Partagez | .
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Amanite
avatar

☼ Fée des Forêts ☼


✘ AVENTURES : 123
✘ SURNOM : La Guêpe
✘ AGE DU PERSO : C'est SECRET (mais pas jeune, pour une Fée).

✘ LIENS : Ego & Trouvailles
Sujet en cours : I - II

MessageSujet: Tu te tais ou JE te tais.   Ven 10 Juil 2015 - 14:54


Aujourd’hui - comme tous les autres jours, avait été une journée particulièrement remplie pour Amanite. La Guêpe s’était levée à l’aube et - comme le voulait sa fonction - avait fait le tour du Bois Joli pour vérifier que la Nature y restait belle et intacte. En tombant sur une nuée de très jeunes hirondelles, elle s'était mise à les encourager avec ferveur à prendre leur envol... avant de s’envoler elle-même vers d’autres lieux puisque le premier vol se déroulait admirablement bien. Elle prit également soin d’un arbre à l’écorce fragilisée et planta quelques graines avant d’achever son tour, retournant à l’une de ses trois précieuses demeures : celle nichée au coeur du Bois, pour être exact.

L’après-midi, quant à lui, fut consacré aux plans d’une invention que lui avaient inspiré les oiseaux : un petit deltaplane muni d’un siège, qu’Amanite pourrait utiliser lors des voyages trop éprouvants pour ses ailes qu’elle effectuait avec Photon dans le Monde Ordinaire. Alors qu’elle finalisait ses croquis et établissait une liste de matériaux à rassembler, la petite Guêpe se surprit à soupirer : son génie inventif était certes remarquable mais elle aurait parfois préféré ne pas avoir à tant le mettre en oeuvre pour son propre compte de fragile Fée.

Mais bon, les choses étaient ce qu’elles étaient.

Lorsque l’après-midi fit mine de toucher à sa fin, la Guêpe ressentit une grande fatigue, sans doute indue par la canicule dans laquelle Peter Pan les avait tous plongés. Elle décida donc de s’accorder une sieste bien méritée.

Sa maison, creusée à même le tronc d’un arbre, était dotée d’une terrasse improvisée, prolongée par la branche qui y menait. Ladite terrasse était munie d’un petit transat fait de copeau de bois, dans lequel Amanite se laissa tomber sans élégance. D’une main griffue aux gestes ralentis d’avance par le sommeil, elle chercha un bouton sur l’accoudoir sur lequel elle appuya : aussitôt, actionné par un système mécanique, un toit en forme d’arc-de-ciel et criblé d’aiguilles de hérisson se déploya au-dessus du siège, protégeant la Guêpe d’éventuelles intrusions. Un sourire retors s’afficha sur le visage de la Fée alors qu’elle admirait son invention, puis elle ferma les yeux, sombrant dans une sieste bien méritée.

Le rêve qu’elle faisait, mélange technicolore de personnages farfelus et d’inventions sublimes, fut brutalement interrompu par un son provenant de sous sa branche. Cri ? Fracas ? Amanite, réveillée en sursaut, n’aurait su le dire. S’accrochant à sa poche de poison, elle se campa sur ses pieds, se pencha en contrebas et avisa la responsable - s’imaginait-elle - de son dérangement :

- Hé, bipède ! Ouais, toi !

Peu satisfaite de s’être fait réveiller ainsi, la Guêpe foudroyait l’enfant - une Garçonne brune - du regard.

- On ne t’a jamais appris à respecter le silence de la forêt ?






Amanite invente en olive.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://elorecohlt.tumblr.com
Puzzle
avatar

♣ Récolteur ♣


✘ AVENTURES : 116
✘ SURNOM : l'Oreille noire
✘ AGE DU PERSO : 8 ans

✘ DISPO POUR RP ? : J'arrête d'ouvrir de nouveaux RP avec Puzzle pour le moment, mais elle est toujours dispo pour des liens.
✘ LIENS :
Le visage de Puzzle [bonnes manières]
Les histoires de Puzzle [dé à coudre]
• Sujets en cours : III - IV - VI - VIII

MessageSujet: Re: Tu te tais ou JE te tais.   Sam 11 Juil 2015 - 14:06

Apeurée, essoufflée, en sueur, Puzzle se releva de sa chute, sa robe était pleine de terre séchée par la canicule et elle avait quelques égratignures sur les coudes et les genoux. Elle frotta ses vêtements pour les nettoyer et chercha avec de rapides tours de tête d'où provenait la petite voix de femme. Elle ne trouva d'abord ni femme ni petite fille autour d'elle. Ce n'était pas l'une des voix qu'elle qu'elle cherchait à fuir, celles-ci étaient rauques et appartenaient à des hommes mures. Celle-là, qui se plaignait du bruit devait appartenir à une femme. Elle posa son regard sur un arbre et aperçut une petite fée, énervée, qui la fixait depuis son aménagé qui semblait être son taudis, plein de décorations et d'instruments fantaisistes. Cette fée ressemblait à une fusion parfaite entre une humaine et un guêpe, ou tout autre insecte de la même famille.
La fillette fût rassurée, elle n'entendait plus les pirates ou peaux-rouges, ou tout autre adulte depuis quelques minutes et en conclut qu'elle les avait semés. A présent, son nouveau problème – bien moins important – fût d'avoir entravé le repos de d'une petite créature forte embarrassante.
Elle restait bouche-bée, ne savant pas quoi dire pour s'excuser. De plus, c'était la première fois de sa vie qu'elle rencontrait une fée. Elle s'approcha d'un pas hésitant, et dit :

- Je... je m'appelle Puzzle ! Et je suis une garçonne, pas une "bipède" !

Elle ne savait pas ce que signifiait le dernier mot qu'elle venait de prononcer. Était-ce une insulte ? Une tribu de peaux-rouges dont elle n'avait jamais entendu parler ? Ces questions lui traversèrent l'esprit mais furent vite balayées lorsqu'elle remarqua que le regard de la fée devenait plus noir.

- Excuse-moi, je ne voulais pas te réveiller ! J'ai entendu des pirates alors j'ai couru jusqu'ici et j'ai trébuché, mais maintenant, je les ai sem...

Soudain, elle fût coupée par une voix d'adulte, qui parlait dans sa langue natale :

- Wir müssen den Körper durch den Bauch öffnen.

La voix semblait beaucoup plus audible, c'était proche, cette fois ! La peur montait en elle, son front dégoulinait de sueurs froides, elle pensa au sort que lui réservaient ces hommes. Elle sanglotait et n'était plus capable de bouger, elle tremblait sur place et écoutait autour d'elle.
Puzzle chuchota en se cachant derrière l'arbre :

T...tu l'as entendu ? Ils ne doivent pas être loin ! Ils m'ont rattrapée !

Elle se tut, scrutait les alentours avec les yeux grands ouverts – sortant presque de ses orbites – d'une fillette terrorisée. Cachée derrière l'arbre de la petite fée, elle s'efforçait de discerner les formes dans l'obscurité, se concentrait pour écouter au cas où elle pourrait distinguer les crépitements de leurs pas sur le sol craquelé et déshydraté, mais seul les branches et les feuilles réveillées par vent chaud qui se levait étaient audibles. Elle n'était pas capable de savoir où avaient pu passer ses poursuivants, peut-être étaient-ils cachés pour mieux la piéger ? Ce silence ne lui plaisait pas. À vrai-dire, il lui faisait encore plus peur, car elle pensait que les adultes étaient proches et se s'apprêtaient à l'agresser. Pour elle, c'était un ennemi invisible, qui pouvait surgir n'importe quand et lui faire subir n'importe quoi. Des larmes coulaient de plus en plus de son visage, elle gémissait de peur.


Dernière édition par Puzzle le Sam 3 Oct 2015 - 12:56, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amanite
avatar

☼ Fée des Forêts ☼


✘ AVENTURES : 123
✘ SURNOM : La Guêpe
✘ AGE DU PERSO : C'est SECRET (mais pas jeune, pour une Fée).

✘ LIENS : Ego & Trouvailles
Sujet en cours : I - II

MessageSujet: Re: Tu te tais ou JE te tais.   Sam 11 Juil 2015 - 22:37

La bipède - jeune, Amanite lui aurait donné une dizaine d’années tout au plus - l’avait repérée et l’observait désormais, aussi muette qu’une carpe. Mains sur ses maigres hanches, la Guêpe continuait de fusiller l’inconnue du regard, attendant qu’elle daigne s’excuser ou au moins expliquer la raison du vacarme qui l’avait réveillée. Au bout d’un temps qui parut infini à la petite inventrice, l’humaine s’avança :

- Je... je m'appelle Puzzle ! Et je suis une garçonne, pas une "bipède" !

Amanite resta immobile quelques instants, avant que sa main griffue ne vienne heurter son front en un geste de consternation. Elle voulut répliquer et corriger la béotienne mais cette dernière lui coupa l’intention de parole :

- Excuse-moi, je ne voulais pas te réveiller ! J'ai entendu des pirates alors j'ai couru jusqu'ici et j'ai trébuché, mais maintenant, je les ai sem...

Silence. Interruption. La dénommée Puzzle s’était figée, semblant attentive à un stimulus que la Fée ne pouvait percevoir. Exaspérée, cette dernière soupira bruyamment et, s’aidant de ses ailes irisées, entreprit de descendre jusqu’au niveau de l’Enfant. Cette dernière, cependant, se mit à pleurer ! Amanite lui avait-elle fait peur ? Cette dernière en doutait, quand même. Perplexe, elle vit la petite brune se réfugier derrière le tronc de son arbre.

- T...tu l'as entendu ? Ils ne doivent pas être loin ! Ils m'ont rattrapée !

Ouh la. Dieu sait ce qu’avait cru entendre la bipède, mais Amanite, quant à elle, était sûre de n’avoir rien senti ni perçu dans les alentours. Si elle avait été plus influençable, elle se serait peut-être laissé berner par l’effroi lisible sur le visage de la Garçonne mais voilà, ce n’était pas le cas : en Fée des Forêts liée à la Nature, Amanite percevait les intrusions sur son territoire et là... il n’y avait rien d’anormal.

Voletant vers la fillette, la Guêpe vint s’asseoir sur une branche très basse, à la hauteur de Puzzle.

- Écoute-moi bien, jeune fille : je ne sais pas ce que tu as entendu mais je doute que ce ne soit autre chose que le fruit de ton imagination. Je suis une Fée des Forêts, ce territoire est à moi et crois-moi, si une créature néfaste venait à y pénétrer, je l’aurais senti et accueilli avec mes pièges !

Se redressant, Amanite se désigna avec fierté :

- Tu as devant toi Amanite, Fée des Forêts, gardienne de ces Bois et génie inventeur. Si tu avais de réels ennuis - ce dont je doute fortement - tu aurais été en sécurité avec une Fée telle que moi.

La Guêpe, qui souriait, sembla se renfrogner soudain.

- Et pour ton information, les bipèdes sont des créatures se déplaçant sur deux pattes. Étant humaine et nullement unijambiste, tu en fais donc partie.






Amanite invente en olive.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://elorecohlt.tumblr.com
Puzzle
avatar

♣ Récolteur ♣


✘ AVENTURES : 116
✘ SURNOM : l'Oreille noire
✘ AGE DU PERSO : 8 ans

✘ DISPO POUR RP ? : J'arrête d'ouvrir de nouveaux RP avec Puzzle pour le moment, mais elle est toujours dispo pour des liens.
✘ LIENS :
Le visage de Puzzle [bonnes manières]
Les histoires de Puzzle [dé à coudre]
• Sujets en cours : III - IV - VI - VIII

MessageSujet: Re: Tu te tais ou JE te tais.   Dim 12 Juil 2015 - 14:48

- Tu as devant toi Amanite, Fée des Forêts, gardienne de ces Bois et génie inventeur. Si tu avais de réels ennuis - ce dont je doute fortement - tu aurais été en sécurité avec une Fée telle que moi.

Ces paroles la rassuraient à moitié, elle se sentait moins seule contre ceux qui la poursuivaient. Mais elle ne voyait pas comment une si petite fée pouvait rivaliser un instant contre des pirates.  S'il lui arrivait malheur, cette fée pourrait éventuellement apeller de l'aide on-ne-sait-où parmi les autres créatures des bois, mais encore faudrait-il qu'elles réagissent à son appel d'urgence.
Amanite prit un air plus amical, et un léger sourire semblait apparaître son son petit visage :

- Et pour ton information, les bipèdes sont des créatures se déplaçant sur deux pattes. Étant humaine et nullement unijambiste, tu en fais donc partie.

En changeant de sujet, les craintes de Puzzle commençaient à s'échapper peu à peu. Cette technique pour calmer un enfant marchait parfois avec Puzzle, comme avec beaucoup de garçons perdus – notamment lorsqu'ils sont fatigués par une longue course poursuite effectuée dans la peur de mourir. Mais les mauvaises pensées revinrent au bout de quelques secondes. Ses peurs prenaient maintenant la forme de questions et de possibilités au conditionnel. Pour elle, le doute était la pire chose qui soit. Peut-être qu'Amanite avait raison ? Peut-être n'était-ce que son imagination ? Pourtant, elle était certaine d'avoir entendu cette voix, plusieurs fois en l'espace de quelques minutes. La voix était si claire, comme si elle se situait à quelques mètres à peine – cinq tout au plus – toutefois, elle n'avait vu personne. Elle commençait à penser qu'elle était schizophrène (sans connaitre ce mot, elle qualifiait plutôt cela de "folie"), que ce qu'elle entendait était finalement faux et n'était que le fruit de son imagination. L'idée d'être atteinte mentalement lui faisait encore plus peur que d'être poursuivie par des pirates. Elle espérait même en voir surgir, là, maintenant, de derrière un buisson, pour faire mentir Amanite ainsi que pour se prouver à elle-même qu'elle n'avait pas d'hallucinations. Elle frotta ses yeux afin d'en essuyer ses larmes, mais n'en était pas moins terrifiée, contrairement aux apparences : elle se posait plus de questions qu'elle n'avait de réponses. Elle ne savait pas si elle devait avoir peur du monde extérieur ou d'elle-même. Elle essayait de se convaincre que les pirates avaient été là, qu'elle leur avait juste échappé et qu'elle ne les avait pas vu car elle ne s'était pas retourné et que la forêt était trop sombre, une fois la nuit tombée, pour apercevoir quelqu'un. Ce scénario tenait parfaitement debout, pour peu qu'Amanite ne soit pas omnisciente en ce qui concerne cette forêt.
Elle regarda Amanite et lui demanda sur le ton du doute :

- Tu es sûre qu'il n'y a aucun pirates, par ici ? Comment tu peux en être si sûre, d'abord ? Et si il y en avait, comment les chasserais-tu ?

Soit la Guêpe lui mentait pour la rassurer, soit elle lui disait la vérité et pouvait bel et bien sentir la présence d'adultes dans le Bois joli. Dans le premier cas, elle avait forcément été poursuivie et sa vie était toujours en danger. Dans le second cas, elle était folle. Il n'y avait que deux possibilités. Par ces questions, la fillette essayait de savoir si la fée mentait ou non, et en même temps, si elle-même était saine d'esprit ou folle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amanite
avatar

☼ Fée des Forêts ☼


✘ AVENTURES : 123
✘ SURNOM : La Guêpe
✘ AGE DU PERSO : C'est SECRET (mais pas jeune, pour une Fée).

✘ LIENS : Ego & Trouvailles
Sujet en cours : I - II

MessageSujet: Re: Tu te tais ou JE te tais.   Mer 15 Juil 2015 - 14:15


La bipède - petite pour son espèce, grande pour la Guêpe - sembla se calmer quelques instants, sans doute passionnée par l’étalage de connaissances de la Fée (du moins c’était ce que cette dernière s’imaginait). Hélas, elle ne semblait pas totalement rassérénée, ce qui était dommage car désormais, Amanite était intriguée par elle et s’en sentait presque responsable.

L’humaine posa son regard sur elle.

- Tu es sûre qu'il n'y a aucun pirates, par ici ? Comment tu peux en être si sûre, d'abord ? Et si il y en avait, comment les chasserais-tu ?

Un soupir exaspéré, que la scientifique n’avait pas la courtoisie de cacher. Décidément, l’Enfant Perdue semblait adorer la faire se répéter. Si la petite Fée avait été dénuée de coeur, nul doute qu’elle l’aurait laissé se débrouiller. Elle se releva et plaça ses mains sur ses hanches en une attitude réprobatrice :

- Je te l’ai déjà dit deux fois - pour être exacte : je suis une Fée. Des. Forêts.

Comme, visiblement, l’appellation nécessitait développement, Amanite poursuivit :

- Je suis un être empli de magie, capable de maîtriser les plantes et la terre. Ces Bois sont ma maison, mon territoire. J’y suis liée comme je suis liée à la Nature : si quelqu’un s’approchait de cette zone, je le saurais et je le pulvériserais !!

Ce dernier mot avait été prononcé avec tant d’emphase qu’Amanite en fit un petit bond, voletant doucement avant de ré-atterrir face à la Perdue.

- Tu m’as demandé comment, sache que j’ai une infinité de cordes à mon arc. Car en plus de pouvoir maîtriser les éléments - comme mes consoeurs, au demeurant - je suis dotée d’un esprit affûté, créateur de l’arsenal que cache le tronc de cet arbre !

Oui, elle en avait aménagé l’intérieur pour y cacher ses plus redoutables inventions. Faisant les cent pas, fébrile, la Guêpe reprit en effectuant de grands gestes de bras :

- Si un redoutable pirate venait à nous attaquer, je le massacrerais avec ma catapulte à porc-épics ou mes tuyaux cracheurs d’acide !

L’idée de défendre son précieux territoire la plongeait dans la fébrilité. Soulevant le menton fièrement dans une attitude de défi, la petite Fée reprit :

- Tu comprends, à présent ? Tu n’as rien à craindre tant que je suis là.

Une question la frappa soudain. Elle fronça les sourcils et fixa Puzzle d’un air suspicieux.

- D’ailleurs, je me le demande... qu’est-ce qu’une Garçonne Perdue telle que toi vient faire seule dans mes Bois, au crépuscule qui plus est ? Tu n’es pas censée rester avec les bipèdes braillards qui te servent de compagnons ?






Amanite invente en olive.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://elorecohlt.tumblr.com
Puzzle
avatar

♣ Récolteur ♣


✘ AVENTURES : 116
✘ SURNOM : l'Oreille noire
✘ AGE DU PERSO : 8 ans

✘ DISPO POUR RP ? : J'arrête d'ouvrir de nouveaux RP avec Puzzle pour le moment, mais elle est toujours dispo pour des liens.
✘ LIENS :
Le visage de Puzzle [bonnes manières]
Les histoires de Puzzle [dé à coudre]
• Sujets en cours : III - IV - VI - VIII

MessageSujet: Re: Tu te tais ou JE te tais.   Ven 17 Juil 2015 - 22:59

- Si un redoutable pirate venait à nous attaquer, je le massacrerai avec ma catapulte à porc-épics ou mes tuyaux cracheurs d’acide !

La fillette était impressionnée par l'arsenal d'arme que la fée possédait. Elle se rendit compte que ce coin de la forêt, qui semblait paisible, était truffé de pièges et d'armement créé par Amanite, et pouvait d'un instant à l'autre se transformer en champs de bataille ! Elle n'aimait pas la violence, habituellement, mais cette idée l'impressionnait et lui faisait imaginer des scénarios tous plus épiques et sanglants les uns que les autres, comme des escarmouches entre fées, pirates, indiens, garçons perdus et créatures. Cette révélation l'emplissait d'un fantasme malsain, elle voulait voir ces funestes machines rigolotes à l'oeuvre, comme si avec les créations d'Amanite, la guerre avait pris un côté ludique, loin de la réalité, bien sûr.

- Tu comprends, à présent ? Tu n’as rien à craindre tant que je suis là.

À vrai dire, cette phrase n'atteignit même pas son esprit, elle continuait à penser à tout ce qui pouvait se trouver dans cette vallée où elle mettait les pieds pour le première fois ce soir là. Outre les pièges et autres armements, des garçons perdus plus âgés lui racontaient que les fées avaient même un palais, et tout une ville avec des quartiers ! Elle rêvait de revenir dans la vallée de jour, pour ensuite l'explorer et connaitre d'autres fées. Elle n'avait plus peur des voix, non pas parce qu'elle était rassurée, mais parce qu'elle les avait temporairement oubliés. Chez elle, les émotions et les rêves s'enchaînent sans cesses en un clin d'œil, passant de la peur au rire, et du rire au larmes. Avec Puzzle, la moindre phrase peut chambouler toute une discussion, et l'avis qu'elle aura sur une personne ! Dans le cas présent, c'était dans le bon sens que ses humeurs changèrent.
Elle était prise dans ses pensées et avait presque oublié les voix, elle commençait même à oublier Amanite, jusqu'à ce que cette dernière la fasse revenir à la réalité avec une question plus que pertinente :

- D’ailleurs, je me le demande... qu’est-ce qu’une garçonne perdue telle que toi vient faire seule dans mes Bois, au crépuscule qui plus est ? Tu n’es pas censée rester avec les bipèdes braillards qui te servent de compagnons ?

Il était vrai que la vallée n'était pas le premier endroit où l'on croisait des garçons et garçonnes à cette heure-ci.
Elle s'expliqua rapidement, se sentant un peu idiote :

- Eh bien... je n'arrivais pas à dormir, et je m'ennuyais car tout le monde dort, à part quelques soigneurs mais ils sont occupés à l'infirmerie. Quand je n'arrive pas à dormir, je sors discrètement me balader sur l'île pour m'occuper. Mais cette fois, je me suis un peu éloignée sans faire attention. Et là, j'ai entendu... enfin, j'ai cru entendre des adultes, j'ai couru et je suis arrivée ici.

Elle ne laissa pas Amanite parler, et enchaîna :

- Il faut que je rentre au village, maintenant, si les autres remarquent mon absence, ils risquent de le remarquer, et les mères vont me punir !

En effet, la jeune était forte imprudente de sortir seule, et si tard. Elle était d'une inconscience totale des funestes conséquences que pouvaient avoir ce genre de sorties nocturnes au Pays de Jamais. Elle n'avait pas réellement la notion du danger, et la mort était une chose floue dans son esprit, ces deux choses-là, elle pense que ça n'arrive qu'aux autres. Elle était si imprudente, que, d'habitude, le risque de se faire disputer ou fesser par une mère la dissuadait davantage de sortir que le risque de rencontrer des pirates, peaux-rouges ou créatures. Encore que, dissuader est un grand mot, il serait plus exact de dire qu'elle redoutait les mères plus que la mort, mais cela ne l'empêchait pas de sortir. Tout simplement qu'elle n'avait pour le moment ni vu la mort approcher, ni la violence des adultes lui retomber dessus – du moins, elle ne s'en souvenait plus –, elle avait simplement cru être poursuivie par des pirates, mais une fausse alerte n'est jamais une leçon pour elle...
Elle connaissait les réactions des mères devant les garçons perdus les plus indisciplinés. Une punition n'est rien face à la mort, pourtant, pas pour Puzzle. Non pas qu'elle n'a pas peur de perdre la vie, loin de là ! La mort, elle n'y pense pas, elle oublie le danger tant qu'il n'est pas en face d'elle, et quand il y en a un, une fois le danger écarté, il n'y a plus de raison de redouter la mort, elle apprend difficilement de ses erreurs, et se montrera rarement prudente tant que le risque n'est pas visible.

Elle souhaita au revoir à la fée des forêts et repartit ensuite dans la direction du grand arbre où dormaient tout ses amis, insouciante, comme si de rien n'était. Cependant, elle continuait à se poser des questions au sujet de ces voix qui l'intriguaient...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amanite
avatar

☼ Fée des Forêts ☼


✘ AVENTURES : 123
✘ SURNOM : La Guêpe
✘ AGE DU PERSO : C'est SECRET (mais pas jeune, pour une Fée).

✘ LIENS : Ego & Trouvailles
Sujet en cours : I - II

MessageSujet: Re: Tu te tais ou JE te tais.   Mer 22 Juil 2015 - 19:03


- Eh bien... je n'arrivais pas à dormir, et je m'ennuyais car tout le monde dort, à part quelques soigneurs mais ils sont occupés à l'infirmerie. Quand je n'arrive pas à dormir, je sors discrètement me balader sur l'île pour m'occuper. Mais cette fois, je me suis un peu éloignée sans faire attention. Et là, j'ai entendu... enfin, j'ai cru entendre des adultes, j'ai couru et je suis arrivée ici.

La Guêpe croisa les bras, consternée par l'explication de Puzzle. Elle avait très envie de souligner la stupidité de ses actes, mais la bipède ne lui en laissa pas l'occasion.

- Il faut que je rentre au village, maintenant, si les autres remarquent mon absence, ils risquent de le remarquer, et les mères vont me punir !

Amanite pencha la tête de côté, perplexe quelques secondes (4, pour être exact) avant de se rappeler que la société des Enfants Perdus était ainsi : qui n'obéissait pas au règlement était puni par Peter Pan ou l'un de ses sbires. La Fée hocha la tête, saluant ainsi la première réflexion de la bipède qui n'était pas totalement dénuée de sens. Cependant, une salve de questions subsistaient encore dans son esprit hyperactif : comment la petite allait-elle retrouver son chemin ? Et surtout, était-elle au moins armée pour le trajet du retour ? Elle s'apprêtait à faire part de ses objections à voix haute mais voilà que la petite écervelée se détournait déjà, filant entre les arbres comme un mauvais gibier.

- Oh, pour l'amour de Mab...

Elle n'allait pas lui courir après, si ?

...

Oh, c'était mal la connaître.

Vérifiant que son dard était toujours empli de poison, Amanite fila dare-dare (hehe) dans son atelier, cherchant frénétiquement un long tube souple, terminé par un embout, qu'elle vissa à sa poche de poison portative et enroula autour de son épaule. Ceci fait, elle sortit en trombe de sa demeure, volant avec fébrilité dans la direction où s'était enfuie la petite Perdue.

- ATTENDS-MOI ! Ordonna-t-elle du ton impérieux et grinçant qui lui était typique. Puis, avisant la silhouette de Puzzle, Amanite se glissa à ses côtés et – sans demander la permission – atterrit et s'assit sur l'épaule gauche de l'enfant. Là, elle reprit : Frêle comme tu es, ça ne m'étonnerait pas que tu meures 2,65 fois – en moyenne – avant d'atteindre le campement.

Elle laissa passer un silence et reprit :

- Heureusement que je suis là pour te protéger. Et puis, une de mes demeures est située sur le Grand Arbre donc cela ne me dérange pas d'y aller avec toi.

Sur cette belle preuve de solidarité matinée d'ego, Amanite laissa passer un temps puis lança :

- Tu sais au moins où te rendre ?






Amanite invente en olive.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://elorecohlt.tumblr.com
Puzzle
avatar

♣ Récolteur ♣


✘ AVENTURES : 116
✘ SURNOM : l'Oreille noire
✘ AGE DU PERSO : 8 ans

✘ DISPO POUR RP ? : J'arrête d'ouvrir de nouveaux RP avec Puzzle pour le moment, mais elle est toujours dispo pour des liens.
✘ LIENS :
Le visage de Puzzle [bonnes manières]
Les histoires de Puzzle [dé à coudre]
• Sujets en cours : III - IV - VI - VIII

MessageSujet: Re: Tu te tais ou JE te tais.   Sam 15 Aoû 2015 - 23:32

Puzzle crut entendre la petite voix de la fée qui l'appelait au loin. Elle s'arrêta de trotter et tourna sa tête légèrement vers l'arrière. Du coin de l’œil, elle aperçut la petite lueur dorée voler vers elle jusqu'à laisser apparaître la silhouette d'Amanite, cette dernière se posa sur l'épaule de l'enfant et s'adressa directement à Puzzle tandis qu'elle reprenait sa route comme si de rien tait (plus lentement, toutefois) :

- Frêle comme tu es, ça ne m'étonnerait pas que tu meures 2,65 fois – en moyenne – avant d'atteindre le campement.

2,65 fois ? Bien que ce ne fût qu'une simple statistique, Puzzle le prit au premier degré, faute de ne pas savoir ce qu'était une moyenne. Comment pouvais-t-elle mourir 2,65 fois ? Elle arrivait – de façon relativement floue – à visualiser l'idée de la mort quand elle n'arrivait qu'une fois (deux pour les ressuscités, à la limite), mais mourir 0,65 fois, quelle idée ! Elle se demanda si Amanite n'était pas folle, mais au fond, ça ne la gênait que peu tant que la fée était amicale. Elle chassa cette pensée lorsqu'elle remarqua qu'Amanite s'apprêtait à parler.

- Heureusement que je suis là pour te protéger.

Amanite continuait de parler, mais Puzzle n'avait écouté que cette première phrase. Probablement par fatigue, elle n'écoutait pas la suite des paroles de la fée, sans mauvais jeu de mot, que d'une oreille.
Elle avait trouvé une amie et en était réjouie, même si les mères la punissaient, qu'importe la correction, elle ne regretterait jamais cette bêtise là, ayant permis la rencontre entre l'Oreille Noire  et la Guêpe !

- Tu sais au moins où te rendre ?

Elle avait un peu honte de répondre à cette question, elle était consciente que le chemin qu'elle prenait pour rentrer avait de grandes chances de lui faire faire un long détour, mais elle n'en connaissait pas d'autre. Embarrassée, elle regarda d'abord vers le sol puis releva les yeux vers le ciel étoilé et dit :

- Heu... en fait, je comptais refaire mon chemin à l'envers, retourner là où j'ai entendu... les voix, puis à partir de là rejoindre le Grand Arbre. J'ai retenu à peu-près mon chemin, je suis arrivée de par là !

Elle tendit son bras pour désigner un passage dans des ronces et d'orties – dont elle avait encore les griffures jusqu'aux genoux. En effet, ceux qui avaient l'habitude de venir au bois joli savaient que ce n'était pas du tout le bon sentier (si l'on appelait cela un sentier), c'était même le chemin inverse, le seul moyen d'aller au grand arbre dans cette direction était de faire une longue boucle inutile pour –  qu'elle avait parcourue avant d'arriver là – afin de revenir sur le bon chemin, chemin sans ronces ni orties.
Se doutant que la fée lui ferait une remarque sur la direction qu'elle choisissait, elle enchaîna aussitôt avant qu'elle prenne la parole :

- Mais si tu connais un meilleur chemin, ce dont elle n'avait pas l'impudence de douter chez une fée des forêts, peux-tu me dire où aller ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amanite
avatar

☼ Fée des Forêts ☼


✘ AVENTURES : 123
✘ SURNOM : La Guêpe
✘ AGE DU PERSO : C'est SECRET (mais pas jeune, pour une Fée).

✘ LIENS : Ego & Trouvailles
Sujet en cours : I - II

MessageSujet: Re: Tu te tais ou JE te tais.   Mar 18 Aoû 2015 - 18:11


La petite bipède semblait légèrement embarrassée par la question de la Fée. Peu patiente, Amanite se mit à faire bourdonner furieusement ses ailes jusqu’à ce que la Garçonne Perdue réponde :

- Heu... en fait, je comptais refaire mon chemin à l’envers, retourner là où j’ai entendu... les voix, puis à partir de là rejoindre le Grand Arbre. J’ai retenu à peu près mon chemin, je suis arrivée de par là !

L’impression d’Amanite, persuadée que le plan de Puzzle était stupide, se renforça lorsque l’enfant pointa du doigt une partie de la forêt infestée de ronces et d’orties. Elle voulut ouvrir sa grande petite bouche mais la gamine ne lui en laissa pas le loisir - et c’était tant mieux, d’ailleurs, ce que l’inventrice avait à dire n’était de toutes façons ni agréable ni beau ni même utile.

- Mais si tu connais un meilleur chemin, peux-tu me dire où aller ?

- Bien sûr que je connais un meilleur chemin. Bougonna la Fée des Forêts. Cependant, elle ne reprit pas tout de suite, préférant décoller de l’épaule de l’enfant pour filer vers les ronces. Daignant le passage qu’avait dû emprunter Puzzle, elle fouilla le buisson du regard avant de trouver l’objet de sa convoitise : de grosses mûres noires et juteuses - quelle chance que, sur l’Île, il soit toujours la saison.

Lorsqu’elle revint vers la Garçonne Perdue, la Guêpe avait les bras pleins de mûres.

- Tends tes mains. Ordonna-t-elle d’un ton sans appel avant d’y déposer plusieurs baies. Elle garda pour elle deux mûres - cela suffirait amplement à alimenter ce que Photon et elle nommaient "le bide à fruits". Puis Amanite revint se poser sur l’épaule de Puzzle, croquant sans appel dans une baie qui lui éclata dans la bouche, maculant son menton de jus rouge.

- Ch’est pour la route. Expliqua-t-elle doctement avant d’avaler et de reprendre : Il faut partir par-là, c’est le chemin le plus court vers le Grand Arbre.

Elle avait désigné le chemin d’un ample geste de bras. Sans être opposé totalement aux orties et aux ronces, ce dernier partait à quelques mètres de là, dans une direction différente.

- Tu n’as qu’à avancer, je te guiderai. Reprit Amanite. Elle resta songeuse quelques secondes puis rajouta : À moins que tu ne veuilles que j’ouvre la marche ?

Les deux solutions lui allaient, de toutes façons - même si l’épaule de Puzzle était confortable, la Guêpe ne craignait aucunement de partir devant pour refaire ce chemin qu’elle avait fait tant de fois - même à la lueur des étoiles. Attendant la décision de la bipède, la Fée se mit à réfléchir à haute voix.

- En réalité, se frayer un chemin parmi les épines est un assez bon plan pour semer ses poursuivants. Tu n’es donc pas aussi écervelée que je le pensais.

Certes, l’affirmation n’était pas vraiment un compliment idéal mais, venant de la part d’Amanite, c’était déjà pas mal.






Amanite invente en olive.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://elorecohlt.tumblr.com
Puzzle
avatar

♣ Récolteur ♣


✘ AVENTURES : 116
✘ SURNOM : l'Oreille noire
✘ AGE DU PERSO : 8 ans

✘ DISPO POUR RP ? : J'arrête d'ouvrir de nouveaux RP avec Puzzle pour le moment, mais elle est toujours dispo pour des liens.
✘ LIENS :
Le visage de Puzzle [bonnes manières]
Les histoires de Puzzle [dé à coudre]
• Sujets en cours : III - IV - VI - VIII

MessageSujet: Re: Tu te tais ou JE te tais.   Sam 22 Aoû 2015 - 0:15

La fée donna si gentiment quelques victuailles ramassées à la va-vite avant de se rasseoir sur l'épaule de la garçonne. Amanite ré-orienta ensuite cette dernière sur le bon chemin, puis lui demanda :

- Tu n’as qu’à avancer, je te guiderai. À moins que tu ne veuilles que j’ouvre la marche ?

Avant même que la garçonne ne puisse répondre, la fée reprit la parole avec une pique, pourtant dite sur le ton d'un compliment :

- En réalité, se frayer un chemin parmi les épines est un assez bon plan pour semer ses poursuivants. Tu n’es donc pas aussi écervelée que je le pensais.

Elle la regarda fixement en plissant des yeux, d'un air mécontent, ne savant pas comment le prendre, ou du moins, n'osant pas dire à la petite fée qu'elle le prenait extrêmement mal – puisqu'elle avait pris le chemin ronceux non pas par stratégie, mais par précipitation, elle devait comprendre qu'elle n'était qu'une écervelée aux yeux d'Amanite – mais elle lui pardonna intérieurement puis fit comme si elle n'avait rien entendu en répondant directement à sa question précédente d'un air faussement assuré :

- Je préfère que tu passes devant.

Comme ça, je ne me tromperai plus de chemin, et elle ne me prendra pas pour une débile ! Pensa-t-elle avant d'engloutir une baie.
Finalement, elle aurait presque préféré refaire un chemin long et épineux plutôt que d'être considérée comme une idiote ! Mais elle pardonna à moitié la fée, car tout d'abord, elle ne savait pas répondre aux sarcasmes des plus vieux (et Amanite était vraiment plus âgée, à vu d'œil !) et puis parce qu'elle s'était faite une nouvelle amie, amie avec qui elle ne comptait pas se disputer à peine une heure après l'avoir rencontrée.
Les deux camarades avançaient silencieusement sous le ciel étoilé, la fillette récoltait à l'occasion quelques autres baies juteuses, oubliant l'aigreur de la Guêpe grâce à la douceur des fruits (parce que « ch'est vrai que ch'est bon »).
Au bout d'un certain temps, le clair de Lune dévoilait peu à peu le grand arbre, et de petits détails parfois lumineux semblant être les cabanes suspendues apparaissaient. Puzzle distinguait davantage le grand arbre par sa taille, surplombant la forêt, que par les détails des cabanes, faute de distance. Les quelques cabanes que l'on pouvait entrevoir étaient celle avec au moins une bougie allumée et un perdu éveillé à l'intérieur et il y en avait peu à cette heure-ci. Ce serait donc chose facile de rentrer sans se faire repérer, pour le moins d'éviter les sentinelles. Elle pensa soudain que le plus simple aurait été de dormir dehors, par cette nuit claire, non loin du camp, à un endroit suffisamment proche pour qu'un appel d'urgence soit audible, mais aussi suffisamment éloigné pour ne pas être sur le chemin de ronde des sentinelles. Mais elle chassa cette idée stupide presque aussitôt après l'avoir pensée. Mieux valait être punie par une mère que de se faire dévorer les fesses par un monstre errant (ou par un pirate, mais elle n'eut pas cette idée en tête) !

Remarquant que le chemin tournait et s'éloignait un peu du grand arbre, Puzzle demanda, redoutant que la fée ne la trouve forte impudente :

- Tu es sûre que c'est par là ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amanite
avatar

☼ Fée des Forêts ☼


✘ AVENTURES : 123
✘ SURNOM : La Guêpe
✘ AGE DU PERSO : C'est SECRET (mais pas jeune, pour une Fée).

✘ LIENS : Ego & Trouvailles
Sujet en cours : I - II

MessageSujet: Re: Tu te tais ou JE te tais.   Mer 26 Aoû 2015 - 10:40

- Je préfère que tu passes devant.

Ignorant que sa démonstration de sarcasme avait blessé sa compagne, Amanite hocha la tête et s’envola pour venir flotter non loin de Puzzle - à un mètre de distance environ, ce qui pour la Fée était d’ailleurs énorme. Jetant un regard l’Enfant Perdue, la Guêpe se concentra même pour que sa lumière se fasse plus vive, comme une lanterne dans l’obscurité. Elle connaissait le chemin, elle allait la guider et la sauver ! L’idée avait du charme, et puis... cela ferait toujours une épopée à conter à Photon la prochaine fois qu’ils se verront.

C’est ainsi que le duo se mit en marche, filant à travers un sentier dans les Bois, légèrement creusé, éclairé par la lueur de la Fée. L’esprit de cette dernière, peu stimulé par le fait de parcourir un chemin tant connu, se perdit bien vite dans de très scientifiques pensées. L’inventrice songeait au matériel dont elle disposait au Grand Arbre... de quoi poursuivre une des créations qu’elle avait là-bas ! Ou elle pourrait rendre visite aux quelques bipèdes qui ne la dérangeaient pas... Squint par exemple ! Oh, à coup sûr, la Binocle serait ravie de la revoir et ce serait réciproque ! Oui... décidément, il y avait de quoi faire au repère des bipèdes. Preuve que Puzzle ne lui avait pas fait perdre son temps, elle lui donnait même l’occasion de rendre visite à des collègues. Ceci dit, elle n’aurait sans doute pas le temps, ses expériences l’occupaient tel-le-ment ces temps, surtout son dernier projet à vrai dire, qui nécessitait encore quelques améliora-

- Tu es sûre que c’est par là ?

Amanite fut brutalement sortie de ses pensées par la voix de Puzzle. Se retournant avec vigueur, elle lança sans même jeter un coup d’oeil alentours :

- Bien sûr que c’est par l-

Elle s’arrêta, fronçant les sourcils sous sa combinaison. C’était que - si elle voyait au loin la silhouette du Grand Arbre - la Guêpe reconnut soudainement que le chemin qu’elles avaient emprunté n’était... pas le bon.

Et donc, qu’elle avait tort.

Aussitôt, la lueur qui émanait de la Fée se fit rouge, d’un rouge honteux et furieux. Elle détestait avoir tort, elle détestait l’admettre mais... elle n’avait pas le choix. Si elle persistait dans son erreur et continuait ainsi, elle devrait faire un grand détour pour ramener la Garçonne Perdue et... ce serait si vain. Elle ne pouvait pas le faire par fierté, elle était trop âgée pour cela...

De rouge, la lumière passa à un bleu sombre et intense - couleur mortification.

- ... en fait, non.

D’une voix chargée d’humiliation, la scientifique reprit :

- Il y avait une bifurcation, à une centaine de mètres. Je l’ai loupée parce que je pensais à mes inventions.

Oh, si elle avait été aussi théâtrale que Photon, nul doute qu’elle se serait frappée. Se rapprochant de Puzzle, elle lança d’un ton éteint.

- Excuse-moi, petiote. Je me suis trompée, ce qui m’arrive extrêmement rarement.

Oui, elle avait mis de l’emphase pour s’encourager à retrouver de sa superbe. Les excuses faites, elle fit signe à l’Enfant de la suivre et remonta le chemin, retrouvant le croisement qui les avait égarées. Faire preuve d’humilité était toujours une épreuve pour la Guêpe - lorsqu’elle était plus jeune, c’était complètement impossible d’ailleurs. Mais la Fée des Forêts avait mûri depuis. C’est pour cela qu’inspirant un grand coup, elle retrouva soudain sa vive lumière de lanterne et, se tournant pour offrir un sourire tordu à la jeune enfant, lui lança d’un ton grinçant :

- Comme quoi, cela m’arrive d’être écervelée à moi aussi !

C’était grave, mais bon. Peut-être que qui se ressemblait s’assemblait ? Ici même, cette théorie tenait debout.

Comme pour s’éloigner de l’endroit où elle avait commis une erreur, la Fée accéléra le rythme, tout droit vers le Grand Arbre.






Amanite invente en olive.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://elorecohlt.tumblr.com
Puzzle
avatar

♣ Récolteur ♣


✘ AVENTURES : 116
✘ SURNOM : l'Oreille noire
✘ AGE DU PERSO : 8 ans

✘ DISPO POUR RP ? : J'arrête d'ouvrir de nouveaux RP avec Puzzle pour le moment, mais elle est toujours dispo pour des liens.
✘ LIENS :
Le visage de Puzzle [bonnes manières]
Les histoires de Puzzle [dé à coudre]
• Sujets en cours : III - IV - VI - VIII

MessageSujet: Re: Tu te tais ou JE te tais.   Ven 28 Aoû 2015 - 20:16

- Excuse-moi, petiote. Je me suis trompée, ce qui m’arrive extrêmement rarement.

C’était clair, l’égo de la petite fée en avait pris un sacré coup, ce qui fit sourire la garçonne, qui eut même un petit rire sarcastique, ne croyant absolument pas à ce « extrêmement rarement ». Amanite continua :

- Comme quoi, cela m’arrive d’être écervelée à moi aussi !

Mais au final, l’erreur de la Guêpe ne dérangeait pas Puzzle. Mieux, ça la réconfortait ! Elles étaient toutes deux à égalité, maintenant : la fillette n’était plus la seule écervelée de ce duo !
Il fallait désormais faire demi-tour... En avançant, ou plutôt en reculant pour retrouver le bon chemin, elle se souvenait de tout ce que les garçons lui racontaient sur les fées, et beaucoup de questions se bousculaient dans sa tête, elle prit la parole :

- Dis, tu as quel âge ? Les fées ne vivent pas longtemps, il parait, mais toi tu as l’air vieille, quand même...

Puis, elle devint rougeâtre, se rendant compte qu’elle venait de poser bêtement la question la plus indiscrète qu’une fille de 8 ans puisse poser, et pour couronner le tout, elle avait fini par une remarque inutile et vexante pour les personnes âgées. Pourtant, c’était une question qui se posait aisément chez les enfants, mais pour des raisons mystérieuses, pas chez les adultes. Puzzle l’avait oublié. Elle n’attendit pas de réponse et enchaîna de suite, espérant effacer sa dernière question des souvenirs de la fée :

- On raconte que les fées vont parfois dans le monde réel ! Il ressemble à quoi, ce monde ?

Le monde réel étant un sujet presque tabou chez les garçons perdus, ce sujet l’intriguait donc, forcément ! Puzzle ne souhaitait pas retrouver son ombre et ses souvenir, mais elle aimerait bien qu’on lui raconte un peu le genre de choses qui se passent dans la dure réalité !

Soudain, une question beaucoup plus excitante frappa son esprit, si fort qu’elle s’arrêta sur place et se moquait complètement d’avoir ou non une réponse à sa dernière question, qu’elle avait déjà oubliée (elle la reposera forcément plus tard, si nécessaire). Elle regardait la fée, les yeux pleins d’étoiles et ouvrit la bouche avec une voix plus qu’enthousiaste afin de lui déclarer l’unique pensée qui envahissait tout l’intérieur de son crâne :

- Pourrais-tu me faire voler ?

Elle savait parfaitement que c’était une idée complètement débile, car dans une nuit si éclairée, elle risquerait davantage de se faire dénoncer par une sentinelle et d’être punie, mais ce n’est pas toutes les nuits qu’on a l’occasion de s’envoler ! Elle préférait être punie plutôt que de marcher alors qu’elle avait la possibilité de voler.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amanite
avatar

☼ Fée des Forêts ☼


✘ AVENTURES : 123
✘ SURNOM : La Guêpe
✘ AGE DU PERSO : C'est SECRET (mais pas jeune, pour une Fée).

✘ LIENS : Ego & Trouvailles
Sujet en cours : I - II

MessageSujet: Re: Tu te tais ou JE te tais.   Sam 5 Sep 2015 - 21:01


Alors qu’elles revenaient toutes deux sur leurs pas pour retrouver le chemin menant au Grand Arbre, Amanite entendit la petite voix de Puzzle résonner derrière elle.

- Dis, tu as quel âge ? Les fées ne vivent pas longtemps, il parait, mais toi tu as l’air vieille, quand même...

Amanite se raidit, interloquée. Se retournant, elle adressa un regard mauvais à la bipède... avant de se rendre compte que cette dernière semblait amèrement regretter son indiscrétion. Elle en rougissait, même, la petite ! Un sourire sarcastique agrémenta l’expression de la Guêpe : si l’Enfant Perdue éprouvait du regret, c’était parfait ! D’ailleurs, cette dernière s’était hâtée de détourner le sujet :

- On raconte que les fées vont parfois dans le monde réel! Il ressemble à quoi, ce monde ?

Bien entendu, la Fée des Forêts, habituée aux voyages dans le Monde Ordinaire, tomba dans le panneau et s’empressa d’étaler sa scien... de répondre :

- Il est passionnant ! Mais chaotique, aussi. Plein d’adultes et de technologie. Oh, et, il y a moins de magie qu’ici, c’est dommage. Après, je peux t’en dire plus mais il me faudrait savoir de quelle époque tu vi-

Elle ne termina pas sa phrase. Et pour cause, la petite humaine s’était figée, les yeux soudain emplis de la même sorte d’excitation que pouvait avoir la Guêpe lorsqu’elle avait une nouvelle idée d’invention. Amanite observa Puzzle avec suspicion, curieuse de savoir ce qui se passait dans le crâne de la gamine. Elle n’eut pas à attendre longtemps.

- Pourrais-tu me faire voler ?

Elle ne s’y était pas attendue.

Surprise par une telle requête, la scientifique s’arrêta, perdant de son sourire. Bien que les lunettes intégrées à sa combinaison ne le laissaient pas paraître, la Guêpe était perplexe, sourcils froncés, en pleine réflexion. Oh, c’était sans doute possible au vu de sa nature féerique, mais... elle n’avait jamais fait cela auparavant. Songeuse, elle leva les yeux vers Puzzle et son regard empli d’étoiles et d’espoir. Elle n’avait beau être Fée, Amanite n’était pas aussi cruelle que ses semblables. Et - contrairement à ce que son caractère et son franc-parler pouvaient laisser paraître, elle se souciait du bonheur des enfants.

Même si, il ne fallait pas se mentir, la plupart d’entre eux étaient quand même sacrément stupides.

Elle sourit.

- Je veux bien essayer !

S’approchant de la petite fille, elle réfléchit quelques instants puis, s’élevant, se mit à tourner autour d’elle pour que l’enfant puisse être touchée par sa poussière. Puis, d’un ton où se mêlaient sérieux et excitation, elle lança :

- Il faut que tu aies des pensées heureuses, si tu n’en as pas, tu ne décolleras pas !

Mais elle faisait confiance à la petite. Après tout, cette dernière semblait avoir de la ressource.






Amanite invente en olive.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://elorecohlt.tumblr.com
Puzzle
avatar

♣ Récolteur ♣


✘ AVENTURES : 116
✘ SURNOM : l'Oreille noire
✘ AGE DU PERSO : 8 ans

✘ DISPO POUR RP ? : J'arrête d'ouvrir de nouveaux RP avec Puzzle pour le moment, mais elle est toujours dispo pour des liens.
✘ LIENS :
Le visage de Puzzle [bonnes manières]
Les histoires de Puzzle [dé à coudre]
• Sujets en cours : III - IV - VI - VIII

MessageSujet: Re: Tu te tais ou JE te tais.   Lun 7 Sep 2015 - 16:38

HRP:
 

Des pensées heureuses, des pensées heureuses ! Elle visualisa aussitôt tout ses amis du grand arbre : les soirs passés à écouter les histoires d’Heaven furent les souvenir qui arrivèrent le plus rapidement, notamment celui où Peter les avait surpris, et qu’ils lui avaient fait croire que ce n’était qu’une réunion dans le but lui offrir des cadeaux (à cause de cela, ils durent tous faire un cadeau). Elle souris, et décolla du sol, de quelques centimètres d’abord, puis fusa vers le ciel très rapidement. Elle virevoltait dans tout les sens, emprisonnant tout ses bons souvenirs dans sa cervelle, admirait la vue de l’île sous l’éclairage de la pleine lune. On pouvait y voir toute l’île : de la mer imaginaire, où l’on pouvait apercevoir des geysers toutes les minutes, aux magnifiques montagnes capricieuses.
Elle voyait aussi les panaches de fumée toxique dont on parlait en ce moment, ils s’élevaient continuellement dans le ciel, comme s’ils ne s’arrêteraient jamais.
A mesure que Puzzle montait, l’air était beaucoup plus rafraîchissant qu’en bas, où la chaleur pesait lourdement sur toute créature terrestre.
Elle se sentait libre comme un oiseau sauvage et flottait aisément dans les cieux : c’était comme un rêve. Le grand arbre devait être a quelques minutes, à vol d’oiseau, mais elle comptais bien zigzaguer et faire des allers-retours inutiles pour profiter du voyage !

A mi-chemin, ses pensées commencèrent à s’échapper et à laisser aller et venir des souvenirs aléatoires. Elle pensa soudain aux horribles pirates, voyant leur bateau au loin, et à ce qu’elle subirait en tombant sur eux. A partir de ce moment là, elle commençait à perdre peu à peu en altitude, ce qui lui faisait énormément peur. Elle visualisa une chute mortelle qui pourrait se réaliser si jamais elle continuait à avoir des pensées négatives ! Aussitôt, elle chuta de quatre ou cinq mètres avant de se stabiliser une peu plus, elle fonçait vers le grand arbre à toute vitesse, espérant l’atteindre avant de tomber. Si jamais elle posait le pied à terre, elle risquait de ne plus retrouver son chemin : le vol était un risque à courir.
Elle regarda vers le sol, elle était à une vingtaine de mètre de celui-ci et commençait à avoir le vertige, n’ayant plus le contrôle de ses pensées, elle n’était plus immunisée contre les chutes. Elle s’efforçait de chercher un bon souvenir, mais rien ne venait, elle n’avait plus l’insouciance et l’émerveillement du décollage, elle avait peur, terriblement peur, et cette crainte la fît descendre graduellement de quelques mètres. En même temps, elle pénétra accidentellement dans un panache de fumée irrespirable. Elle sortit rapidement de la zone fumante, descendit vers le sol, puis s’évanouit à deux mètres de la terre ferme, où elle s’écrasa dans une énorme bouse (probablement posée par un diplodocus, au vu de la taille) qui amortit nettement sa chute.

La garçonne était en position fœtale, végétant dans la matière fécale du géant reptile.

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amanite
avatar

☼ Fée des Forêts ☼


✘ AVENTURES : 123
✘ SURNOM : La Guêpe
✘ AGE DU PERSO : C'est SECRET (mais pas jeune, pour une Fée).

✘ LIENS : Ego & Trouvailles
Sujet en cours : I - II

MessageSujet: Re: Tu te tais ou JE te tais.   Jeu 17 Sep 2015 - 20:48

Cela avait marché ! Avec une surprise mêlée d'excitation, Amanite avait vu Puzzle s'élever sous l'effet de sa poussière, la dépassant bientôt pour voler haut et tournoyer dans le ciel comme une hélice. Vaguement exaspérée par le temps que la petite humaine perdait, la Guêpe dut se rappeler que les bipèdes ne volaient pas et que, donc, la fébrilité de sa compagne de la soirée était toute naturelle. Il n'empêchait, elle en mettait du temps, à admirer le paysage ! Et à perdre de l'altitude, aussi...

... à perdre de l'altitude.

Alarmée soudain par la lente chute de la Garçonne, Amanite fila vers elle pour l'exhorter à se concentrer sur des pensées heureuses mais c'était peine perdue : l'humaine ne cessait de chuter à une vitesse irrégulière, perdant de la hauteur jusqu'à ce qu'elle fonce dans... dans une colonne de fumée toxique.

Même dans l'urgence de la situation, Amanite trouva le temps de se frapper, de la main, le front.

Heureusement pour Puzzle, elle était inconsciente au moment d'arriver au-dessus de ce qui semblait, à l'odeur et à l'aspect, être une beuse géante - de quoi faire pousser de bien jolies fleurs à l'avenir, d'ailleurs. CERTES, l'atterrissage n'avait rien de ragoûtant mais au moins, l'enfant s'en sortait entière. Amanite observa le tableau final d'un œil las : c'était déjà ça, en effet.

Ceci dit, la Fée n'avait quand même pas pu s'empêcher de se frapper à nouveau, absolument consternée par la maladresse de la bipède. Peu incommodée par l'odeur qui se dégageait de la montagne d'excréments, elle voleta au-dessus, appelant l'Enfant Perdue en vain : cette dernière ne se réveillait pas et Amanite était bien trop petite pour que ses éventuels coups ne suffisent à la ranimer.

Avec un soupir d'exaspération, l'inventrice se laissa tomber sur une souche non loin de l'odorant tableau. Elle était extrêmement tentée de laisser la petite là, mais d'un autre côté, le semblant d'affection qu'elle avait développé pour Puzzle l'en empêchait. Croisant bras et jambes dans une attitude qui suggérait très fortement qu'elle boudait, Amanite agita cependant ses doigts crochus, laissant sa magie faire ce que son corps frêle ne pouvait pas faire.

Aussitôt, des racines diverses sortant du sol entreprirent de balayer sommairement la matière fécale autour de l'enfant, avec une forme de violence qui devait sans doute correspondre à l'agacement de celle qui les contrôlait. Puis une des racines vint s'enrouler autour de la cheville de l'enfant, la soulevant et la secouant au passage pour qu'elle se réveille enfin. Amanite n'avait aucune idée de si c'était là le geste le plus adéquat à avoir mais bon, elle avait la très scientifique intuition que l'afflux de sang vers la tête ne pouvait être que bénéfique à la petit inconsciente - dans tous les sens du terme.






Amanite invente en olive.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://elorecohlt.tumblr.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Tu te tais ou JE te tais.   

Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» Quand j'étais petit, je croyais que.....
» [Topic a Points] J'y étais !
» Tais-toi je parle.
» Si tu étais...Je serai...
» [accepté] Mes parents sont morts quand j'étais enfant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: La Vallée des Fées :: Le Bois Joli-