui devait beaucoup. Lui... devait... beaucoup. En y réfléchissant, ce petit service n'allait peut être pas être gratuit. Là, Heaven ensait à sa décision. Elle aurait mieux fait de laisser le Chef des Raccommodeurs faire la retouche sur elle, il n'aurait pas eu besoin d'improviser un petit endroit pour se changer juste pour elle. Cela montrait qu'il était gentil et serviable. Comme...

"Plus un mot !"

Heaven allait encore laisser échapper une allusion à l'ancien Chasseur. Trop c'est trop ! Il fallait penser à autre chose, comme rattraper le tir pour la remarque qu'elle avait faite un peu auparavant, et qui n'était pas franchement sympathique. Oui, il fallait se rectifier, et-

- Je te laisse l'enlever là-derrière et me la passer.

Trop tard, le Joker avait pris les devants, invitant la jeune fille à aller se changer derrière le rideau. Il alla prendre sa chaise qu'il posa à proximité du rideau, puis s'installa. Il déclara ensuite :

- Je ne jouerai pas la carte des peaux de... bêtes, t'inquiète pas Heaven.

Léger sourire, rassurant, bienveillant. Sourire qui s'étira, et qui n'avait plus rien de rassurant, surtout chez le Joker. Il n'empêche qu'il n'était pas désagréable ce sourire. Heaven en a vu beaucoup, des semblables. Bientôt, la Récolteuse disparut derrière le rideau improvisé, qu'elle prit soin de bien remettre en place après être passée de l'autre côté. Elle observa le mur, où d'étranges symboles étaient gravés. Trèfle, carreau, coeur, pique... Les symboles qu'on retrouve sur les jeux de carte. Une signature du "proprio" de ce lieu ?
Une ballerine, puis deux. Les pieds d'Heaven auraient dû être dans un état lamentable, si elle n'avait pas dégoté des bandages à l'Infirmerie. Ainsi, elle évitait les ampoules et cloques douloureuses sur les talons et les orteils. Pratique. Ce fut au tour de la robe. Un peu plus compliqué. Lentement, Heaven glissa hors de sa robe. Petit soupir de soulagement : la déchirure ne s'était pas agrandie d'avantage. Heureusement, d'ailleurs.
D'un geste vif, elle passa sa robe au Chef des Raccommodeurs, à bout de bras.

- Merci, au fait... Mais je voulais pas te déranger... Tu as dû faire un peu de changement, juste pour moi... C'est gentil... F-fallait pas, tu sais...

Décidément, la Mésange n'était pas douée pour s'excuser, ni même pour remercier. Elle était constamment timide et gênée dans ces moments là. Cela la rendait encore plus confuse, d'autant plus qu'elle n'arrivait pas à trouver ses mots. Et comment elle était à ce moment là n'arrangeait rien aux choses.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pit
avatar

♣ Chef des Raccommodeurs ♣


✘ AVENTURES : 709
✘ SURNOM : Le Joker
✘ AGE DU PERSO : 17 ans

✘ LIENS : Quelques fleurs perdues dans un fossé de cartes
le SWAG


MessageSujet: Re: Déchirure et sujets tabous   Lun 20 Juil 2015 - 20:35


Heaven s'exécuta, passant de l'autres côté. Le Chef des Raccommodeurs prit la robe que la Mésange avait fini par lui tendre d'un geste vif par dessus la bande de rideau improvisée. Il se releva de sa chaise afin de partir s'enquérir de d'affaires nécessaires pour corriger l'horreur sur le vêtement. Mais il se retourna en entendant que la Récolteuse commençait une phrase, il l'écouta au moins. En réponse, il lui accorda un sourire qu'il étira, l'un de ceux que l'on fait afin d'acquiescer ou de remercier. En bref, il s'agissait d'une réponse aux remerciements, ou aux excuses. Il n'était pas sûr. Et puis, il s'en fichait.

- Il ne fallait pas ?

Un rire le prit, et il se mit à prendre à choisir quelques fils, le plus proche de la teinte originale du tissu de la robe.

- Parce que tu m'aurais laissé m'occuper de ta robe en te laissant dans un coin, sans vêtement à la vue de tous ? Du moins, de la mienne ?

Un rire, en dirigeant son regard sur Heaven, pour voir la tête qu'elle ferait à ces mots. Un sourire simple suivit les rires puis il se concentra sur le choix des aiguilles sur un autre meuble. Comme s'il passait d'un sujet à l'autre sans se soucier de la pique qu'il avait lancée pour titiller la demoiselle.

- Parfois, les "formules de politesses" sont juste des pièges pour ceux qui les formulent. Subtile, non ? Les Diplomates doivent se régaler de ce type d'attaque ou de défense.

Sourire rassurant, manié pour ne pas être dérangeant. Il ne fallait pas faire trop lorsque les mots pouvaient provoquer un malaise.
Après avoir observé quelques petites pièces piquantes de métal, le Joker revint à sa chaise.

- ...

Il se releva au final, en grommelant "Foutue fosse vide". Il se rendit compte qu'il voulait d'abord tracer une ligne à suivre. La couture n'avait pas besoin d'un autre tissu pour rattraper le coup, mais il fallait faire un pli, et en ajuster d'autres afin d'en faire une forme harmonieuse.

Déposant l'habit sur la table de travail, il traça ensuite des lignes avec une règle et un crayon blanc. Heureusement que les Artisans étaient là pour répondre aux besoins matériels.

Pit retrouva le chemin de son siège, se remit en place et entama de suivre les chemins dessinés.

- Tu m'excuseras de pas avoir une fleur à te donner, je garde pas celles de la veille.

Le Joker faisait référence à cette habitude de donner ces plantes aux Garçonnes et aux Mères, cependant il n'en avait pas sur lui à ce moment de la journée. Concentré, il n'avait pas montré de rictus pour le moment.
Puis il se stoppa soudainement. Relevant les iris d'absinthe dans la direction de Heaven, dont il ne pouvait voir que la tête, il finit par dire avec un air intrigué.

- T'aurais pas... un peu grandit~ ?

Il pencha légèrement la tête, ce qui fit balancer la fine petite tresse dans le vide aux côté de la partie droite du visage du Joker. Sourire amusé.

Ca lui était revenu à l'instant, le changement de comportement l'intriguait énormément Qu'est-ce qui l'avait rendue distante. Un genre de donnant-donnant allait peut-être poursuivre. Un léger sourire vint finalement sur le faciès tatoué de Pit. La Mésange était dans une sorte de petite cage, et le Joker attendait qu'elle nourrisse sa curiosité, son intérêt pour les grandissements. Il guettait après tout, et aimait favoriser les maturations des esprits.

- Tu sais, j'aime bien observer les autres, de loin, lorsqu'ils m'évitent. Ca me permet de garder une forme de concentration.

Il fit quelques points de coutures, mais était encore loin d'avoir fini son travail. Il avait même pris soin de commencer par l'unes des lignes qui n'allaient que rendre la robe harmonieuse. Pit n'avait pas encore commencé à réparer la déchirure.

- Et... je ne suis pas connu pour être un joueur qui rapporte les cartes des autres.

Pas de sourire, pas de gloussements. Mais à nouveau, un fin sourire se montra. Rare.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Heaven
avatar

♣ Récolteur ♣


✘ AVENTURES : 366
✘ SURNOM : La Mésange (Ou Panda Hero)
✘ AGE DU PERSO : 17 ans

✘ DISPO POUR RP ? : Readyyy !
✘ LIENS : A smoky haze and bags under her eyes
Let all make way for our pinch hitter
It's really her, the Panda Hero
So long to our opponent's killer liner !

That's my secret garden...

Chante et délire en lightpink ~

MessageSujet: Re: Déchirure et sujets tabous   Mar 21 Juil 2015 - 1:16


- Parce que tu m'aurais laissé m'occuper de ta robe en te laissant dans un coin, sans vêtement à la vue de tous ? Du moins, de la mienne ?

- Bien sûr que non ! Je me serais ravisée et aurais choisi l'autre option dans ce cas ! Espèce de tordu...


Et un peu de français pour lancer une insulte ou quelque chose de pas très sympathique. Heaven avait pris une expression surprise, puis dégoûtée, en passant par la moue. Ha, ha, ha. Quel humour douteux il a, ce Pit. Et il riait de bon coeur en la regardant, une bobine de fil entre les mains. Lançant un sourire, il se retourna pour aller farfouiller dans un meuble, choisissant minutieusement l'aiguille qu'il allait utiliser.

- Parfois, les "formules de politesse" sont juste des pièges pour ceux qui les formulent. Subtil, non ? Les Diplomates doivent se régaler de ce type d'attaque ou de défense.

Pas de réponse. Heaven songeait plutôt aux Dilpomates en eux-même. Certains ont tendance à ne pas se prendre pour n'importe qui, tout ça parce qu'ils savent la réthorique. Des gamins, qui savent l'art de la réthorique. On en entendait souvent parler en cours de français, de la réthorique, "l'art de bien parler". Questions de corpus, dissertation, étude de textes multiplent, le tout lors de la première année au lycée. Pour certains, tu accroches, mais pas pour les autres. Voilà le lien avec les Diplomates. Le discours de certains est captivant, celui des autres est ennuyeux. Après, les Diplomates sont un peu les "avocats" et les "commerciaux" de l'Île. Sauf qu'ils ne vendent pas, mais achètent, arrangent les affaires. Un Diplomate ne peut se servir que de la parole. Un Diplomate en pleine nature est un Perdu mort. Quel bel exemple qu'était Vinyle, qui avait voulu discuter avec des Pirates pour sauver la Mère des Livreurs... Plus grand monde ne se souvient de lui à l'heure qu'il est, l'Île ayant occulté la mémoire des enfants sur son vivant comme sur sa mort. Mais Heaven, elle, n'oublie pas. Elle tâche de ne pas oublier. Elle note ce qui arrive aux enfants dans un petit carnet. Parce que Vinyle fait parti des victimes à venger. Comme beaucoup d'autres. Encore faut-il trouver le temps, -et surtout le courage !- de faire face aux agresseurs des gamins.
Pit s'était assit sur sa chaise l'espace d'un instant, puis s'était presque aussitôt relevé, en grommelant quelque chose d'incompréhensible pour la Mésange... qui n'écoutait pas franchement le Chef des Raccommodeurs. Celui-ci déposa la robe sur son plan de travail, puis y traça des lignes à la règle et au crayon blanc. La Récolteuse le regardait faire, cachée derrière son rideau. Là, il ne parlait plus, et c'était bien; son discours devenait de plus en plus étrange.
Le Joker finit par retourner à sa chaise, puis il se mit au travail. Il avait apparemment retrouvé sa concentration. Mais pour combien de temps encore ? Qui sait, il allait peut être faire une fleur à Heaven, car il s'applique beaucoup plus quand il est question de faire quelque chose pour une fille... Tiens, en parlant de fleur...

- Tu m'excuseras de pas avoir une fleur à te donner, je garde pas celles de la veille.

- Bah, c'est pas grave...


La Mésange avait gardé la dernière fleur que le Chef des Raccommodeurs lui avait offert. Elle devait sûrement être en train de fâner dans un petit vase improvisé à l'heure qu'il est. Silver aussi revenait souvent avec une fleur lorsqu'il revenait de la chasse. En général, la Récolteuse pouvait s'en servir comme accessoire et l'accrocher à ses cheveux. Une petite pâquerette au coin de l'oreille, c'est toujours mignon. Mais jamais il n'avait ramené de lilas. La jeune fille adore les lilas. Leurs fleurs sont magnifiques, ainsi que l'arbre en lui-même, et ils sentent bons. Quel dommage qu'ils ne fleurissent qu'en si peu de temps !

- T'aurais pas... un peu grandit~ ?

"Grandit". Ce mot résonnait dans la tête d'Heaven comme un écho intarissable, effrayant, doublé par la voix du Joker. Elle ne trahissait aucun reproche, ni moquerie mais avait un ton légèrement... Mélodique, amusé, et intrigué. Un ton pesant, comme la chaleur de cette journée. Le blond avait arrêté son travail et regardait la Mésange droit dans les yeux, la tête légèrement penchée sur le côté, et un petit sourire collé aux lèvres. Cette expression était dérangeante, ce n'était pas bon du tout; Heaven pouvait sentir les ennuis à des kilomètres. Voilà ce qu'elle redoutait : finir piégée avec celui qui l'avait entendue prononcer le nom de Silver, sans possibilité de fuite. Pas comme "l'autre fois".
Stay calm. Il ne fallait pas éveiller ses soupçons. Peter est son supérieur direct. S'il va rapporter, c'est la fin des haricots. Les carottes sont cuites. Ce n'est vraiment pas le moment d'employer des expressions humoristiques pour parler d'un sujet aussi sérieux. Il fallait plutôt que la jeune fille tâche de ne faire apparaître aucun stress dans sa voix. Pas de tremblements, on ne cherche pas ses mots. Il fallait prendre la chose sur le ton de la plaisanterie, trouver autre chose à dire...

- Allons Pit, ne dis pas de bêtises... Tu dis ça parce que j'ai dû agrandir un peu ma robe ? C'est à cause des multiples missions... Je ne m'en étais même pas rendu compte !

Elle retint avec du mal un rire qui allait sonner faux. Pas de gêne, pas de frissons. Sans s'en rendre compte, Heaven serra un peu plus fort le rideau de sa "cabine de fortune", qui émit un imperceptible bruissement. Calm down. Pour ne rien arranger, le Joker continuait sur sa lancée, son sourire toujours collé au visage :

- Tu sais, j'aime bien observer les autres, de loin, lorsqu'ils m'évitent. Ca me permet de garder une forme de concentration.

C'est n'importe quoi. Il devait juste observer ceux qui paraissaient suspicieux à ses yeux, et Heaven en faisait partie... Quelle gourde ! Jamais elle n'aurait dû imposer une telle distance entre elle et le Chef des Raccommodeurs après l'incident, il avait finit par se douter de quelque chose ! Et autant dire qu'il n'avait pas l'air prêt à lâcher si facilement.
Heaven regardait avec insistance où en était Pit dans son travail. Il n'avait même pas commencé à réparer la déchirure, et s'attaquait plutôt à quelques modifications sur la robe. Le salaud, il avait tout prévu. Retarder la Mésange en faisant des modifications facultatives, le tout pour prolonger leur petite discussion. Les jambes de la jeune fille tremblaient de rage et de peur derrière le rideau. Pourquoi une telle insistance ?! Son secret allait peut être être découvert ! Il tenait vraiment à lui sortir les vers du nez pour son bon plaisir ?

- Et... je ne suis pas connu pour être un joueur qui rapporte les cartes des autres.

- Je ne vois pas pourquoi tu me dis ça. Tu perds ton temps. Je n'ai rien à cacher.


Le Joker était en train d'insinuer qu'il n'était pas un rapporteur. Mais comment lui faire confiance, lui qui paraissait tellement louche, et déterminé à percer le lourd secret de la Récolteuse ? Une chose était sûre : elle n'allait pas le lui dire. Du moins, pas si facilement. Même si elle était coincée, elle réfléchirait à toutes sortes de moyens de s'en sortir avant de dire au blond ce qu'il voulait entendre. En premier lieu, elle lui avait servi un mensonge, du ton le plus naturel possible. Elle qui en général sourit bêtement et rit d'une manière gênée lorsqu'elle ment, elle s'était cette fois retenue et se voulait "non coupable". Mais il y a une chose qui la trahissait : les yeux de la Mésange brillent lorsqu'elle ment, comme si elle s'apprêtait à pleurer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pit
avatar

♣ Chef des Raccommodeurs ♣


✘ AVENTURES : 709
✘ SURNOM : Le Joker
✘ AGE DU PERSO : 17 ans

✘ LIENS : Quelques fleurs perdues dans un fossé de cartes
le SWAG


MessageSujet: Re: Déchirure et sujets tabous   Mar 21 Juil 2015 - 8:56


Le sourire ne se délogea pas du visage du Joker. Elle ne s'était pas attardée sur l'absence de fleur, mais, elle soutenait qu'il n'avait pas bien joué. Pas de grandissement. Quel drame...

Le Chef des raccommodeur l'avait écouté, en poursuivant quelques points de couture. Il laissa quelques gloussements s'en aller.
Il finit par hausser les épaules à la dernière phrase de la Mésange. Il en serait prêt à parier, qu'il avait joué juste en visant le grandissement. Alors, que Heaven démente la main, cela ne convainc pas Pit en tout cas.

Quelques points de couture.

Il s'arrêta, encore. Il se releva, pour mieux voir le visage de la Récolteuse. Quelque chose était différent sur elle. Le Joker cherchait le détail qui le dérangeait, et ce fut en regardant dans les prunelles de la demoiselle qu'il trouva la touche qui ne lui paraissait pas en harmonie. Le sourire disparu.

- Pourquoi tant d'émotion dans tes yeux ?

Ca l'intriguait, il voulait savoir. Le Joker veut toujours savoir lorsque les grandissements sont le sujet. C'est intéressant et différent suivant les gens.
C'était toujours issu d'une histoire plus alléchante que celles comptées par les Mères, des histoires plus dramatiques, plus spectaculaires puisque les protagonistes sont réels et qu'on les a en face de soi.

Un fin sourire, presque invisible. Puis Pit sembla observer le vide, un léger rire amusé.

- Ca a un lien avec "Silver" ?

Le Joker fit un point de couture avec l'aiguille dans la robe avant de retourner ses iris sur Heaven.

- Parce que je me souviens que t'es devenue distante depuis la dernière fois, celle où tu m'as appelé "Silver".

Le Chef des Raccommodeurs jouait avec les cartes de ses bribes de connaissances, des légères faiblesses que les autres laissaient entrevoir. Des détails qu'on préfèrerait qu'il oublie.
Et la Mésange, soigneusement mise "en cage", chantait pour le moment une mélodie amusante.

Qu'est-ce qui amusait vraiment le Joker ? Obtenir des réponses ou bien voir à quel point les personnes pouvaient se battre afin de ne rien révéler.
Quel genre de réponse allait bien lui servir l'oiseau récolteur ?
Heaven avait attisé la curiosité, Pit n'allait pas laisser passer ça sans avoir des réponses qui le satisferaient.

Pas forcément les vraies, des fois, il se contente des mensonges durement créés de toute part. Si ces mensonges lui plaisent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Heaven
avatar

♣ Récolteur ♣


✘ AVENTURES : 366
✘ SURNOM : La Mésange (Ou Panda Hero)
✘ AGE DU PERSO : 17 ans

✘ DISPO POUR RP ? : Readyyy !
✘ LIENS : A smoky haze and bags under her eyes
Let all make way for our pinch hitter
It's really her, the Panda Hero
So long to our opponent's killer liner !

That's my secret garden...

Chante et délire en lightpink ~

MessageSujet: Re: Déchirure et sujets tabous   Mar 21 Juil 2015 - 14:20


Haussement d'épaules, puis retour à la couture. Pit n'avait pas l'air satisfait de la réponse de la jeune fille, et c'est tant mieux. Il était tombé dans le panneau, il avait cru à ce simple mensonge. Mais pas pour bien longtemps. Déja, il s'était relevé pour mieux observer Heaven, cherchant quelque chose qui la trahirait. Et il remarqua ses yeux larmoyants.

- Pourquoi tant d'émotion dans tes yeux ?

Son sourire avait brusquement disparu, c'était le retour des questions. Ça recommencait, le danger était revenu. Pourquoi fallait-il que quelque chose trahisse la Récolteuse ? Elle s'en sortait pourtant bien... S'il ne l'avait pas regardée, si Heaven avait pu cacher ses yeux, elle n'en serait pas là. Le piège s'était de nouveau refermé sur elle.
Petit sourire, rire amusé. Le Joker, le regard dans le vague, questionna soudain :

- Ca a un lien avec "Silver" ?

Dans le mille. Il avait touché là où ça fait mal. Comme une flèche décochée par un habile Chasseur et qui vient toucher sa proie en plein coeur. Le piège refermait encore un peu plus ses dents d'acier sur la Mésange, qui ne savait plus où se mettre. Pas de réponse, juste un air coupable que la jeune fille essayait de cacher. Les lèvres pincées, elle ne put s'empêcher de cacher sa culpabilité, sa gêne.

- Parce que je me souviens que t'es devenue distante depuis la dernière fois, celle où tu m'as appelé "Silver".

Non, il s'en était souvenu. À croire qu'il fait exprès de ne pas oublier les détails les plus gênants.
Silver, Silver, Silver. Encore et toujours Silver. Pourquoi, oh Dieu, a-t-il fallu qu'il parte ? Pourquoi s'était-il fait dépasser par ses sentiments ? Pourquoi la Mésange ne s'en était pas rendu compte ? Tout était de sa faute, et elle allait payer, elle en était certaine. Mais si elle se faisait bannir à son tour, qu'elle se faisait lâcher en pleine nature, survivrait-elle ? Pourrait-elle retrouver son âme soeur... en un seul morceau ? Et puis... que feraient les enfants les plus faibles, ceux qu'elle se doit de venger, et tous les autres qu'elle apprécie et qui l'apprécient ? Se retourneraient-ils contre elle ? Feraient-ils pleuvoir de la terre et des cailloux si elle se faisait bannir à son tour ? Et surtout... allaient-ils se débrouiller sans elle ? Ne leur manquerait-elle pas ? Ils se retrouveraient tellement seuls...
Il ne fallait pas que cela arrive. Il fallait qu'elle trouve des réponses pour se libérer du piège du Joker, sans toutefois tout lui révéler jusqu'au moindre détail. Il fallait qu'elle s'en sorte. Et qu'elle joue la comédie d'une autre manière. Elle ne DEVAIT plus attirer les soupçons. Mais était-ce possible de porter le masque de l'innocence sans que les sentiments ne reprennent le dessus ?

- Silver...

Inspiration, expiration. Elle allait trouver quelque chose à dire à propos, et ainsi éviter le réel sujet de la conversation, portant sur son grandissement, à elle. Elle pouvait toujours lui parler de l'ancien Chasseur, sans pour autant qu'elle soit trop présente dans son histoire. Il ne fallait pas que le Chef des Raccommodeurs sache le lien qui unissait les deux Perdus. En aucun cas. Ça signerait sa perte. Même s'il assurait ne rien révéler par la suite, on est jamais trop prudent. Heaven continua, baissant les yeux pour fuir le regard de Pit. Elle avait l'impression qu'il allait finir par lire en elle comme dans un livre ouvert. Elle ne pouvait pas se le permettre. Ce serait une grave erreur.

- C'était un ancien Chasseur, arrivé en même temps que moi. On se connaissait depuis longue date... Tu l'as sûrement un peu connu, ou vu... Il avait mon âge, de longs cheveux aux reflets argentés, toujours en bataille, et il portait toujours son éternelle veste noire... Il était toujours souriant, si gentil et intentionné... Nous étions... très proches. Et puis... Il a été banni.

Elle s'en sortait bien, Heaven, même s'il y avait un soupçon de mélancolie dans sa voix, qui tremblait un peu. Que de nostalgie de parler de lui ainsi... Mais elle n'avait pas encore fini. Elle allait dû parler du bannissement de Silver, mais sans trop détailler. C'était la chose à éviter. Pit ne devait pas savoir pourquoi Silver avait été banni, même si c'était une information qu'indirectement, il recherchait. Peut être même était-il déja au courant, il avait dû assister au bannissement de l'ex Chasseur. Et les Diplomates avaient clamé haut et fort que Silver avait grandi.

"Silver, ici présent, est accusé de grandissement ! C'est donc un traître à notre communauté !"

Les paroles du Diplomate étaient restées gravée dans la mémoire de la Récolteuse. Même avec le temps sur l'Île, ce temps qui ne défile pas mais qui occulte la mémoire de ses habitants, Heaven n'avait pas oublié ces cruelles paroles qui l'avaient marqué à tout jamais.

- C'est parce que tu avais fait preuve de la même gentillesse, que tu souriais de la même façon que lui, la dernière fois, que je t'avais appelé ainsi... C'était une erreur... Je voulais pas... Mais il me manque un peu, c'est pour ça...

Oui, Silver lui manque. Pas un peu, mais beaucoup. Beaucoup trop. Tellement que la Récolteuse n'avait pas pu empêcher son nom de fuser une fois. La présence de Silver dans son esprit est tellement pesante, elle y prend trop de place, elle a trop d'importance. Et ça la fait défailler... La preuve était qu'elle avait failli assassiner un gamin qui voulait s'en prendre au banni alors qu'il fuyait, avant de se raviser et de se prendre de pitié pour le petit. Son intervention n'était pas passée inaperçue, d'ailleurs. Ça pourrait être dangereux détail...


Dernière édition par Heaven le Mar 21 Juil 2015 - 21:56, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pit
avatar

♣ Chef des Raccommodeurs ♣


✘ AVENTURES : 709
✘ SURNOM : Le Joker
✘ AGE DU PERSO : 17 ans

✘ LIENS : Quelques fleurs perdues dans un fossé de cartes
le SWAG


MessageSujet: Re: Déchirure et sujets tabous   Mar 21 Juil 2015 - 21:49

Il ne la lâchait pas du regard, le Joker. Comme une partie de poker, il analysait les moindres signes sur le faciès de la Garçonne. Méthode de hasard au final, il se basait sur des "nouveautés", des attitudes rares ou inhabituelles. Soit il avait juste, soit faux. Mais il ne le savait jamais.
Les mots de Heaven ne semblaient pas invoquer les sortes de larmes dans les yeux de la blondinette. Juste avant, lorsqu'il lui avait demandé pourquoi tant d'émotion, il pensait qu'elle était sur le point de pleurer. Qu'importait ? Il avait peut-être eu raison, peut-être non. Mais il avait eu un histoire qui sonnait plutôt juste.
Cependant...
Cependant...
Cependant. C'était...

Un sourire vint sur le visage du Chef des Raccommodeurs, puis il eut un léger rire, et enfin... eut un air agacé malgré un large sourire.

-... C'est incomplet. Il te manque des cartes à ta main.

Un soupir, puis poursuivit encore d'autres points, presque la moitié de la ligne de "décoration". Planté face à la Mésange, debout, cousant. L'histoire le décevait, il manquait le pourquoi la distance. Ca l'agaçait que la partie ne soit pas complète, c'était incorrect. Le Jeu n'allait pas, ce n'était pas correct dans les règles.

- Je sais même pas qui c'est. Pourquoi toi tu t'en souviens, au fait ?

Il fronça les sourcils en se concentrant sur la Récolteuse, après avoir cessé de coudre. Un rire qui sonnait bizarrement, il était au fond très agacé en constatant que son attention se déchirait devant toutes les questions que la réponse de la Poupée Déguisée avait créé.

Un air presque rancunier s'afficha.
Vite retiré par un sourire, un rire, un fou rire.

Le Joker recula d'un pas, laissa la robe au sol ainsi que l'aiguille et le fil assemblés -l'habitude lui faisait faire ça pour ne pas se blesser avec la pointe.
Plié en deux, il riait aux éclats et tenta de stopper le rire en mettant sa main devant la bouffe.

Finalement, le Raccommodeur en chef réussi à recouvrer son calme. Après une grande inspiration, il se redressa, essuyant une larme sur le coin de l'œil gauche.

- Je vois vraiment pas le rapport avec le fait que tu jouais à m'éviter après ça.

Un gloussement, il ramassa son travail.

- Pourquoi, t'as encore ce nom en tête ?

Sourire doux, peut-être fatigué par la crise de rire au final...

Pit commença la moitié du pli cousu afin de décorer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Heaven
avatar

♣ Récolteur ♣


✘ AVENTURES : 366
✘ SURNOM : La Mésange (Ou Panda Hero)
✘ AGE DU PERSO : 17 ans

✘ DISPO POUR RP ? : Readyyy !
✘ LIENS : A smoky haze and bags under her eyes
Let all make way for our pinch hitter
It's really her, the Panda Hero
So long to our opponent's killer liner !

That's my secret garden...

Chante et délire en lightpink ~

MessageSujet: Re: Déchirure et sujets tabous   Mar 21 Juil 2015 - 23:14

-... C'est incomplet. Il te manque des cartes à ta main.

Mince. Le faire un peu tourner en bourrique en essayant d'éviter le sujet principal et parler d'autres choses ne le satisfait pas, il ne perd pas le nord... Il n'a malgré tout pas perdu le fil (ce qui entre nous serait vraiment le comble pour le Chef des Raccommodeurs) et en plus de cela, il paraissait vraiment agacé. Il devait s'impatienter de ne pas entendre ce qu'il voulait entendre.
Son travail avançait plus ou moins vite, en fonction du fait qu'il parle ou non. Heaven pouvait sentir le mécontentement de Pit. Planté devant elle, droit comme un piquet, à travailler ainsi debout, il ne pouvait s'empêcher de s'arrêter de temps en temps et de la regarder, comme s'il la décomposait. Et il avait l'air de la trouver louche. Ce n'était pas bon du tout.

- Je sais même pas qui c'est. Pourquoi toi tu t'en souviens, au fait ?

- Je l'ai sous-entendu, c'est mon ami et je ne veux pas l'oublier.


"On oublie encore moins son âme soeur. Au moins tu le connais pas, parfait."


Pression, stress. La Mésange disait une chose, et elle en pensait une autre en même temps. Il fallait choisir ses mots minutieusement et ne pas vendre la mèche, ne pas laisser ses pensées s'entremêler. Pas comme l'autre fois. Sourcils froncés, le Joker avait de nouveau arrêté son travail et fixait intensément la Récolteuse. Il se forçait à rire, d'un rire qui sonnait tellement faux ! Allait-il laisser tomber ?
Une expression mécontente, presque rancunière, passa brièvement sur son visage, tout de suite remplacée par un sourire, puis le rire, un rire qui se prolongea...

- Pit ?

Il recula d'un pas pour pouvoir rire de tout son soûl, plié en deux, laissant la robe à terre ainsi que l'aiguille et le fil. Il essayait tant bien que mal de stopper son fou rire en se mettant la main devant la bouche, ce qui ne fut pas tellement efficace...

- Tu me fais peur... T'es sûr que ça va ?

"Il est vraiment pas bien ! Il me met mal à l'aise..."


Heaven était perplexe, tenant encore plus fermement encore le rideau entre ses mains. Mais qu'est ce qui lui prend, enfin ?! Elle était habituée à le voir rire et sourire, mais pas d'une manière aussi... folle, dérangeante. Après un moment, le Chef des Raccommodeurs finit par se calmer, essuyant une petite larme qui perlait au coin de son oeil gauche. Il déclara alors :

- Je vois vraiment pas le rapport avec le fait que tu jouais à m'éviter après ça. Pourquoi, t'as encore ce nom en tête ?

- Je te l'ai dit, tu n'as pas écouté. Silver est mon ami. On oublie pas un ami. Tu ferais quoi à ma place, si ton ami le plus proche venait à être banni ? Hein ? Tu ferais quoi, hein ? Tu l'oublierais ?


Colère, c'est ce qui se faisait ressentir dans la voix de la Mésange, colère qui faisait monter sa voix en crescendo au fur et à mesure qu'elle parlait. Elle en tremblait presque. Pit avait entre temps ramassé la robe et ce qui allait avec, puis s'était remis au travail, adressant un petite sourire à la jeune fille. Comment ne pouvait-il pas compendre ? Même si Silver était bien plus qu'un ami, personne n'a le droit d'oublier un ami. C'est impensable, c'est de la trahison. On oublie pas les personnes avec qui on a partagé des choses.
Retour au calme. Heaven s'était emportée, et c'était risqué. D'une voix plus calme, plus douce, elle fuyait quelque peu le regard du Joker. Elle lui répondit alors :

- Et si je t'évite... C'est parce que j'ai honte de t'avoir appelé Silver.... Je croyais... que t'allais te ficher de moi, et j'avais pas envie de me payer la honte...

"En fait, c'est que des conneries. Je veux pas que tu saches le lien qui nous unit, Silver et moi. Ça signifie grandissement, je sais que c'est ce que tu recherches. Mais tu sauras rien. Du moins, tu me fera pas céder si facilement."


Petit rire gêné, comme si elle avait dit la vérité. La sueur, merde. Heaven passa brièvement sa main sur son front pour essuyer les petites gouttes de sueur qui y perlaient, tenant de l'autre main le rideau bien devant elle. Pourquoi elle suait maintenant ? Avec la pression et celle chaleur, il fallait s'en douter... Avait-elle comblé le Chef des Raccommodeurs ? Ou allait-il lui ressortir cet air renfrogné car la réponse ne lui plaisait pas ? Même les mensonges de la jeune fille devenaient moins cohérants. Ça n'allait pas. Il fallait trouver autre chose, mais il ne fallait pas se livrer... Pas se livrer... Et changer de sujet, ni vu ni connu. De préférence en prenant un air naturel.

- Quelle chaleur... Je commence vraiment à avoir chaud...

C'est vraiment tout ce qu'elle avait trouvé. Certes, la chaleur était insupportable, mais peut être que ça n'allait pas être cohérant... Trop de questions, trop de réponses à donner, trop de vérité à cacher. Ça devenait de plus en plus dur de trouver quelque chose à répondre sans se laisser submerger par la vérité... Décidément, Heaven n'aimait pas mentir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pit
avatar

♣ Chef des Raccommodeurs ♣


✘ AVENTURES : 709
✘ SURNOM : Le Joker
✘ AGE DU PERSO : 17 ans

✘ LIENS : Quelques fleurs perdues dans un fossé de cartes
le SWAG


MessageSujet: Re: Déchirure et sujets tabous   Mer 22 Juil 2015 - 8:52

Les mots, ils parlaient de honte. Pourquoi ? Le Joker ne parvenait pas à comprendre, un sentiment de honte, est-ce un sentiment qui pouvait faire grandir ?

Tout se mélange dans la tête du Chef des Raccommodeurs, il déteste que son esprit s'en aille chercher des solutions et que sa conscience en face de même. Il en avait mal au crâne. C'en était insupportable à la longue.
De plus, son fou rire lui avait laissé un léger mal de ventre.

- Honte ?

Il garda son sourire, mais son regard n'allait pas de pair. Pit réfléchissait à ce qu'elle venait de dire, mais décidément, il ne comprenait pas. Il n'arrivait pas à faire un lien intéressant, un lien qui aurait une logique avec les jeux. Rien.
Alors qu'il refaisait des points de couture, sans rien dire, toujours en train de déchirer sa logique dans tous les sens, la voix de Heaven lui fit relever la tête. Plongeant encore son regard d'absinthe dans celui de la Mésange. Inquisiteur peut-être...
Elle disait qu'elle avait chaud, du moins, qu'elle commençait.

- Il te faut une autre faveur ?

Un léger rire, il n'avait pas arrêter son ouvrage. Il fallait suivre la ligne, une jolie ligne décoratrice pour la demoiselle qui avait un ami qui se nommait Silver et qu'elle n'avait pas oublié. L'amitié était-elle si forte ? Particulier.
Son regard partit finalement dans le vide, son attention venait de lui faire se souvenir des paroles pleine de colère de la Récolteuse.

Sourire presque inexistant , mais les yeux ne semblaient pas être raccords avec l'expression des lèvres.

- J'en ai aucune idée, c'est juste un jeu... Un jeu qui devient ennuyeux si on ne trouve pas de moyen de le faire rebondir.

Il mélangeait... les questions et les réponses se délivraient dans le désordre.

Le Joker arrêta le fil et déplia la robe pour voir si la couture convenait. Cette dernière était comme il le souhaitait. Il fallait s'attaquer aux autres. Quelques autres plis avant d'arriver à la déchirure. Le Chef des Raccommodeur ne comptait pas laisser la Mésange prendre son envole aussi facilement, de plus, ce qui désaccordait son regard de son sourire... c'était le fait que Heaven se soit fâchée sur lui. Ce qui ne pouvait être autrement que compréhensible. Cependant, une faveur étaient toujours sur le marché du "donnant-donnant", la règle favorite de Pit.

Le Joker arrêta subitement de coudre, encore. Fronça les sourcils plus par incompréhension. Il venait de se rendre compte qu'il avait délivrer ses mots dans un ordre différent de celui des phrase de son interlocutrice.

- Juste... tu disais avoir chaud.

Il s'approcha du rideau improvisé, c'était très amusant de voir la Garçonne autant si accrocher.

- Mais... je vois pas trop comment te faire une autre faveur.

Il n'oubliait pas son histoire de grandissement.

- Donnant-donnant.

Pit reviendra sur le bannissement et le grandissement plus tard. Là, il s'occupait de sa logique favorite, donnant-donnant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Heaven
avatar

♣ Récolteur ♣


✘ AVENTURES : 366
✘ SURNOM : La Mésange (Ou Panda Hero)
✘ AGE DU PERSO : 17 ans

✘ DISPO POUR RP ? : Readyyy !
✘ LIENS : A smoky haze and bags under her eyes
Let all make way for our pinch hitter
It's really her, the Panda Hero
So long to our opponent's killer liner !

That's my secret garden...

Chante et délire en lightpink ~

MessageSujet: Re: Déchirure et sujets tabous   Mer 22 Juil 2015 - 10:59

- Il te faut une autre faveur ?

Heaven pencha la tête sur le côté, un peu intriguée. Une autre faveur ? Pour quoi donc ? Pour cette histoire de chaleur ? Non, non, non, c'était juste une façon de changer de sujet. La Récolteuse n'avait besoin de rien, juste de faire dévier la conversation. Elle n'avait pas pensé que le Chef des Raccommodeurs le prendrait comme ça... Alors elle secoua vivement le tête, en signe de refus.
Le regard de Pit était de nouveau parti dans le vague, Heaven n'était même pas sûre qu'il l'ait regardée. Il avait l'air plongé dans une intense réflexion. À quoi pensait-il donc ?

- J'en ai aucune idée, c'est juste un jeu... Un jeu qui devient ennuyeux si on ne trouve pas de moyen de le faire rebondir.

Eh ? De quoi parlait-il donc ? Qu'est-ce que cela signifiait ? Il avait perdu le fil de la conversation ? Quoi qu'il en soit, il a une drôle de façon de voir les choses. Heaven n'y prêta pas grande attention, après tout ce genre de point de vu un peu "différent" de voir les choses était fréquent sur Never Never Land. Certains ne voyaient pas le danger de l'Île, d'autres pensent que c'est un terrain de jeu, et les derniers n'osent pas s'y risquer... Il y en a qui adulent Peter, d'autres qui se méfient de lui, et ceux restant le détestent. Voilà en gros les trois grands points de vue de personnes que l'on peut trouver sur l'Île. Chacun a des points de vue différents mais qui reviennent à une des catégories, et certains sont quelques peu louches. Mais on finit par s'y habituer...
Pit passa en revue la robe, qu'il était plus en train de décorer que de réparer. Heaven laissa échapper un petit "Tss" ainsi qu'un sourire crispé. Elle devait encore en avoir pour longtemps, de devoir taper la causette à ce fouineur.

"Tu fais exprès d'allonger la conversation, hein ? Sale petite fouine..."

Pesta Heaven, dans sa tête, en regardant le Joker, sans se dépétrer de son air embêté. Celui-ci s'arrêta de coudre -encore !- et fronça les sourcils, toujours perdu dans ses pensées. Savait-il vraiment où il en était ? Heaven avait-elle réussit son coup ? Peut être allait-il vraiment changer de sujet. À cette pensée, une expression plus tranquille revint sur le visage d'Heaven.

- Juste... tu disais avoir chaud. Mais... je vois pas trop comment te faire une autre faveur.

Déclara-t-il en s'approchant du rideau. Heaven se retrouvait maintenant avec le Chef des Raccommodeurs planté en face d'elle. Danger. Il pouvait décrypter le moindre de ses changements d'attitude, posté ainsi devant elle. La jeune fille fit juste un petit pas en arrière, qui ne servait pas à grand chose. Mais c'était une sorte de prévention. Elle pouvait toujours se cacher derrière le rideau si ça n'allait pas.

- Donnant-donnant.

"Voilà qu'il recommence."

Comment s'en sortir cette fois ? Risquer de lui demander un autre service et se retrouver encore plus dans le pétrin ? Ou lui dire le pourquoi du comment elle avait décidé de changer de sujet ? Cette vérité était impossible à cacher, cette fois. Il vallait mieux avouer au Joker que son attitude de fureteur ne plaisait guère à la Récolteuse. Au moins, il saurait à quoi s'en tenir. Elle inspira grandement, avant de lancer, avec un air réprobateur :

- Il est vrai qu'il fait chaud. Mais cette chaleur est supportable, je n'ai donc pas besoin de tes services.

Déterminée à lui cracher au visage ce qu'elle avait sur le coeur, la Mésange continua sur sa lancée :

- J'avais tout simplement changé de sujet, car tes histoires de grandissement commencaient vraiment à me taper sur les nerfs. On dirait un sale petit fouineur qui ne laisse aucune intimité à ceux avec lesquels il parle ! Tu me demandes tellement de choses gênantes que ça devient pesant, à force !

Elle revint d'elle-même se planter devant le blond, pour finir :

- Le grandissement est interdit, ici ! Je me demandes pourquoi tu t'y intéresse... C'est contradictoire !

Soupir de soulagement. Ça, c'était dit. Maintenant, il lui restait à savoir ce qui n'allait pas chez le Joker, qui semblait suspicieux à son égard. Elle prit soin de bien le regarder dans les yeux et de ne pas ciller, et demanda :

- Maintenant, tu as l'air de me trouver bizarre, non ? Qu'est-ce qui te revient pas chez moi ? Dis-le franchement, je t'écoute.

"Prenons un air un peu vexé pour le pas éveiller les soupçons" se disait la Mésange. Elle avait vraiment envie de savoir ce qu'allait répondre Pit à cette question. Comme ça, elle pourrait enfin savoir quoi lui raconter comme bobards qui pourraient le satisfaire, et ainsi répondre à ses attentes. Du moins, elle essayerait. Il n'est pas dupe; ça, Heaven le sait. Elle ne l'avait convaincu qu'à 50% jusque maintenant, peut être même moins, qui sait. Et elle se devait de rattraper le tir...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pit
avatar

♣ Chef des Raccommodeurs ♣


✘ AVENTURES : 709
✘ SURNOM : Le Joker
✘ AGE DU PERSO : 17 ans

✘ LIENS : Quelques fleurs perdues dans un fossé de cartes
le SWAG


MessageSujet: Re: Déchirure et sujets tabous   Mer 22 Juil 2015 - 21:22

Qu'est-ce qui ne lui revenait pas ? Voilà ce qui retenu toute l'attention volatile du Chef des Raccommodeurs concentrée sur cette interrogation. Un air un peu surpris vint sur les traits du visage tatoué, lui-même ne pouvait pas penser qu'une chose ne lui revenait pas venant de la Mésange. Il ne comprenait pas, il ne comprenait pas grand chose au final. Dès que cela sortait des lignes de son jeu, il fallait tout remettre dans l'ordre, tenter de faire apparaître les grosses limites du nouveau plateau de jeu.

Un léger rire, peut-être pour se détendre car il venait de trouver comment poursuivre.

- Ce qui ne me revient pas chez toi... tu n'as pas d'habit.

Un rire, il plaisantait, ça avait été plus fort que lui.

- Non, non. Sincèrement ? C'est justement l'inverse, ma chère.

Fin sourire, il ne semble pas dérangeant pour une fois. Le Joker avait plus d'un sourire dans son jeu de cartes, et il les déballait à chaque occasion.
Puis il haussa les épaules avant de recommencer sa couture sur une autre ligne. Il y en avait quatre en tout, de lignes.

- Je me soucis simplement de ce type de changement, je me dis que c'est même possible de faire en sorte que ça ne se sache jamais. Mais j'estime que de rester bloqué dans un stade... peut devenir terriblement ennuyeux, à tel point que des grandissements trop importants pour être cachés surviendraient inévitablement. Et là, ce serait trop tard.

Pit leva le regard et toisa Heaven, sans sourire particulier.
Point après point, il avançait doucement sa couture. Il finit par avoir un léger rire après avoir eu un regard plus grave, comme s'il venait de réfléchir sur l'apparence de la Mésange.

- Il me semble que ce n'est pas trop voyant en tout cas...

Une pause, il finissait avec son fil. Il n'en avait plus assez, il retourna donc en chercher vers le meuble.

- ... du moins, si tu as subi un grandissement.

En revenant vers la demoiselle, il vint s'asseoir sur la chaise. Sans véritablement chercher à jeter un œil à son interlocutrice.

- Je joue au fouineur quand je juge que de laisser les choses se faire, ce n'est pas ce que je veux.

Sincèrement inquiet du changement de comportement de la Récolteuse ? À méditer, il était vrai que Pit pouvait sembler soucieux de certaines personnes, comme donner beaucoup d'intérêt à des Garçons Perdus qui étaient trop discrets, ou bien simplement donner encore et encore des fleurs et des bouquets aux Garçonnes et aux Mères.
Sincère ? Il était sincère d'une certaine manière. Mais ce n'était pas de la personne qu'il se souciait, plutôt de ce qu'elle pouvait engendrer dans ses jeux.

Il avait l'air sérieux, c'était rare.
Il venait de finir la deuxième ligne, il arrêta le fil avant d'entamer la troisième.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Heaven
avatar

♣ Récolteur ♣


✘ AVENTURES : 366
✘ SURNOM : La Mésange (Ou Panda Hero)
✘ AGE DU PERSO : 17 ans

✘ DISPO POUR RP ? : Readyyy !
✘ LIENS : A smoky haze and bags under her eyes
Let all make way for our pinch hitter
It's really her, the Panda Hero
So long to our opponent's killer liner !

That's my secret garden...

Chante et délire en lightpink ~

MessageSujet: Re: Déchirure et sujets tabous   Sam 25 Juil 2015 - 0:30

Tout se mélangeait. Pourquoi, pourquoi Heaven s'était-elle encore emportée ? Elle ne savait même plus où elle en était. À force d'éviter soigneusement certaines questions du Joker où d'y répondre en mentant, elle-même ne savait plus où elle en était. Les deux Perdus paraissaient, l'un comme l'autre, complètement... perdus, sans mauvais jeu de mot.
Petit rire de Pit. La Récolteuse aurait juré voir passer dans ses yeux une lueur amusée, ou malicieuse. Il déclara :

- Ce qui ne me revient pas chez toi... tu n'as pas d'habit.

Il rit encore. Ce n'était qu'une plaisanterie. De mauvais goût, encore, mais elle était la bienvenue quand même, cette petite blague. Cela eut pour effet de détendre un peu la Mésange, qui commençait vraiment à stresser, à cause de ses réactions et le fait qu'elle se soit complètement perdue dans la conversation. Elle retint un petit rire avec du mal, puis se calma presque instantanément.

- Non, non. Sincèrement ? C'est justement l'inverse, ma chère.

- C'est-à-dire ?

- Je me soucis simplement de ce type de changement, je me dis que c'est même possible de faire en sorte que ça ne se sache jamais. Mais j'estime que de rester bloqué dans un stade... peut devenir terriblement ennuyeux, à tel point que des grandissements trop importants pour être cachés surviendraient inévitablement. Et là, ce serait trop tard.


Avait alors répondu le Chef des Raccommodeurs, en se remettant au travail. Le stress était revenu d'un coup chez Heaven. Elle regardait d'ailleurs soucieusement sa robe, pour savoir si cet interrogatoire prendrait fin sous peu ou pas. Naturellement, il n'allait pas se finir de si tôt... Qu'allait-elle répondre alors ? Devrait-elle encore mener ce petit jeu encore longtemps, mentir, cacher la vérité, détourner la conversation au point de ne plus la suivre elle-même ? Peut être était-il déja trop tard ?
Non, elle n'aurait pas besoin, car la sentence tomba. Pit toisait la Mésange, puis rit. Qu'allait-il dire ? Il prit une expression plus grave avant de déclarer :

- Il me semble que ce n'est pas trop voyant en tout cas...

Il se retourna pour aller chercher du fil. Heaven trépignait d'impatience. Qu'allait-il dire ?! Qu'il ne laisse pas ce suspens insoutenable ! Ça a l'air important...

- ... du moins, si tu as subi un grandissement.

Déception. Stress, peur. Angoisse, confusion, incompréhension. Tout cela se s'entremêlait dans l'esprit d'Heaven. Pourquoi n'avait-il pas tout simplement dit ça dès le départ ? Pourquoi a-t-il fallu tourner ainsi autour du pot avant d'en venir à cette douloureuse vérité ? Pourquoi a-t-il fallu mentir, si c'est pour qu'au final, la vérité soit découverte ?
Rire bref. Heaven souriait bizarrement, avec une expression triste, ou angoissée, qui sait. Elle tapa dans ses mains, comme pour applaudir la perspicacité du Joker, puis, d'une voix tremblante, elle déclara :

- Bien joué... Tu as vu juste. J'ai essayé de te mentir là-dessus... Mais tu es... perspicace...

Elle planta son regard dans celui du blond, avant de recommencer à rire doucement, rire qui se mua peu à peu en sanglots. Puis vinrent les larmes. Non... Elles ne vinrent pas. Heaven vira au rouge, les yeux larmoyants, mais aucune larme ne coula. Elle s'en voulait d'avoir menti tout le temps de cet interrogatoire, qui n'était peut être même pas fini. Et au final, elle avait été découverte... Elle avait peur, Heaven. Peur de tout ce qui pourrait suivre. Huées, bannissement, puis mort. Elle n'aurait pas pu aider les enfants un peu plus. Elle n'aurait pas pu retrouver Silver. Elle n'aurait pas pu faire payer aux Pirates leurs crimes...

- S'il-te-plaît...

Implora-t-elle d'une voix tremblante et sanglotante, s'accrochant de plus en plus au rideau et ne quittant pas Pit des yeux. Elle voulait tellement disparaître dans ces moments là ! Mais elle ne pouvait pas. Elle se pensait à la merci du Joker. Il pouvait tout dire, et cause la lerte de la jeune fille. Et elle ne le voulait pas :

- S'il-te-plaît... Ne me livre pas ! Je ferai... tout ce que tu veux... Mais ne rapporte rien à Peter... ni à personne d'autre ! Je t'en prie... Je t'en supplie...

Vérité, sincérité. Pourquoi essayer de se cacher ? Maintenant la Mésange pouvait chanter la mélodie qu'elle voulait, même si cette mélodie la blessait profondément, qu'elle ne l'aimait pas. La dure vérité. Le destin... Le Grandissement. Et il fallait faire quelque chose pour s'en sortir.
De la tristesse, de la peur, des sanglots, mais pas de larmes. La Mésange ne pleure pas... ne pleure plus, du moins, pas si facilement. Elle est forte, car elle ne pleure pas. Mais elle est faible, car elle est en train de demander à ne pas être livrée. Elle est beaucoup moins resplendissante ainsi, Heaven. C'est tout l'inverse de Panda Hero. Ce n'est pas une héroïne. Ce n'est qu'une fille, faible, demandant clémence.

- Tu m'as dit ne pas être un rapporteur... Puis-je vraiment te croire ? Que puis-je faire... pour garder ton silence ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Déchirure et sujets tabous   

Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

 Sujets similaires

-
» Déchirure et sujets tabous
» vive les sujets inutiles
» Tout les sujets de Jako pour la beauté des yeux
» Sujets exotiques
» Le savoir doit-il avoir des tabous?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Le Grand Arbre :: Les Cabanes dans les Branches-