Partagez | .
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Silent
avatar

♣ Raccommodeur ♣


✘ AVENTURES : 54
✘ SURNOM : Le Lugubre
✘ AGE DU PERSO : 8 ans

✘ DISPO POUR RP ? : Plus maintenant
✘ LIENS :

MessageSujet: « Celui qui ne comprend pas ton silence n’arrivera jamais à comprendre tes mots »   Mar 7 Juil 2015 - 23:59

Silent


Trucs

Surnom : Le Lugubre
Groupe : Garçon perdu
Age : 8 ans
Rôle : Le petit couturier derrière le tas de vêtement.


Révérences

Au fond de mes yeux, il n’y a que des larmes. Seulement personne ne risque de les voir. Devant n’importe qui, j’arrête de renifler, regardant souvent le sol, ses racines et ses champignons. Je préfère la solitude à la compagnie. Personne ne peut me comprendre, je suis seul, tout seul et j’ai personne à qui le dire.

Je ne parle à personne, je ne rigole pas, sourit rarement devant quelqu’un. Je ne veux qu’une chose : avoir une vie simple sans problème, ni personne pour m’en créer. Seulement, ici, je suis constamment entouré, constamment en train de ravaler mes larmes devant leurs jeux stupides et violents. Je ne veux que dessiner, créer, comprendre, imaginer, inventer.

Je vous avouerai qu’au début j’étais heureux d’être ici, de voir que ce qu’on me disait être qu’un rêve, une utopie, des espoirs innocents d’enfant ignorant étaient finalement bien réels et seulement bien cachés. Seulement, à force que l’on me dise de rester rationnel, que l’imagination ne vous apporte pas votre pain dans votre assiette, c’était rentré. Et j’ai compris que tout n’était pas rose. Les fleurs peuvent te croquer un doigt, les phénix peuvent te brûler, les sirènes te noyer. Toute la beauté cachait du danger.

Et même ceux qui se disaient être mon ami sont finalement les pires : souvent méchants, violents et malsains. Il me volent, me piquent le peu que j’ai, me rackettent. Mais heureusement, je savais me cacher, me faire tout petit et finalement récupérer en cachette ce qu’on me substituait.

Quand il me reste du temps, quand je ne suis pas trop fatigué, je dessine sur le calepin de mon père, griffonnant des automates, des objets farfelues, des armes. Et j’invente, je réfléchis, je vide ma tête de toutes ces inventions dont je passe mon temps à chercher. Mais je ne les montre à personne, je les cache sous ma couche ou dans une petite cachette dans la forêt –mon petit trésor.

Je suis ce garçon au fond de la classe sans voisin. Je suis cet enfant qu’on choisit toujours en dernier quand on fait des équipes. Je suis ce garçon derrière tout le monde dans un groupe, au fond de la file qui joue à frapper dans un caillou, entendant les rires de ses camarades, entendant du coin de l’oreille leur discussion, mais qui finalement, reste derrière tout le monde, seul.

J’ai une sainte horreur de tout ce qui rampe, qui mort, qui a des écailles, trop de pattes. Je hais les serpents et les araignées.

Cheveux noirs, yeux noisette, je suis normal, chétif, un petit enfant. Mes cheveux un peu trop long tombent constamment devant mes yeux, souvent décoiffés par le vent. Je porte toujours ce manteau, un peu trop long aussi et sali par le travail. J’essaye d’en prendre soin, cadeau de mon frère, j’y tiens. Souvent, je tremble quand je fais des choses que je ne sais pas faire, quand je doute, quand j’ai peur.

Je n’accepte aucune affection, je n’ai jamais eut de mère, je ne sais pas ce qu’elle doit faire, à quoi elle sert. Et sans le vouloir, je montre bien à ma mère, ici, que je ne veux pas d’attention, de bisou, de câlin. Je me borde tout seul, je fais tout tout seul. Ce n’est pas que je ne veux pas d’affection, que je n’en ai pas besoin, il s’agit juste que je n’arrive pas à l’accepter.

Et au moment des repas, des fêtes, des jeux, je reste en retrait. Je regarde les autres dans mon coin et quand j’en ai l’occasion, je m’éclipse. Je vais me cacher, ruminer tous mes maux.



Unique au monde

On me voit toujours avec le même manteau, toujours dans mon coin dans un silence parfait.
D’ailleurs, c’est dû à ce silence, à mon manque d’éloquence (ou absence d’éloquence) devant toutes les questions de mes "camarades" que l’on m’appelle Silent.
Nombreux sont ceux qui me croient muet. Les seuls qui peuvent dire le contraire, ce sont ceux qui sont venu m’embêter alors que je parlais tout seul, ou que j’écrivais dans mon journal de bord, ou que je chantais à voix basse les chansons de mon frère.
Je fais mon travail et pas plus. De toute façon, je ne suis pas doué pour le secteur que l’on m’a assigné, je ne suis pas doué pour la couture.
Je n’ai jamais connu ma mère. Je n’avais que mon père et mon frère derrière qui me cacher, me protéger. Maintenant, je suis seul, tout seul. Tout le monde autour de moi est méchant.




L'île

Comment vis-tu ton séjour à Never Never Land ? Que représente ce lieu pour toi ?  
Ce lieu représentait un moyen de me libérer de la cruauté du monde réel. C’était une manière d’oublier la mort de mon père et de celle de mon frère. Je voulais échapper à cette année de vol, de vie dans les rues à échapper à la police, aux orphelinats. On m’a promis la liberté, l’abondance, la joie, les animaux fantastiques. Mais finalement, il y avait tout ce monde, trop de monde et d'enfants. On m’avait dis que j’étais un privilégier, je n’étais qu’un parmi d’autres. Ce lieu n’était finalement qu’un orphelinat géant.
Seulement, je me rendis compte bien vite que cette vie serait aussi difficile. Mais, il était trop tard. Et à qui voulais vous que j’en parle, que je le dise ? Je n’ai pas d’ami, je n’arrive pas à m’ouvrir.


Regrettes-tu ta vie d'avant ? Voudrais-tu pouvoir retourner dans le monde ordinaire ?  Si tu n'en as jamais connu d'autre, désirerais-tu une autre vie ? L'autre monde te fait-il envie ?
Oui, totalement. Je regrette le magasin d’horloge de mon père, les automates que l’ont faisait ensemble, les sourires de mon frère et de mon père devant mon travail.
Mais, ça ne servirait à rien d’y retourner vu qu’ils ne sont plus là. Et sans leur protection, je ne suis rien. Les autres orphelins sont méchants, les autres gens sont méchants, tout le monde est méchant.
Je n’aime ni ce monde, ni le monde réel. Je n’ai ma place nulle part, je suis seul, je ne suis plus rien.


Comment vois-tu Peter Pan ? Quels sont tes sentiments envers lui ? A l'inverse, que ressens-tu pour le capitaine Hook ?
Peter Pan est un hypocrite. Il m’a promis des amis, que j’allais oublier les horreurs du monde réel, que je pourrais faire tout ce que je veux. Pourtant, je ne fais que coudre des vêtements, les rafistoler toute la journée. Je me fais gronder parce que je ne suis pas assez rapide, que je ne parle pas du tout, que je tremble. Et eux, ne voient rien. Et Peter, qui au début semblait s’intéresser à moi, a fini par ne s’occuper que des autres nouveaux. Je le déteste.

Hook, je n’en ai rien à faire de Hook. Il est moche, il pue, il est méchant. Il n’est ni mieux, ni pire que Peter Pan. La seule aversion que j’ai pour lui, c’est qu’il pourrait me tuer. Sinon, j’ai bien assez de soucis pour penser à lui.




Bout d'aventure


25 Juin 1904
C’est la première fois que j’écris dans ce journal. Ce sera mon journal de bord comme tout ceux des explorateurs. Merci, grand frère. Marc, tu es le meilleur. Je garderais ce journal toute ma vie.

27 Juin 1904
Guillaume a voulu lire mon journal. Il m’a surpris dans la grange du village. J’étais tout seul en train de dessiner un nouveau mécanisme que j’essayais de mettre au point pour faire monter des paniers de friandises jusqu’à ma chambre. Comme elle est au dessus de la cuisine et que pour aller à ma chambre, je devais passer par la boutique d’horloges, je me faisais toujours repérer. Alors que si je les mets dans le panier et que je les monte par dehors, je pourrais les faire passer en secret.
Seulement, Guillaume a déchiré mes dessins. Et à commencer à lire mon journal. Mais il était vide d’après lui. Et juste après, Marc est venu et m’a aider à le récupérer. Marc c’est mon grand frère, il a 16 ans et moi seulement 7. Mais, c’est mon modèle avec mon papa, ils font des souris qui roulent toute seul, des singes qui font des cymbales et des montres magiques. Je veux faire comme eux, mais ils disent que je suis trop petit.

30 Juin 1904
J’ai réussi, j’ai fait mon monte-bonbon. Maintenant, je peux manger autant de bonbon que je veux !
Et en même temps que je mange des bonbons, je peux lire les livres de papa sur les montres. C’est super compliquer, mais super ingénieux. Demain j’essaye de faire une montre.

1 Juillet 1904
J’arrive à rien. C’est trop dur. Les pièces sont trop petites. J’ai demandé à papa, mais j’y arrivais pas. Comment ils font ? Ils sont trop fort papa et Marc.

29 Juillet 1904
J’avais commencé à arrêter d’écrire dans mon journal. Mais ce soir, je devais écrire.
J’ai surpris papa et grand frère à parler de maman. Je ne l’ai pas connu. Elle a disparu d’après papa. Heureusement, Marc me l’a dis. Maman est morte alors que j’avais un an. Elle avait une jaunisse. Et là je pleure. J’essaye de m’imaginer comment elle était.
Elle devait être belle. Papa a dis qu’elle avait des cheveux bruns soyeux et doux lui arrivant jusqu’au épaule. Son sourire était un rayon de soleil. Marc disait qu’elle était douce. Pourquoi je n’ai pas de mère alors que grand frère en a eut une ? Je ne comprends pas… Pourquoi ?
Alors je la dessine, j’essaye de la dessiner. Je lui fais des yeux noisette, de la même couleur que les miens. Je lui fais un nez fin, de jolis yeux, une petite robe, un nœud avec des fleurs dans les cheveux.
Maman devait être la plus belle.

18 Septembre 1904
Je deviens de plus en plus fort. J’arrive à savoir pourquoi une montre ne marche pas. Alors mon papa me donne des objets à réparer. Des fois c’est difficile, mais j’y arrive de plus en plus ! Même papa a dis qu’il était fière de moi. Et il m’a dis que bientôt on montera une horloge tout les deux !
Et quand je ne fais pas des réparations, je suis à la boutique. J’aide les gens, j’adore ça.

24 Octobre 1904
C’est mon anniversaire ! Mon anniversaire ! J’espère que papa et Marc vont me faire un grand cadeau ! J’ai hâte ! J’ai hâte qu’il me le donne !

25 Octobre 1904
J’ai eut un sublime manteau ! C’était celui de mon frère. Il est tellement beau avec ses boutons jaune et sa feutrine noir. Je l’adore, je vais le garder tout le temps !

31 Octobre 1904
Pourquoi ? Pourquoi ?
Je n’arrive pas à écrire. Je suis devant ma maison. Enfin, là où il y avait ma maison. Je pleure.
Papa m’avait juste demandé d’aller acheter des pommes de terre.
Pourquoi ?
Un monsieur m’a dis que ça servait à rien. J’ai voulu aller voir dans les décombres, regarder sous les poutres. Ils étaient peut être encore vivant. Papa et Marc étaient forts ! Ils ne pouvaient être partis avec le feu.
J’ai voulu, j’ai tapé, j’ai crié.
Ce que j’écris ne sert à rien, mes larmes les font les lettres.
Mais j’ai besoin d’écrire.
Ils ne peuvent pas être mort, ils ne peuvent pas être au ciel avec maman.
J’ai froid, j’ai si froid.

2 Octobre 1904
J’ai faim.
J’ai demandé à madame Anderson. Elle qui était si gentil. Je lui ai demandé si elle pouvait me donner quelque chose à manger. Elle m’a donner un bout de pain et elle m’a dis : « Je peux pas te donner plus. Désolé. »
J’ai mangé le pain, mais j’ai toujours faim.
Et je dors mal, quand je dors.
Je ne sais pas quoi faire, où aller, où dormir.

4 Octobre 1904
J’ai volé. J’ai honte. Papa m’aurait grondé. Mais j’ai volé cette tarte. Elle était encore chaude et fumante et sentait tellement bon.
Alors je l’ai volé à cette peste de madame Anderson.
Elle était si bonne, si délicieuse.

5 Octobre 1904
Je suis dans la voiture d’un policier.
Monsieur Christopher l’a appelé après m’avoir attrapé. Il m’a pris par le bras. Il est méchant. Il m’a secoué et m’a donné en gifle en me disant que c’était mal de voler. Je me suis tu.
Il m’a enfermé dans le placard à balai et j’ai pleuré. Mon manteau est sale, j’y ai fait un trou. Désolé Marc.
C’est bon, on va m’emmener dans un orphelinat. Je ne veux pas. Je ne veux pas.

6 Octobre 1904
On m’a mis dans une cellule. Le policier a dis qu’il aurait préféré faire autrement. Il m’a donné du pain et de l’eau. J’en ai marre du pain.
Il dit qu’on devait attendre une voiture avec pleins d’autres orphelins comme moi. Mais je ne veux pas.

Finalement, à l'orphelinat, la méchante dame m'a piqué mon journal. C'est là haut que Peter Pan est venu, me promettant un lieu plein de magie, de créatures et surtout de liberté. Il m'a promis que j'oublierais ce monde. Pour me convaincre, il m'avait aider à récupérer le manteau de mon frère et par la même occasion le journal qui était dans une des poches.

J'ai accepté...



Invisible pour les yeux

T'as un Pseudo ? Anthony, mais vous pouvez m’appeler Lëo
Et un âge ? Un cinquième de siècle !
C'est quoi ton Avatar  ? Gilbert Nightray (version enfant) de Pandora Heart
Comment t'as découvert l'île ? Par un partenariat avec un autre forum. Je dois vous dire que ça fait six mois qu’il me fait de l’œil !
Tu la trouves comment ? Super beau, bien fait et sympa.
Dis, tu crois bien aux fées ? Je crois en beaucoup de chose, mais surtout aux fées et aux licornes. Surtout que je ne veux pas tuer une petite fée et disant que non…


Dernière édition par Silent le Jeu 9 Juil 2015 - 15:37, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar

Invité



MessageSujet: Re: « Celui qui ne comprend pas ton silence n’arrivera jamais à comprendre tes mots »   Mer 8 Juil 2015 - 14:33

Bienvenue parmi nous Silent !

Il est incroyablement touchant ce garçon, empli d'humanité, de faiblesses. Qui sait, peut-être un jour deviendra-t-il Artisan, grâce à ses capacités et à ses dessins ?

J'ai vu que tu avais omis le surnom, peut-être un manque d'inspiration ? J'ai songé à Le Solitaire, Le Muet, La Tombe (pour l'expression "muet comme une tombe") ou encore Le Dessinateur, ou Le Gribouilleur.

Dès qu'il aura l'occasion, Peter Pan viendra voir ta fiche. Si tu as la moindre question n'hésite pas !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar

Invité



MessageSujet: Re: « Celui qui ne comprend pas ton silence n’arrivera jamais à comprendre tes mots »   Mer 8 Juil 2015 - 18:14

Bienvenue, petit garcon !! ^^
J'aime beaucoup ton personnage, il est très complexe mais en même temps simple dans sa détresse !
N'hésite pas à poser des questions, si jamais tu as un problème !
Bon courage pour ta fiche !
Revenir en haut Aller en bas
Crackers
avatar

♣ Livreur ♣


✘ AVENTURES : 432
✘ SURNOM : Le Sans-Visage
✘ AGE DU PERSO : Entre 5 et 6 ans

✘ DISPO POUR RP ? : Toujours ♥
✘ LIENS : There is only one god, and his name is Death. And there is only one thing we say to Death : 'Not today'.

MessageSujet: Re: « Celui qui ne comprend pas ton silence n’arrivera jamais à comprendre tes mots »   Mer 8 Juil 2015 - 19:32

LËOOOOOOOOOO !
Je savais que tu finirais par craquer - et j'y au un peu contribué huhu - décidément tout Heart va finir ici. 8D
Au plaisir de Rp ici aussi avec toi dés que tu seras peinturluré ! *w*






« Si tu ne tiens pas tes promesses,
le Dragon te trouvera,
le Pied-Beau te tranchera les pieds
et tu ne pourras plus jamais te sauver...
»
- Kit Skelton



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://niutellat.deviantart.com
Peter Pan
avatar

♛ Roi des Garçons Perdus ♛


✘ AVENTURES : 2490
✘ SURNOM : L'Enfant Roi
✘ AGE DU PERSO : Eternel

✘ DISPO POUR RP ? : Un peu chaud !
✘ LIENS : Je suis un petit oiseau à peine sorti de l'oeuf.
Et aussi tout ça !

MessageSujet: Re: « Celui qui ne comprend pas ton silence n’arrivera jamais à comprendre tes mots »   Mer 8 Juil 2015 - 23:46

Aowh petit silencieux et bienvenuuue !

J'espère que tu te plairas avec nous malgré la vilaine haine que tu me voues.
Ton personnage est tout en nuances, je pense qu'il se mêlera bien à la petite société des garçons perdus.
Il ne te reste qu'à choisir un surnom. Ceux de Smee sont vraiment pas mal, pour reprendre ses idées tu peux dire Le Crayon, la Gribouille, le Lugubre ou le Grave (pour le côté jamais souriant) et pour son côté froussard ou marginal : la Trouille, la Frousse, le Froussard, la Mauviette... Il faut se souvenir que ce sont les enfants qui se surnomment entre eux, ou Peter.

Autrement il y a un truc qui ne va pas dans ta fiche, comme c'est stipulé dans le Règlement, les enfants ne peuvent venir qu'à partir des années 1900, et ton personnage vient des années 1840. Je te suggère donc de préciser qu'il s'agit plutôt de 1904 par exemple, ou bien tout simplement des années 1900. En vue du contexte de ton histoire, ça changera pas grand chose !

Voilà, une fois ces petites formalités faites, tu seras prêt à rejoindre nos rangs !







La musique que je joue au gré du vent : Flûtes de Pan
Les dessins que je peins au gré du temps : Crayons de Pan



Je tyrannise en forestgreen.
Portraits par Kim Minji.





le merveilleux cadeau de mes enfants trouvés:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://neverneverland.forumactif.org/
Silent
avatar

♣ Raccommodeur ♣


✘ AVENTURES : 54
✘ SURNOM : Le Lugubre
✘ AGE DU PERSO : 8 ans

✘ DISPO POUR RP ? : Plus maintenant
✘ LIENS :

MessageSujet: Re: « Celui qui ne comprend pas ton silence n’arrivera jamais à comprendre tes mots »   Jeu 9 Juil 2015 - 16:08

Merci beaucoup pour votre accueil !

Merci Smee et Peter pour votre aide pour le surnom. En réalité, j'y avais juste pas encore pensé. Mais avec toutes vos super propositions, j'ai mis 4 heures à choisir...

Et non Peter, je ne te hait pas. Au contraire !
Et on me dis souvent que je fais beaucoup de fautes... 
J'ai essayer d'en corriger un maximum et j'ai modifier les dates. Je tiens juste à préciser que j'ai lu le règlement, c'est juste que j'ai oublier deux trois trucs. (Pas taper...)

Oui, Crackers, je suis là ! Et oui va RP ensemble un jour !

Je viens de finir ma fiche !

FINI !






Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Peter Pan
avatar

♛ Roi des Garçons Perdus ♛


✘ AVENTURES : 2490
✘ SURNOM : L'Enfant Roi
✘ AGE DU PERSO : Eternel

✘ DISPO POUR RP ? : Un peu chaud !
✘ LIENS : Je suis un petit oiseau à peine sorti de l'oeuf.
Et aussi tout ça !

MessageSujet: Re: « Celui qui ne comprend pas ton silence n’arrivera jamais à comprendre tes mots »   Ven 10 Juil 2015 - 14:17

Félicitations mon enfant


Tu es condamné.





J'avais en effet repéré plusieurs fautes, j'avais juste oublié de te le signaler (comme souvent, tu le constateras). Cela dit c'est étrange parce que par moment, tu ne fais aucune faute pendant tout un paragraphe, puis tu en fais plusieurs d'affilée en une phrase (même si j'ai bien remarqué, tu as corrigé beaucoup de coquilles et c'est super !). Peut-être que tu oublies de te relire ou d'utiliser le correcteur ? Quoiqu'il en soit on n'est pas le genre de forum à rejeter une jeune plume pour cette raison, du moment que tu fais de ton mieux et que ça reste lisible, ça me va. Et j'aime beaucoup le Bout d'Aventure sinon, comme dit Smee il est très humain le petit Silent. Bienvenue mon petit !

_______________________________


Je te serre chaleureusement la main. Cours vite créer ton Dé à Coudre et demander un Compagnon de Jeu afin de vivre une aventure ! Tu peux aussi participer au RP d'introduction spécialement conçu pour les nouveaux arrivants et qui permet d'immerger facilement ton personnage dans l'univers : Le Bannissement. A moins que tu ne choisisses de te lancer dans Mission Périlleuse ? Tu peux même rejoindre d'autres rêveurs dans l'Odyssée des Songes. Si tu préfères passer du bon temps en papotant, rejoins sans tarder la Nursery. Quoiqu'il en soit, que ton séjour à Never Never Land soit fabuleux et éternel.









La musique que je joue au gré du vent : Flûtes de Pan
Les dessins que je peins au gré du temps : Crayons de Pan



Je tyrannise en forestgreen.
Portraits par Kim Minji.





le merveilleux cadeau de mes enfants trouvés:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://neverneverland.forumactif.org/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: « Celui qui ne comprend pas ton silence n’arrivera jamais à comprendre tes mots »   

Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Celui qui ne sait rien ne peut rien comprendre...
» On en a tous eu au moins un comme celui là
» Protestation car je suis bète et je comprend rien
» isnogouds... celui qui voulait devenir fakir... ^^
» Presenting: Saturashi!!! (Celui qui ne connais pas beaucoup...)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Faire naufrage :: Gais, innocents et sans coeur. :: On s'envole !-