-18%
Le deal à ne pas rater :
Promo sur la barre de son TV Bose Solo 5
139 € 169 €
Voir le deal

Partagez
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Hook
Anonymous

Invité



Pan or Me This Time Empty
MessageSujet: Pan or Me This Time   Pan or Me This Time EmptyMar 24 Mar 2015 - 17:54


"PAN OR ME THIS TIME"

Pan or Me This Time JRIbPvv

Le silence était surnaturel. La caresse du vent dans les branches passait sans un son, sans un bruissement, et l'air était toujours si terriblement lourd. Rien n'aurait pu trahir un signe de vie parmi les ruines. Les pierres régnaient, triomphantes, tandis que les singes avaient abandonné leur royaume. Aucun oiseau ne volait. La vie était suspendue.
Dressée au milieu de ce paysage désolé, la silhouette du capitaine ne dépareillait pas avec l'atmosphère macabre et légèrement méphitique du lieu. La chaleur était déjà bien installée, et brume moite s'élevait au-dessus des racines. Hook ne transpirait pas, malgré sa lourde veste. Il ne transpirait jamais. Il n'avait jamais chaud. Il n'avait pas bougé un muscle depuis de longues minutes, des heures peut-être. Qu'importait le temps ici ?

La mâchoire serrée, il regardait le ciel d'un air songeur.
Il convient à ce stade d'interrompre le récit un bref instant, car l'on se doit de préciser, dans ce cas, qu'un « air songeur » n'était nullement une métaphore visant à rappeler l'intense poésie intérieur de cet être froid. Non. Lorsque James Hook songeait, une flamme se réveillait à l'intérieur de ses prunelles glacées, une flamme mauvaise, certains diraient infernale. Et cette lueur tanguait au fond de ses yeux sans que nul ne puisse l'éteindre, jusqu'à ce qu'une nouvelle désillusion ne vienne assombrir son regard.
La raison précise de ce feu follet était actuellement l'impatience. Rien dans son attitude ne trahissait l'excitation machiavélique qui affluait dans tout son corps. Car cette fois, tout irait bien. Il viendrait, et lui pourrait en finir une bonne fois pour toutes. Un léger rictus souleva le coin de ses lèvres. Pan viendrait. La certitude provoquait en lui la montée d'une hilarité hystérique qu'il réprimait élégamment. Il saurait se tenir. Du moins, tant que Peter n'était pas là.

Il était venu seul, ses hommes étaient bien loin d'ici, près de la plage, suivant attentivement les ordres qu'il avait laissé. La fille était restée avec eux évidemment, mais Peter viendrait tout de même. Il ne résisterait pas à la tentation de jouer les héros. Il ne résistait jamais.

La veille, un petit groupe de forbans avait mis la main sur une des gamines perdues. Hook avait tout de suite saisi l'occasion, il ne savait que trop bien à quel point ces filles étaient temporairement les prunelles des yeux de Peter. Du moins c'est ce qu'ils pensaient tous, Pan compris. Cela n'avait pas été difficile de passer le message à l'Enfant Roi par la suite. Qu'il vienne au château des singes, et qu'il y vienne seul, sans quoi la fille mourrait.

La rage que lui avait causé l'échec pathétique du Croquemitaine faisait encore bouillonner son sang dans ses veines. L'oiseau ne pouvait s'échapper constamment. Il saurait rattraper cette erreur bien vite. Cette fois, ce serait la fin.

Revenir en haut Aller en bas
Peter Pan
Peter Pan

♛ Roi des Garçons Perdus ♛


✘ AVENTURES : 2816
✘ SURNOM : L'Enfant Roi
✘ AGE DU PERSO : jeune à jamais

✘ DISPO POUR RP ? : dur dur
✘ LIENS : Je suis un petit oiseau à peine sorti de l'oeuf.
→ Et aussi tout ça !

Pan or Me This Time Empty
MessageSujet: Re: Pan or Me This Time   Pan or Me This Time EmptyMer 25 Mar 2015 - 15:47



PAN OR ME THIS TIME.

PAN & HOOK




Un éclat doré. Pétillant. Étincelant.
Il dansait encore dans les prunelles, pourtant si noires d'ordinaire, de Peter Pan.
Sa peau elle-même semblait lumineuse, éclatante, comme halée par le rêve qui l'avait arraché à la fin. Même ses cheveux brillaient d'une soie étrange, surnaturelle, renvoyant des reflets blonds qui ressemblaient à des rayons de soleil. Peter Pan s'était changé en enfant soleil. Roi Soleil.

Chaque fois qu'il passait quelque part, que ce fût en marchant ou en volant, la faune s'éveillait et la flore se déployait. L'île se nourrissait de son cœur ravivé, gourmande, vorace. Et Peter ne cessait de hurler son Cocorico, ou bien son Rire, se pavanant à loisir sous les yeux soulagés, parfois ravis – parfois perplexes aussi, mais de cela Peter n'avait pas conscience – de ses Garçons.
Son esprit volage, enclavé à l'oubli, avait déjà amorcé le mécanisme de préservation qui l'avait empêché de grandir. Sa mémoire s'effritait peu à peu, remplaçant les souvenirs froids et obscurs, souvenirs de douleur, par une joie absolue, sans attache, sans raison.
Ainsi Peter assommait ses Perdus de jeux et d'aventures plus loufoques les unes que les autres, changeant d'avis toutes les secondes et s'excitant pour un rien. Il était comme un jeune enfant gorgé de sucre, survolté et extatique. En une journée, il pouvait décider de : lancer un abordage contre les pirates, organiser une grande fête en son honneur chez les Delaware, entrer en guerre contre les Piccaninny, apprendre la danse aux Garçons Perdus auprès des fées, et capturer des Comètes pour faire un concours de rots enflammés. Sans l'intervention de Wise et Bow, les plus sages de l'île, et même parfois de Soul qui s'inquiétait certainement de l'état – physique, mais aussi moral, car beaucoup de bambins demeuraient marqués dans leur âme par les sombres évènements et cette soudaine effervescence les déstabilisait profondément – des enfants, Peter aurait d'ailleurs probablement entrepris de suivre ce programme, oubliant même de manger ou dormir.
Bref. Une frénésie terrible et joviale s'était installée dans le Grand Arbre sous l'impulsion irrépressible de l'Enfant Roi.

C'est dans ce contexte ardent qu'un Diplomate, Stagy, vint trouver Peter. Du fait que Peter s'amusait beaucoup de Stagy, il lui adressa un immense sourire radieux dans l'attente que le garçon ne lui offre une pitrerie de sa fantaisie. Mais Stagy était grave et essoufflé, et il fit une annonce à laquelle Peter ne s'attendait pas. Lui-même adopta une expression grave et sérieuse, bien trop grave et sérieuse en vérité pour être sincère. Car l'annonce de Stagy, malgré son importance tragique, l'excitait profondément.

— Est-il seul ?

Stagy avait hoché la tête.
Peter sentit une bouffée d'ivresse remonter dans son thorax. Ses iris dorés flamboyèrent. Un combat avec Hook. Rien ne serait plus grandiloquent, plus héroïque que cela.

— Je vais la sauver ! s'écria-t-il sans se départir de son allure dramatique, très efficace, en particulier chez les plus jeunes. Clumsy, indiqua-t-il au chef des Récolteurs qui rentrait justement d'une récolte. Apporte-moi mon sabre. Je vais sauver Sugar des mains de Crochet !

Tinkerbell, alertée par la solennité subite de son aimé – qu'elle reconnaissait trop bien – avait filé en sa direction et s'apprêtait à tenter de le dissuader de partir seul. Mais Bow, jamais loin de son maitre, lui avait saisi les ailes avant qu'elle ne pût atteindre Pan. Il fallait laisser Peter faire son héros. Il fallait le laisser jouer. Plus il jouerait, plus vite il oublierait.

Peter empoigna donc son sabre et décolla avec un sourire malicieux plaqué sur le visage.
Son coeur battait la chamade, et dans le silence de certains lieux, on entendait le sol battre à son rythme.


*


Peter ne tarda pas à repérer le Capitaine.
Ses cheveux sombres ondulaient sous le vent comme un drapeau noir et effilé. Comme un présage de mort. Il maintenait Sugar, terrifiée, son crochet d'acier glissé sous sa gorge. La scène avait tout d'une délicieuse tragédie.

Hook se trouvait au centre des ruines, au milieu des colonnes et des escaliers en décomposition. Peter se percha au sommet d'une colonne et poussa son cri de coq si distinctif. Ses yeux étincelaient. Hook se tourna vers lui, son propre regard brillant d'une haine infinie.

— Relâche la fille, Hook ! lança-t-il de sa voix à la fois fluette et remplie d'assurance. Je suis venu, vois-tu. Alors bats-toi comme un homme, si tu en es un !

Oh, comme il était beau, courageux, comme il était théâtral ainsi !
Il dut réprimer une envie de rire. Mais son sourire demeurait éclatant.
Le soleil et la nuit.

L'ombre et la lumière.
Codage by TAC








La musique que je joue au gré du vent : Flûtes de Pan
Les dessins que je peins au gré du temps : Crayons de Pan



Je tyrannise en forestgreen.




le merveilleux cadeau de mes enfants trouvés:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://neverneverland.forumactif.org/
Hook
Anonymous

Invité



Pan or Me This Time Empty
MessageSujet: Re: Pan or Me This Time   Pan or Me This Time EmptySam 4 Avr 2015 - 14:16


"PAN OR ME THIS TIME"

Pan or Me This Time JRIbPvv

Il n'avait apparemment pas fait un seul mouvement lorsque Pan avait signifié son arrivé mais pourtant tout dans son être s'était tendu, crispé, afin de ne former qu'un réseau fourmillant de haine. Il fulminait, et je vous jure qu'on pouvait presque percevoir comme une vibration dans l'air qui l'entourait, tourbillon de malignité imperceptible aux yeux des innocents…

Un frisson parcourut son échine et il se redressa soudain, encore plus droit qu'il ne l'était auparavant. Il était bien plus grand que l'enfant. Sans desserrer les dents, il siffla :

- Viens donc la chercher si tu la veux…

Il se tenait encore, mais la lutte était perceptible. Il refusait de céder son humanité et son maintien pour ce diable. Il refusait mais il finissait toujours par perdre pied… Devenant lui-même un démon bien plus terrifiant que l'Enfant Roi. Pourquoi était-il le seul à voir la malice de celui-ci ? Pourquoi était-il toujours le monstre et l'enfant le roi ? Il tremblait légèrement à présent.

Bientôt il ne serait plus que rage, et rien de ce qui constituait son être n'existerait encore à cet instant, rien d'autre que Pan, Pan seul. Pan serait au fond, la seule chose qu'il était vraiment. De cela bien sûr, il n'avait jamais conscience.

Puis, avant que l'enfant n'ait pu esquisser le moindre mouvement, il sortit son épée furieusement, et la brandit vers la colonne où Peter se trouvait.

- Tu veux te battre comme un homme ? Eh bien descends de là, tricheur !

Il avait davantage rugit que parlé, mais peu importait. Même à l'instant il ne se départissait pas de sa perfidie habituelle. Il jouait contre Pan avec les bonnes armes...

Revenir en haut Aller en bas
Peter Pan
Peter Pan

♛ Roi des Garçons Perdus ♛


✘ AVENTURES : 2816
✘ SURNOM : L'Enfant Roi
✘ AGE DU PERSO : jeune à jamais

✘ DISPO POUR RP ? : dur dur
✘ LIENS : Je suis un petit oiseau à peine sorti de l'oeuf.
→ Et aussi tout ça !

Pan or Me This Time Empty
MessageSujet: Re: Pan or Me This Time   Pan or Me This Time EmptyJeu 9 Avr 2015 - 19:19



PAN OR ME THIS TIME.

PAN & HOOK




Peter arqua un sourcil, un petit sourire redressant la bordure de ses lèvres.

— Ne t'en fais pas, Sugar. Je vais te sauver.

La petite mère respirait fort, des larmes éclatées au coin des yeux, hoquetant de peur sous le contact de Hook. Le capitaine des pirates incarnait un véritable cauchemar, le seigneur des vilains, aux yeux de tous les enfants. Il savait diffuser une peur aussi froide que la mort dans leurs chairs, dans leur âme. Sugar était terrorisée.
Peter en était plutôt ravi, d'ailleurs, car il pouvait ainsi déployer à loisir l'étendue de son héroïsme. Le chevalier délivrant la princesse du terrible dragon. D'ailleurs... pour un peu, on aurait pu distinguer une gerbe de flamme sortir de la bouche de Hook.

— Tricheur ! tempêta-t-il brusquement, décollant de la colonne avec vivacité. Qui appelles-tu tricheur ?!

Peter, qui ne résistait jamais à ces perches-pièges, fondit vers le sol et se posta juste devant Hook. Les rares êtres qui devaient assister à la scène, bêtes, fées, peut-être quelques nuages, trouvaient certainement le contraste absolu. Les cheveux dorés de Peter étincelaient autant que ceux de Hook, longs, d'un noir d'encre, tombaient autour de son visage comme un linceul de nuit. Son habit de feuilles était aussi sauvage que celui de Hook était travaillé. Même le teint de leur peau était différent.
Mais ce qu'il y avait de plus contrasté encore, au-delà de la taille, de l'âge, de tout ce qui les opposait naturellement, c'était l'intensité de la haine qui enflammait le regard pâle du capitaine. Peter lui, ne laissait transparaitre qu'une détermination qu'on devinait pourtant teintée d'inconscience, d'excitation.

Il était incapable de mesurer le désespoir, le cauchemar qui avait gangréné de coeur de son ennemi.

— Si tu me menaces avec Sugar, tu ne seras rien d'autre qu'un lâche ! Pire, même, un vieux lâche !

Peter baissa légèrement la tête, fixant ses yeux d'or dans ceux du pirate. Un sourire de malice étira sa bouche, dévoilant ses dents de lait.

— Il parait qu'une certaine créature de l'île adore la viande de vieux lâche... Tu l'entends, Hook ? Tic, toc, tic, toc...

Il se mit à rire, d'un rire aigu, cristallin, puéril. Horrible.


Codage by TAC








La musique que je joue au gré du vent : Flûtes de Pan
Les dessins que je peins au gré du temps : Crayons de Pan



Je tyrannise en forestgreen.




le merveilleux cadeau de mes enfants trouvés:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://neverneverland.forumactif.org/
Hook
Anonymous

Invité



Pan or Me This Time Empty
MessageSujet: Re: Pan or Me This Time   Pan or Me This Time EmptyLun 20 Avr 2015 - 18:12


"PAN OR ME THIS TIME"

Pan or Me This Time JRIbPvv

Un sourire sardonique s'affichait désormais en travers du visage du pirate. C'était presque trop simple d'amener Peter à faire des bêtises, plus simple encore que pour la plupart des enfants perdus… Alors pourquoi était-il toujours plein de vie, debout devant lui ?! N'y avait-il aucune morale en ce monde ? Aucune justice ?
Ah la justice… Cela faisait tellement de temps qu'il y avait renoncé… Pourtant il fut un temps où il était bien plus idéaliste, où il avait un sens de l'équité et où l'espoir habitait encore son esprit. Peu de vestiges restaient de ce passé oublié, dévoré par le crocodile et par l'île toute entière. On ne répétera jamais assez que Jas Hook fut un jour humain.

Hormis les rites et les conventions qui servaient d'emballage à son humanité, peu de choses en était restées… La politesse, l'élégance, toutes ces manières constituaient un simulacre presque parfait, et beaucoup continuaient d'y croire. Au fond, peut-être que Peter et les enfants le discernaient bien mieux que les membres de son propre équipage… Hélas il avait aussi conservé une chose plus fâcheuse qu'une enveloppe : sa nature mortelle. Et écouter Peter ne faisait que lui rappeler ce douloureux fait.

Alors il remplissait son emballage de tralalas avec sa haine, et tout allait pour le mieux dans le meilleur des mondes. Le méchant était là, prêt, fulminant, terrifiant. Et le petit emballage de Peter, quant à lui, était rempli de joie de vivre et d'innocence -entre autre, car les ingrédients nécessaires à la fabrication de l'Enfant Roi ne sont pas connus en détail. A partir de là, pas besoin d'être Nicolas Flamel pour savoir que tout cela ne pouvait qu'exploser.

Et lorsque Peter prononça le mot « vieux », ce fut la goutte de nitroglycérine qui s'écrasait par terre, la destruction de la pierre philosophale, bref, n'importe quoi d'alchimiquement cataclysmique. A défaut de se transformer en or (ce qui vaut mieux, car parfaitement entre nous, Hook perdrait une bonne partie de sa prestance maléfique une fois devenu blond), le capitaine bondit en avant, tandis que Pan éclatait de son rire si horripilant.


Ce ne fut qu'un coup dans l'eau, car c'était toujours un coup dans l'eau. A croire que le gamin n'était qu'un courant d'air.
Dans son élan, il avait rejeté la pauvre Sugar en arrière, mais il se reprit bien vite. Hors de question que Pan file sans lui laisser sa chance.

- Eh bien voilà, je ne suis pas un lâche, mais toi en revanche, tu en serais un si tu partais avec la fille sans te battre comme un homme !

Bien sûr, se battre comme un homme n'excluait pas toute sorte de tricheries tant que Pan était concerné : après tout, jusqu'à preuve du contraire, et dans la plupart des cas, les pirates étaient bien des hommes.

Mais il allait trop loin dès le départ, il se redressa.

- Nous devrions commencer ce duel comme de véritables gentlemen, en nous saluant.

Il ne précisa pas qu'il avait lui-même entamé les hostilités.

Allons Pan, salue donc, incline-toi.

Tic Toc Tic Toc.


Revenir en haut Aller en bas
Peter Pan
Peter Pan

♛ Roi des Garçons Perdus ♛


✘ AVENTURES : 2816
✘ SURNOM : L'Enfant Roi
✘ AGE DU PERSO : jeune à jamais

✘ DISPO POUR RP ? : dur dur
✘ LIENS : Je suis un petit oiseau à peine sorti de l'oeuf.
→ Et aussi tout ça !

Pan or Me This Time Empty
MessageSujet: Re: Pan or Me This Time   Pan or Me This Time EmptyDim 10 Mai 2015 - 18:07



PAN OR ME THIS TIME.

PAN & HOOK




Peter Pan était vantard, assurément, mais il n'en demeurait pas moins habile. C'était presque ce point précisément, qui le rendait si insupportable. Tout en s'esclaffant d'un rire jovial et étranglé par l'excitation, il bondit dans les airs en narguant Hook et la gravité du même coup. Le Capitaine était un homme aguerri, adroit, dont les talents d'épéiste n'étaient plus à prouver, mais il peinait toujours à atteindre la chair de son juvénile ennemi. Cela n'était pas tant la faute de Peter ! Certes, il lui glissait entre les doigts, comme un rire, comme un vent, comme le temps lui-même... Mais la fureur noire de Hook écornait son sang-froid et obscurcissait son esprit, de sorte que le pirate manquât de cette précision qui ne lui faisait jamais défaut en autres circonstances.

Peter était-il conscient de cela ? Savait-il seulement quelle gangrène morale il infligeait, jour après jour, à son adversaire ? Non. Peter était innocent, gai et sans cœur. Et cela le préservait autant du tourment tragique qui accablait Hook que de sa propre culpabilité. Ce n'était qu'un jeu.

Toutefois, de cela le pirate savait tirer profit. Car Peter n'était pas sans faille, et que ses pensées obsessionnelles avaient amené le Capitaine à disséquer lentement le fonctionnement unique de l'Enfant Roi. Peter changeait le sérieux en jeu, oui, et c'est ainsi que chez lui, tout à l'inverse, le jeu pouvait devenir très sérieux. Le combat serait donc, en particulier pour Hook, aussi physique que psychologique. Il s'agissait de duper, de piéger, plus seulement de blesser.

Pan écoutait distraitement les paroles du pirate tandis qu'il tournoyait en cercle au-dessus de lui. Puis, intrigué par lesdits propos, il lévita un instant en croisant les jambes, dardant sur Hook un regard circonspect.
Une partie de Peter admirait Hook. Une partie de lui aspirait à lui ressembler, à égaler sa prestance sombre et terrifiante. Hook faisait plus d'effet à Peter que n'importe quel être de l'île. Peut-être cela tenait-t-il du fait que Hook était tout ce que Peter n'était pas, et que Peter voulait tout être. Mais c'était certainement plus, plus loin, plus profond que cela. Là où Peter Pan détruisait peu à peu l'âme de James Hook, James Hook galvanisait l'esprit de Peter Pan.
Quoiqu'il en fût, Peter était toujours attentif à l'avis du pirate. Il n'imaginait pas que Hook pût être ignorant ou en erreur. Et du fait que l'élégance, certes sombre mais non moins digne et charismatique, du capitaine était loin de le laisser indifférent, il ne tarda pas à suivre les commandements de ce même capitaine. Ses pieds touchèrent le sol et il fixa sur Hook un regard presque docile, comme s'il attendait de savoir ce qu'il faudrait faire ensuite.

Une révérence, telle que celles que lui avaient enseigné les fées.

— Je suis un gentleman, Hook. Je traite toujours les filles avec grand respect, et lorsqu'un garçon ne le fait pas, je lui donne une leçon !

C'était vrai, puisque Peter avait un jour fait culbuter John de son lit après avoir appris que Wendy l'avait offensé sous prétexte qu'elle était une fille.

— C'est pour cela que les filles m'aiment et qu'elles ne t'aiment pas, TOI. Personne ne voudrait être ta maman.

Ça, c'était moins vrai, puisque Hook faisait très forte impression à la plupart des filles qui l'approchaient. Cette même Wendy était quasiment tombée sous le charme ténébreux du Capitaine lorsque celui-ci, pourtant, l'avait kidnappé.

— Alors que moi, moi, des mamans, j'en ai autant que je veux !

Il recommençait à fanfaronner et sa voix, son allure, changeaient peu à peu. Il n'osait pas bouger ni bondir ni voler ni même brandir son épée toutefois, car il n'était pas sûr que cela entre dans le cadre d'une attitude de gentleman.

— Tu peux demander à Sugar, c'est une mère.

Mais la fillette blêmit en portant son regard terrifié sur Hook, affolée qu'il pût de nouveau s'intéresser à elle. Peter n'avait pas conscience, non plus, de la peur, la vraie peur, que le pirate abattait sur quiconque croisait ses yeux morts.


Codage by TAC








La musique que je joue au gré du vent : Flûtes de Pan
Les dessins que je peins au gré du temps : Crayons de Pan



Je tyrannise en forestgreen.




le merveilleux cadeau de mes enfants trouvés:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://neverneverland.forumactif.org/
L'Ombre
L'Ombre



✘ AVENTURES : 2235

Pan or Me This Time Empty
MessageSujet: Re: Pan or Me This Time   Pan or Me This Time EmptyMer 16 Déc 2015 - 15:04

The End


Les singes se sont malheureusement éveillés,
La chaleur qui déjà se met à émergé,
Titillent leurs nerfs et les rend excités,
Ils hurlent comme des fous et bondissent tout autour,
Fuyez pour vivre : combattre un autre jour.



FIN DE L'AVENTURE




Revenir en haut Aller en bas
http://neverneverland.forumactif.org
Contenu sponsorisé




Pan or Me This Time Empty
MessageSujet: Re: Pan or Me This Time   Pan or Me This Time Empty

Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Never Never Land ★ :: La Jungle Luxuriante :: Les Ruines Abandonnées :: Le Château des Singes-