Partagez | .
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Blot
avatar

♣ Livreur ♣


✘ AVENTURES : 142
✘ SURNOM : La Trace
✘ AGE DU PERSO : 5 ans à peu près

✘ DISPO POUR RP ? : Ça peut s'faire
✘ LIENS :
De la bave et encore de la bave


MessageSujet: Pierre et le loup   Lun 25 Mai 2015 - 3:25

J'ai pour longtemps couru dans la forêt. Je voulais pas manger et les mamans elles voulaient m'obliger. Alors j'ai parti! Le problème c'est que j'étais loin loin. Je savais même pas où j'suis ! C'était tout noir et tout froid, j'aime pas très beaucoup. Et le pire de tout le pire c'est que y'avait personne et que moi, l'arbre le plus grand je le trouvais pas!

Alors en plus j'ai commencé à avoir mal aux jambes, là derrière en dessous du genou mais avant le pied, mais j'sais plus comment que ça s'appelle mais ça a un nom laid. Comme un mot moche. Et donc je me suis assoyé par terre tout contre un arbre  pour comme si c'était une chaise ou un chaud-teuil ! Sauf que j'ai eu les yeux qui piquent, et après j'ai fait le baillage avec la bouche. J'avais envie de faire dodo!

Alors ben je me suis endormi! Comme ça. C'est venu vraiment très vitement! Vu que y'avait le soir aussi! Même pas que j'ai eu le temps d'essayer mon nez qui avait encore du sang qui coulait!

OoOoO


Blot s'était assoupi au pied de cet arbre. Bien évidemment, il croulait de fatigue! Son pouce se glissa de lui tout seul dans sa bouche grande ouvert d'où dégoulinait le filet sempiternel. Son nez était appuyé sur sa jambe, et le tissu de son pantacourt s'imbibait d'une tâche de sang qui recouvrait à présent  la surface quasiment entière du genou. Lorsqu'enfin dans son sommeil sa tête se renversa en arrière il avait le visage repeint en rouge comme un peu rouge. Mais son sommeil était si profond! Ce 'n'était pas le bruit des oiseaux qui le réveillerait!






 
 
Merci :D

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ancienne Créature
avatar

Invité



MessageSujet: Re: Pierre et le loup   Lun 25 Mai 2015 - 13:49

Moloch avait passé sa matinée à courir après les lapins et autres petits animaux, à jouer dans les buissons et à mordiller l’écorce des arbres. Aujourd’hui il se sentait particulièrement libre. L’ombre de l’épais feuillage des arbres de la jungle empêchait la température d’atteindre des niveaux inconfortables. Et puis, vers la mi-journée, la faim se fit sentir. Alors il entreprit de trouver quelque chose à se mettre sous la dent. Un cerf devrait faire l’affaire.

La première moitié de l’après-midi fut consacrée au pistage du gibier. Moloch reniflait le sol, cherchait des traces de pas, traquait les endroits où l’animal et son escorte de femelles avaient put s’arrêter pour manger ou boire. Vers seize heures, il trouva enfin son bonheur. Le cerf, doté d’immenses bois, marquant son âge, buvait au fil d’une petite rivière passant dans une sorte de clairière. Les lianes et les racines de la jungle jonchaient sur le sol, ainsi que la mousse verte de cette environnement humide, mais les animaux ne s’en souciaient guère.
Moloch s’avança lentement, prêt à réagir au moindre mouvement. Il grimpa silencieusement à un arbre. Une biche leva la tête et regarda dans sa direction. Le prédateur s’arrêta de bouger, de respirer, même, et attendit. La femelle ne tarda pas à baisser la tête. Alors la bête cuirassée continua à s’avancer. Elle prépara son bond. Elle savait déjà se qu’elle allait faire.

Le cafard fit un saut suffisamment grand pour dépasser le troupeau, amortit sa chute avec une roulade et se réceptionna sur ses quatre pattes, paré à poursuivre le cerf. Il poussa un hurlement, dévoilant sa gueule hérissée de dizaines de crocs affûtés, soit autant de promesses de mort. Il laissa quelques secondes d’avance au cerf avant de démarrer. Il ne voulait pas aller trop vite, il préférait prendre son temps et s’amuser.
Chacun de ses pas arrachait la terre, la mousse ou les herbes. Il courait à une vitesse telle que les échos lui permettant de percevoir son environnement arrivaient au dernier moment, faisant appel à ses réflexes et son instinct.
Courir sur le sol, bondir sur cette arbre, glisser sur son tronc, se réceptionner sur une branche, utiliser son mouvement pour bondir à nouveau, couper par la rivière, en sautant d’un côté à l’autre, sauter par-dessus la tranchée dans laquelle le troupeau courait une fois, faire un deuxième tour, grimper à la cime d’un arbre pour bondir sur la falaise en haut. A peine prendre le temps d’admirer le paysage magnifique, la jungle s’étendant en bas, et reprendre une vitesse hallucinante pour sauter sur un arbre, profiter qu’il se penche pour continuer à galoper.

Moloch ne se sentait si libre que lorsqu’il courait après du gibier. Il continua ainsi à user de son environnement à grand renfort d’acrobaties aussi gracieuses qu’impressionnantes pendant une bonne heure. Enfin, il calcula rapidement la trajectoire à adopter. Il se mit à côté du troupeau, galopant à une vitesse légèrement plus haute. Le cerf était au milieu, il s’agissait de faire preuve de précision et de vitesse. Moloch sauta sur un tronc, l’utilisa comme appui pour faire de même sur un autre arbre, de l’autre côté du groupe. Il bondit une dernière fois, mais vers sa proie, cette fois-ci. Il lui tomba sur le dos. Son poids fit tomber l’animal, qui s’écroula au sol et se mit à rouler à cause de sa vitesse acquise. Le prédateur était fermement accroché à lui et le rejoignit dans ses tonneaux. Les biches esquivèrent les deux créatures enlacées dans une étreinte mortelle en les contournant ou en sautant par dessus. Moloch stoppa la roulade et brisa la nuque du cerf en la mordant et en pivotant violemment la tête sur le côté.

Il haletait, essoufflé, mais aussi excité par le festin qui l’attendait. Il ne lâcha pas sa proie et la traîna avec lui dans un lieu à l’abris. Il grimpa à un arbre, marcha sur les épaisses branches, glissa le long des lianes, escalada une falaise et continua à arpenter la magnifique jungle pendant deux bonnes heures. Le soir pointait le bout de son museau d’argent. Enfin, Moloch trouva un endroit à la fois abrité et confortable. Il déposa son butin dans le nid de branchages qu’un arbre lui offrait et entreprit de lui ouvrir le flanc avec la lame terminant sa queue. Alors qu’il allait trier les pièces de viande de la créature, il sentit une odeur étrange. Il referma ses mâchoires sur sa prise et descendit le tronc de l’arbre en glissant, ses griffes faisant de longues entailles dans l’écorce. La chose qui dégageait cette odeur était au pied d’un arbre voisin. Minuscule, inoffensif, inconscient.

Un humain. Tout petit humain.

Moloch en avait déjà croisé -et goûté- et savait qu’ils n’étaient pas aptes à se battre, pas si jeunes. Il s’approcha et remarqua qu’il était couvert de sang. Le cafard déposa sa prise à côté et ne put s’empêcher de lécher l’hémoglobine séchée parcourant l’enfant. Il frissonna et se recula. Définitivement, les hommes avaient un goût infecte. Il feula en faisant cliqueter sa collerette affûtée.

Hisssss !


HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Blot
avatar

♣ Livreur ♣


✘ AVENTURES : 142
✘ SURNOM : La Trace
✘ AGE DU PERSO : 5 ans à peu près

✘ DISPO POUR RP ? : Ça peut s'faire
✘ LIENS :
De la bave et encore de la bave


MessageSujet: Re: Pierre et le loup   Mer 27 Mai 2015 - 14:27

Blot rêvait beau aujourd'hui, quelle chance! Un rêve où il pouvait tranquillement patauger dans une mare avec des dauphins sans qu'on vienne l'énerver, ou lui dire de pas faire ci ou pas faire ça, parce même si Blot obéissait (presque) toujours, ça lui hérissonnait le dos qu'on y soit toujours dessus. Libre et tranquille. Soudain dans son songe, un fourmilier le prit pour une fourmi et commença à le lécher avec sa grande langue râpeuse. Sauf qu'on aurait dit que c'était comme ça en vrai. Cela réveilla d'un coup le petit garçon.

Il se redressa en position assise et regarda son interlocuteur (puisqu'il avait fait «hiss», Blot considérait qu'ils avaient commencé une conversation), les yeux clignant à cause de la  lumière qui forêt ou non était bien là. Il bailla et s'informa d'une voix endormie:

─ Ça veut dire quoi "hiss" c'est comme dans "ho hisse la saucisse"? Ou ben tu avais voulu faire "glisse" comme sur la glace? Où ça était juste pour "Fils"? Moi j'suis pas ton fils. Et c'est pas de la patin'glace ici.

C'était une espèce d'animal bizarre et rigolo qui avait l'air plutôt gentil. Il était très grand et couvert de métal, ça faisait clic-clic. Blot cligna encore une fois avant d'avoir un sourire de type extra-large et de se relever. Il s'épousseta rapidement et se rapprocha de l'animal, lui cherchant désespérément un nom. Il n'en avait jamais vu de pareil. Ça ressemblait à une vache, une blatte mais aussi un loup. C'était très bizarre. Tandis qu'il réfléchissait il avait posé son index sur sa lèvre inférieure. Ca... HA!

─ CAFARLOU!

Blot s'approcha encore de l'animal (parce que c'est bien comme ça qu'il qualifiait le monstre, ou cafarlou : une énième peluche, sans poils mais qui devait quand même être super à câliner. Il posa sa petite main sur le début du cou, et caressa tout le long de la colonne vertébrale. Il renifla sa morve, et gazouilla d'une voix toute douce, qui trahissait à quel point il était ravi:

─ T'es trop beauuu toi!

Il continua sa caresse et sa main prit même un peu d'assurance. Un petit rire cristallin s'échappa de sa gorge.






 
 
Merci :D

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ancienne Créature
avatar

Invité



MessageSujet: Re: Pierre et le loup   Dim 7 Juin 2015 - 21:55

Le contact fit frissonner Moloch, qui fit bruisser sa collerette. Il tourna rapidement la tête vers l'enfant et se recula en se tournant vers lui. Il s'écrase au sol, levant le dos et les reins, sa queue s'agitant au-dessus de lui, prête à frapper au cas où cet humain impétueux osait le toucher à nouveau. Il poussa un long grognement qui se fondit en feulement vers la fin. Il agita ses lames pour les faire s'entrechoquer et provoquer un bruit similaire à des maracasses, à la manière d'un dilophosaure.

Il recula en continuant de grogner et de faire bruisser ses os pour intimider l'enfant. Il ne voulait pas qu'il le touche, encore moins qu'il s'approche de sa proie. Il était prêt à le transpercer de part en part avec sa puissante queue, mais une morsure aurait sans doute suffit. Il passa par-dessus le cadavre de sa proie et posa sa patte dessus, affirmant son appartenance.

Il baissa la tête vers le ventre grand ouvert de la biche et mordit dans les entrailles tiédasses en continuant à se méfier de l'enfant. Il tira un coup sur la chaire, puis un deuxième pour arracher un morceau. Du sang coagulé gicla sur sa carapace et derrière lui, tachant la mousse sur les arbres et l'herbe humide. Il feula à nouveau vers l'enfant, lui ordonnant de s'éloigner. Il n'aimait pas la viande humaine et se sentait toujours obligé de manger se qu'il tuait, au moins dans un esprit de contradiction pour ne pas laisser ses prises à d'autres, alors il hésitait à assassiner cet enfant là.
Revenir en haut Aller en bas
Blot
avatar

♣ Livreur ♣


✘ AVENTURES : 142
✘ SURNOM : La Trace
✘ AGE DU PERSO : 5 ans à peu près

✘ DISPO POUR RP ? : Ça peut s'faire
✘ LIENS :
De la bave et encore de la bave


MessageSujet: Re: Pierre et le loup   Jeu 11 Juin 2015 - 21:39

Le cocon de tendresse qui s'était formé autour du tout petit perdu se brisa comme une feuille de cristal.Il bascula en arrière et tomba sur son séant. Le garçonnet resta une dizaine de secondes hébété, les yeux grands ouverts mais clignant fébrilement, la bouche entrouverte laissant apparaître deux dents blanches comme de la nacre. Une main affreuse-moche-pas-belle-qui-pue attrapa son bonheur et l'arracha sèchement comme on arrache l'épine qui s'est plantée dans le pied; la lèvre inférieure de Blot se mit à trembler, son nez piqua .

Blot se mit à déverser des quantités et des quantités de larmes, et ce de la façon la plus bruyante qui soit, avec de grands cris, des hoquets, et surtout ces torrents d'eau salée qui n'en finissaient pas de couler sur ses joues, son menton, son cou. Le petit Livreur, plus que de douleur, avait peur, et plus que de peur, était triste; Triste à en mourir. Et le pire c'est que ça ne voulait pas s'arrêter . Il bredouilla entre deux sanglots étranglés:

─ T'es.. t'es... t'es méchant !

Et là , comble de l'horreur, le Cafarlou attaqua le flanc de la biche, la jolie biche. Blot ne l'avait pas vue auparavant, mais il l'apercevait maintenant, au niveau de ses yeux. Ce magnifique animal qu'il avait été prêt un instant à aimer et chérir comme un nouveau doudou, il était mort, il était chair, il était sang. La Trace poussa un "hiii" strident. Ses yeux se levèrent sur le cafard de métal, et sa voix fusa comme un poignard dans sa direction:

─ T'ES QU'UN TUAYEUR! Pas touche aux zanimals!

Bien sûr ce n'est pas un peu de colère qui aurait tari le fleuve lacrymal du petit garçon, au contraire il s'intensifia. Il avait juste voulu faire un câlin, une caresse, il se sentait on ne peut plus trahi. C'était pour ce venger de son acte de douceur et de gentillesse, qu'il avait tué ce pauvre animal? Blot trouvait ça cruel, injustice, et il était incapable de comprendre une telle action. Et... pourquoi il la mangeait, d'abord! POURQUOI! Blot dans sa fureur, son malheur et son incompréhension, saisit un petit caillou qui traînait à côté de son bras gauche, et le jeta de toutes ses forces sur le flanc de la bête. Cling! Le cliquetis sur le métal, puis pouf il retomba sur l'herbe. Oh, ce n'était qu'un tout petit caillou, de la taille d'une fraise! Mais pour le garçonnet cela représentait beaucoup, et il avait le sentiment profond d'avoir fait quelque chose de courageux, téméraire et sans pitié. Son visage, toujours débordant d'eau salé, se contracta dans une petite moue de victoire, un air suffisant, et un peu... ravi.

Sa voix de petit oiseau s'éleva et prononça la sentence, à la manière d'un juge en fin d'audience au moment ou il va frapper avec son marteau:

─ Cafarlou, tu es un VILAIN!






 
 
Merci :D

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ancienne Créature
avatar

Invité



MessageSujet: Re: Pierre et le loup   Mar 16 Juin 2015 - 20:51

─ T'es.. t'es... t'es méchant !


La bête ignora les jérémiades de l'enfant. Il souleva d'un coup de dent la peau de la biche et brisa les côtes du flanc qu'il venait d'exposer. Il mordit dans la chaire et tira une fois, deux fois. La troisième fois fut la bonne. Le morceau de viande qu'il mordait céda, envoyant toujours plus de sang autour. La biche dégageait l'entêtante odeur de la mort et du sang. Il se délectait de sa proie en poussant des grognement de satisfaction. Une patte alla fouiller dans les entrailles de l'animal.

─ T'ES QU'UN TUAYEUR! Pas touche aux zanimals!


Les cris de l'enfant agaçaient légèrement le cafard, mais il continua à dévorer sa proie. Se n'était pas se petit d'homme qui allait le déconcentrer de son repas. Il avait faim avant d'entamer la créature, maintenant il y était moins sensible. Il finit par presque oublier le petit mortel non loin de lui.

*Cling*

Oui, presque.


─ Cafarlou, tu es un VILAIN!


- Rrrrrrrrrhissssssss...

La bête leva lentement la tête et fixa silencieusement l'effronté. Il poussa calmement le cadavre de la biche et s'approcha dans un silence toujours plus terrifiant.
Un pas. Il leva sa caudale et fit sortir les lames secondaires dans un claquement presque mécanique.
Deux pas. Sa salive se mit à couler de son sourire éternel.
Trois pas. Il entrouvrit la gueule, sortant sa langue pointue, dégoulinante de bave.
Quatre pas. Il poussa un long feulement, presque inaudible.

Il ne fit pas de cinquième pas. Il s'arrêta et se leva sur ses pattes arrières, gonflant sa poitrine, plaquant ses lames dans son dos, repliant ses griffes. Après avoir ainsi toisé l'enfant, il se laissa retomber, frappant puissamment le sol, fit violemment jaillir sa collerette et poussa un hurlement d'une puissance phénoménale sur Blot, qui dura pendant de longues secondes pendant lesquelles il agita ses lames, en les entre-choquant dans un bruit de maracasses. Quand il eu finit, il fit claquer sa queue en l'air, comme un fouet.

Il était prêt à sauter sur l'enfant.
Revenir en haut Aller en bas
Blot
avatar

♣ Livreur ♣


✘ AVENTURES : 142
✘ SURNOM : La Trace
✘ AGE DU PERSO : 5 ans à peu près

✘ DISPO POUR RP ? : Ça peut s'faire
✘ LIENS :
De la bave et encore de la bave


MessageSujet: Re: Pierre et le loup   Ven 19 Juin 2015 - 4:11

─ HIIIII!

Le cri perçant sortit de la gorge du petit garçon. Il était sur-aigu, puissant et infini. Le petit garçon ne demanda pas son reste. Il se leva d'un bond, fit demi-tour et s'éloigna en courant. Courait, courait, pour mettre de la distance entre lui et l'animal. NON! Ce  n'était pas un animal c'était.. c'était... c'était une horrible bête! Voilà tout! Blot ne s'en rendait pas du tout compte mais sa trajectoire était bien loin d'être rectiligne. Il faisait une boucle. Si bien qu'il se retrouva à nouveau dans la clairière au monstre, plus apeuré, plus désespéré que jamais.

Il retenta une fois de s'éloigner et courut jusqu'à une rivière. Là il contempla quelques instants l'eau claire, transparente, presque on aurait dit que ce n'était pas de l'eau, même! Devant un liquide aussi propre, le petit fut pris de désespoir! Il ne pouvait donc pas se cacher en retenant sa respiration. Il doutait aussi d'être capable de rester en apnée pendant plus de dix secondes, lui qui savait même pas très bien nager la tête sous l'eau! Pourtant il ne voyait pas d'autres solutions.

Il était persuadé que le Cafarlou n'était pas une créature capable de nager. Il devait se noyer tout de suite, vu comme il était gros et tout plein de métal lourd, non? Et avoir de la rouillure! À tous les coups. Blot ne réfléchit pas plus beaucoup avant d'enlever son t-shirt et son pantalon, de se jeter dans l'eau et se placer au centre du cours d'eau. Il faisait de grands mouvements avec ses mains et ses jambes pour rester à la surface et tentait de faire le moins de bruit possible en respirant par exemple.

Le bonhomme tremblait de terreur. Le monstre allait le MANGER TOUT CRU c'était sûr! Et refaire son horribleeeee bruit avec ses écailles de métal! Horrible, horrible, affreux, terrible, moche, beurk beurk beurk!!! Il enfonça son index et son majeur dans sa bouche et se mit à les suçoter frénétiquement et presque à s'en faire mal. Il allait arriver, il allait arriver, il allait arriver...






 
 
Merci :D

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ancienne Créature
avatar

Invité



MessageSujet: Re: Pierre et le loup   Dim 21 Juin 2015 - 14:53

L'enfant s'enfuit si tôt qu'il lui hurla dessus. Moloch en était sombrement fier, il souhaitait au fond de lui que cet enfant aille rapporter son mythe aux autres garçons perdus, histoire qu'ils le craignent et cessent de l'importuner, histoire qu'ils se souviennent définitivement de son nom. Oh non, mieux...qu'il se dissolvent et perdent en puissance, déchirés par l'hésitation de le considérer comme un monstre ou comme une divinité de la nature.

De sombres desseins, en somme. Qui eurent l'audace de traverser le cerveau primitif de la bête. Ils lui arrachèrent un semblant de rire. Le prédateur retourna à sa proie, mordit la nuque de celle-ci et sauta dans l'arbre qu'il avait quitté quelques minutes plus tôt.

Il sentit l'air ambiant se rafraîchir : le soleil avait depuis un moment disparut à l'horizon. Peut être qu'en fait le petit d'homme ne s'en sortirait pas...retrouver son chemin dans la jungle est loin d'être une mince affaire. Tant pis, il n'avait qu'à pas s'aventurer aussi loin de son arbre protecteur, se ne serait pas le cafard qui s'en soucierait.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Blot
avatar

♣ Livreur ♣


✘ AVENTURES : 142
✘ SURNOM : La Trace
✘ AGE DU PERSO : 5 ans à peu près

✘ DISPO POUR RP ? : Ça peut s'faire
✘ LIENS :
De la bave et encore de la bave


MessageSujet: Re: Pierre et le loup   Ven 26 Juin 2015 - 14:42

Le monskre n'est pas venu! Non, il ne vint pas!
Blot était planté au milieu de l'eau glacée, il avait froid, il attendait, et le Cafarlou ne venait pas! Il resta là un quart d'heure, vingt minutes, dans ces eaux-là, à grelotter et chantonner, parce qu'il n'avait pas été capable de rester en silence, finalement.

Le cafard metallique ne venait pas.

Au final, le petit garçon rejoignit la rive en nage du petit chien (vous connaissez beaucoup d'enfants de cet âge capable de nager la brasse ou le crawl?) et s'extirpa de l'onde avec difficulté. Il haleta une longue minute, assis sur l'herbe fraîche, afin de se remettre de ses émotion, les mains posées sur son ventre mouillé.

Ensuite, La Trace se rhabilla à la hâte, alors même que sa peau n'avait pas séché, puis il reprit sa course dans la forêt. Il courait au hasard, le livreur, parce qu'il ne savait pas rentrer! Il ne savait pas même où il était! Il eut beaucoup de chance parce qu'il ne croisa plus Moloch (dont il ignorait le nom hein), il vit juste un cadavre de biche auquel il fit un petit au revoir de la main, les larmes aux yeux, "parca que tu vas revivailler après, pas vrai?"!

Le fait qu'il retrouva l'arbre résulte certainement du miracle, mais il l'avait trouvé, et encore mieux AVANT le repas. Pas de punition pour ce soir! Enfin, à la base il n'avait pas faim le petit Blot et il n'avait pas voulu manger! Pour le coup il fut bien obligé, mais c'était rien par rapport à la peur et qu'il avait failli se faire boulotter... Alors Blot ne se plaignit même pas. Il s'en souviendrait du monskre, et il n'irait plus jusque dans la forêt toute noire!!






 
 
Merci :D

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L'Ombre
avatar



✘ AVENTURES : 1506

MessageSujet: Re: Pierre et le loup   Ven 26 Juin 2015 - 19:15

The End


Même le Pays de Jamais,
Nous aura ainsi démontré,
Que, en tout lieu et en tout temps,
Les cafards sont fort attirés,
Par toute les formes de saletés,
Y compris, donc, certains enfants !



FIN DE L'AVENTURE




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://neverneverland.forumactif.org
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Pierre et le loup   

Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Loup solitaire et souvenir de jeunesse
» gsm de Pierre Delandsheere
» La pierre de foyer votre avis !
» L'âge de Pierre
» Clé du golem de pierre pour quête de l'armure antique

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: La Jungle Luxuriante :: Les Profondeurs Périlleuses-