Partagez | .
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Shrub
avatar

♣ Soigneur ♣


✘ AVENTURES : 35
✘ SURNOM : Le Tout-Terrain
✘ AGE DU PERSO : Autour de treize automnes


MessageSujet: Là-Haut   Sam 18 Juil 2015 - 16:19


Shrub chasse. Il n'a pas quitté sa proie des yeux, jamais. Il la suit malgré le terrain difficile et escarpé. Les branches le griffent, ploient sous son poids, gémissent de plus en plus à son passage. Shrub s'en moque, il poursuit son objectif. C'est là, c'est devant lui, c'est à trois mètres plus haut et il veut y arriver.

- Fluff ! Rends la !

Les cabanes sont plus bas, et Shrub continue de grimper en grognant. Son frère lui a piqué la plume de chapaon qu'il a trouvé en mission. C'est une belle plume, pleine de teintes profondes et intenses. Du roux, du bleu, du vert, des motifs de rayures et de cercles.. Une belle plume. Joy aime les couleurs, elle aimerait peut-être cette plume. Ça lui fera peut-être poser les pieds sur terre, au moins une heure, au moins quelques minutes. Shrub aime mieux quand elle n'a pas trop de nuages dans sa tête, Joy. C'est plus elle, c'est plus pratique pour son rôle. Et c'est moins triste que cette fuite en avant, là où personne ne peut aller la chercher.

Il grimpe, Shrub, et il a presque rattrapé son foutu frère qui le regarde escalader le Grand Arbre d'un œil attentif. Dans sa patte, la plume trône et nargue le soigneur. Tout-Terrain mais pas à l'aise partout, le Garçon Perdu peine à trouver de nouvelles prises pour monter encore. Les branches sont devenues légères au fil de son ascension, bien légères. Trop ? Possible. D'un œil critique, Shrub évalue les risques. Est-ce que les branches tiendraient ? Oui, non, peut-être, mais il veut cette plume. C'est aussi devenu une question de principe et d'éducation : Fluff doit apprendre à respecter ses affaires.

- C'est pas pour toi. Ni pour moi. Je te donnerais la prochaine que je trouve.

Mais il y a fort à parier que la chimère n'en voudrait pas. C'est plus pour le faire mariner que par réelle convoitise qu'il l'a attrapée, après tout. Sale type. Shrub soupire. Il va falloir qu'il grimpe, sinon Fluff n'apprendra jamais. Mais bon sang, quelle idée ! Alors il fronce un peu les sourcils, le Shrub, et il recommence à grimp-

Fluff crie quand la branche casse et que son grand frère tombe. Fluff crie et se précipite pour l'attraper, pour donner la plume en signe d'excuse, mais trop tard. Avec un cri se dusprise lui aussi, Shrub tombe. Les branchent fouettent son dos et ralentissent sa chute alors qu'il essaye de rattraper une prise. Finalement, c'est plutôt lui qui se fait rattraper par la ramure boisée et il s'agrippe à elle de toute ses forces lorsqu'il sent la prise. Bordel.

Fluff lui tend la plume, contrit, et Shrub roule des yeux en reprenant son souffle. La bonne chose, c'est qu'il ne s'est pas fracassé par terre et qu'il est assis sur une branche assez solide pour encaisser son poid. La mauvaise, c'est que ce n'est pas par là qu'il est monté, et qu'il va falloir qu'il trouve un moyen de descendre.

Au moins Fluff est prêt à rendre la plume, maintenant.







Shrub te renifle en #9C7B68.


Dernière édition par Shrub le Sam 10 Oct 2015 - 20:23, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Green
avatar

♣ Soigneur ♣


✘ AVENTURES : 533
✘ SURNOM : La Grincheuse
✘ AGE DU PERSO : Entre 15 et 17 piges.

✘ DISPO POUR RP ? : Non.
✘ LIENS : I was there at the birth,
Out of the cloudburst,
The head of the tempest.
Sujet en cours : I - II - III - IV

MessageSujet: Re: Là-Haut   Mar 28 Juil 2015 - 19:03


Y'a des jours comme ça. Des jours longs, difficiles, qui ne vous relâchent qu'après vous avoir vidé complètement. Preuve : le crépuscule a à peine commencé à teindre le ciel de rouge mais Green se sent déjà épuisée comme si la nuit était tombée. Lorsqu'elle quitte l'Infirmerie et qu'elle va ranger ses affaires dans sa Cabane, ses articulations la lancent méchamment : couplé au stress et aux insomnies qui s'accumulent, son corps râle et lui fait comprendre que son rythme de vie la casse peu à peu. Mais la Grincheuse l'ignore, sortant pour grimper plus haut, toujours plus haut. Au-dessus de sa tête il y a d'autres branches et les étoiles, qui commencent à briller de plus en plus fort. Et c'est plus fort qu'elle, Green continue de grimper comme si elle pouvait les atteindre. Jusqu'à ce que - d'expérience - elle s'arrête, sachant que les branches les plus hautes ne peuvent réellement supporter son poids. Puis une fois arrivée à destination, elle s'adosse au tronc et inspire profondément.

Elle est seule, enfin. Et comme souvent dans ces instants-là, elle se sent bien. Heureuse d'être un peu au calme, comme dans une bulle d'oxygène. D'un geste, la Soigneuse farfouille dans la poche de son sweat pour en récupérer un fruit qu'un patient reconnaissant lui a offert. Elle mord dedans, savoure l'extrême acidité qui envahit soudain son palais. Ça lui va, ce décor. Et ce goût aussi. Elle est crevée mais - en cet instant - bien contente d'être en vie.

Quelques minutes passent, un quart d'heure peut-être. Perdue dans des réflexions confuses, Green ne remarque pas tout de suite le mouvement, à quelques branches de là. Elle veut rester dans le vague encore un moment, lutte pour se pas ré-atterrir. Mais l'agitation se poursuit et - exaspérée - elle consent à tourner la tête vers le côté : une forme pelucheuse file entre les feuilles, suivie de quelque chose de bien plus gros mais qu'elle n'identifie pas tout de suite.

- C'est pas pour toi. Ni pour moi. Je te donnerais la prochaine que je trouve.

Green fronce les sourcils : elle reconnait cette voix. Se penchant, elle avise la silhouette carrée de Shrub en contrebas, devine que c'est à Fluff qu'il s'adresse. Un instant, la Grincheuse hésite à le héler mais se ravise : chacun ses histoires et puis, l'idée de se forcer à faire la conversation la crispe d'avance. Elle grimace donc, se contentant d'observer la scène en silence. C'est qu'il monte haut, le collègue. Un peu trop d'ailleurs. Se mordant les lèvres, Green s'apprête à le mettre en garde lorsque la branche casse.

...

Elle a eu peur, il faut dire. Elle n'a pas crié comme Fluff mais l'esprit y est. Heureusement, le Soigneur se fait récupérer un tout petit peu plus bas qu'elle. Soupirant, elle s'admoneste mentalement et commence à bouger, passant précautionneusement de branches en branches jusqu'à arriver proche de l'intéressé.

- Heu... hello ?

Une expression peu avenante - tentative de sourire - se dessine sur ses lèvres. Un peu empruntée, elle reprend :

- T'as besoin d'aide ?








I don't want to be saved
I wanna go down with you


Playlist
Theme song
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://elorecohlt.tumblr.com
Shrub
avatar

♣ Soigneur ♣


✘ AVENTURES : 35
✘ SURNOM : Le Tout-Terrain
✘ AGE DU PERSO : Autour de treize automnes


MessageSujet: Re: Là-Haut   Sam 15 Aoû 2015 - 2:19


Il a l'air malin maintenant ! Perché sur sa branche, le dos encore un peu meurtri et la tête toujours un peu sonné, Shrub s'ébroue un peu pour se réveiller. Devant lui, une plume. Un bras poilu. Un Fluff qui se cache un peu, penaud, et qui le détaille sous toutes les coutures pour voir comment il va. Gros soupir de Shrub qui prend la plume et la plante dans sa tignasse à la façon d'un indien.

Une voix retenti, et le presque Tout-Terrain tourne la tête pour en trouver l'origine. Et il tombe sur toi, Green. Toi qui essaye d'être moins grincheuse, toi qu'il croise souvent à l'infirmerie. Bref hochement de tête pour répondre à ton salut, et le soigneur balance un peu ses jambes pour les dégourdir en regardant autour de lui. Le bilan n'est pas glorieux, mais bah. Ce sont les risques. Et puis Shrub reconnait volontiers que son domaine à lui c'est en rase motte avec les buissons, pas dans les hauteurs végétales.

- C'est pour descendre. Je suis pas monté par là.

Fluff aurait peut-être parlé pour s'excuser, si Green n'avait pas été là. Mais non. Fluff ne parle pas devant d'autres que Shrub, ou si peu. Alors il se colle contre son frère avec un gémissement piteux, et part ensuite examiner un potentiel chemin. Meh. Tout ça pour une plume.

- Faut trouver un passage pas trop compliqué. Les arbres, c'est pas trop chez moi. C'est chez Fluff.

Petite pause. T'as l'air à l'aise, toi, en fait. T'as l'air habituée.

- Chez toi aussi ?

Tout ça pour une plume mais maintenant elle trône fièrement dans sa crinière d'encre.






Shrub te renifle en #9C7B68.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Green
avatar

♣ Soigneur ♣


✘ AVENTURES : 533
✘ SURNOM : La Grincheuse
✘ AGE DU PERSO : Entre 15 et 17 piges.

✘ DISPO POUR RP ? : Non.
✘ LIENS : I was there at the birth,
Out of the cloudburst,
The head of the tempest.
Sujet en cours : I - II - III - IV

MessageSujet: Re: Là-Haut   Mar 18 Aoû 2015 - 18:15


Il a l’air un peu paumé, le collègue. Posé ainsi au milieu de l’amas de branche, d’ailleurs, Shrub ressemblerait presque à un gros fruit carré et impromptu qui aurait poussé là, comme par hasard. L’idée est comique mais Green n’a pas assez de sens de l’humour pour en rire. À la place, elle descend pour se mettre à la hauteur du Soigneur, à quelques branches de lui cependant - il ne s’agit pas de lui faire un câlin non plus.

- C’est pour descendre. Je suis pas monté par là-bas.

Green hoche la tête, comprenant très bien la situation : se retrouver coincé dans une impasse, au milieu des branches, lui est déjà arrivé plus d’une fois. Sans ciller, elle observe Fluff se serrer contre Shrub avant de filer, sans doute en quête d’un chemin - enfin, la Grincheuse n’en sait rien mais ce serait logique.

- Faut trouver un passage pas trop compliqué. Les arbres, c’est pas trop chez moi. C’est chez Fluff.

Nouveau hochement de tête, suivi d’un haussement d’épaules : c’est vrai que Green n’a pas vraiment l’habitude de voir son collègue aussi haut. En y repensant, ça doit bien être la première fois, d’ailleurs. Mais c’est pas grave, elle peut l’aider à s’en tirer. Elle va faire de son mieux, du moins.

- Chez toi aussi ?

La Soigneuse est déjà en quête d’un passage lorsque Shrub reprend la parole. Se figeant, Green tourne la tête vers lui. Bizarrement, la question du Tout-Terrain l’a plongée dans la perplexité. Non pas que ça la dérange de répondre, mais... ses escapades au sommet de l'Arbre sont loin d’être connues de tous. Un peu comme un secret, sauf que la Grincheuse ne l’a jamais considéré comme tel. À vrai dire, elle n’en parle simplement jamais. Parce que ça ressemblerait à de la confidence et se confier... c’est vraiment, mais alors vraiment pas son truc. Et puis, à qui elle parlerait de sa boulimie de hauteur, sa folie de lumières des étoiles ? Tout le monde est trop occupé, de toutes façons.

En même temps, là, Shrub lui a posé une question. Si elle y répond pas, elle paraîtra rude et - même si c’est dans sa nature de l’être - parfois, la Grincheuse n’en a simplement pas l’intention. Elle soupire, jette un vague regard en contrebas et hausse à nouveau les épaules.

- Ouais, on peut dire ça.

Alors qu’elle fait le tour de la zone, un chemin possible semble s’offrir à elle. Prudente, Green se retient à deux branches avant de poser le pied en contrebas, envisageant une sortie éventuelle, un escalier boisé vers le bas. La Grincheuse s’y risque un peu, observe puis hoche la tête : ça fera l’affaire, sans doute.

Avec des gestes sûrs mais raidis par la douleur, la Soigneuse remonte vers Shrub.

- Y’a un chemin plus ou moins sûr, par là-bas. Si tu me suis, on peut sans doute descendre ensemble.

Manquerait plus qu’elle le laisse se casser la gueule encore une fois. Au-delà du fait que ce serait un manque flagrant de professionnalisme, elle apprécie suffisamment son collègue pour ne pas vouloir que ça lui arrive.








I don't want to be saved
I wanna go down with you


Playlist
Theme song
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://elorecohlt.tumblr.com
Shrub
avatar

♣ Soigneur ♣


✘ AVENTURES : 35
✘ SURNOM : Le Tout-Terrain
✘ AGE DU PERSO : Autour de treize automnes


MessageSujet: Re: Là-Haut   Mar 1 Sep 2015 - 18:43


Pas bavarde, la Grincheuse. D'accord. Shrub comprend. Lui non plus, ce n'est pas un grand causeur d'habitude. Et puis au fond, hein. Qui est-ce que ça embête, qui est-ce que ça regarde s'ils ne jouent pas avec les mots ? Plus bas, Fluff grogne vaguement. Probable qu'il ait oublié pourquoi il descendait, l'animal ! C'est qu'il joue avec une feuille morte maintenant. Plus précisément, il essaye de se la planter dans la fourrure comme le ferait un indien. Crétin. Shrub soupire vaguement et préfère se concentrer sur Green dont il attend le verdict pour savoir quel chemin prendre. Elle est plus à l'aise que lui, c'est clair. Mais moins que Fluff, plus prudente. Ce qui n'est pas un mal, on est d'accord.

Il hoche de la tête quand tu reviens, et il se prépare à te suivre. Son dos le lance et brûle un peu, et ses griffures le piquent. Pas grave. Il souffle un bref soupire, et il te regarde, regarde par où tu veux l'emmener. Docile le Shrub. Attentif. Un carré dans les arbres, c'est plutôt incongru mais il est prêt à faire un effort. Il va bien falloir de toute façon.

- Faudrait que je m'entraîne à grimper en hauteur.

C'est vrai que là, c'est vraiment pas terrible. Il a la prise ferme, la souplesse et l'audace pour monter haut. Mais le manque d'expérience et de prudence l'empêchent de freiner à temps. L'empêchent de redescendre facilement, aussi, parce qu'il a du mal à voir quelle branche est assez solide pour l'accueillir, parce que toutes elles se mélangent en un grand filet épineux et confus.

Toi t'as le pied sûr. Il te reconnait ça, en plus d'être une bonne soigneuse. Un tempérament de feu, mais pas grave. Ca ne le dérange pas, il ne faut. Tu ne craches pas sur les autres par mépris, c'est juste ta manière de faire. C'est mieux que le rude dédain de certains chasseurs pour ceux qui sont moins "forts". Green, toi, tu aurais surement été dans les "forts".

Il te suit sans un mot, le Shrub. Sage. Pas aussi agile et efficace que toi, mais heh. Voilà. Et puis parler alors qu'il faut se concentrer sur les branches, les prises, les appuis, ce serait bête. Il est trop pragmatique pour ça, le Tout-Terrain. Et puis la descente requiert son attention. Ses muscles fouettés par les branches plus tôt tirent et surement qu'il faudra laver sa tunique, mais bah. Il a l'habitude, après tout. Plus bas, autour, il y a Fluff qui joue dans les branche pour vous accompagner mais qui suit votre avancée d'un air très attentif. La chute ? C'est presque oublié, ou alors il fait mine de. Un vrai gosse, mais ça ne l'empêche pas d'être inquiet.

C'est quand vous êtes en bas que Shrub reprend la parole. Les deux pieds sur un sol plus stable, et Fluff qui se love contre ta jambe à toi pour te remercier de l'avoir fait descendre un un seul morceaux. Et puis Shrub te fait un cadeau, même si c'est un peu bizarre sur le coup. Il sourit. On-Off. C'est fini, y a plus rien si ce n'est son air solennel habituel. Tu l'as peut-être même rêvé, ce sourire, non ?


- Merci. Ton chemin était bien. Jaurais eu du mal sinon.

Du mal, oui. Et il aurait eu besoin de beaucoup plus de temps, aussi.






Shrub te renifle en #9C7B68.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Green
avatar

♣ Soigneur ♣


✘ AVENTURES : 533
✘ SURNOM : La Grincheuse
✘ AGE DU PERSO : Entre 15 et 17 piges.

✘ DISPO POUR RP ? : Non.
✘ LIENS : I was there at the birth,
Out of the cloudburst,
The head of the tempest.
Sujet en cours : I - II - III - IV

MessageSujet: Re: Là-Haut   Mar 8 Sep 2015 - 19:26

- Faudrait que je m'entraîne à grimper en hauteur.

Green hoche la tête vaguement, sans trop savoir quoi ajouter : oui, pourquoi pas, histoire de combler la lacune, que Shrub se fasse encore plus Tout-Terrain qu'il ne l'est déjà. Elle ne voit pas pourquoi s'y opposer, tant que le Soigneur est prudent. Et puis, c'est pas comme s'ils manquaient de temps dans le coin. Mais bref, trêve de rêverie.

C'est l'heure de la descente.

Suivant avec attention le chemin qu'elle a repéré plus tôt, Green avance à tâtons, d'autant plus prudente qu'elle est responsable d'un autre qu'elle cette fois-ci. De temps en temps, elle jette un regard en arrière pour vérifier que Shrub suit mais ça a l'air d'aller donc elle continue. En contrebas, toujours, il y a Fluff : Green le devine dans sa périphérie sans le fixer, préférant se concentrer sur le chemin. Et ça marche, ça va bien. Bientôt ils reviennent au niveau où les branches sont plus épaisses, où c'est plus facile. Mais la Grincheuse évite les Cabanes, préférant ne pas s'embarrasser de la présence d'autres : elle connaît les chemins pour faire sans, ça va aller. Elle se le répète jusque tout en bas.

Les pieds au sol, la Soigneuse verte semble bien plus empruntée qu'en haut : il faut dire qu'à terre il y a du bruit et du monde mais c'est pas important sur le moment. Pas plus que le fait qu'elle ait réussi à tirer son collègue d'un mauvais pas - et qu'elle s'en sent stupidement fière mais ça, c'est optionnel.

Alors qu'elle s'étire, Green sent un poids contre sa jambe, câlin minuscule de la chimère de Shrub. C'est un remerciement, pas besoin d'être malin pour le comprendre. Et ça l'embarrasse quelque peu, alors elle se passe la main dans les cheveux et marmonne, gênée :

- C'est bon, pas besoin d'en faire tout un plat.

Et Shrub qui en rajoute, avec son sourire qui dure un battement de paupière. La Grincheuse tente de faire pareil mais c'est juste une grimace qui sort, un rictus embarrassé.

- Merci. Ton chemin était bien. Jaurais eu du mal sinon.

- C'est bon, j'ai dit.
Qu'elle répète plus fort comme pour aboyer sans mordre. C'est qu'ils l'emmerdent, les deux frères, avec leur gratitude dont elle ne sait que faire. Et maintenant, ils font quoi d'ailleurs ? Ils vont boire une tasse de thé, c'est ça ?

Alors que la réflexion lui arrache un nouveau rictus, la Grincheuse se rappelle soudain d'un truc qui lui fait froncer les sourcils. Soudainement très sérieuse, elle s'avance vers Shrub.

- Au fait, ça va ? Tu t'es rien cassé ?

Pro, la Soigneuse. Parce que c'est son métier, et aussi comme réflexe pour éviter les interactions sociales. Lâche, la Grincheuse : dans son rôle de docteur, elle est d'un seul coup beaucoup plus causante. Parce que c'est toujours plus facile de se cacher derrière tous les masques possibles, de toute façon.

- D'ailleurs, tu t'es fait ça pourquoi ?

Elle ne demande pas comment : elle sait. Et le pourquoi ne l'intéresse pas plus que tant, c'est juste que - tant qu'à savoir...

- On devrait passer à l'Infirmerie. Juste... pour être sûrs.

Ou pas. Elle a parlé trop vite, elle ne sait même pas encore si son camarade a quoi que ce soit. En plus c'est ridicule, déranger les collègues pour des griffures de branche au pire. Mais bon, elle a jamais eu la conversation innée, Green. Et même si elle se désole beaucoup - comme en ce moment - elle ne peut s'empêcher d'être comme ça. Question d'habitude.








I don't want to be saved
I wanna go down with you


Playlist
Theme song
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://elorecohlt.tumblr.com
Shrub
avatar

♣ Soigneur ♣


✘ AVENTURES : 35
✘ SURNOM : Le Tout-Terrain
✘ AGE DU PERSO : Autour de treize automnes


MessageSujet: Re: Là-Haut   Dim 20 Sep 2015 - 14:01


Shrub voit Fluff te remercier, et il est content. Content que son frère ait fait ce geste, même s'il se doute qu'il y a une bonne part de culpabilité dedans. Puis la chimère se réfugie bien vite sur les épaules du soigneur qui réprime une grimace : les arbres ont fouetté son dos, ses épaules, ses flancs. Ce n'est pas très agréable de sentir un poid dessus. Alors après t'avoir remercié lui aussi, il prend son frère contre lui. Calme Fluff. Calme et sage. Ca va. L'animal devient littéralement une boule de poil contre Shrub qui le calme doucement tout en t'écoutant. T'aimes pas les compliments, hein ? Les remerciement, les trucs comme ça, t'as du mal. Tu préfères sans doute les batailles, c'est plus facile et c'est moins risqué. A nouveau, Shrub hausse une épaule. Bah, c'est comme ça et voilà tout.

Déjà tu demandes pour sa santé. Déjà, tu redeviens soigneuse, tu laisse moins de place à ce que tu ne connais pas ou craint, le simple échange. Shrub jette un regard sur Fluff qui s'est presque calmé mais refuse de le quitter pour autant. Il a vraiment eu peur, lui, on dirait. C'est pas grave, il ets vivant. Et il continuera les gratouilles et caresses jusqu'à ce que son frère aille mieux.

- Cassé, non. Rien. C'est les branches qui sont en morceaux, pas moi.

Mais on peut avoir mal sans être cassé, etlà tout de suite sa chair le bûle tranquillement. Ses vêtements otn surement du pourpre maintenant. Il faisait trop chaud pour la pelisse, elle était au pied de l'arbre avec son bardas quand il est monté à la poursuite de Fluff. Sale gosse. Mais du coup maintenant qu'il y pense, il cherche du regard ses affaires. Il y tient.

- Une plume. Fluff me l'a volé, je voulais la reprendre. Faut qu'il apprenne à ne pas voler les affaires des autres, sinon ça va causer problème.

Une de ses mains se libère de la fourrure brune pour te montrer la-dite plume, arrimée à la crinière sombre du Tout-Terrain. Vrai qu'elle est belle cette plume, avec toutes ces couleurs. Vrai qu'elle n'est pas courante aussi. Mais est-ce que ça valait vraiment tout ça, cette chute, ces plaies ? Bah, c'est fait de toute manière, maintenant, à quoi bon se torturer la cervelle ?

- On peut, s'il faut. Mais c'est rien de grave. Juste des griffures, je crois. De toute façon, je dois récupérer mes affaires. Elles sont plus loin. C'est important. J'ai ramené des trucs, et il m'en manque d'autres.

Il te montre une direction de la main, un peu plus loin. Et puis comme ça, si vous passez par l'infirmerie, il va pouvoir refaire ses stock. Il n'a presque plus certains trucs utile, comme des bandages, et quelques pommades. Mais il a aussi pu cueillir certaines herbes utilisées, des baies nourrissantes, de la menthe poivrée et du thym et.. Bref. De quoi faire des onguents et des médicaments, quoi. Faut pas le laisser gâcher, ça serait dommage.







Shrub te renifle en #9C7B68.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Green
avatar

♣ Soigneur ♣


✘ AVENTURES : 533
✘ SURNOM : La Grincheuse
✘ AGE DU PERSO : Entre 15 et 17 piges.

✘ DISPO POUR RP ? : Non.
✘ LIENS : I was there at the birth,
Out of the cloudburst,
The head of the tempest.
Sujet en cours : I - II - III - IV

MessageSujet: Re: Là-Haut   Jeu 24 Sep 2015 - 16:38

Green a croisé les bras, fixant Shrub qui grattouille son frère et tente de le rassurer en silence. Ils font chaud à voir, les deux, mine de rien, mais elle ne bronche pas, la Grincheuse. Elle ne montre rien, elle attend.

- Cassé, non. Rien. C'est les branches qui sont en morceaux, pas moi.


Green hausse un sourcil, perplexe. C'est vrai que Shrub n'a fait que répondre à sa question, elle ne devrait pas s'étonner qu'il reste laconique. Se déplaçant vers le côté, elle fixe les côtés et le dos du Tout-Terrain : c'est pas mortel mais c'est moche et ça saigne. Et ça la soulage, bêtement : ça justifie ses précédentes affirmations, son inquiétude. Peut-être même que Shrub n'a pas remarqué sa tactique pour éviter de faire la conversation naturellement, qui sait ?

On peut toujours rêver.

Mais bref.

- Une plume. Fluff me l'a volé, je voulais la reprendre. Faut qu'il apprenne à ne pas voler les affaires des autres, sinon ça va causer problème.

Revenant à sa place, Green hoche la tête en observant la plume plantée dans la tignasse du collègue. C'est vrai que c'est joli, mais pas assez - à son avis - pour se retrouver avec le dos lacéré. Après Shrub fait ce qu'il veut, ce n'est pas elle qui ira lui faire la morale. C'est juste qu'elle ne l'imaginait pas vraiment courir après des jolies choses durant son temps libre.

En même temps, tu vois personne pendant ton temps libre, toi.

Et c'est très bien comme ça, qu'elle se rétorque en silence. C'est comme ça avec Green : si elle ne peut engueuler personne, elle s'engueulera elle-même, en toute discrétion.

Puis Shrub acquiesce à sa proposition, explique qu'ils pourront passer récupérer des affaires à lui en chemin. Green hoche la tête, rétorque :

- Ok, on bouge alors.

Sur ces belles paroles, la Grincheuse se met à marcher dans la direction indiquée par le Soigneur. Mais elle s'arrête brutalement, se rappelle de ce qu'elle a oublié de dire :

- Au cas où, c'est plus que des griffures, ce que t'as dans le dos.

Elle peut pas se montrer plus précise, pas avant de l'avoir examiné. Green recommence à marcher, et comme elle ne sait pas quoi dire ses pensées se mettent à aller vite. Elle songe à l'infirmerie, au fait qu'elle passe quand même tout son temps à y retourner. À ses collègues aussi, elle se demande si Soul y sera - elle aime de toutes façons mieux qu'il y soit, ça la calme quand il est là. Puis elle repense à la plume, se figure un arc-en-ciel. Cela fait depuis longtemps qu'elle n'en a plus vu un... et de toutes façons, avec l'humeur radieuse de Peter, c'est pas évident qu'il pleuve pour réunir les conditions. Et ses pensées filent plus loin qu'elle, tellement vite qu'elle en oublie la route, se cogne à un gros caillou et manque de tomber. Heureusement, elle se rétablit de justesse et se redresse avec une fausse dignité plutôt comique à voir.

- Bordel... ahem. Elle sont encore loin, tes affaires ?
HRP:
 








I don't want to be saved
I wanna go down with you


Playlist
Theme song


Dernière édition par Green le Sam 24 Oct 2015 - 18:12, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://elorecohlt.tumblr.com
Shrub
avatar

♣ Soigneur ♣


✘ AVENTURES : 35
✘ SURNOM : Le Tout-Terrain
✘ AGE DU PERSO : Autour de treize automnes


MessageSujet: Re: Là-Haut   Dim 11 Oct 2015 - 1:29


Il faut y aller, oui. Il est temps, maintenant. On bouge, Green l'a dit. Fluff est calmé maintenant, c'est bien. Shrub approuve du regard quand il descend de ses bras. Il aurait pu le porter, oui. Mais son dos le lance, pas dit que ça aurait aidé. Il se met donc en marche à son tour, et acquiesce gravement quand la Grincheuse laisse entendre qu'il a le dos plus esquinté que prévu. Bah. C'est comme ça. Vu la sensation de brûlure, ceci dit, ce n'est pas étonnant. Si ? Fluff renifle doucement en entendant ça. Il se sent encore un peu coupable, Shrub le sait. Il espère juste que ça servira de leçon à son frère et qu'il ne lui jouera plus ce petit manège.

Mais Green aussi est ailleurs, Green aussi devrait faire attention. Le Tout-Terrain l'entend plus qu'il ne la voit trébucher, et à peine a-t-il le temps de tourner la tête que déjà elle s'est rétabli. Nan sans un juron, mais on ne la changera pas. Et pour être honnête, Shrub pensait qu'elle en lâcherait plus que ça. Mais bah. Il ne commente pas. Non de la tête, et il désigne du doigt un buisson à quelques mètres à peine. Au pied, on peut y voir un tas de fourrure et une besace. Trop chaud pour la pelisse, décidément. Trop haut pour garder tout son barda. Et il en est contente, au final : qui sait dans quel état tout ça se serait retrouvé !

Une fois arrivé, Shrub vérifie rapidement que tout y est et d'un regard il fait signe qu'il est prêt. Alors oui, forcément, ce n'est pas le voyage le plus palpitant du monde. On a deux pas bavards qui marchent ensemble, faut pas s'attendre à des miracles. Ils se retrouvent donc à l'infirmerie. Shrub cherche Joy du regard mais sans la trouver. Meh. Il garde sa gravité, mais aurait préféré trouver l'apprentie Mère tout de suite. Parce que maintenant, il ne sait pas où elle est, il ne sait pas si elle plane. Ou si y a l'autre, là, à rôder. Ses lèvres se pincent infiniment, et il pose la plume sur un rebord de fenêtre. Bah, il trouvera une autre occasion.

- Tu sais si Joy est supposée repasser par ici ? La plume, c'est pour elle. Pour la faire atterrir.

Pour lui faire penser à du vrai, du concret. Qu'elle arrête de s'intoxiquer l'âme. Shrub t'a dit ça gravement, et il se dirige de lui même vers le coin "soin" de l'infirmerie. Et posté là, il t'observe et il attend. Sage, Fluff veille sur la plume pour que personne ne la dérobe. Shrub se dit qu'il devrait surement enlever son haut, mais.. Mais il ne sait pas comment c’est derrière, ni -surtout- si le sang a séché et collé au tissu. Parce que dans ce cas, vaut mieux nettoyer avant d'enlever quoi que ce soit.



[hrp]: D'solée c'court et pas très animé. Et comme dit, j'ai avancé jusqu'à l'infirmerie.






Shrub te renifle en #9C7B68.


Dernière édition par Shrub le Dim 29 Nov 2015 - 10:27, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Green
avatar

♣ Soigneur ♣


✘ AVENTURES : 533
✘ SURNOM : La Grincheuse
✘ AGE DU PERSO : Entre 15 et 17 piges.

✘ DISPO POUR RP ? : Non.
✘ LIENS : I was there at the birth,
Out of the cloudburst,
The head of the tempest.
Sujet en cours : I - II - III - IV

MessageSujet: Re: Là-Haut   Sam 24 Oct 2015 - 19:13

En guise de réponse, Shrub désigne un tas d'affaires un peu plus loin et Green acquiesce en faisant la moue, pas très contente de ne pas l'avoir vu auparavant. Tant pis, de toute façon le Tout-Terrain a l'air de s'en foutre et ça convient bien à la Grincheuse : c'est une des raisons pour lesquelles elle l'aime bien - avec la force de l'habitude, entre autre. Et en silence, ils parcourent le chemin jusqu'à l'Infirmerie. Et elle ne dit rien Green alors que comme d'hab ses pensées tournoient à plein régime.

C'est animé, dans la grande Cabane. Il y a du monde, des patients. Alors que Shrub cherche Joy du regard, Green, elle, cherche Soul et le trouve plus loin, à s'occuper de quelqu'un qu'elle n'identifie pas. Elle ne le salue pas, ne veut pas le déranger - se contente d'être rassurée - stupidement - qu'il soit là. Puis de toute façon elle a son propre patient, qui d'un coup lui parle :

- Tu sais si Joy est supposée repasser par ici ? La plume, c'est pour elle. Pour la faire atterrir.

C'est gentil, ça. Réfrénant une réflexion amère, Green hausse les épaules un peu nerveusement.

- J'en ai aucune idée.

Après tout, Joy reste une Mère même apprentie, et Green n'est pas vraiment du genre à suivre les Mères - loin de là. Après elle peut comprendre l'intention de Shrub, elle-même désapprouve également l'utilisation que Joy fait des ressources psychotropes de l'Île. Mais voilà, elle ne peut rien faire de plus que râler. C'est un peu le problème. Un truc de plus pour lequel elle se frustre en vain. Tant pis. Et Green secoue la tête, comme pour évacuer son agacement. Mieux vaut rester calme pour faire un bon job.

En silence, elle suit Shrub mais ne s'assied pas tout de suite, préférant rassembler le matériel pour laver, désinfecter et bander les plaies au besoin. Avec brutalité, la Soigneuse dépose ensuite le tout non loin d'elle et s'assied à côté du patient.

- Tourne-toi.

Alors qu'elle peut enfin analyser de près les dégâts de la chute, Green grimace : le haut est tâché de sang à plusieurs endroits, rien de très encourageant. A l'aide d'un linge humide qu'elle trempe dans une bassine, elle entreprend de laver le tout au mieux pour décoller le sang sans pour autant faire mal. Puis, une fois que c'est fait, elle pose le chiffon de côté.

- Va falloir que t'enlèves le haut sinon je vais rien voir.

Professionnelle, la Soigneuse. Pas un sourire, pas une inflexion dans la voix. Juste une constatation. Et pendant qu'elle prépare la suite les couleurs vives de la plume dans son champ de vision lui rappellent l'intention de Shrub.

Elle parle trop vite, Green. Elle réfléchit pas quand elle balance :

- Ça servira à rien, tu sais.

Yeux baissés, à vérifier que tout le nécessaire de soin est là plutôt que de revoir la jolie plume au coin de son regard.

- Elle atterrira pas, même si tu lui montres à quel point ce qui est vrai ici peut être beau.

Ton brutal mais las, un peu mort en dedans. Elle préférerait être optimiste Green, mais elle ne s'en sent juste pas la force des fois. Et elle préférerait surtout que Shrub ne se blesse pas pour une cause perdue, mais c'est trop affectueux comme réflexion, elle n'arrive pas à le dire. Elle reste donc là, à attendre avec les lèvres pincées et l'amertume au coeur.








I don't want to be saved
I wanna go down with you


Playlist
Theme song
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://elorecohlt.tumblr.com
Shrub
avatar

♣ Soigneur ♣


✘ AVENTURES : 35
✘ SURNOM : Le Tout-Terrain
✘ AGE DU PERSO : Autour de treize automnes


MessageSujet: Re: Là-Haut   Dim 29 Nov 2015 - 11:11


Green grince des dents, souvent. Green est amère, et veut rester dans son amertume. Shrub se demande souvent pourquoi. Pourquoi elle est tout le temps comme un animal blessé, pourquoi c'est un truc dont il ne faut jamais parler. C'est comme Max, un peu. Shrub a l'habitude, alors il ne se vexe pas. Il observe juste, et des fois quand il veut bien penser et se projeter, il se demander comment aider. Mais faut pas aider, au fond. Elles ne veulent pas, plein d'autres non plus. Leurs choix. La réponse de Green le fait pincer des lèvres à nouveau. Joy pas là, Joy ailleurs. Joy l'inquiète. Comme la petite Alive, qu'il croise de temps en temps avec l'impression qu'il y a maintenant un voile entre eux. Comment va-t-elle ? Pas le temps d'y penser, Shrub, tu dois toujours courir pour aller chercher quelqu'un là-bas, dans le lointain. Mais ce constat le dérange, parfois, de plus en plus. Alive, c'est un peu comme Joy maintenant, des sortes de petites sœurs qu'il faut protéger.

Il ira la voir, au moins de loin. Pour être sûr qu'elle va bien.

Green le réveille, pour une fois il n'était pas dans le présent. C'est pas souvent que ça arrive. Tourne-toi. D'accord. Shrub obéit, il est docile. Trop de fois il a eu des patients qui gesticulaient à cause de la douleur, il sait combien c'est difficile de soigner dans ces cas-là. Sage, le Shrub il se tourne, il te laisse nettoyer, il attend de pouvoir enlever le haut parce qu'il sait qu'il faudra. Si ça a saigné, il faudra. Alors l'injonction de la Grincheuse ne l'étonne pas, et il s'exécute sans un mot. Mais pas sans grimace : ça lance. Shrub n'est pas un geignard à pleurnicher pour attendrir, mais il n'a pas non plus cette fierté mal placée qui incite à cacher la douleur. Si ça saigne, c'est normal que ça fasse mal. C'est tout.

- C'est comment ?

Parce qu'il n'a que des sensations mais ne craint pas le verdict clinique. Que ce ne soient que des griffures ou bien de véritables lacérations, qu'importe. Il accueillera la nouvelle avec le même flegme, à réfléchir combien de temps ça le retiendra hors des bois et de ses missions. Si ce n'est pas trop grave, il pourra sans doute même y retourner le jour même. S'il faut.

Et Green parle.
C'est pas pour la blessure, pas pour du professionnel, non. C'est pas la soigneuse, c'est la Garçonne. Shrub est surpris, jette un rapide regard en arrière sans bouger la tête pour autant. Seul Fluff voit son expression, et ses oreilles à lui se dressent quand il comprend qu'un truc s'est passé. Plus tard, il demandera peut-être à son frère de lui expliquer. Shrub lui, amorce un haussement d'épaule avant de se rappeler qu'il ne doit pas bouger. Green a raison, il le sait. En un sens. Mais des fois, il y a des choses surprenantes qui se passent.

- Ca marchera un temps. Quelques minutes. C'est déjà ça.


Et ça te suffit, Shrub ? Vraiment ?

- Un jour, elle arrêtera peut-être de fuir. J'aimerais bien. Le brouillard dans la tête, c'est pas bon pour les autres, ça l'empêche de faire son boulot, des fois. Et c'est pas bon pour elle, ça l'empêche de voir clair. De voir lucide, de voir les trucs moches qui lui tournent autour.

Pit. Shrub ne le dit pas, mais c'est à Pit qu'il pense maintenant. Son visage s'assombrit un peu, et il se crispe légèrement. Un jour, sans doute, cela finira à l'arène entre eux. L'ancien chasseur en a presque envie, mais sait que ce n'est pas une attitude sage. Pas pour un soigneur. S'il était encore chasseur.. Il serait à l'arène, oui. Mais pas pour Joy dont il ne serait au courant de rien. Ce serait pour Alive. Alors, quoi, faut-il qu'il se batte toujours pour quelqu'un, où qu'il aille ?

- Je suis souvent loin. Je peux pas toujours la protéger. Je peux pas protéger tout le monde, tous ceux qui ont besoin.

Et Alive, tu la protège encore, Shrub ? Il aimerait se dire que oui, mais sait que c'est faux. Bien sûr s'il la croise et qu'elle se fait embêter, il interviendra. Bien sûr. Mais depuis qu'ils ne sont plus dan sle même groupe, combien de fois est-ce arrivé, hm ?

- Et y a ceux qui veulent pas être aidé, non plus. Ni même approchés.

Comme toi, un peu, Green. C'est dit sans animosité, sans inflexion particulière. C'est juste un constat, comme il diagnostiquerait une amputation à faire ou la couleur d'une plume. C'est même pas sûr qu'il parle de toi, la Grincheuse, va savoir. Qu'est-ce que tu en penses, hmm ? Shrub le silencieux, Shrub le discret qui voit plus qu'il n'y paraît et qui, parfois, laisse s'échapper un entrefilet.







Shrub te renifle en #9C7B68.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Green
avatar

♣ Soigneur ♣


✘ AVENTURES : 533
✘ SURNOM : La Grincheuse
✘ AGE DU PERSO : Entre 15 et 17 piges.

✘ DISPO POUR RP ? : Non.
✘ LIENS : I was there at the birth,
Out of the cloudburst,
The head of the tempest.
Sujet en cours : I - II - III - IV

MessageSujet: Re: Là-Haut   Mer 9 Déc 2015 - 22:28


Trop prise dans son amertume, Green ne répond pas tout de suite à la question de son collègue. De toute façon, ce n’est pas Shrub qui va s’en offenser, elle le sait. En silence, elle fixe le dos du Tout-Terrain, examine les blessures et en estime la gravité : c’est moche mais ça va encore, elle a vu bien pire. Plongée dans sa contemplation professionnelle mais un peu morbide quand même, c’est à elle de se faire surprendre.

- Ca marchera un temps. Quelques minutes. C'est déjà ça.


Green se redresse, réfléchit. Shrub poursuit.

- Un jour, elle arrêtera peut-être de fuir. J'aimerais bien. Le brouillard dans la tête, c'est pas bon pour les autres, ça l'empêche de faire son boulot, des fois. Et c'est pas bon pour elle, ça l'empêche de voir clair. De voir lucide, de voir les trucs moches qui lui tournent autour.

Ça, c’est vrai, Green en a conscience. Elle acquiesce donc vivement même si Shrub ne peut pas la voir : tant pis. Et même si elle doute des paroles du Soigneur, son intention reste louable. C’est peut-être pour cela qu’elle ne répond pas tout de suite, qu’elle range ses arguments tout noirs dans un coin de son crâne pour le moment.

- Je suis souvent loin. Je peux pas toujours la protéger. Je peux pas protéger tout le monde, tous ceux qui ont besoin.

C’est drôle, les mots, parfois. C’est simple et pourtant ça peut frapper fort. Et ceux de Shrub font tant écho à cette volonté que la Grincheuse possède aussi que sa main en tremble alors qu’elle termine de laver la plaie et commence à appliquer le baume. C’est peu perceptible mais c’est là. Saleté.
Mais bon, elle ne le cache pas vraiment. Trop fatiguée.

Elle a envie de lui dire qu’elle comprend, qu’elle a beau être jamais loin mais que c’est pareil pour elle. Mais il reprend et elle le découvre perspicace ; elle ne s’en était jamais rendue compte avant.

- Et y a ceux qui veulent pas être aidé, non plus. Ni même approchés.

La Soigneuse se crispe, son visage se ferme. Ça ne s’applique pas qu’à elle et elle le sait, pourtant l’affirmation s’engouffre dans la brèche creusée, la blesse aussi. Et à nouveau, elle répond sans réfléchir.

- Peut-être qu’ils aimeraient bien qu’on les aide, au fond. Peut-être bien que c’est ce dont ils rêvent le plus.

Gestes saccadés, plus brutaux. Paradoxalement, la voix est moins forte. Confidence inconsciente, sur le vif et à vif. Mieux vaut, si elle réfléchit trop elle va tout refermer encore.

- Mais peut-être aussi qu’ils ont vécu des trucs qui leur ont fait comprendre que tout le monde. finira bien. par. blesser. tout le monde. un jour ou l’autre. Et qu’ils ont pas envie de revivre ça.

Inégal, le souffle. Green se redresse, inspire à fond. Au fond, ça sans doute aurait été mieux de l’avoir en face, le Tout-Terrain. De planter son regard dans le sien en lui balançant la suite. Mais c’est peut-être ça aussi qui l’aide à s’ouvrir aussi, justement : le fait qu’elle ne le voit pas la juger, cette espèce de distance factice entre eux.

- T’es pas le seul à les voir, les trucs moches. Moi aussi je les vois et crois-moi, ça fait que me conforter dans ce que je sais déjà.

Soupir. la Grincheuse repose son matériel avec fracas, ferme les yeux. Fatigue. Elle a envie de pleurer, un peu. Et d’un câlin aussi mais chut.

- Et t’en veux pas, tu fais ce que tu peux. Regarde, moi, je suis tout le temps là et je protège personne... j’y arrive pas.

Même Soul n’y parvient pas, pas tous. Mais ils font ce qu’ils peuvent et c’est pas assez. Sous le poids de sa frustration, Green sent ses mains venir soutenir son visage, le cacher. Mais c’est rien, une petite crise tranquille. La preuve, elle n’a même pas crié.








I don't want to be saved
I wanna go down with you


Playlist
Theme song
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://elorecohlt.tumblr.com
Shrub
avatar

♣ Soigneur ♣


✘ AVENTURES : 35
✘ SURNOM : Le Tout-Terrain
✘ AGE DU PERSO : Autour de treize automnes


MessageSujet: Re: Là-Haut   Dim 13 Déc 2015 - 22:38


Green parle. Green soigne, et surtout elle parle. Elle s'ouvre, presque. Shrub ne bouge pas. Au début il est surpris, il faut le dire. Y a de la douleur dans la voix de la Grincheuse, et il s'en veut un peu tout en sachant qu'il n'aurait pas pu l'éviter. Ou peut-être aurait-il du ? Il se tait, Shrub, et la laisse parler. Il écoute. La voix est feutrée mais la main se fait plus lourde sur les plaies. Shrub grimace, mais ne bronche pas. Une blessure pour une autre, c'est de bonne guerre. Et quelque part, il se dit que ça vaut mieux, qu'elle cause et se vide un peu. Et d'ailleurs, à sa réplique, Shrub se demande intérieurement comment aider. Comment aider quelqu'un qui se braque quand ça sort de sa zone de confort, quand ça devient personnel ? Comme tout à l'heure, lorsque Green avait demandé comment son dos allait plutôt que de parler de n'importe quoi. Comme Max avant, qui jurait des mots rien qu'à elle avec des yeux trop fiers aux trainards parce que leurs regards s'attardaient sur sa patte manquante ou qu'ils proposaient de donner un coup de main pour porter son barda.

Et puis Green, sa blessure est tellement à vif. Comment cicatriser sans douleur avec ce genre de truc ? Comment cicatriser tout court, quand la personne ne veut pas se faire cautériser, quand sans doute elle n'en a pas la force ?

C'est compliqué.

Shrub soupire un peu, il ne sait pas quoi faire. Les mots c'est pas son truc, c'est pas son domaine. C'est pas à lui qu'il faudrait qu'elle dise tout ça, lui il sait juste être maladroit. Blessant sûrement, sans le vouloir. Alors quoi ? Il secoue sa tête légèrement, fait signe à Fluff de rester là où il est quand il le voit prêt à venir. Green pourrait s'en foutre ou se fermer. Green qui s'ouvre sans donner l'impression qu'on veuille voir ça. Au final, elle veut quoi, hm ? Qu'on l'aide, ou pas ? Comment on vient à la rescousse de quelqu'un qui ferme la fenêtre mais laisse les rideaux ouverts ?

- Tu aides. Tu sauves des gens. Toi aussi tu fais ce que tu peux, et c'est déjà beaucoup. Grace à toi, y en a plein qui sont debout et qui le seraient peut-être plus.


Léger regard en arrière. Green se cache, Green ne veut pas voir. Jamais il ne l'a vu aussi vulnérable. Il a presque l'impression qu'elle est dans un bocal à se noyer toute seule sans attraper les cordes qu'on pourrait lui lancer. Shrub hésite. Green c'est un animal blessé. Un seul faux pas, et elle feulera. Mais la laisser comme ça à sa solitude, est-ce que c'est le bon choix ?

- Tu sais, y en a qui comptent sur toi. Qui trouvent que tu fais du bien.

Une main sur le bras. Une seconde, deux. Plus rien.

- Tu fais beaucoup. Faut le voir ça aussi. Le Beau.


Shrub se retourne à nouveau, dos à elle. Ses yeux sombres croisent ceux de Fluff, ils sont graves et presque amers.

- Des fois, c'est pas suffisant. Du coup faut s'améliorer. C'est pour ça que je veux courir plus vite, plus longtemps. Pour plus trouver du Silence parce que je suis trop lent.

Fluff craque malgré le non silencieux de Shrub et vient se lover contre son frère. Même le Tout-Terrain refuse de l'aide parfois quand il devrait juste la demander ou au moins l'accepter. Alors Fluff s'impose.

- Je veux blesser personne. Je voulais pas te blesser toi, ni te fermer.

C'est dit un ton plus bas, mais clairement. Shrub le sait depuis longtemps. Les mots, c'est pas son affaire, c'est pas son domaine. Lui, il ne peut que faire mal, involontairement.







Shrub te renifle en #9C7B68.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Green
avatar

♣ Soigneur ♣


✘ AVENTURES : 533
✘ SURNOM : La Grincheuse
✘ AGE DU PERSO : Entre 15 et 17 piges.

✘ DISPO POUR RP ? : Non.
✘ LIENS : I was there at the birth,
Out of the cloudburst,
The head of the tempest.
Sujet en cours : I - II - III - IV

MessageSujet: Re: Là-Haut   Dim 10 Jan 2016 - 0:35

Elle a mal, Green. Elle a mal d'une douleur qu'on ne guérit pas, douleur qu'elle trimballe depuis si longtemps qu'elle se sentirait sans doute dépourvue sans. Cela ne l'empêche pas de vouloir y échapper, momentanément. Cesser d'exister juste un instant, éviter de continuer d'exposer ainsi son propre mal.
Vulnérable, salement vulnérable.

Elle ne voit pas grand chose, prostrée comme elle l'est. Des ombres derrière les barrières de ses doigts, une factice obscurité. Elle ne voit pas grand chose, c'est sans doute pour cela que quand Shrub répond, c'est comme si sa voix était amplifiée.

- Tu aides. Tu sauves des gens. Toi aussi tu fais ce que tu peux, et c'est déjà beaucoup. Grace à toi, y en a plein qui sont debout et qui le seraient peut-être plus.

Gentils, les mots. Vrais. Green les laisse remonter jusqu'à elle, filer entre ses nerfs malmenés. Gentils, les mots. Si gentils qu'ils la bercent un peu, qu'elle en oublierait presque de respirer. C'est vrai, ça, qu'elle aide. Qu'elle essaie vraiment de faire de son mieux, quitte à plus dormir ou à s'épuiser à petit feu.

Mais elle sait aussi que, épuisement ou pas, ça ne suffit jamais.

Alors que le peu de lumière instauré par les paroles de Shrub manque de s'effacer devant son pessimisme à elle, la voix de son collègue l'aide - très légèrement - à remonter.

- Tu sais, y en a qui comptent sur toi. Qui trouvent que tu fais du bien.

Une partie d'elle n'y croit pas, évidemment. Une partie d'elle voudrait protester, se battre.

A la place, c'est une toute petite voix qui répond :

- Tu crois ?

La suite est court-circuitée par un contact ; encore quelque chose qu'elle n'aurait pas attendu du Tout-Terrain. Et comme à chaque fois qu'on la touche, il lui faut un temps d'adaptation, un temps pour se retenir de crier, frapper, pleurer ou les trois à la fois. Un temps pour se rappeler que c'est Shrub, que ça va.

- Tu fais beaucoup. Faut le voir ça aussi. Le Beau.

Oui, d'accord. Green acquiesce, se résout à relever la tête pour croiser le regard du Soigneur mais c'est peine perdue : ce dernier s'est déjà retourné et c'est sans doute mieux ainsi : après tout, dans ses yeux à elle, à ce moment-là, y'a plus grand chose de dur ni de fort. Juste l'expression d'une enfant qui retrouve plus son chemin.
Pas Garçonne Perdue pour rien.

- Des fois, c'est pas suffisant. Du coup faut s'améliorer. C'est pour ça que je veux courir plus vite, plus longtemps. Pour plus trouver du Silence parce que je suis trop lent.

La Grincheuse hoche la tête, un peu bêtement. Elle aimerait bien faire un geste, elle aussi, mais elle n'a aucune idée de comment faire. Alors, avec des gestes pas franchement sûrs, elle reprend les soins. Shrub a beau être maladroit, il a raison : elle aussi veut faire mieux, constamment. C'est juste que l'amertume est trop forte, qu'elle l'abat au lieu de la motiver.
Elle aimerait croire qu'elle n'y cèdera plus.

- Je veux blesser personne. Je voulais pas te blesser toi, ni te fermer.

- C'est bon.

Elle a répondu machinalement, sincèrement. Et elle reprend, terminant de s'occuper des plaies :

- C'est pas ta faute si j'suis comme ça.

Green met baumes et désinfectants de côté, s'emparant de bandes de pansements artisanaux pour les découper grossièrement : pas besoin de plâtre pour des griffures, même profondes. Alors qu'un silence s'est installé, elle reprend :

- C'est bon. Tu vas courir plus vite et moi j'vais apprendre plus encore, on a le temps. C'est ce que je veux, j'aurais pas dû l'oublier.

Elle l'a aidé à redescendre, il l'a secouée un peu. Pour elle, ils sont quittes, à peu près.

Un temps, les pansements sont appliqués. Green a toujours un pli amer aux lèvres mais elle se force à sourire bien que ça ressemble fortement à une grimace - on peut pas tout avoir hein, tant pis.

- C'est bon, t'es soigné. Annonce-t-elle d'un ton neutre avant de se lever pour contourner le patient, se placer en face de lui. Grimace. L'envie de lui signaler qu'il lui a remis les idées en place, mais rien ne sort. Tant pis.








I don't want to be saved
I wanna go down with you


Playlist
Theme song
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://elorecohlt.tumblr.com
Shrub
avatar

♣ Soigneur ♣


✘ AVENTURES : 35
✘ SURNOM : Le Tout-Terrain
✘ AGE DU PERSO : Autour de treize automnes


MessageSujet: Re: Là-Haut   Dim 24 Jan 2016 - 12:56


C'est assez bizarre ce qui se passe. Tu l'écoutes. Tu ne l'as pas tapé, tu ne l'as pas engueulé et tu ne t'es pas braqué. C'est bizarre. Shrub ne sait pas trop quoi en conclure, mais il apprécie que tu l'écoutes, que ses mots maladroits ne soient pas jetés bloc. Et puis il est content, aussi. De ne pas s'être trompé et de ne pas avoir dit trop de connerie. Les mots c'est pas son domaine. Et Green, il n'est pas sûr que ça soit le sien non plus. Mais elle est gentille, elle le rassure. C'est bon. Tout va bien.

- C'est pas une question de faute. C'est pas que toi. C'est tout le monde. C'est être Humain qui vit et qui voit.

Parce que certains ne voient pas, ne veulent pas, ne peuvent pas. Certains fuient, aussi, certains se coupent. Y en a des cassés, des cabossé de l'intérieur, y en a qui dévient et se perdent pour rien affronter de la réalité. Depuis le temps qu'il est là, même si le temps ne passe pas, il a bien pu en voir. Des gens il en a vu défiler plein. Et même si lui, il garde des choses à distance, n'empêche. Y en a qui se perdent pour fuir ça.

Et Green est plus positive, au moins pour le moment. Courir plus vite, oui. Plus vite et plus longtemps. Soigner mieux, aussi. Faire plus, pour sauver plus de gens. C'est important.

Et puis Green débarque devant lui, il s'y attendait pas. Fluff frotte brièvement sa tête contre elle. Merci pour les soins, merci pour les mots, merci merci. Porte toi bien. Shrub, lui, il est un peu étonné de te voir, et ses yeux vont cash dans les tiens. Herbes et gadoue. Shrub te fait un sourire on/off. Tu vas mieux, il est content.

- T'es courageuse. C'est pas facile de l'être.

Il garde Fluff contre lui quand il se relève et l'installe sur ses épaules une fois son haut remis. Faut qu'il puisse porter son barda après.

- Y aura besoin d'autres soins plus tard, ou pas ? Savoir si je dois repasser pour changer les bandes. Vu que je vois pas comment c'est.

Shrub incline un peu la tête et te regarde. On dirait vraiment un animal, des fois.






Shrub te renifle en #9C7B68.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Là-Haut   

Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» Guide : Les Haut-Faits gloire au héros
» Héros plastique Haut elfe
» [premier deck Hommes Lezard/Haut Elfes] Défense et Sauvagerie
» Haut fait à la cime d'Utgarde
» Regarder vers le haut et vers le bas

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Le Grand Arbre :: Les Cabanes dans les Branches-