Partagez | .
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Wilhelm DogFish
avatar

☠ Matelot du Jolly Roger ☠


✘ AVENTURES : 1036
✘ SURNOM : Le Pied-Beau
✘ AGE DU PERSO : 25/30 ans

✘ DISPO POUR RP ? : 5/5
✘ LIENS : Fiche
et Collection
Chansons et débris de mémoire

MessageSujet: Après la Lune vient le Soleil   Dim 7 Juin 2015 - 6:55


Le soleil brillait de tout ses rayons, irradiant les arbres du bois joli, perçant leurs feuillages pour mieux caresser les troncs rugueux et l'herbe asséché, jaunis par cette soudaine canicule qui avait succédé a la nuit éternelle qui finalement ne l'avait pas été tant que ca.
C’était un peu comme si l'astre brillant avait eu envie de rattraper le temps perdu et avait décidé de chauffer trois, non, quatre fois plus fort qu'une belle journée d'été!
Dévastés par cette overdose de lumière, denrée qui avait pourtant été tant espérée il y a si peu, les arbres, les plantes et les êtres semblaient vivre au ralentie, assommés pas le soleil cuisant.

Et au milieu de cette foret asséchée, un certain pirate s'amusait a suivre une piste.
Il avait quitté le groupe qu'il avait accompagné un peu plus tôt pour s’intéresser a quelques traces de pas et s’était retrouvé seul a arpenter les sentiers. Les autres flibustiers avaient préférés rentrer au bateau, prétextant qu'il faisait trop chaud pour partir en traque!

Haaa.. la raison...
Ca les perdra, se disait DogFish qui lui l'avait perdu semblait-il depuis longtemps.
Le blond continuait de suivre la piste, marchant presque a quatre pattes, le dos vouté pour garder les yeux plus près du sol, rivés sur les empruntes furtives laissées dans la terre sèche et poussiéreuse.
Le bois joli! Que de souvenir par ici!
Il en avait fait, de belles prises dans cette foret! L'une d'entre elles restait mémorable, ou du moins, encore gravée dans la sienne, de mémoire, et pour cause, Peter Pan en personne s’était montré, cette nuit la!

"Vinyle sent la bile
Lui remonter jusqu'au nez
Ca doit être difficile
de se faire trancher les pieds..."
Fredonna t-il entre ses dents, concentré sur ce qu'il faisait malgré les souvenirs qui remontaient en lui et la chaleur qui lui tapait sur la tête.
DogFish avait l'impression qu'il n’était pas si loin de l'endroit ou la fameuse chasse s’était déroulé, mais c’était chose difficile a dire, car le décors avait quelque peu changé depuis, et puis... Tout devenait flou.

Et ces empruntes, qu'il suivait maintenant depuis bien une heure dans cette fournaise, elles étaient récentes... Jusqu’où le mèneraient elles? Wilhelm se mordit la lèvre inférieure d'appréhension et essuya la sueur qui perlait sur son front d'un revers de manche.
Les pieds qui avaient laissé ces traces étaient humains et ils étaient petits... Des pieds d'enfant! Les mènerait-ils jusqu'au repaire des garçons perdus?
Il attrapa une poignée de feuilles séchées et la porta a son visage pour les humer avant de les rejeter devant lui d'un geste désinvolte, puis, continua son chemin, accélérant le pas.

Il faisait chaud... Trop chaud, et malgré l'ombre des arbres, la vu de Wilhelm se fit moins aiguisée.
Le pirate commençait a haleter et sa gorge s’asséchait de plus en plus a mesure qu'il continuait sa route.
Tout en lui lui hurlait de rebrousser chemin, de cesser de s'enfoncer dans les bois pour plutôt rentrer au bercail pour s'hydrater, mais DogFish n’était pas du genre a lâcher l'affaire... Il trouverait bien un ruisseau ou se désaltérer en route, et il ne croyait pas si bien dire.

Tout alla très vite.

Wilhelm passa un peu trop près d'un ravin dont la terre asséchée s'effrita sous son poids. Il perdit brutalement l’équilibre et chuta, dévalant la pente a toute vitesse, roulant sur lui même, perdant le contrôle de tout ses sens.
Sa dégringolade se termina brusquement non loin d'un ruisseau; lui arrachant un gémissement de douleur et de colère.
Énervé, il se redressa rapidement mais grimaça et retomba a terre aussi vite qu'il s’était relevé.
"M..Merde.."

Le pirate se mit en position assise et se débarrassa de sa botte droite d'un geste fébrile.
Sa cheville lui faisait atrocement mal, mais heureusement, son pied n'avait rien.
Il grogna cependant, épuisé et a bout de nerf, encore a moitié sonné par sa chute puis se releva et s'approcha un peu plus du ruisseau en sautillant.
Une fois tout près de l'eau, il s'installa au bord de celle ci et s'y désaltéra longuement, buvant comme l’assoiffé qu'il était.
Cette fraicheur lui fit le plus grand bien et il lâcha un soupir d'aise alors qu'il reprenait son souffle, toujours penché au dessus de l'eau clair.

Dans les reflets cristallins, le blond pouvait entrevoir son reflet et ainsi il pu constater que sa dernière acquisition lui donnait un certain style! En effet, a son oreille gauche, au coté d'un anneau d'acier, une nouvelle boucle pendait fièrement, composé d'un minuscule pied.
Le pied de Brise.

Cette constatation le fit sourire, mais ce fut bref. La dernière fois que Wilhelm s’était penché au dessus d'une étendue d'eau, cela avait plutôt mal tourné... Mais bon, ce n’était pas dans ce petit ruisseau qu'une sirène allait débarquer non? Le pirate ne put cependant réprimer un frisson, posant sa main sur son torse, la ou reposait la petite boite, sous son pull. Le fameux écrin...

"Tempête Tempête Tempête droit devant!
Méfis toi jeune pirate, celle ci a de longues dents
J'te parle pas d'un bête, bête mauvais temps
Mais bien d'une sirène qui aime le gout du sang!"


Tout en chantonnant, Wilhelm avait dégainé ses deux machettes et les avait posé sur le coté, dans l'herbe sèche.

"Sa peau est bleu comme l'eau salée
Ses cheveux vert sombre et ses yeux mordorés
Les écailles de sa queue j'ai arraché
Pour ne jamais l'oublier!"


Il fit de même avec ses bottes, découvrant ses deux pieds, agitant ses orteils vernis de noir et auscultant brièvement sa cheville blessée, la droite, celle la même qui était décoré d'un bracelet en fine ferraille, elle même ornée d'un petit crucifix.

"Tempête Tempête Tempête derrière toi
Pirate, Fais tes prières pour la dernière fois
Sa voix crois moi t'enchantera
T'enchainera f'ra de toi une proie"


Il jeta un œil derrière lui comme pour être sur que la créature de sa chanson n'y était pas, puis plongea ses pieds dans l'eau jusqu’à mi mollet, grimaçant de douleur.

"Sa poitrine et clair et satiné
Lourde et ronde comme des boulets
Ses longues griffes ont dessiné
Sur ma peau pour l’éternité!"


Sa voix se fit un peu plus crispée et il fermât les yeux, les sourcils froncés, attendant que le froid de l'eau engourdisse la douleur.






"Cause you love, love, love
When you know I can't love / You love, love, love
When you know I can't love you"



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ancienne Mère
avatar

Invité



MessageSujet: Re: Après la Lune vient le Soleil   Mar 16 Juin 2015 - 2:19

En quête d’aube, je guette le ciel
Sa vue enchanteresse m’ensorcelle            
Une visite dans la chambre du soleil  
Caressé par le zéphyr et les couleurs vermeilles              
La voilà ; avisant ses pieds                                  
De cette douceur secondée                                    
Blancheur nacrée frémissante                                
Toit sans fin d’une mer naissante.

Un horizon coloré envahit l’esprit de Lësa lorsqu’elle s’immerge dans ses pensées. Un monde reculé, un monde inexploré. Un recueil qu’on ne comprend pas toujours, mais qui se prête si bien à la confiance, à l’attendrissement. La douceur qui en émane sait réparer les âmes blessées, sait apaiser les pleurs cristallins.


« Tempête ». L’ouragan parvient jusqu’à la jeune mère. Tempête, tempête, tempête. Le mot se ressasse dans une boucle infinie, frappe la nacrée par sa réalité. La chute, le bruit assourdissant d’il y a quelques instants n’a pas percuté son havre paisible : trop violent, trop oppressant ! Mais à présent, elle s’en rend compte.

L’angoisse creuse tendrement sa poitrine. Elle s’élance dans la vallée étouffante, portant dans un bras un manteau lourd, qui semble davantage convenir aux jours dénués de soleil que lors de températures aussi perçantes que celle-ci. Sa main libre ajuste les bretelles du sac de cuir qu’elle a emmené dans son sillage. De quoi s’hydrater, de quoi guérir quelques plaies – sur son sentier sont parfois croisés quelques garçons perdus blessés. Elle aime à savoir qu’elle est capable soigner, qu’elle peut baisser la tension d’un mal. L’impuissance, cela la gorge de frissons.


Une mélodie basse. Audible pour elle-même. Elle représente son remède contre l’inquiétude, celle qui déchire le cœur.


« Ô jeune héro        
Guidé par la déesse                                          
Apporte la lumière du royaume                            
Rassemble ciel et aïeux                                        
Et rétablis la paix de nos landes                                
Ô jeune héro                                                
Observe le tourbillon des cieux                                
Le chemin de la tour étincelante                              
Et avant de que la route ne s’offre                            
Joue la mélodie céleste … »


La berceuse féérique contraste avec l’intensité de l’instant. Elle perce la coquille paralysante des émotions qui submergent trop – beaucoup trop. Et soudain, lorsque les doigts délicats de la jeune mère écartent avec lenteur le rideau de lianes débordant de soleil …


Une silhouette étrangère. Les mots se rapprochent ; la chanson provient de l’âme égarée. Lësa cille tout doucement, avant de remarquer son pied blessé. Alors elle se rapproche. Elle tâche de ne pas l’effrayer, de réduire les sonorités qui peuvent s’en échapper. Son teint est anxieux, Cependant, sa voix ne semble atteinte d’inquiétude. Tissée de douceur, elle s’élève vers le pirate.


« Oh ! Vous êtes blessé ? Je vous ai entendu tomber, alors, je me suis dépêchée. »


Une pause ; avec la légèreté d’une brise tiède. Elle esquisse quelques pas vers lui. Sa mine pâle. Elle devine. Elle essaie, elle propose d’une main douce, attentionnée.


« J’ai de l’eau. Vous pouvez tout, tout boire, et peut-être en remplir un peu plus avec la rivière ! »


La jeune fille n’est plus si loin. Son champ de vision lui accorde un aperçu des pieds de l’homme. Surprise, elle lève longuement les sourcils, avant de déclarer, peinée.


« Comment de si jolis pieds peuvent-ils être ainsi abîmés … ? »
Revenir en haut Aller en bas
Wilhelm DogFish
avatar

☠ Matelot du Jolly Roger ☠


✘ AVENTURES : 1036
✘ SURNOM : Le Pied-Beau
✘ AGE DU PERSO : 25/30 ans

✘ DISPO POUR RP ? : 5/5
✘ LIENS : Fiche
et Collection
Chansons et débris de mémoire

MessageSujet: Re: Après la Lune vient le Soleil   Mar 23 Juin 2015 - 2:19

DogFish l'avait entendu s'approcher et ses sourcils s’étaient froncés. Un pas léger, hésitant? Pas tant que ca...
Était ce un peau rouge? Un enfant perdu? Étaient ils plusieurs?
Il ouvrit les yeux tout en posant la main sur le manche de l'une de ses machettes au sol, se préparant a attaquer l’intrus par surprise.

" Oh ! Vous êtes blessé ? "

Le pirate sursauta légèrement, surpris par la voix qu'il venait d'entendre, puis tourna la tête vers la personne qui s’était ainsi exprimée.

"Je vous ai entendu tomber, alors, je me suis dépêchée."


C’était une jeune fille... Une jeune fille frêle et apparemment sans armes, sans défense.
Il ne s'attendait pas vraiment a ça, il devait bien l'admettre. Un peu décontenancé, il balayant les environs des yeux, s'assurant ainsi que la demoiselle était bien seule et qu'il ne s'agissait pas la d'un traquenard.

Personne a l'horizon.

Pendant la pause silencieuse qui s’était réinstallée dans le bois, la jeune fille esquissa un mouvement, s'avançant un peu plus et automatiquement, Wilhelm se crispa, resserrant sa prise sur son arme sans pour autant la dégainer, toujours assit sur le sol au bord de la rivière.
Ce n’était qu'une gamine, certes, mais il était dans une situation peu avantageuse! Et puis, qu'allait-elle sortir de son sac comme ça? Un couteau? Un mousquet? Peut être pire encore!

« J’ai de l’eau. Vous pouvez tout, tout boire, et peut-être en remplir un peu plus avec la rivière ! »


Une gourde.

Le pirate en fut presque déçu.
C'est qu'il avait la clair impression d’être complétement paranoïaque la.
Il eut dans un premier temps l'envie de refuser la proposition et d'envoyer balader cette étrange apparition mais ses yeux s'attardèrent sur la gourde remplie d'eau clair.
Il jeta un œil vers le ruisseau, puis de nouveau vers la main tendue, hésitant.

Il était vrai qu'avec ca, il pourrait continuer sa route...Ou plutôt rentrer sur le Jolly Roger sans trop d'encombre. Avec sa cheville abimée, il n'irait pas aussi vite qu'a l'allée, et le soleil tapait si fort... Il avait marché si longtemps pour arriver la ou il était qu'il lui faudrait des heures et des heures pour rentrer au bercail. Sans eau, c’était l’évanouissement assuré.
Et la mort peut être.

« Comment de si jolis pieds peuvent-ils être ainsi abîmés … ? »


Wilhelm tendit finalement le bras et arracha la gourde des mains de Lësa en grognant d'un air mal-aimable, cherchant a l'effrayer.

"T'occupe pas de mes pieds!"
Aboya t-il l'air mauvais, puis, il se releva brutalement, sa machette a la main, prêt a se jeter sur elle! Cependant, il perdit presque aussitôt l’équilibre, s’étant relevé trop vite, la tête lui tourna. Il prit appuie sur sa cheville blessée et hurla de douleur, se remettant rapidement en position assise.
Wilhelm grommela, pestant entre ses dents, serrant la gourde contre lui et gardant un œil sur la jeune fille.
Quelque chose attira alors son attention, désamorçant quelque peu sa colère.

"C'est quoi.. ce manteau..."
Ses yeux se plissèrent alors qu'il fixait le vêtement qui n'avait a priori rien a faire dans les bras de la jeune fille.

Bein oui

Il faisait bien trop chaud pour porter ça...

Et puis...

"Mais.. C'est a Zane ca!"
















"Cause you love, love, love
When you know I can't love / You love, love, love
When you know I can't love you"



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L'Ombre
avatar



✘ AVENTURES : 1673

MessageSujet: Re: Après la Lune vient le Soleil   Dim 29 Nov 2015 - 20:57

The End


La mère n'insiste pas,
Et ne pense même pas,
A tromper celui qui,
La fixe tout interdit,
Elle lâche le vêtement,
Et s'enfuit en courant !



FIN DE L'AVENTURE




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://neverneverland.forumactif.org
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Après la Lune vient le Soleil   

Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [Histoire] La complainte du soleil, de la lune et du vent
» Pokémon Soleil et Pokémon Lune
» [3DS] Pokémon Soleil & Lune
» 2DS Collector Pokemon Soleil et Lune
» Pokemon Soleil et Lune

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: La Vallée des Fées :: Le Bois Joli-