Partagez | .
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
Starkey
avatar

Invité



MessageSujet: Re: Un revenant de l'ombre   Mer 20 Mai 2015 - 11:15

"Artifices et Forbans"
Brume apaisante 


Lorsqu'il vit l'attroupement de pirates se diriger vers la cabine du médecin, Starkey ne sourcilla pas. A présent, il était seul sur le navire, loin de cette agitation qu'il jugeait comme devenant un tantinet envahissante. Tout le monde savait que l'artificier n'appréciait guère la compagnie, il n'y avait donc rien d'extraordinaire à ce que qu'il prenne un peu de distance... De plus, l'odeur de rhum et de toute ce qui risquait de se dérouler ensuite... Il n'y était pas vraiment favorable. Les grandes fêtes, il préférait les passer à se défoncer le crâne à coup de narcotiques, à grande bouffée de substances qui vous donnent des visions plus amusantes que d'ordinaires ! Cette sensation de sentir son corps s'engourdir, devenir plus détendu, moins crispé. Ouais, ça manquait cruellement sur ce vaisseau !

L'artificier sortit d'une petite boite métallique, une cigarette roulée qu'il apporta à ses lèvres. Tapotant sa poche dont le contact rassurant du briquet le détendit. Rougeoyante en son extrémité, une épaisse fumée blanche s'échappa de la commissure de ses lèvres. Une odeur particulière s'échappa de la cigarette. Le tabac avait été mélangé à des herbes indigènes, originaires des contrées peaux-rouges. Là, il se sentait bien mieux. Le brouhaha qui s'échappait de la cabine du médecin lui était presque égal à présent... Son esprit était occupé à d'autres réjouissances...

L'océan était d'un calme olympien, comme la plupart du temps. Calme, détendu... Le regard plongé au loin, par delà l'horizon qui s'étendait infiniment. Il était bien loin de ce qu'il avait vécu avant. Néanmoins, le pirate ne regrettait pas une seconde d'avoir suivit le capitaine jusqu'ici. Bien que depuis qu'il ai débarqué sur l'île, il ne le voyait que très peu. Bref ! Le pirate tira quelques coups supplémentaires sur sa cigarette avant de sourire bêtement et d'en venir à bout.

Une, deux, trois. La troisième entamée, la curiosité s'emparait lentement de lui alors que son corps s'engourdissait d'un bien-être grandissant. Nonchalamment, il rejoignit la cabine, noire de monde. Sans vouloir faire de mauvais jeux de mots Peau-noire était dans la place. Il n'était pas trop enthousiaste à cette idée, puisqu'il n'appréciait guère le médecin à l'allure particulière. Ses méthodes trop brutales ne collait pas avec la délicatesse qu'il espérait d'un médecin. Tout un tas de choses rigolotes fusaient dans le crâne de l'artificier qui avait entamé quelques cigarettes supplémentaires sur le pont. Il éclata de rire lorsqu'il entendit une détonation retentir dans la cabine. Des explosions ! Des flammes, de la poudre ! Oh ouais ! Boom bébé ! L'esprit embrumé, il se contenta de se taire lorsqu'il vit que le coup de feu avait été tiré par le second lui même. Il n'avait pas vraiment envie de se le mettre à dos puisqu'il était celui qui lui dénichait ses jolies petites herbes qui embrument l'esprit... Lui qui était prêt à allumer la mèche d'un de ses explosifs sous le coup de l'excitation. Le regard fou, il scruta l'assemblée, cet amas de forbans puants et alcoolisés. La dynamite s'adossa contre le pan d'un mur déserté des pirates et observa ce qu'il se passait. Préférant être observateur qu'acteur.

Revenir en haut Aller en bas
Ancien Pirate
avatar

Invité



MessageSujet: Re: Un revenant de l'ombre   Mer 20 Mai 2015 - 16:29

Et ça discutait, et ça babillait comme des gamins qui sont assoiffés de faire leur place dans le monde, à écraser les faibles sans remords, mordre dans la chair tendre, la déchiqueter. Pitoyable bestiaux qui cherchent à se faire remarquer en prétendant qu'ils sont différents. A mes yeux, ils sont tous pareils, pas un pour rattraper les autres, ils ne méritent même pas que je fasse attention à eux, que je les regarde ou même que je leur réponde. Ils devront se contenter de ça, et rien que de les savoir pendus à mes lèvres, dans l'espoir que je leur raconterais une suite, je m'en délecte. Rien, ils n'auront rien de mon sang, de mon être, ils peuvent aller se pendre. S'ils veulent tant savoir, ils n'ont qu'à y aller, si ça les amuse, je ne les en empêcherais certainement pas.

Je me redresse après le beau discours de Smee, me mettant debout face à lui et le jaugeant, car lui, de toute évidence, je l'estimais, comme ça avait toujours été le cas. Il a sa place de second, il la mérite amplement et a toujours respecté ses engagements. Mais je reste silencieux, cherchant quelques messages subliminaux dans le fond de son regard, et finalement, je soupire, et parle à l'assemblée en écartant les bras, avec un sourire serein.

Quelle joie de rentrer chez moi, l'accueil, la bienséance, tout ça, ça m'avait manqué. Et si je dois récurer le sol, je peux affirmer que le moindre microbe sera rapidement écrasé.

En parlant de microbes, je jette un regard féroce au mioche qui avait parlé, qui voulait faire le malin, puis aux autres, en terminant par la peau noire. Que je finis par ignorer royalement. Un médecin, ça ? Pas plus alerte que ça, minable même, pas capable de faire les premiers soins ou de s'alarmer lorsqu'on lui ramène un blessé. Je me demande combien de pirates sont morts en l'absence de soin grâce à lui.

L'ironie des retrouvailles me donne mal à l'estomac. Finalement, il aurait peut-être mieux valu que je crève sur place. La piraterie, la camaraderie s'est vite perdu, même si je n'étais pas des plus aimables à l'époque, il n'existait pas une telle tension entre nous. Qu'est devenu le Jolly Roger depuis mon départ ? J'en suis attristé, et mes épaules ont une tendance à s'affaisser en avant, un moment de faiblesse. Je fronce les sourcils, me redresse en inspirant profondément, pour retrouver mon calme, dégagent l'angoisse qui voulait s'insinuer dans mes nerfs. Je n'ai pas le droit de m'échouer, ici, sinon, ils m'écraseraient sans problème. Place à l'orgueil et au silence.

Me tournant vers Wilhelm qui semblait le plus apte à m'accueillir, je lui souris en retour. Autrefois, il me repoussait, son haleine, ses dents... C'était... effroyable. Mais après avoir vu les landes, c'est comme si je croisais le chemin d'un ange, si je peux me permettre la comparaison, au milieu de ces chiens galeux. Ma main se pose sur son épaule et je lui demande :

En attendant que le Capitaine décide de mon sort, tu peux me montrer un endroit où je peux dormir un peu dans le calme ?

Je me retiens d'ajouter d'autres paroles désagréables, mon but n'était pas de me mettre tout le monde à dos, bien que même en ayant voulu paraître le plus aimable du monde, il en faut peu pour allumer les étincelles. Bande de crétins. Je fais fi de mes pieds douloureux pour dégager rapidement le plancher. Et même si on m'invitait à rester à l'infirmerie, il était hors de question que je traîne une minute de plus dans cette pièce qui fut mon refuge, en compagnie de cet individu qui est loin de me vouloir du bien. C'est beau de payer les gens à rien foutre. Il possédait peut-être plus de connaissances que moi dans le domaine, mais je doutais foncièrement de son efficacité.

Me tournant une dernière fois vers Smee, j'ajoute :

A moins que je ne doive aller voir le Capitaine avant tout ?


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Ancien Pirate
avatar

Invité



MessageSujet: Re: Un revenant de l'ombre   Ven 22 Mai 2015 - 16:05

Voir le Dragon se dandiner comme une prostitué qui n'aurait pas assez pris ça avait quelque chose de sacrément décalé. Fib se permit un petit rire grinçant, le genre un peu bête, méchant, et un chouilla gras. Le Tétrodon se sentait prés à embrayer, préparant la réplique la plus sale susceptible de lui venir à l'esprit, mais le mousse lui coupa violemment la chique. Le gabier n'aimait pas qu'on la lui coupe. Un sourire mauvais s'étira doucement sous son masque, faisant briller ses yeux. Allait-il le dévorer maintenant et attendrait-il plus tard, un moment où le souvenir serait passé, l'attaque plus rapide, plus fourbe et plus félonne ? Fib avait du mal à trancher et une nouvelle fois on tranchait pour lui.
PUTAIN. Ils avaient décidé de la lui maintenir bouclée c'est ça ?

L'avait la gâchette rapide le second, et comme prévue il la ramené pour calmer tout le monde. Mais quel rabat joie... celà dit son interruption suffit pour calmer les ardeurs du Tétrodon... hors de question qu'on lui récupère son poste... imaginez deux secondes... genre un poste à TERRE. Obligé de bosser, impossible de se planquer dans les voiles, au milieu des cordages, à ronfler tranquille dans le nid de pie. Sa tranquillité était en danger et il préféra se la boucler plutôt que de risquer sa planque. Pas fou le Fib.
Se taire.
Se taire...
SHIT.

Heureusement Avery fournit au Tétrodon un divertissement suffisant pour le forcer à fermer sa grande gueule. Le cuistot avait l'air de sérieusement se fendre la poire en son fort intérieur. Fib crevait d'envie de le voir craquer, pris d'un méga fou rire juste après la tirade de Smee. Le second le trouerait-il sur place ? Le foutrait-il dans une marmite pour lui apprendre à déjouer son autorité, même si c'était de manière bien involontaire ? Quel dommage... le maître coq était plus malin que prévu et il savait quitter la scène avant de foutre ses miches trop au chaud. Un accident d'évité... si triste.

Mais voilà que Shadow se redressait, jouait sa diva en montrant à quel point le second semblait lui plaire. Et beh vas-y, bouffe lui la queue aussi tant que t'y es... l'esprit de Fib imagina durant une poignée de seconde une scène chaude entre la mouche et l'ombre. Ouais non... STOP. Trop de respect pour mouchette, ça s'faisait pas Fiby. Le rescapé par contre...
"Navré, t'aurait dû nous prévenir plus tôt, on a pas eu l'temps de sortir les banderoles, t'vois ? Si on avait su on t'aurait chopé une fille, ça t'aurait donné l'occasion de salir le pont avant de le laver."
Cleaner à grands coups de serpillière ses propres microbes descendants... presque une intrigue de tragédie en soi.

Bien, le spectacle était fini. Shadow se tournait désormais vers Doggy pour lui faire les yeux doux et demander une petite visite perso. Et bien quelle ardeur, après avoir sorti ses jolis petits crocs dés-aiguisés l'ombre cherchait un peu d'aide et de complicité. Tant d'amitié, tant de fierté virile, tant de camaraderie...
Ecoeurant.
Fib jeta un dernier coup d’œil en direction du second, attendit de choper son attention avant de lui envoyer voler un baiser grandiloquent et un clin d’œil. Il le taquinait la grande mouche mais au final il l'aimait bien.

Le petit mousse par contre... avant de se barrer il passa le plus prés possible du gamin, lui plaqua délibérément une main au paquet sans grande délicatesse et lâcha, sa voix étouffée par le tissu du masque :
"T'es mignon si tu penses qu'y a que de la pisse qui finit sur ton pont, petit mousse. T'es responsable d'un véritable génocide. Fais gaffe à bien te curer les ongles, parait que t'as des mioches qui peuvent en sortir."
Rapidement, profitant d'un éventuel effet de surprise ou de dégoût, le Tétrodon abaissa son masque, sortit sa langue et la fit courir sur la joue du gamin; la laissant s'appuyer, rugueuse, montant le plus loin possible avant de rapidement s'écarter et se barrer. Courageux mais pas téméraire le Fibou, il n'avait aucune envie de se prendre un coup.

Extérieur.
Soleil.
Ascension.
Le voilà reparti pour la sieste.
Que d'émotions...
Revenir en haut Aller en bas
Smee
avatar

Invité



MessageSujet: Re: Un revenant de l'ombre   Ven 22 Mai 2015 - 21:19

Le départ subit du maître-coq laissa le second profondément perplexe. Il ne prononça aucun mot, mais son expression était des plus éloquentes. Il doutait, sérieusement, de la bonne santé mental d'Oswald. Il allait devoir surveiller les prochains repas du cuisinier. Allez savoir s'il ne s'était pas irrémédiablement contaminé avec des produits douteux. Smee préférait éviter que l'équipage succombe à de vulgaires champignons. Cela manquerait de panache pour des pirates.

Les remarques acerbes continuèrent de fuser. Une habitude. Après tout, ils vivaient entre hommes. Deviser gaiement autour d'une tasse de thé ne faisait pas partie de leur panel d'habitudes. Fib se permit même un geste éloquent auprès du second qui répliqua par un « Tss » exaspéré. Fib n'était pas un mauvais pirate mais, bon sang, il pouvait se montrer aussi lourdaud qu'un adolescent en pleine puberté.

Les jeunes, je vous jure.

Quelques pirates suivirent le gabier, sentant que le spectacle était terminé, et que nul sang ne coulerait aujourd'hui sur le pont. A leur grand déplaisir. Smee se leva pour rejoindre la sortie, et veiller à ce que certains n'en profitent pour commettre quelques actions discutables. Un début d'émeute et le Jolly Roger serait comme un tonneau de poudre à qui on présentait une allumette.

Shadow s'était trouvé un nouveau compère en la personne de DogFish. Smee observa le duo s'avancer. Face à la question de l'ancien médecin, Smee balaya l'air d'un geste de la main.

« Je vais me charger de lui parler de toute cette histoire. Si jamais il souhaite te voir, il te convoquera demain à la première heure. Je te tiendrais au courant. »

La main du second vint donner une tape virile sur l'omoplate de DogFish.

« DogFish, je te confie cet homme. Rappelle-lui les règles du Jolly Roger si besoin est, informe-le sur tout ce qu'il souhaite. En un mot, joue les parrains. C'est un rôle important. »

Flatter la fierté du Pied-Beau ne pouvait qu'assurer le succès de l'entreprise qui lui était confié.
Revenir en haut Aller en bas
Ancien Pirate
avatar

Invité



MessageSujet: Re: Un revenant de l'ombre   Jeu 28 Mai 2015 - 9:04

Oh.Mon.Dieu. Je ne sais pas ce qu'il se passe dans la tête de certains, mais les derniers arrivés sont drôlement atteints on dirait, sans avoir eu besoin de passer par la Lande des songes morts. Le ténébreux, dont j'ignore encore le nom, avec ses cheveux de vioc, il en reviendra pas, ça c'est clair, mais ce serait une bonne idée que de l'y abandonner un de ces quatre tellement il me paraissait insupportable. Quel malheur ce serait, vraiment.

Vous savez, dans ma tête, je catégorise les mecs. Les Enfants à buter avec Peter, les Pirates relativement abordables et ceux qu'il fallait à la planche pour faire le ménage. Oh ouais, le ménage... Je devrais le suggérer au Capitaine, ça, de devenir nettoyeur... Une fois que j'aurais récupéré ma lame.

Tout semblait se terminer, j'étais libre jusqu'au lendemain matin vraisemblablement, mais en attendant je devais me coltiner un rappel des sources, que j'avoue avoir sans doute oublier, en même temps, même en tant que médecin, je ne devais pas suivre toutes les règles non plus... Finalement, je sens que ce statut va me manquer, et à voir de quoi ils ont hérité pour me remplacer, je n'ai qu'une envie, c'est de détrôner ce falacieux pirate. On verra ce qu'en dit le Capitaine. D'ici-là, repos.

Je suivis Dogfish en opinant du chef à Smee. La journée n'est pas terminée et la nuit va être longue.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Ancien Médecin
avatar

Invité



MessageSujet: Re: Un revenant de l'ombre   Lun 1 Juin 2015 - 9:57

Ah bah ça c’était la meilleure. Déjà qu’il y avait sans doute assez de pirates dans sa cabine pour faire pencher  le Jolly Roger sur le côté, il fallait en plus que quelqu’un décide de refaire la déco à coup de platine à silex. Comme s’il y avait pas déjà assez de fuites les jours de pluie…

Ça aurait été n’importe qui d’autre, elle lui aurait botté les miches vite fait bien fait. Mais face à Smee elle n’avait pas d’autre choix que de rester dans son coin et la fermer. Déjà parce qu’il lui était hiérarchiquement supérieur et que de base elle l’aimait bien, il l’avait soutenue dès son arrivée même en connaissant son petit secret.
Et puis, on n’arrête pas un blanc qui est en train de montrer qui a la plus grosse. C’était presque un adage.

S’éclipsant sur le côté parce qu’elle ne pouvait pas faire grand-chose d’autre (elle s’était manifestée et avait marqué son territoire, maintenant il restait plus qu’à attendre que tout le monde veuille bien se casser), Taz se laissa tomber sur sa paillasse puis chopa sa pipe et une pincée de feuilles séchées qu’elle gardait toujours à portée de main.

La bourrant d’abord, elle la glissa ensuite entre ses lèvres et ce trou qui siégeait en place de ses deux incisives manquantes. Les volutes blanches aromatisées et entêtantes qui s’en échappèrent dès les premières bouffées vinrent bientôt agirent comme un rempart entre elle et l’odeur de crasse et de sueur des pirates.

—T'es mignon si tu penses qu'y a que de la pisse qui finit sur ton pont, petit mousse. T'es responsable d'un véritable génocide. Fais gaffe à bien te curer les ongles, parait que t'as des mioches qui peuvent en sortir.

La Phalange avala si brusquement sa fumée que celle-ci encore brûlante lui arracha une quinte de toux. Elle se ressaisit pourtant assez vite pour apostropher le Tétrodon :

— Oyh Fib ! Pas de ça ici, c’est un…établissement médical. Et je voudrais pas que ça donne des idées.


HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Jim Crazyleg
avatar

☠ Mousse du Jolly Roger ☠


✘ AVENTURES : 172
✘ SURNOM : la Demi-Portion
✘ AGE DU PERSO : 16 ans

✘ DISPO POUR RP ? : Mouais bon je veux bien qu'on en parle (ಠ ∩ಠ)
✘ LIENS : :
✒️ Fiche
✒️

Il écrit en EC7907.

✒️ Avatar par un artiste inconnu
:

MessageSujet: Re: Un revenant de l'ombre   Lun 1 Juin 2015 - 17:01

HRP:
 

Si tu avais été là, Maman, tu aurais sans doute été fière de moi. Tu m’aurais dit quelque chose comme : « C’est bien de donner son avis ! » ou « Voilà une remarque constructive ! » ou encore « Cela est bien vrai ! ». A moins que tu ne sois plus malin que moi et que m’balance : «  Non mais t’as des penchants suicidaires, fiston ?! ». Alors moi, j’t’aurais répondu que peut-être bien qu’si. Et tu m’aurais fait les gros yeux, mais tu m’aurais souri. Tu m’aurais montré qu’au fond, si j’voulais pas me la fermer, c’est pars’que je deviens homme.
Et là, tu aurais été fière.

Mais tu n’étais pas là.

- Oh la la, quel drame, a marmonné Taz

Lui, il était là. Et lui il s’en foutait bien de mes conditions de travail ou de l’émancipation du mousse. Mais j’aimerais bien l’y voir, moi ! Comment il soignerait dans une infirmerie qui pue le sanglier crevé ! J’voyais bien qu’il me prenait pas au sérieux. Comme tout le monde en fait. Tu aurais sentit ces quelques regards froids s’abattaient sur moi. Sur le coup, et sans mauvais jeu de mots, j’avais très froid. Faut dire que l’ambiance qui était jusque-là palpable s’arrangeait pas. Et puis, j’aidais pas !

Et là ! BOOM ! Détonation ! Et c’était pas la faute de Stakey pour une fois ! Un BOOM de pistolet. Un bruit que j’aime, Maman. Mais c’est le genre de musique qu’il vaut mieux pas écouter de près ! Ah, ce BOOM ! C’était celui du pistolet ! Et pas n’importe lequel ! Celui de notre Second, M’sieur Smee, en personne !

Peut-être que je suis un peu ibère dans un coin d’mon cœur, Maman. Peut-être. Parce que quand je l’a vu tirer dans le plafond, j’ai eu envie de claquer dans mes mains et de crier : Olé ! Mais je l’ai pas fait. Et tu sais pourquoi ? Parce qu’on est dans un bateau, déjà. Et parce que c’tait vraiment l’moment idéal pour faire profil bas. Tu me dis : quel rapport avec le bateau ? Bha, voyons ! Il faudrait pas qu’il nous perce la coque ! Sinon, on serait tous bon pour le bain !

- Dois-je vous rappeler à vous tous, truandaille, que seul le capitaine est habilité à définir le rôle de chacun ? Je pourrais bien lui toucher deux mots de ce qui a été dit dans cette cabine. Certains pourraient voir leur ascension se transformer en... rétrogradation.

Quand j’ai entendu ça, j’ai eu envie de crier : Yes ! en levant les poings. Oui, M’sieur Smee, lâche toi ! Qu’ils sachent un peu ce que c’est d’être en bas du foutu class’ment ! Lutte des classes et au ruisseau les puissants ! Je m’emporte, Maman, mais comprends moi. Tu imagines s’ils étaient tous rétrogradés ? Et qu’au final, je devenais leur supérieur ?! Ahahahah ! Ils en baveraient et ça j’m’en serais assuré !

Mais, le Second s’est rapproché de moi et posant une main sur mon épaule, il a ajouté :

- Faut croire que le moins abruti de tous dans cette cabine soit le plus jeune. Et ça se dit être des adultes. Vous valez pas mieux que ces mômes qui sont prêt à se dévorer les uns les autres pour les beaux yeux de leur roi.

A ce moment-là, j’ai pigé pourquoi le Capitaine avait choisi ce type pour le seconder. Pas pour ces lunettes ! Tu en fais une tête, Maman ! Tu ne sais pas à quel point ce détail a d’l’importance dans notre p’tite société de truands. Il savait en imposer et être lucide… et mon statut l’a pas empêché de reconnaitre certaines de mes qualités ! AHAH ! Maman, oui, je suis intelligent. Et non, je ne fais pas le fanfaron ! N’empêche, elle s’imposait, la Mouche. Je veux être un peu comme ça, quand je serais grand.

… mais sans les lunettes.

Il a poursuivi après s’être installé sur le dossier d’une pauvre chaise sans défense.

- Résumons les faits. Shadow est de retour parmi nous, le capitaine statuera sur son futur poste. Taz a ses miches sauvées, il pourra rester médecin. Vous que vous vous répandiez en plaintes sur votre vie de forban, continuez donc. Je ne voudrais pas vous déranger.

Le résumé était un peu vague, et on éludait pas mal d’intrigues et de conflits personnels. Mais, ma foi, l’essentiel était bien là ! Et le dénouement en prime !

Il a rangé son arme, ce qui a semble-t-il soulagé certains.

- Je ne suis, après tout, que le second. L'homme qui, en absence du capitaine, incarne sa voix, sa main.

«  Qu’un homme qu’a un foutu flingue ! » j’ai pensé.

N’empêche sa manière de concevoir les choses en jetait pas mal ! Une main, ça fait plein de trucs, puis… Puis après tout le Capitaine avait bien besoin d’un coup de main de temps en temps vu sa… situation. Ahahahahah. Si je me fais chopé en train d’écrire ça, je suis bon pour la planche.

Mais ce que j’ai remarqué, c’est que les regards froids sur moi s’étaient changés en faisceaux incendiaires. Et, là, j’avais très chaud.
Même Wilhelm me fixait en grognant à ce moment-là. Enfin, je dis « même », ça m’étonne pas d’lui en fait. Et y’a bien plus déconnecté à bord. Mais, il était passé à autres chose : il s’est tourné vers le nouveau, qu’on avait bien oublié.

- Bon retour sur le bateau, Shadow! Ça fait plaisir de te revoir, tu nous avais manqué!

- Euh... S'cusez moi, j'ai le dessert à faire.

Ça, c’était Oswald qui nous quittait en pouffant. Lui aussi d’vait pas apprécier mes revendications. Surtout que lui, il f’sais parti des gens que je visais. Lui aussi, il confondait pipi-room et pont. Est-ce que moi je viens pisser dans ses fourneaux moi ?! Bon, c’est pas mon pont, mais vu que j’suis p’tête celui qui y consacre le plus d’son temps. On va dire que… j’m’y suis attaché.

- Quelle joie de rentrer chez moi, l'accueil, la bienséance, tout ça, ça m'avait manqué. Et si je dois récurer le sol, je peux affirmer que le moindre microbe sera rapidement écrasé.

«  Nous la fais pas ! Si t’étais si content, on l’saurait ! Et le microbe tu sais c'qu'il te dit ?! » que j’ai pensé, j'me sentais visé sur le coup !

Il m’a lancé à moi aussi un regard féroce. Mais c’est quoi ces docs qui en ont rien à fout’ de la propreté ?! Heureusement que j’suis rarement blessé, hein ! C’est un coup à choppé l’tétanos !

- En attendant que le Capitaine décide de mon sort, tu peux me montrer un endroit où je peux dormir un peu dans le calme ? A moins que je ne doive aller voir le Capitaine avant tout ?

C’est à M’sieur Smee qu’il s’adressait. Ce dernier lui répondait un vague :

- Je vais me charger de lui parler de …

J’ai pas tout entendu ou j’ai pas tout retenu. Dommage. Et t’sais pourquoi ? Parce que Fib.

Tu vois, Maman, si tu étais du coin j’aurais pas besoin de m’expliquer, tu aurais vite compris et tu m’aurais demandé de passer à autre chose. Mais comme c’est pas le cas…

Il m’a foutu la main à où tu penses et il m’a léché le joue, cette bête ! Bon sang mais c’est quoi ce malade ?!

- T'es mignon si tu penses qu'y a que de la pisse qui finit sur ton pont, petit mousse. T'es responsable d'un véritable génocide. Fais gaffe à bien te curer les ongles, parait que t'as des mioches qui peuvent en sortir.

C’est ce qu’il a balancé avant de m’léchouillé la joue. Non msi c’est quoi son problème ?! C’est crade ! J’veux prendre une douche ! Beurk ! Rien qu’d’y pensé j’ai envie de gerber. Maman, à l’aide ! Sauve-moi de ce malade !


Tout ce que j’peux te dire c’est qu’il y a eu une main et une langue pas à leurs places respectives… Et puis j’étais là… Et lui aussi… Et c’était crade. Et il a dit d’ces trucs…

En attendant, les choses étaient organisées et on avait assigné Dogfish au rôle de « parrain ». Franchement, j’trouve pas qu’il a la tête de l’emploi. Mais comme c’est pas moi qui m’y colle… J’m’en fous ! Ahahahah !

Colle… Fib… Je vais vomir.

- Oyh Fib ! Pas de ça ici, c’est un…établissement médical. Et je voudrais pas que ça donne des idées.

J’ai pas trop compris ce que voulais dire Taz. Idées, quelles idées ?! Il m’a filé l’envie de dégobiller, oui !

Je suis sorti juste à près, en titubant. J’ai glissé, j’ai juré ! Oswald, c’était signé !

Et je suis là, et je t’écris à la lumière de ma lampe.
Il est tard.
J’ai sommeil.

Bonne nuit Maman !

Ps : Crois en moi ! Mais ne t’inquiètes pas ! Bon, il y a des gens vraiment bizarre ici, mais je suis un Brave maintenant !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lòng Sơn Mai
avatar

☠ Matelot du Jolly Roger ☠


✘ AVENTURES : 580
✘ SURNOM : Le Dragon
✘ AGE DU PERSO : La vingtaine. Pas plus, peut-être moins.

✘ DISPO POUR RP ? : Si tu l'oses ♥
✘ LIENS : Watch me become just an animal
Sujets en cours : I - II - III

MessageSujet: Re: Un revenant de l'ombre   Lun 1 Juin 2015 - 19:43

Il était resté tranquille, étonnement tranquille. C'était à peine si l'intervention de Smee l'avait fait broncher. Yeux braqués sur le Second, il avait assisté à son laïus sans rien dire, résistant à l'envie de lâcher un commentaire narquois sur le fait que la Mouche semblait avoir le canon un peu facile, comme à la tentation d'encourager Taz à ne pas laisser un blanc occuper son territoire. Il fallait dire que, caucasien ou pas, c'était Hook puis son bras droit qui ici, menaient le bal. Et Lòng savait qu'il lui fallait préserver sa réputation, être juste assez perturbant pour instaurer le malaise mais sans en faire trop.

Un équilibre délicat à maintenir, somme toute.

Il dut se retenir cependant de ne pas en rajouter lorsqu'il y eu échange entre Fib et Jimmy. Alors qu'il les observait de son regard reptilien, Lòng se fit la réflexion que le Tétrodon, décidément, avait tout de l'homme parfait. S'il n'était pas mort, nul doute que le Dragon en serait tombé amoureux...

- Oyh Fib ! Pas de ça ici, c’est un…établissement médical. Et je voudrais pas que ça donne des idées.

Lòng ricana, contemplant la démarche chancelante, transpirant de dégoût du mousse. Voir la répugnance se peindre ainsi sur les traits des autres - même lorsqu'il n'en était pas la cause - était un spectacle dont il ne pourrait jamais se lasser. Alors que le reste des pirates se dirigeaient lentement vers la sortie, lui préféra rejoindre la Phalange, s'asseyant à ses côtés comme s'ils étaient vieux amis.

Ils ne l'étaient pas, à vrai dire. Mais depuis un certain évènement, le Dragon tolérait la présence de cette femme-qui-faisait-plus-mâle-qu'autre-chose à sa proximité. Et puis, ils pouvaient tous deux dire du mal des blancs ensemble et ça, ça n'avait pas de prix.

- Il ne m'a pas donné plus d'idées que ce que j'en avais au départ, t'inquiète. Lança-t-il en accompagnant sa réplique d'un sourire grimaçant. Mais il sortirait, plus tard, il le savait.

C'était que cette aventure l'avait un peu laissé... sur sa faim.

HRP:
 








Choking on the smoke from the fire you started
Choking on the ash from the bridges you've burned


Playlist
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://elorecohlt.tumblr.com
Wilhelm DogFish
avatar

☠ Matelot du Jolly Roger ☠


✘ AVENTURES : 1032
✘ SURNOM : Le Pied-Beau
✘ AGE DU PERSO : 25/30 ans

✘ DISPO POUR RP ? : 5/5
✘ LIENS : Fiche
et Collection
Chansons et débris de mémoire

MessageSujet: Re: Un revenant de l'ombre   Mer 3 Juin 2015 - 6:01

Wilhelm avait regardé Oswald quitter l'infirmerie et ses sourcils s'étaient relevé d’étonnement alors qu'il l'entendait éclater de rire a l’extérieur! Apparemment, les retrouvailles avec Shadow avait mit le cuisto plus qu'en joie! Ça faisait plutôt plaisir a entendre, du moins, c'est comme ca que le Pied Beau avait analysé la situation! C'est qu'il n’était pas expert en decortiquage d'attitude le DogFish!

Le Scalpel lui avait ensuite fait un grand sourire et lui avait demandé de le guider vers un endroit plus calme! C’était attendrissant et plus que tentant! Emmener Shadow dans un endroit reculé, caché au vu et au su de tous...Mais oui pourquoi pas! C’était si gentiment demandé! Ainsi DogFish pourrait s'occuper de ces pieds qui avaient très clairement été délaissés pendant de trop longues années! Le Pied Beau ne pu s’empêcher de se mordre la lèvre inférieure alors que ses yeux balayaient Shadow de bas en haut.
Du coin de l’œil, il avisa Fib qui apparemment n'avait lui non plus pas apprécié la subite prise d'assurance du mousse et lui jouait un tour d'intimidation qui fit frissonner Wilhelm mais qui eu l'effet d'agrandir un peu son sourire.
Il était fort, Fib! Ca, Jimmy n’était pas prèt de l'oublier! Il y avait fort a parier que la demie portion serait frappée d'insomnie les jours qui viendraient!
Une chose était sur, l'insomnie ne serait pas le seul truc qui le cognerait dans un futur proche... Enfin, vu la tête qu'il faisait a ce moment précis, le pauvre enfant devait déjà naviguer en plein cauchemar!

Soudain, DogFish sentit une frappe amicale l'interpeler et le sortir de ses pensées. Il se retourna, fit face au second et presque automatiquement baissa les yeux, encore impressionné par l'intervention de la Mouche, redoutant une nouvelle salve de reproche.

« DogFish, je te confie cet homme. Rappelle-lui les règles du Jolly Roger si besoin est, informe-le sur tout ce qu'il souhaite. En un mot, joue les parrains. C'est un rôle important. »

Alors la...
"Je.. je..." Les yeux de Wilhelm triplèrent de volume, prit au dépourvu. "Oui Mr Smee!" Il acquiesça de la tête, une vague de nervosité s'emparant de lui. Ah s'il s’était attendu a ca! "Vous pouvez compter sur moi! J'ferais du bon boulot!" DogFish mettait un point d'honneur a ne jamais décevoir son supérieur, et celui ci venait de lui confier une mission de la plus HAUTE importance! Il l'avait lui même qualifier ainsi!!!
Il se répéta mentalement la phrase de Smee, ânonnant légèrement sans que de réels mots ne franchissent ses lèvres, puis posa une main sur l’épaule de son protégé; Shadow.
"Allez viens, on va te trouver un coin libre et tranquille ou tu pourra dormir!"
Il invita l'ancien médecin a le suivre et jeta un regard plein d'assurance et d'admiration au second, l'air de dire "Vous avez choisis le bon gars!"
Le Pied Beau et le scalpel se dirigèrent ainsi vers la sortie après que le premier ai fait un signe de la main a Taz et Lòng, les saluant au passage.

Dehors, il faisait toujours aussi chaud, le soleil brulant les planches du Jolly Roger! La journée commençait bien!

Hrp:
 






"Cause you love, love, love
When you know I can't love / You love, love, love
When you know I can't love you"



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L'Ombre
avatar



✘ AVENTURES : 1550

MessageSujet: Re: Un revenant de l'ombre   Dim 7 Juin 2015 - 21:11

The End


C'est ainsi que fut accueilli un naufragé
Qui se révéla être un fantôme du passé
Les pirates ne sont guère des enfants de chœur
Et nombre d'eux nourrissaient de la rancœur
Mais ce soir l'alcool coulerait à flots sur le pont
Afin de saluer le retour d'un authentique forban.



FIN DE L'AVENTURE




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://neverneverland.forumactif.org
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un revenant de l'ombre   

Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3

 Sujets similaires

-
» Un revenant de l'ombre
» carte de l'ombre et "n'importe qu'elle phase"
» Le pretre ombre.
» Spectre des ombre
» {kälhän et jëila} [chaman heal/amélio et pretre ombre]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: La Mer Imaginaire :: Le Jolly Roger-