Partagez | .
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
Joy
avatar

★ Mère Apprentie des Soigneurs ★


✘ AVENTURES : 425
✘ SURNOM : la Stone
✘ AGE DU PERSO : 16 ans (officiellement 14)

✘ DISPO POUR RP ? : On peut toujours en discuter *...*
✘ LIENS : :
Fiche


Elle hallucine en #5C7AF3.

Avatar par Glumdrops
:

MessageSujet: Re: Nous n'irons plus aux bois   Lun 12 Oct 2015 - 10:30

Lorsqu’Ian lui répondit, s’attendant à recevoir un coup,  Joy détourna la tête, ayant développé bien vite un réflexe de peur, une pulsion d’angoisse. Elle maudissait son insolence. Elle maudissait ces mots qui sortaient hasardeusement de sa bouche. Elle maudissait sa résignation qui prenait la forme d’une audace mal placée. Parce qu’elle savait que pour cela, elle s’en mordrait les doigts.
Lui, ne semblait pas secoué par ce petit acte de rébellion, loin de là. Etait-il amusé, agacé ? Elle n’osa pas s’en enquérir en croisant son regard.

Mais c’était sans compter sur le dénommé Dogfish qui s’agrippa soudainement à son bras. Lui, semblait ne pas s’ennuyer.

- T'as entendu la dame? Elle décline ton invitation! lançait-il avec un ton caricaturalement snob. Et puis tu racontes n'importe quoi! Ya pas dix minutes tu m'as dit que c’était pas la première fois que tu ramenais des gamines a bord!

- Vraiment ? Qu'est-ce qui te prouve que j'ai dis ça ?

Elle l’aurait presque marqué d’un sourire, cet énième retournement de situation. Joy se sentit comme un petit jouet made in china au beau milieu d’une petite bagarre d’écolier sur le bac à sable. Ce qui était drame pour elle, sonnait quotidien dans leurs bouches.

Elle ne vit même pas l’asiatique, anonyme pour l’instant, quitter la cale, tandis que les deux pirates discutaient. Ian s’était en effet avancé pour s’adresser au blondin. Joy s’était alors aussitôt écartée, craignant une éventuelle agression. L’idée d’être entre ces deux fous ne lui plaisait guère.

- Je te pensais plus futé que ça. Sérieux Wilh, tu vois pas qu'il se fout de ta gueule le bridé ? Médites là-dessus avant de me casser les couilles. Ta vision de ta hiérarchie m'a l'air très peu fiable.

Elle n’y comprenait rien mais cela ne semblait pas la concerner de toute manière. Aussi, poussa-t-elle un léger soupir de soulagement.

- Pauvre fille. Tu sais que tu t'enfonces en disant cela ? Je déteste quand on me résiste de cette manière.

- Je pense pas pouvoir tomber plus bas, non. murmura Joy pour elle-même, étranglée par cette bouffée de soulagement qui se fit soudain amère.

L’asiatique reparut, soufflant des murmures venimeux à l’un puis à l’autre. Lui aussi semblait s’amuser. A quoi il jouait celui-là ? Joy posa sur lui un regard méfiant et insistant. Elle ne devrait pas se poser autant de questions dans un moment pareil, elle en avait parfaitement conscience. Mais cette attitude était assez… dérangeante. Heureusement, quelqu’un lui donna un coup de pouce pour garder les pieds sur terre.

On la tira soudainement vers, la jetant à terre avec brutalité. La Stone retomba alors mollement en bon pantin désarticulé. Trop sonnée pour se débattre, elle reste plantée de stupeur. C’était allé trop vite, elle n’avait pas eu le temps réagir. Quelques éclats de voix lui parvinrent, aussi osa-t-elle relever la tête pour dévisager, identifier son agresseur. C’était Ian. C’était lui. C’était toujours lui. Encore et toujours.
Il lui sourit comme pour rire, elle gémit.

Ian l’immobilisa avec une facilité déconcertante (il avait du doigté) tandis qu’elle tentait vainement de le repousser. Une main se plaque contre sa bouche. Elle est large, elle pue, elle tue.  C’est une main d’homme. Une main de boucher. Ça lui crispe la mâchoire, ça tire, ça broie de son poids… et ça fait mal. Elle sent la lame froide contre ses doigts, elle tremble. Les larmes l’aveugle, elle cligne des yeux. Et-

Ça aurait pu durer une éternité, mais c’est passé très vite.


Quand elle les rouvrit enfin, elle eut comme un vertige étrange mais familier. Il y avait comme un blanc, en son esprit, un vide et une absence. Elle entendait sa respiration lente, mesurée et sa main comme engourdie mais frissonnante. Les entraves de desserrèrent jusqu’à la libérer complétement tandis que ses propres muscles, un peu endoloris, se délièrent doucement.

- Ça fait longtemps que tu ne t'es pas coupé les ongles, Bambi. Tiens, je te la rends. T'essaieras de la recoller.

« Hein ? »

A leur évocation, ses doigts eurent comme des fourmis, sans doute pour avoir été bloqués durant un court instant, une éternité. Cela ressemblait à des chatouilles mais en plus froid, en plus doux. Elle ramena sa main vers elle, en la remuant légèrement pour la désengourdir.
Elle redécouvrit son membre, les yeux écarquillés. Et la douleur suivit.

- …

Elle plaqua son poing sanguinolent contre sa bouche mais ne retint pas un hurlement étouffé. Ça brûle, ça brûle. Maman, ça brûle ! C’est pas possible, c’est pas possible ! Joy resserra ses genoux contre sa poitrine, en position fœtale. Le corps secoué comme par des sanglots nerveux mais les yeux secs, désespérément sec. Comme exsangues. Elle sentit sa cervelle pulser contre ses tempes, brûlante comme une  fièvre atroce. Elle sentit le sang acide et brûlant lui donner des sueurs froides.

Et lui il riait, lui il s’amusait, lui il lui demandait comme si de rien n’était :

- C'est quoi ton petit nom ?

Elle tourna les yeux vers lui, il était là. Toujours là.

« Tu vas me le payer, connard. »

En effet, elle ne s’était pas présentée. Il était peut-être temps de tirer sa révérence, poliment. Elle ravala sa salive, retenant une brusque nausée. Elle se sentait partir, dériver.

- Joy, mère apprentie des Soigneurs.

- Tu refuses toujours de passer du temps avec moi ou tu veux perdre d'autres doigts ? Ou des orteils ?

A cette idée, sa nausée s’intensifia. Elle se sentit tomber. Pas ça, pas encore. Pas encore. Plus jamais, plus jamais.
Elle n’esquissa pas un mouvement. De ce petit tas de membres, une voix lâcha clairement, presque moqueuse :

- J’ai pas de temps à t’accorder, tu vois bien que je suis occupée.

Des propos insolents récités comme une prière.







Hihihi

Owi clique:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wilhelm DogFish
avatar

☠ Matelot du Jolly Roger ☠


✘ AVENTURES : 1021
✘ SURNOM : Le Pied-Beau
✘ AGE DU PERSO : 25/30 ans

✘ DISPO POUR RP ? : 5/5
✘ LIENS : Fiche
et Collection
Chansons et débris de mémoire

MessageSujet: Re: Nous n'irons plus aux bois   Lun 26 Oct 2015 - 17:02

Ils étaient la, les deux pirates, a se fixer, chacun tenant l'un des bras de la gamine comme deux chiens se disputant un bout de viande rouge au dessus d'une unique gamelle.

"Vraiment ? Qu'est-ce qui te prouve que j'ai dis ça ?"

- Qu'est ce que... Wilhelm était quelque peu désarçonné, ne sachant pas quoi répondre, il se contenta d'ouvrir la bouche, puis de la refermer, ne lâchant pas Ian des yeux comme s'il attendait qu'il lui donne lui même la réponse. Il fronça les sourcils, le nez retroussé. Le maniaque semblait si sur de lui... Et si c’était lui qui se plantait? Le blond se mordit la lèvre alors qu'au fur et a mesure que son assurance s'effritait il relâchait peu a peu sa prise sur le bras de Joy.
Du coin de l’œil, il vit Lòng quitter la pièce, mais n’eut pas le temps de se demander ou le Dragon allait que déjà, le maitre calfat se ruait sur lui, le faisant presque sursauter.

- Je te pensais plus futé que ça.
Fit-il en lui tambourinant le torse avec son index d'un air autoritaire, écrasant un peu plus le peu d'assurance qui lui restait. "Sérieux Wilh, tu vois pas qu'il se fout de ta gueule le bridé ? " "Hein?" "Médites là-dessus avant de me casser les couilles." "Pourquoi tu dis ca?" "Ta vision de ta hiérarchie m'a l'air très peu fiable." "Mais.." Comme par automatisme, le Pied Beau se mit a chercher le Dragon des yeux, mais l'autre semblait tarder.

Il aurait voulu en savoir plus sur ce que pensait Ian, mais celui ci s’était de nouveau intéressé a la petite, la tirant vers lui en la menaçant. DogFish avait finit par la lâcher complétement, la laissant aux mains de son ravisseur, un peu perdu.
Il avait l'esprit embrouillé, ne sachant plus vraiment comment faire pour que A et B se rejoignent, et se fut a ce moment précis, alors que le blond cherchait désespérément la solution a ce problème pourtant facile, que Lòng refit son apparition, l'air de rien.

- Excuse-moi, DogFish, mais si j'étais toi, je ne me laisserais pas insulter ainsi par un type qui a menacé de te faire porter le chapeau.


Les yeux pales de Wilhelm se plantèrent dans ceux de l'asiatique, s'agrandissant, buvant les paroles comme s'il s'agissait du meilleur des whisky, puis, ils le suivirent alors que le dragon allait dire quelque chose a Ian puis s’éloignait tranquillement.
Menacer de lui faire porter le chapeau... Mais c’était vrai ca! Ian avait transgressé les règles en ramenant cette gamine a bord, et ensuite il l'avait menacé de lui faire porter le chapeau!
Dans sa mâchoire, ses dents grincèrent.

Le maitre calfat, pendant ce temps la, avait plaqué Joy sur le sol et dans un geste précis quoi qu'un peu maladroit aux yeux du Pied beau, avait sectionné les phalanges de l'enfant, si reprenant a deux fois.
Face a ce spectacle, Wilhelm grimaça et détourna quelque peu le regard.
"Aie.. ca doit faire mal..." Lâcha t-il dans un souffle, le visage quelque peu marqué par le dégout que lui inspirait la scène, ne pouvant s’empêcher de faire danser les doigts de sa main.

Ian se releva et se tourna vers lui, souriant, avant de lui tendre une des phalanges ensanglantées. Sagement, dans un reflex digne d'un petit garçon obéissant, Wilhelm prit le bout de chaire entre ses doigts, acceptant le cadeau, mais deux secondes après, son visage se déforma en une grimace répugnée.
Cependant, il ravala son dégout et glissa la phalange dans sa poche avant de s'essuyer la main consciencieusement sur son pull.
Ca pourra toujours faire plaisir a Taz, après tout, chacun son truc.

- Joy, mère apprentie des Soigneurs.


Le Pied Beau déglutit, l'ombre de Soul planant toujours au dessus de lui.

- Tu refuses toujours de passer du temps avec moi ou tu veux perdre d'autres doigts ?
Ian releva les yeux vers Wilhelm, le faisant frissonner. "Ou des orteils ?"

- Tu remet ca, Ian? Je t'ai déjà dit de ne pas toucher a ses pieds t'entends?
Il gronda, serrant les poings. "Et d'ailleurs, tu.. tu..." Il désigna la scène d'une main hésitante, comme si le tout le dérangeait au plus haut point. "Tu vas faire quoi la? hein? qu'est ce que t'attends?" Il fallait a tout prix rompre ce lien imaginaire qui s’était soudainement créé entre lui et Soul, en cet instant! Ce lien représenté par.. "Cette fille la."

Joy, elle s'appelle Joy! Celle la même qui flirtait avec la mort avec une insolence a faire froid dans le dos.

Il s'approcha, les poings toujours serrés "Il faut s'en débarrasser!" Mettre fin a tout ca, et le plus vite possible.
Cette situation était trop désagréable, trop dérangeante! DogFish n'était vraiment, mais alors VRAIMENT pas a l'aise, et cela se voyait sans doute comme le nez d'un clown au milieu du visage d'un albinos.
Son visage était crispé, ses dents noires serrées et sa voix semblait comprimée par ses cordes vocales, enraillées de ce fait, tremblante même parfois.
Il était au bord de la crise, désormais, un rien suffirait a mettre le feu aux poudres.









"Cause you love, love, love
When you know I can't love / You love, love, love
When you know I can't love you"



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lòng
avatar

☠ Matelot du Jolly Roger ☠


✘ AVENTURES : 573
✘ SURNOM : Le Dragon
✘ AGE DU PERSO : La vingtaine. Pas plus, peut-être moins.

✘ DISPO POUR RP ? : Si tu l'oses ♥
✘ LIENS : Watch me become just an animal
Sujets en cours : I - II - III

MessageSujet: Re: Nous n'irons plus aux bois   Jeu 29 Oct 2015 - 22:41

Il s’était appuyée contre l’une des parois de la cale, contemplant la scène avec une apparente nonchalance. Mais son regard était fixe, perçant. Attentif à la suite des évènements.

- T'inquiètes pas pour ça. Il comprendra très vite. Et toi aussi.

Sur ces paroles peu rassurantes (cela dépendait de quel point de vue on se plaçait), le Maniaque se jeta sur la gamine, la plaquant au sol. Se penchant légèrement pour mieux capter la scène, le Dragon le regarda bâillonner sa victime d’un coup de paume avant d’entreprendre de lui scier les doigts, rapidement. Et, si Lòng ne pouvait s’empêcher d’analyser la torture en se disant qu’il s’y serait pris autrement, il ne pouvait nier que sa gorge s’était asséchée, que les battements de son coeur s’étaient accélérés. Sans plus guère prêter attention aux gestes de Ian, il resta focalisé sur la fille. Ce fut à peine s’il entendit le trait d’esprit du Maniaque tant son esprit s’imprégnait de la surprise horrifiée qu’il lisait sur ses traits.

Il l’absorbait, s’en délectait et un frisson de très mauvais augure l’agita.  Il pouvait dire ce qu’il voulait, le voyeurisme avait du bon, aussi, parfois. Mais vivement qu’il soit seul avec elle. Vivement qu’il la réconforte.

- C'est quoi ton petit nom ?

Les prunelles de Lòng se rétractèrent, il fixa l’enfant en quête d’une réponse violente. Il aurait voulu connaître son nom, c’était vrai, mais surtout... il voulait qu’elle se rebelle. Qu’elle fasse du bruit, qu’elle ne se contente pas de subir. Mais il avait sans doute de trop grands espoirs, encore.

- Joy, mère apprentie des Soigneurs.

Non, en réalité il se foutait de son matricule. Il voulait qu’elle bouge, qu’elle lui prouve qu’elle n’était pas juste une autre victime. Il le et la voulait tellement fort que ça lui serrait presque le coeur, à vrai dire.

Puis ce fut comme si elle avait entendu ses pensées :

- J’ai pas de temps à t’accorder, tu vois bien que je suis occupée.

Il hocha la tête très brièvement, ricanant tout doucement comme pour faire preuve de son approbation. Bien, très bien, elle se débattait quand même. Elle l’aidait à trouver la motivation d’achever son plan. Bien, bien.

- Tu remet ca, Ian? Je t'ai déjà dit de ne pas toucher a ses pieds t'entends? Et d'ailleurs, tu.. tu... tu vas faire quoi la? hein? qu'est ce que t'attends? Il faut s'en débarrasser!

DogFish avait interrompu le flot de ses exaltations, et Lòng vit immédiatement - à son regard comme au ton de sa voix - qu’il était sur le point de craquer. Comme une grenade que l’on venait de dégoupiller, mieux valait s’en éloigner avant qu’il ne fasse des dégâts.

Lòng s’étira, fit craquer ses phalanges (après la scène à laquelle il venait  d’assister, il appréciait plus que jamais d’avoir encore toutes les siennes) et se détacha de la paroi.

- Il va falloir vous entendre, les garçons.

Le ton était conciliant, le sourire pacificateur alors que les yeux luisaient d’un éclat carnassier. Lòng s’avança, fit mine de s’interposer entre les deux forbans.

Regard vers Ian :

- Ian ne se débarrassera pas de Joy aussi facilement. Je peux le comprendre : lorsque l’on capture une proie, on a pas vraiment envie de la laisser filer avant d’en avoir tiré... tout ce qui était possible d’en tirer.

Regard vers Wilhelm :

- D’un autre côté, je peux comprendre Wilhelm également... après tout, si le Capitaine apprend ce qui s’est produit ici, je n’ose imaginer sa réaction...

Lòng se redressa, haussa les épaules et fixant les deux Pirates tour à tour :

- Comme vous êtes tous deux dans vos droits, je pense qu’il n’y a qu’une seule manière de prouver à l’autre que vous avez raison... c’est de vous battre.

Sur ces belles paroles, il se retira, faisant mine une fois encore de partir. Mais ce ne fut pas ce qu’il fit, pas exactement. A la place, il s’arrêta près de DogFish et planta ses beaux yeux bleus dans les siens.

- Tu sais que si tu le laisses faire il va abîmer ses pieds, n’est-ce pas ?

Parler vite, parler doucement et avec un air sincèrement affolé. Comme un serpend qui siffle, et qui mord.

- Vu comment il a traité sa main, il va les taillader en morceaux... tu vas vraiment laisser un tel gâchis se produire, DogFish ?

Bien sûr que non.

Il s’écarta brutalement, se désintéressant des deux Pirates pour focaliser son attention sur la dénommée Joy. Puis il s’avança, se glissa derrière Ian et s’appuya au mur contre lequel il se laissa glisser à son tour, s’asseyant aux côtés de la Mère mutilée.

- Redresse-toi.

Il avait parlé d’un ton simple mais où l’urgence se faisait sentir. D’ailleurs il ne lui laissa pas vraiment le temps de réagir, la saisissant par les épaules avec fermeté mais sans violence pour . A vrai dire, il y avait quelque chose dans ses gestes de très doux.
C’était sans doute cela le plus inquiétant.

- Je vais essayer de te sortir de là, mais il va falloir que tu m’aides. Expliqua-t-il simplement alors que l’une de ses mains étaient parties fouiller à l’intérieur de la poche de son manteau. Il finit par y trouver ce qu’il désirait : une élastique crasseux, suffisant pour le plan qu’il avait en tête.

- Reste tranquille. Dit-il alors qu’il dégageait les cheveux de la Mère apprentie, les nouant en une tresse sommaire mais convaincante tant qu’on n’y voyait pas de trop près. Puis il se débarrassa de son manteau, le tendant à la jeune fille. Mets ça sur tes épaules.

Il se foutait qu’elle ait froid, il se foutait qu’elle le tâche. Il voulait brouiller sa silhouette aux yeux des autres Pirates, ceux qui, complètement souls, les regarderaient passer sur le pont. Puis il vint soutenir Joy, la poussant, sans ménagement, à se relever.

- On va tenter de s’éclipser discrètement...

Un sourire, peut-être un peu trop gourmand. Mais il se contrôlait du mieux qu’il pouvait, le Dragon, il ne fallait pas lui en vouloir.








Choking on the smoke from the fire you started
Choking on the ash from the bridges you've burned


Playlist
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://elorecohlt.tumblr.com
Wilhelm DogFish
avatar

☠ Matelot du Jolly Roger ☠


✘ AVENTURES : 1021
✘ SURNOM : Le Pied-Beau
✘ AGE DU PERSO : 25/30 ans

✘ DISPO POUR RP ? : 5/5
✘ LIENS : Fiche
et Collection
Chansons et débris de mémoire

MessageSujet: Re: Nous n'irons plus aux bois   Jeu 29 Oct 2015 - 23:27


- Il va falloir vous entendre, les garçons.


La respiration un peu saccadé de DogFish se calma quelque peu alors que Lòng tempérait la situation de sa voix.

- Ian ne se débarrassera pas de Joy aussi facilement. Je peux le comprendre : lorsque l’on capture une proie, on a pas vraiment envie de la laisser filer avant d’en avoir tiré... tout ce qui était possible d’en tirer.


Le Pied Beau écoutait avec attention, fronçant les sourcils tout en fixant Ian, commençant a se mordre la lèvre inférieure dans un tic nerveux. Oui, c’était bien normal... Bien sur. Lui non plus n'aimait pas qu'on lui chipe ses proies lorsqu'il en avait...

- D’un autre côté, je peux comprendre Wilhelm également... après tout, si le Capitaine apprend ce qui s’est produit ici, je n’ose imaginer sa réaction...


Sa respiration qui s’était pourtant a l'instant calmé se bloqua brutalement. Le capitaine... Le capitaine...
Un frisson parcouru le corps du pirate, le faisant perceptiblement trembler.

- Comme vous êtes tous deux dans vos droits, je pense qu’il n’y a qu’une seule manière de prouver à l’autre que vous avez raison... c’est de vous battre.

Se battre? "Mais..." Une grimace d’incompréhension se peignit sur le visage de Wilhelm. "Mais c'est interdit par le regle..." La phrase mourut dans sa gorge, s’éteignant alors que Lòng s'approchait, plantant ses yeux bleus glacés dans les siens. Le frisson redoubla d’intensité, en cet instant, DogFish eu l'impression de littéralement se recevoir un seau de glace sur la tête.

- Tu sais que si tu le laisses faire il va abîmer ses pieds, n’est-ce pas ?


Il déglutit, tremblant, claquant des dents comme si soudainement la température avoisinait les zéro degré. Mais Wilhelm n'avait pas froid non, non.. pas vraiment.
- Vu comment il a traité sa main, il va les taillader en morceaux...
- En.. morceaux Répéta le blond, comme hypnotisé. A l'image d'un cobra face a un charmeur de serpent. "tu vas vraiment laisser un tel gâchis se produire... ... "
Il n'entendit pas la fin de la phrase, il ne fit que la lire sur les lèvres du Dragon.
C’était son nom.
DogFish.
Mais le blond lui, l'entendit comme un...

"ATTAQUE!"

Les bagarres sont interdite sur le bateau.

Mais en cet instant, Wilhelm n'en avait plus réellement conscience.
Il s’était jeté comme un fou sur Ian, en hurlant a s'en tordre les cordes vocales et l'avait violemment plaqué au sol, y mettant tout son poids pour le faire heurter les planches le plus brutalement possible.
Il s’était ensuite calé sur lui, l'immobilisant et avait frappé.
Frappé du poing, visant le visage. Frapper! Encore!

"Les bagarres!!!"


Frappe plus fort!

"Sont interdite!!!"

Encore!

Sur le bateauuuu, Iaaaaan!!!!










"Cause you love, love, love
When you know I can't love / You love, love, love
When you know I can't love you"



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ancien Pirate
avatar

Invité



MessageSujet: Re: Nous n'irons plus aux bois   Ven 30 Oct 2015 - 0:22

- Joy, répéta-t-il dans un sourire. Superbe, ça te va bien.
- J'ai pas de temps à t'accorder, tu vois bien que je suis occupée.

Un ricanement lui échappa. Un rire mi-amusé, mi-énervé, qui déforma son visage en expression mauvaise, malsaine, presque inhumaine.

- Je suis blessé, Joy. Non, vraiment, blessé. Tu es pourtant à moitié à moi, maintenant. J'ai ça.

Il exhiba la phalange avec fierté.

- Je pourrais te la faire avaler pour te faire taire, lança-t-il encore, perdant tout son sourire. Je pourrais t'affamer et te donner tes propres membres à manger.

Wilhem s'exprima, avec grande difficulté, certes, mais s'exprima tout de même. Il fallait se débarrasser de Joy. Il voulait s'en débarrasser.
Ian se plaça en barrage devant sa jeune victime.

- Tu l'as touche pas, Wilh. Tu n'aime pas qu'on touche à tes pieds, je n'aime pas qu'on touche à mes proies.

Il n'avait cure de son visage tendu, de ses muscles raidis et de son regard de fou, le Maniaque. C'était lui qui décidait, point. Tant qu'il serait en vie pour faire ce qu'il voulait, il le ferait, et ce n'était pas un gamin comme DogFish qui allait l'en empêcher ou lui dire quoi faire.

Et encore moins une ordure comme Long, qui tentait de nouveau d'apporter son grain de sel.

Ian baissa la tête mais garda les yeux rivés sur l'asiatique, le fusillant de son regard le plus noir possible. Il n'était pas dupe, Ian. La voix trop calme, trop apaisante du Dragon l'énervait plus qu'autre chose, et il ne lui faisait pas, mais alors pas du tout confiance.

- Long, souffla-t-il alors qu'il parlait. Long … je serais toi je fermerais ma …
- … C'est de vous battre.

Un rire lui échappa, de ces rires jaunes, parfaitement conscient de la suite des événements. Il jeta un regard par-dessus son épaule pour observer Joy et le sang qui l'encadrait harmonieusement, avant de reporter son attention sur Long et DogFish.

DogFish, dont le regard avait viré au rouge.

DogFish, dont la posture se fit plus courbée, plus bestiale.

Ian ne dit pas un mot. Son visage fut animé d'un petit tic alors qu'il regardait une dernière fois le Dragon.
La seconde d'après, il était par-terre.

La chute fut brutale, douloureuse, surprenante. Ses poumons se vidèrent de leur air. Le Maniaque tenta de se redresser, mais le poing de Wilhem le plaqua violemment au sol, lui arrachant un grognement en même temps qu'une giclée de sang. Il sentit comme une décharge au niveau de sa pommette et au second coup, la moitié de son visage devenir froide, gelée, glacée.

- Les bagarres !

Il ne voyait plus vraiment grand chose, aveuglé par les coups, le sang, et le fait qu'il fut ainsi pris au dépourvu.

- Sont interdites !
- Wiiilh, brailla-t-il à travers ses poings.
- Sur le bateau, Iaaan !

Il serra les dents, encaissa encore un coup.

- Wiiilh, répéta-t-il, comme un avertissement.

Un léger craquement s'éleva de son nez. La douleur fut fulgurante.
Ian cracha un jet de salive et de sang sur son camarade pour le déstabiliser, avant de remonter ses bras et de lui attraper les cheveux sans une once de délicatesse. De là, il le tira brutalement sur le côté, se redressant immédiatement en ignorant le tournis qui menaçait de le faire retomber aussi sec, et lui asséna une énorme gifle, cinglante, qui raisonna dans toute la cale.

Oui, les bagarres étaient interdites sur le bateau. Et heureusement que le Maniaque possédait encore un temps soit peu de réflexion, bien que cela soit un grand mot. Pour quelqu'un qui avait ramené une personne étrangère sur le navire, se battre n'aurait été qu'une petite transgression du règlement. Mais il aimait se dire que parfois, il écoutait.

Alors au lieu de le rouer de coups comme cela le démangeait autant que son visage tuméfié, le maître Calfat attrapa le Pied-Beau par le col de sa chemise et le força à se mettre sur ses jambes, oubliant totalement Joy et Long. Une fois debout, Ian le jeta comme un sac vers les tonneaux, en renversant au passage dans un vacarme assourdissant.

- Wilh tu vas te calmer, okay ?! Calme-toi !

Il se rua sur lui de nouveau et le secoua, tremblant d'adrénaline, de colère et de hargne.

- Il se fout de toi bordel de putain de sa mère la chienne ! Braillait-il. Et toi tu l'écoute ! Tu l'écoute foutu DogFish ! Espèce de bouse sans cervelle !

Nouvelle gifle, qu'il hésita à serrer en poing. Le sang dégoulinait de son visage pour venir salir la peau du Pied-Beau, mais il ne le remarquait pas. Son cœur tambourinait fort dans sa poitrine, ses mains étaient moites, agitées de spasmes, et les veines sur ses biceps et à sa gorge ressortaient tant il était tendu, tant il retenait sa violence qui pourtant était prête à éclater.
Revenir en haut Aller en bas
Joy
avatar

★ Mère Apprentie des Soigneurs ★


✘ AVENTURES : 425
✘ SURNOM : la Stone
✘ AGE DU PERSO : 16 ans (officiellement 14)

✘ DISPO POUR RP ? : On peut toujours en discuter *...*
✘ LIENS : :
Fiche


Elle hallucine en #5C7AF3.

Avatar par Glumdrops
:

MessageSujet: Re: Nous n'irons plus aux bois   Ven 30 Oct 2015 - 2:10

Tu t’enfonces, Joy. Tu ne crois pas que ça suffit ?

NON ! Ça ne suffira pas. Elle n’en aura pas assez, jamais assez. Un mot placé, c’est aussi une seconde à elle, un instant qui lui appartient. Un trait en l’air, un coup de semonce. Un exercice vain et indispensable.
Un bout de sa vie rien qu’à elle. Un morceau d’elle qu’elle peut projeter loin ces lieux sinistres.
Mais, elle n’a plus le courage d’ajouter un mot, d’avoir de l’insolence. Elle ne veut plus pédaler dans le vide, c’est lassant. Plus le courage, de chercher des mots, de s’approprier son temps.
Il y a un gouffre qui l’aspire et elle a bien envie de se laisser s’écouler dans le creux d’une inconscience. Ruisseler sur les parois rocheuses et s’engouffrer dans le sol. C’est toujours mieux.
C’est toujours mieux que ça :

- Je suis blessé, Joy. Non, vraiment, blessé. Tu es pourtant à moitié à moi, maintenant. J'ai ça. Je pourrais te la faire avaler pour te faire taire. Je pourrais t'affamer et te donner tes propres membres à manger.

C’est vrai qu’elle aimerait bien récupérer sa vie des mains des pirates. Puis filer, planter là ces trois guignols qui s‘agitent, sous le remouds de leurs caprices respectifs. Et pourtant… Et pourtant à quoi bon ?
Elle laisse son regard s’égarer sur les vieilles cicatrices des planches et les teintes changeantes des planches adoucies par le temps. Son esprit, l’emportait déjà bien loin de là.
Elle voyait la cime des arbres, elle voyait les cabanes. Elle entendait le brouhaha matinal, elle sentait l’odeur du petit déjeuner. Le soleil chauffait délicieusement la peau, le vent parcourait les collines frissonnantes. C’est l’été. C’est paisible. Joy sentit presque, sous la couverture de ses boucles brunes se dessiner un sourire tressautant comme l’aiguille hésitante d’une horloge abimée. Quelques larmes finissent distraitement leur chemin.
Demain, on emmènera les enfants à la mer… Ils aimeront.

- Redresse-toi.

Entre deux mèches épaisses, un œil bleuté hagard et perdu, se pose sur son interlocuteur. Qu’est-ce qu’il lui veut celui-là ? Laissez Joy rêver. Laissez la partir.
Mais déjà deux mains bien réelles la saisissent par les épaules et l’obligent à se tenir droite. C’est doux mais sans appel.

- Je vais essayer de te sortir de là, mais il va falloir que tu m’aides. Reste tranquille.

Peu à peu sa vue s’éclaircit, ce sont ses cheveux que l’on écarte. On les attache, on les lie. Pieds et poings liés. C’est un rideau qui s’ouvre peu à peu.
La scène qui se présente à elle se heurte soudainement à son regard. Elle sursaute.
Elle voit leur rage, elle voit leurs poings. Les deux pirates se battent sauvagement. Ils frappent. Frappent. Frappent. Chaque coup, battement régulier, lui apporte un léger soubresaut comme si elle en était elle-même victime.

Un poids nouveau la rappelle à l’ordre, elle baisse les yeux sur son corps. Elle évite les doigts, il ne faut pas regarder les doigts. C’est un manteau qui la drape.

- Mets ça sur tes épaules.

On la relève. Joy se laisse faire mais se laisse à quelques vaines divagations.

- Non je veux pas. Non je veux pas. murmure-t-elle.

Mais sa vie ne lui appartient pas.







Hihihi

Owi clique:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lòng
avatar

☠ Matelot du Jolly Roger ☠


✘ AVENTURES : 573
✘ SURNOM : Le Dragon
✘ AGE DU PERSO : La vingtaine. Pas plus, peut-être moins.

✘ DISPO POUR RP ? : Si tu l'oses ♥
✘ LIENS : Watch me become just an animal
Sujets en cours : I - II - III

MessageSujet: Re: Nous n'irons plus aux bois   Dim 1 Nov 2015 - 22:57

Le plan a marché, mais ce n’est pas étonnant.

Toujours en retrait, aux côtés de Joy, Lòng observe DogFish se jeter sur Ian pour le rosser de coups violents. Bien, excellent. Et le Dragon voudrait rester pour regarder la suite mais il ne peut se le permettre, hélas. Car le temps pre, et les regards que lui a adressé le Maniaque avant que le Pied-Beau ne se jette sur lui sont sans équivoques : si DogFish a été roulé, Ian a compris. Et Ian va lui vouloir.

Il faut donc partir au plus vite.

- Non je veux pas. Non je veux pas.

Un regard, indifférent. Passant un bras autour des épaules, Lòng murmure - autant pour lui-même que pour elle :

- C’est ce qu’elles disent toutes.

Sourire grimaçant. Doucement, contournant les deux Pirates désormais bien occupés à se battre, Lòng ouvre la porte de la cale et sort, soutenant toujours la Mère a la démarche franchement peu sûre.

Une secousse, pour la forcer à garder conscience.

- Crois-moi, tu ne veux pas t’endormir alors que je suis juste à côté.

Simple constatation, avertissement prononcé sans sourire, sans ricanement. Les yeux de Lòng, alors qu’ils remontent vers le pont, sont alertes et scrutent les alentours, s’attardant sur d’éventuels témoins. La nuit, il n’y a pas mille lumières pour éclairer l’environnement, juste des tâches de lumière qu’il évite par réflexe, en vain.

Il n’y a presque personne sur le pont, à croire que leur petite entrevue a duré plus longtemps que prévu. Juste un forban fin soûl qui leur adresse un geste de la main alors que Lòng tente de préparer un canot. En entendant l’ivrogne l’apostropher, le Dragon se redresse et, saisissant Joy, la plaque contre lui afin de dissimuler son visage.

- Hé, Dragon. Tu fous quoi ? Crie l’homme de loin. Lòng lui adresse un sourire affable.

- Je regarde les étoiles avec ma Demie-Portion préférée, c’est tout.

Un silence. D’un ton un peu plus tendu, Lòng reprend :

- Tu peux rester si tu veux, mais on voulait un peu d’intimité, si tu vois ce que je veux dire.

Le collègue est loin, pourtant le Dragon peut distinguer sans peine la grimace de dégoût qui tord son visage.

- Non ça va aller, j’vais plus loin...

- Bonne idée.

Le reste se déroule sans incidents, en accord avec le plan. Il faut dire que Lòng peut travailler vite et bien, lorsque l’on lui en laisse l’occasion. Il sifflote même, chantonne doucement. À ses côtés, la Mère a l’air absente. Mais Lòng s’en fout, Lòng la regarde à peine, ce n’était pas comme si elle pouvait aller bien loin de toute façon.

Le plan se déroule comme prévu, mais ce n’est pas étonnant.

Et lorsqu’ils quittent enfin le navire, c’est dans le silence.

HRP:
 








Choking on the smoke from the fire you started
Choking on the ash from the bridges you've burned


Playlist
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://elorecohlt.tumblr.com
Wilhelm DogFish
avatar

☠ Matelot du Jolly Roger ☠


✘ AVENTURES : 1021
✘ SURNOM : Le Pied-Beau
✘ AGE DU PERSO : 25/30 ans

✘ DISPO POUR RP ? : 5/5
✘ LIENS : Fiche
et Collection
Chansons et débris de mémoire

MessageSujet: Re: Nous n'irons plus aux bois   Mer 25 Nov 2015 - 1:27

"Wiiilh"

DogFish n'avait pas entendu l'appel de son collègue, trop occupé a lui démolir le visage a coup de poing bien serré.
Un craquement lui fit ralentir la cadence, comme si soudain, le blond se rappelait a qui il était en train de refaire le portrait.
Ian; son pote.
Le dit copain lui cracha littéralement une gerbe de sang au visage et le pied beau du fermer les paupières pour ne pas s'en recevoir dans les yeux, avant de sentir une forte pression au niveau de ses cheveux et de basculer sur le coté.

ET CLAQUE!!

La gifle avait retenti dans toute la cale, brulant la joue de Wilhelm, le sonnant et le réveillant en même temps, refroidissant son esprit comme un vent glacial.
Whaou, ca avait le mérite de remettre les idées en place!
Mais le blond n'eut pas vraiment le temps de réfléchir au pourquoi du comment ils en étaient arrivé la, que déjà il se sentit soulevé par le col, se retrouvant illico presto sur ses deux jambes dans un équilibre relativement précaire.
En face de lui, Ian semblait...

... Plutôt pas content.

Vert de rage même. Le sang qui lui coulait sur le visage ne dissimulait en rien la colère qui transparaissait dans ses traits et surtout dans son regard.
DogFish eut a peine le temps de déglutir qu'il valdingua dans les tonneaux, se fracassant contre le sol.

- Wilh tu vas te calmer, okay ?! Calme-toi !
Et il le secoua comme un prunier, a lui en donner mal au cœur.
- O.. okay.. I.. Ia...

- Il se fout de toi bordel de putain de sa mère la chienne !
DogFish tenta d'attraper les mains de son collègue pour qu'il cesse de le secouer dans tous les sens et pour se dépêtrer de sa prise, en vain. "Et toi tu l'écoute ! Tu l'écoute foutu DogFish ! Espèce de bouse sans cervelle !"

Ian leva de nouveau la main et le visage de DogFish se contracta dans une grimace d'appréhension. Il savait que le maniaque pouvait frapper fort, voir très fort quand il le voulait, mais au lieu d'une bonne grosse patate, ce fut une nouvelle gifle que sa joue accueillit dans la douleur.
Le maitre calfat le corrigeait comme un enfant, a coup de baffes!

"Arreeete Iaaaan" Braillât-il, attrapant les poignets de son collègue et se relevant dans la foulé, se hissant littéralement avec eux. "Il se fout pas de ..." En parlant, DogFish avait tourné la tête vers le Dragon, ou plutôt, l'endroit ou le dragon était sensé se trouver. "moi.." Bref coup d’œil aux alentours pour repérer la garçonne perdue... ou plutôt, ne PAS la repérer.
Hein?
"Elle... s'est barré?"








"Cause you love, love, love
When you know I can't love / You love, love, love
When you know I can't love you"



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ancien Pirate
avatar

Invité



MessageSujet: Re: Nous n'irons plus aux bois   Dim 29 Nov 2015 - 0:34

- Arreeete Iaaaan !

Serrant les dents et refermant sa main en poing, le maître calfat repoussa brutalement Wilhelm et se laissa tomber en arrière en articulant un joyeux juron, très fleuri et très délicat à l'égard du Pied-Beau. Ce dernier sembla se rendre compte finalement de la réalité des choses. Ian constata en même temps que lui la disparition de Long, et, accessoirement, de manière beaucoup plus préoccupante, de celle de Joy.

- Elle … s'est barrée ?

La respiration du Maniaque, déjà haletante, se fit encore plus difficile, comme si un poids s'écrasait sur sa poitrine. Un lourd silence s'installa dans la cale alors qu'il se mettait sur ses jambes, tremblant des pieds à la tête. Il prit le temps de balayer la pièce de son regard perçant, avant de finalement focaliser ses yeux sur DogFish.

Et il sourit.

Il sourit, bordel ! Enfonçant ses mains dans ses poches dans une posture faussement décontractée, il adressa un sourire méprisant à son ami.

- Elle s'est barrée, répéta-t-il calmement.

Dans la mesure où le pirate pouvait être calme, bien entendu.

- Elle s'est barrée, dit-il encore, pour lui-même cette fois, les yeux dans le vide. Ils se sont barrés.

Il tourna la tête vers la porte de la cale, et, d'un mouvement rageur, envoya un tonneau dans le décor, lâchant un cri de colère digne d'une bête féroce. Il se fichait bien qu'on l'entende. Il se fichait bien de se faire réprimander d'avoir réveillé les autres. Dans sa tête, défilait des insultes, des menaces, et surtout, surtout, le visage souriant, ce putain de visage de tête à claque de Long.

- Il s'est tiré bordel ! Continua-t-il. Avec elle ! Et toi, toi, là ! Tout ça …

Pointant vers lui un doigt rageur et accusateur, il se reprit, bégayant un peu :

- C'est de ta faute ! Si tu réfléchissais ! Si tu … si je … Il t'as roulé ! Il … non, non, non, non, non ! J'vais le buter ce petit con de bridé ! J'vais le buter !

Un nouveau cri lui échappa tandis qu'il piétinait de droite à gauche, le regard fou, les mains sur la tête, incapable de mettre en ordre ses pensées, incapable de se remettre de cette damnation, de ce sacrilège, de cette trahison : Long venait de franchir les limites. On ne pouvait pas agir ainsi. Fuir avec l'une des proies de Ian, c'était comme tuer Peter Pan à la place du Capitaine, comme dérober la collection de pieds de DogFish … Impardonnable. Et le Maniaque n'était pas prêt de lui pardonner.

Revenant d'un pas furibond vers son collège, il enchaîna :

- Et tu le crois toujours ? Tu lui vous toujours une confiance aveugle ?! Aaah qu'il est beau, qu'il est fort, ce putain de type ! T'as plutôt pas intérêt à ce que je te revois pas traîner avec lui ! Et c'est pour toi que je dis ça, okay ?!

Léger silence.

- Okay DogFish ?!
Revenir en haut Aller en bas
Wilhelm DogFish
avatar

☠ Matelot du Jolly Roger ☠


✘ AVENTURES : 1021
✘ SURNOM : Le Pied-Beau
✘ AGE DU PERSO : 25/30 ans

✘ DISPO POUR RP ? : 5/5
✘ LIENS : Fiche
et Collection
Chansons et débris de mémoire

MessageSujet: Re: Nous n'irons plus aux bois   Jeu 10 Déc 2015 - 4:44

Le Maniaque avait balayé la cale du regard, un silence pesant ayant remplacé le bazar bruyant émanant de la bagarre désormais terminée, du moins, c'est ce qu'il semblait.
Le calme venant juste après la tempête dénotait étrangement avec le remue-ménage précédant, le renforçant bizarrement, donnant a l’atmosphère un aspect lourd, étouffant.

Lorsque les yeux de Ian se posèrent sur DogFish, celui ci ne pu retenir un frisson.
Mais contre tout attente, le maitre calfat fit un sourire.
Peu sur de lui, Wilhelm tenta d'en faire de même, un rictus mal a l'aise se dessinant sur ses lèvres, découvrant timidement ses dents noirs.
Cependant, ce sourire se figea bien vite, avant de s’évaporer.

- Elle s'est barrée... DogFish reteint son souffle. "Elle s'est barrée... Ils se sont barrés."
Le blond déglutit tandis que son compère l'avait lâché des yeux, lui permettant de se détendre quelque peu.
Il était peut être pas si en colère que ça finalement... C'est vrai qu'il s’était jeté sur lui, il ne savait plus vraiment pourquoi maintenant qu'il y pensait! Les bagarres sont interdite sur le Jolly roger... DogFish savait ca pourtant.
Ouais, il l'avait frappé... Il avait peut être un peu over réagit! Mais Ian n'avait pas l'air de le prendre si mal!

BAAAM

DogFish sursauta littéralement alors que le maniaque envoyait valser un tonneau tout en hurlant comme un animal.

Ou peut être que si...

- Il s'est tiré bordel ! Avec elle ! Et toi, toi, là ! Tout ça …
Wilhelm fixait Ian puis détournait le regard sur sa droite de manière quelque peu convulsive, ne parvenant pas a soutenir son regard et incapable de prononcer quoi que ce soit tandis que l'autre pointait un doigt accusateur dans sa direction, le faisant se ratatiner quelque peu, sa tête s'enfonçant dans ses épaules comme s'il avait peur que quelque chose de très lourd lui tombe sur le coin du museau.

- C'est de ta faute ! Si tu réfléchissais ! Si tu … si je … Il t'as roulé ! Il … non, non, non, non, non ! J'vais le buter ce petit con de bridé ! J'vais le buter !


Et il se remit a hurler, faisant les cent pas dans la pièce comme un lion dans une cage.
- Ian...

Soudain, le maitre calfat revint vers Wilhelm qui se mit comme au garde a vous, une grimace effrayée gravé sur le visage, craignant de recevoir une nouvelle paire de gifles.

- Et tu le crois toujours ? Tu lui vous toujours une confiance aveugle ?! Aaah qu'il est beau, qu'il est fort, ce putain de type ! T'as plutôt pas intérêt à ce que je te revois pas traîner avec lui ! Et c'est pour toi que je dis ça, okay ?!

- M.. Mais... Le Pied Beau tenta de protester, mais le regard que lui lançait l'autre en cet instant le dissuada de terminer sa phrase qui de toute façon aurait été difficilement verbalisable puisqu'inexistante dans le petit cerveau du pirate.
Lòng les aurait.. roulé?
Lòng l'aurait... Manipulé?
Était ce vraiment possible? Wilhelm avait bien du mal a croire cela! Le Dragon avait toujours été réglo pourtant, avec lui comme avec le reste de l’équipage, du moins... C'est ce qu'il lui semblait!

- Okay DogFish ?!

En guise de réponse, Wilhelm se contenta de secouer la tête a la positive, se mordant les lèvres comme un gamin qu'on venait de réprimander, peu enclin a tenir tête a son interlocuteur.
Cependant, tout n’était pas encore très clair dans son esprit.
Après tout, Ian avait écorché le règlement en ramenant cette enfant perdue sur le bateau, et en plus de ca, une gamine qui avait un lien avec... avec...

Soul

Il frissonna rien qu'en y pensant.

Et au final, l'asiatique avait emporté cette "Joy" loin de lui, loin du bateau, et allait sans doute la trucider un peu plus loin, du moins c'est ce qu'il espérait.
Oui.
Il n'y avait pas de raison que le Dragon la laisse gambader après tout ca, n'est ce pas?
Il était.. digne de confiance?

A cette pensée, ses sourcils se froncèrent, un air penseur se dessinant sur ses traits, mâchonnant l’intérieur de ses joues.

Hrp:
 







"Cause you love, love, love
When you know I can't love / You love, love, love
When you know I can't love you"



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ancien Pirate
avatar

Invité



MessageSujet: Re: Nous n'irons plus aux bois   Mer 23 Déc 2015 - 12:40

Quand DogFish acquiesça, Ian laissa échapper un rire. Un grand éclat de rire qui égaya son visage. Il posa ses mains sur ses genoux, regarda le sol  et ria encore, comme s’il paraissait très très amusé de la situation.

- Ouais bien sûr, bien sûr. Qu’il est gentil le Doggy.

Se redressant subitement, il adressa un joyeux sourire à son comparse :

- C’est fou ça, tout de même. Nan, vraiment. C’est un truc de fou. On s’est rendu compte de rien ! Ah ah sacré Long. Sacré, sacré, sacré Long. Il est bien fort. Ouais, il en a dans la caboche. Dans sa petite caboche, lààà, hein Doggy ?

Il tapotait la tempe du Pied-Beau de son indexe histoire d’illustrer ses propos, ses dents se serrant un peu à la fin de sa phrase. Puis il gloussa encore, administra une petite claque amicale à son ami et s’écarta, reprenant son souffle et essuya son nez dont le sang avait enfin cessé de couler.

- Ce mec ne se rend pas compte de la connerie qu'il a faite. Sinon jamais il n'aurait osé, n'est-ce pas ? Et elle est partie ... Et il en a fait qu'à sa tête.

Il appuya son front sur le mur et chuchotant, tournant le dos à DogFish. À vrai dire, il ne lui parlait pas vraiment à lui. Son esprit abîmé avait du mal à trier toutes ces informations.
Le pirate fit volte-face et se plaqua contre le mur avant de se laisser glisser lentement et théâtralement au sol, le regard dans le vide.  Il était mal, vraiment mal. Passant d'une émotion à l'autre sans savoir sur laquelle s'arrêter, mettant au clair des idées déjà bien floues ... il était compliqué pour lui de réfléchir dans ce genres de situations. Si bien qu'il se mit à pleurer, là, d'un seul coup. Il plaqua ses mains sur sa face pour étouffer ses sanglots alors qu'il continuait de baragouiner des paroles sans véritable sens. Il pleurait souvent, Ian, contrairement à ce que l'on pensait. On pouvait même le considérer comme un homme hyper-émotif, victime de ses émotions, trop puissantes pour qu'il n'arrive à les contrôler.

- Vas-t-en Wilh, balança-t-il à l'intention du Pied-Beau.

Sa main attrapa la corde qu'il gardait sur lui et la lança sur son ami.

- Casse-toi ! Tu comprends ou tu comprends pas ? Tu veux que je t'imprime mes mots à coups de poings dans ta face ? Dé-gage, bouge, barre-toi !

Il essuya ses joues trempées de larmes, bien décidé à rester ici, dans son coin, jusqu'à la fin de la nuit, à ressasser ses idées noires, et pourquoi pas, à orchestrer la mort du Dragon.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Wilhelm DogFish
avatar

☠ Matelot du Jolly Roger ☠


✘ AVENTURES : 1021
✘ SURNOM : Le Pied-Beau
✘ AGE DU PERSO : 25/30 ans

✘ DISPO POUR RP ? : 5/5
✘ LIENS : Fiche
et Collection
Chansons et débris de mémoire

MessageSujet: Re: Nous n'irons plus aux bois   Dim 27 Déc 2015 - 20:21


"Ouais bien sûr, bien sûr. Qu’il est gentil le Doggy."

Le dit Doggy ravala sa salive.
"C’est fou ça, tout de même. Nan, vraiment. C’est un truc de fou. On s’est rendu compte de rien ! Ah ah sacré Long. Sacré, sacré, sacré Long. Il est bien fort. Ouais, il en a dans la caboche. Dans sa petite caboche, lààà, hein Doggy ?"

Ian se mit a lui tapoter le crane avec l'index,mais le blond ne moufta pas, trop effrayé ou plutôt impressionné par la colère que venait de piquer son collègue, puis, le maniaque se mit a rire, et lui mit une petite claque certes amicale, mais DogFish, fermât tout de même les yeux et grimaça appréhension, son esprit encore marqué par la tarte qu'il s’était reçu un peu plus tot.

"Ce mec ne se rend pas compte de la connerie qu'il a faite. Sinon jamais il n'aurait osé, n'est-ce pas ? Et elle est partie ... Et il en a fait qu'à sa tête."

Ian avait l'air... désespéré, et sous les yeux de DogFish, il se laissa glisser le long du mur jusqu’à se retrouver assis sur le sol pour enfin, d'un seul coup, se mettre a pleurer dans ses mains tout en marmonnant entre deux sanglots.
Wilhelm s'approcha, voulant le réconforter un minimum, mais le maitre calfat le stoppa.

"Vas-t-en Wilh."

- Mais... Le maniaque lui balança une corde au visage que le Pied Beau rattrapa de peu, une moue attristée peinte sur le visage.

"Casse-toi !"
DogFish resta immobile, ne sachant pas quoi faire.
"Tu comprends ou tu comprends pas ?"
Il fit un pas en arrière, hésitant.
"Tu veux que je t'imprime mes mots à coups de poings dans ta face ?"

Cette fois, Wilhelm se recula plus franchement, la mine attristée, marquée d'un air de chien battu.
Ca lui tordait l’estomac de voir son collègue se mettre dans cet état! C’était bien triste... Vraiment trop triste!

"Dé-gage, bouge, barre-toi !"

Finalement, DogFish quitta les lieux, sans demander son reste, laissant le maniaque seul dans la cale, dépossédé de sa proie.
Tout était bien qui finissait bien, au final, ou presque!
Oui..

Ou presque!

Hrp:
 






"Cause you love, love, love
When you know I can't love / You love, love, love
When you know I can't love you"



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L'Ombre
avatar



✘ AVENTURES : 1491

MessageSujet: Re: Nous n'irons plus aux bois   Lun 28 Déc 2015 - 16:49

The End


Les plus acides violences bien souvent émergent,
Non pas dans le mouvement, mais bien dans la parole,
Une violence froide, vibrante qui tout submerge,
Et attaque le fond de l'âme qui s'affole...


FIN DE L'AVENTURE




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://neverneverland.forumactif.org
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Nous n'irons plus aux bois   

Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

 Sujets similaires

-
» 1.2.3, Nous irons au bois, 4.5.6, cueillir des cerises ♫
» Promenons-nous dans les bois...
» promenons-nous dans les bois...
» Promenons nous dans les bois, tant que le loup n'y est pas ...
» [JDR & GN] Par l'association Promenons-Nous Dans Les Bois

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: La Mer Imaginaire :: Le Jolly Roger-